Principal / Enquête

Progestérone quel jour prendre après l'ovulation

Chez l’homme, les hormones jouent un rôle très important. Les représentants du sexe faible sont l’œstrogène et la progestérone, responsables de la régularité du cycle de l’appareil reproducteur de la femme, de la possibilité de conception et du maintien de la grossesse. Réfléchissez aux modifications de la progestérone après l'ovulation, à son contenu dans le sang et aux effets de cette hormone.

La progestérone est une hormone stéroïde, on la trouve dans le corps des hommes et des femmes. La différence est que, chez l'homme, il est dans un état constant et que chez le sexe féminin, sa production dans le corps change en raison de sa nature cyclique et de ses processus vitaux.

Le second nom de la progestérone est l'hormone de grossesse (GB). Il détermine la formation de l'endomètre pour la fabrication d'un œuf fécondé. L’effet principal de l’hormone est la régulation du cycle menstruel chez la femme en âge de procréer et la préparation à la conception.

L'ovulation

L'ovulation et la progestérone sont liées. L'ovulation est nécessaire au développement et à la formation du corps jaune. Cela ne se produit que s'il y a une concentration appropriée d'hormones dans le corps.

La progestérone est produite par le corps jaune de l'ovaire à l'âge gestationnel jusqu'à 16 semaines, au moment de la formation du placenta. De plus, un seul placenta est responsable de la production d'hormones. Une augmentation de la température basale du corps dépend de la progestérone au cours de la période ovulatoire.

Quels sont les niveaux d'hormones admissibles en fonction des périodes de la vie? Les niveaux de progestérone changent au cours d'un mois. Les taux dépendent du jour du cycle et chez la femme enceinte de la période de gestation. En outre, des facteurs tels que la ménopause, le déséquilibre hormonal et la contraception orale affectent également la quantité de progestérone.

Critères d'évaluation des niveaux de progestérone chez les femmes en âge de procréer qui ne prennent pas de contraceptif oral (OC):

  • le taux de progestérone dans la phase ovulatoire est compris entre 0,48 et 9,41;
  • dans la phase folliculaire est de 0,32 à 2,23;
  • dans la phase lutéale 6,99-56,63.

Si une femme prend bien, allaite, atteint son apogée, la production d'hormones du corps diminue alors nettement pendant ces périodes. Et après le début de la ménopause, il n’augmente pas plus de 0,64 mmol / l.

Le contenu de progestérone dans la période de gestation dépend de la durée de la grossesse:

  • 1-3 mois de grossesse est de 8,90 à 468,5;
  • de 71 à 303,2, de 4 à 6 mois;
  • De 7h à 9h, ceci est 88.70-771.50.

La synthèse d'une hormone dans le sang d'une femme enceinte est inégale et ses indicateurs changent constamment, car elle est produite à différentes intensités. Que le contenu en progestérone dans le corps soit normal ou non, cela ne peut être fait que par un gynécologue, en fonction de la période de la vie de la femme, de son état et de facteurs connexes.

Analyse

Quel jour après l'ovulation prendre de la progestérone? Habituellement, les médecins recommandent aux patients de réaliser des diagnostics de laboratoire tous les 21 à 22 jours du cycle, sur une durée de 28 jours. Dans le cas où le cycle est long, par exemple 31-35 jours, l'analyse est effectuée les jours 28-29.

Avec un cycle régulier, l'analyse est effectuée 7 jours avant le début du mois. Pour les patients dont le cycle est irrégulier, l’étude peut être réalisée en établissant un calendrier de mesure de la température de base dans le rectum. Une fois que la température a augmenté, ils comptent pendant 6-7 jours et effectuent des diagnostics en laboratoire.

Les recherches de laboratoire sont effectuées par sutra, l'estomac vide, le dernier repas devrait avoir lieu il y a 8 à 10 heures. La veille du test, arrêtez de fumer, alcool, café, bonbons, œufs, bananes. Il est important d'être dans un état d'équilibre calme. Vous pouvez vous asseoir pendant 5 à 10 minutes avant de vous rendre et vous donner le temps de vous calmer.

Renforcer la synthèse de la progestérone est possible dans les cas suivants:

  • en portant un fœtus;
  • saignements utérins;
  • masses kystiques des ovaires;
  • déséquilibre du cycle menstruel, aménorrhée;
  • hyperactivité ovarienne;
  • insuffisance placentaire.

