Principal / Des tests

Amygdalite chronique: photo, symptômes et traitement chez l'adulte

L'amygdalite est une maladie infectieuse-allergique dans laquelle le processus inflammatoire est localisé dans les amygdales. Sont également impliqués les tissus lymphoïdes voisins du pharynx - amygdales laryngée, nasopharyngienne et linguale.

L'amygdalite chronique est une maladie assez courante, due au fait que de nombreuses personnes ne la considèrent pas comme une maladie grave et peut facilement être ignorée. Cette tactique est très dangereuse, car une source permanente d'infection dans le corps prendra périodiquement la forme d'un angor aigu performances, détériorer la santé globale.

Comme cette maladie peut déclencher l'apparition de complications dangereuses, tout le monde devrait connaître les symptômes de l'amygdalite chronique, ainsi que les bases du traitement chez l'adulte (voir photo).

Raisons

Qu'est ce que c'est L'amygdalite chez les adultes et les enfants survient lorsque les amygdales sont infectées. Le "blâme" le plus commun dans l'apparition de cette maladie bactérie: streptocoques, staphylocoques, entérocoques, pneumocoques.

Mais certains virus peuvent également provoquer une inflammation des glandes, par exemple les adénovirus, le virus de l'herpès. Parfois, la cause du développement de l'inflammation des amygdales sont les champignons ou la chlamydia.

Un certain nombre de facteurs peuvent contribuer au développement d’une amygdalite chronique:

  • amygdalites fréquentes (inflammation aiguë des amygdales);
  • violation de la fonction de la respiration nasale en raison de la courbure de la cloison nasale, de la formation de polypes dans la cavité nasale, avec hypertrophie de la végétation adénoïde et d'autres maladies;
  • l'apparition de foyers d'infection dans les organes les plus proches (carie, sinusite purulente, adénoïdite, etc.);
  • immunité réduite;
  • réactions allergiques fréquentes pouvant être à la fois une cause et une conséquence de la maladie, etc.

L'amygdalite chronique débute le plus souvent après un mal de gorge. Dans le même temps, l'inflammation aiguë dans les tissus des amygdales ne subit pas de développement inverse complet, le processus inflammatoire se poursuit et devient chronique.

Il existe deux formes principales d'amygdalite:

  1. Forme compensée - lorsqu'il n'y a que des signes locaux d'inflammation des amygdales.
  2. Forme décompensée - quand il existe des signes locaux et généraux d’inflammation chronique des amygdales: abcès, péritonsillite.

L'amygdalite compensée chronique se manifeste sous la forme de rhumes fréquents et, en particulier, d'angine de poitrine. Pour que cette forme ne devienne pas décompensée, il est nécessaire d'éteindre rapidement le centre de l'infection, c'est-à-dire de ne pas laisser le froid suivre son cours, mais de suivre un traitement complexe.

Signes chez les adultes

Les principaux signes d’amygdalite chronique chez l’adulte incluent:

  • maux de gorge persistants (modérés à très graves);
  • douleur dans les glandes;
  • gonflement du nasopharynx;
  • embouteillages dans la gorge;
  • réactions inflammatoires dans la gorge sur les aliments et les liquides froids;
  • la température corporelle ne diminue pas pendant longtemps;
  • odeur d'haleine;
  • faiblesse et fatigue.

Un signe de la maladie peut également être l'apparition de douleurs tiraillantes au niveau du genou et du poignet et, dans certains cas, un essoufflement.

Symptômes de l'amygdalite chronique

La forme simple de l'amygdalite chronique se caractérise par la faible présence de symptômes. Un adulte s'inquiète de la sensation de corps étranger ou d'une gêne lors de la déglutition, des picotements, de la sécheresse, de la mauvaise haleine, la température peut atteindre des valeurs subfébriles. Amygdales enflammées et élargies. En dehors de l'exacerbation, il n'y a pas de symptômes communs.

Caractérisé par des maux de gorge fréquents (jusqu'à 3 fois par an) avec une période de récupération prolongée, qui s'accompagne de fatigue, de malaise, de faiblesse générale et d'une légère augmentation de la température.

Dans la forme allergique toxique de l'amygdalite chronique, l'amygdalite se développe plus souvent 3 fois par an, souvent compliquée par une inflammation des organes et des tissus voisins (abcès paratonsaire, pharyngite, etc.). Le patient ressent constamment de la faiblesse, de la fatigue et du malaise. La température corporelle reste sous-fébrile pendant une longue période. Les symptômes d'autres organes dépendent de la présence de certaines maladies associées.

Les conséquences

Avec un long cours et l'absence d'un traitement spécifique de l'amygdalite chronique, les effets se produisent dans le corps d'un adulte. La perte de la capacité des amygdales à résister à l'infection entraîne la formation d'abcès paratonsillar et une infection des voies respiratoires, ce qui entraîne l'apparition d'une pharyngite et d'une bronchite.

L'amygdalite chronique joue un rôle important dans l'apparition de maladies telles que le rhumatisme, la périarthrose, la polyarthrite, la dermatomyosite, le lupus érythémateux disséminé, la sclérodermie, la vascularite hémorragique. En outre, les maux de gorge persistants conduisent à des maladies cardiaques telles que l'endocardite, la myocardite et des malformations cardiaques acquises.

Le système urinaire humain étant le plus susceptible aux complications des maladies infectieuses, la pyélonéphrite est une conséquence grave de l’amygdalite chronique. En outre, une cholécystite et une polyarthrite se forment, le système locomoteur est perturbé. Une glomérulonéphrite, une petite chorée, un abcès paratonnaire, une endocardite septique et une sepsie se développent dans les foyers d'infection chroniques.

Exacerbation de l'amygdalite chronique

L'absence de mesures préventives et de traitement rapide de l'amygdalite chronique entraîne diverses exacerbations de la maladie chez l'adulte. Les exacerbations les plus courantes de l'amygdalite sont les maux de gorge (amygdalite aiguë) et les abcès périamygdalien (okolomindalikovy).

Le mal de gorge se caractérise par de la fièvre (38–40 ° C et plus), des maux de gorge graves ou modérés, des maux de tête et une faiblesse générale. Souvent, il y a une douleur et une douleur intense dans les articulations et le bas du dos. La plupart des maux de gorge se caractérisent par une hypertrophie des ganglions lymphatiques situés sous la mâchoire inférieure. Les ganglions lymphatiques sont douloureux à la palpation. La maladie est souvent accompagnée de frissons et de fièvre.

Avec un traitement approprié, la période aiguë dure de deux à sept jours. Une rééducation complète nécessite beaucoup de temps et une surveillance médicale constante.

Prévention

Pour prévenir cette maladie, il est nécessaire de veiller à ce que la respiration nasale soit toujours normale, afin de traiter toutes les maladies infectieuses rapidement. Après un mal de gorge, le lavage prophylactique des lacunes et la lubrification des amygdales doivent être effectués avec les médicaments que le médecin vous recommandera. Dans ce cas, vous pouvez utiliser 1% d'iode-glycérine, 0,16% de Gramicidine - Glycérine, etc.

Il est également important en général de tempérer régulièrement, ainsi que de tempérer la membrane muqueuse du pharynx. Pour cela, les gargarismes du matin et du soir sont présentés avec de l'eau à la température ambiante. Le régime devrait contenir des aliments et des aliments riches en vitamines.

