Principal / Des tests

Quelle hormone le pancréas fabrique-t-il?

Le pancréas est la plus grande glande du corps humain, située le long de l'estomac et de l'intestin grêle. La taille du fer a une longueur d’environ 15 cm et sa structure est divisée en tête, corps et queue.

Selon l'hormone produite par le pancréas, il remplit plusieurs fonctions importantes dans le corps humain.

Pancréas - hormones et fonctions, nous allons parler de cet article.

Quelles sont les hormones fabriquées par le pancréas?

Le pancréas joue un rôle essentiel dans la production de sucs digestifs, composés d'enzymes puissantes. Les enzymes sont libérées dans l'intestin grêle après avoir mangé pour digérer les aliments qui arrivent.

Le fer produit également diverses hormones qui contrôlent la glycémie.

La glande produit des hormones à partir de cellules endocrines - ces cellules sont regroupées, appelées les îlots de Langerhans, et elles contrôlent ce qui se passe dans le sang.

Les cellules peuvent libérer des hormones directement dans le sang lorsque cela est nécessaire.

En particulier, lorsque le taux de sucre dans le sang augmente, les cellules produisent des hormones, en particulier de l'insuline.

Ainsi, le pancréas produit l'hormone insuline.

Cette hormone aide le corps à réduire sa glycémie et dirige le sucre vers les tissus adipeux, musculaire, hépatique et autres, où il peut être utilisé à des fins énergétiques en cas de besoin.

Les cellules alpha dans les îlots de Langerhans produisent une autre hormone importante, le glucagon. Il a l'effet inverse de l'insuline, en aidant à libérer de l'énergie dans le sang et en augmentant la glycémie.

Le glucagon et l'insuline agissent ensemble pour contrôler l'équilibre du glucose dans le sang.

Fonction hormonale

Entre les repas, le pancréas ne produit pas d'insuline, ce qui permet à l'organisme de restituer progressivement l'énergie stockée dans le sang, selon les besoins.

La glycémie reste très stable à tout moment, ce qui permet au corps de disposer d'un flux d'énergie constant. Cette énergie lui est nécessaire pour métaboliser, exercer et sous la forme de "carburant" pour le cerveau qui "fonctionne" sur le glucose.

Modèle d'action de l'insuline

Cela garantit que le corps ne meurt pas de faim entre les repas.

De plus, les hormones libérées pendant la période de stress aigu, telles que l'adrénaline, arrêtent la libération d'insuline, ce qui entraîne une augmentation de la glycémie.

Si le médecin dit que l'écho pancréatique est augmenté, de nombreux patients ne comprennent pas ce que c'est. L'article vous dira ce que cela signifie.

La survie dans le cancer du pancréas est minime. Sur les méthodes de diagnostic précoce d'une terrible maladie, lisez ici.

Sur les causes et les symptômes de l'inflammation du pancréas, lisez la suite.

Le rôle des hormones

L'insuline, l'hormone principale du pancréas, est étroitement régulée dans un corps humain en bonne santé afin d'équilibrer l'apport alimentaire et les besoins métaboliques du corps.

L'insuline régule le métabolisme, favorisant l'absorption des glucides. Le glucose absorbé par les tissus est converti en glycogène par le biais de la glycogénèse ou en lipides (triglycérides) par le biais de la lipogenèse.

L'action de l'hormone au niveau du métabolisme humain comprend:

  • augmentation de la consommation cellulaire de certaines substances, notamment de l'absorption du glucose par les muscles et le tissu adipeux (environ deux tiers de toutes les cellules du corps);
  • augmentation de la réplication de l'ADN et de la synthèse des protéines en contrôlant l'absorption des acides aminés;
  • changement dans l'activité de nombreuses enzymes.

Actions insuline, directes et indirectes:

  • stimulation de l'absorption du glucose - l'insuline réduit la concentration de glucose dans le sang en raison de l'induction de la consommation de glucose par la cellule;
  • induit la synthèse du glycogène - lorsque les taux de glucose sont élevés, l'insuline induit la formation de glycogène en activant l'enzyme hexokinase. De plus, l'insuline active les enzymes phosphofructokinase et glycogène synthases, responsables de la synthèse du glycogène;
  • augmentation de l'absorption de potassium - cellules stimulant pour augmenter la teneur en eau intracellulaire;
  • réduction de la gluconéogenèse et de la glycogénolyse, ce qui réduit la production de glucose à partir de substrats non glucidiques, principalement dans le foie;
  • augmentation de la synthèse des lipides - l'insuline amène les cellules adipeuses à absorber la glycémie, ce qui se transforme en triglycérides; une diminution de l'insuline provoque l'effet inverse;
  • augmentation de l'estérification des acides gras - provoquer le tissu adipeux à synthétiser des graisses neutres (par exemple, les triglycérides), une diminution de l'insuline provoque l'effet inverse
  • diminution de la lipolyse - processus de division des graisses en acides gras sous l'action de l'enzyme lipase;
  • protéolyse réduite - dégradation réduite des protéines;
  • diminution de l'autophagie - diminution du niveau de dégradation des organites endommagés;
  • augmentation de l'absorption des acides aminés - provoque l'absorption par les cellules des acides aminés en circulation, une diminution de l'insuline inhibe l'absorption;
  • la tonification des muscles artériels - oblige les muscles de la paroi artérielle à se détendre, augmente le flux sanguin, en particulier dans les microartéries, réduit l'insuline permettant au muscle de se contracter;
  • augmentation de la sécrétion d'acide chlorhydrique des cellules pariétales dans l'estomac;
  • diminution de l'excrétion rénale de sodium.

L'insuline affecte également d'autres fonctions corporelles, telles que la compliance vasculaire et les capacités cognitives. Une fois que l'insuline pénètre dans le cerveau humain, elle améliore l'apprentissage et les avantages de la mémoire verbale humaine.

L’hormone a également un effet stimulant sur la libération de l’hormone gonadotrophine par l’hypothalamus, ce qui favorise la fonction de reproduction.

Les hormones du polypeptide pancréatique et de la somatostatine produites par le pancréas jouent vraisemblablement un rôle dans la régulation et le réglage précis des cellules productrices d'insuline et de glucagon.

La pancréatite est une maladie grave, vous devez donc surveiller votre alimentation. Un régime pour la pancréatite du pancréas exclut complètement certains aliments. Quoi, lisez l'article.

Les méthodes de traitement de la pancréatite aiguë et chronique sont décrites en détail dans cette rubrique.

Hormones pancréatiques et leurs fonctions

Le pancréas, ou, comme on l'appelle aussi, la glande pancréatique, est un organe important du système digestif, responsable des fonctions endcrétoires et excrétoires. Grâce à toutes les substances biologiquement actives synthétisées par le pancréas (PJ), l'équilibre biochimique est maintenu dans le corps. Quelles sont les hormones du pancréas et quelles sont leurs fonctions dans le corps - tout cela sera discuté dans cet article.