La teneur réduite en progestérone est observée dans les situations suivantes:

  • processus pathologique dans les ovaires;
  • post-grossesse;
  • instabilité du cycle menstruel;
  • fausse couche spontanée;
  • endométrite chronique;
  • troubles endocriniens.

La réduction du niveau de progestérone affecte la capacité de concevoir un enfant. Cela est dû au fait que la progestérone et l'ovulation dépendent étroitement l'une de l'autre. Si l'hormone n'est pas synthétisée en quantité suffisante, l'ovulation ne se produit pas et s'il n'y a pas d'ovulation, l'ovule ne meurt pas et ne sort pas de l'ovaire.

Réduire la production de progestérone dans le corps est particulièrement dangereux lorsque vous portez un enfant, c'est un symptôme menaçant. Par conséquent, afin de maintenir sa concentration sanguine à un niveau normal, des dérivés d'hormones synthétiques sont prescrits aux femmes enceintes afin de prévenir les avortements spontanés.

Recommandations

Nous avons donc analysé l’évolution de la progestérone après l’ovulation, ses valeurs normales, en fonction de la période de la vie de la femme, et les menaces de diminution ou d’augmentation de la production sanguine de cette hormone. Très souvent, les femmes qui suivent le régime alimentaire se demandent s'il est possible d'influencer la progestérone avec de la nourriture? Regardons cette question plus en détail.

Les aliments qui aident à augmenter la progestérone comprennent: les épinards, les asperges, les légumes verts, les carottes, les légumineuses, les poivrons doux, le chou. À partir de ces produits, une femme peut préparer chaque jour des salades avec l’ajout d’huile d’olives ou de graines de tournesol.

Au lieu des desserts sucrés, il est recommandé d’inclure dans le régime alimentaire les framboises, les groseilles, les églantines, les kakis, les raisins secs et les pommes. En outre, la synthèse des hormones est améliorée en mangeant des noix, des amandes, des arachides et des graines. À la place du thé, préparez des préparations à base de plantes à partir de feuilles de framboise, d'oie pâteuse.

Dans tous les cas, une évaluation des indicateurs de l’enquête et des recommandations relatives à des mesures médicales complémentaires doivent être effectuées par un spécialiste. Si les indicateurs sont différents de la norme, ne paniquez pas et consultez un médecin immédiatement.

Progestérone - notions générales de biochimie, fonction, indicateurs de la norme et effet du déséquilibre hormonal sur l'organisme

Les hormones dans le corps humain sont les principaux régulateurs de tous les processus biochimiques. La femme soloes oestrogène et progestérone. Ils déterminent la nature cyclique des modifications des organes génitaux, contrôlent la conception et aident à maintenir la grossesse.

Disponible en biochimie

La progestérone est une hormone stéroïde présente chez les deux sexes. Mais les hommes en contiennent une petite quantité à concentration constante. Chez les femmes, son montant varie avec la phase du cycle menstruel et la période de la vie.

Le cholestérol est la base des gestagènes, à l'instar des autres stéroïdes. Cette substance subit une série de réactions biochimiques, avec la formation progressive de la substance active finale. La synthèse se produit dans le corps jaune des ovaires après l'ovulation, en petite quantité - dans les glandes surrénales. Chez les femmes enceintes, la formation d'hormones se produit dans le placenta.

Il est établi que dans le placenta, le cycle complet de production de kinine ne peut pas se produire. Cela nécessite un système féto-placentaire, qui inclut le fœtus. Le cholestérol de l'organisme maternel pénètre dans le placenta et il se produit la formation de pergnénolone et de progestérone, une substance intermédiaire qui est ensuite transférée au fœtus et complète la synthèse.

Toute la progestérone n'est pas active, la plupart d'entre elles sont associées aux protéines de transport et à l'albumine, seulement 2% sont présentes sous forme libre. Le retrait se produit avec la participation du foie, où la kinine est conjuguée à de l'acide glucuronique et excrétée par les reins.

Quels sont les effets du corps?

