Principal / Des tests

Quelles sont les maladies du nasopharynx

Le nasopharynx est une sorte de tamis ou de filtre qui empêche les microorganismes nuisibles de pénétrer dans le corps. De nombreux agents pathogènes y meurent, n’atteignant jamais leur destination. Par conséquent, la maladie ne se développe pas. Mais les virus et les bactéries les plus survivant, pénétrant dans les organes du nasopharynx, y restent, à la suite de quoi telle ou telle maladie se déclare. Le plus souvent, il a un caractère inflammatoire.

Contenu de l'article

Les causes

À un stade précoce du développement de la maladie, le nasopharynx est traité rapidement et avec succès. Après tout, seuls les microbes qui ont commencé à se propager activement à travers la membrane muqueuse n’ont tout simplement pas le temps de causer des dommages importants. Par conséquent, il est si important de consulter un médecin dès les premiers symptômes et non au hasard de s'auto-traiter.

La chose la plus importante est d'identifier l'agent causal de la maladie, d'obtenir le bon diagnostic et de suivre un traitement efficace. Si nous négligeons cela, il sera extrêmement difficile et long de traiter les maladies chroniques, le nasopharynx et d’autres organes respiratoires.

Considérez les principales raisons de leur apparition:

  • Manger des aliments réfrigérés. Pratiquement tous les problèmes de nasopharynx peuvent apparaître à la suite d’une utilisation négligente d’aliments ou d’aliments trop froids. Si vous ne réchauffez pas cet aliment dans votre bouche avant de l'avaler, une température extrême de la gorge peut provoquer le développement d'une inflammation. Et cela est lourd de rhinopharyngite ou d'angine.
  • L'hypothermie Obtenez un nez qui coule, ARVI et un certain nombre d'autres maux peuvent, s'il y avait un refroidissement excessif du corps. Et il n'est pas nécessaire de geler complètement. Cela suffira si les mains, les jambes ou même la tête sont refroidies séparément.
  • Tension excessive des cordes vocales. Des problèmes de gorge peuvent également survenir chez ceux dont le travail est lié à un besoin professionnel de toujours dire quelque chose (par exemple, enseignants, acteurs, chanteurs). Tôt ou tard, le moment vient où les cordes vocales sont trop stressées. Une telle surcharge se manifeste par un mal de gorge et une perte de voix partielle ou totale.
  • Immunité réduite. Le plus souvent observé chez les enfants atteints d'une maladie infectieuse (par exemple, la scarlatine ou la rougeole). Lorsque le système immunitaire s'affaiblit chez l'adulte, il existe également un risque de développer l'une des maladies du nasopharynx.
  • Exposition aux allergènes. C'est généralement saisonnier. Se manifeste souvent par une rhinite pendant la période de floraison active des plantes.
  • Mauvaises habitudes ou rester dans des conditions environnementales défavorables. Ces facteurs provoquent une irritation de la muqueuse nasopharyngée, qui devient rouge et enflée. Dans cette condition, le mucus peut durer longtemps - la maladie devient chronique.

Espèces

  • Nasopharyngite. Le leader parmi les maladies du nasopharynx. C'est une inflammation commune. De plus, il peut toucher non seulement les cavités nasales et buccales, mais aussi les organes de l'audition. Il se caractérise par une congestion nasale et des sensations douloureuses dans la gorge, ainsi que par une sécheresse et une sensation de brûlure dans le nasopharynx.
  • Angine de poitrine Les symptômes éloquents qui indiquent cette maladie - douleur, chatouillement désagréable et rougeur du rhinopharynx. Tout cela est accompagné de la température fébrile. Il convient de noter que ces symptômes sont caractéristiques de tout type d’angor. L'amygdalite purulente, quant à elle, se distingue par le fait que les glandes sont couvertes de petits abcès.
  • SRAS et grippe. Le SRAS et la grippe ont des symptômes similaires à ceux de l'amygdalite. Vous ne pouvez les distinguer que par la température corporelle, qui peut rapidement atteindre 40 ° C. Les symptômes d'un mal de gorge sont généralement complétés par un écoulement nasal, des frissons et des maux de tête.
  • Le nez qui coule et la sinusite sous forme chronique. Syndrome douloureux manifeste touchant le nasopharynx. La douleur s'étend également à la partie frontale de la tête, où se trouvent les sinus maxillaires. Sur le stade et le rythme de développement de la maladie, des conclusions peuvent être tirées sur la nature des sécrétions sécrétées par les voies nasales. Et la douleur est concentrée dans les sinus maxillaires, ce qui agace lorsqu'une personne tourne la tête.
  • Affection nerveuse périphérique. La présence de cette pathologie est indiquée par une douleur dans le nasopharynx à caractère paroxystique. Il roule littéralement pendant 3 à 5 minutes, après quoi il s'apaise pendant un moment. Au cours de ces retraites, la personne ne ressent aucune douleur, elle n'est donc pas pressée de consulter son médecin, dans l'espoir que tout se passera bien. Si vous commencez à vous inquiéter de la douleur dans le nasopharynx, répété par les rouleaux, vous devriez immédiatement consulter un neurologue. Après tout, la défaite des nerfs périphériques est une pathologie assez grave et dangereuse.
  • Dommages mécaniques. Si vous ressentez soudainement une douleur aiguë dans le nasopharynx, cela peut indiquer une blessure. Le plus souvent, une telle nuisance arrive aux enfants, qui s'efforcent périodiquement de se fourrer ou d'avaler de petites parties de jouets ou des aliments. Un adulte peut accidentellement blesser le nasopharynx en mangeant des aliments grossiers. Les dommages mécaniques se produisent souvent sous la forme de coupures ou d'os de poisson collés. Vous pouvez également être blessé par des débris et des fragments d'os coupés dans la viande de volaille ou de tout autre animal. Vous ne pouvez pas essayer de traiter de telles blessures par eux-mêmes, car le risque de blessure supplémentaire au nasopharynx est assez élevé.

Si la douleur dans le nasopharynx ne disparaît pas pendant une longue période, il faut en avertir. Un tel signe peut indiquer une maladie oncologique.

Symptômes et complications

Parmi les maladies virales affectant le nasopharynx, les médecins sont le plus souvent atteints de maladies catarrhales adénovirales, de parainfluenza et de grippe. Parmi les maladies bactériennes, celles causées par les bactéries hémophiles gram-négatives, les pneumocoques et les mycoplasmes sont en tête. À propos, dans les mégapoles, le nasopharynx est souvent atteint de mycoplasmes.

Si la maladie est provoquée par un agent pathogène viral, elle se manifestera:

  • toux sèche avec mucus léger en petites quantités;
  • d'une voix enrouée;
  • nez qui coule;
  • fièvre.

Lorsque la maladie du nasopharynx a une origine bactérienne, la personne sera perturbée:

  • ganglions lymphatiques hypertrophiés situés de part et d'autre du menton (on les appelle aussi glandes sous-maxillaires)
  • température constamment élevée (environ 38,5 ° C).

Si vous pratiquez l'auto-guérison pendant 3 ou 4 jours, mais que vous avez toujours mal à la gorge, la douleur ne disparaît pas pendant la déglutition, l'ouverture de la bouche et, en plus, en cas d'éruption allergique, vous devez immédiatement consulter un spécialiste. Lorsqu'il n'y a pas d'autres signes, sauf une douleur dans le nasopharynx, mais que cela ne passe pas toute la semaine, il est également recommandé de consulter un médecin.

Si vous ignorez le traitement des médecins, des complications peuvent survenir. Les transférer sera beaucoup plus difficile et traitera - encore plus. À première vue, une inflammation inoffensive du nasopharynx pourrait bien présenter une dangereuse amygdalite purulente, une cardiopathie rhumatismale ou une inflammation des reins.

Sans traitement approprié, la rhinite peut s'aggraver. La forme aiguë de cette maladie, à son tour, peut entraîner une inflammation des sinus maxillaires. La rhinite, qui est traitée incorrectement ou pas du tout, peut être compliquée par une ethmoïdite. Dans ce cas, la muqueuse nasopharyngée va gonfler progressivement. Si vous négligez le traitement de cette maladie, cela augmente le risque que cela affecte le cerveau. Et ceci est dangereux non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie.

Inflammation du nasopharynx chez les enfants

La rhinopharyngite aiguë ou l'épipharyngite chez les enfants survient dans la plupart des cas avec une température corporelle élevée. Lorsque le processus inflammatoire chronique dans le pharynx ou dans les sinus paranasaux est exacerbé, il peut apparaître à partir de la partie inférieure du pharynx et de la cavité nasale. Souvent, l'inflammation se concentre dans la partie supérieure du pharynx, puis s'étend à la muqueuse nasale et à la partie inférieure du pharynx. La rhinopharyngite chez les enfants est presque la même que la rhinite aiguë.

Cette maladie du nasopharynx touche souvent les enfants plus jeunes et plus jeunes. Le risque de rhinopharyngite augmente considérablement si l’allergie de l’enfant, sous quelque forme que ce soit, est présente dans les antécédents de l’enfant.

