Principal / Des tests

Oestrogène et progestérone - effets sur la santé des femmes

Si les hormones sont favorables, dans le corps de la femme, tous les systèmes fonctionnent correctement.

Lorsqu'il y a un équilibre œstrogène-progestérone, la femme ne souffre pas du syndrome prémenstruel, ses règles sont régulières, sa vie sexuelle est harmonieuse.

S'il n'y a pas d'équilibre entre ces deux hormones, les symptômes opposés sont listés. L'œstrogène et la progestérone sont des hormones responsables de la santé reproductive des femmes.

Les œstrogènes et leurs effets sur le corps de la femme

Le mot "œstrogène" ne désigne pas seulement une hormone humaine qui a trois types (estrone, estradiol, estriol). Il existe des phytoestrogènes, des œstrogènes, produits chez les animaux, des produits chimiques qui se comportent comme des œstrogènes lorsqu'ils sont ingérés.

Les ovaires sont le principal organe producteur d’œstrogènes chez la femme. Cette hormone est responsable de la formation correcte des caractères sexuels, primaires et secondaires.

Grâce à lui, l'endomètre de l'utérus se développe à la fin de la menstruation afin de préparer l'organisme de la femme à la conception.

La rondeur des hanches et de la poitrine est également le mérite de l'œstrogène. Il stimule l'activité cérébrale, améliore la mémoire et prévient la démence.

De nombreux organes du corps de la femme sont sensibles aux effets de «l’ange de la vie»: peau, tractus gastro-intestinal, système cardiovasculaire, poumons, os, muscles, seins, utérus. Ainsi, l'œstrogène est responsable de s'assurer qu'une femme est une femme, excitant un homme, sexuel (parce que la nature se soucie de la continuation de la race humaine).

Excès d'œstrogène

Avec l'âge, le corps de la femme commence à souffrir d'une diminution de la production d'œstrogènes, mais en même temps d'une accumulation excessive de cette hormone.

Pourquoi est-ce que cela se passe? À la ménopause, la quantité d'œstrogènes est réduite de 30%, principalement en raison du fait que la concentration de progestérone, responsable du maintien d'un taux normal d'œstrogènes, est réduite de 75%.

Le déséquilibre des hormones, dont une grande partie appartient à l'œstrogène, entraîne une perturbation du cycle menstruel, des sautes d'humeur soudaines, des maux de tête, une diminution du désir sexuel, l'obésité et une fatigue sans cause.

Pourquoi l'œstrogène est-il appelé l'ange de la mort? L'accumulation de cette hormone dans l'organisme est à l'origine de nombreuses pathologies. Ils sont dus au fait que les œstrogènes stimulent la croissance cellulaire. Les néoplasmes commencent à se former dans le corps, ce qui peut être soit bénin, soit malin. Par exemple, adénomes, kystes, mastopathie, cancer du sein, endométriose.

L'excès d'œstrogènes provoque souvent des saignements utérins et de l'hypertension. Chez les femmes présentant des déséquilibres hormonaux, le sommeil est perturbé, ils sont très irritables.

En raison d'une quantité excessive d'oestrogène, la libération d'histamine augmente, ce qui augmente la susceptibilité aux allergènes et augmente le risque d'apparition de processus inflammatoires dans le corps. Le taux de sucre dans le sang diminuant, il est donc très difficile pour une femme de se refuser les sucreries - ces kilos superflus s'accumulent.

Ratio d'oestrogène et de progestérone

Pourquoi les œstrogènes dominent?

  • Le foie ne fait pas face à ses tâches en raison d'une surcharge de toxines. C’est cet organe qui doit excréter des œstrogènes supplémentaires, notamment l’œstradiol et l’estrone, qui provoquent l’apparition de tumeurs malignes des glandes mammaires et de l’utérus. La source de toxines est un aliment contenant des conservateurs, des colorants et des arômes artificiels; drogues, alcool.
  • Problèmes avec le tube digestif. Si l'intestin n'est pas vidé pendant longtemps en raison de la constipation, les produits du métabolisme des œstrogènes sont absorbés dans le sang. Ils recommencent à circuler dans le corps, ce qui aggrave le déséquilibre hormonal.
  • Manque de sommeil Si vous dormez un peu la nuit, la concentration de mélatonine dans le sang diminue. Cette hormone est responsable du sommeil complet et du maintien d'un taux normal d'œstrogènes. La mélatonine est un peu - une phase de sommeil profond, quand le corps repose vraiment et restaure sa force, ne se produit pas. En raison de l'insomnie, les glandes surrénales sont épuisées et la production de cortisol (une hormone du stress) augmente. Et plus le cortisol est produit, moins la progestérone est synthétisée.
  • L'obésité. Le cortisol est un stimulateur de la synthèse d'insuline, responsable du gain de poids. Le tissu adipeux du corps accumule des substances nocives qui surchargent le travail du foie, ce qui augmente la quantité d'œstrogène.
  • Xénoestrogènes. Ces substances imitent l'action de l'œstrogène. La civilisation moderne ne permet pas de les isoler. Les sources de ces substances sont les déchets industriels, les produits pétroliers, les pesticides, les cosmétiques et les désinfectants, les articles ménagers (peinture, revêtement de linoléum, etc.). Une fois dans le corps, les xénoestrogènes augmentent la production d'œstrogènes, ou les récepteurs cellulaires les perçoivent comme des hormones naturelles et commandent aux cellules de commencer à se diviser, ce qui entraîne l'apparition d'une tumeur dans le corps.
  • L'eau du robinet dans les villes contient également des œstrogènes. D'où viennent-ils? Beaucoup de femmes modernes reçoivent un traitement hormonal, elles boivent également des pilules hormonales qui empêchent la conception. L'élimination des métabolites hormonaux est naturelle. Les installations de traitement de l'eau ne sont pas en mesure de purifier l'eau des hormones.