Traitement de l'amygdalite chronique

Aujourd'hui, dans la pratique médicale, il n'y a pas beaucoup de méthodes pour le traitement de l'amygdalite chronique chez les adultes. Traitement médicamenteux, traitement chirurgical et physiothérapie usagés. En règle générale, les méthodes sont combinées dans différentes versions ou alternativement.

Le traitement de l’amygdalite chronique est appliqué localement, quelle que soit la phase du processus, il comprend les composants suivants:

  1. Laver les lacunes des amygdales pour éliminer le contenu purulent et rincer le pharynx et la cavité buccale avec des solutions de cuivre-argent ou des solutions physiologiques additionnées d'antiseptiques (Miramistin, chlorhexidine, furatsiline). Le traitement dure au moins 10 à 15 séances.
  2. Des antibiotiques;
  3. Probiotiques: Hilak forte, Linex, Bifidumbacterin pour prévenir la dysbiose, qui peut se développer tout en prenant des antibiotiques.
  4. Les médicaments qui ont un effet atténuant et éliminent les symptômes tels que la sécheresse, les maux de gorge, les maux de gorge. Le moyen le plus efficace est une solution à 3% de peroxyde d'hydrogène, qui doit se gargariser 1 à 2 fois par jour. En outre, le médicament peut être utilisé sur la base de la propolis sous forme de spray (Proposol).
  5. Aux fins de la correction de l'immunité générale, Irs-19, Bronhomunal, Ribomunyl peuvent être utilisés conformément aux prescriptions d'un immunologiste.
  6. Physiothérapie (UHF, tubos);
  7. Assainissement de la bouche, du nez et des sinus paranasaux.

Pour augmenter les défenses de l'organisme, on utilise des vitamines, de l'aloès, du vitré et des FIBS. Pour guérir une fois pour toutes les amygdalites chroniques, vous devez suivre une approche intégrée et écouter les recommandations du médecin.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie sont toujours prescrites dans le contexte du traitement conservateur et quelques jours après la chirurgie. Il y a quelques décennies, ces méthodes étaient centrées sur: elles essayaient de traiter une amygdalite chronique par ultrasons ou par rayonnement ultraviolet.

La thérapie physique donne de bons résultats, mais il ne peut s'agir d'un traitement de base. En tant que traitement adjuvant, son effet est indiscutable. Par conséquent, les méthodes de traitement physiothérapeutiques de l’amygdalite chronique sont utilisées dans le monde entier et de manière extensive.

Trois méthodes sont considérées comme les plus efficaces: ultrasons, UHF et irradiation ultraviolette. Ils sont principalement utilisés. Ces procédures sont prescrites presque toujours au cours de la période postopératoire, lorsque le patient est déjà sorti de l'hôpital et transféré en traitement ambulatoire.

Enlèvement des amygdales dans l'amygdalite chronique: critiques

Parfois, les médecins opèrent et retirent les amygdales, une procédure appelée amygdalectomie. Mais une telle procédure nécessite des preuves. Ainsi, l'ablation des amygdales est réalisée dans les cas d'abcès paratonsaire récidivant et dans certaines maladies associées. Néanmoins, il n’est pas toujours possible de guérir les médicaments pour traiter l’amygdalite chronique. Dans de tels cas, il est utile de penser à l’opération.

Dans les 10-15 minutes sous anesthésie locale, les amygdales sont enlevées avec une boucle spéciale. Après l'opération, le patient doit rester au lit pendant plusieurs jours et ne prendre que des liquides froids ou des aliments pâteux non irritants. Après 1-2 semaines, la plaie postopératoire guérit.

Nous avons recueilli des critiques sur l'élimination des amygdales dans l'amygdalite chronique laissées par les utilisateurs sur Internet.

  1. J'ai enlevé les amygdales il y a 3 ans, pas désolé! La gorge peut être douloureuse (pharyngite), mais très rarement et pas du tout comme avant! La bronchite est souvent une complication d'un rhume (mais ce n'est pas du tout ce que les amygdales me font souffrir! Angine était une fois par mois, douleur éternelle, pus dans la gorge, fièvre, larmes! Il y avait des complications au cœur et aux reins. Si vous n'êtes pas négligés, cela n'a aucun sens, il suffit de marcher quelques fois par an pour aller à Laura et c'est tout...
  2. Supprimer et ne pense pas. Dans son enfance, elle était malade tous les mois, avec une forte fièvre, des problèmes cardiaques avaient commencé et son immunité s'était affaiblie. Supprimé après 4 ans. Elle a cessé de souffrir, parfois seulement sans fièvre, mais son cœur était faible. La jeune fille, qui avait également constamment mal à la gorge et qui ne se faisait jamais opérer, a commencé à souffrir de rhumatisme. Elle a maintenant 23 ans et se déplace avec des béquilles. Mon grand-père a été supprimé à l'âge de 45 ans, plus dur que pendant l'enfance, mais les amygdales enflammées entraînent des complications graves. Trouvez donc un bon médecin et supprimez-le.
  3. J'ai fait l'opération en décembre et je ne l'ai jamais regretté. J'ai oublié ce qu'est la température constante, la congestion constante de la gorge et bien plus encore. Bien sûr, il est nécessaire de se battre pour les amygdales jusqu'à la fin, mais si elles sont déjà devenues une source d'infection, nous devons nous en départir sans équivoque.
  4. J'ai été enlevé à l'âge de 16 ans. Sous anesthésie locale, ils étaient toujours attachés à une chaise à l'ancienne, se couvraient les yeux pour ne plus rien voir et étaient coupés. La douleur est terrible. Elle a ensuite eu très mal à la gorge, elle ne pouvait pas parler, elle ne pouvait pas l’avoir non plus, et le saignement s’ouvrait également. Maintenant, probablement pas si douloureusement et plus professionnellement fait. Mais j'ai oublié un mal de gorge, ce n'est que récemment que j'ai commencé à tomber un peu malade. Mais c'est de ma faute. Nous devons prendre soin de nous-mêmes.
  5. Mes amygdales ont été excisées à l'âge de 35 ans, après des années de maux de gorge douloureux et sans fin, de rinçages et d'antibiotiques. Arrivé au point, elle a demandé un otolaryngologist d'opération. C'était malade, mais pas pour longtemps et - voila! Ni les maux de gorge, ni les maux de gorge, seulement dans la première année après l'opération, essayez de ne pas boire d'alcool froid et de boire des immunostimulants. Ça me fait plaisir.

Les gens ont tendance à craindre que l’élimination des amygdales puisse affaiblir le système immunitaire. Après tout, l’amygdale est l’une des principales portes protectrices lorsqu’elle pénètre dans le corps. Ces craintes sont justifiées et justifiées. Cependant, il faut comprendre que dans un état d'inflammation chronique des amygdales ne sont pas capables d'accomplir leur travail et deviennent seulement un foyer d'infection dans le corps.

Comment traiter une amygdalite chronique à la maison

Lors du traitement de l'amygdalite à domicile, il est important d'être le premier à augmenter l'immunité. Plus tôt l’infection ne sera pas possible et où elle se développera, plus vite vous pourrez retrouver un état de santé normal.

