Principal / Enquête

Carcinome épidermoïde du larynx

Le carcinome épidermoïde du larynx est un cancer. Une tumeur peut se former dans différentes parties du larynx. En règle générale, les premiers symptômes de la maladie n'indiquent aucun problème sérieux avec le larynx. Enrouement, essoufflement, toux peuvent être des signes de nombreux rhumes. Le traitement symptomatique n'apporte pas de résultats visibles. Plus tard, une sténose du larynx et un mal de gorge rejoignent ces signes.

Les principaux patients atteints d'un cancer du larynx sont des hommes âgés de 45 à 55 ans. Les personnes qui abusent de l'alcool et du tabac constituent un groupe de risque particulier. Parmi les patients atteints de cette forme de cancer figurent également des personnes occupant des emplois dangereux exposés à une exposition radioactive. De nombreux habitants des grandes villes sont également menacés par une mauvaise écologie.

Carcinome épidermoïde du larynx

Causes du cancer du larynx

La principale cause de l'oncologie est le processus de dégénérescence des cellules épithéliales du larynx en cellules atypiques. Outre l'alcool et le tabac, de nombreuses maladies chroniques peuvent provoquer une tumeur. Ceux-ci incluent la laryngite, la trachéite, la pharyngite et la syphilis.

En outre, les tumeurs bénignes ont également la capacité de dégénérer, par exemple les papillomes et la leucoplasie. Dans certains cas, il existe un processus secondaire pour le cancer du pharynx.

Types de carcinome épidermoïde du larynx

Une forme de cette maladie est le cancer du larynx à cellules squameuses sans seuil, qui se développe à partir de cellules du larynx non cornes. Il survient assez souvent et a un cours rapide et une grande capacité de métastase.

Une autre forme - le cancer kératinisant squameux du larynx se caractérise par un développement lent et ne métastase pas en pratique.

En premier lieu en termes de prévalence, le carcinome épidermoïde, les autres types de la maladie ne sont détectés que dans 2% des cas. Très souvent, les oncologues sont confrontés à des formes mixtes de cette maladie.

Dans la plupart des cas, la tumeur survient à la partie supérieure de l'organe, le plus souvent il s'agit de l'épiglotte ou des ventricules du larynx. En règle générale, formant sur une partie, il se déplace vers un autre. Si une tumeur apparaît dans les ventricules, elle grossit et très vite, la lumière du larynx se ferme. Le patient a le souffle court et un problème d'élocution.

Parfois, une tumeur se trouve dans la région des cordes vocales. L'un des signes est l'éducation de la voix altérée. Le plus dangereux est si le cancer survient dans la partie inférieure du larynx. Ce type de cancer a une propagation particulièrement rapide et n’est pas immédiatement apparent. En règle générale, au moment de la détection de la maladie, le patient présente des lésions étendues des deux côtés du larynx.

Tumeur cancéreuse au larynx

Symptômes du cancer du larynx à cellules squameuses

  • Les premiers symptômes du cancer du larynx ressemblent au rhume;
  • c'est un mal de gorge, des égratignures, un enrouement;
  • à mesure que la maladie progresse, des troubles respiratoires et des saignements s’y ajoutent;
  • le patient change la structure de la peau sur le visage. Il devient plus mou et déformé;
  • un des symptômes de la maladie est également un enrouement de la voix, une douleur intense lors de la déglutition;
  • il y a des difficultés à manger;
  • À cela s'ajoute l'odeur de pourriture de la bouche;
  • un tel patient a le sentiment que quelque chose l'arrête, cela peut être une toux sèche et douloureuse;
  • la cause de la perte d'appétit est le vomissement fréquent dû à la prise de nourriture
  • en raison d'une mauvaise nutrition, une perte de poids et une faiblesse apparaissent;
  • Parfois, un patient a un cancer du larynx en tant qu'aggravation de la carie, ses dents commencent à se faire mal et à tomber;
  • En raison de métastases sur la paroi latérale de la gorge, une lésion du nerf crânien se produit, ce qui conduit à un affaiblissement, puis à une perte auditive complète.

La seule circonstance qui ralentit quelque peu l'évolution du cancer de la gorge est l'absence d'un grand nombre de ganglions lymphatiques à cet endroit. Mais tout dépend de la partie du larynx à l'origine de la tumeur.

Le plus sujet au développement de métastases, le cancer du larynx, qui se situe dans sa partie supérieure de 35 à 45%. La propagation des cellules cancéreuses vers d'autres organes est rare. Cependant, dans 4% des cas, ce type de tumeur conduit au développement d'un cancer du poumon, du foie et de l'œsophage.

Stades du carcinome épidermoïde

Il y a quatre stades de cette maladie:

  1. dans un premier temps, la tumeur ne présente pas une taille importante ni une métastase et se situe sur la muqueuse d'une partie du larynx;
  2. dans la deuxième étape, le processus capture complètement toute la partie du larynx, où il s'est formé. Mais à ce stade, la tumeur est encore petite et ne couvre pas une grande surface;
  3. Le carcinome épidermoïde du larynx du troisième degré affecte complètement les tissus situés à côté. En conséquence, le passage dans le larynx est complètement bloqué. Au stade final de cette période, les métastases commencent à se développer activement, dans les ganglions lymphatiques. Et le larynx est presque complètement affecté;
  4. au dernier stade, la maladie devient incurable. À ce stade, les organes situés à proximité sont impliqués dans le processus oncologique et il existe des métastases régionales.

Stades du carcinome épidermoïde

Diagnostic du cancer épidermoïde du larynx

De nombreuses maladies de l'évolution maligne répondent bien aux stades initiaux. Les premiers signes de cancer de la gorge peuvent alerter une personne habituée à surveiller son état de santé. La survenue de processus inflammatoires dans la gorge sur un sol plat, l’enrouement de la voix et la sensation d’un objet étranger sont un motif sérieux de visite à l’otolaryngologue. De plus, la douleur croissante liée à l'alimentation et l'irradiation à l'oreille devraient également constituer un motif d'alerte.

Très souvent, un cancer du larynx est également détecté lors d'une visite chez le dentiste. Les dommages causés à la structure de ce corps peuvent être variés. Si une tumeur est apparue dans les cordes vocales, elle ressemblera à un petit bouton. Parfois, il s’agit d’une tumeur dont la surface est bosselée et de couleur rouge. Dans le cas d'une forme infiltrante de cancer du larynx, la tumeur présente un épaississement à la base de la corde vocale. Dans quels types de cancer ont l'apparence de polypes.

Le seul moyen de déterminer le type de cancer est de faire une biopsie. Si cette méthode ne permet pas de déterminer la nature de la tumeur, un diagnostic peropératoire est prescrit.

Il existe un certain nombre de méthodes permettant d’étudier les tumeurs, la mobilité des cordes vocales, la glotte. La phonétographie, la stroboscopie, la radiographie et la tomodensitométrie sont effectuées. À l'aide de l'échographie, vous pouvez identifier le degré de lésion tissulaire et le processus de métastase. De même, les analyses sont effectuées à partir du ganglion lymphatique pour la biopsie.

Carcinome épidermoïde: traitement

Compte tenu de l'emplacement de la tumeur, la tâche principale des médecins est l'ablation de la tumeur et la rééducation de fonctions importantes du larynx. Tout dépend de l'endroit où se situe l'éducation. En outre, il est très important de prendre en compte la sensibilité différente du cancer du larynx dans différents départements.

