Principal / Des tests

Somatropine (somatropine)

Lai et Evans ont obtenu de la somatotrophine cristalline (également appelée hormone de croissance) issue de l'hypophyse des animaux en 1944 et en 1956, on a isolé la GH humaine. En 1957, Raben a décrit une méthode d'extraction de la GH humaine et a rapidement montré son efficacité en clinique. Lors de l’utilisation de STG en 1974, le sprinteur italien P. Mennea a été attrapé, puis de nombreux autres athlètes.

La somatotropine est sans aucun doute l’hormone peptidique la plus populaire dans le monde du sport. Comme M. McCormick l'a fait remarquer à juste titre il y a plusieurs années dans le magazine "Natural Bodybuilding and Fitness", si vous parcourez au moins cinq revues de bodybuilding au cours du même mois, au moins trois d'entre elles contiendront des articles sur cette hormone. Néanmoins, un intérêt accru pour la somatotrophine a un revers - une partie importante de ce qui est écrit sur lui dans les magazines de sport n’a aucune base scientifique.

La somatotropine humaine est un polypeptide d’un poids moléculaire de 22 000 a. E. m., Consistant en 191 résidus d'acides aminés. Il est synthétisé et déposé uniquement dans la glande pituitaire; chez l'adulte, la teneur en somatotrophine de l'hypophyse est en moyenne de 3 à 5 mg. L'intensité de la sécrétion de l'hormone de croissance dépend de l'âge. Il est élevé au cours des trois premières années de vie (plus élevé que chez les adultes) et atteint son apogée à la puberté. La sécrétion nocturne de somatotropine est 3 fois plus élevée que la journée. Il convient également de rappeler que toute perturbation du sommeil ou restriction du sommeil nocturne réduit considérablement le niveau de sécrétion de GH.

Effets de la somatotropine [modifier]

L'hormone de croissance contribue à la croissance du squelette, à la croissance et à la différenciation des organes, à la prise de poids (en synergie avec les hormones sexuelles et thyroïdiennes, ainsi que la vitamine D). Il est important de comprendre que l'hormone de croissance produite à la suite de cette action n'a pas d'effet direct sur l'organisme, mais stimule uniquement la libération dans le sang de facteurs de croissance de type insuline (IGF) et de somatomédines, grâce auxquels l'effet de GH est réalisé. (Le problème est que le foie n'est capable de produire qu'une quantité limitée de ces substances. Et si les hormones sont administrées par injection de l'extérieur, elles ne le font que produire et libérer ces substances sans affecter directement le corps.) L'effet de la somatotropine comprend trois composants:

  • créer un niveau optimal de substrats pour la croissance (glucides, lipides, acides aminés, minéraux, etc.);
  • stimulation de la synthèse des facteurs de croissance;
  • effet direct sur les tissus dans lesquels les récepteurs de la somatotropine sont présents.

Des études expérimentales et cliniques de ces composants de l'action physiologique de la somatotropine ont été menées dans des centres scientifiques dans de nombreux pays. Néanmoins, aucune d'entre elles ne concernait l'efficacité de l'utilisation de l'hormone de croissance dans le sport (en tout état de cause, ces données ne sont pas disponibles dans la littérature scientifique ouverte). Voici les principales données de ces études:

  • La fonction la plus importante de la somatotrophine exogène est une augmentation de la croissance somatique chez les enfants hypophysaires. Il stimule la croissance du squelette et des tissus mous et exerce un effet métabolique prononcé sur le fonctionnement homéostatique quotidien;
  • la somatotrophine déplace le métabolisme oxydatif vers l'utilisation d'acides gras, économisant ainsi le glycogène et les protéines pour les processus anaboliques et la croissance;
  • La production totale d'insuline par jour augmente nettement lorsque l'on utilise la GH, et la sensibilité accrue des systèmes enzymatiques à l'insuline conduit à la stimulation de la biosynthèse des protéines;
  • L'hormone de croissance stimule la mobilisation des lipides provenant des dépôts graisseux, réduisant les réserves de graisse périphériques, réduisant le ratio respiratoire et augmentant la quantité d'acides gras libres dans le plasma sanguin;
  • L'hormone de croissance stimule la croissance du cartilage;
  • La somatotropine stimule de manière significative la biosynthèse des protéines, mais le type de protéine diffère considérablement de celui synthétisé par le travail musculaire;
  • l'hypertrophie musculaire, obtenue à l'aide de la GH, résulte principalement de la formation de collagène et non de protéines contractiles;
  • L'hormone de croissance peut être efficace dans les modifications cataboliques causées par des processus liés à l'âge et des maladies débilitantes, avec ostéoporose directe et secondaire, ainsi que pour la guérison accélérée des fractures osseuses;
  • dans les années 1990 et à ce jour, des études expérimentales et cliniques ont confirmé la présence d'un effet cardiotonique dans le médicament GH.

Les effets métaboliques de la somatotrophine consistent à augmenter la masse protéique, à économiser les glucides et à stimuler la lipolyse (libérer les acides gras des dépôts graisseux et les «brûler» comme source d'énergie prédominante). L'hormone de croissance augmente la synthèse de sulfate de chondroïtine et de collagène, renforce le tissu conjonctif, les tendons, les os et le cartilage, ce qui semble être l'une des principales raisons de l'augmentation prononcée de la force observée chez certains athlètes. Certains bodybuilders et dynamophiles sont convaincus que, de cette manière, l’hormone de croissance les protège des blessures dont la probabilité augmente considérablement parallèlement à l’augmentation du poids de travail qui accompagne l’administration de stéroïdes anabolisants. De plus, une augmentation des os, du cartilage, des tendons et des organes internes rend l'athlète vraiment massif, ce qui dure longtemps. En cas d'utilisation de somatotrophine, l'excrétion urinaire de sodium, de potassium, de chlore et de phosphates est réduite. L'activité des enzymes hépatiques peut augmenter. La période de circulation de la GH dans le plasma est de 40 à 60 minutes, mais ses effets métaboliques persistent pendant 24 à 40 heures.

Chez 30 à 40% des patients, l'utilisation de la somatotrophine s'accompagne de la formation d'anticorps dirigés contre celle-ci, mais seuls 5% d'entre eux ont la capacité de neutraliser l'effet thérapeutique de l'hormone. Une hypothyroïdie peut apparaître au cours du traitement par GH. Il est donc nécessaire de contrôler le niveau d'hormones thyroïdiennes et, si nécessaire, de commencer leur administration supplémentaire. L'anorexie légère et les maux de tête font partie des effets secondaires du traitement par l'hormone de croissance. Il est nécessaire de se souvenir de l’effet potentiel du diabète.

Formes de libération et médicaments somatotropine [modifier]

Jusqu'au milieu des années 1980, il n'existait qu'un médicament de somatotrophine naturelle, extrait des glandes pituitaires des cadavres. Quand, en 1985, ils ont commencé à associer le GHT à une maladie extrêmement rare de Creutzfeldt-Jakob (encéphalite progressive chronique avec issue fatale, probablement d'origine virale), qui a provoqué la démence et la mort, les fabricants ont commencé à retirer le médicament de la production. Aujourd'hui, presque aucune somatotropine humaine n'est vendue pour injection (à l'exception de la somatotropine lituanienne); Dans de nombreux pays, l’utilisation de médicaments à base de GH dérivés des glandes pituitaires humaines a été interdite.

Aujourd'hui, toutes les préparations de somatotropine sont divisées selon le procédé de leur production en homologues, extraites de l'hypophyse des cadavres; synthétique, contenant un acide aminé (méthionine) plus que l'hormone de croissance humaine; recombinant, obtenu par génie génétique. Ces derniers sont les médicaments STH les plus qualitatifs.

