Principal / Hypoplasie

Augmentation de la prolactine

La prolactine est une hormone qui occupe une place prépondérante dans le bon fonctionnement du système reproducteur humain. Le lobe antérieur de l'hypophyse est responsable de sa production.

Les fonctions de la prolactine sont directement ou indirectement liées à la procréation.

La formation mammaire dépend de la concentration de l'hormone chez les filles à la puberté, de la présence de lait chez les femmes qui viennent d'accoucher. La prolactine protège contre les grossesses non désirées pendant l'allaitement et assure la présence de libido chez les partenaires des deux sexes.

Danger de prolactine accrue

On appelle hyperprolactinémie l'augmentation de la concentration de prolactine au-dessus du taux établi. Sa présence chez la femme conduit à des phénomènes indésirables, à savoir:

  • perturbations du cycle menstruel;
  • la frigidité;
  • manque de la moindre attraction sexuelle.

De telles manifestations peuvent provoquer une pathologie grave des glandes mammaires, des organes génitaux internes, augmenter le risque de tumeurs.

Souvent, après une défaillance du cycle menstruel, il y a une absence prolongée de menstruation. Ensemble, tous ces phénomènes conduisent à l'infertilité.

Un résultat similaire menace et les hommes qui ont augmenté la prolactine. Après tout, le contenu de cette hormone affecte le niveau de production de testostérone, l'activité du sperme. En présence d'hyperprolactinémie, la production de la principale substance active masculine est réduite. La maturation des spermatozoïdes ralentit et peut s’arrêter complètement. Tout cela est lourd d'infertilité masculine.

Ainsi, l'augmentation de la prolactine menace le manque de progéniture et l'incapacité à ressentir la joie de la maternité et de la paternité, dont l'anticipation est inhérente aux gènes humains.

La prolactine élevée est souvent à la fois une cause et une conséquence de l'infertilité.

Symptômes d'augmentation de la prolactine

Chez les représentants de différents sexes, une augmentation de la prolactine se manifeste de manière inégale.

L'hyperprolactinémie chez les femmes se manifeste par les symptômes suivants:

  • la menstruation ne survient pas avant six mois ou plus;
  • les tentatives de grossesse n'aboutissent pas, même si les actes sexuels sont réguliers et se passent sans l'utilisation de contraceptifs;
  • le lait maternel apparaît sans lactation ni grossesse;
  • il y a un mal de tête constant et une nette détérioration de la vision.

Lorsque l'hyperprolactinémie est présente chez l'homme, les effets indésirables suivants se produisent:

  • le poids commence à augmenter régulièrement;
  • les seins grandissent. Et ce n’est pas dû à l’enthousiasme pour le bodybuilding ou l’haltérophilie;
  • une petite éruption apparaît sur toutes les parties du corps;
  • la ligne des cheveux peut sensiblement diminuer;
  • de plus en plus de problèmes d'érection;
  • le désir sexuel s'estompe.

Les deux dernières manifestations sont particulièrement douloureusement perçues par les hommes et incitent à se tourner vers les médecins.

Symptômes observés et communs chez les deux sexes:

  • une blessure minime peut entraîner une fracture;
  • augmentation de la glycémie;
  • il y a plusieurs caries;
  • l'insomnie augmente;
  • Les symptômes de la dépression apparaissent, principalement l'humeur dépressive.

L'excès de prolactine supprime l'action des hormones, à l'aide desquelles se forment des sentiments aussi importants que le plaisir physique, le plaisir, la joie et un peu d'euphorie. L'effet de la dopamine, qui a une influence décisive sur la libido, est réduit à zéro.

Causes de l'augmentation de la prolactine

Toutes les raisons qui influencent l'apparition de l'hyperprolactinémie sont divisées en groupes:

Le premier groupe de causes est observé chez une personne en bonne santé. Après tout, le niveau de prolactine tout au long de la journée ne reste pas le même. Sa concentration change constamment. Et cela arrive inaperçu pour une personne quand il dort, mange, fait du sport ou a des relations sexuelles. De telles fluctuations sont considérées comme normales.

Des niveaux excessifs de prolactine sont possibles chez les personnes en bonne santé dans les situations suivantes:

  • exercice actif le jour du test ou la veille de la procédure;
  • troubles émotionnels;
  • douleur prolongée ou chronique;
  • incontinence à fumer et à boire de l'alcool;
  • rapport sexuel récent;
  • abstinence prolongée de manger (faim) ou de suivre un menu hypocalorique;
  • abus de protéines;
  • recherche médicale, procédures et anxiété avant de la mener;
  • grossesse et allaitement.

Les causes physiologiques peuvent affecter la croissance de la prolactine dans les 15% par rapport à la norme. C'est un phénomène temporaire qui n'affecte pas la santé sexuelle et la fonction.

Lorsque le rôle des facteurs physiologiques est exclu et que la prolactine reste élevée, la présence d'affections est possible dans le corps.

Hyperprolactinémie pathologique partager:

Les matières organiques sont généralement causées par des tumeurs de l'hypophyse ou de l'hypothalamus, telles que:

  • germinome et prolactinome;
  • craniopharyngiome et gliome;
  • méningiome et adénome hypophysaire.

L'hyperprolactinémie fonctionnelle apparaît généralement comme une conséquence de tout autre malaise. Ceux-ci comprennent:

  • la sarcoïdose et la tuberculose;
  • cirrhose du foie et insuffisance rénale;
  • blessures et ecchymoses à la poitrine;
  • l'hypothyroïdie;
  • ovaire polykystique.

Séparément, il convient de noter que l'augmentation de la prolactine peut causer des médicaments et des médicaments. La plus grande influence sur le niveau de l'hormone a:

  • les antidépresseurs;
  • les antihypertenseurs utilisés dans l'augmentation pathologique de la pression artérielle;
  • médicaments bloquant la dopamine;
  • agents contenant des œstrogènes, y compris des contraceptifs hormonaux;
  • les opiacés (héroïne, thébaïne, morphine, codéine, désomorphine);
  • la cocaïne.

Caractéristiques de la prolactine accrue chez les femmes

Des fluctuations physiologiques importantes des niveaux de prolactine se produisent pendant le cycle menstruel. Mais le taux ne peut être dépassé que dans la phase ovulatoire. Dans le reste de la période, la prolactine augmente, mais la valeur optimale ne se croise pas.

En outre, le contenu de l'hormone commence à fluctuer pendant la grossesse. Au troisième trimestre, la production d'œstrogènes augmente, ce qui provoque un saut de prolactine. Pendant cette période, il peut dépasser la norme de plus de trois fois.

Immédiatement avant la naissance, la prolactine est un peu réduite pour repousser immédiatement après la naissance des miettes: l'hormone favorise la conversion du colostrum en lait et en lactation.

Au fil des ans, le contenu hormonal d'une femme en bonne santé a tendance à diminuer.

La prolactine élevée de nature pathologique chez les femmes se retrouve dix fois plus souvent que chez les hommes. Ils sont sujets aux maladies que la moitié forte ne peut pas avoir:

  • fibromes utérins;
  • tumeurs dans les glandes mammaires;
  • ovaire polykystique.

Au moins un tiers des femmes atteintes de maladies similaires ont augmenté la prolactine. Selon une hypothèse, cela serait dû à l'effet stimulant de l'œstrone sur la synthèse de l'hormone.

Les tumeurs et autres maladies du cerveau chez les femmes se produisent également beaucoup plus souvent que chez les hommes. Développe souvent des prolactinomes bénins de petite taille. Il est dommage que son apparition soit possible à un âge relativement jeune - 36 ans.

Un taux élevé de prolactine est possible dans le contexte de la consommation constante de certains médicaments. Ceci s'applique principalement aux contraceptifs oraux contenant de l'œstrogène.

Les antidépresseurs et les antiémétiques peuvent provoquer une hyperprolactinémie.

La prolactine a augmenté chez les hommes: caractéristiques

Pour les hommes, une augmentation du contenu en prolactine entraîne une diminution de l'immunité et le développement d'une prostatite chronique, une maladie très désagréable non seulement physiquement, mais aussi psychologique. Après tout, le pouvoir sexuel et la libido diminuent.

Un excès d'hormone est également dangereux par le développement de:

  • adénomes hypophysaires;
  • cirrhose du foie.