Comment et quoi traiter une maladie à la maison? Considérez des recettes communes:

  1. Dans l'inflammation chronique des amygdales, prendre les feuilles fraîches de la mère et de la belle-mère, laver, hacher, presser le jus trois fois, ajouter une quantité égale de jus d'oignon et de vin rouge (ou de cognac dilué: 1 cuillère à soupe pour 0,5-1 verre d'eau). Mélange au réfrigérateur, agiter avant utilisation. Prendre 3 fois par jour et 1 cuillère à soupe, diluée avec 3 cuillères à soupe d'eau.
  2. Deux grosses gousses d'ail non encore germées, broyées, faites bouillir un verre de lait et versez-y du gruau à l'ail. Après la perfusion, elle doit être drainée et gargarisée avec la solution chaude obtenue.
  3. Teinture de propolis sur l'alcool. Préparé comme suit: 20 grammes de produit broyé et versé 100 ml d'alcool pur. Il est nécessaire d'insister sur le médicament dans un endroit sombre. Prendre trois fois par jour pendant 20 gouttes. La teinture peut être mélangée avec du lait tiède ou de l'eau.
  4. Tout ce dont vous avez besoin, c'est 10 fruits d'argousier chaque jour. Ils devront être pris 3 à 4 fois, à chaque fois, avant de bien rincer la gorge. Mâchez lentement et mangez le fruit - et l'amygdalite commencera à passer. Elle devrait être traitée pendant 3 mois et la méthode peut être utilisée par les enfants et les adultes.
  5. Coupez 250 g de betteraves, ajoutez 1 c. vinaigre, dates brassées environ 1-2 jours. Les boues peuvent enlever. La teinture obtenue gargarise la bouche et la gorge. Une ou deux c. recommander un verre.
  6. Millefeuille Il est nécessaire de brasser 2 cuillères à soupe de matières premières à base de plantes dans un verre d'eau bouillante. Couvrir et laisser infuser pendant une heure. Après filtrage. La perfusion est utilisée dans le traitement des remèdes populaires pour l’amygdalite chronique pendant la période de son exacerbation. Se gargariser 4 à 6 fois par jour.
  7. Mélanger une cuillère à soupe de jus de citron avec une cuillère à soupe de sucre et prendre trois fois par jour. Cet outil aidera à améliorer la santé et aidera également à se débarrasser de l'amygdalite. En outre, pour se gargariser avec une amygdalite, il est recommandé d'utiliser du jus de canneberge au miel, du jus de carotte chaud, une infusion de kombucha de 7 à 9 jours et une décoction d'hypericum.

Comment traiter l'amygdalite chronique? Renforcez l'immunité, mangez bien, buvez beaucoup d'eau, rincez et lubrifiez la gorge, si l'état le permet, ne vous précipitez pas avec des antibiotiques et, surtout, ne vous précipitez pas pour couper les amygdales. Ils peuvent encore vous être utiles.

Comment guérir une amygdalite chronique

L'amygdalite chronique est une maladie dans laquelle un processus inflammatoire chronique se produit dans les tissus des amygdales. Dans cette maladie, une infection bactérienne est constamment présente dans l'épaisseur du tissu lymphoïde des amygdales, ce qui entraîne une augmentation de leur taille et une altération de leur fonction. La maladie se caractérise par des exacerbations périodiques (surtout en automne-hiver), accompagnées de certains symptômes, et l'exacerbation d'une amygdalite chronique n'est qu'un mal de gorge. La maladie se manifeste le plus souvent dans l'enfance, mais une amygdalite chronique est souvent diagnostiquée chez l'adulte.

La cause du développement de l'amygdalite chronique est le plus souvent l'angine de poitrine (amygdalite aiguë). Parfois, l'apparition d'une inflammation persistante dans les amygdales est facilitée par la présence d'un foyer d'infection chronique dans la cavité buccale (carie des dents) ou dans les voies respiratoires supérieures (sinusite, pharyngite).

Signes d'amygdalite chronique

Les symptômes peuvent être absents pendant la rémission. Parfois, les patients s'inquiètent d'un malaise ou d'un léger mal de gorge le matin, d'une mauvaise haleine. La température dans l'amygdalite chronique reste généralement normale, mais chez certains patients pendant une longue période (plusieurs mois), il y a une augmentation de la température corporelle à un nombre subfébrile, ce qui n'affecte pas le bien-être et la performance des patients.

L'otorhinolaryngologiste constate que les amygdales palatines sont élargies et que le tissu des amygdales est friable, œdémateux et quelque peu hyperémique. Dans les lacunes des amygdales, même pendant la rémission des amygdalites chroniques, il se forme une accumulation de masse au fromage blanchâtre appelée «embouteillages». Une légère augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux peut également être détectée.

Le tableau clinique typique des maux de gorge est typique de l’exacerbation de la maladie:

  • intoxication grave du corps (fièvre jusqu'à 39 ° C, frissons, maux de tête, faiblesse);
  • douleur intense dans la gorge, aggravée par la déglutition (parfois même les patients refusent de manger);
  • rougeur et gonflement sévère des amygdales;
  • ganglions lymphatiques sous-maxillaires et cervicaux élargis, à la palpation, ils deviennent douloureux.

Traitement de l'amygdalite chronique

Traitement conservateur

Le traitement conservateur des amygdalites chroniques sans exacerbation consiste à laver les lacunes des amygdales afin d'en éliminer le contenu infecté (les «embouteillages»). La procédure est effectuée par un médecin en consultation externe. Pour de meilleurs résultats, il est recommandé de consulter 8 à 10 procédures tous les deux jours ou tous les jours. Cette mesure aidera à éliminer le centre d'infection chronique des amygdales et à réduire la fréquence des exacerbations des amygdalites chroniques.

Traitement chirurgical

En raison de l'inefficacité du traitement conservateur, des exacerbations fréquentes de la maladie et de la survenue de complications, le médecin peut recommander un traitement chirurgical. Les indications pour une amygdalectomie doivent être clairement justifiées. De nombreux patients pensent qu'après l'élimination des amygdales, l'un des organes offrant une protection contre les virus et les infections, un affaiblissement du statut immunitaire général du corps peut survenir. Cette question reste controversée parmi les médecins, car dans les amygdalites chroniques, les amygdales ne sont pas en mesure de remplir leur fonction protectrice, mais deviennent plutôt la source de l'infection. Par conséquent, la décision finale sur le retrait des amygdales est prise par le patient. En règle générale, après une amygdalectomie, la fréquence des maladies respiratoires diminue chez les patients.

Traitement des exacerbations de l'amygdalite chronique

Au cours de l'exacerbation de la maladie est effectuée le même traitement qu'avec l'angine.

Les patients ont besoin de repos au lit et d'une bonne nutrition. Avant de manger, il est souhaitable de broyer pour réduire l'intensité de la douleur lors de la déglutition. On recommande aux patients une boisson chaude abondante (thé, boissons aux fruits, lait).

Le traitement antibiotique est prescrit exclusivement par un médecin. Le plus souvent, les antibiotiques pénicillines et les macrolides sont prescrits. L'administration indépendante de médicaments dans ce groupe n'est pas recommandée même si, lors d'exacerbations précédentes d'une amygdalite chronique, un antibiotique était efficace.

La thérapie locale consiste à utiliser des médicaments contenant dans leur composition des antibactériens, des anti-inflammatoires et des analgésiques (Grammidin Neo avec anesthésique, Strepsils, Faringosept).

Des gargarismes fréquents avec des solutions anti-inflammatoires et antiseptiques sont nécessaires pour éliminer le contenu pathologique des lacunes des amygdales, soulager l'œdème et l'inflammation. Pour le rinçage, vous pouvez utiliser des décoctions de camomille et de sauge, des préparations Geksoral, Givalex, une solution de furatsilina, une solution de sel faible.

Si nécessaire, vous pouvez utiliser des analgésiques et des antipyrétiques (Coldrex, Ferveks, Nurofen).