Les préparations de somatotropine sont une poudre légère enfermée dans un flacon en verre auquel est fixée une ampoule et une solution (en règle générale, il s'agit d'une solution de novocaïne). La solution finie doit être injectée immédiatement ou conservée au réfrigérateur, dans un délai ne dépassant pas 24 heures, à conserver au réfrigérateur et non utilisée! drogue Bien que l'activité biologique de la somatotrophine ne commence à diminuer qu'après quatre semaines de stockage à la température ambiante! il est préférable de le conserver à une température ne dépassant pas 4 ° C.

Somatotropine dans le sport [modifier]

Malgré le manque de données sur les études sur l'utilisation de la somatotropine dans le sport, l'expérience de bodybuilders montre que des injections d'hormone de croissance peuvent augmenter le volume de viande et réduire les réserves de graisse. Cependant, il y en a! bodybuilders qui n'ont pas reçu même une fraction de l'effet attendu. Malheureusement, il n’existe pas de données fiables sur le ratio de personnes qui ont atteint et n’ont pas atteint l’effet souhaité. Les hypothèses suivantes se retrouvent dans la littérature concernant la raison possible de l’absence de résultats:

  • le dosage du médicament était trop faible et (ou) il n'a pas été utilisé assez longtemps. Ces problèmes sont compréhensibles car l’hormone de croissance préparative est très chère;
  • s'entraîner dans une pièce froide et (ou). vivre dans des climats froids supprime la libération de l'hormone de croissance. Peut-être que ce facteur réduit l'efficacité de l'hormone de croissance administrée de manière exogène;
  • la prise de glucose réduit la réponse de la GH. Cela signifie que si un sportif exerce une glycémie élevée ou injecte une hormone de croissance hyperglycémique, les effets anaboliques des préparations de somatotropine peuvent être réduits;
  • certaines hormones inhibent ou annulent les effets anaboliques souhaités de la somatotropine. Ceux-ci incluent la somatostatine, la progestérone et le glucocorticoïde. Il en va de même pour de nombreux neurotransmetteurs et leurs analogues: phentolamine, isoprénaline, atropine, etc. D'autres médicaments, tels que la chlorpromazine, l'imipramine, la morphine et la théophylline, inhibent également la libération de l'hormone de croissance et, éventuellement, peuvent réduire l'efficacité des GHT exogènes;
  • La somatotropine a été utilisée seule, c'est-à-dire en monothérapie. Le fait est que lors de la prise de GH, le corps a besoin d’hormones thyroïdiennes, d’insuline, de corticostéroïdes, de gonadotrophines, d’œstrogènes et d’hormones stéroïdiennes. Par conséquent, si l'hormone de croissance est prise en monothérapie, l'effet de son effet est considérablement réduit. Pour que le corps soit dans un état anabolique optimal, trois hormones sont nécessaires: l'hormone de croissance, l'hormone thyroïdienne T3 et l'insuline. Ce n’est que dans ce cas que le foie est capable de produire un nombre suffisant de facteurs de croissance analogues à la somatomédine et à l’insuline. Cet état anabolique peut être encore amélioré en prenant des médicaments qui ont des propriétés anti-cataboliques prononcées, par exemple le clenbutérol. Certes, ceux qui associent l’utilisation de l’hormone de croissance au clenbutérol ou à l’éphédrine doivent savoir que ces médicaments réduisent la production corporelle d’insuline et d’hormone thyroïdienne T3. Une diminution similaire se produit lorsqu'un athlète utilise un régime alimentaire pré-compétitif rigide;
  • Au lieu de la préparation actuelle de somatotrophine, le sportif sur le marché noir a été vendu à un médicament contrefait ou de mauvaise qualité avec une activité d'étiquetage inappropriée. Par conséquent, même s’il est écrit sur le flacon qu’il contient 4 000 UI d’hormone de croissance, il n’est pas garanti qu’elles ne soient pas de 3 000 ou 2 000.

Sécrétion de somatotropine [modifier]

Les composants physiologiques qui contribuent à la libération de cette hormone, notamment le sommeil, l'exercice, le stress, la fièvre et l'hypoglycémie, deviennent moins efficaces en présence des facteurs énumérés ci-dessus.

Les facteurs décrits inhibent la sécrétion de somatotrophine, obtenue à l'aide de l'hormone de croissance bien connue des libérateurs ("libérateurs"), qui sont basés sur une combinaison de trois acides aminés - l'arginine, l'ornithine et la lysine. En particulier, l'arginine devient inutile en présence de β-endorphines, qui sont libérées dans le corps lors d'efforts extrêmes et de douleurs - deux conditions qui accompagnent toujours un entraînement dur et débilitant. Notez que lors de la prise d’hormones de croissance, les indicateurs de puissance ne s’améliorent pas. À condition que les facteurs inhibiteurs ne fonctionnent pas, il peut augmenter le volume musculaire et réduire le dépôt de graisse.

Il existe un point de vue selon lequel le moyen de stimuler la sécrétion de somatotrophine est l’alternative la plus réaliste à son injection. Du point de vue de la physiologie, la stimulation de la sécrétion d'hormone de croissance ne peut pas avoir l'efficacité dont parlent les partisans de cette théorie. Les réserves de cette hormone dans l'hypophyse sont limitées et le taux de sa biosynthèse est déterminé par le code génétique de l'organisme. En stimulant la libération de l'hormone de croissance à un certain moment, nous redistribuons simplement le temps des pics de sa concentration dans le plasma sanguin, mais n'augmentons en rien son niveau. De plus, il peut affecter négativement les rythmes naturels de la sécrétion d'hormones, y compris l'hormone de croissance, et le gaspillage de ressources en hormone de croissance endogène. La sensibilité des tissus à l'hormone de croissance sécrétée est maximale au maximum de sa sécrétion physiologique et minimale au moment où son niveau dans le plasma sanguin est abaissé. Il est facile de conclure que les mécanismes chronobiologiques du corps de l’athlète seront perturbés.

Parmi les athlètes, on pense que parmi la masse de médicaments stimulant la libération de GH endogène, la symbiotropine est plus ou moins efficace (mais il n’existe aucune preuve scientifique à ce sujet). Il existe également un effet ergogénique distinct de la préparation du facteur G de la gamme russe IRON MAN.

Cours sur la somatotropine [modifier]

Les propriétés positives de la somatotrophine (par rapport à d'autres agents anaboliques) chez l'athlète consistent uniquement dans le fait que la force et le volume des muscles obtenus avec son aide ne diminuent généralement pas après la fin du parcours. Cela est dû à une augmentation du nombre de cellules musculaires. Pour cette raison, de nombreux athlètes parviennent à progresser plusieurs mois après la fin de la somatotropine. Une autre propriété de l'hormone de croissance est que ses injections fréquentes dans un seul et même endroit peuvent conduire à un "brûlage" de la graisse dans cet endroit et au développement possible d'abcès des tissus mous.

Effets secondaires de l'hormone de croissance [modifier]

Parmi les effets secondaires des médicaments à base de somatotrophine, il y a tout d'abord le risque de diabète et l'hypofonction possible de la glande thyroïde. La formation d’anticorps anti-somatotropine peut être négligée dans de rares cas. Quant à la croissance accrue des organes et des extrémités individuels, ils se produisent, qu’ils se produisent, dans la période pré-pubère ou post-pubère, mais uniquement chez les personnes souffrant d’hypofonction des glandes sexuelles (hypogonadisme). Chez les personnes souffrant d'hypersécrétion endogène, une acromégalie peut survenir au cours de la période post-pubère. Les os deviennent plus épais, plus larges, mais plus maintenant. Il y a une croissance accrue des mains et des pieds, ainsi qu'une augmentation des traits du visage en raison de la croissance de la mâchoire inférieure et du nez. Le muscle cardiaque et les reins peuvent augmenter en volume et en masse. Souvent, cela se termine par l'apparition d'une faiblesse générale, d'un diabète, d'une maladie cardiaque et d'un décès prématuré.