Avec un faible taux de progestérone dans le sang, des médicaments prescrits l’augmentent. Mais il est également important de savoir comment augmenter la progestérone avec des remèdes populaires pour compléter le traitement.

Comment se faire tester pour la progestérone, quel jour du cycle, lisez cette discussion.

Savez-vous qu'il existe une hormone telle que l'oxyprogestérone? Dans cet article, http://gormonexpert.ru/gormony/progesteron/17-on-progesteron-povyshen-v-follikulyarnoj-faze.html, vous apprendrez quelle fonction il remplit et pourquoi il est élevé dans la phase folliculaire.

La progestérone et ses effets sur le corps de la femme

La progestérone prépare le corps féminin à la grossesse.

La fertilisation de l'œuf n'est possible que si une quantité suffisante de cette substance est produite dans le corps de la femme.

L'hormone favorise la croissance de la graisse sous-cutanée. Et sa faible concentration dans le sang devient la cause du syndrome prémenstruel et des sautes d'humeur soudaines.

Dans la première moitié du cycle menstruel, "l'hormone féminine" est activement produite jusqu'à ce que l'ovule quitte l'ovaire. En l'absence de fécondation, la synthèse de progestérone diminue et la menstruation commence. En cas de conception, le corps jaune produit une «hormone féminine» avant le début de la 16e semaine de développement du fœtus. Ensuite, sa production continue le placenta.

En même temps, le corps de la femme subit de grands changements: l'utérus est stimulé pour retenir le fœtus, la production de lait maternel commence dans le corps, la couche de graisse sous-cutanée s'épaissit. Cela est nécessaire pour que le fœtus puisse se développer normalement. Les mères doivent donc être calmement en rapport avec ces phénomènes.

Lorsque la concentration de progestérone dans le sang d'une femme enceinte est insuffisante, la grossesse peut se terminer par une fausse couche ou une naissance prématurée. Ce problème est particulièrement fréquent chez les filles de moins de 18 ans, dont le système de reproduction n'est pas encore complètement formé.

Normes: niveaux d'hormones

Quant aux œstrogènes, leur concentration normale dépend également de l'âge de la femme:

  • chez les filles jusqu'à 11 ans - de 5 à 20 pg / ml;
  • chez les femmes jusqu'à 50 ans - de 5 à 300 pg / ml (le taux le plus élevé - avec ovulation);
  • chez les femmes ménopausées, de 5 à 46 pg / ml.

Fluctuations des niveaux d'oestrogène et de progestérone au cours de la phase

Chez la femme, jusqu’au milieu du cycle menstruel, le taux de progestérone dans le sang est compris entre 0,3 et 0,9 ng / ml. Après la libération de l'œuf, lorsque le système de reproduction attend la conception, la progestérone devrait se situer entre 15 et 30 ng / ml. La portée de la norme est donc très grande. Avant la menstruation, le niveau d '"hormone féminine" chute à 0,5 ng / ml.

La première phase du cycle menstruel est caractérisée par une faible concentration d’œstrogènes dans le sang (à partir de 5 pg / ml). Mais avec la croissance du follicule, cette concentration augmente (jusqu’à 50 pg / ml).

Lorsque le follicule est brisé, l'œstrogène peut atteindre 300 pg / ml. Ses limites normales deviennent alors les suivantes: 11 - 116 pg / ml. Ensuite, les phases se répètent.

Ainsi, dans la première moitié du cycle menstruel, l'œstrogène domine, ce qui rend une femme féminine et sexy et lui donne l'énergie et la force nécessaires pour travailler.

Au stade de l'ovulation, la quantité d'oestrogène est maximale. À la fin de l'ovulation, la concentration en œstrogènes diminue. La progestérone commence à dominer. Le comportement de la femme devient moins émotionnel, elle veut du calme et de la solitude. Pendant les règles, le niveau des deux hormones diminue au minimum. Il y a une baisse d'humeur, un manque de force.

Saviez-vous que la progestérone 17H ​​n'est pas de la progestérone, mais qu'elle lui ressemble beaucoup? Des détails sur les fonctions de cette hormone, vous pouvez lire dans l'article.

Quels problèmes dans le système de reproduction indiquent une augmentation de la progestérone dans la phase lutéale, vous apprendrez en lisant ce document.

Pour réussir dans différents domaines de la vie, une femme doit s’adapter aux fluctuations hormonales. Pour la première moitié du cycle, il est bon de planifier la mise en œuvre de tâches complexes qui nécessitent beaucoup d’efforts, y compris intellectuelles. Au moment de la concentration maximale d'œstrogène - actions audacieuses. Et il est raisonnable de consacrer la seconde moitié à la prise de décisions importantes, car il est actuellement plus facile de se concentrer et d’être prudent.

Prolactine, progestérone et estradiol

L'équilibre hormonal joue un rôle énorme pour la santé des femmes en général. Les hormones sexuelles féminines affectent la plupart des organes et des systèmes corporels. L'équilibre entre la quantité d'hormones entre eux détermine l'état de la peau et des cheveux et, en général, le bien-être général de la femme. L'expression «les hormones font rage» est très souvent utilisée dans les cas où les femmes sont nerveuses et se comportent mal.

L'importance des niveaux hormonaux lors de la planification de la grossesse

Très souvent, dans le monde moderne, il arrive souvent qu'un jeune couple qui envisage d'avoir un enfant se heurte à des problèmes inattendus liés au fait que la grossesse, malgré une bonne santé, survient. Les médecins recommandent de ne pas paniquer et de contacter un spécialiste pour un examen au plus tôt un an après le désir de devenir enceinte. En règle générale, après l'examen, le médecin prescrit une étude sur les hormones féminines, ce qui est très révélateur et permet de comprendre correctement les raisons pour lesquelles une grossesse ne se produit pas.