Sur le traitement de l'amygdalite chronique dans le programme "Sur le plus important":

Exacerbation de l'amygdalite

L'exacerbation de l'amygdalite est une affection grave qui nécessite un traitement rapide et adéquat.

L'inflammation des amygdales, qui persiste sur une longue période, s'appelle une amygdalite chronique. L'évolution de cette maladie est caractérisée par des exacerbations périodiques en réponse à diverses influences externes ou internes.

Comment l'amygdalite s'aggrave-t-elle?

La cause la plus courante d'exacerbations de l'amygdalite est une diminution de la défense immunitaire de l'organisme, une hypothermie ou la présence d'autres foyers d'infection. Le traitement inadéquat des amygdalites et l’absence de mesures préventives contribuent à l’inflammation chronique et aux rechutes. En règle générale, l'amygdalite chronique est exacerbée sous la forme d'un mal de gorge et d'un abcès paratonsaire.

Dans la plupart des cas, le tableau de l'exacerbation de l'amygdalite chronique diffère peu des symptômes de l'amygdalite aiguë. La température corporelle du patient augmente brusquement, il y a une douleur dans la gorge et il est difficile d'avaler. En outre, il peut y avoir une faiblesse générale et des maux de tête. L'exacerbation (et l'amygdalite aiguë) s'accompagne souvent de douleurs dans la région lombaire et les articulations. Augmentation possible des ganglions lymphatiques. Avec un traitement approprié, un mal de gorge disparaît généralement en une semaine.

Comme pour une autre forme d'angine aiguë, un abcès paratonsaire, ses symptômes ressemblent initialement à ceux de l'angine. Cependant, après un certain temps, l’image de la maladie varie considérablement. Le patient est en train de gonfler le pharynx, ce qui complique grandement le processus de déglutition. Cela conduit souvent à l'impossibilité totale de manger et même d'eau, ce qui à terme menace le corps d'épuisement.

L'abcès paratonaire est caractérisé par l'accumulation de pus dans les tissus des amygdales. Ce type d'exacerbation est très dangereux, car le pus peut se propager aux tissus et organes voisins, aggravant la situation du patient. Dans ce cas, il y a aussi le danger de septicémie.

Traitement des exacerbations de l'amygdalite

La base du traitement de l'angine est l'antibiothérapie. Avec le développement de cette maladie, il est nécessaire de consulter un médecin. Ce n’est qu’après l’examen que le médecin prescrira au patient les médicaments antibactériens appropriés. En aucun cas, ne prenez pas ces médicaments vous-même et n'essayez pas de guérir vous-même l'angine de poitrine. À l'avenir, cela peut entraîner de graves complications, telles que rhumatismes, glomérulonéphrite, etc.

Les antibiotiques du groupe des pénicillines, des céphalosporines et des macrolides sont habituellement utilisés pour traiter l'angine de poitrine. La fusafungine et les antibiotiques gramidine sont souvent utilisés pour le traitement local, ainsi que les antiseptiques (sulfamides, huiles essentielles, extraits de plantes). Pour le traitement topique, ces médicaments peuvent être utilisés sous forme de rinçages, de sprays et de pastilles.

Avec des exacerbations de l’amygdalite, le patient a besoin de repos au lit, d’une consommation abondante d’eau et d’un régime alimentaire ménageant. Si la fièvre est présente, des médicaments anti-inflammatoires et antipyrétiques sont utilisés (si la température est supérieure à 38 degrés).

Dans les abcès périamygdalien, le patient doit souvent être hospitalisé. En milieu hospitalier, un abcès est ouvert et le pus est drainé. En outre, on prescrit au patient une antibiothérapie. Des analgésiques et des hormones peuvent être utilisés pour soulager l’état du patient.

Prévention des exacerbations de l'amygdalite

Les patients atteints d'une amygdalite chronique doivent être conscients des exacerbations possibles de la maladie. La prévention de telles exacerbations est essentielle à la santé. La prévention des exacerbations des amygdalites comprend diverses activités visant à renforcer les défenses immunitaires de l'organisme, ainsi que d'éviter au maximum les facteurs provoquants susceptibles d'exacerber la maladie.

Le durcissement, l'effort physique et la nutrition jouent un rôle important dans la prévention des exacerbations de l'amygdalite. À des fins prophylactiques, le patient peut également prendre des médicaments immunomodulateurs d'origine végétale.

Comment traiter l'exacerbation de l'amygdalite chronique

L'amygdalite est un processus pathologique qui affecte les amygdales et se caractérise par des symptômes tels que la fatigue, le mal de gorge et le manque d'appétit. Cette maladie peut se présenter sous deux formes: aiguë et chronique. Et si nous parlons de l'évolution aiguë, c'est moins dangereux, car le tableau clinique est prononcé, vous pouvez donc commencer le traitement à temps.

L'amygdalite chronique peut toutefois avoir un stade de rémission (les symptômes sont presque imperceptibles et le patient mène une vie normale) et des exacerbations (symptômes sévères et risque de complications).

Les symptômes

Pour le stade aigu, les symptômes sont initialement masqués. Le patient peut même ne pas savoir qu'il a une amygdalite. La seule chose qui le dérange, c'est de chatouiller dans le chagrin et la sensation d'un objet étranger. La mauvaise haleine n'est pas exclue.

Sur la photo, cela ressemble à l’exacerbation d’une amygdalite chronique

Le prochain symptôme de l'amygdalite chronique dans la phase aiguë sera une toux. Le patient se sent fatigué et faible dans tout le corps. La température corporelle augmente souvent. De plus, il peut être permanent toute la journée ou se rapprocher de la nuit. Une personne se sent dépassée et incapable d'accomplir son travail habituel.

L'amygdalite chronique au stade aigu est caractérisée par des sensations désagréables et douloureuses lors de la déglutition. Lors d’un examen externe, le médecin constate une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques. De plus, cette condition est observée pendant plusieurs jours. Avec l'exacerbation d'une amygdalite chronique, le patient ressentira des maux de tête irradiant vers le côté gauche de la tête.

Exacerbation vidéo d'une amygdalite chronique:

Traitement chez l'adulte

Dans le traitement de l'exacerbation de l'amygdalite chronique chez l'adulte, des méthodes conservatrices et chirurgicales peuvent être utilisées.
Traitement conservateur

Au cours de l'exacerbation de l'amygdalite chronique se produit l'angine. Il se développe dans le contexte de la reproduction de la microflore pathogène dans les amygdales. Pour cette raison, le traitement principal chez l’adulte reste la prise de médicaments tels que les antibiotiques et les antiseptiques.

La photo de cet article décrit comment se présente un abcès paratonsaire mkb et à quoi ressemble-t-il.

Mais quels sont les signes d'abcès paratonsulaire et comment cette maladie est traitée, cet article est décrit en détail.

Comment se passe le traitement après l'ouverture d'un abcès paratonseal, cet article vous aidera à comprendre: http://prolor.ru/g/bolezni-g/abscess/paratonzillyarnyj-vskrytie.html

Comment le nettoyage sous vide des amygdales se produit-il lorsque l'amygdalite est décrite en détail dans cette vidéo?

Le traitement antibiotique doit commencer immédiatement après la découverte de ces symptômes: rougeur de la gorge et élévation de la température. Les antibiotiques peuvent être pris sous forme de comprimés ou d'injections. Lors de l’exacerbation d’une amygdalite, on prescrit au patient des médicaments antibactériens du groupe des pénicillines et des céphalosporines.