Généralement, ils provoquent des rhinopharyngites aiguës de certaines bactéries du cocci: pneumocoques, diplocoques, staphylocoques, streptocoques. Il convient de noter que tous peuvent se trouver dans la microflore nasopharyngée chez une personne en parfaite santé. Mais seulement sous forme non pathogène.

En outre, le rhinopharynx peut être enflammé à cause de la scarlatine, de la rougeole et de plusieurs autres maladies de nature infectieuse que l’on pense généralement comme des enfants. Dans ce cas, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente - après son élimination, l'inflammation disparaît d'elle-même.

Mesures préventives

Bien entendu, toute maladie est beaucoup plus facile à prévenir qu'à guérir. Par conséquent, il est extrêmement important de s’engager dans une prévention adéquate. Quelles devraient être les mesures préventives pour le nasopharynx?

  1. Laver. Otolaryngologists, il est conseillé de rincer régulièrement le nez et la gorge, afin de ne pas attraper une maladie des voies respiratoires supérieures. Cela doit être fait tous les jours, et surtout, il convient de prêter attention à cette procédure au printemps et à l'automne, lorsque la saison froide bat son plein.
  2. Rincer. Il est conseillé de prendre l'habitude de se gargariser avec l'eau de la bouilloire, habituellement légèrement chauffée. En outre, il est important de ne pas parler longtemps dans le froid, de ne pas boire de boissons froides (attendez qu'elles aient un peu chaud) et de ne pas congeler (surtout pour les membres).
  3. Médicaments. Aujourd'hui, il ne manque pas de médicaments pour traiter les maladies du nasopharynx. Ils sont représentés par divers aérosols et gouttes nasales, comprimés, solutions de rinçage et sprays pour la gorge. Cependant, la plupart de ces médicaments ont un effet temporaire. Vous pouvez compléter le traitement avec des recettes de pharmacie "grand-mère". Il est nécessaire de ne choisir que ceux qui ont été testés à plusieurs reprises et qui ont confirmé leur efficacité.

Un certain nombre de médecins recommandent de développer des cordes vocales pour la prophylaxie. Et curieusement, cela a du sens. Il s'avère que cet événement vous permet de vous protéger contre les rhumes inattendus. Le chant est le meilleur moyen de renforcer les ligaments, car avec lui il y a une forte tension. Si vous faites de l'exercice régulièrement, l'élasticité des ligaments augmente.

Résumer

La plupart des maladies nasopharyngées ne constituent pas un danger si elles sont traitées rapidement et correctement. Afin de comprendre à temps que quelque chose de mal se passe au nez ou à la gorge, vous devez apprendre à écouter votre corps et à reconnaître les symptômes des affections. Si soudainement vous doutez de quelque chose, vous devriez consulter votre médecin et ne pas attendre l'apparition de complications.

De nombreuses maladies du nez et de la gorge sont traitées rapidement et efficacement. Cependant, vous ne pouvez compter sur un succès rapide que lorsque vous contactez un spécialiste immédiatement après l'apparition des premiers symptômes. Si vous les ignorez, les conséquences néfastes ne vous feront pas attendre.

Maladies malignes du pharynx et du larynx: diagnostic et traitement

Plus la tumeur est diagnostiquée tôt, plus la probabilité de guérison du patient ou du moins la prolongation de sa vie de plusieurs années est élevée. Les symptômes dont vous avez besoin de consulter un médecin d’apparition, ainsi que la classification des tumeurs malignes du pharynx et du larynx sont décrits en détail dans cet article.

Diagnostic des tumeurs malignes du pharynx et du larynx

Sur la base des plaintes du patient, des données sur l'historique de la maladie (combien de temps les symptômes se sont développés, son évolution) et sur la vie (conditions de vie et de travail, risques professionnels, mauvaises habitudes), le spécialiste suspectera le cancer et mènera une série d'études permettant de confirmer ou d'infirmer tel ou tel diagnostic.

Déjà avec un simple examen de la surface du cou, le médecin peut détecter des signes de pathologie du pharynx et du larynx. Par exemple, dans le cas du cancer du laryngopharynx, lors de l’examen de la face antérieure du cou, la finesse de ses contours du côté de la lésion sera déterminée, de même que les renflements des ganglions lymphatiques élargis situés le long de la face latérale du cou. Dans le cancer du larynx, on remarquera également des ganglions lymphatiques régionaux hypertrophiés (sous-mentaux, cervicaux, supraclaviculaires) et une palpation du cou dans la région touchée par la tumeur montrera une douleur associée au processus inflammatoire du cartilage laryngé.

Au cours de la palpation, le médecin s'assurera que les formations tumorales du cou sont des ganglions lymphatiques. Il les caractérisera également comme des formations arrondies, mobiles, non mobiles ou non fixées, soudées ou non soudées entre elles et avec les tissus environnants. indolore à la palpation.

Si vous suspectez une maladie maligne du pharynx, le médecin doit l'examiner à l'aide d'un outil spécial: la rhinoscopie (antérieure et postérieure) et la pharyngoscopie. Aux premiers stades de la maladie, avec un simple examen, le médecin peut ne même pas remarquer la tumeur. Dans ce cas, il aura recours à des méthodes de diagnostic vidéo (utilisant un tube flexible muni d'une caméra à l'extrémité - un endoscope) et à d'autres méthodes d'imagerie - rayons X, TDM ou IRM.

Le type d'épithéliome de l'amygdale au cours de la pharyngoscopie peut varier:

  • la tumeur peut être de couleur rouge, en forme de mûrier ou de mûre; obstruer la crypte des amygdales; c'est ce qu'on appelle la forme cryptogénique de la maladie;
  • croissance rouge de l'entreprise de baies de mûre, située sur une large base, noyée dans le tissu de l'amygdale; c'est la forme proliférative de l'épithéliome;
  • une tumeur qui a un cratère arrondi aux bords irréguliers et un fond recouvert de granulations rouge vif; c'est une forme ulcéreuse de la maladie.

Il n’est pas difficile de différencier ces modifications de l’amygdalite cryptogénique caséeuse chronique: vous devez entrer une sonde à ventre dans la crypte et, si celle-ci est tachée de sang, vous devez penser à la nature oncologique de la maladie.

Dans le cas d'un lymphosarcome de l'amygdale lors d'une pharyngoscopie, le médecin portera une attention particulière à l'asymétrie du pharynx due à une forte augmentation de la taille de l'amygdale. La surface de l'amygdale est lisse ou lobée, rouge ou rose. Au toucher des amygdales est doux-élastique.

Une tumeur pharyngoscopique de la paroi pharyngée postérieure est définie comme un ulcère gris rougeâtre, dont le fond est recouvert de granulations. Quand vous le touchez - douloureux. La taille de l'ulcère varie en fonction du stade du processus.

Dans la période initiale d'une tumeur laryngopharyngée maligne, il n'y a pas de changements évidents de la membrane muqueuse pendant la pharyngoscopie. Parfois, un signe de la maladie peut être une accumulation de salive dans la région du pli pharyngien-nadgornique ou du sinus en forme de poire. Au stade avancé de la maladie, une tumeur est visualisée, s'infiltrant dans les parois du pharynx lors du passage au larynx. Les tissus autour de l'infiltrat sont gonflés, le pli vocal du côté affecté est immobile, une grande quantité de salive est détectée dans la zone du sinus en forme de poire.

Lors de l'examen du larynx - une laryngoscopie directe ou indirecte - un médecin peut détecter une tumeur maligne située dans cet organe. Il est plus souvent accidenté, moins souvent avec une surface lisse, avec injection de vaisseaux. Dans les stades ultérieurs, des zones de désintégration peuvent être visualisées à la surface de la tumeur - de petites dépressions recouvertes d'une floraison gris-blanchâtre. La mobilité du cordeau vocal et de la moitié du larynx directement affectée peut être altérée partiellement ou complètement.

La laryngoscopie directe est utilisée lorsqu'il est impossible d'examiner soigneusement la tumeur lors d'une laryngoscopie indirecte, ainsi que si la tumeur est située dans la partie sous -ossée du larynx. Elle est réalisée à l'aide d'un bronchoesophagoscope - un tube flexible muni d'une caméra au bout.

Lors de l'examen instrumental du pharynx et du larynx, si des formations suspectes y sont détectées, le spécialiste effectuera une procédure de biopsie - prélèvement de tissu dans le but de les examiner au microscope afin de déterminer le type de tissu et son degré de modification pathologique. Cet examen dit histologique est la méthode la plus fiable pour diagnostiquer les tumeurs malignes, car il est utilisé pour déterminer le fait de la présence d'une tumeur maligne, ainsi que le type de tissu d'où elle provient. Ce dernier facteur est extrêmement important pour le traitement efficace du cancer car, pour chacun de ses types, une combinaison d’effets thérapeutiques a été développée, permettant d’obtenir le maximum d’effet du traitement.