Irradiation:

  • a un pronostic positif pour le cancer épidermoïde du larynx. Cependant, il est plus sage de prescrire ce type de traitement après une intervention chirurgicale. Le fait est que si vous suivez une radiothérapie avant une intervention chirurgicale, il peut y avoir des complications après celle-ci. L'efficacité dans les premiers stades du cancer est assez élevée. Pour ce faire, combinez-le dans une oxygénation hyperbare. Il contribue à la préservation des tissus sains et à des effets néfastes sur les cellules cancéreuses.

Chimiothérapie:

  • Aux stades avancés du cancer, la chimiothérapie n’est efficace que si la tumeur est située dans la partie supérieure du larynx, mais si elle se situe dans la partie inférieure, le résultat de son effet est presque nul.

Intervention chirurgicale:

  • nommé au plus tard deux semaines après l’achèvement de la radiothérapie. Le fait est que l'effet de l'irradiation se poursuit pendant cette période. Après cela, le cancer recommence à progresser. Si l'opération est réalisée dans les premiers stades de la maladie, il est possible d'effectuer une résection de la gorge.

Afin d'éviter des complications après la chirurgie sous la forme d'une sténose du larynx, une endoprothèse est utilisée, laquelle est retirée environ un mois après la chirurgie. En cas de cancer, la laryngectomie est prescrite aux stades 3 et 4. En outre, l'irradiation à ce stade de la maladie peut entraîner une complication sous la forme d'un rétrécissement des parois laryngées. Pendant l'opération, la tumeur est excisée avec une partie du trochei.

Dans le cas où il y aurait des métastases, une partie de la fibre dans le cou ainsi que les ganglions lymphatiques seraient également retirés. Très souvent, une partie des muscles de la veine jugulaire est enlevée pendant la chirurgie si elle est déjà atteinte d'un cancer.

Prévision et prévention du cancer du larynx

Un des types de rééducation après le retrait du larynx consiste à installer une prothèse vocale et à restaurer la capacité de parler. Par conséquent, afin de ne pas devenir invalide, il est nécessaire de subir un examen opportun à l'hôpital. Si vous ne prenez pas de mesures pour traiter le cancer, vous pouvez vivre de 1 à 3 ans, parfois plus longtemps.

La principale cause de décès de ces patients est l’asphyxie, les saignements, la pneumonie et la pleurésie. Le traitement est efficace au stade initial chez 92% des patients. La seconde est de 80% et la troisième de 67%.

Cancer du larynx à cellules squameuses. Degrés et prévisions

Le cancer du larynx dans 95% des cas se développe à partir d'épithélium squameux, à partir duquel le cancer du larynx à cellules squameuses est appelé. La raison en est le plus souvent des conditions précancéreuses: facultatives ou obligatoires, qui, avec des probabilités différentes, provoquent une oncologie. Les conditions précancéreuses obligatoires incluent les papillomes, la pachydermie et la leucoplasie. Ces pathologies peuvent déjà être attribuées au stade initial ou zéro du développement d'une formation maligne du larynx.

Leukoplakia - a la forme de taches blanches, elles ne dépassent pratiquement pas la membrane muqueuse, les tailles varient jusqu'à 6 mm. La leucokératose - le processus par lequel la kératinisation de l'épithélium se produit, a l'apparence de plaques avec une patine sale. Dans la gorge, ces manifestations ne sont pas déterminées visuellement, mais le patient peut ressentir un corps étranger, une gêne lorsqu'il avale, en parlant.

Pachydermie - le cancer du larynx à cellules squameuses peut être déclenché par des excroissances sur l'épiderme. Ces excroissances se forment sous l'influence d'un processus inflammatoire prolongé du larynx, sans traitement approprié.

Cancer du larynx: symptômes, formes

Les premières manifestations du cancer du larynx sont:

  • dysfonctionnement de la déglutition;
  • problèmes de respiration;
  • douleur, inconfort;
  • toux

Cancer du larynx 3ème degré

Dans les métastases, les symptômes peuvent être complétés par des lésions des ganglions lymphatiques, le site de localisation des métastases étant les ganglions lymphatiques jugulaires inférieurs. Les métastases à distance sont extrêmement rares et ne dépassent pas 5% des cas. Rarement, mais cela se produit lorsque les métastases se déplacent vers le foie, les organes du système digestif et les os.

Le cancer du larynx se manifeste par une violation de la voix. En parallèle, le patient ressent une gêne lors de la conversation, une douleur. La douleur peut également être associée à la dégradation des tissus d'une tumeur maligne ou à sa croissance progressive. L'insuffisance respiratoire est observée avec un effort physique modéré, mais se manifeste déjà tardivement sans raison apparente. Dans le processus de croissance tumorale, le corps s'adapte à l'hypoxie. Mais sous l'influence de facteurs indésirables tels que le rhume, des infections secondaires, des métastases, des réactions allergiques, une sténose aiguë peut se développer, laquelle comporte un risque pour la vie du patient.

Taux de cancer du larynx

Le larynx épidermoïde a 4 stades de développement:

  1. Le cancer muqueux du premier degré est formé, sans propagation de métastases, situé dans la sous-muqueuse.
  2. Le deuxième degré implique la défaite de toute une partie distincte du larynx, sans dépasser ses limites.
  3. Le troisième - le processus dépasse les limites de la couche sous-muqueuse, se développe dans les tissus environnants, la mobilité du larynx est considérablement réduite.
  4. Le dernier quatrième stade du cancer - le processus de métastase commence, la tumeur se propage aux organes voisins, les métastases affectent le système lymphatique.

Causes du cancer du larynx

Toute maladie inflammatoire qui n'a pas répondu au traitement peut être un facteur de provocation pour le carcinome épidermoïde. Cela est particulièrement vrai pour les patients dont l'immunité est affaiblie. Ce sont des pathologies telles que la syphilis, la laryngite chronique, la pharyngite, la laryngotrachéite. Le tabagisme, l’abus d’alcool sont également de puissants facteurs irritants pour la muqueuse laryngée, tout en affectant le travail du système immunitaire. Par conséquent, un corps affaibli peut être sensible au processus malin et le pronostic est défavorable.

Le développement de tumeurs bénignes en cancer malin est également possible. Ce sont des papillomes, leucoplasies et autres.

Prévision du cancer de la gorge

Le pronostic de la formation de cellules épidermoïdes est dans la plupart des cas défavorable, l’espérance de vie du patient sans traitement est d’environ 3 ans. La cause de la mort est l'asphyxie, des dommages aux organes vitaux, une pneumonie et d'autres. Le pronostic de survie à cinq ans avec un traitement adéquat est d'environ 95% au premier stade, d'environ 75% au deuxième stade et de 65% au troisième stade.

Traitement standard

Cancer du larynx. Opération

Le traitement standard du cancer du larynx comprend l'ablation chirurgicale, le traitement chimiothérapeutique et la radiothérapie. L'objectif principal du traitement est l'élimination complète de la formation maligne, améliorant ainsi la qualité de vie du patient.

Radiothérapie - la défaite de la partie centrale du larynx est très sensible à l'exposition aux radiations, car le traitement commence par cet événement. Dans la plupart des cas, après avoir suivi le parcours, la taille de la tumeur est réduite, après quoi un second traitement est effectué. Lorsque le traitement est répété, certaines complications peuvent survenir dans le processus de traitement chirurgical. Par conséquent, la rationalité de cette approche est déterminée pour chaque patient individuellement.