Adénome hypophysaire - une tumeur glandulaire bénigne est la cause la plus courante d'augmentation de la concentration de prolactine chez l'homme. Développent souvent des tumeurs de taille relativement grande - macroprolactinomes. Les statistiques indiquent que l'âge moyen des hommes atteints d'adénome hypophysaire est de 49 ans et plus.

Au niveau de la prolactine a un impact significatif médicament:

  • destiné au traitement de l'ulcère peptique, de la gastrite et de la colite;
  • action psychotrope;
  • drogue et hallucinogènes.

Très souvent, la cause de la croissance de la prolactine reste inexpliquée et la maladie est considérée comme idiopathique, c'est-à-dire qu'elle est apparue sans raison apparente.

Caractéristiques de la prolactine accrue chez les enfants

Chez un nouveau-né, la prolactine est produite de manière assez intensive. Il arrive que les seins du bébé gonflent et que le colostrum soit libéré.

La raison de cette situation est que le corps du bébé avec le lait obtient l'hormone maternelle.

Une croissance excessive de la prolactine est observée au début de la puberté.

Cependant, des niveaux élevés d'hormone chez les enfants sont rarement détectés. Le plus souvent, il a un caractère idiopathique. Si une véritable augmentation de la prolactine, causée par une tumeur hypophysaire, est diagnostiquée, ses manifestations peuvent être une inhibition de la croissance et un développement sexuel.

Augmentation de la prolactine: traitement

Le traitement de la prolactine élevée est absent lorsque:

  • la structure pituitaire est normale;
  • le système reproducteur fonctionne bien;
  • le poids corporel correspond à la taille et à l'âge.

Dans le cas de maladies graves, en fonction des symptômes, vous pouvez appliquer:

  • traitement de la toxicomanie;
  • radiothérapie;
  • intervention chirurgicale.

En cas de détection d’un microadénome hypophysaire ou d’une augmentation fonctionnelle de la concentration de prolactine, le traitement médicamenteux implique la prise d’agonistes de la dopamine. Ils aident à réduire la production de l'hormone. En règle générale, le taux de prolactine après quelques semaines revient à la normale.

Les préparations sont prescrites par cycles de six mois à 24 mois. La température de base (dans le rectum) est mesurée en continu et la teneur en prolactine est surveillée.

En présence de macroadénome hypophysaire, un neurochirurgien prescrira un traitement et si le patient est une femme, le gynécologue sera également connecté.

Selon le diagnostic, le traitement peut impliquer l’utilisation de tels médicaments:

  • glucocorticoïdes - en cas d'insuffisance surrénale;
  • L-thyroxine - avec hypothyroïdie (insuffisance thyroïdienne);
  • œstrogènes (hormones sexuelles) - en thérapie de remplacement.

Les spécialistes pratiquent une intervention chirurgicale et une radiothérapie uniquement si le traitement médicamenteux est inefficace. Les deux méthodes donnent des résultats positifs. Mais le point négatif est que cela ne se fait pas sans dommage pour le tissu hypophysaire et les vaisseaux cérébraux.

Les patients atteints d'hyperprolactinémie doivent être surveillés en permanence par des spécialistes.

Les jeunes qui envisagent de concevoir et de donner naissance à un bébé devraient exclure les facteurs qui augmentent le niveau de prolactine et peuvent les rendre infructueux:

  • se débarrasser des mauvaises habitudes;
  • éviter le stress;
  • Ne prenez pas de médicaments psychotropes.

Si les tentatives de concevoir un enfant échouent, il est impératif de faire un test de dépistage de la prolactine. La probabilité que le problème posé soit dû à son niveau élevé est assez élevée.

Qu'est-ce qui cause l'hyperprolactinémie et quel est le danger d'une augmentation de la prolactine?

La prolactine (mammotropine, lactone, hormone lutéotrope, hormone lactogène, mammotrophine, LTG) est une hormone polypeptidique produite par une adénohypophyse (lobe antérieur de l'hypophyse, ses cellules lactogènes). Le niveau de l'hormone augmente pendant le sommeil et diminue au réveil. Cette hormone est présente dans le sang sous plusieurs formes - prolactine monomère (post-PEG), possède une chaîne peptidique - la plus active; di- et tétramère - inactifs ou à faible bioactivité.

Dans l'analyse du sang, seule la concentration de la forme monomère est importante, car seule celle-ci est biologiquement active. Ses principaux organes d’influence sont la reproduction et le système reproducteur, c’est-à-dire que tous ses effets sont liés à la fertilité. Les glandes mammaires sont le principal organe d'exposition à la mammotoprine. En plus du MF, les récepteurs de la prolactine sont présents dans presque tous les autres organes, mais l'effet de cette hormone hypophysaire sur ceux-ci n'est pas encore connu.

Fonctions de la prolactine

La prolactine est nécessaire et peut augmenter pour la lactosécrétion et le colostrum après l'accouchement, aide à la maturation du colostrum, en le transformant en lait à part entière. Il augmente les lobules et les canaux dans les glandes mammaires, stimule leur croissance, ce qui permet aux glandes mammaires de s'élargir et de couler avec du lait.

Il aide le cours normal de la grossesse, l'accouchement, l'ovulation retardée au cours des 6 premiers mois de l'HB, de sorte qu'une deuxième grossesse ne se produise pas. La même hormone:

  • protège le fœtus des attaques d'immunité maternelle;
  • a un effet analgésique et stimule la production de progestérone pendant la gestation;
  • contribue à la formation de l'instinct maternel;
  • protège les cellules du sein de la transformation maligne;
  • participe au travail des lymphocytes dans les processus d'inflammation, dans l'apparition de l'orgasme pendant l'intima;
  • participe au développement et à la formation des organes respiratoires chez l'enfant, au métabolisme des électrolytes;
  • régule la phase lutéale du MC.

Comme toute hormone, la mammotropine est sujette aux fluctuations - il arrive que la prolactine soit élevée ou diminuée pour diverses raisons. Cela se reflète immédiatement sur l'état de la personne. LTG n'est pas seulement pour les femmes; chez les hommes, il remplit également certaines fonctions.

Travail de la prolactine chez l'homme:

  • participation à la spermatogenèse;
  • affecte la puissance et la libido;
  • régule l'immunité.

Qu'est-ce qui affecte la prolactine chez les hommes encore? Il participe à la formation de spermatozoïdes viables, augmente la masse des testicules et stimule la prostate. Normalise le système nerveux et tous les organes internes; le mécanisme d'une telle influence n'est pas clair.

Raisons pour élever

Les raisons de l'augmentation de la prolactine doivent toujours être connues, car la prolactine augmente:

  • provoque l'infertilité, violation de MC, PMS;
  • contribue à l'apparition de tumeurs hormono-dépendantes de l'utérus et du sein.

Hyperprolactinémie: quelles sont les causes et? Une augmentation de la prolactine dans le sang est appelée hyperprolactinémie. Lorsque la cause de l'hyperprolactinémie n'est pas claire, il s'agit d'une hyperprolactinémie idiopathique.

Les raisons de cette augmentation sont physiologiques et pathologiques. En physiologie (une personne en bonne santé), tout se passe sans traitement, seule l'observation en dynamique est nécessaire.

La cause de la prolactine accrue en physiologie:

  • grossesse et allaitement;
  • le stress;
  • âge du nouveau-né (jusqu'à 1 mois de vie);
  • boire de l'alcool;
  • régimes stricts avec hypoglycémie. Une augmentation de la prolactine se produit également pendant l'exercice ou l'entraînement;
  • stimulation du mamelon;
  • fumer;
  • massage du cou (il y a beaucoup de nœuds nerveux).

Augmentation de la prolactine lors des visites dans les saunas, les bains, les algii vifs, le manque de sommeil et les relations sexuelles. Une autre prolactine pourquoi haute? De prendre des médicaments psychotropes et des médicaments, des COC, des somnifères, l'utilisation à long terme d'antibiotiques.

Il existe également des herbes qui provoquent un excès de prolactine: trèfle rouge, fenouil, fenugrec. Pour éviter l'irritation des mamelons - la taille du linge doit être suffisante. La prolactine augmente également avec le vieillissement, ce qui s'accompagne d'une diminution de la vision et de l'audition.