L'équilibre hormonal dans le corps de la femme change constamment. Et le fait de concevoir, le bon déroulement de la grossesse et la naissance ultérieure d'un bébé en santé en dépendent. C'est pourquoi il est très important de mener une étude pour déterminer le nombre de différents types d'hormones féminines, non seulement si une grossesse n'a pas lieu, mais également lors de la planification de la naissance d'un enfant à naître.

Les médecins - les spécialistes de la fertilité qui planifient une grossesse recommandent de se soumettre à des tests permettant de déterminer les hormones suivantes:

Pour comprendre comment les hormones énumérées ci-dessus affectent la capacité de concevoir, vous devez en apprendre davantage sur leurs fonctions dans le corps de la femme.

La prolactine

La prolactine est une hormone qui affecte principalement la possibilité de la conception même d'un enfant. Cette substance est produite par la glande pituitaire et l’ovulation elle-même en dépend directement. En outre, l’écart par rapport à la norme de cette substance, aussi bien du point de vue de la taille que de la taille, menace de l’impossibilité de développer le follicule, et donc de la stérilité. Les valeurs suivantes sont considérées comme normales:

  • Au début du cycle - 4,5 - 23 ng / ml.
  • Au moment de l'ovulation - 5 - 32 ng / ml.
  • Après l'ovulation jusqu'à la fin du cycle - 4,9 - 30 ng / ml.

Les autres fonctions importantes de cette hormone consistent à réguler le métabolisme des sels d’eau et à stimuler l’absorption du calcium. À la normale, il y a une bonne croissance des cheveux et le bon fonctionnement du système immunitaire.

Des niveaux élevés de cette hormone peuvent être observés dans un contexte de stress grave. Mais dans ce cas, une fois la situation extérieure normalisée, la quantité de substance retourne dans la plage autorisée. Mais, si sa production augmente dans le contexte de diverses maladies graves, il peut alors menacer de stérilité. Par conséquent, après avoir clarifié le diagnostic sur la base d'une analyse hormonale et d'autres études, le traitement doit être prescrit de manière urgente. Les principales pathologies conduisant à une production accrue de cette hormone sont les suivantes:

  • Le prolactinome est une tumeur bénigne de l'hypophyse.
  • Hypothyriose - défaillance de la glande thyroïde.
  • L'anorexie, qui fait référence à des troubles mentaux, est associée au refus de manger.
  • Syndrome des ovaires polykystiques.
  • Maladies des reins et du foie.

L'augmentation du niveau de cette substance dans le sang est toujours accompagnée de symptômes prononcés qu'il est difficile de ne pas remarquer:

  • menstruations irrégulières et parfois développement d'aménorrhée en âge de procréer;
  • la galactorrhée, qui se manifeste par l'écoulement de fluide des mamelons;
  • augmentation du poids corporel sur le fond d'une nutrition adéquate;
  • la détérioration de l'état émotionnel et le développement d'une dépression déraisonnable.

Au cours de la grossesse, le taux d'hormones augmente plusieurs fois, car c'est cette hormone qui est responsable de la future lactation et qui est en train de porter l'enfant reconstruit le corps de la future mère. Étant donné que chaque corps de femme est individuel, la majorité des médecins spécialistes estiment qu’il n’est pas correct de parler des valeurs normatives de la prolactine pendant la grossesse. C'est pourquoi, à la naissance d'un enfant, les femmes ne subissent jamais de tests pour vérifier la quantité de cette hormone dans le sang. Mais si l'on soupçonne que la femme prolonge la grossesse, de tels tests peuvent être prescrits de toute urgence. Cela est dû au fait que la réduction du niveau d'une substance donnée est un fait confirmant et qu'après les résultats du test, une décision appropriée est prise. Après l'accouchement pendant l'allaitement, la quantité de cette hormone dans le sang augmente à nouveau plusieurs fois.

Progestérone

La progestérone chez les femmes est produite principalement par les ovaires. Cette hormone est très importante car elle prépare l'utérus à recevoir un ovule fécondé. Si la déficience de la femme est retrouvée dans son corps, une femme ne peut pas tomber enceinte et très souvent, un diagnostic d'infertilité est posé. En l'absence de grossesse, un taux élevé de cette substance indique la présence de maladies graves des ovaires, notamment des tumeurs malignes.

La valeur standard de cette hormone dépend de la phase du cycle menstruel. Dès le début, il y a une augmentation progressive du niveau d'une substance dans le sang et la valeur maximale est atteinte pendant la période d'ovulation: 0,48 à 9,41 ng / ml. Si l'œuf n'est pas fécondé, le niveau de cette hormone chez une femme en bonne santé diminue et on considère que la norme est comprise entre 0,32 et 2,23 ng / ml.

Le niveau réduit de cette hormone conduit au fait que l'utérus se comporte de manière incorrecte au moment où il entre dans l'œuf fécondé. Cela peut déclencher une fausse couche au cours du premier trimestre de la grossesse. Les raisons de la diminution de la quantité de cette substance peuvent être très différentes. Parmi les facteurs liés au ménage, notons l'obésité, le tabagisme et la dépendance aux boissons alcoolisées. En outre, un niveau insuffisant de progestérone peut être associé à un facteur héréditaire.

Pendant la grossesse, le niveau de cette hormone change dans le sens d'une augmentation multiple et ses plages normatives sont définies pour les trimestres:

  • I - 8,90 - 468,5 nmol / l.
  • II - 71,50 - 303,2 nmol / l.
  • III - 88,70 - 771,50 nmol / l.