Hormones pancréatiques et leurs fonctions

Comment fonctionne le fer?

L'organe est divisé conditionnellement en deux parties: il est exocrine et endocrinien. Ils servent tous à remplir leurs fonctions spécifiques. Par exemple, la partie exocrine occupe la majeure partie du pancréas et sert à élaborer le suc gastrique, qui contient un grand nombre d'enzymes différentes nécessaires à la digestion des aliments (corboxypeptidase, lipase, trypsine, etc.).

La partie endocrine du pancréas est composée de petits îlots pancréatiques, appelés en médecine «îlots de Langerhans». Leur tâche consiste à diviser les hormones essentielles à la vie, qui participent directement au métabolisme des lipides, des glucides et des protéines. Mais les fonctions du pancréas ne s'arrêtent pas là, car cet organe, en synthétisant certaines hormones, produit un liquide digestif, participe à la dégradation des aliments et à leur absorption. L’état général de la santé humaine peut varier selon l’efficacité du pancréas.

La structure de la glande et les "îles de Langerhans"

Classification des substances synthétisées

Toutes les hormones formées par la glande pancréatique sont étroitement liées; par conséquent, une violation de la production d'au moins une d'entre elles peut entraîner le développement de troubles graves de l'organisme et de maladies, qui doivent être traitées pour le reste de votre vie.

Le pancréas et les types d'hormones qu'il produit

Le pancréas produit les hormones suivantes:

  • l'insuline;
  • le glucagon;
  • la somatostatine;
  • polypeptide pancréatique;
  • peptide vaso-intensif;
  • l'amyline;
  • la centropéine;
  • la gastrine;
  • la vagotonine;
  • la kallikréine;
  • lipocaïne.

Hormones pancréatiques

Chacune des hormones ci-dessus remplit sa fonction spécifique, régulant ainsi le métabolisme des glucides dans le corps humain et affectant le fonctionnement de divers systèmes.

Le rôle du pancréas dans la digestion

La signification clinique des hormones du pancréas

Si, avec les hormones produites par le pancréas, tout est clair, alors, avec les fonctions principales qu’elles vont remplir, tout est beaucoup plus compliqué. Considérez chaque hormone du pancréas séparément.

L'insuline

De toutes les hormones synthétisées par le pancréas, l'insuline est considérée comme la plus importante. Cela aide à normaliser la glycémie. La mise en œuvre de ce processus est due aux mécanismes suivants:

  • activation des membranes cellulaires, grâce à laquelle les cellules du corps commencent à mieux absorber le glucose;

Le rôle de l'insuline dans le corps

Note! La présence d'une quantité suffisante d'insuline dans le sang empêche le développement de l'athérosclérose, réduit le niveau de "mauvais" cholestérol et empêche l'entrée des acides gras dans le système circulatoire.

Glucagon

D'après les fonctions exercées, le glucagon peut à juste titre être appelé l'insuline antagoniste des hormones. Le glucagon a pour tâche principale d’augmenter la quantité de glucose dans le sang, ce qui est obtenu grâce aux fonctions suivantes:

  • activation de la gluconéogenèse (production de glucose à partir d'ingrédients non dérivés de glucides);
  • accélération des enzymes, grâce à laquelle, lors de la décomposition des graisses, la quantité d'énergie augmente;
  • un clivage du glycogène se produit, qui atteint ensuite le système circulatoire.

Étant donné que le glucagon est un type d'hormone peptidique dans sa structure, il est responsable de nombreuses fonctions et une diminution de sa quantité peut altérer le fonctionnement de nombreux systèmes.

Somatostatine

Une autre hormone produite par le pancréas. Il appartient au groupe des hormones polypeptidiques et sert à supprimer la synthèse de substances telles que le glucagon, les composés thyrotropes, ainsi que l'insuline. Avec une diminution du niveau de somatostatine dans le tractus gastro-intestinal, de graves troubles se produisent. Tout d'abord, une telle réaction est liée au fait que cette hormone participe directement au processus de production des enzymes digestives et de la bile (la somatotropine réduit leur sécrétion).

En pharmacologie moderne, la somatotropine est utilisée pour créer divers médicaments qui sont prescrits aux patients souffrant d’une altération de la synthèse de l’hormone de croissance dans le corps. Si la quantité de cette hormone dépasse de manière significative la norme, le risque de développer une acromégalie, une pathologie accompagnée d'une augmentation excessive de la taille de certaines parties du corps du patient, augmente également. En règle générale, les pieds, les os de la tête, les membres inférieurs ou supérieurs se développent. Dans de rares cas, des organes internes individuels subissent des modifications pathologiques.

Les hormones sont produites par des organes de petite taille - des glandes endocrines. Mais la valeur de ces substances dans le corps est énorme

Polypeptide pancréatique

Ils ont découvert cette hormone il n'y a pas si longtemps. Par conséquent, les experts n'ont pas encore complètement étudié toutes ses fonctions et méthodes d'influence sur le corps humain. Il est connu que le polypeptide pancréatique est synthétisé dans le processus de consommation d'aliments contenant des graisses, des protéines et du glucose. Il remplit les fonctions suivantes:

  • réduire la quantité de substances produites par les enzymes digestives;
  • diminution du tonus musculaire de la vésicule biliaire;
  • empêcher la libération de bile et de trypsine.

Polypeptide pancréatique et gastrine

Note! Selon de nombreuses études, le polypeptide pancréatique prévient l'augmentation du gaspillage des enzymes biliaires et pancréatiques. Avec une déficience de cette hormone, les processus métaboliques dans le corps sont perturbés.

Peptide vaso-intensif

La particularité de cette hormone neuropeptidique est qu’elle peut synthétiser non seulement le pancréas, mais également les cellules de la moelle épinière et du cerveau, de l’intestin grêle et d’autres organes. Les principales fonctions du peptide vaso-intensif incluent:

  • normalisation de la synthèse du pepsinogène, du glucagon et de la somatostatine;
  • ralentir le processus d'absorption d'eau par les parois de l'intestin grêle;
  • activation des processus biliaires;
  • synthèse d'enzymes pancréatiques;
  • amélioration de la glande pancréatique dans son ensemble, ce qui contribue à augmenter la quantité de bicarbonates synthétisés.

Le peptide vaso-intensif est synthétisé par différents organes.

De plus, le peptide vaso-intensif accélère le processus de circulation sanguine dans les parois des organes internes, en particulier dans les intestins.

Amylin

Sa fonction principale est d'augmenter le niveau de monosaccharides, ce qui protège le corps contre l'excès de glucose dans le sang. L'amyline contribue également à la formation de somatostatine, à la perte de poids, à la normalisation du système réninangiotensine-aldostérone et à la biosynthèse du glucagon. Ce sont loin de toutes les fonctions biologiques qui sont responsables de l'amyline (par exemple, elle aide à réduire l'appétit).