Causes pathologiques de l'hyperprolactinémie:

  • néoplasmes et pathologies de l'hypothalamus;
  • maladies chroniques systémiques;
  • maladies auto-immunes;
  • anomalies de l'adénohypophyse (hypophyse antérieure);
  • infections cérébrales;
  • pathologie thyroïdienne (hypothyroïdie);
  • SOPK;
  • ARF et réduction de la fonction surrénalienne;
  • cirrhose du foie.

Hyperprolactinémie pathologique (augmentation de la prolactine) est divisé en: fonctionnel et organique. Les conséquences fonctionnelles comprennent les conséquences et les complications de certaines maladies: cirrhose du foie et insuffisance rénale aiguë, sarcoïdose et tuberculose, hypothyroïdie, SOPK, contusions et lésions de la tête et du thorax, l'hyperprolactinémie fonctionnelle ne provoque pas de modifications organiques.

Dans le cas de maladies organiques, les pathologies résultantes entraînent des modifications de la morphologie des tissus: la prolactine est supérieure à la normale et les tumeurs sont les suivantes: prolactinome, germinome, gliome, adénome de l'hypophyse, méningiome. L'hyperprolactinémie survient 10 fois plus souvent chez les femmes.

Symptômes de la prolactine élevée

Hyperprolactinémie: les symptômes varient selon le sexe. Chez les femmes:

  • l'anovulation se produit ou ses échecs;
  • il n'y a pas de conception et l'infertilité se produit;
  • les symptômes d'augmentation de la prolactine dans 90% des cas sont exprimés en violations de la régularité de la MC - pendant six mois et plus d'aménorrhée est noté;
  • galactorrhée (souvent au fil des ans);
  • pour la même raison, l'acné apparaît; l'hirsutisme;
  • gain de poids;
  • diminution de la libido et de la frigidité; l'ostéoporose;
  • prolactinome.

Un taux élevé de prolactine est problématique en ce que même si une telle femme réussit à tomber enceinte, le fœtus sera avorté dans deux semaines.

Le prolactinome est une tumeur bénigne de l'hypophyse, est actif et produit de la prolactine en excès. Le syndrome d'hyperprolactinémie altère la mémoire, la vision, l'humeur, une personne devient distraite, il y a une céphalgie et un endormissement médiocre.

Ostéoporose - pendant la lactation, un excès de prolactine provoque une perte de calcium des os.

Chez les hommes, augmentation de la prolactine - signes et symptômes:

  • prise de poids et gynécomastie;
  • le corps est recouvert de matières premières en pointillés;
  • la végétation sur le corps et le visage devient rare;
  • avec l'augmentation de la prolactine, l'homme devient apathique;
  • l'hyperhidrose;
  • érection et puissance affaiblies;
  • la libido diminue;
  • l'infertilité se développe;
  • il y a une forte déposition de graisse sur la taille et les hanches;
  • l'insuline boost se développe;
  • l'appétit augmente et le gain de poids se produit;
  • le diabète peut rarement se développer.
  • Des taux élevés de prolactine dans 20% des cas augmentent le cholestérol et des problèmes cardiaques apparaissent; le patient constate une faiblesse et une fatigue rapide.

L'augmentation du contenu et de l'excès de prolactine chez 15% des patients provoque la destruction des cellules adénohypophyse. La vision baisse brusquement, le nerf optique gonfle et une céphalgie aiguë apparaît. monte VCG. Souvent, le patient a tendance à dormir, la peau du visage rougit sans cause.

  • augmentation des fractures;
  • l'hyperglycémie;
  • caries multiples;
  • l'insomnie est très fréquente;
  • humeur dépressive.

L'action de la dopamine est nivelée.

Quels médicaments la prolactine augmente-t-elle quand ils sont pris? Ils sont normaux, antidépresseurs et neuroleptiques (halopéridol), antiémétiques (Reglan, Motilium), anti-ulcéreux (oméprazole), inhibiteurs des récepteurs de la dopamine - dompéridone, bromopride; antihypertenseurs - réserpine; les amphétamines; médicaments antiarythmiques - vérapamil; cocaïne et opiacés (morphine, promedol).

Caractéristiques de l'hyperprolactinémie chez les femmes

La prolactine se situe légèrement à la limite supérieure de la norme - cela se produit pendant la phase d'ovulation. La montée d'hormone se produit au 3ème trimestre de la gestation, elle dépasse le taux de 3 fois ou plus.

Avant l'accouchement, il diminue et augmente de nouveau immédiatement dans la puerpera. En même temps, le colostrum se transforme en lait.

Augmentation de l'hormone prolactine - qu'est-ce qui est dangereux? La prolactine avec ménopause est réduite et souvent l'apparition de tumeurs de l'utérus et du thorax est possible - et il existe une augmentation de la PRL. On pense que c'est le travail de l'œstrone (mauvais œstrogène), qui stimule la synthèse de la PRL. Les femmes sont plus susceptibles d'avoir des tumeurs au cerveau.

Caractéristiques chez les hommes

Le syndrome d'hyperprolactinémie provoque une baisse de l'immunité, souvent une prostatite chronique se forme; dans le même temps, la puissance diminue. Conséquences de l'augmentation de la prolactine chez l'homme: conduit à une cirrhose du foie et à un adénome de l'hypophyse. Cette tumeur bénigne se développe plus souvent après 49 ans. Des macroprolactinomes peuvent se développer. Souvent, la cause de l’hyperprolactinémie reste inexpliquée, puis on parle d’hyperprolactinémie idiopathique, qui nécessite également un traitement.

Norma LTG

La norme de prolactine chez les hommes est inférieure à celle des femmes: 2,5–17 ng / ml, ou 75–515 µIU / l. La valeur la plus basse est normale chez les femmes à 4,5 ng / ml - pendant la phase folliculaire; le plus grand (49 ng / ml) - dans la deuxième phase ovulatoire. Lors de la conception et du début de la gestation, le taux de l’hormone lutéotrope LTG augmente constamment et peut atteindre un maximum (38 ng / ml) pendant une période de 21 à 25 semaines.

Ensuite, il diminue progressivement, mais reste élevé pendant deux ou trois ans après la lactation et directement avec lui. L'augmentation des taux de prolactine fluctue constamment. Elle peut augmenter physiologiquement le matin, après l'effort, du toucher aux mamelons, à température élevée, en raison du stress, après le rapport sexuel.

Livraison de tests pour la prolactine

L'analyse d'un homme est prescrite en présence de 2-3 symptômes spécifiques. L'étude est réalisée selon la méthode d'analyse immunitaire. Dans les centres commerciaux, l'analyse s'appelle un test à la prolactine.

Que faire pour préparer la livraison? Un jour avant le don de sang, sexe, hypothermie, surchauffe sous forme de visite au sauna, effort physique, stress sont exclus; dîner léger le soir, sans protéines. Pendant 2 jours pour renoncer à l'alcool. Le jour de l'analyse, le matin, 2 à 3 heures avant le prélèvement de sang, ne fumez pas, ne déjeunez pas et ne touchez pas les mamelons.

Le prélèvement sanguin est effectué 2 à 3 heures après le sommeil, pas plus tard, lorsque la prolactine atteint son point culminant. de préférence entre 7 et 11 heures. Les indicateurs doivent chercher uniquement une référence. Les femmes donnent du sang en phase 1 MC. Si les indicateurs diagnostiques de la prolactine sont supérieurs à la normale (de 40 à 600 mU / l à l'âge fertile et dans la limite de 25 à 400 mU / l pendant la ménopause), le diagnostic sans difficulté évoque l'hyperprolactinémie.

En raison de l'instabilité des valeurs de la restitution d'hormone est effectuée plusieurs fois. Un homme peut avoir 3 types de résultats d'analyse et de diagnostic avec différents types de macroprolactinémie, une hyperprolactinémie vraie et un résultat douteux.

Avec le macro-traitement n'est pas nécessaire, cette condition est sans danger pour un homme. La deuxième option nécessite une évaluation plus approfondie et le diagnostic final est reporté. Avec une réponse douteuse, l'analyse est réévaluée.