Pendant la grossesse, des tests hormonaux peuvent être prescrits pour déterminer la quantité de substance dans le sang. Dans le même temps, un taux élevé de cette hormone indique que la grossesse se déroule normalement et un taux faible est un facteur d'alerte d'un éventuel avortement spontané. À cet égard, après de telles études sur les hormones, il est possible de mener des activités en temps opportun, qui permettront à une femme de rester enceinte et de donner naissance à un enfant en bonne santé.

Estradiol

L'estradiol est une hormone féminine très importante, sous l'influence de laquelle se forme tout le système génital du corps de la femme. Cette substance est synthétisée par les glandes surrénales, les ovaires et le placenta chez la femme enceinte. Cette hormone est responsable du développement des caractéristiques sexuelles primaires des femmes. Il affecte l'état de la peau, le ton et le ton de la voix. C'est cette hormone qui assure la formation de follicules et prépare la muqueuse utérine à la grossesse. Étant donné que la production de cette substance se produit sous l’influence de diverses hormones féminines, y compris la prolactine, tout écart par rapport à leurs normes entraîne un déséquilibre du fond hormonal. En conséquence, cela peut causer certaines difficultés pendant la période de planification de la grossesse.

Le niveau de cette hormone dans le sang change constamment. Les plages approximatives des valeurs standard d'une substance sont les suivantes:

  • Dans la phase folliculaire - 57 à 227 pmol / l;
  • Dans la période pré-ovulatoire - 127 - 476 pmol / l;
  • Dans la phase lutéale - 77 -227 pmol / l.

Pendant la grossesse, la quantité de cette hormone augmente plusieurs fois, ce qui est considéré comme la norme. Cette hormone contrôle la circulation sanguine dans les tissus de l'utérus et veille à ce que le fœtus reçoive une bonne nutrition pendant toute la période de la grossesse. Estradiol est également responsable de la cessation rapide des saignements après l'accouchement. Avec un faible taux de cette substance, la conception est presque impossible et, même en cas de grossesse, le risque de fausse couche est très élevé au début. Chez les femmes en âge de procréer, on peut observer une diminution du niveau de cette hormone avec diverses perturbations dans le travail des organes génitaux. Les causes d'une production insuffisante de cette substance peuvent être des maladies génétiques, une hypoplasie ovarienne, des processus inflammatoires, etc.

Moyens de normaliser les niveaux hormonaux

Pour que la conception se produise, il est nécessaire qu'un équilibre hormonal équilibré soit présent dans le corps de la femme. Très souvent, un déséquilibre entre la prolactine et la progestérone entraîne une altération de la fertilité. Avec l'augmentation des niveaux de prolactine, il se produit un blocage de la synthèse de progestérone par les ovaires. L'émergence d'un déséquilibre entre ces hormones et conduit à des violations du cycle menstruel et à l'impossibilité de concevoir. En règle générale, le lien entre ces deux hormones est le suivant: à mesure que le taux de prolactine diminue, la quantité de progestérone dans le sang augmente et la grossesse devient impossible.

L'estradiol et la progestérone sont des antagonistes des hormones produits par les ovaires. Chez une femme en bonne santé en âge de procréer, dans la première moitié du cycle menstruel, le niveau d'estradiol doit être élevé, car à ce stade, l'ovule est préparé pour la fécondation. Dans la seconde moitié du cycle menstruel, dans le contexte d'une diminution de l'estradiol, il se produit une augmentation de la quantité de progestérone qui prépare l'utérus à porter un fœtus et est responsable de la sécurité de la grossesse.

Avec une augmentation du taux de prolactine, on observe toujours une diminution de la quantité d'estradiol dans le sang. De tels déséquilibres provoquent souvent la stérilité. Avec un écart significatif de la prolactine par rapport à la norme, il se produit une suppression complète de la production d’œstradiol, ce qui entraîne le développement d’une aménorrhée. De plus, le déséquilibre hormonal conduit dans ce cas à un désordre métabolique, contre lequel se développe l'obésité.

Test d'hormone

Bien entendu, avant d'essayer de normaliser l'insuffisance hormonale, vous devez en déterminer la cause. Cela signifie que vous devez consulter un endocrinologue et réussir un examen complet. L'analyse des hormones dans de tels cas est indispensable pour poser un diagnostic précis. Afin d'obtenir des résultats fiables, il est nécessaire d'exclure les aliments gras et l'alcool de l'alimentation trois jours avant la prise de sang. Vous devez également essayer d’éviter les situations stressantes et d’éliminer un effort physique accru. Selon le type d'hormone, les prises de sang pour une analyse de sang visant à déterminer le niveau de l'une ou l'autre hormone doivent être effectuées différents jours du cycle menstruel:

  • L'analyse de la prolactine est habituellement prescrite pendant 3 à 5 jours du cycle menstruel.
  • L'analyse pour l'estradiol peut être prise comme dans la première phase du cycle menstruel et dans la seconde.
  • Une analyse de la progestérone n’est donnée qu’à titre indicatif si vous donnez du sang aux jours 21 à 22 du cycle menstruel, c’est-à-dire environ 7 jours après l’ovulation prévue.

Il faut comprendre que seul un spécialiste qui tiendra compte de toutes les valeurs du complexe peut interpréter correctement les analyses. Le fond hormonal dépend de nombreux facteurs, de sorte que même les déviations existantes de certaines hormones par rapport aux plages normatives ne sont pas toujours considérées comme critiques.

Règles de base pour la normalisation des niveaux hormonaux

Les symptômes de troubles hormonaux chez les femmes sont toujours très vifs. Un déséquilibre hormonal se traduit souvent par une irritabilité accrue et une détérioration significative de la peau et des cheveux. De plus, l'immunité diminue, ce qui se traduit par des maladies fréquentes. Étant donné que de nombreux facteurs essentiels influencent le contexte hormonal, il n’est pas toujours nécessaire de s’efforcer d’éliminer immédiatement le déséquilibre hormonal avec des méthodes médicales.