Afin de clarifier le diagnostic, déterminer la localisation de la tumeur et l'étendue de sa propagation aux structures voisines, des rayons X sont prélevés sur une zone particulière, ainsi que des techniques d'imagerie par résonance magnétique et par ordinateur.

Les rayons X, les tomodensitogrammes, les examens par IRM et les ultrasons sont également utilisés pour détecter les métastases à distance.

Pour un diagnostic fiable des métastases aux ganglions lymphatiques, dans certains cas, des diagnostics de lymphophonodulographie, de lymphoangiographie et de radionucléides sont prescrits.

Dans les cas où il n'était pas possible d'établir un diagnostic exact en utilisant les méthodes décrites ci-dessus, des opérations thérapeutiques et de diagnostic sont effectuées - thyro- ou laryngotomie avec excision de la partie principale de la tumeur ou du tissu tumoral entier et leur examen d'urgence ultérieur au microscope (examen cytologique). Sur la base des résultats de cette analyse, la prochaine étape de l'opération est réalisée. Elle se termine souvent par la résection d'une partie du larynx ou par l'ablation complète d'un organe.

Diagnostic différentiel des tumeurs malignes du pharynx et du larynx

Le cancer étant une maladie très insidieuse, qui se cache souvent sous l'apparence d'autres maladies, le médecin doit être extrêmement prudent et, en cas de doute sur le diagnostic, être vigilant.

Si vous soupçonnez une tumeur maligne du pharynx, différenciez-la des maladies suivantes:

  • chez les enfants, les végétations adénoïdes;
  • hypertrophie de l'amygdale;
  • amygdales palatines; tuberculose;
  • gomme syphilitique (ses formes infiltrantes sont très similaires au sarcome);
  • lupus érythémateux disséminé, à savoir sa forme ulcéreuse-proliférative (semblable à une tumeur cancéreuse au stade de la désintégration);
  • La maladie de Pott;
  • tumeurs de la base du crâne;
  • tumeurs bénignes du pharynx;
  • la leucémie (dans cette maladie, le tissu lymphoïde du nasopharynx est souvent impliqué dans le processus pathologique);
  • anévrisme de l'artère carotide interne (il a l'aspect d'un gonflement de forme oblongue qui ressemble à une tumeur située derrière les amygdales);
  • diverticules

Le diagnostic différentiel des tumeurs malignes du larynx doit être réalisé avec les maladies suivantes:

  • laryngite aiguë;
  • forme hyperplasique de la laryngite chronique;
  • papillomatose laryngée;
  • la pachydermie;
  • tuberculose laryngée;
  • syphilis larynx.

Traitement des tumeurs malignes du pharynx et du larynx

Le traitement des tumeurs malignes doit être instauré dès que possible après le diagnostic final.

Les principales méthodes de traitement du cancer en général sont:

  • chirurgical;
  • radiothérapie;
  • chimiothérapie.

Les types de méthodes de traitement ci-dessus et leurs combinaisons varient considérablement en fonction du type de tumeur, de sa localisation, du stade du processus tumoral, de l'âge et de la santé somatique du patient, ainsi que de nombreux autres facteurs.

Dans certains cas, d’autres méthodes moins courantes peuvent être utilisées - elles seront discutées ci-dessous au cours de l’article.

Les méthodes chirurgicales étaient largement utilisées pour traiter les tumeurs malignes du nasopharynx; toutefois, en raison de la difficulté d'accès à la tumeur, de sa germination précoce dans le tissu osseux et des structures voisines, du voisinage avec des structures anatomiques vitales, la tendance à la rechute suite à un traitement chirurgical sur cette tumeur a été abandonnée. Des méthodes non opératoires telles que la radiothérapie et la chimiothérapie, ainsi que la thérapie au cobalt ont été appliquées.

Les tumeurs malignes localisées dans la paroi pharyngienne postérieure ont une radiosensibilité élevée, de sorte que la probabilité de guérir le patient avec la radiothérapie est assez élevée. En cas de rechute, une électrocoagulation de la tumeur est généralement effectuée. En plus du traitement de la tumeur maternelle, il convient de rappeler les métastases: les ganglions lymphatiques affectés sont enlevés lorsque le site de la tumeur principale est complètement guéri.

Aux fins du traitement des tumeurs malignes du laryngopharynx, des combinaisons de méthodes chirurgicales et radiologiques sont utilisées. Pour réduire les pertes de sang peropératoires, les artères carotides externes sont ligaturées des deux côtés avant l'opération. Malheureusement, les tumeurs de cette région ne peuvent pratiquement pas être traitées, même si le diagnostic est suffisamment précoce et que les thérapies modernes sont utilisées.

Les méthodes de traitement des tumeurs malignes du larynx dépendent généralement de l'état du processus pathologique:

  • au stade I, une combinaison de traitement chirurgical (élimination de la tumeur à l'aide d'un endoscope inséré dans la cavité laryngée) est utilisée, suivie d'un rayonnement sur les zones de flux lymphatique provenant de la tumeur; dans certains cas, seule la méthode des rayons est utilisée;
  • Au stade II, une combinaison de méthodes de traitement chirurgicales (élimination de la tumeur endolaryngée dans un tissu sain) et de radiothérapie (effet sur la voie de drainage lymphatique) est également préférée, mais chacune d’elles peut également être utilisée comme méthode indépendante;
  • au stade III, ils commencent parfois par un traitement par radiation sur la tumeur, après quoi l'opération est effectuée; Il est à noter que la période postopératoire dans ce cas est plus sévère.

Ces dernières années, la méthode de thérapie photodynamique (TPD) a été de plus en plus utilisée pour traiter les tumeurs malignes du larynx. Son essence réside dans le fait qu'un colorant spécial est délivré à la tumeur par le sang. Les cellules tumorales transmettent cette substance en elles-mêmes, contrairement aux cellules saines. Après cela, la tumeur est affectée par une certaine fréquence de rayons, ce qui entraîne une réaction chimique dans ses cellules avec la libération d'oxygène monovalent par le colorant situé à l'intérieur des cellules, ce qui nuit à la cellule et la détruit.

En ce qui concerne le traitement chirurgical, toutes les opérations effectuées sur le larynx dans le but de traiter le cancer peuvent être divisées en 3 groupes:

  • enlèvement d'une partie du corps;
  • ablation complète du larynx (laryngectomie);
  • chirurgie reconstructive.

Bien sûr, en opérant, le médecin cherche à préserver le plus possible le larynx, mais sa tâche première est d'éliminer complètement la tumeur. Par conséquent, dans le cas d'un processus très avancé, vous devez supprimer tout le larynx. La chirurgie du larynx est réalisée sous anesthésie générale.

Une des petites opérations s'appelle la cordectomie. Pendant l'opération, un seul pli de voix est supprimé. Cette opération est possible dans le cas d'une tumeur d'un seul pli vocal sans transition du processus tumoral vers les structures anatomiques voisines du larynx. Si la mobilité du pli n'est pas altérée, la cordectomie peut être réalisée de manière endolaryngée.

Si seulement une moitié du larynx est atteinte d'une tumeur, une opération appelée hémilaringectomie ou demi-résection du larynx est indiquée.

En cas de tumeur du vestibule du larynx sans implication des cordes vocales dans le processus pathologique, seule la partie affectée de l'organe est réséquée, appelée résection horizontale du larynx.

Lorsque la commissure antérieure et les zones des cordes vocales adjacentes sont atteintes d'une tumeur, il est possible de supprimer ces zones particulières. Cette opération est appelée résection frontale (antérieure) du larynx.

Si la tumeur s'est métastasée aux ganglions lymphatiques régionaux, il est nécessaire de retirer complètement le larynx ainsi que le tissu adipeux sous-cutané du cou et les ganglions lymphatiques profonds jugulaires du côté affecté. Dans certains cas, la veine jugulaire doit également être enlevée. Lorsque la plaie chirurgicale guérit, une radiothérapie est effectuée.

Après la laryngectomie, un tube spécial est installé pour le patient - une trachéostomie à travers laquelle la respiration sera effectuée. Étant donné que la trachéotomie est un corps étranger pour le corps du patient, le patient sera mal à l'aise, mais il devra accepter ce sentiment car il devra porter ce tube à vie.

En période postopératoire, le patient reçoit une perfusion active et un traitement antibactérien, ainsi qu'un traitement symptomatique et local.

Afin de restaurer la respiration autonome du patient, ainsi que les fonctions de déglutition et de vocalisation, après des résections volumiques du larynx, une série d'opérations plastiques ou de reconstruction est nécessaire.

Prévision des tumeurs malignes du pharynx et du larynx

Dans les conditions d'un diagnostic précoce (aux stades I à II) et d'un traitement adéquat de la maladie, le taux de survie du patient à cinq ans atteint 99 à 100%. Certains patients peuvent être complètement guéris. Si la maladie est diagnostiquée au stade III et que le patient reçoit un traitement complet, environ 50% des patients survivent pendant 5 ans. Dans les cas où une tumeur est diagnostiquée au stade IV, le traitement radical est impossible - la médecine ne peut que soulager temporairement l’état du patient et prolonger sa vie pour un certain temps.