LTG et autres hormones sexuelles

LTG, la testostérone et l'œstrogène sont tous étroitement liés. La croissance de l'œstrogène donne lieu à une PRL et à une diminution de la testostérone. Les symptômes de toutes ces hormones provoquent un dysfonctionnement sexuel et des modifications des symptômes secondaires sexuels.

Principes de traitement

Lorsque la prolactine est augmentée, le choix du traitement dépend de l'étiologie. Il n'est pas réalisé, si le poids en N, les structures pituitaires ne sont pas perturbées, le système reproducteur est normal. Réduire la prolactine peut revêtir différentes formes de traitement: prise de médicaments, radiothérapie et chirurgie. Si l'opération est impossible ou si le patient refuse l'opération, une irradiation à la prolactine est utilisée. La radiothérapie ne donne pas de résultats moins efficaces.

Préparations pour réduire la prolactine: réduction de la prolactine dans le microadénome hypophysaire ou augmentation fonctionnelle de l'hormone - prise d'agonistes de la dopamine. Le niveau diminue après 3-4 semaines. La durée du traitement est de 6 à 27 mois. La BT est mesurée régulièrement et des tests de prolactine sont effectués. Pour le macroadénome hypophysaire, le traitement est effectué par un neurochirurgien.

Réduire et réduire le niveau de prolactine: la prolactine en cas d'insuffisance surrénalienne nécessite la nomination de GCS, de THS et d'hypofonction thyroïdienne - eutirox. Seulement en l'absence de l'effet des pilules - appliquez une méthode radicale ou une radiothérapie. Ces méthodes ont un côté négatif: la substance de la glande pituitaire et les vaisseaux génétiquement modifiés sont endommagés.

Comment réduire la prolactine?

Vous devez d’abord changer le mode de travail, vous reposer et dormir suffisamment. Comment réduire la prolactine encore? Commencez à accepter vit. B6 pour la normalisation du flux sanguin cérébral. Si nécessaire, utilisez des stéroïdes anabolisants et des anti-œstrogènes.

Le traitement de l'hyperprolactinémie s'effectue à l'aide d'agonistes des récepteurs de la dopamine: Parlodel, Bromocriptine, Abergin, Cabergoline, Hwinagolide, Pramipexol, Apomorphine - contiennent tous des alcaloïdes de l'ergot. Comment traiter la prolactine élevée? L'acceptation de l'euthyrox entraînera une réduction du taux d'hyperprolactinémie.

Comment l’hypothyroïdie et la forte prolactine peuvent-elles être liées?

L'hyperprolactinémie est souvent causée par une hypofonction de la thyroïde, les proportions entre elles étant inverses. Lorsque l'hyperprolactinémie diminue la testostérone, on lui prescrit un THS. Le traitement de la prolactine élevée est complété par des hépatoprotecteurs, des diurétiques, du Ca et du Vit.D.

L'utilisation de médicaments - le traitement est effectué, souvent avec des pilules. Le principal médicament utilisé était la bromocriptine. Il donne une amélioration dans 4 cas sur 5.

Avec l'abolition du médicament, tous les symptômes réapparaissent - le médecin traitant doit en avertir le patient. Effets secondaires de la bromocriptine: nausées et vomissements, collapsus orthostatique, migraines, troubles du sommeil et cauchemars. Ces manifestations se produisent si le traitement est démarré avec des doses excessives du médicament. Le plus souvent, ils se produisent au début du traitement, puis passent. Par conséquent, le traitement commence par de petites doses.

Parlodel est un analogue de la bromocriptine - le traitement commence à 4 mg par jour, puis la dose est multipliée par 2 et atteint 8 mg. Cabergoline - toléré plus facile, très efficace.

Préparations à base de plantes

Hyperprolactinémie: comment réduire - un traitement est effectué et des préparations à base de plantes. La cyclodinone est un extrait des fruits de Vitex sacré. L'outil affecte les lactotrophes hypophysaires, réduit ainsi et normalise la PRL.

Le mastodinon est une préparation à base de plantes homéopathique. Il améliore l'état de la mastopathie, prévient une augmentation de l'indice hormonal due à la normalisation de l'état psycho-émotionnel. Le produit est bien toléré.

Intervention chirurgicale

La prolactine a augmenté: comment réduire? Une intervention chirurgicale est également pratiquée, avec l'inefficacité d'autres méthodes de traitement et des moyens inefficaces. Une tumeur peut serrer les nerfs et les vaisseaux sanguins au cours de sa croissance, ce qui peut faire perdre de la vue et de l’ouïe. Le diagnostic est réalisé sur la base d'une IRM. L'opération ne donne pas une garantie à 100%, il y a des rechutes dans 43% des cas.

Mesures préventives

Vous ne pouvez pas rester longtemps au soleil - OVNI augmente l'augmentation de la prolactine. Il est nécessaire de normaliser le poids, il est préférable d'arrêter de fumer ou de réduire le nombre de cigarettes fumées. Il est préférable de ne pas prendre de somnifère, de se coucher au plus tard 22 heures et de changer de régime.

Reste devrait être actif, devrait périodiquement être un cours de vitamines. Il est conseillé de faire des promenades quotidiennes obligatoires.

La prolactine est élevée - symptômes d'hyperprolactinémie

La prolactine est une hormone spécifique produite dans les tissus de l'hypophyse. Il a un effet multiforme sur le corps humain. Chez la femme, la prolactine stimule la croissance du tissu mammaire et des canaux pour l’allaitement au sein, contrôle la circulation du lait maternel dans les glandes et maintient son niveau suffisant. En outre, l'hormone prolactine est responsable de l'émergence de l'attachement de la mère au bébé et inhibe la croissance des œufs pendant qu'elle allaite le bébé. Chez les hommes, la prolactine agit comme une hormone sexuelle qui soutient les taux de testostérone normaux et stimule la spermatogenèse. Si la prolactine est élevée, les symptômes se manifestent dans les troubles métaboliques.

Pour déterminer le niveau de prolactine, des analyses de sang en laboratoire sont effectuées. Normalement, chez les femmes, il est compris entre 40 et 500 mU / l et chez les hommes, entre 50 et 400 mU / l. Le niveau d'hormones chez les femmes peut varier en fonction du cycle mensuel. La prolactine élevée s'appelle l'hyperprolactinémie.

Causes d'une augmentation de l'hormone dans le sang

L'augmentation du taux de prolactine normal s'explique par deux raisons: physiologique et liée à la maladie. Chez une personne en bonne santé, une augmentation de l'hormone peut survenir lorsque:

  • l'allaitement maternel;
  • une baisse de la glycémie;
  • travail physique intense ou effort sportif intense;
  • rapports sexuels;
  • expériences nerveuses graves;
  • la grossesse
  • massage prolongé de la région du cou, où se trouvent les ganglions associés à l'hypophyse;
  • stimulation des mamelons avec des vêtements grossiers et serrés;
  • utilisation prolongée d'antidépresseurs, de neutrostimulants, de médicaments contre l'hypertension;
  • la consommation d'opiacés et d'amphétamines.

Étant donné que l’augmentation de la prolactine dépend du niveau d’attitude émotionnelle et du bien-être, il est recommandé de faire un don de sang deux fois à intervalles de 10 jours. Il est préférable de prendre du sang le matin, 2-3 heures après le réveil.

Si l'hyperprolactinémie persiste dans plusieurs tests de laboratoire, il s'agit d'un état pathologique qui nécessite un traitement par un endocrinologue. En outre, les patients présentent des symptômes caractéristiques, notamment:

  1. Dysfonctionnement sexuel et échec de la reproduction.
  2. Troubles métaboliques.
  3. Augmentation du statut nerveux.
  4. Signes du processus pathologique dans la région hypothalamo-hypophysaire du cerveau.