La chimiothérapie pour le cancer du larynx d'une cellule malpighienne est prescrite aux troisième et quatrième stades, avec le processus de localisation dans la partie supérieure. Lorsque le cancer se situe dans la partie inférieure ou centrale, l'efficacité du traitement de chimiothérapie est considérablement réduite.

La méthode opératoire vise à éliminer complètement la tumeur ou les métastases. Le retrait est effectué déjà 14 jours après la radiothérapie, car les cellules cancéreuses sont capables de reprendre leur croissance après 2 semaines. Dans la première étape, la résection avec préservation du larynx est la meilleure option, de même que dans la seconde. Et déjà à la dernière étape, l'ablation complète du larynx et des métastases d'autres organes est montrée.

Avec la propagation des métastases aux ganglions lymphatiques, une opération est réalisée en parallèle pour les éliminer.

La récupération de la voix après l'ablation du larynx est possible. Pour ce faire, vous devez installer une prothèse spéciale et suivre un cours avec un spécialiste en phono. Cela améliorera la qualité de vie après le traitement du cancer, maintiendra leur position dans la société et ne perdra pas l'occasion de communiquer avec leurs proches.

Enlèvement de métastases

Les métastases dans les ganglions lymphatiques d'une tumeur squameuse du larynx sont un phénomène courant, mais il existe différentes méthodes de traitement et l'opinion d'un spécialiste diffère de plusieurs manières. Certains pensent qu'il n'est pas rationnel de mener une radiothérapie en présence de métastases et s'accordent sur la nécessité de mener un traitement complet.

Etapes du traitement combiné:

  1. Irradiation préopératoire, afin d’empêcher toute éducation maligne supplémentaire de la société. Cela peut être une irradiation aux rayons x.
  2. Au deuxième stade, la tumeur est retirée des organes du système lymphatique.
  3. La période postopératoire est marquée par l'observation du patient et, si nécessaire, par une chimiothérapie.

Le résultat de l'intervention chirurgicale selon les données de ces dernières années se termine favorablement, sans risque de complications. Mais il n'y a aucune garantie de nettoyage complet du système lymphatique des métastases.

La raison du faible taux de survie après le traitement combiné est souvent la prolifération d’une tumeur profondément dans les organes voisins, un appel tardif à un spécialiste et un schéma posopératoire incorrect.

Laryngectomie, ectomie totale: technique

Carcinome épidermoïde dans les derniers stades nécessite une intervention chirurgicale. Avec la localisation de la tumeur, à la fois dans le larynx et à l'extérieur de l'organe, une laryngectomie est indiquée - élimination complète de la tumeur avec l'organe responsable.

Préparation à la chirurgie

La préparation préopératoire implique de traiter le patient avec des antibiotiques 3 jours avant l'opération prévue. Le patient doit consommer beaucoup de liquides, manger des aliments riches en calories sans ajouter de matières grasses. Immédiatement la veille de l'opération, des somnifères sont administrés au patient dans le but de renforcer l'anesthésie. Dans le même but, avant l'opération, le patient reçoit une dose de morphine et d'atropine pour réduire la salivation.

Récemment, aux fins de l'anesthésie, des préparations potentialisées ont été utilisées, ainsi qu'une combinaison d'anesthésie locale et de neuroplégie, d'antihistaminique, de médicaments analogues à l'atropine et de neuroplégie de production nationale. Cette option fournit un niveau élevé d'anesthésie.

Effectuer des opérations

L'ectomie totale est réalisée de différentes manières, en fonction de l'emplacement du processus tumoral, de son stade et de sa forme. Une ectomie totale est réalisée selon deux schémas: retrait de haut en bas ou de bas en haut. La première option empêche l'aspiration de sang en raison du fait que le larynx est coupé de la trachée, mais le danger de cette méthode est une probabilité d'asphyxie élevée. Par conséquent, la deuxième variante d'élimination de la tumeur est avantageuse.

Période postopératoire

Après le retrait du larynx, le patient est nourri par le nez. Une sonde spéciale est trouvée dans l'œsophage pendant l'opération, après quoi elle est suturée et la probabilité que du mucus ou du sang pénètre dans la zone câblée est soigneusement contrôlée. Immédiatement après l'opération, une transfusion sanguine est effectuée dans un volume compris entre 200 et 3500 cm2. La présence de métastases à distance peut annuler l'opération et le processus de cancer continuera à détruire le corps. Par conséquent, une surveillance continue est effectuée dans la période postopératoire.

La taille du défaut après la chirurgie dépend de la taille du larynx et de la taille de la tumeur.

Carcinome épidermoïde du larynx

Cancer du larynx (gorge) - un cancer qui se développe à partir de tissu épithélial. Une espèce squameuse est retrouvée dans 95% des cas observés. Le cancer du larynx est plus fréquent chez les habitants des grandes villes aux conditions environnementales défavorables.

Le nombre écrasant de patients atteints de carcinome épidermoïde - hommes âgés de 40 à 80 ans, exposés à de mauvaises habitudes - tabagisme, consommation régulière de boissons alcoolisées fortes.

Raisons

La médecine a identifié un certain nombre de facteurs qui augmentent considérablement le risque de cancer de la gorge.

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille! Ne pas perdre courage

Photo: cancer du larynx à cellules squameuses

Parmi celles-ci figurent les maladies précancéreuses chroniques et aiguës affectant les tissus épithéliaux plats:

  • la laryngite;
  • papillomatose (infection par le virus du papillome humain);
  • pachydermie (épithélium pathologique des cordes vocales);
  • leucokératose nicotinique (formation de plaques blanches sur la membrane muqueuse des fumeurs);
  • larynx polykystique;
  • leucoplasie de la muqueuse laryngée (kératinisation épithéliale);
  • fibrome bénin se développant sur la membrane muqueuse.

Ici vous pouvez tout savoir sur le pronostic du cancer de la gorge.

Outre les maladies, il existe d'autres facteurs d'influence:

  • Fumer - la fumée inhalée contient des substances cancérigènes, en plus de provoquer une brûlure thermique permanente du larynx;
  • brûle avec des fluides toxiques;
  • conditions environnementales défavorables;
  • travaux dans des industries dangereuses (inhalation de poussières, suies, particules d'amiante et autres substances nocives);
  • travail nécessitant une tension constante des cordes vocales;
  • consommation d'aliments trop chauds (thé, café);
  • abus d'alcool.

Vidéo: Cancer du larynx - causes, symptômes, diagnostic, traitement

Le cancer du larynx est classé en fonction du degré de kératinisation de la couche épithéliale.

Cancer kératinisant squameux

Les formes cornéennes de carcinome épidermoïde sont le plus souvent diagnostiquées. Les cellules épithéliales cornéennes forment souvent des cercles concentriques avec une formation dense de perle au centre.

Chez la plupart des patients, cette forme de cancer est une élévation grumeleuse qui se développe dans la lumière du larynx et dont les limites sont clairement définies. Selon la localisation du cancer, les premiers symptômes peuvent être prononcés ou, au contraire, flous.

Cancer épidermique non squameux

Cette espèce est moins commune - environ un quart du temps.