Il est établi depuis longtemps que la progestérone est responsable des femmes. C'est ce qu'on appelle l'hormone de la grossesse. De la concentration normale dépend de la préparation de l'endomètre pour l'adoption d'un oeuf fécondé.

Pour la formation réussie du corps jaune nécessite une ovulation. Cela dépend de la concentration en œstrogènes, ainsi que des hormones hypophysaires. Les hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes déterminent la maturation du follicule. Le follicule en croissance lui-même produit des œstrogènes, qui soutiennent son existence et préparent l’endomètre, augmentent la sensibilité de la membrane épithéliale à la progestérone.

Après l'ovulation, le corps jaune produit de la progestérone avec vigueur. Il convertit l'endomètre en membrane déciduelle, nécessaire à l'implantation de l'embryon. L'hormone affecte la température basale, en l'augmentant de 0,2 à 0,5 degrés à partir du moment de l'ovulation jusqu'à la fin du cycle.

Les fonctions de l'hormone sont de maintenir la grossesse:

  • favorise la croissance des vaisseaux sanguins dans la membrane déciduelle;
  • bloque l'activité contractile utérine;
  • renforce le tissu musculaire du cou, ce qui empêche le développement de l'avortement;
  • bloque les réponses immunitaires locales pour prévenir le rejet de cellules fécondées.

Tout au long de la grossesse, une concentration élevée en substances actives assure sa conservation. Une forte diminution des niveaux de kinine se produit avant l'accouchement. Ceci est considéré comme le déclencheur du début du travail.

L'action de l'hormone s'étend aux glandes mammaires. La kinine active stimule le développement des alvéoles et des lobules dans lesquels le lait se formera à l'avenir.

La quantité d'hormone à la ménopause diminue, il y a un hyperestrogenism. Cette condition est un facteur prédisposant au développement de processus hyperplasiques de l'endomètre.

Performance normale à différentes périodes de la vie

Les indicateurs de l'hormone sont en équilibre dynamique, pour chaque intervalle d'âge, leurs propres valeurs sont présentées. Le taux de progestérone chez les femmes en âge de procréer est présenté ci-dessous:

  • 1 phase du cycle - jusqu'à 3,6 nmol / l;
  • jours d'ovulation - 1,52-5,4 nmol / l;
  • la phase lutéale - 3,01–88,8 nmol / l;
  • post-ménopause - jusqu'à 0,64 nmol / l.

La norme dans la phase lutéale est le point de départ pour déterminer sa quantité chez la femme enceinte. Le germe produit de l'hCG, ce qui est essentiel au maintien du fonctionnement du corps jaune. Par conséquent, la concentration en progestatif reste au même niveau et augmente progressivement.

À la 16e semaine de grossesse, la formation du placenta a lieu, ce qui assume une fonction hormonale. La concentration de l'hormone augmente progressivement encore plus.

Les taux normaux de trimestre de grossesse sont les suivants:

  • premier trimestre - 468,5 nmol / l;
  • deuxième trimestre - 71,0-303,2 nmol / l;
  • troisième trimestre - jusqu'à 771 nmol / l.

Les niveaux de progestérone à la ménopause vont inévitablement diminuer. Ceci est dû aux menstruations fréquentes sans ovulation, quand il n'y a pas de maturation de l'œuf et de formation du corps jaune. La ménopause est la période de cessation complète de la menstruation. Le taux à la ménopause est défini à 0,64 nmol / l. En même temps que la progestérone à cet âge, la quantité d'œstrogène diminue, ce qui entraîne des modifications des vaisseaux sanguins, l'apparition de l'excès de poids, la perte de calcium et la détérioration de la peau, des cheveux et des ongles.

Les femmes en âge de ménopause ont prescrit un traitement hormonal substitutif avec œstrogènes et progestérone. Cette combinaison est nécessaire pour éliminer l'effet négatif des œstrogènes sur l'endomètre: si vous utilisez la monothérapie, la probabilité de développer une hyperplasie ou un cancer de l'endomètre augmente plusieurs fois. La progestérone compense l'effet prolifératif de l'œstrogène et améliore l'état hormonal global.

Quand survient une anomalie?

Les écarts par rapport à la concentration normale peuvent être soit en hausse, soit en baisse.