Dysfonctionnement sexuel et échec de la reproduction

Les violations dans ces domaines sont le plus souvent associées à la libération pathologique de l'hormone prolactine. Ils peuvent être observés chez les deux sexes. Une augmentation de la prolactine chez la femme présente le plus souvent les symptômes suivants:

  • Violations du cycle menstruel. Ils sont d'une nature très différente - de l'absence complète de menstruation à des pertes rares et irrégulières. Il s'agit du symptôme féminin le plus courant d'hyperprolactinémie, qui survient chez 90% des patientes.
  • Infertilité Un taux élevé de prolactine est associé à un manque d'ovulation ou à un raccourcissement de certaines phases du cycle menstruel. Les patientes peuvent subir une fausse couche (avortement spontané aux premiers stades).
  • Isolement du lait des mamelons, non associé à l'alimentation de l'enfant. Elle se déroule en plusieurs étapes - de la goutte une fois pressée à la séparation spontanée du lait.
  • Dysfonctionnement sexuel - absence d’impressions vives du sexe, froideur, diminution du désir sexuel.
  • La croissance des cheveux de type masculin. Une croissance excessive des cheveux est observée sur le visage, autour des mamelons, le long de l'abdomen jusqu'au pubis.

La symptomatologie chez l'homme est presque la même, ils révèlent:

  • Désir sexuel réduit, jusqu’au développement de l’impuissance. C'est un symptôme déterminant chez plus de 70% des patients.
  • Réduction des zones de croissance des cheveux chez les hommes. Ceci est observé chez 20% des patients.
  • Infertilité Un taux élevé de prolactine provoque une oligospermie (réduction du pourcentage de spermatozoïdes sains et mobiles dans les spermatozoïdes).
  • Vraie gynécomastie. La prolactine provoque une croissance bénigne des tissus mâles. La gynécomastie comporte 3 stades: le premier est réversible, le second est le stade intermédiaire, le troisième, lorsque le tissu fibreux se forme, reste à vie.

Troubles métaboliques

La prolactine élevée se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • La densité osseuse diminue, le patient forme une ostéoporose accompagnée de douleur. Avec un traitement adéquat, lorsque les niveaux de prolactine diminuent, les symptômes de douleur osseuse et d’ostéoporose associés à la lixiviation du calcium disparaissent.
  • Les cellules pancréatiques perdent leur sensibilité à l'insuline. En conséquence, son niveau dans le sang augmente, tandis que les indicateurs de sucre restent normaux. Une augmentation de l'insuline stimule une augmentation de l'appétit: par conséquent, chez les patients présentant une hyperprolactinémie, une augmentation du poids corporel (dans 60% des cas) et une augmentation du taux de cholestérol (20%).
  • En raison d'une modification du fond hormonal général, la glande thyroïde est perturbée.

Changements dans l'état nerveux

L'hyperprolactinémie provoque chez la plupart des patients des troubles psycho-émotionnels, qui se traduisent par:

  • état d'esprit déprimé (déprimé);
  • augmenter les niveaux d'anxiété;
  • sommeil agité ou insomnie;
  • fatigue et handicap accrus;
  • la faiblesse;
  • douleur dans le coeur sans restriction nette de la zone;
  • diminution de la netteté de l'attention et de la mémoire.

Des symptômes de troubles neuropsychiatriques sont observés chez 30% des patients présentant une hyperprolactinémie. Il présente une augmentation des symptômes de prolactine du processus pathologique dans la zone hypothalamo-hypophysaire du cerveau.

La prolactine est produite dans les structures de la glande pituitaire. Si un processus pathologique se produit dans la zone hypothalamo-hypophysaire, généralement associé au développement d'une tumeur, on observe ce qui suit chez les patients:

  1. La destruction du lobe antérieur de l'hypophyse, qui peut augmenter les maux de tête, conduit à la stérilité et à des troubles sexuels, paralysie des muscles oculaires.
  2. La compression prolongée des nerfs optiques limite le champ visuel. Le processus sans traitement devient irréversible.
  3. Augmentation de la pression intracrânienne provoquant un gonflement du nerf optique.
  4. La compression de la tige hypophysaire et de son lobe postérieur conduit au développement d'un non-diabète sucré - une maladie neuroendocrinienne, dans laquelle la synthèse et la libération d'hormone antidiurétique sont perturbées. Le patient a constamment soif et boit beaucoup d'eau. Au cours de la journée, il excrète jusqu'à 40 litres d'urine diluée, sans couleur ni odeur. C'est une pathologie grave, causant confusion, convulsions, dépression respiratoire.
  5. Extérieurement, la germination de la tumeur dans la selle turque, un symptôme - l'écoulement du liquide céphalo-rachidien.
  6. Paralysie des nerfs crâniens innervant le mouvement des globes oculaires.

Les tumeurs de la zone hypothalamo-hypophysaire sont toujours associées à une augmentation du taux de prolactine, de sorte que les patients subissent un diagnostic par rayons X des structures cérébrales.

Autres symptômes d'hyperprolactinémie

Chez les patients qui souffrent de taux élevés de prolactine pendant une longue période, aucun symptôme spécifique ne peut être confondu avec les manifestations d'autres maladies:

  • accès de somnolence;
  • éruption cutanée sur le visage et le corps;
  • fragilité et perte de cheveux;
  • la température corporelle peut augmenter;
  • rougeur du visage;
  • douleur dans le sternum;
  • nausée persistante;
  • bourdonnement dans la tête.

Malgré l'abondance des symptômes, ceux associés aux troubles de la fonction de reproduction sont considérés comme associés à l'hyperprolactinémie, car la prolactine est une hormone sexuelle. C’est ce groupe de symptômes qui donne à l’endocrinologue le fondement de la suspicion de la maladie et de la prescription d’une étude diagnostique pour établir un diagnostic final.

Augmentation des niveaux de prolactine et de BT

# 1 Lelechka23

Je suis allé à la lumière

La publicité

# 2 panika

J'ai vu la lumière dans la fenêtre

  • 5 messages
  • Âge: 33 ans
    • Pays: Russie
    • Pétersbourg

    # 3 Berry Irisha

    # 4 fimoska

    A reçu un permis de séjour

  • 3 539 messages
  • Âge: 38 ans
    • Pays: Russie
    • Ville de moscou

    # 5 boues

    Je suis allé à la lumière

    # 6 fleurs

    # 7 rasvetnaya

  • 349 messages
  • Âge: 37 ans
    • Pays: Biélorussie
    • Ville de Vitebsk.

    # 8 OlechkaBasina

    J'ai vu la lumière dans la fenêtre

    Ylix # 9

    Je suis allé à la lumière

  • 71 publications
  • Âge: 36 ans
    • Pays: Russie
    • Severodvinsk

    # 10 * Halva *

    J'ai vu la lumière dans la fenêtre

    # 11 attente

    # 12 kootj

    # 13 Ladushka-Luna

    A reçu un permis de séjour

  • 2 369 messages
  • Age: 35 ans
    • Pays: Russie
    • Ville de moscou

    # 14 IrisaM

    # 15 Peu importe qui

  • 12 messages
  • Âge: 32 ans
    • Pays: Ukraine
    • La ville de Donetsk

    # 16 lupsidupsi

    # 17 Julia Lou

    Nombre d'utilisateurs lisant ce sujet: 1

    0 inscrit, 1 invités, 0 caché

    Sujets du forum en direct

    Entrées de blog populaires

    Photos intéressantes dans la galerie

    Top articles de la bibliothèque

    La reproduction des documents du site est possible uniquement avec le lien direct actif vers www.babyplan.ru

    © 2004 - 2017, BabyPlan®. Tous droits réservés.

    Température basale de A à Z

    * Chers amis! Oui, c'est de la publicité, ça tourne comme ça!

    Stimulation de l'ovulation avec augmentation de la prolactine

    Je pense que des questions similaires se sont posées chez beaucoup de filles.
    Pré histoire...
    Près de 5 ans, nous ne pouvons pas tomber enceinte, la raison principale - augmentation de la prolactine. Parfois, un écart par rapport à la norme des autres hormones, mais insignifiant - il s’agit de la FSH, de la progestérone, de l’estradiol, du cortisol. Elle a été traitée au dostinex il y a près de 2 ans. Pendant près d'un an, au taux normal de prolactine, il était impossible de tomber enceinte. Et pourtant, le médecin est parti en congé de maternité. En fin de compte, décidé de désespérer peut-être que vous devez abandonner cette pensée et que tout se passera tout seul. Mais ce n'était pas le cas... hélas...
    La prolactine est à nouveau élevée, le médecin lui a prescrit utrozhestan pendant 7 jours, en attente de la menstruation et, à partir de 5 jours, 5 jours de stimulation par clostilbegit à raison de 1 t / 1 fois par jour. Sur la question de savoir si prendre la prolactine et d'autres. Hormones, depuis les derniers tests 6 mois. Retour Je suis sûr que la prolactine est élevée, mais a décidé de clarifier. Elle a dit que tant que la prolactine nous ne toucherons pas. On dirait que ça a des ovaires pendant 12-14 jours. J'ai lu et inquiété, y a-t-il un sens à stimuler si la prolactine est élevée? De plus, il n'est pas souhaitable de stimuler plus de 6 cours dans la vie.