Lors de l'utilisation de préparations de somatotropine dans le sport, il convient également de garder à l'esprit que leur utilisation isolée a une efficacité minimale, comme déjà mentionné ci-dessus.

Le mécanisme d'action de la somatotrophine (en termes d'augmentation du volume du tissu musculaire) est d'accélérer le transport des acides aminés et leur inclusion dans la synthèse des protéines sur les ribosomes; il provoque également une augmentation des fibres musculaires (hyperplasie). Avec l'utilisation des médicaments anti-STH, la décomposition des graisses est améliorée et l'énergie produite dans ce processus est utilisée pour les processus anaboliques dans le métabolisme des protéines. Il améliore également considérablement l'érythropoïèse et réduit les besoins de l'organisme en érythropoïétine. Cependant, l'hormone de croissance stimule la production d'un antagoniste de l'insuline - le glucagon - et augmente l'activité des enzymes détruisant l'insuline. L’introduction de somatotropine inhibe dans le corps la production d’hormones thyroïdiennes impliquées dans le métabolisme principal. À petites doses, ils présentent un effet anabolisant. Par conséquent, l'athlète sera alors obligé de prendre de la thyroxine ou de la triiodothyronine.

Le mécanisme d'interaction des hormones dans le corps est complexe et nécessite une surveillance constante de la part du médecin. Outre les paramètres biochimiques sanguins, les niveaux hormonaux (taux de testostérone, progestérone, estradiol, insuline, thyroxine) doivent être surveillés. L'utilisation de ce complexe donne souvent un effet très puissant, même avec une longue absence d'utilisation de stéroïdes anabolisants. La régulation hormonale d'un organisme est si complexe que son intervention peut avoir des conséquences non seulement positives, mais également négatives. Ainsi, lors de l'utilisation d'insuline, une hypokaliémie peut survenir et la prise de triiodothyronine provoque une inhibition de la production de cortisol. Probablement, cela pourrait être l’une des causes des blessures graves observées chez les athlètes utilisant de tels complexes d’hormones. La découverte d'une nouvelle hormone, la leptine, qui régule le métabolisme des graisses, prouve encore une fois la complexité et le manque de connaissances jusqu'à la fin du système hormonal humain. Le fait que ces médicaments soient presque insaisissables lors des tests de dopage les rend attrayants pour la préparation, en particulier lorsque des contrôles de dopage fréquents et inattendus sont menacés.

Avec l'utilisation appropriée et rationnelle des préparations de somatotropine, il n'est pas nécessaire d'utiliser des doses élevées et il est possible d'éviter ou de minimiser les effets secondaires des médicaments.

Contrôle antidopage [modifier]

L'hormone de croissance est incluse dans le nombre de dopants, mais elle n'est pratiquement pas «prise» dans le contrôle du dopage, ce qui la rend extrêmement populaire parmi les athlètes participant à des compétitions internationales. Cependant, il est possible que la somatotrophine soit bientôt supplantée par un facteur de croissance analogue à l'insuline des scientifiques américains et australiens, qui permet au corps de recevoir de l'extérieur une quantité plus importante de la substance nécessaire à la production de son propre facteur de croissance, similaire à la somatomédine et à l'insuline. Quant à savoir si l'interdiction de l'utilisation de médicaments à base de somatotrophine dans le sport est justifiée ou non, il est évident que seule la recherche scientifique peut apporter une réponse qui ne peut être réalisée en raison de son existence même.

Voir aussi [edit]

Avertissement [modifier]

Les médicaments anabolisants ne peuvent être utilisés que sur ordonnance et sont contre-indiqués chez les enfants. Les informations fournies ne préconisent ni l’utilisation ni la distribution de substances puissantes et visent uniquement à réduire le risque de complications et d’effets secondaires.

Somatropine

Description au 15 octobre 2015

  • Nom latin: Somatropinum
  • Code ATX: H01AC, H01AC01
  • Formule chimique: C990-H1528-N262-O300-S7
  • CAS: 0012629-01-5

Nom chimique

Polypeptide simple chaine consistant en 191 résidus d'acides aminés

Propriétés chimiques

L'hormone de croissance est normalement produite dans le corps humain dans l'hypophyse antérieure. Le composé appartient à la famille des hormones polypeptidiques, il contient de la prolactine et du lactogène placentaire.

En général, il existe cinq gènes de l’hormone somotorop, situés dans les loci adjacents du 17ème chromosome. On pense que des substances homologues sont apparues au cours de l'évolution en raison de la duplication de gènes ancestraux. Deux des cinq gènes définissent deux isoformes majeures de l'hormone de croissance, l'une synthétisée dans l'hypophyse, l'autre dans le syncytiotrophoblaste du placenta. Le sang humain contient normalement plusieurs isoformes d’hormone de croissance. La forme principale, qui est en vue, à la mention de Somatropin, consiste en 191 acides aminés et a un poids moléculaire d’environ 22 123 Daltons.

Ce composé a un impact sur presque tous les processus du corps et sur le mécanisme de production de certaines autres hormones (insuline, hormones thyroïdiennes, cortisol). Le processus de sécrétion hormonale fluctue au cours de la journée pour atteindre son maximum pendant le sommeil. Normalement, le corps contient de l’hormone de croissance à une concentration de 1 à 5 mg par ml, mais elle peut atteindre 20 à 45 mg par ml.

La substance synthétisée artificiellement est une poudre lyophilisée, blanche ou blanche à teinte jaunâtre, permettant de préparer une suspension stérile.

Action pharmacologique

Anabolique, somatotrope, stimule la croissance.

Pharmacodynamique et pharmacocinétique

Protéine transmembranaire hormone-récepteur de la somatropine à activité tyrosine kinase. Deux molécules de récepteur se combinent et interagissent avec une molécule d'hormone: après une série de réactions chimiques, la transmission du signal se produit de deux manières différentes. Pendant la transmission du pouls, d'autres récepteurs peuvent être affectés. Ainsi, on pense que l'agent agit sur le facteur de croissance épidermique et contribue au développement de l'effet mitogène de l'utilisation de la substance.

L'hormone Somatropin affecte le processus de croissance et l'augmentation de la longueur des os tubulaires (plaques d'épiphyse) dans les extrémités des enfants et dans le cas de zones de croissance non fermées du tissu osseux. La substance stimule la croissance des os du squelette, des muscles, du thymus et du foie, des glandes surrénales, de la reproduction et de la thyroïde, entraîne une augmentation du poids corporel. Sous l'action de l'agent, la synthèse du collagène et du sulfate de chondroïtine, l'excrétion d'hydroxyproline est activée.

En outre, ce composé régule le métabolisme des protéines en stimulant le transfert d'acides aminés dans les cellules et la synthèse ultérieure de molécules de protéines. Sous l'influence de la GH, on observe une diminution du taux de cholestérol dans le sang, une augmentation du nombre de triglycérides et une brûlure du tissu adipeux. L'outil inhibe le processus d'insuline (le risque d'hyperglycémie). Somatropin synthétique empêche également l'excrétion de l'azote par le corps, le potassium, le phosphore, le sodium et l'eau, stimule l'absorption du calcium par le tractus gastro-intestinal.