Parmi les plus efficaces:

  • Ampicilline
  • Amoxicilline (puis-je prendre de l'amoxicilline pour un rhume, cet article vous aidera à comprendre)

Sur la photo - amoxicilline

Sur la photo cefazolin

Si, au bout de 2 jours après le début de la prise de ces médicaments, il n’ya pas de dynamique positive, le médecin décide de remplacer le médicament sélectionné par un autre. Cela se produit souvent chez les personnes qui ont pris à plusieurs reprises des antibiotiques et dont les bactéries ont développé une dépendance. Pour déterminer avec précision la résistance des microorganismes aux antibiotiques, il est nécessaire de subir un examen bactériologique avec détermination de la sensibilité des bactéries aux médicaments antibactériens.

En plus des antibiotiques, il est nécessaire de traiter l'amygdalite chronique au stade aigu avec des solutions antiseptiques. Ils participent au rinçage de la bouche et de la gorge. Produire des mesures thérapeutiques 5 à 10 fois par jour. Il est conseillé d’appliquer de la furatsilline, de l’iodinol. Pour la thérapie locale, ils utilisent des sprays pour la gorge - Ingalipt (quel est le prix du spray Ingalipt) et Hexoral (et combien coûte le spray Hexoral, vous pouvez apprendre de cet article)

Sur la photo - furatsilin

Vous pouvez réduire les symptômes douloureux dans la gorge et obtenir un effet antiseptique à l'aide de bonbons spéciaux. Ils doivent se dissoudre pendant la journée. Parmi les plus efficaces, citons Faringosept (il est préférable d’utiliser Lizobact ou Faringosept pendant la grossesse, cet article vous aidera à comprendre).

Intervention chirurgicale

Souvent, le médecin traitant dans le traitement de l'amygdalite au stade aigu prend la décision de procéder à une amygdalectomie. C'est une opération pour enlever les amygdales. Mais vous devez l'exécuter uniquement avec certaines indications. Ainsi, il est conseillé de procéder à une intervention chirurgicale en cas d'abcès récurrent paratonsillaire. Par conséquent, lorsque l'amygdalite se déroule sans incident, il est préférable d'utiliser les méthodes de traitement conservateur.

Sur le retrait vidéo de l’amygdalite chronique:

La chirurgie n'est pas recommandée pour les pathologies suivantes:

  • La leucémie;
  • Tuberculose active;
  • Jade;
  • Maladie cardiaque

Remèdes populaires

Dans le traitement de l'amygdalite chez les adultes, vous pouvez utiliser les remèdes populaires suivants:

  1. Propolis. Hacher finement les matières premières et mélanger avec de l'alcool en quantités égales. Conserver dans un endroit sombre pendant 5 jours. Ensuite, gardez une consommation quotidienne de 20 gouttes 3 fois par jour. Prenez le médicament pendant 21 jours.

Sur la photo, propolis pour traitement

Sur la photo - gouttes d'ail

Dans la photo-betterave pour le traitement de l'amygdalite

Traitement chez les enfants

Pour le traitement de l’amygdalite chronique au stade de l’exacerbation chez les patients jeunes, il est possible de recourir à des médicaments, à la physiothérapie ou à la chirurgie. En outre, il est important de respecter le poids des prescriptions du médecin en ce qui concerne une nutrition adéquate, les promenades au grand air.

En général, le traitement chez les enfants est le suivant:

  1. Prendre des antibiotiques. Le médecin prescrit un médicament en tenant compte des symptômes du patient et de sa microflore. Les médicaments antibactériens peuvent prescrire une action légère et sévère. Dans le même temps, en association avec des antibiotiques, il est important d’administrer également des probiotiques afin de ne pas endommager le tractus gastro-intestinal.
  2. Préparations antiseptiques. Ils sont vendus sous forme d'aérosols, de sprays et de solutions.
  3. Traitement de désensibilisation. Son but est de soulager le gonflement des amygdales. De plus, ils ont un impact sur la membrane muqueuse de la paroi postérieure du pharynx. Avec l'aide de tels médicaments peut améliorer l'absorption d'autres médicaments.
  4. Comme on le sait, l’amygdalite chronique réduit l’immunité. En conséquence, le médecin inclura définitivement les médicaments immunostimulants dans le schéma thérapeutique. Grâce à eux, ils parviennent à activer les défenses de l'organisme et à vaincre la maladie.
  5. Médecine homéopathique. Grâce à eux, la fonction nutritionnelle de l'amygdale affectée est améliorée. À ces fins, ils peuvent utiliser à la fois des préparations et des solutions de rinçage. Il est également efficace d'effectuer des inhalations par ultrasons et à la vapeur à base d'herbes médicinales.
  6. Traitement doux. Il est utilisé en cas de chatouillement intense ou de sécheresse de la gorge. À ces fins, vous pouvez appliquer de l'huile de pêche. Sa goutte dans le nez. Reste efficace à 3% de perhydrol. Son utilisation quand se gargariser. Vous devez prendre 200 ml d'eau et ajouter 10 gouttes de peroxyde d'hydrogène. Rincer tenir 1-2 fois par jour.
  7. Analgésiques Ils ne doivent être utilisés que lorsque le patient ressent une douleur intense.
  8. Bonne nutrition. Pour que le traitement de l'amygdalite chronique au stade d'exacerbation soit efficace, l'enfant doit surveiller son alimentation. Ainsi, dans son régime alimentaire ne devrait pas être frit, fumé, salé et acide. Pendant l'exacerbation, ne consommez pas d'aliments solides et durs.

Sur la vidéo - exacerbation d'une amygdalite chronique chez un enfant:

L'amygdalite chronique au stade de l'exacerbation est une maladie très dangereuse, car sans traitement approprié, elle peut entraîner de multiples complications. La thérapie doit être une approche intégrée, afin que vous puissiez vous débarrasser non seulement des symptômes, mais également des causes de la maladie. Lisez comment l'amygdalite aiguë est traitée chez un enfant.

Amygdalite chronique - photo gorge, causes, symptômes, traitement et exacerbation chez l'adulte

L'amygdalite chronique est caractérisée par le développement d'un processus inflammatoire constant dans les amygdales palatines, l'évolution de la maladie s'accompagnant d'un changement dans les périodes de rémission avec exacerbations. L'absence de traitement peut entraîner non seulement des complications locales graves, telles que des abcès paratonaires, mais également des lésions des organes internes - reins, cœur, poumons, foie.

Regardons ce qu'est la maladie, ses causes, les premiers signes et symptômes chez les adultes, ainsi que les moyens de traiter une amygdalite chronique à l'aide de médicaments et de remèdes populaires.

Amygdalite chronique: qu'est-ce que c'est?

L'amygdalite chronique est une inflammation à long terme des amygdales pharyngée et palatine (du latin. Tonsollitae - les glandes amygdaliennes). Se développe après avoir souffert d'angine de poitrine et d'autres maladies infectieuses, accompagnée d'une inflammation de la membrane muqueuse de la gorge

Les amygdales du nasopharynx et du pharynx font partie du système lymphoépithélial responsable de l'immunité. La surface des amygdales est recouverte de microorganismes non pathogènes et peut s'autoépurer. Mais lorsque ce processus est perturbé pour une raison quelconque, ils s'enflamment, il s'agit d'une amygdalite, qui peut devenir chronique avec un traitement inapproprié ou retardé.

Dans certains cas (environ 3% du nombre total de patients), l'amygdalite chronique est une maladie essentiellement chronique, c'est-à-dire qu'elle se produit sans angor préalable.