La carence en progestérone est associée aux conditions suivantes:

  • déficit en phase lutéale;
  • pathologies endocriniennes: hypothyroïdie, hyperandrogénie, hyperprolactinémie;
  • régimes stricts et carences nutritionnelles;
  • stress constant;
  • maladies génitales: myome, endométriose.

Les symptômes d'une pénurie de progestérone apparaissent en fonction de sa quantité. Pour une femme, le syndrome prémenstruel est un symptôme courant. Sa gravité est différente, allant d'une légère indisposition à des manifestations graves.

Les signes du syndrome prémenstruel sont considérés par beaucoup comme une norme physiologique, ils s'attendent à ce que cette période amortisse les sautes d'humeur, la colère provoquée par un orage hormonal. Mais avec le travail rythmique des organes endocriniens, la concentration d’hormones est maintenue à un niveau suffisant et ne se manifeste pas par la détérioration de l’état de la femme.

Avec une diminution prononcée des progestatifs, la conception devient difficile. Ceci est le plus souvent observé en cas d'insuffisance de la phase lutéale. Le corps jaune ne peut pas se former, régresse rapidement. Les kystes folliculaires, qui se forment dans le syndrome des ovaires polykystiques, en sont une variante. Cette condition conduit à l'impossibilité de la grossesse.

L'implantation de l'embryon doit avoir lieu dans l'endomètre préparé, qui est affecté par la progestérone. Si une femme à faible taux d'hormone féconde, le fœtus ne peut tout simplement pas se fixer au mur de l'utérus ou sera rejeté par celui-ci, car la progestérone devrait supprimer l’activité contractile du myomètre. Les fausses couches habituelles, dans lesquelles l'interruption se produit dans un court laps de temps, sont souvent accompagnées de son échec.

Les signes de carence sont également un cycle menstruel irrégulier, des saignements utérins acycliques. Le déficit relatif, dans lequel la concentration en œstrogène est maintenue au niveau souhaité, conduit au développement de pathologies utérines prolifératives associées à l'hyperestrogénie - myome, endométriose, hyperplasie de l'endomètre.

Une progestérone élevée est beaucoup moins fréquente qu'une déficience. La cause de cette affection peut être un kyste du corps jaune, des tumeurs ovariennes, une cirrhose du foie, une pathologie surrénalienne. Le kyste du corps jaune et la formation dans les ovaires entraînent une surproduction de l'hormone. Dans la cirrhose du foie, il n’ya pas d’augmentation de la synthèse de la kinine; une augmentation de l’hormone est associée à une violation de sa conjugaison avec les protéines et son métabolisme.

L'excès se manifeste dans les symptômes suivants:

  • gain de poids;
  • les poches;
  • l'acné et l'acné, qui n'est pas traitable;
  • augmentation de la croissance des cheveux sur le corps;
  • dépression ou sautes d'humeur fréquentes;
  • la pression artérielle saute.

Souvent, le déséquilibre hormonal affecte non pas une hormone, mais plusieurs. Par conséquent, les symptômes peuvent être variés, avec l'ajout de signes de la pathologie principale.

Analyse

Le test sanguin pour les hormones est effectué selon les indications de la femme. La plupart des conditions accompagnées d'un écart par rapport à la norme, susceptibles de correction médicale. Mais avant de prescrire des médicaments hormonaux, il est nécessaire de connaître le contexte hormonal initial. Les médecins utilisent rarement une définition isolée de la progestérone uniquement; le plus souvent, un profil hormonal est nécessaire pour déterminer les causes de l'échec, établir la période du cycle menstruel et le tableau général des troubles du corps.

Quand et comment passer un test sanguin pour la progestérone dépend de l’âge et de la condition de la femme. Pendant la période de reproduction, les fluctuations hormonales déterminent le jour du cycle auquel donner du sang. On sait que la concentration maximale est atteinte aux jours 20 à 23, il est donc recommandé d’effectuer des analyses également à ce moment. Le cycle menstruel régulier de 28 jours est pris en compte. Si le cycle est plus long ou plus court, le médecin vous aidera à déterminer le jour de l'accouchement. Pour cela, vous devez connaître le premier jour de la dernière menstruation et le début prévu de la prochaine. Sur le dernier chiffre, 7 jours sont supprimés et un examen peut être effectué le jour même.