Des tentatives ont été faites pour utiliser ce composé afin de prolonger la vie et d’améliorer sa qualité chez les patients âgés. Cependant, en raison du fait que l'hormone ne convient pas à une utilisation prolongée en tant que nootropique et provoque un certain nombre d'effets secondaires, les tentatives ont été arrêtées. À l'heure actuelle, l'objectif des scientifiques est la synthèse d'un polypeptide ayant une affinité pour les récepteurs de la somatotrophine du système nerveux central.

Jusque dans les années 90, la substance était utilisée par les sportifs comme anabolisant à des fins sportives. Pour le moment, l'utilisation de cette drogue dans le sport est illégale.

Des tentatives ont également été faites pour appliquer l'agent au traitement des troubles nerveux, en améliorant la mémoire et les fonctions cognitives.

Indications d'utilisation

  • avec des violations dans le processus de croissance chez les enfants, en raison du manque de somatropine endogène;
  • enfants atteints d'insuffisance rénale chronique, accompagnée d'un retard de croissance;
  • dans le syndrome de Shereshevsky-Turner;
  • patients souffrant d'ostéoporose;
  • dans le syndrome d'immunodéficience, qui s'accompagne d'une perte de poids du patient.

Contre-indications

Somatropin n'est pas recommandé:

  • allergique aux hormones synthétiques;
  • patients atteints de tumeurs malignes;
  • les femmes enceintes;
  • lors de la fermeture des épiphyses;
  • pendant l'allaitement.

Effets secondaires

Les examens de la somatropine indiquent la présence de certains effets secondaires du traitement médicamenteux.

  • maux de tête, augmentation de la pression intracrânienne;
  • vomissements et nausées, diminution de l'acuité visuelle;
  • éruption cutanée, démangeaisons;
  • hyperglycémie, hypothyroïdie, épiphysiolyse de la tête fémorale;
  • gonflement, leucémie;
  • sensations douloureuses au site d’injection, démangeaisons et réduction du tissu adipeux, rougeur.

Somatropine, mode d'emploi (méthode et dosage)

Le plus efficace est l'administration du médicament par voie sous-cutanée ou intramusculaire. Après être entré dans la seringue, l'injection doit être faite dès que possible.

Pour le traitement du déficit en hormone de croissance dans le corps, on injecte de 0,07 à 0,1 unité par kg de poids du patient par voie sous-cutanée. En outre, la posologie peut être calculée à partir de 2 ou 3 UI par mètre carré de surface corporelle. Les injections sous-cutanées sont produites 6 à 7 fois par semaine.

En cas de déficit en GH, des injections intramusculaires de 0,14 à 0,2 UI par kg ou de 4 à 6 UI par m2 peuvent être utilisées. Les injections sont effectuées 3 fois en 7 jours.

Schéma thérapeutique pour le syndrome de Shereshevsky-Turner: 0,14 UI par kg de poids du patient 6 à 7 fois par semaine est injecté par voie sous-cutanée.

En cas d'insuffisance rénale chronique, on prescrit aux enfants des injections sous-cutanées de 0,14 unité de médicament par kg de poids corporel, chaque jour pendant 7 jours.

La durée du traitement dépend des caractéristiques individuelles du patient et des recommandations du médecin traitant.

Surdose

Une hyperomanie ou une hypokaliémie se développent avec la prise à long terme de fortes doses de médicaments, d'acromégalie et de gigantisme. Traitement: arrêtez de prendre le médicament, produisez un traitement symptomatique.

Interaction

Les glucocorticoïdes réduisent l'efficacité de l'hormone de croissance.

La substance réduit l’effet hypoglycémique des injections d’insuline.

Conditions de vente

Pour acheter Somatropin, une ordonnance est nécessaire.

Conditions de stockage

Le médicament est stocké dans un endroit sombre, à une température de 2 à 8 degrés, ne devrait pas être autorisé à geler les fonds. Après préparation de la solution pour administration, celle-ci peut être conservée 2 semaines au réfrigérateur.

Durée de vie

Instructions spéciales

Pendant le traitement par l'hormone de croissance, il est recommandé de contrôler périodiquement la glande thyroïde et, si nécessaire, de prescrire un traitement de substitution adéquat.

Il faut être prudent lors de la prescription du médicament chez les patients atteints de diabète sucré (y compris ceux qui sont prédisposés à cette maladie). Chez les personnes atteintes de diabète sucré insulino-dépendant, le besoin en insuline peut augmenter. En outre, chez les patients de ce groupe, il est nécessaire de contrôler périodiquement la glycémie et l'urine.

Si le déficit en hormone de croissance a été causé par des néoplasmes cérébraux, il est recommandé d’examiner le patient plus fréquemment afin d’exclure toute possibilité de progression de la maladie.

Si le patient ne passe pas la nausée, il y a des maux de tête récurrents, une acuité visuelle, il est nécessaire d'examiner le fond de l'œil pour rechercher un œdème du nerf optique et augmenter la pression intracrânienne. Si un patient développe les complications énumérées pendant le traitement, le traitement doit être arrêté.

Les injections sous-cutanées sont recommandées à chaque fois dans un nouvel endroit pour éviter l'atrophie du tissu adipeux.

La GH la plus efficace a un jeune âge, ce n’est pas encore la puberté, les zones de croissance des os ne sont pas fermées.

Pour les enfants

Il est recommandé de faire des traitements avec l'hormone de croissance jusqu'à ce que l'enfant ait atteint la puberté.

Nouveau-né

Certains médicaments en tant que conservateur contiennent de l'alcool benzylique, qui est contre-indiqué chez les nouveau-nés.

Pendant la grossesse et l'allaitement

L'outil est contre-indiqué pour les femmes allaitantes ou enceintes.

Préparations contenant (analogues)

Biosome, Dzhintropin, Norditropin NordiLet, Norditropine simplex, Rastan, Somatropine, Humatrop, Génotropine, Dinatrop, Norditropine PenSet 12, Omnitrop, Sayzen, Somatropine humaine, Ansomon.

Avis sur Somatropin

Les critiques de Somatropin sont laissées principalement par les bodybuilders. Ils notent qu'il est nécessaire de suivre un traitement par cette substance pendant une longue période (au moins 3 mois). Il est recommandé de faire l'objet d'une surveillance régulière par un médecin et de suivre un régime et des routines quotidiennes. Sinon, l'utilisation du médicament peut entraîner des problèmes de santé. En outre, le traitement complet du médicament est assez coûteux. Parmi les effets indésirables les plus fréquents sont les nausées, les gonflements et la fatigue, des éruptions cutanées allergiques sont possibles.

Prix ​​de somatropine, où acheter

Le prix de Somatropin dépend du fabricant et de la posologie du médicament. Somatropin peut être acheté dans une pharmacie avec une prescription ou un magasin en ligne. Lors de l'achat de fonds via Internet, il est nécessaire de vérifier soigneusement l'authenticité du médicament, la présence d'hologrammes protecteurs et d'autres méthodes de protection contre la fraude.

Somatropine, prix dans une pharmacie

Il est possible d’acheter Somatropin sous forme de drogue Dzhintropin pour environ 7000 à 3 800 roubles pour 5 ampoules de 10 UI chacune. Le lyophilisat d’achat de Genotropin coûtera entre 4500 pour 1 ampoule, dosage de 5,3 mg (16 UI).

Effets positifs et négatifs lors de l’utilisation de la somatotropine

La somatotrophine, ou hormone de croissance, est l'une des hormones humaines les plus importantes. Elle est synthétisée dans l'hypophyse. Cette hormone n'a pas une longue durée de vie, mais elle est responsable de la croissance normale, du gain de poids et de la combustion efficace des graisses. Par conséquent, les médicaments contenant de la somatotropine sont devenus populaires parmi les personnes qui pratiquent un sport et souhaitent développer leur masse musculaire.