Sur les possibilités de traitement du cancer du pharynx dit au programme "Pour vivre en bonne santé!":

Quelles sont les maladies ORL de la gorge et du larynx, les manifestations aiguës et chroniques, le traitement

Les maladies du larynx et de la gorge sont accompagnées de symptômes similaires, mais présentent des degrés de danger différents. Par conséquent, en cas de symptômes désagréables, il est nécessaire de consulter un médecin pour un diagnostic correct.

Les principales causes de maladies de la gorge

Les maladies de la gorge et du pharynx apparaissent en raison d'une immunité affaiblie, de maladies chroniques et de conditions environnementales défavorables. Les causes des maladies dépendent également de leur type.

Types de maladies

La liste des maladies qui entraînent des malaises dans la gorge est très longue. Celles-ci peuvent être des pathologies du pharynx et du larynx. Ils sont aigus et chroniques. Leurs symptômes étant similaires, seul un médecin ORL peut établir un diagnostic précis.

Angine (amygdalite)

Il s'agit d'une inflammation des amygdales résultant de l'entrée de microorganismes pathogènes. L'infection se produit par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air résultant d'un contact avec une personne malade. En outre, l'infection peut pénétrer dans la gorge par d'autres organes par le sang et la lymphe.

Pharyngite

Le pharynx constitue la partie supérieure du tractus gastro-intestinal situé entre l'œsophage et la cavité buccale. Lorsque l'inflammation de la membrane muqueuse dans cette zone est diagnostiquée, la pharyngite. Dans la plupart des cas, il a une étiologie virale et se produit souvent sur le fond d'un rhume ou d'infections respiratoires aiguës. La pharyngite bactérienne causée par le streptocoque, la chlamydia et d’autres microorganismes est moins courante.

Une maladie chronique peut se développer en raison de l'absence de traitement pour la pharyngite aiguë. Cela peut également être dû à un abus d’alcool, à l’inhalation fréquente d’air sec et à d’autres raisons.

Laryngite

Avec cette pathologie, les cordes vocales et la membrane muqueuse du larynx sont enflammées. Peut survenir à cause du tabagisme, du froid, de la surtension du ligament et d'autres causes.

La laryngite aiguë se développe fortement et s'accompagne de symptômes prononcés. Sa thérapie ne prend pas plus de 14 jours. La maladie chronique se caractérise par un cours plus long - plus de 2 semaines.

Il y a aussi la soi-disant laryngite récurrente, qui est observée chez les personnes dont le travail nécessite une tension régulière des cordes vocales - enseignants, locuteurs et autres.

Ceci est un groupe de maladies virales affectant les voies respiratoires supérieures. Dans le peuple d'ARVI appelé rhume. Contrairement à la grippe, cela commence progressivement. D'abord, il y a une sensation de mal de gorge, puis la température augmente, un rhume est possible. Il est important de finir la maladie jusqu'au bout. Sinon, il pourrait y avoir des complications. Par exemple, le virus peut se propager à l'oreille interne, provoquant une otite moyenne.

Cette pathologie peut être causée par plusieurs facteurs - hypothermie, immunité affaiblie, etc. Mais la maladie ne peut survenir que lorsque le virus a pénétré dans le corps humain en tenant compte des facteurs susmentionnés.

Adénoïdite

Cette maladie est plus fréquente chez les enfants. C'est une inflammation des amygdales pharyngiennes - les végétations adénoïdes. Selon les raisons, il peut avoir plusieurs formes de flux:

  • Facile Les végétations adénoïdes augmentent légèrement, les autres symptômes sont absents. Cela est dû à des rhumes fréquents, à une hypothermie ou à une immunité affaiblie.
  • Épicé Les amygdales s'enflamment à la suite de la pénétration de virus et de bactéries dans les voies respiratoires.
  • Chronique. La pathologie apparaît avec le mauvais traitement de la forme aiguë de la maladie. Les symptômes se manifestent après chaque surfusion et au cours de la saison morte.

Il est interdit de se soigner soi-même, car cela entraîne de nombreuses conséquences.

Tumeurs

Les néoplasmes de l'hypopharynx peuvent être bénins ou malins. Le cancer de la gorge est une maladie rare. Cependant, la pathologie est accompagnée de symptômes généraux, de sorte que son diagnostic opportun est difficile. De cette maladie passe à des stades plus sévères, en raison desquels il y a un pourcentage élevé de mortalité. Le plus souvent, les tumeurs sont localisées dans le nasopharynx.

Premièrement, la tumeur est petite et située dans le tissu épithélial. Peu à peu, sa taille augmente et il se propage aux tissus voisins. Dans les stades ultérieurs, les ganglions lymphatiques sont touchés et les métastases se forment dans d'autres organes. Le patient décède des suites d'un saignement ou du sang ou des aliments est entré dans les poumons.

Le tabagisme est la principale cause du cancer de la gorge. Le groupe à risque comprend les hommes de plus de 50 ans. À un jeune âge, la maladie est très rare.

Sténose du larynx

Il existe un rétrécissement partiel ou complet de la lumière du larynx. Ceci est lourd de complications dangereuses, car le patient peut difficilement respirer. La pathologie peut être aiguë (se manifester de manière aiguë) ou chronique (symptômes moins prononcés, mais observés pendant une longue période).

Un objet étranger, des maladies infectieuses, un empoisonnement et d'autres causes peuvent y conduire.

Sclérome

Il s'agit d'une inflammation de la paroi des voies respiratoires, dans laquelle se forment des granulomes. Le plus souvent, la maladie apparaît chez les travailleurs ruraux. Tous les groupes d'âge sont à risque, mais il apparaît souvent chez les jeunes de 15 à 20 ans. Le sclérome est caractérisé par un cours très lent.

Pharyngomycose

C'est une maladie du pharynx avec une étiologie fongique. Elle est causée par des champignons du genre Candida. Procède souvent contre le fond de muguet de la cavité buccale. Les facteurs contribuant à son apparition sont notamment une immunité réduite due à des maladies chroniques, des troubles endocriniens de l’organisme, la tuberculose et d’autres pathologies.

Œdème laryngé

Ceci est un gonflement des tissus du larynx. Cette pathologie peut être inflammatoire et non inflammatoire. Gonflement aigu, chronique et fulminant. Apparaît avec des blessures ou des maladies du larynx. Le plus souvent, l'œdème est une réaction à l'inhalation d'allergènes. Par conséquent, la fréquence de cette pathologie augmente au printemps / été.

Laryngisme

Il s'agit d'une contraction soudaine des muscles laryngés, qui ferme la glotte. Observé chez les enfants de moins de 3 ans. Survient le plus souvent en hiver en cas de manque de calcium dans le sang, causé par un manque de vitamine D.

Dommages mécaniques

Des blessures au pharynx et au larynx peuvent survenir à la suite d'un coup, d'une blessure par balle ou par balle, lorsqu'elles sont exposées à des produits chimiques. La déglutition peut être altérée, le gouffre de la voix et le gonflement du cou. Avec ces symptômes, une attention médicale immédiate est requise.

Symptômes principaux

Les symptômes dépendent de la maladie du patient:

  • Dans l'angine de poitrine, il y a un fort mal de gorge, il y a un revêtement blanc sur les amygdales, la température corporelle augmente.
  • La pharyngite s'accompagne de malaises dans la gorge, de brûlures, de toux et d'une légère augmentation des ganglions lymphatiques locaux. Parfois, avec cette pathologie, la température s'élève à 37,5-38 degrés.
  • ARVI peut avoir divers symptômes. Cependant, ils diffèrent en fonction du virus. En cas de toux intense, la voix devient rauque ou disparaît complètement, la température est absente. L’infection à rhinovirus est accompagnée d’éternuements, de douleurs et de sécheresse constants dans le nasopharynx, une sécrétion claire de la cavité nasale. Lorsque l'adénovirus augmente les végétations adénoïdes, il devient difficile de respirer et d'avaler. Une infection respiratoire syncytiale est accompagnée d'un syndrome asthmatique, de douleurs expiratoires et d'autres symptômes.
  • L'adénoïdite s'accompagne d'une violation de la respiration nasale, d'un écoulement nasal muqueux ou purulent, de troubles du sommeil, de maux de tête et d'un manque de bien-être.
  • La sténose du larynx dans les phases initiales est accompagnée d'un essoufflement, d'un enrouement, de palpitations. Au cours des stades avancés, ces symptômes deviennent plus prononcés: léthargie, toux sévère, douleur dans la région du larynx, blanchiment de la peau et d’autres signes.
  • Le sclérome s'accompagne d'une aggravation de la respiration, de douleurs dans la gorge, d'une congestion nasale constante et de changements de la voix.
  • L'œdème laryngé s'accompagne d'un rétrécissement de sa lumière, ce qui perturbe la respiration du patient, modifie le timbre de la voix et rend la personne agitée. Dans des cas très graves, le patient perd conscience et, s'il n'est pas aidé à temps, il peut mourir.

Si vous rencontrez les symptômes ci-dessus, vous devriez consulter un médecin pour un diagnostic.