Centropnéine

Une autre substance produite par le pancréas. Sa tâche principale est d'augmenter la lumière des bronches et d'activer le centre respiratoire. De plus, cette substance protéique améliore la corrélation de l'oxygène avec l'hémoglobine.

Lipocaine. Centropnéine. Vagotonine

Gastrine

Substance analogue à une hormone synthétisée par l'estomac et le pancréas. La gastrine aide à normaliser les processus digestifs, à améliorer la synthèse de l'enzyme protéolytique (pepsine) et à augmenter l'acidité de l'estomac.

Faites attention! La présence de gastrine dans le corps contribue également à la mise en œuvre de la phase de digestion intestinale (on l'appelle également «prochaine»), qui est obtenue en augmentant la synthèse de la sécrétine, de la somatostatine et d'autres hormones peptidiques intestinales et pancréatiques.

Gastrine - c'est quoi

Vagotonine

L'objectif principal de cette substance est de stabiliser la glycémie et d'accélérer la circulation sanguine. De plus, la vagotonine ralentit le processus d'hydrolyse du glycogène dans les tissus musculaires et les cellules du foie.

La vagotonine stabilise la glycémie

Kallikrein

Une autre substance produite par la glande pancréatique. Pendant le temps où la kallikréine est dans le pancréas, elle est inactive, mais après être entrée dans le duodénum, ​​l'hormone est activée et présente ses propriétés biologiques (elle normalise le glucose).

Lipocaïne

L'action de l'hormone est de prévenir des pathologies telles que la dégénérescence graisseuse du foie, due à l'activation du métabolisme des acides gras et des phospholipides. La lipocaïne améliore également l'effet d'autres substances lipotropes, notamment la choline et la méthionine.

Méthodes de diagnostic

La production déficiente d'une hormone du pancréas peut entraîner diverses pathologies touchant non seulement le pancréas, mais également d'autres organes internes. Dans de tels cas, l'aide d'un gastro-entérologue est nécessaire. Avant de prescrire un traitement, le médecin doit procéder à un examen diagnostique afin de déterminer le diagnostic exact. Vous trouverez ci-dessous les procédures les plus courantes effectuées en violation du pancréas.

Diagnostic des maladies du pancréas

Tableau Études diagnostiques du pancréas.

Test de sang et d'urine

Note! En complément des méthodes de diagnostic ci-dessus, le médecin peut vous prescrire une autre procédure: un test sanguin biochimique. Contrairement à l'analyse générale, un test sanguin biochimique permet non seulement de déterminer les maladies infectieuses possibles, mais également leur type.

Qu'est-ce qui cause un déséquilibre hormonal?

Comme indiqué précédemment, les hormones de la glande pancréatique sont des éléments indispensables du processus de digestion. Même des violations mineures de leur synthèse peuvent entraîner des complications graves (maladies, dysfonctionnement de certains systèmes ou organes, etc.).

Système endocrinien humain

Avec un excès d'hormones pancréatiques, par exemple, il peut y avoir une formation maligne (le plus souvent dans le contexte d'une augmentation du glucagon) ou une glycémie (avec un excès d'insuline dans le sang). Il est possible de déterminer si le pancréas fonctionne correctement et si le niveau d'hormone est normal uniquement après un examen diagnostique. Le danger réside dans le fait que de nombreuses maladies associées à une diminution ou à une augmentation du niveau d'hormones peuvent survenir sans symptômes prononcés. Mais il est possible d'identifier les violations en suivant les réactions de votre corps sur une longue période.

Normale, hypo et hyperglycémie

Tout d’abord, vous devez faire attention aux points suivants:

  • acuité visuelle réduite;
  • un appétit excessif (le patient ne peut pas manger);
  • mictions fréquentes;
  • transpiration accrue;
  • soif sévère et sécheresse de la bouche.

Il ne faut pas sous-estimer le rôle des hormones du pancréas dans le fonctionnement du corps humain, car même avec des violations mineures de la synthèse de ces hormones, de graves pathologies peuvent se développer. Par conséquent, il est recommandé, à titre de prophylaxie, de passer des examens de diagnostic chez le médecin afin de prévenir les troubles du pancréas. Il suffit de consulter un médecin un à deux fois par an pour un examen de routine afin de prévenir non seulement divers troubles de la glande pancréatique, mais également d'autres problèmes du tube digestif. Il est également recommandé de passer des examens périodiques avec d'autres médecins, par exemple avec un dentiste, un dermatologue, un neuropathologiste.

5. Hormones du pancréas. Dysfonctionnement pancréatique

Pancréas - glande à fonction mixte. L'unité morphologique de la glande est constituée des îlots de Langerhans, situés principalement dans la queue de la glande. Les cellules bêta d'Ista produisent de l'insuline, des cellules alpha du glucagon, des cellules delta de la somatostatine. Dans les extraits de tissu pancréatique ont été trouvées les hormones vagotonine et centropnéine.

L'insuline régule le métabolisme des glucides, réduit la concentration de sucre dans le sang, contribue à la conversion du glucose en glycogène dans le foie et les muscles. Il augmente la perméabilité des membranes cellulaires au glucose: une fois dans la cellule, le glucose est absorbé. L'insuline retarde la dégradation des protéines et leur conversion en glucose, stimule la synthèse des protéines à partir des acides aminés et leur transport actif dans la cellule, régule le métabolisme des graisses en formant des acides gras supérieurs à partir de produits du métabolisme des glucides et ralentit la mobilisation des graisses des tissus adipeux.

Dans les cellules bêta, l'insuline est formée à partir de sa précurseur, la proinsuline. Il est transféré dans l'appareil à cellules de Golgi, où se déroulent les premières étapes de la conversion de la proinsuline en insuline.

La régulation de l'insuline est basée sur une glycémie normale: l'hyperglycémie entraîne une augmentation de l'insuline dans le sang, et inversement.

Les noyaux paraventriculaires de l'hypothalamus augmentent l'activité pendant l'hyperglycémie, l'excitation va à la moelle, et de là aux ganglions du pancréas et aux cellules bêta, ce qui augmente la formation d'insuline et sa sécrétion. Lorsque l'hypoglycémie du noyau de l'hypothalamus réduit son activité, la sécrétion d'insuline diminue.

L’hyperglycémie stimule directement l’appareil récepteur des îlots de Langerhans, ce qui augmente la sécrétion d’insuline. Le glucose agit également directement sur les cellules bêta, ce qui entraîne la libération d'insuline.

Le glucagon augmente la quantité de glucose, ce qui entraîne également une augmentation de la production d'insuline. De même, les hormones des glandes surrénales.

Le système nerveux autonome régule la production d'insuline par les nerfs vague et sympathique. Le nerf vague stimule la sécrétion d'insuline, tandis que le nerf sympathique inhibe.

La quantité d'insuline dans le sang est déterminée par l'activité de l'enzyme insulinase, qui détruit l'hormone. La plus grande quantité d’enzyme se trouve dans le foie et les muscles. Avec un seul flux de sang dans le foie, jusqu'à 50% de l'insuline dans le sang est détruite.