La première étape pour normaliser l’équilibre hormonal devrait être une révision du régime alimentaire et du régime alimentaire. La nourriture consommée doit être complète et enrichie au maximum. De diverses collations dans un café de restauration rapide devraient être complètement abandonnées. Le dernier repas complet ne devrait pas être plus tard que 19 heures. Il est important de se rappeler que la quantité de nourriture consommée doit nécessairement correspondre à un effort physique. Pour normaliser le niveau de différents types d'hormones, vous devez modifier le régime comme suit:

  • L'estradiol est normalisé en incluant dans le régime des œufs, du poisson maigre et de la viande. Les fruits et légumes de saison sont également très utiles. Dans le même temps, il est nécessaire de minimiser la consommation de produits à base de farine, car il est prouvé que les fibres favorisent l'élimination des œstrogènes du corps. De plus, vous devriez abandonner le café et la bière.
  • La progestérone naturelle se trouve dans les poivrons rouges, le poisson, les noix et les graines crues, les framboises, les avocats et les olives. En outre, pour normaliser cette hormone, vous devez constamment inclure dans le régime alimentaire des agrumes et boire une décoction de cynorrhodon. Un additif utile est également considéré comme le cassis sous toutes ses formes.
  • Le taux de prolactine est réduit avec succès au moyen de charges sédatives, provenant par exemple de cônes de lavande, de valériane, d’agripaume et de houblon. Les infusions à base de plantes devraient être un complément obligatoire au régime. En outre, il est nécessaire d'exclure les produits contenant des conservateurs et du café.

En outre, pour normaliser le fond hormonal, il vous faut:

  • Refusez les médicaments hormonaux non contrôlés.
  • Trouvez le temps de faire de l'exercice, en particulier avec un style de vie sédentaire.
  • Fournir au corps une nuit complète de repos pendant 7 à 8 heures.
  • Arrêtez de fumer et minimisez votre consommation d'alcool.
  • Attitude positive envers le monde extérieur, ce qui évitera la dépression.

Bien sûr, si le déséquilibre hormonal est causé par des anomalies dans le corps d'une femme, le traitement médicamenteux ne peut pas être effectué. Mais dans ce cas, l'ajustement des niveaux hormonaux doit être effectué sous le contrôle strict d'un endocrinologue. Tous les médicaments hormonaux sont sélectionnés individuellement, en fonction des caractéristiques du corps de la femme. L'automédication est strictement interdite.

Qu'est-ce que l'oestrogène, la prolactine, la testostérone et la progestérone? Qu'est-ce que l'oestrogène chez les femmes et où est-il contenu?

La santé, la sexualité et le succès des femmes dépendent, assez curieusement, du niveau d'hormones féminines dans le sang. Presque chaque personne sait ce que sont l'œstrogène et la progestérone et comment ils affectent l'état psycho-émotionnel et physique d'une femme. Leur équilibre dans le corps de la belle moitié de l'humanité est la clé d'une fertilisation normale, de l'accouchement et de l'accouchement.

Qu'est-ce que l'œstrogène?

Les "symptômes" d'une quantité suffisante d'œstrogènes dans le corps d'une femme sont les suivants:

  • belle figure;
  • taille fine;
  • cuisses arrondies;
  • peau veloutée.

Tout le monde ne sait pas ce qu'est l'œstrogène. Chez les femmes, il appartient au groupe des hormones stéroïdes. Ils sont la clé de la croissance et du développement normaux des organes génitaux et de la préparation complète des femmes à la maternité.

L'œstrogène (ce qu'il est connu de presque toutes les personnes modernes) affecte l'origine des modifications suivantes du corps:

  • la formation de caractères sexuels secondaires;
  • créer un environnement acide dans le vagin;
  • augmentation de la taille de l'utérus;
  • distribution des cellules graisseuses dans le corps.

Le principal symptôme d'une quantité suffisante de ces hormones dans le corps de la femme est des règles régulières.

Hormone de la jeunesse

S'il y a une carence en œstrogènes dans le corps de la femme, cela préfigure le début de la ménopause. Au fil du temps, la fonction ovarienne s'estompe, ce qui provoque une diminution importante de la concentration de ce type d'hormones. Lorsque leur nombre augmente, puis diminue soudainement, la femme peut ressentir des bouffées de chaleur ou des sensations de froid. En outre, ce qui est œstrogène chez les femmes et quel effet il a sur leur corps peuvent être jugés sur la base des principaux symptômes de son déficit:

  • la présence d'une migraine;
  • baisse constante de la pression artérielle;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • frissons courts et soudains.

De nos jours, ces phénomènes sont caractéristiques à la fois des femmes et des relativement jeunes, âgés de 30 à 35 ans. En plus de ce qui précède, l'œstrogène affecte également la mémoire humaine.

La fonction menstruelle est altérée dans tous les cas, indépendamment du manque ou de l'excès de cette hormone. Ainsi que la formation de processus tumoraux dans les organes génitaux féminins. En plus de tout cela, un déséquilibre important de cette hormone dans le corps de la femme peut entraîner une infertilité.

Effet de l'œstrogène sur l'endomètre

La membrane muqueuse de l'utérus (endomètre) se développe plusieurs jours avant l'ovulation à cause des œstrogènes. Si la conception a lieu, ce n’est que grâce à cette hormone que les parois de l’utérus pourront recevoir l’oeuf à temps et en bon état. Si la quantité d'œstrogène est insuffisante, la taille de la couche endométriale sera petite afin que l'implantation de l'ovule soit réussie. Dans ce cas, il n'y aura pas de grossesse, car l'œuf mourra tout simplement.

Après l'attachement, le développement actif de l'oeuf commence. Les niveaux de progestérone commencent à augmenter immédiatement après l'ovulation. Cela contribue au maintien de la grossesse. En l'absence de fécondation, la quantité d'oestrogène et de progestérone dans le corps de la femme jusqu'à la fin du cycle menstruel est considérablement réduite. Par conséquent, la membrane muqueuse "non utilisée" se décolle.