Plusieurs facteurs peuvent causer une infection aux amygdales:

  • maladies infectieuses sous-traitées;
  • pharyngite fréquente (mal de gorge);
  • l'allergie;
  • inflammation dans les sinus;
  • septum nasal tordu;
  • les caries et les maladies des gencives;
  • faible immunité.

Les symptômes de l'amygdalite chronique se manifestent de manière frappante pendant les périodes de rechute, lorsque la température corporelle augmente pendant l'exacerbation, lorsque les ganglions lymphatiques augmentent, que la douleur, le mal de gorge, la douleur en avalant et les odeurs désagréables de la bouche apparaissent.

L'inflammation se développe sous l'influence d'un certain nombre de facteurs défavorables - hypothermie sévère, diminution des défenses immunitaires et de la résistance du corps et réactions allergiques.

La diminution de la réponse immunitaire et de l’allergie du corps joue un rôle important dans la transition de l’amygdalite aiguë à la maladie chronique.

Raisons

Les amygdales palatines, ainsi que d'autres formations lymphoïdes de l'anneau pharyngé, protègent le corps contre les microbes pathogènes qui pénètrent dans l'air, l'eau et les aliments. Dans certaines conditions, les bactéries provoquent une inflammation aiguë des amygdales dans les amygdales. Amygdalite chronique peut se développer à la suite de maux de gorge récurrents.

La pénétration constante de microbes pathogènes permet aux forces de protection de fonctionner en mode "surcharge" constant. Les streptocoques bêta-hémolytiques, des microbes capables d'allergies graves, sont particulièrement dangereux. L'immunité résout généralement ce problème, mais elle peut parfois donner lieu à un échec pour diverses raisons.

Maladies provoquant le développement d'une amygdalite chronique:

  1. Violation de la respiration nasale - polypes, végétations adénoïdes, sinusite purulente, sinusite, courbure du septum nasal et caries dentaires - peut provoquer une inflammation des amygdales
  2. Réduction de l'immunité locale et générale en cas de maladies infectieuses - rougeole, scarlatine, tuberculose, etc., en particulier dans les cas graves, traitement inadéquat, médicaments mal choisis pour le traitement.
  3. Il est nécessaire de surveiller attentivement l'hygiène dentaire et l'état parodontal. Si vous souffrez d'une amygdalite chronique, consultez votre dentiste et soignez-vous les dents, essayez de prévenir les maladies des gencives. Le fait est qu’une infection qui s’est installée dans la cavité buccale a toutes les chances de «passer» plus loin, jusqu’aux amygdales.
  4. Prédisposition héréditaire - si dans les antécédents familiaux, il existe une amygdalite chronique chez les parents proches.

Si, au cours de l'année en cours, le patient a demandé de l'aide 3 à 4 fois pour une amygdalite aiguë, il est automatiquement inclus dans le groupe à risque pour l'amygdalite chronique et il est pris sous observation.

Formes de la maladie

Les médecins parlent d’amygdalite chronique dans les cas où les amygdales sont constamment enflammées. Deux options sont possibles:

  1. La première est que l'amygdalite semble disparaître complètement, mais en cas d'hypothermie, ses symptômes réapparaissent immédiatement.
  2. la seconde, l'inflammation ne disparaît pratiquement pas, elle ne fait que disparaître et le patient se sent satisfait, mais le médecin constate que l'amygdalite n'a pas disparu nulle part, mais est passée au stade subaigu.

Dans les deux cas, il est nécessaire de prendre des mesures pour obtenir une rémission à long terme (de préférence plusieurs années).

Dans les milieux médicaux, il existe deux formes d'amygdalite chronique:

  • Compensé. P sont des signes locaux d'inflammation chronique des amygdales;
  • Forme décompensée. Elle se caractérise par des signes locaux, aggravés par des complications purulentes sous forme d'abcès (foyers purulents confinés), de phlegmon (foyers purulents diffus), de complications d'organes distants (reins, cœur).

Il est important de noter que l’une quelconque des formes d’amygdalite chronique peut survenir dans tout le corps et provoquer une réaction allergique étendue.

Premiers signes

Les signes de la maladie dépendent de sa forme - amygdalite récurrente et lente (sans exacerbations). De plus, les maux de gorge chroniques peuvent être atypiques avec une cure prolongée, une fièvre basse ou faible et des symptômes d'intoxication (inconfort au niveau des articulations et des muscles, nausées et maux de tête). Dans certains cas, un tel tableau clinique peut affecter l’entrée d’une personne dans l’armée, mais seulement si la maladie évolue de manière extrêmement sévère.

Les signes locaux les plus évidents d’amygdalite chronique dans le corps sont les suivants:

  • Maux de gorge fréquents, c'est-à-dire la récurrence de la maladie plus de trois fois par an;
  • Modifications de l'état normal des tissus des amygdales - augmentation de la friabilité ou du compactage, modifications cicatricielles et autres processus pathologiques.
  • La présence de "bouchons" denses purulents dans les amygdales ou la libération de pus liquide à partir des lacunes.
  • Une forte rougeur et une augmentation du volume des arêtes palatines, qui ressemble visuellement à la formation de rouleaux.
  • La présence d'adhérences et de cicatrices entre les amygdales et les arcs palatins indique un processus inflammatoire prolongé.
  • Inflammation et hypertrophie des ganglions lymphatiques sous-maxillaires et cervicaux, accompagnés d'une douleur accrue (au toucher ou au toucher).

Symptômes de l'amygdalite chronique + photo gorge chez l'adulte

En cas d'amygdalite chronique, les symptômes suivants se manifestent généralement:

  • Maux de gorge et douleurs fréquents lors de la déglutition. Il semble qu'il y ait un objet étranger dans la gorge.
  • Toux
  • La température (le plus souvent augmente le soir).
  • Le patient se sent fatigué.
  • La somnolence apparaît.
  • Episodes d'irritabilité fréquents.
  • L'essoufflement apparaît, le rythme cardiaque peut être perturbé.
  • Apparaît fleur blanche et bouchons purulents.

Des symptômes désagréables peuvent apparaître de presque tous les organes et systèmes humains, car Les bactéries pathogènes peuvent pénétrer des amygdales à n'importe quel endroit du corps.

  • Douleur dans les articulations;
  • Une éruption allergique sur la peau qui ne peut pas être traitée;
  • "Perdu" dans les os "
  • Coliques cardiaques faibles, dysfonctionnement du système cardiovasculaire;
  • Douleur dans les reins, troubles du système génito-urinaire.

Au cours de la rémission, le patient peut présenter les symptômes suivants:

  • malaise dans la gorge;
  • sensation d'une boule dans la gorge;
  • légère douleur le matin;
  • mauvaise haleine;
  • embouteillages sur les amygdales;
  • petites accumulations de pus dans les lacunes.

La photo montre que dans la gorge sur les amygdales sont une masse de lait caillé, ils sont la cause de la mauvaise haleine.

  • maux de gorge d'intensité variable;
  • augmentation périodique de la température;
  • rougeur constante (hyperémie) et épaississement valiforme des bords des arcs palatins;
  • congestion purulente dans les lacunes des amygdales;
  • augmentation et sensibilité des ganglions lymphatiques mandibulaires (lymphadénite régionale);
  • changement de goût et mauvaise haleine.
  • troubles vestibulaires (acouphènes, vertiges, maux de tête);
  • Les maladies du collagène causées par la présence de streptocoques bêta-hémolytiques - rhumatismes, polyarthrite rhumatoïde, etc.
  • affections cutanées - psoriasis, eczéma;
  • problèmes rénaux - néphrite;
  • troubles sanguins;

Quel est le danger d'exacerbations fréquentes?