Diagnostic des maladies de la gorge

La première étape consiste à contacter un thérapeute familial. Si nécessaire, le médecin consultera Laura, qui procédera au diagnostic instrumental. Il examinera la gorge du patient avec des miroirs ou un laryngoscope. Vous aurez peut-être également besoin de tests de laboratoire - analyses de sang et d'urine.

Les principales méthodes de traitement

La thérapie de la gorge devrait être complète. Cela inclut nécessairement les médicaments, la physiothérapie, l'alimentation. Dans les cas extrêmes, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Parmi les médicaments peuvent être prescrits des agents antibactériens, anti-inflammatoires, immunomodulateurs. Les médicaments prescrits sont également des effets locaux sous forme de bonbons, de sprays et de gouttes.

Prévention

Pour prévenir les maladies de la gorge et du larynx, il est nécessaire d'arrêter définitivement de fumer. Il est également nécessaire d'ajuster la nourriture - vous devez exclure les plats irritant les muqueuses de la gorge. L’air de la maison doit être humidifié, sinon les muqueuses du nasopharynx se dessèchent et des microfissures se forment à la surface. Et pour éviter les maladies virales, vous devez vous habiller en fonction de la météo, mener une vie active, faire du sport.

Les maladies de la gorge les plus courantes: symptômes de la maladie et traitement

Chacun de nous au moins une fois dans sa vie fait face à un symptôme aussi déplaisant qu'un mal de gorge. Une personne commence immédiatement le traitement et prend des antibiotiques. Une autre personne ignore simplement les sensations désagréables et attend que d’autres symptômes de la maladie apparaissent ou tout passera de lui-même.

Les causes de la douleur dans la gorge peuvent être différentes. Pour éviter de graves conséquences, vous devez avoir une idée des maladies de la gorge et du larynx, des signes et symptômes qu’ils présentent et de la marche à suivre pour un prompt rétablissement.

Les maladies les plus courantes de la gorge et du larynx avec une description

Les types de maladies de la gorge et du larynx peuvent être divisés en plusieurs groupes:

  • Virales et bactériennes, ce sont les maladies les plus courantes de nos jours, dont les agents responsables sont les bactéries et les virus.
  • Les maladies fongiques sont des maladies résultant de la reproduction très active de champignons moisis et de type levure. Le plus souvent, ils se manifestent par des maux de gorge, une laryngite ou une pharyngite. En cas de lésions fongiques, il y a toujours une touche de masse caillée, une douleur intense à la gorge, mais sans augmentation de la température. La mycose est généralement due à une immunité réduite, à une carence en vitamines, à un traitement antibiotique ou à un traitement hormonal. Des problèmes avec le tractus gastro-intestinal peuvent également causer une mycose.
  • La tumeur, ce sont des maladies du larynx et de la gorge qui peuvent être déclenchées par des processus tumoraux dans le corps. Une tumeur est primaire lorsqu'elle se forme pour la première fois dans le larynx et secondaire lorsqu'elle se manifeste par des métastases provenant d'un cancer d'autres organes. Dans ce cas, les patients peuvent avoir une "gorge nouée", la présence d'un corps étranger, une difficulté à avaler des aliments. La voix peut aussi changer, devenir plus enrouée et enrouée.
  • Causée par un irritant externe - maladies causées par des allergies aux substances irritantes dans l'environnement ou par une réaction à l'air très sec.

SRAS et grippe - sécheresse, douleur et douleur en avalant, enrouement, éternuements, toux, nez qui coule, courbatures peuvent être ressentis dans la gorge. La température ne dépasse souvent pas 38 ° C. Dans ce cas, la prise d'antibiotiques est totalement inefficace, car ces médicaments sont conçus pour combattre non pas les bactéries, mais les bactéries.

Avec ARVI, il convient de prendre des médicaments antiviraux et / ou des immunomodulateurs. Pour soulager les symptômes du SRAS, gargarisez-vous avec des bouillons de camomille et de sauge qui soulagent bien l'inflammation. Et aussi obtenir des sprays avec un léger effet analgésique ou des sucettes avec de l'eucalyptus et de la sauge.

Maintenir l'immunité avec la vitamine C, boire beaucoup de liquide chaud, mais pas chaud. À ces fins, la compote de rose musquée, de miel et de tisanes convient bien.

L'adénoïdite est une maladie qui survient à la suite d'une infection virale affectant l'amygdale pharyngée. Les symptômes sont de graves maux de tête, maux de gorge, problèmes respiratoires, rhinite purulente. Si vous ne diagnostiquez pas la maladie à temps, elle peut se transformer en otite, amygdalite et sinusite.

Pour le traitement de l'adénoïdite, le lavage nasopharyngé avec des solutions antiseptiques et l'exposition au laser sont utilisés. Dans les cas graves, il peut atteindre l'opération.

Maladies de la gorge et maladies du larynx

La mononucléose infectieuse, ou virus de l'herpès de type IV, présente des symptômes similaires. Un mal de gorge peut être associé à une perte de force, des maux de tête, des nausées et de la fièvre. Ensuite, il y a des signes comme un mal de gorge, le gonflement des ganglions lymphatiques cervicaux, la respiration nasale devient difficile, le timbre de la voix change. Les amygdales palatines et nasopharyngées sont recouvertes d'un enduit. Parfois, une peau jaunâtre et une éruption cutanée peuvent apparaître.

Il est transmis par des gouttelettes en suspension dans l'air, souvent dans des collectifs fermés, tels que des jardins d'enfants, et persiste dans l'organisme tout au long de la vie. Une diminution de l'immunité peut entraîner une rechute de la maladie. Le traitement approprié ne peut être prescrit que par un médecin, qui est seul en mesure d'évaluer la faisabilité de la prise d'antibiotiques.

Maux de gorge - l'un des maux les plus courants. Le plus souvent, il s'agit d'un streptocoque, rarement d'un mycoplasme, d'une chlamydia, d'un gonocoque ou d'un bacille de la tuberculose.

L'apparition de la maladie se manifeste le plus souvent par une forte fièvre et un très grave mal de gorge. Le larynx est rouge et enflammé, les amygdales sont une plaque blanche. Souvent accompagné de douleurs dans les articulations et de la migraine.

Gardez à l'esprit qu'avec cette maladie, un traitement aux antibiotiques ne peut pas être évité, sinon il pourrait y avoir des complications très graves. Si vous pensez avoir mal à la gorge, demandez de l'aide au plus vite aux médecins. Parmi les médicaments prescrits, des antibiotiques à large spectre ou sur la base d’un ensemencement bactérien, ainsi que des anti-inflammatoires.

Lorsque vous souffrez d'angine de poitrine, veillez à rester au lit. Il est recommandé de manger des aliments mous essuyés et de boire beaucoup de liquide chaud. Si vous voulez vous soigner rapidement et réduire l'inflammation, utilisez un rinçage avec des décoctions de sauge, de tilleul, de camomille, de solutions de miramistina et de furatsilina.

Vous pouvez utiliser des agents plus puissants, par exemple une solution à 1% d'iodinol, une solution de peroxyde d'hydrogène, une solution de permanganate de potassium, une solution d'acide borique, une teinture de calendula. Cela aidera à soulager rapidement les maux de gorge et à nettoyer le mucus.

Utilisation efficace des inhalations avec décoctions d’herbes, telles que camomille, eucalyptus, aîné de Sibérie, fleurs de souci. Et avec des ganglions lymphatiques élargis, des compresses avec alcool, ménovazine, novocaïne et menthol seront très utiles.

Maladies chroniques de la gorge et de la gorge

L'amygdalite chronique est une inflammation chronique des amygdales. Les adultes et les enfants sont malades. La cause la plus fréquente est les maux de gorge récurrents, les infections respiratoires aiguës ou des maladies telles que la scarlatine, la diphtérie et la rougeole. Lorsque la respiration nasale a une violation persistante, le système immunitaire est abaissé, les sinusites, les rhinites et les sinus surviennent très souvent, les risques de développer une amygdalite chronique sont alors élevés.

Lors de l'exacerbation de la maladie, le même traitement est prescrit que pour le mal de gorge. Mais pour se débarrasser complètement de ce fléau, il faut d’abord guérir les affections qui contribuent à l’apparition d’une amygdalite chronique.