Après la naissance d'un bébé, le taux d'œstrogènes dans le corps diminue considérablement avec le temps. Cela contribue à la récupération complète du corps et à sa préparation pour la prochaine grossesse. Sur la base de ce qui précède, vous pouvez comprendre ce qu'est l'œstrogène et quelle est sa principale fonction dans le corps d'une femme.

Oestrogène chez l'homme

Bien que l'œstrogène soit un type hormonal féminin, il existe également dans le corps de l'homme. Dans leur état normal, très peu se forme. Peu de représentants de la moitié forte de l’humanité ne savent ce que l’estrogène chez l’homme et ses fonctions principales sont:

  • soutenir suffisamment de «bon» cholestérol;
  • stimulation de la croissance la plus prononcée de la masse musculaire;
  • régulation du système nerveux;
  • soutien de la libido.

Par conséquent, les hommes devraient également contrôler le niveau de cette hormone.

Signes de manque d'oestrogène

Si ce type d'hormones féminines ne suffit pas dans le corps d'un enfant, développez lentement:

  • les glandes mammaires;
  • organes génitaux féminins;
  • le squelette.

Le fait que l'œstrogène et sa fonction dans le corps d'un adolescent puisse être jugé sur la base des principaux symptômes de sa carence:

  • diminution des glandes mammaires;
  • manque de menstruation;
  • réduire la taille de l'utérus.

Les symptômes les plus fréquents de carence en œstrogènes chez les femmes en âge de procréer sont les suivants:

  • changement soudain d'humeur;
  • "Froid" au lit;
  • cycles mensuels irréguliers;
  • douleur dans le bas-ventre pendant les menstruations;
  • l'insomnie;
  • diminution du niveau de performance;
  • troubles de la mémoire;
  • problèmes de peau.

En outre, une quantité insuffisante d'hormones peut provoquer des vergetures et une diminution significative de l'élasticité de la peau. Sur la base de tout cela, on peut en conclure que l'œstrogène, dont l'état déficient contribue à l'émergence d'un nombre suffisamment important de symptômes divers.

Façons d'augmenter l'œstrogène

Si vous présentez au moins certains des signes de déficit en œstrogènes mentionnés ci-dessus, vous devriez consulter un médecin. Il sera le seul à pouvoir analyser correctement les résultats des tests et à prescrire individuellement la méthode de traitement appropriée. Puisqu'il sait exactement ce qu'est l'œstrogène et où il se trouve.

Le plus souvent, le tocophérol est utilisé pour traiter ce problème. Il est également possible de prescrire des contraceptifs oraux en hormonothérapie, car chaque comprimé contient de l'œstrogène et de la progestérone.

Pour augmenter le niveau de l'hormone dans le corps féminin, vous pouvez utiliser des produits alimentaires contenant des phytoestrogènes - des hormones d'origine non stéroïdienne d'origine végétale. Leurs caractéristiques structurelles sont très similaires à l'homme. Ces hormones végétales sont présentes dans:

  • soja et produits à base de soja (lait, fromage, beurre, farine, yaourt);
  • autres types de légumineuses (haricots, pois, légumineuses);
  • produits d'origine animale (viande, huile de poisson, produits laitiers);
  • certains fruits et légumes (carottes, raisins rouges, aubergines, tomates, potiron, colorant et choux de Bruxelles);
  • café

Si on vous a diagnostiqué un manque d'œstrogènes, vous devez utiliser une quantité dosée de ces produits. Un grand nombre d'entre eux peut entraîner un excès d'hormones.

Augmentation de l'œstrogène

Il est également conscient de ce qu'est l'œstrogène et de ces personnes qui ont un excès de cette hormone dans leur corps. Les effets secondaires de son nombre accru sont les attaques fréquentes:

  • des nausées et des vomissements;
  • vertiges et maux de tête;
  • l'insomnie;
  • irritabilité.

En outre, un excès d'hormone indique:

  • glandes mammaires douloureuses;
  • ventre gonflé ou gonflé;
  • hypertension artérielle;
  • menstruations irrégulières;
  • mains ou pieds froids;
  • augmentation du poids;
  • sensation de fatigue fréquente;
  • perte de cheveux;
  • caillots sanguins et tumeurs.

Comme pour la pénurie, l'excès de ces hormones se manifeste très rapidement à l'extérieur et à l'intérieur du corps. Dans notre pays, un phénomène plus fréquent est la surabondance d’œstrogènes. En outre, ce n'est un secret pour personne que l'œstrogène chez les enfants. Par conséquent, la régulation des niveaux hormonaux doit commencer avant que l'état ne se soit détérioré. Seulement pour cela, il est nécessaire de s'adresser à des institutions médicales spécialisées. Leurs spécialistes savent tout ce qu'est l'œstrogène et comment ajuster ses quantités dans le corps humain.

Le rôle de la testostérone dans le corps féminin

La testostérone est un type d'hormone mâle. Cela dépend du désir sexuel et du niveau de performance. L'augmentation de la concentration de l'hormone dans le sang d'une femme augmente considérablement son désir sexuel. S'il n'y a aucune possibilité de le réaliser dans la vie intime, cela se produit au travail ou dans les sports. De plus, il y a un grand zèle et une efficacité accrue.

Une opinion très répandue est que c’est le type masculin de la figure qui est le tout premier signe d’une grande quantité de progestérone dans le corps de la femme. Mais cette théorie n'a pas été confirmée. La dépendance de l'apparence du fond hormonal est présente, mais elle n'est pas prédéterminée. C’est la conclusion de nombreux scientifiques. Ils ont consacré leur vie à la recherche sur ce que sont l'œstrogène et la testostérone.