    Je lui fais confiance, une très vieille amie de ma mère, mais elle est davantage une gynécologue et une chirurgienne et travaille dans un hôpital depuis plus de 30 ans. Elle a prescrit un traitement similaire lorsque la prolactine était normale dans dostynex, mais je n’osais alors pas traiter avec des médicaments aussi graves. Maintenant, le temps est compté...

    Qui a fait face à un semblable me dit comment tu l'avais?

    Galactorrhée: libération de colostrum en dehors de l'aliment; taux élevés de prolactine; parlodel

    Combien de temps le lait doit-il être libéré du sein après avoir cessé de nourrir son bébé?

    Jusqu'à trois mois en moyenne, mais en général cela dépend fortement. comment vous avez cessé de manger - que l'enfant refuse le sein lui-même, que vous buviez les comprimés ou que vous creusiez.

    Soyez aimable de répondre à mes trois questions, car je ne peux pas y répondre:
    1. Puis-je à nouveau avoir une infection génitale si mon mari et moi avons récemment guéri de l'urée-plasma et qu'il n'y a plus d'infections? (Et de quelle manière).
    2. La diminution du taux de prolactine (boisson Parlodel seulement 2 mois) indique-t-elle que l'adénome hypophysaire est réduit ou est-ce uniquement pour le traitement des symptômes (en fait, il n'y a pas de preuve concluante de la prolactine dans la RMN) et fait-elle une diminution aussi rapide de la prolactine? que la tumeur n’est pas réellement présente? (j’ai l’intention d’avoir un enfant dans un proche avenir, si cela n’affectera pas très probablement ma santé en liaison avec une telle analyse).
    3. Les champs de vision colorés peuvent-ils être réduits par eux-mêmes si les adénomes hypophysaires ne sont pas détectés (un oculiste confirme un rétrécissement des champs de couleur mais les champs périphériques sont normaux

    1. Si vous et votre mari avez tout guéri, avez été protégés pendant le traitement et si vous n'avez pas d'autres partenaires sexuels, il ne devrait pas y avoir d'infection nouvelle. Ce qui peut être: une ancienne infection sous-traitée peut dégénérer, une dysbactériose (gardnerellose) peut se développer, que vous considérez à tort comme une infection, une candidose peut se développer dans le contexte d'une immunité réduite.
    2. Parlodel est un médicament spécial qui bloque la synthèse de la prolactine. Naturellement, dans le contexte de sa réception, le niveau de cette hormone est réduit. L'adénome de l'hypophyse, s'il en est un, ne se réduit que dans le contexte d'une longue réception. Un autre indicateur important est la disparition des symptômes de l'hyperprolactinémie: excrétion du lait par les glandes mammaires, troubles menstruels, maux de tête. si elles existaient.. S'il y a un adénome, il n'est pas souhaitable de planifier une grossesse jusqu'à ce qu'elle soit complètement guérie, car toutes les tumeurs se développent et progressent au fur et à mesure que la grossesse avance. Néanmoins, le moyen le plus précis de diagnostiquer une tumeur est la RMN, elle doit être guidée par ses données. Mais si les symptômes ont complètement disparu, le parlodel peut être annulé et surveiller le niveau de prolactine. Parlodel n'affectera pas la réception de la grossesse, mais il vaut mieux l'annuler avant la conception prévue.
    3. Le rétrécissement des champs de vision des couleurs est un signe spécifique d'adénome hypophysaire. Juste parce qu'ils ne peuvent pas être rétrécis. S'il n'y a pas d'adénome, il existe une autre pathologie de l'hypophyse.

    J'ai constamment élevé la prolactine. Si vous éliminez d’autres facteurs, quelle est la probabilité que l’effet de l’alcool (en particulier de la bière) sur cette augmentation. Le fait est que je le prends très souvent (environ 3 bouteilles par jour), mais ce n’est que maintenant que j’ai accidentellement découvert son effet possible sur les hormones. Et dans le graphique de la température de base après sa chute pendant l'ovulation, la température dans la seconde moitié est presque égale à la température dans la première moitié du cycle. Nulle part je ne peux trouver une réponse à cette question et il se peut que l'on m'ait déjà attribué un parlodel. Je ne voudrais pas prendre un agent hormonal, si la raison en est que l'alcool.

    La littérature ne décrit pas un effet similaire de l'alcool. Cependant, la bière augmente le niveau d'œstrogènes, une hormone féminine, et augmente le niveau de prolactine. En cas de doute, vous pouvez essayer d'arrêter de boire de la bière et de reprendre la prolactine après un mois. Tout dépend de la hauteur du niveau. Si la bière est forte, alors rien à voir avec elle. En général, l'augmentation du niveau de prolactine nécessite une enquête complète. Seule l'exclusion d'autres raisons plus fréquentes peut permettre de considérer la bière comme une raison. Les caractéristiques du graphique de température sont causées par une augmentation de la prolactine. Si on vous prescrit un parlodel pour le traitement de l'infertilité, alors, d'une part, il est d'autant plus nécessaire de subir un examen et, d'autre part, dans tous les cas, de la bière doit être lancée (en telle quantité). S'il s'avère néanmoins que l'augmentation de la prolactine ne dépend pas de causes externes, la prise d'hormones ne peut être évitée. Il existe aujourd'hui un médicament plus moderne que le parlodel, le dostinex. Il est moins communément accepté et provoque moins d’effets secondaires. En général, les hormones ne sont pas mauvaises. S'il existe un trouble hormonal, il ne peut être guéri qu'avec des hormones. Lorsqu'elles sont correctement prescrites, les hormones deviennent parfois le seul moyen de traiter l'infertilité.

    Combien de temps avez-vous besoin de prendre parlodel avec prolactinome de l'hypophyse? Quel est le critère de guérison?

    Le critère de guérison est la normalisation des taux de prolactine et la disparition des prolactinomes. Les microprolactinomes peuvent disparaître eux-mêmes lorsqu'ils sont traités avec Parlodel. La taille des macroprolactinomes est généralement considérablement réduite sous l'influence de Parlodel.

    Pourquoi manque de liquide dans la poitrine

    La décharge thoracique peut être une manifestation de troubles hormonaux. Lorsque la glande thyroïde ou le dysfonctionnement hypophysaire dans le sang augmente, le niveau de l'hormone prolactine responsable de la production de lait augmente. La sécrétion de liquide mammaire peut être due à la mastopathie. L'oncologie ne peut être exclue. Contactez votre mammologue immédiatement. Les déviations hormonales engagées endocrinologue.

    Les causes de l'hyperprolactinémie et les méthodes modernes de traitement de cette maladie? Ma fille de 20 ans a un taux de prolactine deux fois plus élevé que la normale. Que peut-on recommander dans ce cas?

    L'hyperprolactinémie est fonctionnelle (c'est ainsi que fonctionne l'hypophyse), elle peut être la conséquence d'une tumeur hypophysaire (glande endocrine située dans le cerveau), ainsi que d'une fonction thyroïdienne réduite. Dans le même temps, la fonction ovarienne en souffre, la probabilité d'infertilité est élevée, sans parler du risque de tumeur au cerveau. Il est nécessaire de vérifier le niveau d'hormones thyroïdiennes, de scanner le crâne et la selle turque. Après avoir identifié la cause de la maladie, le médecin vous prescrira un traitement.

    J'ai la galactorrhée pendant 4 ans après la naissance avec une pression sur le mamelon dans les deux glandes mammaires. La prolactine est normale. Dans un centre, des frottis dans les deux glandes - FMC et à gauche - papillome intra-canalaire. Dans un autre centre, seul le FMC a été retrouvé. Il a également été prescrit de boire de l'herbe 3-6 mois. et 2 semaines de Parlodel 2 t / jour. Que devrais-je penser et qu'est-ce qu'un papillome dangereux (ils lui ont dit de l'enlever, où ils l'ont trouvée)? Quoi d'autre devrait être les symptômes du papillome? Est-il possible de remplacer Parlodel par la bromocriptine ou le bromargon en raison de leur coût élevé ou leur efficacité est-elle excellente? En outre, mon hystéroscopie a révélé une hyperplasie de l'utérus et du canal cervical. Peut-être que cela vous donnera plus d'informations sur les raisons de ma galactorrhée?