Informations générales sur la somatotropine

Dans des conditions normales, l'hypophyse doit synthétiser une quantité de somatotropine capable d'assurer la croissance la plus efficace du corps. Chez une personne moyenne, la concentration de l'hormone dans le sang est comprise entre 1 et 5 ng / ml, mais en prenant certaines mesures destinées à améliorer la synthèse d'une substance, la quantité de l'hormone peut atteindre 45 ng / ml. Il convient de rappeler qu'avec l'âge, la concentration naturelle de substances hormonales dans le sang diminue inévitablement. À l'âge de vingt ans, l'hormone de croissance somatotropine atteint son niveau maximal, puis diminue de quinze pour cent par décennie.

Le processus de sécrétion de somatotrophine peut être décrit comme suit:

  1. L'hypothalamus signale à l'hypophyse qu'il est nécessaire de commencer à produire une hormone.
  2. La somatotropine pénètre dans le sang et est transportée au foie.
  3. Dans le foie, l'hormone est transformée en somatomédine, qui est ensuite transmise à tous les organes et cellules du corps.

Comme beaucoup d'autres hormones, la somatotrophine n'est pas produite dans la même quantité tout au long de la journée. La quantité maximale d'une substance est produite une heure après que la personne s'est endormie et la quantité d'ondes change toutes les quatre à cinq heures.

L'impact de la somatotrophine sur le corps

Cette hormone hypophysaire remplit non seulement une fonction importante de la croissance, mais aussi:

  • Améliore le métabolisme du corps;
  • Accélère la régénération des tissus et la guérison des blessures;
  • Affecte une augmentation de la quantité de glycogène dans le foie et la restauration des cellules du thymus
  • Aide les muscles à récupérer de l'effort physique;
  • Aide à développer la masse musculaire et à brûler efficacement les graisses;
  • Accélère la production de collagène;
  • Un effet positif sur le désir sexuel et l'activité sexuelle;
  • Rend les os, les articulations et les ligaments beaucoup plus forts.
  • Pour les femmes, la somatropine contribue à la formation d’une belle silhouette, de la souplesse des ligaments et des muscles.

C'est en raison des effets positifs sur les os, les articulations et les muscles que la thérapie à base de cette hormone est très populaire auprès des bodybuilders et autres professionnels du sport.

Manque et excès d'hormone

Avec une concentration anormale de substance dans le sang, de nombreux effets indésirables et maladies peuvent survenir. Une surabondance de l'hormone somatotrophine se caractérise par un grossissement des traits du visage et un épaississement important des os, ainsi que par une augmentation de la langue, entraînant le développement de la déformation de la parole et de la mâchoire. Étant donné que la concentration d'hormone de croissance affecte la production d'insuline et la sensibilité des tissus à cette enzyme, avec un excès d'hormone, le corps peut devenir plus résistant à l'insuline, ce qui engendre le développement du diabète.

De tels effets indésirables peuvent survenir avec un apport hormonal prolongé et non contrôlé. Ce traitement ne doit donc être effectué que sous la surveillance d'un médecin. Dans certaines situations, la quantité d'hormone peut être augmentée en raison d'un adénome hypophysaire, ce qui entraîne souvent un gigantisme.

La carence en hormone somatotrophine peut avoir les effets secondaires suivants:

  • Retard de croissance et de puberté;
  • Retard mental;
  • L'apparition de l'excès de poids, la combustion lente de la graisse corporelle;
  • Dans les cas graves, il peut y avoir un syndrome de Laron, dans lequel la croissance ralentit fortement, les traits du visage deviennent plus petits et d'autres déviations par rapport à la norme se produisent.

L'utilisation de l'hormone dans le sport

L'hormone somatropine est le moyen le plus efficace d'augmenter la masse musculaire et de brûler les graisses, et peu de bodybuilders n'ont pas pensé à utiliser cette substance pour aider à atteindre l'objectif - le corps parfait.

Pourquoi est-ce si efficace? Le truc est dans le principe de son action. Dans des conditions normales, le corps reçoit la plus grande partie de son énergie, principalement du glucose, et ensuite uniquement des acides gras. Il est nécessaire de faire en sorte que la situation change exactement au contraire, car la personne commencera à traiter exactement les graisses pour rester efficace. L'hormone somatropine permet aux organes de passer du traitement du glucose à la consommation d'acides gras, processus qui constitue le processus le plus puissant de la lipolyse, ce qui est nécessaire pour rechercher les formes idéales. De plus, avec les entraînements actifs et réguliers, le tissu musculaire commence à se développer activement.

Les athlètes ont deux moyens d'augmenter la quantité d'hormone somatotrophine dans le sang, la première étant naturelle et la seconde - grâce à l'utilisation de médicaments.

Des moyens naturels pour augmenter l'hormone de croissance

La plupart des opposants à l'utilisation trop active de drogues au cours de la formation cherchent des moyens d'augmenter efficacement la sécrétion de l'hormone, sans recourir à la drogue ni aux injections.

Les méthodes les plus populaires incluent:

  • Haute qualité et long sommeil. Étant donné que l'affirmation selon laquelle les gens grandissent dans un rêve correspond parfaitement à la vérité, les athlètes doivent dormir au moins huit heures par jour - pour que l'hormone somatropine soit produite plus efficacement. Ce serait bien de faire une sieste pendant la journée.
  • Entraînez-vous activement à l'aide d'exercices de force, mais la durée totale de l'entraînement ne devrait pas dépasser une heure.
  • Bonne nutrition. On sait que la nutrition des bodybuilders consiste principalement en protéines, mais il ne faut pas oublier d’autres éléments importants - les protéines et les graisses. Il est nécessaire de limiter la quantité de glucides rapides et de consommer le soir des protéines lentes contenues dans les œufs et le fromage cottage.
  • Mangez des acides aminés. On les trouve dans les graines, le fromage à pâte dure, les œufs. Si vous ne pouvez pas inclure ces produits dans l'alimentation en quantité suffisante, vous pouvez acheter des additifs alimentaires spéciaux tels que la glutamine, l'arginine et la carnitine.
  • Vous ne devez pas permettre au corps de "stagner", vous devez périodiquement le secouer et organiser des situations extrêmes dans lesquelles le corps n'est pas utilisé. Par exemple, une longue vapeur dans le bain, puis sautez dans la neige. Ou restez sans dîner. En bref, vous devez utiliser activement la faim et les fortes baisses de température.
  • Une légère douleur aide à synthétiser activement l'hormone somatotrophine. L'acupuncture et le massage sont les bienvenus, en particulier dans le cou et la colonne vertébrale.
  • Si vous pratiquez un sport dans des endroits où la quantité d'oxygène est réduite, le niveau de l'hormone somatotrophine augmentera également. Vous pouvez simplement porter un corset ou retenir votre souffle dans des limites raisonnables.
  • Il ne fait pas mal de porter le plus chaud possible à l'entraînement.
  • Des changements fréquents du programme d'entraînement aideront à secouer le corps et à le faire synthétiser l'hormone somatropine.

Facteurs empêchant la production d'hormones

Les personnes qui souhaitent augmenter naturellement le taux d'hormone de croissance doivent veiller à éviter les situations de stress, même à court terme, car elles entraînent une augmentation du taux de cortisol dans le sang. Vous ne pouvez pas manger de grandes quantités de glucides, surtout rapidement, car ils contribuent à une augmentation de la graisse corporelle. Le manque de sommeil, en particulier sous forme chronique, et l'épuisement nerveux ne contribuent en rien à la production saine de l'hormone somatotrophine.