Le seuil de douleur dépend de la testostérone. Selon les résultats de recherches menées par des scientifiques américains, la progestérone contribue à réduire le niveau d'inconfort. Ceci, à son tour, réduit sa sensibilité à la sensation de douleur et provoque l'activation du processus de production d'enképhalines, qui sont des analgésiques naturels.

La prolactine

Si nous comparons ce que sont l'œstrogène et la prolactine et quelles sont leurs fonctions principales, cette dernière ne fait pas partie des leaders parmi les hormones. Mais il assure la croissance et le développement des glandes mammaires, stimule intensément la production de lait pendant l'allaitement. Certaines études ont prouvé l'existence d'un fait très intéressant: lors du regard d'une mère sur son enfant, il se produit un saut d'hormone. La conséquence en est l'apparition de sentiments d'émotion et de joie.

Parallèlement à cela, la prolactine est une hormone de stress. Dans les situations de vie particulièrement difficiles, c'est lui qui contribue à la protection contre le stress et le surmenage. Le lieu de sa production est la partie antérieure de la glande pituitaire.

Tout au long de la grossesse, le taux de cette hormone dans le sang des femmes est considérablement augmenté. Cela aide à maintenir la quantité normale de progestérone. En raison de cette interaction d'hormones, le fœtus non seulement conserve, mais se développe correctement, est né.

Fonctions de la prolactine

La fonction principale de l’hormone est de maintenir la capacité de reproduction du corps de la femme. Avec sa quantité normale, elle peut tomber enceinte, mettre au monde et mettre au monde un bébé en parfaite santé, ainsi que l'allaiter avec un sein.

De plus, cette hormone contribue à:

  • développement et formation de glandes mammaires chez les adolescents;
  • la formation de tissu glandulaire dans la poitrine au cours du troisième trimestre de la grossesse;
  • synthèse du lait dans le colostrum;
  • contrôle d'échange d'électrolyte;
  • la contraception au moment de l'allaitement;
  • anesthésie cellulaire;
  • stimuler le premier souffle d'un nouveau-né.

Hyperprolactinémie

L'hyperprolactinémie est une augmentation significative du niveau d'hormone de lactation dans le corps. Pour le corps féminin se caractérise par son nombre accru pendant la grossesse et pendant 6 mois après. Si l'hormone reste élevée même après cette période, il est nécessaire de consulter un médecin.

Les raisons de l'augmentation de l'hormone de stress sont diverses. Cela peut résulter de diverses activités physiques ou de certaines réactions comportementales.

En outre, il est nécessaire d’analyser les effets secondaires de tous les médicaments qu’une personne prend au cours d’une période donnée. Cela s'applique également aux médicaments psychotropes, contraceptifs et même antiémétiques.

La progestérone et son rôle

Si nous analysons ce que sont l'œstrogène et la progestérone, alors la deuxième hormone est totalement dominante du deuxième stade du cycle menstruel. En fonction de sa semaine, la progestérone est également en train de changer. La phase lutéale est caractérisée par son augmentation, tandis que la phase folliculaire, au contraire, est caractérisée par une diminution. Lorsqu'un déséquilibre dans la quantité d'hormone est observé, l'utilisation de progestoglia micronisé naturel est nécessaire.

Si la formation d'œstrogènes se produit dans le corps jaune, produit par les ovaires, la synthèse de la progestérone commence après la destruction du corps jaune. Cela indique une interaction entre ces deux hormones. De plus, avec une quantité insuffisante d'œstrogènes lors de la formation de l'œuf, celui-ci ne pourra pas mûrir.

De ce fait, le follicule n'éclatera pas et la synthèse de progestérone ne commencera pas. Dans la plupart des cas, c’est ce qui provoque l’apparition de divers troubles du cycle menstruel. En outre, la capacité de tomber enceinte est réduite à zéro.

Par conséquent, de nombreux médecins spécialistes prescrivent des injections intramusculaires de progestérone au début de la deuxième phase du cycle. Ils peuvent être remplacés par de la progestérone micronisée, produite sous forme de comprimés ou de gélules.

Causes de la progestérone croissante et décroissante

Selon la semaine du cycle menstruel, la progestérone augmente ou diminue. Cela contribue au fait que:

  • La fécondation a lieu car les œstrogènes et la progestérone, une hormone féminine, contribuent au processus de fixation de l'œuf à l'endomètre. Afin de maintenir la phase lutéale normale, les médecins prescrivent dans la plupart des cas un gel vaginal Kraynon.
  • La menstruation vient.
  • La pression artérielle est normale.
  • Les muscles de l'utérus sont en bonne forme.
  • Les tissus des organes reproducteurs se développent.
  • L'apparence et l'état de la peau sont maintenus dans des conditions normales.

Si la quantité d'hormone dans le corps du beau sexe est insuffisante, elle se manifeste sous la forme des symptômes suivants:

  • douleurs thoraciques, mastodynie, mastopathie fibrokystique;
  • saignements;
  • violation de la menstruation;
  • troubles nerveux et psychologiques;
  • troubles du tractus gastro-intestinal.

Lors de l'observation d'au moins une de ces conditions, il est nécessaire de consulter un médecin pour obtenir de l'aide médicale. Après un examen complet et tous les examens de laboratoire et instrumentaux effectués, le médecin peut vous prescrire un traitement médicamenteux.

Certains experts soutiennent que la prolactine, la testostérone et l'œstrogène (ce que c'est et sa fonction principale, comme vous l'a appris cet article) chez une femme dépendent de la période de l'année. Mais scientifiquement, cette théorie n’a pas encore été confirmée. Néanmoins, on constate depuis longtemps qu'il existe des pics particuliers dans la santé des femmes - alors la probabilité de conception est considérablement accrue ou minimisée. La principale méthode de traitement et de prévention de cette affection est le rapport sexuel régulier.