Si une femme a des règles irrégulières, il y a des retards de plusieurs mois, vous pouvez alors effectuer une étude à n'importe quel jour, puis recommencer après un certain temps. Dans ce cas, une gamme complète d'hormones est nécessaire:

Un tel profil hormonal suggèrera le niveau de troubles et le ratio de toutes les substances actives affectant la santé de la reproduction. Indirectement, l'analyse peut être jugée sur la période du cycle mensuel.

Chez les femmes enceintes, la concentration de la substance active augmente normalement constamment. Par conséquent, la durée de l'étude ne fait pas l'objet de restrictions. Dans certains cas, vous devrez peut-être effectuer une nouvelle analyse.

Pendant la ménopause, le test de progestérone est également effectué quel que soit le jour. Normalement, la quantité d'hormone doit être maintenue au même niveau.

Préparation à l'analyse

L'étude des hormones ne nécessite pas de formation spécifique. Il suffit de suivre les règles générales recommandées pour la délivrance de sang veineux.

La qualité du matériel biologique est affectée par la nutrition. Les aliments gras peuvent causer du chilez - une quantité accrue de particules de graisse, ils ne permettront pas d'effectuer l'analyse qualitativement. Par conséquent, la veille du diagnostic devrait abandonner la nourriture riche en matières grasses, ne buvez pas d'alcool.

Les analyses passent sur un estomac vide, le dernier repas doit donc être au plus tard à 19 heures. Le matin, vous ne pouvez rien manger, vous êtes autorisé à boire de l'eau propre, mais en aucun cas du thé ou du café. Il est interdit de fumer ce jour-là.

Le stress et l'exercice, la fatigue affectent les hormones d'une femme. Une semaine avant l’étude, vous devez normaliser votre état émotionnel afin d’éviter le surmenage et les efforts physiques excessifs.

Moyens de normaliser les niveaux hormonaux

Après le diagnostic nécessaire, le médecin prescrit des tactiques pour normaliser le fond. Il est toujours nécessaire de commencer le traitement en modifiant le mode de vie et la nutrition. Vous devez faire attention au mode de la journée, au nombre d'heures de sommeil et à l'heure à laquelle une femme préfère s'endormir.

La nature du régime affecte également les hormones. Vous ne pouvez pas dire quels produits contiennent de la progestérone. Pour augmenter sa teneur dans le sang peut être indirectement, en utilisant une quantité suffisante de protéines animales et de graisse, des œufs de poule. Ils contiennent des acides aminés essentiels, le cholestérol, qui sont à la base de la synthèse des hormones stéroïdiennes. À des concentrations plus élevées, au contraire, il est nécessaire de réduire la quantité de ces aliments dans le menu.

Nos articles précédents vous expliqueront comment augmenter ou diminuer le niveau de progestérone dans le corps sans nuire à la santé.

La prochaine étape est la pharmacothérapie. Pour la normalisation, la progestérone micronisée ou ses solutions d'huile sont utilisées. Les comprimés de la tablette sont Duphaston, Utrozhestan. Le schéma posologique dépend de la destination des médicaments.

Ils sont utilisés dans les conditions suivantes:

  • la menace d'interruption prématurée de la grossesse;
  • la fausse couche a commencé;
  • changements de cycle: aménorrhée, oligodimenorrhée;
  • PMS;
  • traitement hormonal substitutif.

L'Utrozestan est disponible sous forme de capsule pour l'ingestion et l'insertion dans le vagin. Cette méthode d'administration vous permet de créer une concentration locale élevée de la substance active, en contournant le métabolisme dans le foie.

Tout médicament contenant de la gestagène est contre-indiqué dans les cas suivants:

  • pour saigner pour une raison inconnue;
  • tentative d’avortement échouée;
  • tumeurs du sein, de l'utérus, des ovaires;
  • augmentation de la coagulation sanguine et tendance à la thrombose;
  • maladies du foie en violation de sa fonction.

La progestérone pour la FIV est prescrite pour un soutien hormonal. Il est utilisé à partir du moment du transfert d'embryon et jusqu'à 14 jours. Au cours de cette période, un examen est effectué pour déterminer si l’embryon a pris racine. Dans la plupart des cas, les hormones continuent de s’appliquer jusqu’à la formation du placenta, qui permet alors de préserver indépendamment le fœtus.