Facteurs réduisant la résistance du corps et exacerbant l’infection chronique:

  • hypothermie locale ou générale,
  • le surmenage,
  • malnutrition,
  • maladies infectieuses passées
  • stress
  • utilisation de médicaments qui réduisent l'immunité.

Avec le développement de la maladie et son exacerbation, le patient ne dispose pas d'assez d'immunité générale pour que les amygdales combattent activement l'infection. Lorsque des microbes atteignent la surface de la membrane muqueuse, une véritable bataille commence entre les germes et le système immunitaire humain.

L'exacerbation de l'amygdalite conduit souvent au développement d'un abcès paratonsaire. Cet état étant grave, le patient est souvent envoyé en traitement hospitalier.

  • Initialement, le patient présente les symptômes d’un mal de gorge commun (fièvre, gonflement des amygdales et mal de gorge). Puis l'une des amygdales gonfle, l'intensité de la douleur augmente et la déglutition est difficile.
  • Par la suite, la douleur devient très forte, de sorte qu'une personne ne peut ni manger ni même dormir. De plus, en cas d'abcès, des symptômes tels qu'une augmentation du tonus musculaire à la mastication sont observés, ce qui explique pourquoi le patient ne peut pas ouvrir la bouche.

Des complications

Dans l'amygdalite chronique, les amygdales de la barrière à la propagation de l'infection sont transformées en un réservoir contenant un grand nombre de microbes et leurs produits métaboliques. L'infection par les amygdales touchées peut se propager dans tout le corps, causant des lésions au cœur, aux reins, au foie et aux articulations (maladies connexes).

Un long cours de la maladie provoque l'apparition de symptômes de complications infectieuses provenant d'autres organes et systèmes:

  • maladies avec une augmentation pathologique de la production de collagène - rhumatismes, périartérite noueuse, dermatomyosite, lupus érythémateux disséminé, sclérodermie;
  • lésions cutanées - eczéma, psoriasis, érythème polymorphe exsudatif;
  • néphrite;
  • thyrotoxicose;
  • lésion des fibres nerveuses périphériques - sciatique et plexite;
  • purpura thrombocytopénique;
  • vascularite hémorragique.

Diagnostics

Un oto-rhino-laryngologiste ou un spécialiste des maladies infectieuses peut établir un diagnostic précis de la maladie, ainsi que déterminer le degré de son activité, son stade et sa forme, en se basant sur les manifestations générales et locales, les symptômes objectifs, les données amnésiques et les valeurs de laboratoire.

Le diagnostic de l’amygdalite chronique comprend les études suivantes:

  • pharyngoscopie. Le médecin examine les amygdales et les zones avoisinantes pour identifier les symptômes caractéristiques de la pathologie;
  • test sanguin. Cela donne l’occasion d’évaluer la gravité de la réponse inflammatoire;
  • biochimie sanguine;
  • étude bactérienne de l'écoulement des amygdales. Lors de l'analyse, la sensibilité des microorganismes à certains groupes d'antibiotiques est déterminée.

Lors de l'inspection de la gorge (pharyngoscopie) pour une amygdalite chronique, il existe des caractéristiques:

  • le tissu des amygdales s'est détaché;
  • il y a des poches de phoques (tissu cicatriciel);
  • épaississement en forme de rouleau du bord des arches palatines;
  • hyperémie légère au bord des arches palatines;
  • la présence d'embouteillages caséeux;
  • en appuyant sur les lacunes des amygdales, du pus de type crème peut être libéré;
  • lors de longs processus, il peut y avoir des adhérences, des cicatrices sur les amygdales.

Traitement de l'amygdalite chronique chez les adultes

Il existe les méthodes suivantes de traitement de l'amygdalite chronique:

  • consommation de drogue;
  • effectuer des procédures physiothérapeutiques;
  • l'utilisation de remèdes populaires;
  • traitement chirurgical.

En présence de comorbidités, qui sont aussi des sources d’infection permanente, il faut les soigner:

  • Rééducation obligatoire de la cavité buccale - traitement des maladies inflammatoires (carie, stomatite);
  • traitement de la sinusite, pharyngite, rhinite.

Parmi les médicaments que les adultes peuvent prescrire:

  1. Les antibiotiques dans le traitement de l'amygdalite chronique incluent dans le cas d'une exacerbation du processus pathologique. Les macrolides, les pénicillines semi-synthétiques, les céphalosporines sont préférés. Le traitement est également complété par des anti-inflammatoires. Leur médecin leur prescrit s'il y a une augmentation de la température, des douleurs articulaires et d'autres manifestations du syndrome d'intoxication.
  2. Analgésiques Dans le syndrome de la douleur sévère, le plus optimal est l’ibuprofène ou le nurofen; ils sont utilisés en tant que traitement symptomatique et, dans le cas de douleurs mineures, leur utilisation n’est pas recommandée.
  3. Les antihistaminiques pour l'amygdalite chronique aident à réduire le gonflement des amygdales et de la muqueuse pharyngée. Mieux encore, les médicaments Telfast et Zyrtec ont fait leurs preuves: ils sont plus sûrs, ont un effet durable et n’ont pas d’effet sédatif prononcé.
  4. Un traitement immunostimulant est nécessaire, à la fois dans le traitement des exacerbations et dans l'évolution chronique de la maladie. Peut-être l’utilisation d’immunomodulateurs naturels, homéopathiques et pharmacologiques. Il est également recommandé de prendre des vitamines et de prendre des médicaments contenant des antioxydants. Ils augmentent l'immunité locale, aident à traiter rapidement les maladies chroniques et réduisent le risque de complications.

Remèdes locaux et médicaments pour adultes

La thérapie combinée est réalisée en utilisant des méthodes de traitement locales, que le médecin sélectionne séparément dans chaque cas. Les méthodes de traitement local suivantes jouent un rôle important dans le traitement de l'exacerbation de l'amygdalite:

  • les lacunes de lavage;
  • se gargariser;
  • lubrification de la surface des solutions médicinales des amygdales;
  • aspiration des contenus pathologiques des lacunes.
  1. gargarismes avec des solutions antiseptiques (solution de furatsilina, chlorophyllipt alcoolique, chlorhexidine, Miramistin);
  2. irrigation de la gorge avec des sprays antibactériens (Bioparox, Hexoral);
  3. La lubrification de la surface des amygdales est réalisée avec différentes solutions ayant le même spectre d’action que les moyens de lavage: solution de Lugol, solution huileuse de chlorophyllipt, de collargol et autres. Le médicament est appliqué après le lavage, et non seulement les amygdales sont traitées, mais aussi la paroi arrière du pharynx.

Comment se gargariser?

À la maison, les adultes peuvent se gargariser d’une amygdalite chronique avec des préparations pharmaceutiques. Mais seulement ils peuvent être utilisés après l'approbation du médecin traitant.

Les médicaments les plus populaires pour le gargarisme, qui peuvent être achetés à la pharmacie, sont les suivants:

  • Solution de Miramistin et spray;
  • solution d'alcool chlorofillipta;
  • solution aqueuse d'iodinol;
  • comprimés furatsilina pour la culture;
  • Solution de Lugol;
  • Dioxidine pour injection.

Ils assurent la normalisation de la microflore des membranes muqueuses des voies respiratoires, réduisant ainsi les colonies de microbes pathogènes.