Un rôle important dans la régulation de la sécrétion d'insuline est joué par l'hormone somatostatine, qui se forme dans les noyaux des cellules hypothalamus et delta du pancréas. La somatostatine inhibe la sécrétion d'insuline.

L'activité de l'insuline est exprimée en laboratoire et en unités cliniques.

Le glucagon est impliqué dans la régulation du métabolisme des glucides, il agit comme un antagoniste de l'insuline sur le métabolisme des glucides. Le glucagon divise le glycogène dans le foie en glucose, la concentration de glucose dans le sang augmente. Le glucagon stimule la dégradation des graisses dans les tissus adipeux.

Le mécanisme d'action du glucagon est dû à son interaction avec des récepteurs spécifiques situés sur la membrane cellulaire. Avec la connexion du glucagon avec eux, l'activité de l'enzyme adénylate cyclase et la concentration en AMPc augmentent, et l'AMPc contribue au processus de glycogénolyse.

Régulation de la sécrétion de glucagon. La formation de glucagon dans les cellules alpha est influencée par le taux de glucose dans le sang. Avec une augmentation de la glycémie, il se produit une inhibition de la sécrétion de glucagon, avec une diminution - une augmentation. La formation de glucagon est également influencée par l'hypophyse antérieure.

L'hormone de croissance, la somatotropine, augmente l'activité des cellules alpha. En revanche, l'hormone delta cell - la somatostatine inhibe la formation et la sécrétion de glucagon, car elle bloque l'entrée d'ions Ca dans les cellules alpha, nécessaires à la formation et à la sécrétion de glucagon.

La signification physiologique de la lipocaïne. Il favorise l'utilisation des graisses en stimulant la formation de lipides et l'oxydation des acides gras dans le foie, il empêche la dégénérescence graisseuse du foie.

Fonctions de la vagotonine - augmenter le tonus des nerfs vagues, renforçant leur activité.

La centropnéine a pour fonctions de stimuler le centre respiratoire, d'aider à détendre les muscles lisses des bronches, d'augmenter la capacité de l'hémoglobine à se lier à l'oxygène, à améliorer le transport de l'oxygène.

Dysfonctionnement du pancréas.

Une diminution de la sécrétion d'insuline entraîne l'apparition d'un diabète sucré, dont les principaux symptômes sont l'hyperglycémie, la glycosurie, la polyurie (jusqu'à 10 litres par jour), la polyphagie (augmentation de l'appétit), la polydyspepsie (augmentation de la soif).

L'augmentation du taux de sucre dans le sang chez les patients atteints de diabète sucré est le résultat de la perte de la capacité du foie à synthétiser du glycogène à partir du glucose et des cellules - à utiliser le glucose. Dans les muscles, ralentit également le processus de formation et de dépôt de glycogène.

Chez les diabétiques, tous les types de métabolisme sont altérés.

Quelles hormones le pancréas produit

Chaque personne doit avoir une idée de ce que les hormones du pancréas sont produites. L'activité correcte des organes digestifs est responsable des phénomènes se produisant dans le corps. Tous les organes ont leur propre but, ce qui permet au corps de fonctionner de manière naturelle.

Structure et fonction

Le pancréas est un organe digestif, il est donc nécessaire de connaître sa structure et ses fonctions. La tête est la zone la plus large, elle est entourée par les tissus du duodénum 12. Le corps du pancréas a des faces antérieure, caudale et inférieure. La queue allongée est dirigée vers l'arrière vers la gauche. Longueur du corps de 16 à 23 cm.

Le pancréas de fer remplit 2 fonctions pour le corps:

  1. Activité externe (exocrine) - responsable de la libération du suc digestif. Cette zone est formée par la combinaison de cellules dans les îlots de Langerhans, où sont libérées les principales substances hormonales.
  2. La prescription interne (endocrinienne) est caractérisée par l'activité des hormones nécessaires à l'organisme, elle participe au développement des graisses, des glucides, des protéines.

Un phénomène important est que le pancréas produit des hormones. Les hormones du pancréas sont responsables des composés, de l'enrichissement, du transport du sucre à travers les organes.

Quelles hormones le pancréas produit

Chaque année, des ressources scientifiques distribuent des informations sur les hormones pancréatiques au corps. Cela vous permet d'identifier de nouveaux types, leurs effets et leurs interactions.

La principale hormone du pancréas est l'insuline. Les cellules bêta sont responsables de sa connexion. En eux, au cours de l'activité des enzymes protéolytiques, se forme l'insuline de sa propre préproinsuline. Son initiative représente 5% de l'activité de l'insuline.

Quelles sont les hormones fabriquées par le pancréas? Parmi les secrets impliqués dans la procédure d'échange, notez:

Le secret de l'organe à un certain moment attribué C-peptide. Ensuite, il a été révélé que cette substance est une microparticule d’insuline qui a été isolée lors de la synthèse. La désignation de l'élément est retenue dans l'étude de la quantité de glucose dans le sang, cette quantité étant proportionnelle à l'hormone principale. Il est appliqué en diagnostic clinique.

En outre, des substances hormonales ont été détectées dans les tissus de la glande pancréatique:

Les principaux médiateurs pancréatiques qui régulent le fonctionnement du corps sont également synthétisés pour différents types de cellules endocrines.

  1. Le glucagon est produit par les cellules alpha. Cela représente environ 20% du volume total. Le glucagon est nécessaire pour augmenter la quantité de glucose dans le système circulatoire.
  2. La productivité en insuline est réalisée par les cellules bêta. Combinez jusqu'à 80% de cellules endocrines. Grâce à l'insuline, le sucre est utilisé et les niveaux sanguins optimaux sont maintenus.
  3. Les ressources de somatostatine sont des cellules delta. Ils sont environ 10%. La régulation de l'activité de la somatostatine est capable de coordonner l'activité exocrine et endocrinienne de l'organe.
  4. Dans un petit nombre de cellules PP. Ils produisent un polypeptide pancréatique dont l’action vise à réguler l’excrétion de la bile, activité dans le processus de métabolisme des protéines.
  5. La gastrine à cellules G est produite en petit volume, constituant une ressource de la muqueuse gastrique. La gastrine affecte les composants de qualité du jus, contribue à la régulation du volume de pepsine avec de l'acide.

Les caractéristiques des hormones pancréatiques

Les hormones du pancréas sont considérées comme un composant du corps. Par conséquent, il est important de connaître les hormones produites par le pancréas, leur structure, leurs effets sur les tissus et les organes.

L'insuline

L'hormone pancréatique, l'insuline, intervient principalement dans tous les tissus. Son activité importante vise à réduire le glucose dans la circulation sanguine, la réaction se déroule en activant les phénomènes d'utilisation du sucre, d'absorption par les muscles et les tissus. En outre, l'hormone pancréatique régule le métabolisme des glucides et des graisses.