Dans les protocoles de FIV, des formes vaginales sont utilisées: capsules d’Utrozhestan, gel de Kraynon. Les préparations sont utilisées jusqu'à 8-20 semaines de gestation. La durée du traitement est déterminée par l’âge de la femme, les niveaux hormonaux actuel et actuel et les comorbidités. L'abolition de la drogue fait, en réduisant progressivement le dosage.

Le fond hormonal d'une femme est très mobile. Cela dépend de l'impact de facteurs externes et de l'état du corps dans son ensemble. Les mauvaises habitudes, une alimentation malsaine, le stress, le manque d'activité physique et même l'activité sexuelle l'affectent négativement. Par conséquent, les principes élémentaires d'un mode de vie sain peuvent réduire les risques de développer une pathologie.

Progestérone dans la planification de la grossesse: anomalies de la conception et conséquences possibles

La progestérone est l'une des hormones féminines importantes dont la synthèse est assurée par les ovaires et le placenta. Ajuster le cycle menstruel, se préparer à la conception - les principales fonctions de la substance. Par conséquent, la progestérone lors de la planification de la grossesse devrait être dans la fourchette normale.

Le contenu

  • Rôle dans la planification de la grossesse
  • Quel est le taux de concentration pour la conception
  • Pourquoi la progestérone est élevée
  • Faible progestérone et conception
  • Duphaston pour correction médicale et traitement
  • Injections de drogue
  • 17-OH progestérone lors de la planification de la grossesse
  • Comment passer un test sanguin
  • Normalisation avec de la nourriture
  • Niveau post-conception

Progestérone lors de la planification de la grossesse

Au moment de la conception de l’enfant, les indicateurs hormonaux présents dans le corps de la femme ne devraient pas présenter de déviations.

Après tout, il joue un rôle direct dans le système reproducteur:

  • crée des conditions favorables dans l'utérus pour la fécondation de l'œuf;
  • sous son influence, la qualité de l'ovule augmente considérablement;
  • régule la contraction de l'utérus, ce qui élimine le risque de fausse couche spontanée;
  • aide à renforcer l'endomètre pour maintenir l'embryon;
  • contrôle la prolifération de petits vaisseaux sanguins dans l'endomètre de l'utérus.

Pendant l'ovulation, un corps jaune se forme sous l'influence d'œstrogènes et d'hormones pituitaires. C'est la glande qui se forme sur le site du follicule éclatant après l'ovulation. Le follicule en croissance, pour son propre maintien de la croissance, synthétise des substances spéciales qui préparent l'endomètre à la fixation de la cellule œuf et augmentent la sensibilité des membranes internes de l'utérus à la progestérone.

Après l'ovulation, le corps jaune commence à produire de la progestérone de manière intensive. Sous son influence, la membrane déciduale de l'endomètre, nécessaire à l'implantation de l'embryon, développe et stocke les nutriments. Le manque de progestérone dans la planification de la grossesse affecte directement la promotion d'un ovule fécondé par la trompe de Fallope et son attachement sans entrave aux parois de l'utérus.

Norme de progestérone pour la conception

Lors de la planification d'une grossesse, s'il y a un besoin, il est nécessaire d'établir le cycle menstruel et de restaurer le niveau normal de progestérone, qui varie en fonction de la phase:

  • folliculaire - 0,33-2,23 nmol / l;
  • ovulatoire - 0,48 à 9,41 nmol / l;
  • lutéal - 6,99-56,63 nmol / l.

Déterminer la concentration de progestérone dans la conception de la planification consiste à contrôler le niveau de santé de la reproduction des femmes.

Niveau élevé de progestérone

Pendant la grossesse, il y a une augmentation de l'hormone. Et ceci est considéré comme la norme! Dans d'autres cas, nous pouvons parler en toute sécurité de la présence d'écarts. Les perturbations dans la production d'une substance peuvent être détectées par des périodes fréquentes et longues.

Les raisons de ce taux élevé peuvent être:

  • saignements utérins;
  • kyste dans le corps jaune;
  • néoplasmes dans les ovaires;
  • dysfonctionnement surrénal ou insuffisance rénale.

Syndrome de Manifestes irritabilité, fatigue, gonflement, apparition d'acné, dépression, engorgement des glandes mammaires.