La présence d’ulcérations et d’érosions à la surface de la membrane muqueuse est caractéristique du cancer non kératinique.

Un cancer sans kératinisation peut souvent causer des difficultés à avaler en raison de l'irritation de la surface ulcéreuse de la tumeur. Il existe également une classification pour la région du carcinome épidermoïde - cancer des parties supérieure, moyenne et inférieure.

Les symptômes

La symptomatologie du carcinome épidermoïde est diverse, mais elle peut ressembler, à un stade précoce, à de nombreuses autres maladies ou est totalement asymptomatique. Cette circonstance devient un facteur négatif important dans le diagnostic et le traitement: les patients se présentent généralement à la clinique lorsque le cancer se développe jusqu'à 2 ou 3 stades.

Une règle simple doit être rappelée: si des symptômes, même les plus anodins, durent plus de deux à deux semaines, vous devez toujours consulter un otolaryngologue. Il est préférable d’être en sécurité que de permettre la propagation d’un processus oncologique qui n’a pas été détecté au stade initial.

Le carcinome épidermoïde de la gorge peut ressembler à un rhume ou à une allergie dans l'ouverture. Le symptôme le plus caractéristique peut être considéré comme un changement de la voix du patient: enrouement et enrouement. Le grossissement de la voix commence progressivement et s’aggrave avec le temps.

Ce symptôme est particulièrement pertinent pour la localisation des tumeurs dans la région des cordes vocales. Au fil du temps, le carcinome épidermoïde des cordes vocales entraîne une perte totale de la capacité de parler.

Les autres symptômes d’un processus malin dans le larynx sont les suivants:

  • toux sèche ou expectoration persistante, qui a une consistance muqueuse ou contient des traînées de sang (la toux avec cancer de la gorge a une origine réflexe et se présente parfois sous la forme d'attaques indomptables);
  • mal de gorge, aggravé par la déglutition, pénétrant dans l'oreille;
  • mal aux dents;
  • sensation de corps étranger dans la gorge;
  • ganglions lymphatiques cervicaux élargis;
  • essoufflement et difficulté à respirer (lorsque la tumeur se développe dans la lumière du larynx);
  • sténose du larynx (rétrécissement persistant progressif de la lumière causant une hypoxie chronique);
  • faiblesse, fatigue, baisse de performance;
  • mal de tête;
  • troubles du sommeil;
  • réduction de poids.

Parfois, la présence d'un cancer de la gorge ne peut être diagnostiquée qu'au stade de la métastase. Dans le cancer du larynx à 3 degrés, le processus malin se propage dans les ganglions lymphatiques régionaux, les tissus et organes voisins - la trachée, les bronches, les poumons, moins souvent - dans le foie, les tissus osseux et l'œsophage.

Diagnostics

La détection précoce de la pathologie cancéreuse détermine l'issue d'un traitement ultérieur et le pronostic de survie. Tous les patients présentant un enrouement, une toux d'origine inconnue ou une sensation de corps étranger dans la gorge doivent subir un examen laryngoscopique obligatoire.

Laryngoscopie - inspection visuelle du larynx effectuée à l'aide d'un laryngoscope.

La procédure vous permet d'identifier les zones d'épithélium altéré, de détecter les néoplasmes épidermoïdes en train de germer dans la lumière de la gorge et d'estimer la taille de la tumeur.

D'autres méthodes de diagnostic sont également utilisées:

  • La radiographie, qui permet de voir les dommages aux organes et tissus situés à proximité de la tumeur (une étude de contraste utilisant du baryum est également utilisée);
  • tomographie par ordinateur;
  • biopsie d'une petite quantité de tissu (réalisée avec un endoscope ou une aiguille);
  • examen histologique de l'échantillon permettant de détecter des cellules atypiques;
  • étude de la fonction de la voix.

Méthodes de traitement

L’effet thérapeutique dans le carcinome épidermoïde de la gorge vise à éliminer complètement la formation de tumeurs, à restaurer les fonctions respiratoires et de formation de la voix. Le choix des oncologues en ce qui concerne le schéma thérapeutique dépend de la localisation de la tumeur, de son degré de prévalence et de son activité mitotique (la vitesse de reproduction des cellules cancéreuses).

Radiothérapie

Le cancer du larynx à cellules squameuses dans une manifestation typique est très sensible à la radiothérapie. Parfois, le traitement commence par l'irradiation de la tumeur.

Les radiations affectent les structures génétiques des cellules cancéreuses et inhibent le processus de division.

La radiothérapie, qui dure 7 à 8 semaines, peut entraîner une diminution de la tumeur de 2 fois. Dans ce cas, le traitement est répété après un certain temps. Ce type de traitement est généralement utilisé à un ou deux stades de la maladie, avant la formation de métastases. Les rayonnements ionisants peuvent être externes ou internes.

La radiation externe est effectuée dans une chambre spéciale, où le patient est exposé à la région du larynx. En cas d'irradiation interne, des aiguilles ou des fils radioactifs sont directement amenés à la tumeur. La radiothérapie peut également être appliquée après une intervention chirurgicale pour détruire les cellules cancéreuses restantes.

Les inconvénients de l'exposition aux rayonnements résident dans l'impact non seulement sur les cellules cancéreuses, mais également sur les cellules saines du corps. Les effets secondaires de la radiothérapie se traduisent par une diminution de la fonction immunitaire, une alopécie et une modification du ton de la voix.

Chimiothérapie

L'impact des médicaments en tant que type indépendant de traitement du cancer de la gorge de type malpighien est inefficace. L'exception est le cancer de la partie supérieure du larynx, dans lequel la chimiothérapie peut donner un résultat positif.

Le plus souvent, le traitement médicamenteux est prescrit dans le cadre d'un effet complexe - avant la radiothérapie ou le retrait chirurgical de la tumeur.

Les médicaments sont injectés dans le corps par voie intraveineuse, au moins sous forme de comprimés. Étant donné que tout le corps est exposé, la chimiothérapie entraîne des effets secondaires tels que vomissements, sécheresse de la bouche, faiblesse et diminution du nombre de globules blancs.

Ablation chirurgicale de la tumeur

Les tendances actuelles de la médecine chirurgicale impliquent des opérations permettant de préserver des organes, si la taille de la tumeur et le stade de la maladie le permettent. Parfois, les médecins parviennent à sauver un tiers ou la moitié du larynx, mais si nécessaire, le larynx entier est retiré. Les médecins essaient de garder la voix d'une personne, mais si la tumeur s'est propagée aux deux cordes vocales, il est bien sûr difficile de le faire.

La résection laryngée avec préservation des organes est recommandée aux stades 1-2 des carcinomes épidermoïdes. Pour prévenir le rétrécissement postopératoire du larynx (sténose), une endoprothèse spéciale est insérée dans la cavité, qui est retirée un mois après l'opération.

Pour le carcinome épidermoïde, les stades 3–4 des parties moyenne et inférieure du larynx sont réalisés avec une laryngectomie, soit l'ablation complète du larynx, qui est souvent réalisée en même temps que l'ablation des ganglions lymphatiques régionaux.

Cet article décrit les principaux signes de cancer de la gorge chez les femmes.

Une toux causée par un cancer de la gorge peut être longue, paroxystique, avec production d'expectorations. Lire la suite ici.