    Le papillome peut causer des sécrétions mammaires. Si le papillome existe, il doit être enlevé. Le papillome augmente le risque de développer un cancer. La présence d'hyperplasie indique la présence de troubles hormonaux pouvant provoquer une galactorrhée. Vous devez être soigneusement examiné. La cause de la galactorrhée - l'hyperprolactinémie est fonctionnelle (c'est ainsi que fonctionne l'hypophyse), elle peut être la conséquence d'une tumeur hypophysaire (endocrine située dans le cerveau), ainsi que d'une fonction thyroïdienne réduite. En même temps, la fonction ovarienne en souffre, d’où une hyperplasie. Il est nécessaire de vérifier le niveau d'hormones thyroïdiennes, de scanner le crâne et la selle turque. En ce qui concerne le remplacement de Parlodel, les médicaments que vous avez énumérés conviennent bien. Cependant, vous devriez trouver la cause de la maladie pour un meilleur traitement.

    Dites-moi, qu'est-ce qui me menace avec le diagnostic d'hyperandrogénie et d'hyperprolactinémie délivré par un endocrinologue dans le contexte d'un syndrome neuroendocrinien?

    Ce diagnostic indique une violation du statut hormonal. Les symptômes de la maladie sont la séparation du colostrum du sein, la croissance accrue des cheveux, la menstruation irrégulière. L'infertilité est la complication la plus désagréable de cette maladie. Et avec le début de la grossesse sur le fond de la pathologie, il y a une forte probabilité de fausse couche. Cependant, de telles manifestations peuvent être guéries ou réduites par un traitement spécial.

    J'ai 34 ans, je prends du «bromergon» à raison de 0,25 par jour depuis 5 ans, mon taux de prolactine est de 19,4 mg / ml, j'ai essayé de ne pas en prendre un et le niveau de prolactine a immédiatement augmenté. Le rythme cardiaque est apparu dans un état calme pulse-95-100. Il y a un an, 2 nœuds sont apparus dans la glande thyroïde: je prends la thyroxine 100, 1 comprimé par jour. Dites-moi, s'il vous plaît, quelles conséquences m'attend d'un long traitement par broméron, mon endocrinologue m'a dit que je prendrais probablement ce médicament jusqu'à la fin de mes jours.

    Une augmentation de la prolactine peut être causée soit par un dysfonctionnement de l'hypophyse (la glande endocrine dans laquelle la prolactine est synthétisée), soit par un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Dans le second cas, avec la normalisation de la fonction thyroïdienne, le niveau de prolactine peut revenir à la normale. Dans le premier cas, il est nécessaire de rechercher la cause du dysfonctionnement de l'hypophyse. La durée du traitement dépend des causes de la maladie, de sorte que vous devriez être examiné plus attentivement.

    J'ai 23 ans, mon mari et moi voulons avoir un enfant, lors de l'examen a révélé une teneur élevée en prolactine, quelle est la raison? Cela peut-il nuire au développement du fœtus pendant la grossesse?

    Des taux élevés de prolactine peuvent être une conséquence d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde, d'un dysfonctionnement de l'hypophyse (structure du cerveau), ainsi que des conséquences d'une tumeur hypophysaire. Avec un niveau accru de prolactine, des problèmes peuvent survenir avec la conception, ainsi que pendant la grossesse. Si la fonction thyroïdienne est altérée, il manque alors des hormones thyroïdiennes. Peut nuire au développement du système nerveux du fœtus. Les dysfonctionnements de la glande thyroïde et de la glande pituitaire sont corrigés par des médicaments. En présence d'une tumeur, le traitement dépend de sa taille. Le traitement du microadénome est conservateur, c’est-à-dire également avec l'aide de médicaments, le macroadénome est enlevé rapidement.

    J'ai allaité le bébé pendant 7 mois. Ensuite, la quantité de lait a commencé à diminuer progressivement. Au 8ème mois, l'alimentation est arrêtée. Je n’ai pas trop serré, comme ils le font habituellement pour faire brûler le lait. Je n'ai pas eu de mammite. Mais jusqu'à présent (dès 6 mois), lorsque le mamelon est comprimé avec des gouttelettes, un liquide très semblable au colostrum est libéré).Il n'y a pas de douleur. Que dois-je faire: sonner l'alarme ou se calmer? S'il s'agit d'un problème grave, quels spécialistes devriez-vous contacter?

    Après la fin de la lactation, le lait peut être libéré en très petites quantités jusqu'à un an. C'est complètement normal. Si la décharge se poursuit pendant une période plus longue ou si d'autres problèmes surviennent, vous devez contacter votre mammologue. À Moscou - à la clinique de mammologie

    Mon fils a 4,5 ans. Le lait continue de se démarquer. Lorsque les analyses ont révélé la présence de prolactine 24,9 et de prolactinome (la taille ne nécessite pas d'intervention chirurgicale), il s'est avéré que j'étais à la quatrième semaine de grossesse. Dites-moi comment cela va affecter l'enfant et peut-être la peine de mettre fin à sa grossesse?

    L'augmentation du contenu en prolactine n'affecte pas le développement de la grossesse, même si une augmentation du niveau de cette hormone est inhibée par des médicaments tels que la bromkriptine. Il est très difficile de dire comment la grossesse affectera l'état des prolactinomes, si elle peut déclencher la croissance de mini-tumeurs.

    J'ai 27 ans et je veux vraiment avoir des enfants. Jusqu'en juillet 1997, il a été préservé par MARVELON et a ensuite cessé d'être complètement protégé. Jusqu'en septembre 98. ne pouvait pas tomber enceinte. En septembre, elle s’est rendue au centre de REDNOR, où on lui avait recommandé de boire pendant trois mois, en octobre, en novembre, une dépression nerveuse et une autre en mars. En avril 99g. A mis à l'abri sur des analyses. Une teneur élevée en prolactine a été trouvée à 36,32 ng / ml. Après deux mois, malgré l'administration de DOPERGIN, PROLAKTIN a augmenté à 114,19 ng / ml. Radiographie et mammographie du cerveau hypothyroïdien dans un ordre parfait.

    Elle a continué à prendre ses médicaments et à vérifier PROLACTIN tous les mois.
    Juillet - 37,99 ng / ml

    Août - 65,1 ng / ml

    Septembre - 118,67 ng / ml

    Parlodel a été prescrit et en octobre, PROLAKTIN est tombé à 0,32 ng / ml. Maintenant, je bois sur le plancher des pilules pour la nuit, mais je ne suis pas sûr de rien. Si vous arrêtez de prendre ce médicament, PROLAKTIN augmentera à nouveau et si vous parvenez à être enceinte, de tels dysfonctionnements hormonaux du corps peuvent affecter l'enfant. À l'âge de 20 ans, j'ai souffert de pyélonéphrite, il est devenu une forme chronique. Peut-être que les fonctions de l'hypophyse ont été affectées par ceci ou par le fait que j'ai changé de lieu de résidence. Maintenant, je vis à Istanbul depuis plus d'un an maintenant.

    L'hyperprolactinémie est causée par plusieurs facteurs. La cause de cette affection peut être à la fois des troubles fonctionnels du système hypothalamo-hypophysaire et des troubles organiques, par exemple des adénomes hypophysaires. D'autres maladies hormonales (hypothyroïdie, syndrome des ovaires polykystiques) conduisent à une hyperprolactinémie dite symptomatique. L’annulation, la prise prolongée de contraceptifs hormonaux, un stress intense, la vie dans un climat caractérisé par une insolation accrue, peuvent également déclencher la maladie. Des niveaux élevés de prolactine peuvent provoquer des menstruations irrégulières, la stérilité et des fausses couches en début de grossesse. Les données de votre lettre ne suffisent pas pour tirer une conclusion définitive sur les causes de la souffrance. Parlodel est toutefois le médicament de choix pour le traitement de l'hyperprolactinémie. Dans les formes symptomatiques, ce médicament est utilisé si le traitement est insuffisant. Le médicament est à long terme et, si nécessaire, il est poursuivi pendant la grossesse. La nécessité et la durée de l'admission sont déterminées par le médecin traitant. Aucun effet négatif sur le foetus Parlodel.