Un niveau élevé contribue à la croissance excessive de l'endomètre. Pour cette raison, l'œuf fécondé ne peut pas s'attacher aux parois de l'utérus, il est donc tué. Cette condition est observée dans l'hyperplasie de l'endomètre.

Faible progestérone lors de la planification de la grossesse

Les faibles taux de progestérone peuvent être les conséquences de troubles endocriniens, dus à l'hypofonction des ovaires, à l'avortement, à l'endométrite chronique ou au développement anormal de l'utérus. La réduction de la production de progestérone peut être provoquée par de mauvaises habitudes (alcool et nicotine), la maigreur, le stress fréquent, des régimes épuisants, un manque d'ovulation.

L'une des principales conséquences de la réduction de la concentration - l'incapacité de concevoir. Cela est dû au fait que pour la libération de l'ovule par les ovaires devrait venir l'ovulation, dont l'initiation dépend de la progestérone.

Une synthèse insuffisante se manifeste par des irrégularités dans le cycle menstruel, de petites décharges, une douleur intense pendant les règles ou des saignements vaginaux. Une femme devient plus irritable, se plaint de fatigue, prend du poids en excès.

Une faible progestérone pendant la grossesse menace de faire une fausse couche à un stade précoce. Par conséquent, tous les gynécologues prescrivent de la progestérone synthétique pour éviter un avortement spontané. Il est pris par voie orale sous forme de comprimés ou de gélules avant la 20e semaine de grossesse. Dans certains cas, la progestérone peut être administrée sous forme d'injections. Il est également prescrit sous forme de gels, de balles vaginales et de comprimés qui sont insérés dans le vagin au moment du coucher. Ainsi, le médicament pénètre plus rapidement dans le corps, étant absorbé par la membrane muqueuse du vagin, sans gêne ni manipulations supplémentaires, comme lors des injections.

Duphaston et niveaux d'hormones normaux

La progestérone de synthèse est au cœur du médicament et prépare l’utérus à la conception. Après avoir pris les tests de laboratoire nécessaires, le médecin traitant peut prescrire Duphaston. Prenez le médicament après l'ovulation les 14 à 25 jours du cycle menstruel.

Duphaston ne nécessite qu'une production insuffisante de progestérone, ce qui empêche de tomber enceinte. Si les indicateurs sont normaux, l'effet du médicament sera inutile.

Si une grossesse survient pendant la prise du médicament, ils continuent à le boire jusqu'à la vingtième semaine. Ensuite, sous la supervision du médecin traitant, le dosage est lentement réduit. Le refus brutal du médicament peut entraîner un avortement.

Injections de progestérone lors de la planification de la grossesse

Lors de la planification des médicaments sous la forme d'injections est prescrit pour rétablir le cycle menstruel ou la production d'hormones insuffisante dans la deuxième phase.

On leur prescrit du 16 au 25e jour du cycle, une injection par jour à raison de 10 à 25 mg. La durée du traitement est de huit jours. La posologie dépend de la cause de la diminution de la concentration de progestérone. Ces médicaments sont prescrits comme Susten, Progestérone, Ginprogest, Injest, Prolutex.

Une fois le cycle rétabli et les paramètres du test sanguin rétablis, les injections doivent être annulées en douceur, sinon cela affectera l’incapacité de tomber enceinte.

17-OH progestérone lors de la planification de la grossesse: l’effet sur le corps. De quoi avoir peur?

La 17-OH progestérone est une forme intermédiaire des hormones des glandes surrénales et des œstrogènes. Il est responsable de la régulation de la fonction sexuelle et du cycle menstruel. Il est produit par les ovaires et les glandes surrénales.

Les raisons de cette augmentation peuvent être un dysfonctionnement des glandes surrénales et des ovaires, des néoplasmes ovariens, des troubles hormonaux, des troubles menstruels, le syndrome des ovaires polykystiques.

L'augmentation de la concentration empêche la conception: provoque une augmentation du niveau de testostérone dans le corps d'une femme, ce qui empêche le développement normal de l'ovule, l'apparition de l'ovulation. En raison de l'augmentation de la testostérone, le cycle peut durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. La testostérone ne permet pas à l'œuf de mûrir, ce qui provoque la stérilité chez les femmes.