Maladies de la gorge, semblables à l'angine de poitrine et au SRAS

  • Scarlatine - la maladie débute par une inflammation sévère et une rougeur de la gorge. La température augmente et l'enfant peut refuser de manger. La différence entre la scarlatine et les ARVI sera une plaque gris-jaune sur la langue au début de la maladie, le deuxième troisième jour de la maladie, la plaque disparaîtra et la pointe de la langue deviendra pourpre. Au bout de deux jours, une éruption rose apparaît sur le corps, qui devient ensuite rouge et prend une teinte bordeaux. Le plus souvent, la maladie est traitée à la maison avec des antibiotiques et du repos au lit. Rappelez-vous qu’en 7 à 10 jours, un enfant malade peut infecter d’autres personnes; vous devez donc limiter ses contacts avec d’autres personnes.
  • La diphtérie est une maladie qui peut se présenter sous différentes formes. Il existe une diphtérie du larynx, du croup et du pharynx. Dans la plupart des cas, l'apparition de la maladie se manifeste par un œdème du larynx et du nasopharynx, des maux de gorge, un écoulement nasal, des maux de tête, des nausées, des difficultés respiratoires, des ganglions lymphatiques enflés dans le cou. La diphtérie est souvent confondue avec un mal de gorge, car ils présentent un certain nombre de symptômes communs, tels que fièvre, maux de tête, douleurs lors de la déglutition, amygdales rouges ou pustules jaunâtres avec mal de gorge folliculaire.
  • La principale différence entre l'angine de poitrine et la diphtérie est que, dans le premier cas, la douleur est très forte lors de la déglutition et, dans le second cas, que la douleur est beaucoup moins intense. En diphtérie, il existe une très forte augmentation des ganglions lymphatiques, allant jusqu’à un gonflement du cou. Dans un mal de gorge, après quelques jours, la température baisse et la douleur dans la gorge et le larynx disparaît. Pendant la diphtérie, la température augmente constamment et l'état du patient s'aggrave.
  • De nos jours, la diphtérie est beaucoup moins répandue, mais elle requiert une exception pour poser un diagnostic précis. Le traitement de la diphtérie n'est possible qu'avec l'aide d'un sérum anti-diphtérique anti-toxique et d'antibiotiques; parfois, l'administration de corticostéroïdes est nécessaire. Dans tous les cas, seul un médecin peut établir un diagnostic précis et prescrire un traitement adéquat. Dans ce cas, l'auto-traitement est inacceptable.

Maladies rares pour lesquelles mal de gorge

L'épiglottite est une maladie très rare, plus fréquente chez les enfants de moins de 4 ans. C'est très dangereux car cela peut conduire à une violation de la perméabilité des voies respiratoires. La maladie se manifeste par des douleurs au larynx et à la gorge, de la fièvre, de la bave et de la congestion nasale. L'hyperhémie et l'œdème de l'épiglotte sont ses caractéristiques.

Les lèvres et les doigts peuvent devenir bleus. Pour respirer, le patient doit tendre le cou, ouvrir la bouche et tirer la langue. La maladie est causée par un bacille hémophile, qui provoque l'apparition de méningite et de pneumonie.

Pour diagnostiquer la maladie et guérir ne peut être que dans un hôpital. Et plus tôt le diagnostic correct sera posé, mieux ce sera pour le patient, car la maladie se développe rapidement et peut être fatale.

Maladie fréquente avec mal de gorge

La pharyngite est une maladie qui s'accompagne d'une sensation de sécheresse dans la gorge, d'une toux sèche, d'une douleur lancinante dans le larynx et de douleurs. Pendant la déglutition et en essayant d'ouvrir grand la bouche, la douleur augmente. Une gêne peut survenir, semblable à une boule dans la gorge. Le mucus dans la gorge est rouge et enflammé, il peut y avoir un raid et du pus est libéré.

La pharyngite en tant que maladie indépendante est très rare; elle apparaît le plus souvent conjointement avec les processus inflammatoires des voies respiratoires supérieures dans la forme aiguë. La pharyngite peut être catarrhale, atrophique et hypertrophique. Dans cette dernière forme, le besoin d’expectorer et de cracher est particulièrement aigu. Le matin, ces processus peuvent même être accompagnés de vomissements et de nausées.

Lorsque vous traitez une maladie, éliminez les aliments chauds, épicés et piquants et buvez beaucoup de liquides contenant des vitamines, comme des boissons aux fruits et des compotes. Vous pouvez vous rincer la bouche avec de l'iodinol, des solutions alcalines, lubrifier la membrane muqueuse avec une solution de lugol avec de la glycérine, une solution de collargol et de protargol.

Mais rappelez-vous qu’il ne s’agit que de méthodes de traitement supplémentaires et qu’une visite chez le médecin est inévitable, car la forme chronique de pharyngite sans traitement approprié apparaît très facilement et son élimination n’est pas si facile.

La laryngite est une inflammation des cordes vocales et du larynx. Le signe principal de la laryngite est une voix enrouée ou un manque de voix et une toux aboyante. Le patient peut ressentir une douleur cicatricielle dans la gorge et des expectorations peuvent apparaître ultérieurement lors de l'expectoration.

Pour les jeunes enfants, où il se produit le plus souvent, c'est le plus dangereux. Les caractéristiques de la structure du larynx des enfants sont telles qu'en position couchée, en particulier la nuit, les risques d'œdème laryngé sont élevés et peuvent rendre la respiration de l'enfant très difficile.

Dans cette situation, cela nécessite l'intervention de médecins et un appel d'urgence. Avant l’arrivée des médecins, il convient de soulever l’enfant à la verticale et de lui offrir un environnement chaud et humide afin d’éliminer le spasme, une salle de bain avec douche chaude convenant parfaitement.

La laryngite chronique peut être causée non seulement par une bactérie, mais également par des facteurs externes tels que le surmenage vocal, l'action de substances nocives et le tabagisme.

En l'absence de température élevée, l'inhalation avec de l'eau minérale ou une préparation de Berodual aide à soulager la maladie. Une compresse chaude sur la gorge et la consommation de tisanes et de tisanes chaudes peuvent aider. Et il est très important, si possible, de ne pas fatiguer les cordes vocales, il est préférable de rester silencieux quelques jours. Et n'oubliez pas d'humidifier l'air de la pièce. Si vous ne disposez pas d'humidificateur, utilisez une serviette humide.

Si un adulte est malade, les médecins recommandent vivement de ne pas boire d'alcool et de fumer pendant une maladie.

L'œdème laryngé n'est pas une maladie indépendante et se développe le plus souvent sur le fond d'une amygdalite laryngée, d'une laryngite phlegmoneuse, de processus purulents dans le larynx. Il peut être à la fois inflammatoire et non inflammatoire. L'œdème laryngé peut survenir lors d'une réaction allergique aux produits cosmétiques, aux médicaments ou aux aliments.

Prévention de la maladie de la gorge

Il est certes impossible de se protéger complètement contre ces maladies, mais il existe des moyens de minimiser les risques de leur apparition. Pour ce faire, suivez un certain nombre de règles simples:

  • Ne fumez pas, car cette dépendance transforme les membranes muqueuses du nasopharynx et de la gorge en parties les plus faibles et les plus vulnérables du corps.
  • Rendez votre menu utile et varié, en privilégiant les aliments sains et équilibrés.
  • N'oubliez pas d'humidifier l'air de la pièce, surtout pendant la saison de chauffage. L'air trop sec irrite particulièrement la gorge et provoque la formation de microtraumatismes, ce qui est une voie ouverte pour les bactéries pathogènes.
  • Lavez-vous souvent les mains pour vous et les enfants. Il est prouvé que la plupart des micro-organismes nuisibles nous arrivent à cause de mains non lavées.
  • Buvez des vitamines. Il est préférable de prendre des complexes à la fois pour un meilleur fonctionnement du système immunitaire ou des immunomodulateurs.
  • Habillez-vous en fonction des conditions météorologiques afin de ne pas être exposé à l'hypothermie. En soi, il ne provoque pas le développement de rhumes, mais provoque une vasoconstriction et la violation de la barrière protectrice des muqueuses dans le corps. Et souvenez-vous toujours que l'automédication peut être dangereuse. Ne remettez pas la visite au médecin indéfiniment. Et être en bonne santé!

Liste des maladies de la gorge et du larynx, symptômes et options de traitement

Les maladies de la gorge et du larynx sont des groupes hétérogènes de pathologies qui se développent pour diverses raisons, mais qui sont unies par une localisation commune.

Toutes les maladies peuvent être divisées comme suit:

  • Pathologie du profil infectieux. Causée, en règle générale, par des bactéries, des virus.
  • Pathologie fongique. Il y a relativement rare, mais encore de telles situations se produisent.
  • Processus néoplasiques bénins dans le pharynx et le larynx.
  • Tumeurs malignes dans les structures des voies respiratoires supérieures.
  • Autres conditions et processus pathologiques du pharynx.

Nous examinons ci-dessous chacun de ces groupes plus en détail.

Pathologies infectieuses

Aussi hétérogène dans la composition, mais il y a une chose qui rend absolument toutes les maladies infectieuses de la gorge - ce sont les raisons de leur développement.

Selon les études, tous les processus pathologiques du pharynx se développent pour trois groupes de causes. Le premier groupe de facteurs concerne l’entrée de microorganismes et de virus dangereux dans le corps.

Staphylocoque. Causer des lésions grossières des organes du pharynx. Type généralement pyogénique (pyogénique). Ils provoquent une exsudation massive et des symptômes complexes difficiles à traiter. Le type de microorganisme le plus dangereux est Staphylococcus aureus.

Streptocoque Surtout alpha et bêta hémolytique. Provoque des problèmes de sang, ainsi que de la suppuration de la gorge et des voies respiratoires supérieures. En savoir plus sur les maladies qu'ils peuvent causer ici.