Drogues contenant de la somatotropine

Pour les athlètes qui préfèrent un moyen plus efficace de développer leurs muscles, il est recommandé d'utiliser des médicaments à base d'hormone somatotrophine. Il peut être acheté en pharmacie, mais auparavant, il est nécessaire de faire un don de sang pour les hormones et de consulter un médecin, car l'utilisation incontrôlée de médicaments hormonaux est lourde de conséquences irréversibles.

Le mode d’emploi le plus populaire du médicament, Somatropin, indique qu’il est destiné à l’administration sous-cutanée et contient de l’hormone somatotrope. Il est produit sous la forme d'une poudre, qui doit être diluée indépendamment avec une solution de chlorure de sodium, il est impossible de stocker les restes de la solution, ils doivent être immédiatement jetés. Il est nécessaire de surveiller la couleur du liquide obtenu - il doit être transparent.

Si la solution est trouble ou présente des cristaux non dissous visibles, elle ne peut pas être utilisée. En outre, le liquide ne peut pas être congelé, il doit être utilisé immédiatement après le mélange (dans les cas extrêmes, il peut être placé au réfrigérateur plus d'une journée, bien que les parties actives du médicament conservent leurs propriétés pendant quatre jours). Avec un stockage approprié, le médicament en poudre peut être stocké pendant deux ans, mais il est nécessaire de regarder la date de péremption lors de l'achat, afin de ne pas obtenir un médicament périmé ou proche de ce médicament.

L'action pharmacologique du médicament est qu'il stimule la croissance des os et des muscles, régule le métabolisme, a un effet anabolique, empêche l'excrétion du phosphore, du potassium, du sodium et de l'eau du corps.

Avant de commencer le cours, il est nécessaire de discuter avec le médecin des objectifs poursuivis par l'athlète, car il existe plusieurs types de prise du médicament avec des dosages différents. Vous ne devez pas attendre le résultat après la première semaine d’admission, car le cours doit durer au moins trois mois. Même au début de la réception, il est possible de déterminer si le médicament est de haute qualité - pour cela, il est nécessaire d'injecter et de donner du sang dans n'importe quel laboratoire. Les résultats devraient montrer une augmentation significative du taux de l'hormone somatotrophine dans le sang. Si les indicateurs sont restés dans la plage normale, cela signifie que le médicament était de mauvaise qualité et qu'il est non seulement inutile de l'utiliser, mais également dangereux.

Les analogues les plus célèbres du médicament:

Contre-indications au médicament

Un traitement médicamenteux contenant l’hormone somatotrophine est contre-indiqué dans les cas suivants:

  • Hypersensibilité à la drogue;
  • Tumeurs malignes et du cerveau, car le cours contribuera à leur croissance;
  • États urgents
  • Le diabète sucré, car l’hormone somatotrophine est capable de réduire considérablement la sensibilité à l’insuline;
  • L'hypothyroïdie, car dans un tel état, le résultat attendu de la prise de l'hormone somatotrophine peut tout simplement ne pas arriver;
  • Grossesse et allaitement.

Effets secondaires possibles

De la réception active de l'hormone somatotrophine peut apparaître:

  • Maux de tête;
  • Faiblesse et baisse de performance;
  • Augmentation de la pression intracrânienne;
  • Vision normale altérée;
  • Nausées et vomissements;
  • L'apparition d'une réaction allergique;
  • Exacerbations du diabète;
  • Problèmes avec le pancréas, pancréatite.

Avant de commencer à prendre le médicament, il est nécessaire de faire un don de sang et de subir un examen afin de détecter toutes les contre-indications possibles et de prédire l’apparition des éventuels effets indésirables. Le traitement par l'hormone de croissance doit être sous la surveillance d'un médecin. En cas d'apparition d'un effet secondaire du médicament sur le corps, son administration doit être immédiatement annulée et l'utilisation de méthodes naturelles, mais tout à fait efficaces, pour augmenter l'hormone somatotropine doit être débutée.

Hormone de croissance

L’hormone de croissance, ou hormone de croissance, du groupe des peptides est produite par le corps dans le lobe antérieur de l’hypophyse, mais la sécrétion de la substance peut être augmentée naturellement. La présence de ce composant dans le corps augmente la lipolyse, qui brûle la graisse sous-cutanée et renforce la masse musculaire. Pour cette raison, il est particulièrement intéressant pour les athlètes qui cherchent à améliorer leurs performances sportives. Pour y parvenir, il est nécessaire d’étudier plus en détail le processus de synthèse et d’autres caractéristiques de cette substance.

Qu'est-ce que la somatotropine?

C'est le nom d'une hormone peptidique synthétisée par l'hypophyse antérieure. La propriété principale est de stimuler la croissance et la réparation des cellules, ce qui contribue à la constitution du tissu musculaire et à la consolidation osseuse. Du latin "soma" signifie le corps. Ce nom est une hormone recombinante en raison de sa capacité à accélérer la croissance en longueur. La somatotropine appartient à la famille des hormones polypeptidiques, de la prolactine et du lactogène placentaire.

Où est formé

Cette substance est produite dans la glande pituitaire - la glande endocrine de petite taille, environ 1 cm - se situe dans une encoche spéciale à la base du cerveau, appelée également "selle turque". Le récepteur cellulaire est une protéine avec un domaine intramembranaire. L'hypophyse est contrôlée par l'hypothalamus. Il stimule ou inhibe le processus de synthèse hormonale. La production de somatotropine a un caractère ondulatoire - plusieurs sécrétions se produisent au cours de la journée. Le plus grand nombre est noté 60 minutes après s'être endormi la nuit.

Ce qui est nécessaire

Déjà par son nom, on comprend que la somatropine est nécessaire à la croissance des os et de l’organisme dans son ensemble. Pour cette raison, il est produit plus activement chez les enfants et les adolescents. À l’âge de 15 à 20 ans, la synthèse de la somatotrophine diminue progressivement. Commence alors une période de stabilisation et, après 30 ans, une phase de déclin qui dure jusqu'à la mort. Pour l'âge de 60 ans, seulement 40% de l'hormone de croissance est typique. Les adultes ont besoin de cette substance pour restaurer les ligaments déchirés, renforcer les articulations et faire grossir les os

Action

Parmi toutes les hormones hypophysaires, la somatotrophine a la concentration la plus élevée. Il se caractérise par une longue liste d'actions qu'une substance produit sur le corps. Les principales propriétés de la somatotropine sont:

  1. Accélération de la croissance linéaire chez les adolescents. L'action consiste à allonger les os tubulaires des membres. Cela n'est possible que pendant la période pré-pubère. La poursuite de la croissance n’est pas due à une hypersécrétion endogène ou à un afflux exogène de GH.
  2. Augmentation de la masse musculaire maigre. Il consiste à inhiber la dégradation de la protéine et à en activer la synthèse. La somatropine inhibe l'activité des enzymes qui détruisent les acides aminés. Il les mobilise pour les processus de gluconéogenèse. Et c'est l'hormone pour la croissance musculaire. Il participe à la synthèse des protéines, renforçant ce processus quel que soit le transport des acides aminés. Fonctionne avec l'insuline et le facteur de croissance épidermique.
  3. Somatomedin formation dans le foie. Ce que l’on appelle le facteur de croissance analogue à l’insuline, ou IGF-1. Il est produit dans le foie uniquement par l'action de la somatotropine. Ces substances agissent conjointement. L'effet stimulant de la croissance de la GH est induit par des facteurs analogues à l'insuline.
  4. Réduire la quantité de graisse sous-cutanée. La substance favorise la mobilisation des graisses de ses propres réserves, ce qui entraîne une augmentation de la concentration en acides gras libres dans le plasma, oxydés dans le foie. En raison de la dégradation accrue des graisses, de l’énergie se forme, ce qui améliore le métabolisme des protéines.
  5. Anti-catabolique, effet anabolisant. Le premier effet est l'inhibition de la dégradation musculaire. La deuxième action consiste à stimuler l'activité des ostéoblastes et à améliorer la formation de la matrice protéique de l'os. Cela conduit à une augmentation du muscle.
  6. Régulation du métabolisme des glucides. Ici, l’hormone est un antagoniste de l’insuline, c’est-à-dire agit à l'inverse en inhibant l'utilisation du glucose dans les tissus.
  7. Effet immunostimulant. Il consiste à améliorer le travail des cellules du système immunitaire.
  8. Effet modulateur sur les fonctions du système nerveux central et du cerveau. Selon certaines études, cette hormone peut surmonter la barrière hémato-encéphalique. Ses récepteurs se trouvent dans certaines parties du cerveau et de la moelle épinière.