Dans de telles situations, les médecins prescrivent de prendre de la dexaméthasone. Il conduit la testostérone à la normale et aide à tomber enceinte, peu importe le fait que les instructions relatives au médicament ne mentionnent pas l'utilisation du médicament en gynécologie.

Une augmentation de la progestérone 17-OH pendant la grossesse peut provoquer une fausse couche ou un décollement du placenta.

Comment passer un test sanguin pour la progestérone

Le niveau d'hormone dans le sang veineux dépend directement du stade du cycle menstruel. Le moment du test est donc déterminé par le médecin traitant, en fonction de la longueur du CM.

Si la durée du cycle est de 28 jours calendaires, les tests sont le plus souvent prescrits pendant 21 à 22 jours. Si une femme a des retards fréquents, la procédure est effectuée à n'importe quel jour qui lui convient.

Le sang est prélevé dans une veine du coude, à l'aide d'une seringue ou d'un système spécial de collecte de sang BD (système de collecte de sang fermé). Pour l'analyse, 5 ml de sang suffisent. La procédure ne provoque pas de douleur. Examinez le sérum, attendez que le sang coagule, puis centrifugez à 3 500 tr / min.

Pour obtenir des résultats plus précis, vous devez suivre quelques directives:

  • Dans le laboratoire pour la livraison du sang veineux est préférable de venir le matin.
  • Huit heures avant la procédure, il est conseillé de ne pas manger. Permis de boire de l'eau propre sans gaz.
  • La veille de la procédure, abandonnez l'exercice, l'alcool, la nicotine, le café, les sucreries, les œufs et les bananes.

Les résultats du test sont obtenus en une heure. Ils ne doivent être déchiffrés que par le médecin traitant, qui dispose de données complètes sur l’état de santé du patient et sur ses antécédents.

Produits qui augmentent la progestérone lors de la planification

Pour améliorer les niveaux de progestérone lors de la planification de la conception, il est recommandé d’ajouter au régime du poivre bulgare, des légumineuses, des asperges, des épinards, des légumes verts, des carottes et du chou.

Les légumes peuvent être transformés en salade et richement assaisonnés avec des huiles d’olive, de tournesol ou de soja. Le menu est dilué avec du poisson, de la viande, du fromage cottage, du poisson de mer.

Il est recommandé de remplacer les desserts par des baies et des fruits frais: framboises, groseilles, roses sauvages, raisins secs, kakis et pommes. La production d'hormones sexuelles augmente après l'ingestion de noix, d'amandes, d'arachides ou de graines. Leurs graisses sont un matériau de construction pour la synthèse de la progestérone et d'autres hormones sexuelles.

Pour augmenter le niveau de progestérone, vous pouvez boire quotidiennement des bouillons à base de feuilles fraîches de framboise, de manchette ordinaire, de lumbago, de prairie et de cire d'oie.

Niveau de progestérone après la conception

Les indicateurs de «l'hormone de grossesse» varient selon la période:

  • premier trimestre - 8,8 à 468,3 nmol / l;
  • le deuxième trimestre - 71,4-303,1 nmol / l;
  • le troisième trimestre est de 88,6 à 771,4 nmol / l.

En fonction de l'état de santé, le médecin traitant effectue plusieurs tests de laboratoire de contrôle afin de déterminer la dynamique et de corriger le traitement de manière opportune. Le processus de préparation et d'échantillonnage est décrit ci-dessus.

Toute modification du taux d'hormones de grossesse peut avoir des conséquences graves. Pour concevoir, porter et donner naissance à un bébé en bonne santé, une femme doit surveiller en permanence son taux de progestérone.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

L'inhalation est l'une des méthodes de traitement des maladies des voies respiratoires des enfants et des adultes. Les moments où, avec le nez bouché, il restait du temps pour respirer les pommes de terre.

Les comprimés hormonaux sont l’un des médicaments les plus puissants. À ce jour, a synthétisé toutes les substances biologiquement actives des glandes endocrines.Dans les tablettes:

La plante vivace de stevia, qui appartient à la famille Astrav, a acquis une certaine popularité parmi les partisans d’une alimentation saine, qui l’utilise comme substitut du sucre ordinaire.