De plus, vous pouvez utiliser les outils suivants:

  • Dans un verre d'eau tiède bouillie, dissolvez une cuillerée à thé de bicarbonate de soude. Cette solution est bien rincée à la gorge. Cette solution primitive vous permet de créer un environnement alcalin sur la membrane muqueuse, préjudiciable aux bactéries.
  • Une cuillère à café de sel est diluée dans un litre d'eau tiède. Puis versé dans un verre et, si nécessaire, ajouter 3 à 5 gouttes d'iode. La composition résultante est bien rincée à la gorge.
  • Une décoction de racine de bardane aide à lutter contre la stomatite, la gingivite, l'amygdalite chronique. Rincer 3-4 fois par jour.
  • Prenez 2 gousses d'ail, écrasées. Ajoutez-leur 200 ml de lait. Attendez 30 minutes, filtrez et utilisez le produit sous forme de chaleur pour le rincer.

Physiothérapie

Les méthodes de traitement physiothérapeutiques sont appliquées au stade de la rémission, prescrit par cycles de 10 à 15 séances. Le plus souvent recours à des procédures:

  • électrophorèse;
  • thérapie magnétique et vibroacoustique;
  • thérapie au laser;
  • irradiation UV à ondes courtes sur les amygdales, les ganglions lymphatiques sous-maxillaires et cervicaux;
  • thérapie de boue;
  • exposition aux ultrasons.

Trois méthodes sont considérées comme les plus efficaces: ultrasons, UHF et irradiation ultraviolette. Ils sont principalement utilisés. Ces procédures sont prescrites presque toujours au cours de la période postopératoire, lorsque le patient est déjà sorti de l'hôpital et transféré en traitement ambulatoire.

Élimination des amygdales

Une opération pour enlever les amygdales dans l'amygdalite chronique est un cas extrême. Il ne faut y recourir que lorsque d’autres moyens n’aident pas et que la situation ne fait qu’empirer.

Si le traitement complexe de l'amygdalite n'aide pas pendant plusieurs années, que les périodes de rémission deviennent plus courtes, que les amygdales perdent leurs fonctions protectrices ou qu'il existe un dysfonctionnement d'autres organes, les médecins recommandent de résoudre le problème de manière chirurgicale.

Les amygdales remplissent de nombreuses fonctions utiles dans le corps, protégeant contre les infections et les allergies. Ils produisent également des macrophages et des lymphocytes utiles. Ainsi, après les avoir perdues, le corps perd et la protection naturelle, l'immunité diminue.

Les méthodes chirurgicales sont utilisées pour traiter les formes chroniques de l’angine dans certains cas:

  • En l'absence d'effet thérapeutique avec des méthodes conservatrices;
  • En cas de développement sur le fond de l'amygdalite abcès;
  • Si une septicémie amygdalogénique se produit;
  • Si vous soupçonnez une pathologie maligne.

Il existe deux méthodes principales d'élimination des amygdales:

  • amygdalotomie - retrait partiel;
  • amygdalectomie - enlèvement complet des amygdales.

Le retrait au laser est une technique d'amygdalectomie populaire.

Les opérations sur les amygdales avec l'utilisation d'un système laser sont divisées en opérations radicales et à enlever une partie de l'organe, ce qui permet au médecin de choisir le meilleur moyen de traiter l'amygdalite chronique.

  • L'amygdalectomie radicale implique l'ablation complète d'un organe.
  • L'ablation implique le retrait de parties d'un organe.

Après l'opération, quelle que soit la méthode de conduction, vous devez respecter les règles suivantes les premiers jours:

  • il n'y a que de la nourriture chaude;
  • éviter les aliments qui égratignent la gorge (par exemple, les biscuits);
  • les trois premiers jours, il est préférable d’utiliser uniquement des aliments mous (les aliments ne doivent pas être salés, les épices sont interdites);
  • boire plus de liquides;
  • essayez de parler moins pour ne pas vous alourdir la gorge.

Contre-indications pour les adultes à enlever sont:

  • l'hémophilie;
  • évolution aiguë des maladies infectieuses;
  • insuffisance cardiaque grave, maladie coronarienne et hypertension;
  • insuffisance rénale;
  • décompensation du diabète;
  • la tuberculose quels que soient le stade et la forme;
  • la menstruation;
  • le dernier trimestre de la grossesse ou quelques mois avant sa survenue;
  • lactation.

L'amygdalite chronique peut-elle être guérie sans chirurgie? Non, c'est impossible. Cependant, la thérapie complexe traditionnelle aidera à faire le plus longtemps possible les pauses entre les nouveaux foyers de la maladie.

Remèdes populaires

Avant d'utiliser des remèdes populaires, assurez-vous de consulter votre médecin.

  1. Les huiles d'argousier et de sapin peuvent être utilisées pour le traitement. Ils sont appliqués directement sur les amygdales avec un coton-tige pendant 1-2 semaines.
  2. Dans l'amygdalite chronique, l'aloès aide bien. Mélangez le jus d'aloès et le miel dans des proportions égales et lubrifiez les amygdales tous les jours pendant deux semaines. À 3 et 4 semaines, vous pouvez effectuer la procédure tous les deux jours.
  3. S'il n'y a pas de contre-indications au niveau du tractus gastro-intestinal, assurez-vous d'enrichir votre alimentation avec des épices aussi merveilleuses que le curcuma et le gingembre. Ils peuvent être ajoutés à une variété de plats.
  4. Prenez une cuillère à soupe de jus d'oignon fraîchement pressé mélangé à une cuillerée de miel naturel, à prendre trois fois par jour.
  5. Inhalation efficace en utilisant une décoction de feuilles d'eucalyptus, de noix et de camomille, le même mélange peut être lavé des amygdales pour éliminer les embouteillages.

Prévention

La prévention de toute maladie vise à anticiper les causes et les facteurs contribuant à son développement.

Prévention de l'amygdalite chronique chez l'adulte:

  • Prévention des rhumes (en particulier lors d'exacerbations saisonnières);
  • Limiter le contact avec les nouveaux malades ou les malades;
  • Mesures visant à renforcer le système immunitaire: exercice régulier, nutrition adéquate, durcissement, marche au grand air;
  • Deux fois par jour, le matin et avant le coucher, nettoyez la bouche. En plus du nettoyage hygiénique banal des dents, veillez à nettoyer la plaque dentaire et les espaces interdentaires à l'aide d'un fil dentaire spécial. Après chaque repas, assurez-vous de vous rincer la bouche avec des rinçages spéciaux. S'il n'y a pas une telle possibilité, au moins avec de l'eau ordinaire.
  • À l’intérieur, en résidence ou au travail, surveillez l’humidité de l’air. Aérer constamment.
  • Éviter la surchauffe et le refroidissement excessif.

Une alimentation équilibrée et une éducation physique régulière amélioreront la santé, et la prise de vitamines et des moyens d'augmenter l'immunité protégeront contre le développement d'une amygdalite chronique.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Les hormones sexuelles sont produites par les glandes sexuelles, le cortex surrénalien et les cellules placentaires.

Recherche de blogLa différence entre l'hyperthyroïdie et la thyrotoxicoseLa plupart des médecins, à l'exception peut-être des endocrinologues spécialisés dans le traitement de la glande thyroïde, utilisent généralement les termes hyperthyroïdie et thyrotoxicose indifféremment comme synonymes.

La testostérone est considérée comme une hormone androgène masculine.
Cependant, dans le corps de la femme, il est responsable d'un certain nombre de fonctions importantes, notamment le rajeunissement, la régénération tissulaire, la densité et l'élasticité de la peau, la stabilité émotionnelle, la bonne humeur et la performance.