Prévisions

Le pronostic de survie à cinq ans du cancer du larynx à cellules squameuses d’OROGOVEV dépend du stade auquel le traitement est instauré. Sans traitement, les patients décèdent dans un délai d'un an ou trois ans après le cancer. Si le cancer épidermoïde kératinisant est détecté au stade zéro, le pronostic est de 98 à 100%.

Lorsque le traitement a débuté aux stades 1-2, le taux de survie des patients pendant 5 ans était de 70 à 90%. Le traitement, commencé au stade 3, réduit les chances (50-70%). Le stade de la métastase active aggrave significativement le pronostic: seulement 15 à 25% survivent.

Le cancer sans seuil est souvent caractérisé par une évolution plus agressive. Le pronostic de survie aux stades 1 et 2 est de 80%, au stade 3 - 50%, à 4 - 15%.

Les fumeurs expérimentés, les amateurs de boissons alcoolisées fortes et les autres personnes appartenant à la catégorie de risque doivent se soumettre à un examen clinique régulier et être observés par les otolaryngologues pour détecter les tumeurs à un stade précoce.

Symptômes et traitement du carcinome épidermoïde du larynx

Le carcinome épidermoïde du larynx est une maladie oncologique qui est le plus souvent diagnostiquée chez les résidents de mégalopoles présentant une situation environnementale défavorable. Une tumeur maligne se développe à partir de cellules épithéliales et peut être observée dans différentes parties du larynx. Les premiers signes de la maladie ne sont pas spécifiques et ne parlent généralement pas de problèmes de santé graves à une personne. Essoufflement grave, enrouement et toux accompagnent souvent les rhumes. Le traitement habituel n'apporte aucun soulagement au patient uniquement avec le cancer du larynx. À mesure que la maladie progresse, une sténose du larynx et une douleur intense sont ajoutées.

Raisons

Les causes du carcinome épidermoïde du larynx sont nombreuses. Les tumeurs malignes les plus fréquemment provoquées sont des affections précancéreuses mal traitées. Ces maladies incluent les médecins:

  • Leukoplakia. Cette maladie se caractérise par la kératinisation des cellules épithéliales du pharynx, qui ressemblent à des plaques blanches recouvertes d'un revêtement grisâtre. Une personne peut ne pas remarquer une telle pathologie pendant longtemps, mais elle ressent constamment la présence d’un corps étranger dans la gorge. Ces plaques ne dépassent pas la membrane muqueuse et leur taille ne dépasse pas 0,6 cm.
  • Pachydermie Dans ce cas, des croissances spécifiques se forment sur la muqueuse pharyngée. Cela est dû au processus inflammatoire prolongé, qui n'est pas traité. Les excroissances pathologiques peuvent être placées en piles, une à une. Aucun symptôme, sauf enrouement, le patient ne remarque pas.
  • Le cancer du larynx à cellules squameuses peut également causer la papillomatose. Dans ce cas, des excroissances papillaires apparaissent sur le pharynx, qui peuvent présenter différents degrés de kératinisation. Les signes de cette pathologie dépendent de la localisation des excroissances. S'ils sont situés dans la région des cordes vocales, le timbre de la voix change alors que, dans la région préfabriquée, une personne a la sensation d'une inclusion étrangère dans le pharynx. Si les papillomes ont poussé sous les cordes vocales, il se produit alors de la transpiration, une toux fréquente et des difficultés respiratoires.

Les papillomes dans la gorge sont enlevés dans tous les cas, mais il faut savoir que la maladie a de fréquentes rechutes.

Toutes ces maladies se transforment souvent en une forme maligne. Si ces pathologies surviennent, il est nécessaire de commencer immédiatement leur traitement.

En outre, certaines maladies augmentent le risque de développer un cancer du larynx à cellules squameuses. Ces pathologies se transforment rarement en une forme maligne, mais sans cette attention, cette complication n’est pas non plus exclue. Les spécialistes se réfèrent à de telles pathologies:

  • Granulomes de contact.
  • Cicatrices après une longue série d'infections.
  • Dysplasie de la couche muqueuse du larynx.
  • Caractère de contact avec la fibrome.

Outre les maladies prédisposantes, certains facteurs peuvent déclencher une maladie. Tout d'abord, ils incluent de mauvaises habitudes comme fumer et consommer des boissons alcoolisées. Les substances cancérigènes qui composent les cigarettes appauvrissent la membrane muqueuse de la gorge et provoquent l’apparition de processus anormaux. De plus, la maladie est souvent diagnostiquée chez les personnes travaillant dans des industries dangereuses. Les travailleurs des entreprises de peinture et de vernis, des cimenteries et des entreprises produisant des métaux lourds sont menacés.

Les habitants de grandes villes poussiéreuses présentent un risque important de développer un carcinome épidermoïde du larynx.

Types de cancer

Le cancer du larynx à cellules squameuses est de deux types. Ils diffèrent par les symptômes caractéristiques.

Le carcinome épidermoïde non kératinisé est formé à partir de cellules non kératinisées de la muqueuse laryngée. Ce type de cancer est diagnostiqué assez souvent, a une évolution sévère et donne le plus souvent des métastases.

Le cancer kératinisant squameux du larynx se développe généralement très lentement et ne donne presque pas de métastases. Le carcinome épidermoïde est le plus souvent diagnostiqué, les autres formes de la maladie sont très rares. Les oncologues révèlent souvent un type de maladie mixte.

Le plus souvent, la tumeur est localisée dans la partie supérieure du corps. Cela peut être l'épiglotte ou le ventricule du pharynx. La tumeur a la capacité de capturer rapidement les zones voisines de tissus sains. Dans des cas particuliers, la tumeur est tellement élargie qu'elle recouvre presque complètement la lumière du larynx. Dans ce cas, il y a toujours un problème de respiration et d'élocution.

Il arrive qu'une tumeur maligne soit localisée dans la région des cordes vocales. Dans ce cas, un changement de voix. Le plus grand danger est une tumeur localisée dans la partie inférieure du larynx. Une telle tumeur est presque impossible à détecter immédiatement, mais elle se propage très rapidement. Habituellement, au moment où je diagnostique la maladie, tout le larynx est déjà largement affecté chez le patient.

Le cancer du larynx est plus susceptible aux carcinomes épidermoïdes âgés de 40 à 80 ans qui consomment de l'alcool et des produits du tabac.

Stade du cancer du larynx

Le carcinome épidermoïde du larynx peut être diagnostiqué à différents stades:

  1. Au premier stade, il n'y a presque pas de symptômes. La tumeur se forme dans une zone limitée de la membrane muqueuse du larynx et ne provoque pas de métastases.
  2. Dans la deuxième étape, la tumeur capture une partie distincte du corps. Mais cela ne va pas au-delà.
  3. À la troisième étape, le processus malin dépasse la couche muqueuse et affecte les tissus environnants. A ce stade de la maladie, la mobilité du larynx est fortement réduite.
  4. Une métastase survient au quatrième stade du cancer et affecte les organes voisins et le système lymphatique.

Le succès du traitement dépend du stade auquel la maladie a été détectée. Si c'est le stade 1-2, alors la pathologie est susceptible d'un traitement conservateur. Dans un état plus négligé, il faut recourir à des mesures plus radicales.

Pour tout symptôme suspect, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Plus le traitement est précoce, plus le risque de rémission soutenue est élevé.