Sécrétion d'hormone de croissance

Plus de somatotropine est produite par la glande pituitaire. 50% des cellules sont appelées somatotropes. Ils produisent une hormone. Il tire son nom parce que le pic de la sécrétion tombe sur la phase de développement rapide de l'adolescence. L'affirmation selon laquelle les enfants grandissent dans un rêve est tout à fait raisonnable. La raison en est que la sécrétion maximale de l'hormone est observée dans les premières heures du sommeil profond.

Fréquence sanguine de base et fluctuations maximales pendant la journée

Normale est considérée comme la teneur en somatropine dans le sang d'environ 1-5 ng / ml. Pendant les pics de concentration, la quantité monte à 10-20 ng / ml et parfois même à 45 ng / ml. Au cours de la journée, il peut y avoir plusieurs sauts de ce type. Les intervalles entre eux sont d'environ 3-5 heures. Le plus haut sommet le plus prévisible est caractéristique pendant une période de 1 à 2 heures après le sommeil.

Changements d'âge

La plus forte concentration de somatropine est observée au stade de développement intra-utérin de 4 à 6 mois. C'est environ 100 fois plus qu'un adulte. De plus, la concentration de la substance commence à diminuer avec l’âge. Il se produit dans la période de 15 à 20 ans. Ensuite, il y a un stade où la quantité de somatropine reste stable - jusqu'à 30 ans. Par la suite, la concentration diminue à nouveau jusqu’aux personnes âgées. A ce stade, la fréquence et l'amplitude des pics de sécrétion sont réduites. Ils sont maximaux chez les adolescents au cours du développement intensif à la puberté.

Quelle heure est produite

Environ 85% de la somatropine produite se situe entre 12 et 4 heures du matin. Les 15% restants sont synthétisés pendant le sommeil diurne. Pour cette raison, pour un développement normal, il est recommandé aux enfants et aux adolescents de se coucher au plus tard à 21-22 heures. De plus, avant le coucher, vous ne pouvez pas vous gaver L'alimentation stimule la libération d'insuline, qui bloque la production de somatropine.

Pour que l'hormone profite au corps sous forme de perte de poids, il est nécessaire de dormir au moins 8 heures par jour. Il est préférable de se coucher jusqu'à 23 heures, car la plus grande quantité de somatropine est produite entre 23 et 2 heures du matin. Immédiatement après le réveil, vous ne devriez pas prendre de petit-déjeuner, car le corps continue à brûler les graisses en raison du polypeptide synthétisé. Le repas du matin est préférable de reporter à 30-60 minutes.

Régulation de la sécrétion

Les principaux régulateurs de la production de somatotrophine sont les hormones peptidiques de l'hypothalamus - somatolibérine et somatostatine. Les cellules neurosécrétoires les synthétisent dans les veines porte de l'hypophyse, ce qui affecte directement les somatotropes. L'hormone est produite par la somatolibérine. La somatostatine, au contraire, inhibe le processus de sécrétion. La synthèse de la somatropine est influencée par plusieurs facteurs différents. Certains augmentent la concentration, d'autres au contraire diminuent.

Quels facteurs contribuent à la synthèse

Il est possible d'augmenter la production de somatropine sans utiliser de médicaments. Un certain nombre de facteurs contribuent à la synthèse naturelle de cette substance. Ceux-ci incluent les suivants:

  • activité physique;
  • charges thyroïdiennes;
  • les oestrogènes;
  • la ghréline;
  • sommeil complet;
  • l'hypoglycémie;
  • somatolibérine;
  • acides aminés - ornithine, glutamine, arginine, lysine.

Carences

Certains xénobiotiques, des produits chimiques qui ne font pas partie de la circulation biotique, ont également une incidence sur la sécrétion. Les autres facteurs qui entraînent un déficit en hormone sont:

  • l'hyperglycémie;
  • la somatostatine;
  • taux sanguins élevés d'acides gras libres;
  • augmentation de la concentration du facteur de croissance analogue à l'insuline et de la somatotrophine (la majeure partie est associée à la protéine de transport);
  • glucocorticoïdes (hormones du cortex surrénalien).

Quelles sont les causes d'un excès d'hormone somatotrope

Si, chez l'adulte, le niveau de somatropine est égal à la concentration caractéristique d'un organisme en croissance, on considère alors qu'il s'agit d'un excès de cette hormone. Cette condition peut entraîner de graves problèmes de santé. Ceux-ci comprennent:

  1. Acromégalie et gigantisme. Le premier concept est une augmentation de la taille de la langue, un fort épaississement des os et un grossissement des traits du visage. Le gigantisme est caractéristique des enfants et des adolescents. La maladie se manifeste par une croissance très importante, proportionnelle à l’augmentation du nombre d’os, d’organes et de tissus mous. Chez les femmes, ce chiffre peut atteindre 190 cm et chez les hommes - 200 cm, ce qui se traduit par de petites têtes, une augmentation de la taille des organes internes et un allongement des membres.
  2. Syndrome de tunnel. La pathologie est un engourdissement des doigts et des mains, accompagné de picotements dans les articulations. Les symptômes apparaissent dus à la compression du tronc nerveux.
  3. Insulinorésistance des tissus. C’est une violation de la réponse biologique des tissus corporels à l’action de l’insuline. En conséquence, le sucre ne peut pas pénétrer du sang dans les cellules. De ce fait, la concentration en insuline est constamment élevée, ce qui entraîne l'obésité. Le résultat - perdre du poids ne peut même pas sur un régime rigide. Tout cela est accompagné d'hypertension et d'œdème. La résistance à l'insuline augmente les risques de cancer, de diabète de type I, de crises cardiaques, d'athérosclérose et même de mort subite due au blocage des vaisseaux sanguins avec thrombus.

Les effets d'un manque d'hormone de croissance

Pour le corps humain, non seulement un excès de somatropine est catastrophique, mais également un inconvénient. Une carence en cette substance entraîne un affaiblissement des réactions émotionnelles, une diminution de la vitalité, une augmentation de l'irritabilité et même une dépression. Les autres effets de la carence en somatropine sont:

  1. Nanizm hypophysaire. Il s’agit d’une maladie endocrinienne, qui constitue une violation de la synthèse de la somatropine. Cette condition provoque un retard dans le développement des organes internes, le squelette. Les mutations du gène du récepteur de la GH se manifestent par une croissance anormalement basse: environ 130 cm chez l’homme et moins de 120 cm chez la femme.
  2. Retard dans le développement physique et mental. Cette pathologie est observée chez les enfants et les adolescents. 8,5% d’entre eux ont une petite taille en raison du manque de somatropine.
  3. Puberté retardée. Avec une telle pathologie, on observe un sous-développement des caractères sexuels secondaires par rapport à la plupart des autres adolescents. Le retard de la puberté est causé par un ralentissement du développement physique général.
  4. L'obésité et l'athérosclérose. En violation de la synthèse de la somatropine, tous les types de métabolisme sont défaillants. C'est la cause de l'obésité. Dans ce contexte, une grande quantité d’acides gras libres est observée dans les vaisseaux, ce qui peut provoquer leur blocage, ce qui conduira à l’athérosclérose.