Microorganismes atypiques tels que chlamydia, gonocoques, ureaplasma, mycoplasmes, trichomonas et autres. Ils provoquent des formes difficiles à guérir, mais lentes des maladies infectieuses du pharynx.

Virus de l'herpès. Surtout les souches des quatrième et cinquième types (virus Epstein-Barr et cytomégalovirus). Les maladies causées par la vie de ce type d'agents viraux sont extrêmement difficiles à guérir. Vous ne pouvez traduire la maladie que dans la phase latente.

Papillomavirus humain. Au total, il existe plus de 500 types. Beaucoup d'oncogènes. Ce sont des adversaires sérieux qui favorisent la formation de cellules cancéreuses.

De quelle manière entrent-ils dans le corps?

Tout d'abord en vol. Avec des particules de mucus, de la salive pour tousser, éternuer et même respirer.

Pour devenir porteur d'un virus ou d'une bactérie, il suffit d'un certain temps pour s'approcher d'une personne infectée. Étant donné que presque tout le monde est infecté (98% ou plus), la probabilité de «se procurer» un agent est extrêmement élevée.

Ensuite, distinguez ce qui suit:

  • Manière de ménage ou de contact. En contact avec des articles ménagers sales, en interaction de nature non sexuelle avec des personnes infectées (poignées de main, bisous).
  • Chemin de transport sexuel. À savoir, oral-génital. Sur les organes génitaux vit beaucoup de bactéries dangereuses. Le sexe non protégé peut être dangereux. Il est recommandé d'être protégé.
  • Chemin périnatal. L'enfant peut être confronté aux conditions difficiles du monde environnant dans l'utérus, car les virus et les bactéries surmontent facilement la barrière placentaire.
  • Manière transmissive. Avec des piqûres d'insectes.
  • Transfusion sanguine
  • Passage par le canal de naissance de la mère.
  • Les infections peuvent pénétrer dans la gorge et le pharynx de manière descendante (à partir du nasopharynx) ou ascendante (à partir des structures des voies respiratoires inférieures).
  • Sur le corps même, les agents en cause sont transportés dans le sang ou le liquide lymphatique.

Cependant, devenir un «invité» non invité n'est pas suffisant et ne signifie en rien qu'une personne tombera malade.

Le prochain facteur important qui augmente le risque de développer des pathologies est une diminution de l'immunité.

Quelles sont les raisons pour lesquelles un système de protection peut échouer?

  • Abus de boissons alcoolisées.
  • Le tabagisme Les femmes qui fument sont particulièrement exposées, car leur corps est moins susceptible de contenir des substances nocives contenues dans les cigarettes.
  • Utilisation d'antibiotiques sans raison suffisante.
  • Alimentation inadéquate de l'enfant (sevrage précoce, fixation ultérieure sur les glandes mammaires, transfert dans un mélange sec).

Et d'autres facteurs, dont plus de vingt. Le troisième groupe de raisons sont des facteurs déclencheurs. Ils varient d’une maladie à l’autre, vous devez donc examiner chaque pathologie séparément.

Angine de poitrine

C'est une inflammation de l'oropharynx et, en particulier, des amygdales. Un autre nom pour l'amygdalite est l'amygdalite. Sous ce nom, la maladie est mieux connue.

Les raisons du développement de l'angine, en plus de celles déjà mentionnées, sont les suivantes:

  • Défaite traumatique du pharynx. Par exemple, lors de procédures diagnostiques ou thérapeutiques.
  • Consommation d'aliments contaminés. Affecte le facteur nutritionnel.
  • Les symptômes de la maladie sont suffisamment spécifiques:
  • Mal de gorge en avalant, en respirant, en mangeant. Augmenté en essayant de parler.
  • La formation de la congestion purulente. Ce sont de petites masses jaunâtres localisées dans les interstices et sorties lorsqu’elles sont comprimées avec la langue.
  • Exsudation purulente. La libération d'une grande quantité de pus des lacunes en raison d'une lésion infectieuse.
  • Formation de plaque blanchâtre dans la gorge et sur le palais mou.
  • Hyperémie de la gorge. Il est déterminé même avec un examen indépendant du pharynx. En d'autres termes, rougeur de la gorge.
  • Structure lâche des tissus mous lors de la visualisation.
  • Augmentation de la température corporelle.

Le traitement est nécessaire immédiatement. L'angine a tendance à causer des complications au cœur, aux reins et aux poumons. Il est nécessaire d'utiliser des médicaments spécialisés: anti-inflammatoires d'origine non-stéroïdienne, antibiotiques, analgésiques, antiseptiques locaux et antipyrétiques avec symptômes généraux.

Pharyngite

Inflammation de l'oropharynx. La maladie est très répandue. Les facteurs de déclenchement sont spécifiques:

  • L'hypothermie L'utilisation d'eau froide pendant la saison chaude et l'inhalation d'air glacé sont particulièrement dangereuses.
  • Utilisation prolongée de gouttes vasoconstricteurs.
  • Maladies chroniques des voies respiratoires supérieures. Une sinusite de divers types (sinusite et autres) est particulièrement dangereuse.
  • Dommages thermiques, chimiques au pharynx. Brûlures d'étiologies diverses.

Les symptômes incluent:

  • Syndrome de douleur intense brûlante, coup de poignard. Il est localisé dans le pharynx et dans la région du palais mou. Avec un long cours de pathologie possible, la nature de l'inconfort s'est répandue. Une sensation désagréable est augmentée lorsque vous parlez, mangez de la nourriture, de l'eau, respirez.
  • Odeur désagréable de la bouche. En raison de l'activité vitale des microorganismes pathogènes.
  • Changer la nature de la voix. Il développe l'impossibilité de parler normalement (enrouement, faiblesse, voix nasillarde), une perte totale de la capacité de parler.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Maux de tête et symptômes d'intoxication générale.
  • Toux avec une petite quantité de crachats.
  • Maux de gorge.

Le traitement est spécifique. Comme dans le cas de l'angine de poitrine, les médicaments des groupes suivants sont prescrits:

  • Anti-inflammatoire d'origine non stéroïdienne.
  • Stéroïdes (glucocorticoïdes).
  • Antiseptiques à large spectre.
  • Médicaments antibactériens (uniquement après avoir étudié la sensibilité de la flore aux médicaments).

L'absence de traitement entraîne un processus chronique et de nombreuses complications.

Laryngite

La laryngite est une inflammation des muqueuses du larynx. La maladie se développe assez souvent - la prévalence du processus pathologique est d'environ 8% des cas cliniques (les statistiques sont conservées en fonction des situations prises en compte).

Causes de la maladie:

  • Lésions traumatiques du larynx. Le plus souvent à la suite de mesures de diagnostic pour d'autres maladies probables. La laryngoscopie est donc particulièrement dangereuse.
  • Inhalation d'agents pathogènes. Gary, poussière, pollen (dans ce cas, ils parlent de la forme allergique de la laryngite).
  • Lésion mécanique du larynx. Par exemple, à la suite de dommages causés à la délicate membrane muqueuse d'os de poisson, de pain rassis par l'inhalation accidentelle de miettes, etc.

Les autres raisons sont identiques.

  1. Douleur dans la gorge et le cou. Il est impossible de déterminer l'emplacement exact de la gêne. Sentiments renversés, ce qui rend difficile la formulation des plaintes.
  2. Toux La carte de visite de la laryngite est un réflexe d’aboiement intense. Non enlevé par les médicaments classiques. Le flegme ne se distingue pas, ce qui est typique de cette maladie.

Le traitement utilise des médicaments antitussifs d'action générale (pour supprimer le réflexe au niveau central), des actions périphériques antitussives, une origine anti-inflammatoire non stéroïdienne. Vous pourriez également avoir besoin de médicaments glucocorticoïdes. Diluants et mucolytiques ne sont pas nécessaires. Ils sont inutiles et même dangereux dans ce cas.

Sclérome

C'est une maladie de genèse mixte (immunitaire et infectieuse à la fois). Elle se caractérise par une croissance spontanée des parois du larynx et la formation d'inclusions nodulaires spécifiques, des granulomes.

Contrairement à une vue possible, ce n'est pas une tumeur. Les granulomes sont considérés comme le résultat d'une prolifération, mais pas d'un caractère tumoral. Parce que le sclérome est attribué aux infections.

Les causes de la maladie sont multiples. Les plus courants sont:

  • Dommages causés aux parois du larynx de nature mécanique. Habituellement à la suite d'interventions diagnostiques ou thérapeutiques. Comme déjà mentionné, la laryngoscopie la plus traumatique.
  • Dommage chimique, thermique long. Plus les facteurs pathologiques affectent le pharynx, plus la probabilité de développer la maladie est élevée.
  • Lésions infectieuses à long terme. Affecter la manifestation du sclérome.
  1. Déficience respiratoire (essoufflement puis asphyxie ultérieure).
  2. Changer la voix dans un type différent (peut être plus haut ou plus bas).
  3. Mal de gorge, autre malaise dans la gorge.
  4. Congestion nasale, troubles de la respiration nasale.