Manifestations cliniques de la maladie

Les symptômes du cancer du larynx à cellules squameuses peuvent varier considérablement en fonction du stade de la maladie et de la localisation du processus malin. Dans les premiers stades d'une personne, rien ne peut vous déranger ou les symptômes ressembleront à un rhume. Cela rend le diagnostic et le traitement ultérieur très difficile. Dans la plupart des cas, les patients se tournent vers le médecin pour les stades 3 à 4, lorsque la pathologie est déjà très avancée.

Il faut se rappeler que si certains symptômes ne disparaissent pas avant plus de deux semaines, il est alors important de consulter un médecin. Dans ce cas, il vaut mieux être un peu en sécurité que de rater tôt l’oncologie.

Le cancer du larynx à cellules squameuses, au stade initial, ressemble à une maladie respiratoire ou à une réaction allergique. Les médecins considèrent le changement de voix comme le principal symptôme de ce cancer. Il devient enroué ou enroué. La voix grossit progressivement, mais au fil du temps, cette situation s’aggrave considérablement.

Cette caractéristique est particulièrement visible si la tumeur maligne est située dans la région des cordes vocales. Si le patient ne subit pas de traitement, avec le temps, il risque de perdre la capacité de parler.

Les experts identifient les symptômes caractéristiques du cancer du larynx, à ne pas négliger:

  • Toux sèche ou humide régulière, avec une petite quantité de crachats vitreux, parfois des traînées de sang. Lorsque le cancer épidermoïde du réflexe de la toux du larynx se produit, il y a souvent des crises soudaines.
  • Maux de gorge sévères, qui s'aggravent en avalant et qui donnent souvent à l'oreille.
  • Douleur dans les dents, de la localisation du processus malin.
  • Ganglions lymphatiques enflés importants dans le cou.
  • Sensation d'inclusion étrangère dans la gorge.
  • Difficulté à respirer et essoufflement, même en état de repos complet.
  • Au stade avancé, on observe souvent une sténose du larynx.
  • Faiblesse anormale et fatigue non motivée.

En outre, il peut y avoir des symptômes d'intoxication générale du corps - nausée, vertiges fréquents et maux de tête. Souvent, ces patients gravement perturbés dorment.

Dans certaines parties du larynx, une tumeur maligne se développe très lentement, en raison de l'absence d'un grand nombre de ganglions lymphatiques.

Traitement

L'objectif principal du traitement est d'éliminer les cellules malignes et de restaurer toutes les fonctions du larynx. Les autres prédictions dépendent uniquement de la localisation de la tumeur et du degré de négligence de celle-ci.

Le protocole standard pour le traitement du cancer comprend les activités suivantes:

  • La radiothérapie est une méthode très efficace dans le traitement du cancer du larynx. Mais cette méthode est recommandée après l'ablation chirurgicale de la tumeur, sinon il pourrait y avoir des complications. L'irradiation est particulièrement efficace aux premiers stades de la maladie, en particulier lorsqu'elle est associée à une oxygénation. Ces techniques vous permettent de maintenir des tissus sains, mais ont un effet négatif sur les cellules cancéreuses.
  • Chimiothérapie - cette méthode n’est efficace que si le processus est localisé dans la partie supérieure du larynx. Si le membre inférieur est affecté, alors ce traitement est inefficace.
  • La chirurgie - une méthode radicale de traitement du cancer. Consiste en une excision du site du larynx avec la tumeur. Au stade initial de la maladie, il est possible de préserver complètement les fonctions du larynx.

Après la chirurgie, le patient doit être inséré dans une endoprothèse empêchant le développement d'une sténose. Si un cancer de stade 3-4 est diagnostiqué, alors une tumeur maligne avec une portion adjacente du larynx est le plus souvent enlevée.

Si des métastases sont observées, les oncologues peuvent retirer les ganglions lymphatiques adjacents.

Prévisions

Avec le carcinome épidermoïde du larynx, il est très difficile de prédire quoi que ce soit. Si la maladie a été traitée à un stade précoce, les pronostics sont très bons, le taux de survie atteint 90%. En raison du traitement, le patient peut perdre la capacité de parler. Par conséquent, pour éliminer cette pathologie, les implants des cordes vocales sont montrés.

Si la maladie est déjà active, le taux de survie peut atteindre 3 ans ou un peu plus. Le quatrième stade du cancer est le pire de tous les traitements, car tout le corps est affecté de cellules malignes. Les causes de décès les plus courantes sont la suffocation, des saignements abondants et une inflammation des poumons.

Les personnes les plus à risque de carcinome épidermoïde du larynx devraient subir des examens physiques réguliers. C'est lors des examens préventifs qu'il est souvent possible de détecter l'oncologie à un stade très précoce.

Symptômes et manifestations du carcinome épidermoïde du larynx: traitement et pronostic

Le carcinome épidermoïde du larynx est une tumeur maligne formée à partir des tissus de l'épithélium plat d'un organe. Trouvé dans 95% des carcinomes de la gorge. Le processus oncologique est plus souvent détecté chez les personnes ayant de mauvaises habitudes de vie âgées de 45 à 70 ans.

Raisons

Les maladies de la gorge qui surviennent souvent dans les formes aiguës et chroniques, telles que la laryngite, la leucoplasie, la leucokératose, le fibrome, la pachydermie, la papillomatose, le larynx polykystique, deviennent souvent des facteurs de cancer.

Les causes des lésions malignes du tissu épithélial sont également considérées:

  • mauvaise écologie au lieu de résidence;
  • travail en production dans des conditions de travail dangereuses;
  • surmenage régulier des cordes vocales;
  • prédisposition génétique;
  • tabagisme, abus d'alcool;
  • brûlures, lésions de la gorge muqueuse.

Dans le contexte d'une diminution de l'immunité sous l'influence d'un ou de plusieurs facteurs du corps, le processus de formation d'une tumeur cancéreuse commence.

Les symptômes

Les signes de carcinome aux stades 1 et 2 peuvent ne pas apparaître ou ressembler à un rhume (toux, faiblesse, ganglions lymphatiques enflés, inconfort dans la gorge). Au fur et à mesure que le processus malin progresse, la voix commence à changer (enrouement et apparition d'un enrouement), dysphagie, mauvaise haleine et inquiétude des dents. Il y a également une diminution de l'audition, une perte d'appétit, une difficulté respiratoire, une faiblesse, une perte de poids importante, un essoufflement, un relâchement et une déformation de la peau.

Parfois, un carcinome épidermoïde du larynx est détecté déjà en présence de mésastase. Des métastases à des organes distants (foie, os) sont rares (environ 5% des cas).

Classification

Selon le degré de kératinisation de l'épithélium, on distingue 2 types de carcinome épidermoïde: kératinisant et non kératinisant. La première variante est diagnostiquée dans 75% des cas de modifications malignes de la gorge.

Le cancer kératinisé épidermoïde du larynx est semblable en apparence à une élévation grumeleuse avec des limites claires, augmentant dans la lumière de l'organe. Les symptômes du carcinome ont une gravité différente - en fonction de l'emplacement de la tumeur.

Le carcinome à cellules non squameuses est moins souvent diagnostiqué. Elle se caractérise par l'apparition d'ulcérations et d'érosions sur la membrane muqueuse du larynx.