    Six mois après l'avortement, des symptômes sont apparus - écoulement thoracique et, dans la seconde moitié du cycle, un engorgement douloureux des glandes mammaires et une augmentation de la température corporelle étaient de 37,0 à 37,1. En outre, après l'avortement le troisième jour, elles étaient aussi menstruelles et leur état a immédiatement disparu comme si j'étais enceinte. Dis-moi ce que c'est et comment le traiter.

    Après un avortement, une perturbation de la régulation hormonale du corps et la survenue d'une mastopathie fibrokystique sont possibles. Vous devez procéder à une échographie des glandes mammaires et donner du sang pour l'hormone de la prolactine responsable de la préparation des glandes mammaires en vue de la lactation pendant la grossesse.

    J'ai 35 ans Il y a environ trois mois, dans le sein droit, elle a constaté un écoulement du mamelon opaque semblable au colostrum, mais plus concentré, sans odeur et légèrement collant au toucher. Lors de l’examen chez le gynécologue, j’ai assumé une mastopathie et, avant la menstruation, des douleurs sourdes peu marquées disparaissaient immédiatement après la menstruation. J'ai fait une échographie de l'utérus - tout est normal. Dites-moi, s'il vous plaît, quels examens sont nécessaires et où établir la véritable cause de mon problème.

    Il est nécessaire d'effectuer une échographie des glandes mammaires, une analyse des sécrétions pour les examens cytologiques et un test sanguin pour les hormones (prolactine).

    Ma femme n'arrête pas l'allaitement, bien qu'elle ait arrêté d'allaiter un enfant il y a trois mois. Marre jusqu'à un an. Que pourrait-il être? Depuis sa naissance, elle a subi deux mini-avortements. C'est peut-être dû? Sur vos pages, j'ai lu qu'il pouvait être traité avec des médicaments. Quels médicaments existent et lesquels sont préférables? Je pose cette question parce que Le gynécologue de ma femme est une femme âgée et semble mal orientée dans les médicaments et les méthodes de traitement modernes.

    La poursuite de la sécrétion de lait peut être associée à une augmentation de la production de l'hormone prolactine (il est possible de faire un don de sang à partir d'une veine). Bien que, généralement, sur fond de taux de prolactine élevés, une stérilité peut survenir. Une femme ne tombe pas enceinte. Les échecs dans le "réglage" de la lactation peuvent être associés à des avortements fréquents) pendant 1 an - 2 avortements et un accouchement - une charge importante sur le système hormonal). L'allaitement peut être bloqué avec des préparations de bromocriptine (parlodel, sérocriptine) à 0,005 g, 2 fois par jour pendant 10 jours.

    La bromkriptine a été recommandée en cas de concentration excessive de l'hormone prolactine. Je l'accepte déjà pour 5 hommes. cycles. Arrêté écoulement des glandes mammaires, mais la grossesse ne se produit pas, le graphique de la température basale, encore, n'est pas observé l'ovulation. Dites-moi combien de temps il faut prendre et si le médicament est nocif pour le corps. Merci

    Hyperprolactinémie - situation nécessitant un traitement par un gynécologue - un endocrinologue. Le traitement est généralement long. En fonction de votre âge, de vos projets d'accouchement, de votre état général et de votre traitement.

    bonjour J'ai 19 ans. En avril 1998, à l'âge de 18 ans, j'ai subi un avortement pendant un mois et demi. à cause d'une commotion cérébrale, les médecins ne m'ont pas autorisé à accoucher. déjà au début de la grossesse, j'avais du lait dans le sein gauche, je l'ai découvert avec une légère pression sur le sein. après un avortement, la quantité de lait a diminué, mais pendant une demi-année, une petite quantité de lait est présente, la douleur ne me dérange pas, elle ne se distingue pas d'elle-même, uniquement lorsque vous ne pressez pas plus de 2 gouttes. dans un climat chaud (Egypte, Chypre, Afrique centrale), ces phénomènes disparaissent complètement. Seulement, je reviens de voyages, tout reprend et la quantité de lait augmente. Est-ce lié au climat et passera-t-il complètement? merci d'avance.

    Ce n'est pas le lait qui est produit, mais le colostrum. Cela peut durer jusqu'à 1 an après un avortement. S'il y a d'autres écoulements du mamelon, vous devrez alors consulter un médecin. Parfois, les avortements, comme les traumatismes, entraînent des perturbations de la régulation hypothalamo-hypophysaire, il existe une hyperolactinémie dite secondaire (le taux sanguin de l'hormone prolactine augmente).

    L'analyse des hormones donne une augmentation de la prolactine (plusieurs fois supérieure à la normale), alors que les médecins sont très surpris qu'il n'y ait pas de lait. Cela peut être un résultat de test incorrect ou le lait n'est pas toujours libéré avec une augmentation de la prolactine?

    Lorsque le niveau de prolactine augmente, il peut ne pas y avoir de décharge des glandes mammaires. Un excès significatif du niveau de prolactine (plusieurs fois) n'est généralement pas associé à des erreurs dans la collecte et le traitement de l'analyse.

    Qu'est-ce que GALAKTORREY? À quel point cette maladie est-elle dangereuse, quels en sont les symptômes et comment peut-elle affecter la future grossesse?

    Galactorrhée ou hyperprolactinémie - la sécrétion de liquide mammaire par les glandes mammaires peut être accompagnée d’une aménorrhée (absence de menstruation). L'hyperprolacténémie peut être primaire et secondaire. Les lésions primaires du système hypothalamo-hypophysaire (processus inflammatoires de l'hypothalme et de l'hypophyse, lésions de la tige hypophysaire, tumeurs pituitaires synthétisant la prolactine, acromégalie, etc.). Secondaire - hypothyroïdie, stress chronique, insuffisance rénale, avortements fréquents, etc. Avec l'allaitement pathologique, les troubles menstruels peuvent être marqués par l'infertilité, l'obésité. Besoin de dépistage et de traitement.

    J'ai fait une fausse couche à 18 semaines. Depuis lors (déjà 8 mois), un liquide blanc a été sécrété par les glandes mammaires. Comment est-ce anormal, comment s'en débarrasser, et cela peut-il avoir un impact sur la prochaine grossesse? Merci

    Très probablement, nous parlons d'hyperprolactinémie, qui a été la cause d'une fausse couche. Et des glandes mammaires ont sécrété un liquide blanc en raison de la teneur élevée en prolactine dans le sang. L'établissement du diagnostic nécessite un examen plus détaillé. L'hyperprolactinémie peut être primaire, secondaire. Les causes de son nombre, et ils peuvent tous causer des fausses couches habituelles.

    Que peut causer l'allaitement chez une femme non enceinte et non allaitante?

    L'allaitement chez une femme non enceinte est associé à une production accrue d'hormone sanguine - la prolactine. Cela peut être dû aux raisons suivantes:

    maladies endocrinologiques: hypothyroïdie, syndrome des ovaires polycellulaires;

    hyperprolactinémie avec des médicaments;

    Il est nécessaire de consulter un gynécologue, de subir un examen et un traitement cliniques et de laboratoire complets.

    D'Autres Articles Sur La Thyroïde

    Des cheveux longs et magnifiques, une taille fine, une belle peau, un corps mince, une poitrine magnifique, la capacité de concevoir, de porter et de mettre au monde un enfant, sont tous le résultat de l'influence des hormones sur le corps de la femme.

    La perte de voix n'est pas l'événement le plus agréable de la vie, surtout s'il n'est pas possible d'obtenir une liste de malades, et le travail est lié à la nécessité de beaucoup parler.

    La plupart des gens savent que la glande endocrine, appelée glande thyroïde, est située à l'avant du cou. Il est difficile de surestimer le rôle des hormones produites dans l'organisme - la régulation du métabolisme cellulaire, le maintien des muscles, du cerveau, des systèmes immunitaire et reproducteur.