La fonctionnalité de l'insuline est représentée par:

  • synthèse de lipocaïne. Il est responsable du blocage et de la conversion des hépatocytes.
  • activation de la transformation des glucides en graisse, après quoi elle se dépose.
  • ajuster le niveau de monosaccharides dans le sang;
  • reformer le glucose en graisse et maintenir ses réserves dans les tissus;
  • augmentation de la production de tétracycline.

Lorsqu'il est impossible au pancréas de surmonter un grand nombre de combinaisons, un échec survient sur un fond hormonal. Avec une production insuffisante de la quantité d’insuline requise, un processus irréversible se produit. Une diminution de la sécrétion d'insuline peut causer le diabète. Avec la maladie, l'indice de sucre augmente jusqu'à plus de 10 mmol / l, ce qui entraîne son excrétion dans l'urine, capturant les molécules d'eau, ce qui conduit à une vidange et une déshydratation fréquentes.

En cas de production excessive d'insuline, le taux de glucagon augmente, le sucre diminue, l'adrénaline augmente.
Le mécanisme d'action est réalisé dans les domaines suivants:

  1. L'insuline contribue à l'inhibition de la libération de sucre par les cellules du foie.
  2. Augmente le taux d'absorption du glucose par les cellules.
  3. Il active le travail des enzymes qui soutiennent la glycolyse, qui est l’oxydation des molécules de sucre avec l’extraction de 2 molécules d’acide pyruvique.
  4. Favorise la croissance de la perméabilité de la membrane cellulaire.
  5. Il augmente les ressources en glucose sous forme de glycogène, qui se dépose dans les tissus musculaires et hépatiques avec la complication de l'enzyme glucose-6-phosphate.
  6. L'action de l'insuline arrête la décomposition du glucagon, qui a un effet désagréable sur l'insuline.

Glucagon

Le domaine principal de la synthèse du glucogone est l’appareil alpha-pancréatique de l’île. Dans le même temps, la formation de glucagon dans un volume important apparaît dans d'autres zones de l'estomac et des intestins.

L'activité du glucagon est un adversaire de l'insuline.

Le glucagon favorise l'activation de la glycogénolyse, la rétention dans le foie de la glycogène synthase, ce qui entraîne la libération de glycogène glucose-1-phosphate, qui est converti en 6 phosphate. Ensuite, sous l'action de ce glucose-6-fosfatazy, un glucose libre se forme, qui a la capacité de s'échapper de la cellule dans la circulation sanguine.

Ainsi, l'hormone contribue à augmenter les niveaux de glucose résultant de la stimulation du composé par le foie, protège le foie de la réduction du sucre et contribue également à la concentration de sucre nécessaire à l'activité naturelle du système nerveux. Le glucagon améliore la circulation sanguine dans les reins, réduit le cholestérol, stimule la production de la quantité d’insuline requise. Grâce à l'hormone, les lipides du tissu adipeux sont également décomposés.

Somatostatine

Le pancréas sécrète de la somatostatine. Par sa structure biochimique, il est appelé polypeptides. La somatostatine retient les hormones suivantes jusqu'à l'arrêt complet du composé:

La somatostatine a un effet prépondérant sur la séparation des enzymes digestives et de la bile.

Les changements de production entraînent des maladies directement liées au système digestif. Le confinement de la séparation du glucagon est dû à un blocage de l'arrivée des ions calcium dans les cellules alpha. La somatrotropine affecte l'adénohypophyse en raison de l'activité accrue des cellules alpha.

Polypeptide

Sa liaison ne se produit que dans l'organe digestif. L'effet du polypeptide sur les phénomènes métaboliques n'a pas encore été complètement identifié. Lorsque le polypeptide ajuste la fonctionnalité de l'organisme, il commence à restreindre l'action du pancréas, afin de pousser la performance du jus dans l'estomac.

En cas de violation de la structure du corps pour diverses raisons, ce secret en quantité suffisante ne sera pas mis en œuvre.

Gastrine

La gastrine stimule la production de chlorure d'hydrogène, augmente la productivité de l'enzyme du suc gastrique des principales cellules du corps, produit et augmente l'activité des bicorbanates avec du mucus dans la muqueuse gastrique, protégeant ainsi la coque des effets indésirables de la pepsine et de l'acide chlorhydrique.

L'hormone ralentit la procédure de libération de l'estomac. Ceci fournit la durée de l'effet de la pepsine et de l'acide sur le chyme nécessaire à la digestibilité des aliments. Il est également capable de contrôler le métabolisme des glucides, ce qui augmente les performances du peptide et d'autres hormones.

Autres substances actives

D'autres hormones pancréatiques ont également été trouvées.

  1. Lipocaïne - capable de stimuler la formation de graisses et l’oxydation des acides carboxyliques monobasiques aliphatiques, protège le foie contre la stéatose.
  2. Centropnéine - stimule le centre de la respiration à l'arrière du cerveau, favorise la relaxation des muscles bronchiques.
  3. Vagotonine - augmente l'activité du nerf vagal, améliore son effet sur les organes.

Quels sont les médicaments utilisés hormones pancréatiques

Les médicaments à base d’insuline, fabriqués par diverses sociétés pharmaceutiques, sont considérés comme importants. Les médicaments pour le traitement du pancréas se distinguent par des signes.

Par origine, les médicaments sont:

  • médicaments naturels - Actrapid, Monotard MC, ruban d’insuline GPP;
  • synthétique - Homofan, Humulin.

Par la vitesse d'apparition, la durée de l'influence:

  • efficacité rapide et fugace, les médicaments montrent leur effet une demi-heure après l'ingestion, le remède dure environ 8 heures - Insuman Rapid, Actrapid;
  • la période d'influence moyenne, après 2 heures après la consommation, l'effet du médicament sur la journée - bande Humulin, Monotard MC;
  • la durée moyenne d'exposition raccourcie à l'insuline, le début de l'acte en une demi-heure - Actrafan HM.

Les hormones jouent un rôle clé dans la régulation de la procédure de l'organisme. Il est donc important de connaître la structure du corps, quelles sont les hormones pancréatiques et leurs fonctions.

Si des pathologies liées au système digestif apparaissent, le médecin vous prescrira des médicaments pour le traitement. Les réponses du médecin à la pancréatite aideront à comprendre ce qui a provoqué la maladie et comment y remédier.

Types d'hormones pancréatiques et leur rôle dans l'organisme

Le corps humain est une structure complexe dans laquelle des processus biochimiques et autres sont continuellement mis en œuvre.La stabilité de son environnement interne dépend en grande partie de la qualité du fonctionnement du système nerveux central, des organes internes et des glandes, qui sont étroitement liés.

Leur travail immédiat et ininterrompu est également déterminé par la présence de substances spéciales, que nous connaissons sous le nom d’hormones pancréatiques. La moindre déviation peut bouleverser presque tout le corps, ce qui se manifeste par diverses maladies et anomalies.

Caractéristiques structurelles du corps


Le pancréas est l'organe le plus important du système digestif, en plus d'être la plus grande glande du corps humain.