Le développement du carcinome se déroule en 4 étapes:

  • la première est une tumeur de petite taille, limitée à la sous-muqueuse;
  • la seconde, la pathologie est en augmentation, mais ne quitte toujours pas la région du larynx;
  • le troisième - la tumeur capture les tissus environnants, des métastases apparaissent dans les ganglions lymphatiques;
  • la quatrième se caractérise par une métastase étendue, une intoxication du corps avec les produits de la rupture de l'éducation. Le pronostic est défavorable.

Par localisation, on distingue les cancers des organes supérieurs, moyens et inférieurs.

Il existe trois types de cellules pathologiques: différenciées, modérément différenciées et indifférenciées. Plus le score est élevé, plus le processus est malin.

Diagnostics

Pour le diagnostic utilisé laryngoscopie - examen du larynx avec un laryngoscope. La procédure détecte les changements dans le corps. Des méthodes d'examen supplémentaires sont également efficaces pour spécifier la maladie:

  • radiographie de contraste;
  • stroboscopie;
  • Échographie;
  • Scanner;
  • phonographie
  • biopsie.

Un diagnostic complet permet de différencier le carcinome épidermoïde des autres affections et de choisir un traitement.

Traitement

Le traitement du cancer vise à éliminer la tumeur et à restaurer les fonctions de respiration et de parole. Le choix du schéma thérapeutique dépend de l'état de santé, de l'âge du patient, de la localisation de la tumeur, du stade du processus et de la présence de maladies concomitantes. Un plan standard comprend l'ablation des néoplasmes, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Les opérations de préservation des organes sont effectuées au stade 1-2 de la maladie et avec un carcinome de petite taille.

Afin de prévenir l'apparition d'une sténose du larynx après une intervention chirurgicale, une endoprothèse est insérée dans la cavité de l'organe. Il est enlevé après un mois.

Au stade 3-4 du carcinome des parties moyenne et inférieure du larynx, une laryngectomie est réalisée - coupure de l'organe.

Le retour de la voix après le retrait du larynx est possible. Vous devez installer une prothèse. Il sera nécessaire de réussir un cours spécial chez le phonier.

Le cancer du larynx à cellules squameuses a généralement une sensibilité élevée à la radiothérapie. Traitement prescrit cours. C'est externe ou interne. L'exposition externe est effectuée dans une chambre spéciale. À l’intérieur - près du néoplasme, conservez le fil ou les aiguilles radioactifs.

La radiothérapie est prescrite après une intervention chirurgicale pour détruire les cellules atypiques restantes.

À un ou deux stades de la maladie, la radiothérapie peut réduire considérablement la tumeur. Ensuite, le traitement est répété après un certain temps.

La chimiothérapie est généralement utilisée dans le traitement de 3-4 stades de cancer de la gorge, localisés dans la partie supérieure. Les médicaments peuvent être administrés par voie intraveineuse ou orale (sous forme de comprimé).

Prévisions

Le pronostic de survie à 5 ans pour le cancer du larynx à cellules squameuses d’OROGOVEV varie en fonction du stade auquel le traitement a été effectué.

Sans traitement, les patients décèdent dans les 3 ans. La principale cause de décès - asphyxie, saignements, pneumonie, pleurésie.

Dans le traitement des deux premiers stades, le pronostic est de 70-90% sur 3 à 65%. Dans les cancers en phase terminale, après 5 ans, 15 à 25% des patients restent en vie.

Le cancer sans seuil a un cours plus agressif. Les prévisions pour les deux premières étapes sont de 80%, à 15% - 3% environ, à 15% seulement.

La prévention des maladies de la gorge consiste à abandonner les mauvaises habitudes, à maintenir un mode de vie sain, à éviter les conditions de travail nuisibles et les enquêtes annuelles (en particulier en cas de prédisposition génétique).

Le carcinome épidermoïde du larynx constitue une menace maligne et dangereuse. Dans les premiers stades de la pathologie peut être asymptomatique. Des examens préventifs réguliers et la référence à un spécialiste lorsque la voix et le mal de gorge changent depuis plus de 2 semaines ne permettent pas d'identifier la maladie au début du développement, ce qui donne les meilleures prédictions pour un traitement réussi.

Carcinome épidermoïde du larynx: caractéristiques et variétés

La fonction principale du larynx est de fournir de l'air aux poumons. La structure du larynx permet également à une personne de parler. Le corps risque de former un processus oncologique.

Certificat médical

La formation oncologique dans le larynx se développe le plus souvent à partir de particules épithéliales plates. La pathologie est appelée carcinome épidermoïde et se produit dans 95% des cas. Les autres types d'oncologie du larynx sont les carcinomes, ils occupent 5%.

Une tumeur dans 90% des cas est diagnostiquée parmi les représentants de la forte moitié de l'humanité à l'âge de 45-80 ans.

Raisons

Les experts continuent à découvrir les causes de la cause oncologique squameuse du larynx. Le plus souvent, le développement d'une pathologie provoque des maladies du pharynx qui ne sont pas correctement guéries.

Photo: papillomes dans la gorge

  • Leucoplasie - lorsqu'une maladie durcit, les cellules épithéliales se présentent sous la forme de plaques blanches à teintes grisâtres. Ils ne dépassent pas le muqueux, ils mesurent environ 6 mm. Le patient peut ressentir une gêne dans la gorge.
  • Pachydermie - des excroissances se forment sur la membrane muqueuse du pharynx. Ils sont causés par une inflammation prolongée, qui n'est pas traitée correctement. Nares se produisent en simple ou au pluriel. Le patient peut se plaindre d'enrouement dans sa voix.
  • Papillomatose - des excroissances papillaires se forment dans le pharynx. Les papillomes doivent être enlevés.
  • Les substances cancérigènes - les substances nocives peuvent affecter l'intégrité de la muqueuse pharyngée et provoquer la mutation des cellules épithéliales normales. Les substances cancérogènes pénètrent dans le corps lors du tabagisme, de la consommation d'alcool, de l'inhalation de solutions de peinture et des gaz d'échappement, lors du travail avec des métaux lourds et dans diverses usines de produits chimiques.

Le néoplasme peut survenir dans n’importe quelle partie du corps. Il est souvent formé dans l'épiglotte, le pharynx, les ventricules.

Selon l'analyse histologique, la forme squameuse du larynx est de deux types:

  • Non kératinisant - est formé à partir de particules d'épithélium non kératinisé, il est caractérisé par un développement rapide, le néoplasme métastase souvent. Regard sur les muqueuses comme un ulcère ou une érosion.
  • Orogovevayuschy - diffère de la croissance lente, la tumeur se propage dans des foyers secondaires. A une forme de formation de colline avec un contour clair.

Les espèces kératinisantes situées dans la région des cordes vocales et dans la région pharyngienne supérieure se prêtent mieux au traitement. La pathologie est facile à diagnostiquer aux stades précoces. Le pronostic le plus défavorable dans le développement d'espèces non kératinisées s'est formé dans la région inférieure du larynx. Il est diagnostiqué lorsque l'organe est gravement touché et qu'il y a des métastases dans d'autres parties du corps.

Les étapes

Le cancer du larynx est généralement différencié en 4 stades en fonction du degré de développement du foyer primaire et de la présence de formations secondaires.