Le traitement est conservateur, dans la plupart des cas, avec l'utilisation d'anti-inflammatoires. En cas d'obstruction des voies respiratoires, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Maladies fongiques (pharyngomycose)

Les maladies de la gorge et du larynx ne se limitent pas aux lésions virales et bactériennes. Les invasions fongiques sont possibles. Le plus commun est ce qu'on appelle la pharyngomycose.

À la base, on retrouve la même pharyngite, mais ses propriétés fongiques. Selon des études, dans presque 100% des cas cliniques, le coupable est un champignon du genre Candida.

Le diabète et d’autres pathologies endocriniennes sont les principales causes de la maladie. Cause réduction générale et locale de l'immunité.

Moins fréquemment, les facteurs prédisposants sont les blessures à la gorge et au pharynx en général. Par exemple, lorsqu’il est exposé à la structure anatomique de la vapeur chaude, de l’air excessivement sec, des réactifs chimiques. Les dommages mécaniques qui ouvrent la voie aux agents fongiques sont également possibles.

  • Maux de gorge nature intense. Il brûle, coupe. Renforce la nuit en mangeant ou en buvant un liquide.
  • Désagréable, mauvaise haleine acide.
  • La formation de plaque blanche au fromage dans la gorge.
  • Rougeur de la gorge et de tout le palais.
  • Obstruction de la toux et des maux de gorge.

Le traitement nécessite une attention particulière. Les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • Genèse anti-inflammatoire non stéroïdienne (AINS).
  • Antifongiques à large spectre et antibiotiques pour prévenir les dommages secondaires.

Tumeurs bénignes

Les tumeurs de nature bénigne, ce sont des néoplasmes non infiltrants en croissance. Metastasize n'est pas incliné. Cependant, en raison du développement de l'effet de masse, des troubles respiratoires et d'autres conditions désagréables et potentiellement fatales sont possibles.

Adénoïdite

Strictement parlant, ce n'est pas une tumeur bénigne. L'adénoïdite est une inflammation des végétations adénoïdes: une amygdale palatine envahie par la végétation. La plupart d'entre eux ont des causes infectieuses.

Presque dans 100% des cas, il touche des enfants de moins de 10 ans. Chez l'adulte, la maladie survient à titre exceptionnel. Ceci est la casuistique.

  1. Violations de la respiration nasale. Le patient ne peut pas respirer normalement en raison du chevauchement du choan et du vomer.
  2. L'élévation de la température corporelle jusqu'à l'apparition de marques sous-fébriles et fébriles.
  3. Symptômes d'intoxication générale du corps.

Traitement dans la plupart des cas, chirurgical. Il faut enlever les végétations adénoïdes et le problème sera résolu de manière radicale.

Autres tumeurs

Il existe également la liste suivante des tumeurs bénignes du larynx et de la gorge:

Fibromes. Constitué de tissus fibreux. Développer principalement dans le domaine des cordes vocales. Avoir une forme régulière ovale ou sphérique. Non sujet aux métastases, se développent extrêmement lentement. Conduire à des changements de voix et des problèmes de respiration. Dans le cas de grandes tailles sont dangereux pour la vie et la santé.

Lipomes Aussi appelé wen. Développer du tissu adipeux. Avoir une forme sphérique. Peut avoir une jambe. La formation se produit dans la zone de l'entrée du larynx dans la plupart des cas.

Polypes. Une variété de fibromes. Contrairement aux premiers, ils sont sujets à la dégénérescence maligne. Ils doivent être supprimés dans tous les cas. C'est un axiome.

Chondromes Tumeurs du larynx du tissu cartilagineux. Au fil du temps, ils peuvent se transformer en cancer (chondrosarcome).

Papillomes Ce sont des verrues. Causée par le virus du papillome humain. De nombreuses souches sont oncogènes, il est donc nécessaire de procéder à un examen histologique et à un diagnostic par PCR.

Formations kystiques. Structures liquides entourées d'une capsule fibreuse. Pas enclin à la croissance.

Angiomes Tumeurs vasculaires. Difficile à enlever. Sont souvent congénitales.

Dans tous les cas, les causes du développement des tumeurs résident dans la violation de la différenciation cellulaire (processus de transformation de cellules germinales non spécialisées en cellules spécialisées de tissus et d'organes) et l'augmentation de leur prolifération (processus de reproduction cellulaire).

Le traitement est rapide. Cependant, se précipiter immédiatement à l'extrême n'en vaut pas la peine.

La meilleure option serait une observation dynamique de la tumeur. Si cela se développe, vous devez le supprimer. Il est également important de déterminer la structure histologique de la tumeur (bénigne ou maligne). Ce n’est qu’après cela qu’ils décident de la tactique thérapeutique.

Tumeurs malignes

Les tumeurs cancéreuses de cette localisation sont relativement rares. Cependant, ils sont extrêmement dangereux. Dans un arrangement similaire, on distingue les carcinomes et les sarcomes.

Carcinome

Développe à partir des tissus épithéliaux. La différenciation des cellules est pratiquement absente, la prolifération est maximale.

Les raisons de l’établissement d’un profil oncologique de la tumeur sont les suivantes:

  • Abus de tabac. Plus une personne fume, plus les risques de développer un carcinome sont importants. Lorsque vous utilisez des paquets de produits du tabac par jour ou plus, la probabilité de formation de cancer augmente de 70%. L'homme se pousse dans des conditions difficiles.
  • Consommation excessive d'alcool. Des brûlures muqueuses se forment. En conséquence, les risques augmentent de plusieurs fois.
  • Risques professionnels. Y compris les travaux dangereux dans les usines chimiques, la production à chaud, etc.
  • Utilisez des liquides chauds régulièrement.

Les symptômes du cancer de la gorge sont les suivants:

  • Maux de tête dans le cou.
  • Douleur à la mâchoire irradiant jusqu'aux dents.
  • Problèmes de vision et d'audition.
  • Otites fréquentes d'origine inconnue.
  • Violations de la voix.
  • Odeur désagréable de la bouche.

Le traitement est entièrement chirurgical. Dans les étapes ultérieures, la radiothérapie et la chimiothérapie seront nécessaires. Le choix de la tactique de traitement est choisi uniquement par un oncologue.

Sarcome

Tumeur parfois plus agressive. Développé pour les mêmes raisons. Il est caractérisé par une atypie cellulaire intense et un taux de prolifération élevé.

Les symptômes ressemblent au carcinome et comprennent les manifestations suivantes:

  • Mal aux dents
  • Douleur à la mâchoire du côté affecté.
  • Problèmes de voix. Il devient faible, enroué ou trop bas.
  • Déficience visuelle et auditive.
  • Otite fréquente.

Le traitement, comme dans le cas précédent, est chirurgical. Nécessite une excision tissulaire, la plus radicale. Ainsi, vous pouvez éviter les rechutes.

La radiothérapie et la chimiothérapie sont prescrites en fonction du stade du processus pathologique.

Conditions dangereuses

La sténose aiguë du larynx se manifeste par un rétrécissement important des voies respiratoires.

  • Pénétration dans les voies respiratoires d'objets étrangers.
  • Maladies infectieuses telles que la rougeole, le paludisme, la typhoïde et d’autres maladies.
  • Effectuer des manipulations médicales de divers types.
  • Processus inflammatoires du système respiratoire.

Les symptômes typiques incluent: troubles respiratoires, asphyxie aiguë, mal de gorge. Le traitement chirurgical consiste à élargir la lumière du larynx.

Œdème laryngé

Dans la plupart des cas, se développe à la suite d'une réaction allergique. Les symptômes sont identiques. L'asphyxie et la mort est possible. Le traitement est spécifique: il est urgent d'introduire des antihistaminiques et une ventilation artificielle du poumon (si l'état est grave).

Laryngisme

La condition est généralement identique à la sténose. Les manifestations et les méthodes de traitement sont similaires. L'essence du processus pathologique est le développement de spasmes musculaires du larynx.

Dans tous les cas décrits, le traitement doit être effectué immédiatement. La vie du patient est en jeu. Appel d'urgence requis. Il est impossible de faire quoi que ce soit par vous-même.

Les problèmes de ce type sont le plus souvent rencontrés. Les maladies ont des manifestations similaires, un diagnostic différentiel obligatoire est donc nécessaire.

Le traitement est sélectionné en fonction de la situation. Surtout c'est conservateur. Le temps principal pour contacter le spécialiste présent.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Les personnes souffrant de thyréotoxicose doivent subir périodiquement un test sanguin de recherche de T3, TSH et T4.Le traitement de l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde est très long, car avec cette maladie, tous les systèmes et organes d'une personne subissent des modifications.

Classification: goitre toxique diffus. Degrés de gravitéPour le traitement de la thyroïde, nos lecteurs utilisent avec succès le thé monastique. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.

La progestérone est appelée «l'hormone de grossesse», car son rôle est particulièrement important dans le processus de portage.