Son corps est une nuance gris rosâtre avec une configuration allongée et est situé derrière l'estomac et est également étroitement adjacent au duodénum 12. La longueur de la glande chez l’adulte est de 13 à 21 cm et la largeur peut aller de 3 à 9 cm, elle varie également, de sorte que la masse varie entre 65 et 80 g.

Comparé à d'autres organes internes, le pancréas se distingue par les caractéristiques individuelles de sa structure:

De plus, son état structural est en grande partie identique à la structure alvéolaire-tubulaire, dans laquelle il y a:

  • Les nerfs.
  • Navires
  • Nodules nerveux (ganglions).
  • Formations de plaque.
  • Canaux excréteurs, ayant une structure complexe.

En outre, pour le pancréas a la capacité de sécrétion mixte, et la capacité de produire des hormones.

Fonctions principales

Le fer à repasser est divisé en 2 parties principales, chacune effectuant son travail strictement conditionnel:

Exocrine - système complexe constitué de canaux excréteurs qui pénètrent dans le duodénum. Il occupe la quasi-totalité de la surface de la glande (96%) et sa tâche principale est de produire un liquide digestif (jus) contenant toutes les enzymes nécessaires, sans lequel la digestion des aliments entrants est impossible, par exemple:

En ce qui concerne la partie endocrine, il s'agit d'îlots pancréatiques, appelés «îlots de Langerhans». Les cellules endocrines sont très différentes des autres cellules du corps humain par leurs caractéristiques physicochimiques et morphologiques.

Dans ces îles se trouve la division des hormones les plus importantes sans laquelle il est presque impossible d'effectuer les échanges de vie suivants:

Cependant, ce ne sont pas toutes les responsabilités directes de la partie endocrinienne de la prostate. Ses cellules produisent les hormones suivantes qui revêtent une importance non négligeable pour tout l'organisme:

Les cellules principales des zones insulaires (cellules à insuline) sont de types différents selon les granules contenant, par exemple:

  • Les cellules alpha sont responsables de la synthèse du glucagon.
  • Les cellules bêta produisent de l'insuline.
  • Delta cells - produisent de la somatostatine.
  • Cellules PP - synthétisent un polypeptide pancréatique.

Il est également nécessaire de mentionner une hormone aussi importante que le peptide C, qui joue un rôle actif dans les processus métaboliques des glucides et fait partie de la molécule d'insuline.

Le pancréas effectue plusieurs tâches de base:

  1. La production de fluides digestifs.
  2. Séparer les aliments entrants.
  3. Régulation du glucose dans le liquide sanguin à l'aide d'insuline et de glucagon.

Quelles sont donc les hormones produites par le pancréas et en quoi leur présence affecte-t-elle le bien-être du corps? Il faut dire que toutes les hormones du pancréas effectuent uniquement un travail strictement désigné. La qualité de l'exécution dépendra de la santé globale de la personne.

Les principales hormones de la glande et leurs fonctions

L'insuline

Appartient aux polypeptides et est l'hormone la plus importante du pancréas et la seule substance de ce type capable de réduire la teneur en glucose dans le sang. Le pancréas reçoit l'hormone d'insuline de la proinsuline en se détachant du peptide.

Sa structure est constituée de deux chaînes d’acides aminés reliées entre elles par des ponts chimiques. L'insuline est observée dans presque tous les êtres vivants, elle a même été trouvée dans des organismes inférieurs tels que l'amibe. En outre, des scientifiques ont découvert que l’insuline chez les lapins et les porcs ressemblait beaucoup à celle présente dans le corps humain.

Comme mentionné ci-dessus, la tâche principale de l'insuline consiste à contrôler l'indicateur de glucose dans le sang par la méthode de division et son introduction ultérieure dans les tissus et les organes d'une personne. La question se pose de savoir quelle quantité d’insuline le pancréas produit-il? Il faut dire qu'en moyenne 2 mg d'insuline sont produits par jour. Sa concentration normale dans le liquide sanguin est de 6-24 μED / ml.

L'insuline aide les muscles et les cellules adipeuses du corps à absorber le glucose à temps et à le convertir rapidement en glucagon, qui s'accumule ensuite dans le foie et les muscles. Au moment du manque de glucose, qui est typique d'un effort physique élevé, le glycogène est utilisé pour les besoins du corps.

L'insuline ne permet pas l'apparition de glucose dans le foie et empêche également le développement de phénomènes pathologiques tels que la glyconéogenèse et la glycogénolyse. L'hormone insuline réduit les risques de fractionnement des graisses et de formation de corps cétoniques.

Glucagon

Cette hormone est également un polypeptide et sa structure consiste en une seule chaîne d'acides aminés. En ce qui concerne ses tâches, ils sont complètement opposés à ceux effectués par l'insuline.

La tâche du glucagon est d'aider le corps à décomposer les lipides dans les cellules adipeuses. Sa deuxième fonction est d'augmenter la présence de glucose dans le sang, qui se forme dans le foie. L'indicateur normal de glucose est 30-120 pg / ml.

Le glucagon et l'insuline contrôlent et maintiennent un indicateur stable de la glycémie, protégeant ainsi le corps humain de son excès. Le glucagon favorise une circulation sanguine rénale plus active, corrige le taux de cholestérol et augmente la capacité du foie à se guérir. En outre, il accélère l'élimination du sodium de l'organisme, réduisant ainsi le risque d'anomalies indésirables comme le gonflement des tissus.

Une régulation incorrecte de cette hormone provoque l'apparition d'une maladie rare, telle que le glucagonom.

Somatostatine

Appartient aux hormones polypeptidiques, est capable de réduire ou d’arrêter complètement la synthèse:

En cas de violation de la production de somatostatine, les phénomènes pathologiques les plus graves commencent à se développer dans le tractus gastro-intestinal, car ils sont également responsables de la suppression de la sécrétion de la bile et des enzymes digestives.

La pharmacologie moderne utilise la somatostatine pour la fabrication de médicaments spéciaux prescrits pour le traitement de maladies liées à la production anormale de la dite hormone de croissance, dans laquelle l'acromégalie commence à se développer. Dans cette maladie, il y a une croissance excessive des parties individuelles du corps, des membres, des os de la tête et des pieds.

Polypeptide pancréatique

Cette hormone a été découverte relativement récemment. Par conséquent, ses fonctions et ses effets sur le corps humain n'ont pas été étudiés en détail. Il est uniquement établi qu'il est libéré par la consommation d'aliments contenant du glucose, des protéines et des graisses. Cependant, avec l'administration intraveineuse de médicaments contenant ces substances, aucune augmentation de cette hormone n'a été observée. On sait également qu'il effectue les travaux suivants:

  • Retarde la libération de la trypsine, de la bilirubine et de la bile.
  • Réduit le tonus des muscles lisses de la vésicule biliaire.
  • Inhibe les substances produites par les enzymes digestives.