Stades de développement de la pathologie:

  • Stade 1 - la tumeur est de petite taille, elle se limite à la muqueuse laryngée, il n’ya pas d’oncoformes secondaires;
  • Stade 2 - une croissance maligne se développe profondément dans le larynx, mais ne s'est pas développée dans tout le corps et n'a pas propagé de métastases;
  • Stade 3 - la forme squameuse a touché tout l'organe, frôlant les tissus adjacents, pouvant éventuellement recouvrir la lumière de l'organe et l'apparition de métastases dans les ganglions lymphatiques voisins;
  • Stade 4 - en plus du larynx affecté, de nombreux organes sont affectés.

Le dernier stade du carcinome épidermoïde du larynx est considéré comme pratiquement incurable. Le traitement ne peut que réduire les symptômes et améliorer la qualité de la vie.

À quoi ressemble le cancer de la gorge? Voici une sélection de photos.

Les symptômes

Au stade initial, la forme épidermique du cancer du larynx ressemble à celle du rhume. Le patient se plaint de chatouilles, de légères douleurs. Peu à peu, les symptômes sont complétés par d'autres manifestations.

  • Maux de gorge - un symptôme provoque une gêne constante, des inquiétudes de longue durée, ne disparaît pas après la prise de médicaments. Douleur associée à la croissance de la néoplasie. Ça fait mal à avaler, la nourriture passe beaucoup par la gorge, une odeur putride se fait sentir par la bouche.
  • Douleur dans l'oreille - avec la défaite de la paroi latérale de la gorge peut endommager le nerf crânien. Une personne peut perdre partiellement ou complètement son audition dans une oreille.
  • Longue toux - se manifestant par des attaques, accompagnée d'un manque d'air, une personne se sent suffoquée. Dans le même temps, le flegme a une teinte grisâtre et des traînées de sang y sont visibles.
  • Changement de voix - enrouement dans la voix sans raison apparente, une personne perd la capacité de prononcer certains sons qui auparavant ne posaient pas de problèmes.

Le syndrome douloureux conduit souvent à l'épuisement. Il est difficile pour une personne d'avaler de la nourriture. Il perd rapidement du poids et devient faible. Des problèmes au niveau du larynx provoquent l'apparition de caries entraînant une perte de dents.

Diagnostics

Oncologie squameuse du larynx n'est pas souvent diagnostiquée à un stade précoce. La raison en est l'attitude inattentive d'une personne envers sa santé. Les gens ignorent souvent les symptômes du cancer du larynx, blâmant tout pour le rhume et d'autres causes.

Parfois, un dentiste révèle une pathologie maligne lorsqu'il examine la cavité buccale. Lorsqu'ils détectent des symptômes désagréables, les gens ont tendance à recourir à un oto-rhino-laryngologiste. Il peut, à son tour, diriger le patient vers un oncologue.

  • Palpation - un oto-rhino-laryngologiste examine la membrane muqueuse à la recherche de zones suspectes, sonde le larynx afin d'identifier les phoques, interroge le patient sur la présence de symptômes spécifiques.
  • Analyses sanguines - le processus oncologique modifie les numérations sanguines normales. Les experts font attention à la diminution de l'hémoglobine, à la composition des leucocytes, à la vitesse de sédimentation des érythrocytes. L'excès d'un marqueur tumoral sous le code CA 19-9 peut également indiquer un processus cancéreux dans le larynx.
  • Laryngoscopie - lors de l'examen du spécialiste du larynx, utilise un dispositif optique appelé laryngoscope. Le spécialiste voit les zones avec un épithélium modifié, afin de déterminer la présence et la taille de la tumeur.
  • Rayon X - cette méthode aide à identifier les organes affectés situés à proximité du larynx. La radiographie est souvent complétée par un agent de contraste, utilisé comme baryum.
  • IRM - une étude est menée pour déterminer l'étendue des dommages causés au corps par les foyers secondaires résultant du développement d'une forme malpighienne d'oncologie du larynx.
  • Biopsie - à l'aide d'un endoscope ou d'une aiguille, une petite quantité de tissu prélevée dans une zone suspecte est examinée plus avant au microscope.

Instrument de biopsie

La méthode la plus informative est considérée comme une biopsie. Avec son aide, le spécialiste peut déterminer le type de particule à partir duquel la tumeur a été formée. Vous pouvez également connaître le degré d'éloignement des cellules anormales des cellules saines.

Il existe 3 types de particules: différenciées, modérément différenciées, indifférenciées. Le processus oncologique le plus agressif a lieu dans ce dernier type de cellule.

Et puis les symptômes du cancer de la gorge chez les femmes.

Traitement

Le traitement du cancer du larynx a pour objectif de guérir le patient, de lui rendre ses fonctions respiratoires et vocales. A tous les stades, on suppose l'élimination complète de la tumeur.

Types d'ablation chirurgicale de la pathologie maligne:

  • Résection avec préservation du larynx - la méthode est utilisée si la tumeur est petite au stade 1-2 de la maladie. Un médecin peut économiser la moitié ou le tiers d'un organe. Pour prévenir le rétrécissement postopératoire du larynx, une endoprothèse est introduite dans la cavité pendant un mois.
  • Laryngectomie - la méthode est appliquée aux stades 3-4 de l'oncologie, lorsque la tumeur a atteint les sections moyenne et inférieure. En même temps que le larynx, effectuez l'ablation des ganglions lymphatiques voisins. En période postopératoire, le patient mange par le nez en introduisant une sonde spéciale dans l'œsophage.

Le succès de l'opération dépend de la présence de formations secondaires distantes. Avec leur présence, la chirurgie ne sera pas efficace, car le processus du cancer continuera à détruire le corps.

Prévisions

Si le cancer du larynx à cellules squameuses n'est pas traité, le patient pourra vivre entre 1 et 3 ans. La mort survient par asphyxie, cachexie oncologique, lorsque le corps est empoisonné par les fonctions vitales du néoplasme.

Le formoformage peut endommager les gros vaisseaux cervicaux, ce qui entraînera un saignement arrolsif. Processus inflammatoire possible dans le service broncho-pulmonaire, métastase d'organes vitaux dont l'absence entraîne la mort.

Au début du traitement opportun, le pronostic de survie à cinq ans est très favorable. Au stade 1 de la formation maligne du larynx de la forme squameuse de l'espèce kératinisante, la récupération est de 90% des cas. Au stade 2, l'efficacité du traitement est de 80% et au stade 3, de 60%. La dernière étape ne se caractérise pas par une survie élevée - 15-25%.

Avec le cancer du larynx sans seuil, le pronostic de survie diminue. Au stade 1-2, le traitement est efficace à 80%, au stade 3 à 50%. Le traitement au dernier stade ne donne un résultat favorable que dans 4-15% des cas.

Un pronostic défavorable attend les patients atteints du stade 4 d'oncologie du larynx, car de nombreuses parties du corps sont affectées et le traitement est incapable d'affecter de multiples foyers malins.

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez le fragment de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Qu'est-ce qu'une hormone sérotonine? Quel est son rôle dans le corps? La sérotonine, ou, comme on l'appelle, l'hormone du plaisir, est un élément chimique du cerveau qui prévient la dépression et améliore l'humeur.

Un état de somnolence dans le corps humain, qui s'accompagne d'une panne, d'une distraction mentale, d'une diminution des capacités intellectuelles et du potentiel énergétique, est une conséquence de l'épuisement psychologique, de la fatigue mentale ou physique.

Amygdalite chronique, certains patients décident de retirer les amygdales. Dans quels cas l'opération est-elle illustrée, comment est-elle réalisée et quelles conséquences pouvons-nous en attendre?