Comment est utilisé la somatotropine

Cette substance peut être synthétisée par des moyens artificiels. Dans la toute première expérience de production, un extrait d’hypophyse humaine était utilisé. Somatropin jusqu'en 1985 a été retiré des cadavres de personnes, il a donc été appelé un cadavre. Aujourd'hui, les scientifiques ont appris à le synthétiser artificiellement. Dans ce cas, la possibilité d'infection par la maladie de Creutzfeldt-Jakob est exclue, ce qui était possible avec l'utilisation d'une préparation de GH cadavérique. Cette maladie est une pathologie fatale du cerveau.

Le médicament à base de somatropine approuvé par la US Food and Drug Administration s'appelle Somatrem (Protropin). Usage thérapeutique de cet outil:

  • traitement des troubles nerveux;
  • accélérer la croissance des enfants;
  • diminution de la masse grasse et de la construction musculaire;

Un autre domaine d'utilisation de Somatrema est la prévention des maladies séniles. Chez les personnes âgées, la GH entraîne une augmentation de la densité osseuse, une minéralisation accrue, une diminution de la quantité de tissu adipeux et une augmentation du muscle. En outre, ils ont pour effet de rajeunir: la peau devient plus élastique, les rides sont lissées. L'inconvénient est la manifestation de plusieurs effets indésirables, tels que l'hypertension et l'hyperglycémie.

Dans le traitement des troubles nerveux

La somatropine aide à améliorer la mémoire et les fonctions cognitives. Cela est particulièrement nécessaire pour les patients atteints de nanisme hypophysaire. En conséquence, le patient avec une faible teneur en somatotropine dans le sang améliore l'humeur et l'humeur. Un niveau élevé de cette substance est également déconseillé, car il peut provoquer un effet opposé et provoquer une dépression.

Avec le nanisme hypophysaire

Le traitement des troubles du développement chez les enfants est possible grâce à la stimulation par l'administration quotidienne d'extrait hypophysaire. Il affecte non seulement une glande, mais également l’organisme dans son ensemble. Cela vaut la peine d'utiliser ces injections le plus tôt possible et jusqu'à la fin de la puberté. Aujourd'hui, une hormone de croissance est le seul moyen efficace de traiter le nanisme hypophysaire.

Peptides en musculation

L'effet de la combustion des graisses et de l'augmentation de la masse musculaire est particulièrement utilisé par les bodybuilders professionnels lors d'exercices actifs. Les athlètes prennent des peptides pour la croissance musculaire en association avec la testostérone et d'autres médicaments ayant des effets similaires. L'utilisation du Somatrem avait été interdite en 1989 par le Comité international olympique, mais cela n'excluait pas l'utilisation illégale de cet outil. En association avec GH, les bodybuilders utilisent les médicaments suivants:

  1. Stéroïdes. Leur puissant effet anabolisant améliore l'hypertrophie des cellules musculaires, ce qui accélère leur développement.
  2. L'insuline Il est nécessaire d'alléger la charge sur le pancréas, qui, en raison d'une augmentation du niveau de GH, commence à travailler de manière trop active et épuise ses réserves.
  3. Hormones thyroïdiennes de la glande thyroïde. À petite dose, ils présentent un effet anabolique. L'acceptation des hormones thyroïdiennes accélère le métabolisme et accélère la croissance des tissus.

Comment augmenter la production d'hormone de croissance

Il existe divers stimulants de l'hormone de croissance. L'un d'eux est la prise de certains médicaments. Bien que les méthodes naturelles aident également à augmenter la production de somatropine. Par exemple, chez les personnes qui font de l'exercice régulièrement, l'effet de l'IGF-1 et de la GH est renforcé. Chez les sujets non préparés, cela n'a pas été observé. La synthèse de la somatropine se produit pendant tout le sommeil, il est donc très important que la personne ait dormi normalement. Augmenter la quantité de GH produite permet de recevoir des complexes multivitaminiques, notamment:

  • des minéraux;
  • des vitamines;
  • les acides aminés;
  • adaptogènes naturels;
  • substances d'origine végétale - chrysine, forskoline, griffonia.

Prendre des comprimés de somatotropine

Même si une substance est officiellement interdite dans le sport, la tentation de l'utiliser est très forte. Pour cette raison, de nombreux athlètes recourent encore à cette méthode pour éliminer l'excès de tissu adipeux, resserrer la figure et trouver plus de formes de soulagement. L'avantage de son utilisation est de renforcer les os. Si l'athlète est blessé, ce qui arrive très rarement, la somatropine accélère la guérison. Le médicament a un certain nombre d'effets secondaires, tels que:

  • fatigue accrue et perte de force;
  • le développement de la scoliose;
  • pancréatite - inflammation du pancréas;
  • perte de clarté de la vision;
  • développement accéléré des muscles et compression des nerfs périphériques;
  • accès de nausée et de vomissements;
  • douleurs articulaires.

Même avec les effets positifs du médicament, certaines personnes ne peuvent pas l'utiliser. Les contre-indications incluent les pathologies suivantes:

  • allergie aux composants du médicament;
  • tumeurs malignes;
  • menace pour la vie sous forme postopératoire et insuffisance respiratoire aiguë;
  • grossesse et allaitement.

Il faut être prudent en cas d'hypothyroïdie, d'hypertension et de diabète sucré. Au moment de prendre l'hormone de croissance, il est important de renoncer à l'alcool. Des disputes sur les dangers de l'utilisation de cette substance sont toujours en cours. Selon certains experts, le risque d'utilisation est limité par l'augmentation de la quantité de glucose dans le sang et l'apparition de poches. Bien qu'il y ait eu des cas d'augmentation de la taille du foie et même des jambes, cela ne concerne que les cas de surdosage.

Quels produits contiennent

Une nutrition adéquate est également importante pour augmenter la production de somatotrophine. Il doit être équilibré. Il est recommandé de donner de préférence des aliments maigres, car les aliments gras entraînent une diminution de la GH. La liste des aliments, y compris les protéines et autres substances nécessaires à la récupération et à l’élévation du niveau de somatotropine, comprend:

  • fromage cottage;
  • œufs de poule;
  • sarrasin et flocons d'avoine;
  • veau;
  • les légumineuses;
  • le lait;
  • viande de volaille;
  • les noix;
  • poisson;
  • boeuf faible en gras;
  • du fromage

Activité physique

Pratiquement toute activité physique a un effet positif sur la sécrétion de somatropine. Cela peut être la marche normale ou l'haltérophilie. Bien que certains types de charges soient plus efficaces. Le sport les divise en deux groupes: la puissance (anaérobie) et l'aérobic (cardio). Le premier groupe comprend la levée de poids pour une courte période, l’exercice aérobique comprenant la marche, la course, le ski, le cyclisme, etc. Les plus utiles sont:

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

En médecine moderne, il y a chaque année de plus en plus de nouvelles méthodes de diagnostic capables de déterminer la maladie au stade initial. Avec le temps, la maladie détectée est plus facile à soigner et les chances d’éviter des conséquences négatives sont plus grandes.

Habituellement, des points blancs dans la gorge apparaissent dans l'angor et indiquent une diminution de l'immunité et la présence d'un processus inflammatoire.

La perturbation du métabolisme des minéraux est un trouble dangereux dans lequel apparaissent des maladies du cœur, des vaisseaux sanguins, du tissu osseux, des tumeurs, des problèmes de régulation nerveuse et des problèmes musculaires.