Les experts estiment que l’action de cette hormone vise à préserver les enzymes pancréatiques et à prévenir le gaspillage excessif de bile avant la prochaine ingestion de nourriture.

Si l'équilibre hormonal est perturbé


Les hormones PZH sont des éléments indispensables de l’ensemble du fond hormonal, de sorte que la moindre déviation de leur état, aussi bien du côté plus petit que plus grand, peut provoquer la formation de pathologies graves.

Ainsi, un excès d'hormones du pancréas peut provoquer:

  • Hyperglycémie en présence d'insuline excessive.
  • Tumeurs du pancréas avec glucagon élevé.

Pour diagnostiquer la présence ou l'absence de perturbations dans la production d'hormones du pancréas n'est possible qu'après observation par un spécialiste et en temps voulu d'une analyse de laboratoire du sang et de l'urine. Cette pathologie ne présente aucun symptôme précis, mais essayez de garder une trace de la totalité des réactions similaires dans votre corps:

  1. Bouche sèche et grande soif.
  2. Besoin fréquent d'uriner.
  3. Augmentation de l'appétit ou de la faim constante.
  4. Changement de l'acuité visuelle.

Comme vous pouvez le constater, le rôle des hormones pancréatiques dans le bon fonctionnement du corps humain est absolument indispensable et, en cas de violation de leur synthèse, de graves pathologies commencent à se développer, parmi lesquelles le diabète est présent.

Conclusion

Il existe aujourd'hui des preuves solides que toutes les hormones produites par le pancréas sont extrêmement importantes pour le bien-être général du corps humain. Ils ont donc besoin d'être maîtrisés, car la moindre violation de quantité et de synthèse se manifeste par diverses maladies.

Pour éviter cela, vous devez suivre un mode de vie sain et une nutrition adéquate.

Liste des hormones produites par le pancréas et leurs fonctions

Les enzymes et les hormones du pancréas régulent non seulement les processus digestifs, mais aussi le métabolisme dans tout le corps. Chez une personne en bonne santé, en raison des effets alternés de ces substances, le corps fonctionne bien. La sensation de faim, de saturation, l'assimilation ultérieure des nutriments, la mise en réserve d'énergie, l'utilisation de l'énergie différée si nécessaire - chaque processus est contrôlé par l'hormone correspondante, contrôlant et complétant les actions des autres. Toute violation du travail d'au moins l'un d'entre eux est lourde de conséquences pour la santé.

Anatomie du pancréas endocrinien

La valeur du pancréas en tant qu'organe exécutant la fonction endocrine est déterminée par l'activité de l'appareil insulaire. Situés principalement dans la partie caudale de la glande, les îlots de Langerhans n'occupent pas plus de 2% de la masse totale du pancréas, mais leur nombre est de plusieurs centaines de milliers.

Les îlots microscopiques sont constitués de cellules alpha, bêta et delta espacées de mosaïque. Chaque îlot est entouré d'une membrane alimentée par des capillaires de vaisseaux sanguins, car les substances synthétisées ici vont directement dans le sang. Les cellules bêta sont situées au centre de l'île et les cellules alpha et delta se trouvent à la périphérie.

L'activité des cellules alpha assure la production de glucagon, responsable de l'augmentation du taux de glucose. Les cellules bêta synthétisent de l'insuline, ce qui abaisse ce niveau.

Hormones pancréatiques et leurs fonctions

Les hormones sont des substances biologiquement actives qui affectent les processus métaboliques dans le corps. De nombreuses hormones activement impliquées dans le traitement des aliments et l'absorption des nutriments sécrètent le pancréas.

Sous l'influence de certains stimuli, tels que manger, la faim ou la peur, les récepteurs transmettent des informations à l'hypothalamus. De là, le signal entre dans l'hypophyse. Les hormones sont libérées de la glande pituitaire, qui peut s'appeler des facteurs. Par les vaisseaux sanguins, ils atteignent les glandes endocrines, transmettent des informations sur la nécessité de synthétiser l’hormone nécessaire à une action particulière.

Pensez aux hormones produites par le pancréas, à leurs caractéristiques et à leurs fonctions.

L'insuline

Comme toutes les hormones pancréatiques, l'insuline est produite dans des cellules spécialement désignées sous le nom de cellules bêta. L'insuline est une hormone peptidique composée de résidus d'acides aminés.

Si la concentration de sucre dans le sang devient inférieure à la norme physiologique, la synthèse d'insuline commence à ralentir (elle ne doit pas s'arrêter).

La présence d'insuline affecte de nombreux processus métaboliques, mais sa tâche principale consiste à réduire le taux de sucre. Cela se produit lorsque l'extrémité des fibres nerveuses (récepteurs) fixe l'excès de la limite du taux de glucose.

L'insuline augmente la perméabilité cellulaire au glucose. En outre, cette hormone transporte les phosphates, les acides aminés et les micro-éléments dans la cellule, nécessaires au bon fonctionnement de la cellule, ce qui contribue au renforcement de l'immunité locale et générale.

Sous l'influence de l'insuline dans le foie et les muscles, le glycogène est formé de glucose - un polysaccharide stocké sous forme de granulés au niveau cellulaire. Le glycogène est une sorte de glucose dans le garde-manger. Avec un manque d'énergie peut être rapidement transformé en glucose.

La diminution du taux de monosaccharides dans le sang est due au processus d'oxydation du glucose - glycolyse, au cours duquel l'énergie est stockée. L'insuline active les enzymes hépatiques appropriées nécessaires au processus de dégradation.

Même l'insuline favorise la formation de graisses, mais ne permet pas l'accumulation de cholestérol dans les vaisseaux et supprime les enzymes qui décomposent les graisses et le glycogène. Il participe également au processus de production de protéines, prévenant ainsi sa carence.

Glucagon

L'insuline et le glucagon sont les principales hormones pancréatiques qui ont exactement l'effet opposé. La formation de glucagon se produit dans les cellules alpha des îlots pancréatiques. Par sa structure, c'est une hormone peptidique.

Le glucagon agit comme une sorte de stimulant. Cette hormone lie toutes les substances nécessaires et les envoie dans le sang.

Le glucagon a pour tâche d’assurer la dégradation du glycogène dans les cellules du foie afin de libérer du glucose dans le sang. Sous l'influence du glucagon, les composés non glucidiques forment du glucose. Grâce à ces processus, le niveau de sucre requis est maintenu.

  • favorise la décomposition des graisses, libérant de l'énergie;
  • responsable de la formation des corps cétoniques.

Cette hormone est responsable de la mobilisation du corps, en tenant compte du rythme cardiaque, en améliorant l'apport sanguin aux muscles squelettiques. Augmente la pression artérielle.

Amylin

L'hormone amyline est produite avec l'insuline dans les cellules bêta du pancréas. La synthèse de l'hormone a lieu pendant le repas. Grâce à ses effets, la nourriture reste dans l'estomac et la personne commence à ressentir une sensation de satiété.

Optimise le niveau de monosaccharides dans le sang. Ainsi, cette hormone protège notre corps contre un apport excessif de glucose dans le sang.

La destruction des cellules bêta du pancréas entraîne non seulement des problèmes de production d'insuline, mais également une libération insuffisante d'amyline. Une personne ne peut pas déterminer qu'elle était pleine. Ceci est inévitablement suivi par l'obésité.

Gastrine

La gastrine, une hormone polypeptidique, est sécrétée par l'estomac et le pancréas. Il existe trois types de gastrine: grande, petite et mini-gastrine. Ils diffèrent par le nombre d'acides aminés à partir desquels ils sont composés.

C'est une grosse gastrine qui produit du pancréas. La gastrine est composée de 34 acides aminés.

La gastrine déclenche le mécanisme de production d'acide chlorhydrique dans l'estomac. Sous son action, les principales cellules de l'estomac augmentent la sécrétion de pepsine. En raison de l'influence de l'acide chlorhydrique et de la pepsine, le niveau optimal d'acidité est régulé, ce qui est nécessaire pour la digestion des aliments.

Sous l'influence de la gastrine, l'activité de presque tous les processus associés à la digestion des aliments dans l'estomac et à la préparation de la poursuite du processus dans l'intestin est régulée:

  • augmentation de l'apport sanguin à l'estomac pour améliorer le processus de digestion;
  • stimule la production de mucus qui protège les parois de l'estomac des effets de l'acide;
  • le degré de digestion des aliments est contrôlé en influençant le temps pendant lequel les aliments restent dans l'estomac;
  • stimule la production d'enzymes pancréatiques et d'hormones impliquées dans la dégradation des aliments.

Polypeptide pancréatique

Ce peptide est produit dans les cellules PP des îlots de Langerhans. Il consiste en 36 résidus d’acides aminés. L'action principale de cette substance est de supprimer la production d'enzymes digestives et de la bile.

Les scientifiques ont conclu que la fonction principale du polypeptide pancréatique est de "préserver" les enzymes pancréatiques digestives. Il empêche la perte excessive de bile jusqu'au prochain repas.

Après avoir pris des aliments protéinés, à jeun, en exercice, sa concentration augmente considérablement. Si le polypeptide pancréatique sur un estomac vide contient environ 80 pg pour 1 ml de sang, cette quantité augmente de 8 à 10 fois après avoir mangé.

Somatostatine

En plus de ce qui précède, la glande produit l'hormone somatostatine. Il se produit dans les cellules delta. En plus du pancréas, la somatostatine est également produite dans l'hypothalamus.

La somatostatine a un effet inhibiteur sur les autres hormones et les enzymes pancréatiques.

La somatostatine inhibe la production d'enzymes digestives et d'hormones, telles que l'insuline, le glucagon, la gastrine. Il inhibe également la synthèse de la sérotonine (l'hormone de la joie) et de la somatotrophine (hormone de croissance).

Maladies endocriniennes du pancréas

Bien que les hormones pancréatiques aient parfois l'effet inverse, elles visent à maintenir l'équilibre dans tout le corps. Toute violation entraîne un parti pris. La formation insuffisante d'une substance est exprimée en concentration accrue d'une autre, ce qui affecte nécessairement l'état de santé général.

Un régime et un mode de vie inappropriés, le stress ou d'autres maladies entraînent la destruction des cellules bêta des îlots pancréatiques, responsables de la production d'insuline. Cette hormone importante cesse de réguler le taux de sucre, une condition pathologique appelée diabète de type 1 se produit. Si, pour une raison quelconque, les cellules du corps ne perçoivent plus l’effet de l’insuline, ne réagissent plus, le diabète du second type se manifeste.

L'insulinome est une maladie dans laquelle un cancer se forme dans les cellules bêta du pancréas. Elle s'accompagne d'une surproduction d'insuline et se manifeste par des états d'hypoglycémie récurrents associés à un manque de glucose dans le sang. Peut entraîner une perte de conscience, le coma.

La destruction des cellules bêta empêche la production d'amyline, une hormone pancréatique responsable de la sensation de saturation. En conséquence, le comportement d'une personne au cours d'un repas change: il mange trop, car il lui semble qu'il n'en a pas assez. La prise de poids est le résultat inévitable de telles violations.

L'augmentation pathologique de la sécrétion de gastrine due à la formation d'une lésion maligne ou bénigne dans le pancréas est appelée gastrinome, ou syndrome de Zollinger-Ellison. En raison de la sécrétion accrue de gastrine, la concentration d'acide chlorhydrique dans l'estomac et le duodénum augmente, ce qui entraîne la formation d'ulcères. Les caractéristiques de la maladie sont les éructations, les brûlures d'estomac, la diarrhée à haute teneur en acide chlorhydrique.

Les situations stressantes entraînent une production accrue de gastrine, ce qui peut également entraîner un ulcère de l'estomac.

L'hormonothérapie

Les hormones pancréatiques sont responsables de l'exécution de nombreuses fonctions vitales des organes du corps. Tout déséquilibre dans leur travail a de graves conséquences.

Ainsi, l’insuline est la seule hormone responsable de l’abaissement du taux de sucre dans le sang et son manque conduit au diabète. En 1922, la première injection d'un médicament hormonal a été faite pour aider un adolescent atteint de diabète. Depuis lors, de nombreux médicaments ont été développés pour fournir au corps la substance manquante. Ils diffèrent par la durée d'exposition et le degré de purification. Il existe des médicaments à base d’insuline humaine, porcine et totalement synthétiques.

In vivo, l’insuline remplit deux fonctions: le maintien constant de la glycémie tout au long de la journée et une augmentation du travail effectué après les repas pour normaliser la glycémie. L'insulinothérapie poursuit les deux tâches. Et comme tout médicament a une période de pointe et une certaine durée d’exposition, il est impossible de le faire avec une seule injection par jour. Le nombre d'injections de préparations d'insuline est de 2 à 6 fois par jour.

La somatostatine humaine est remplacée par la drogue synthétique Octreotide. La durée d'action du médicament dépasse le temps d'exposition à une hormone produite dans des conditions naturelles. En thérapie hormonale, il est utilisé pour supprimer l'hormone de croissance, ce qui est important pour le traitement des tumeurs cancéreuses.

La valeur des hormones pancréatiques n’est pas encore bien comprise. Cependant, dans le corps humain, rien n’est sans importance et, pour son fonctionnement normal, il est nécessaire d’éviter le stress et de mener une vie saine.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

OZHSS représente la capacité totale de liaison du sérum au fer. L'analyse OZHSS est un test de laboratoire montrant la capacité de la transferrine, c'est-à-dire une protéine sanguine spécifique, à se lier au fer libre.

Pour un fonctionnement normal, le corps humain a simplement besoin d'iode. Cet élément est impliqué dans une variété de processus et constitue une substance indispensable au travail de certains organes et systèmes.

Au cours de la vie, l'hormone somatotrope (hormone de croissance), appelée hormone de croissance, est produite dans le corps humain.