Conséquences du déséquilibre d'estradiol avec la progestérone

Leur contenu dans un certain rapport permet aux femmes de concevoir et de porter l'enfant en toute sécurité. La violation de cet équilibre entraîne des conséquences désastreuses sous la forme de naissances prématurées, de fausses couches et de grossesses manquées.

Afin de connaître le bonheur de la maternité, chaque femme doit savoir quelles fonctions ces hormones remplissent, ce qui contribue à la violation du rapport des hormones sexuelles et quelles méthodes permettent de rétablir leur équilibre.

Description générale de l'œstrogène

Les œstrogènes sont le nom commun des hormones sexuelles féminines, qui sont également produites dans le corps masculin. Bien que les œstrogènes soient très importants pour les hommes, leur taux et leur concentration dans le sang sont insignifiants.

Ces hormones sont produites par les organes endocriniens suivants:

  • les ovaires et les glandes surrénales chez les femmes;
  • testicules et glandes surrénales chez les hommes.

Les œstrogènes sont synthétisés à partir de la testostérone - l'hormone sexuelle masculine, qui est scindée par l'action d'une enzyme spéciale appelée l'aromatase. Il convient de noter qu'une partie importante de l'œstrogène est produite par le tissu adipeux. Par conséquent, les femmes qui ont très peu de graisse dans leur corps ne peuvent souvent pas devenir enceintes en raison d'une production insuffisante d'œstrogènes.

Dans le sang des femmes, il existe trois types d’œstrogènes:

  • l'œstriol est une hormone produite pendant la grossesse par le placenta fœtal;
  • L'estrone est une hormone produite dans le corps des filles jusqu'à la puberté, ainsi que dans le corps de la femme ménopausée.
  • L'œstradiol est une hormone qui, parmi tous les œstrogènes, est la plus active.

Pour les femmes qui rêvent d'avoir un bébé, le plus important est l'estradiol, dont le taux et la concentration varient en fonction de la phase du cycle menstruel. Un faible taux d'estradiol rend impossible la conception, la grossesse et le portage d'un bébé.

Fonctions d'oestrogène

Les œstrogènes sont essentiels pour chaque fille, fille et femme. Leurs fonctions principales sont les suivantes:

  • au début de la puberté chez les filles, sous l'action de l'œstrogène, des caractéristiques sexuelles secondaires se forment, leur permettant d'être identifiées chez les garçons;
  • sous l'action de l'estradiol chez les filles change le timbre de la voix;
  • les œstrogènes aident à augmenter les glandes mammaires;
  • forment les caractéristiques physiologiques de la figure (forme et taille arrondies);
  • stimuler le processus d'ovulation;
  • avec l’arrivée du nouveau cycle menstruel, l’estradiol contribue à la formation du follicule;
  • préparer la couche interne de l'utérus pour l'adoption d'un ovule fécondé;
  • stimuler une augmentation du tissu glandulaire dans les glandes mammaires;
  • avec le début de la grossesse contribuent au développement normal du fœtus.

Les œstrogènes influencent également l'apparence des femmes. Lorsqu'ils sont suffisamment développés, la peau devient lisse et veloutée, les cheveux s'épaississent et acquièrent une douceur caractéristique. Si la concentration de gomons diminue, les femmes souffrent de divers problèmes dermatologiques.

En outre, les œstrogènes fournissent un déroulement normal d'autres processus dans le corps, par exemple une augmentation du volume osseux ou une stimulation de la formation de cellules du système immunitaire.

Causes du déséquilibre estrogénique

Comme mentionné ci-dessus, le taux d'œstrogène dépend de la phase du cycle menstruel. L'équilibre des hormones peut être perturbé sous l'influence des facteurs suivants:

  • avec le développement de tumeurs hormono-dépendantes dans les ovaires ou les glandes surrénales;
  • avec l'obésité;
  • en cas de dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • dans les maladies du foie;
  • avec syndrome des ovaires polykystiques;
  • dans diverses maladies, dont la formation est influencée par des facteurs génétiques;
  • avec un effort physique excessif.

L’augmentation de la production d’œstrogènes entraîne les effets suivants:

  • manque d'ovulation;
  • gain de poids;
  • infertilité

Au cours de la grossesse, le taux d'estradiol dans le sang d'une femme augmente considérablement car, à ce stade, il est également produit par le placenta. Une diminution de sa concentration indique une insuffisance placentaire, qui devient la cause d'une naissance prématurée ou de la mort du fœtus.

Normes d'œstrogène

La norme de l'estriol pendant la grossesse correspond aux indicateurs suivants:

  • de 6 à 7 semaines - 0,7 à 2,4 nanomoles par litre;
  • de 8 à 9 - 0,8 à 3,5 nanomoles par litre;
  • de 10 à 12 - 2,4 à 8,4 nanomoles par litre;
  • de 13 à 14 - 5,8-15 nanomoles par litre;
  • de 15 à 16-5,5-21 nanomoles par litre;
  • de 17 à 18 - 6,7-25 nanomoles par litre;
  • de 19 à 20 - 7,6-28 nanomoles par litre;
  • de 21 à 22 à 12-41 nanomoles par litre;
  • 23 à 24 - 8,3 à 51 nanomoles par litre;
  • de 25 à 26 - 20 à 60 nanomoles par litre;
  • de 27 à 28-21 à 63,4 nanomoles par litre;
  • de 29 à 30 à 20 à 68 nanomoles par litre;
  • 31 à 32 - 19,6 à 70 nanomoles par litre;
  • 33 à 34 - 23 à 81 nanomoles par litre;
  • de 35 à 36-25-25-101 nanomoles par litre;
  • 37 à 38 - 30-112 nanomoles par litre;
  • de 39 à 40 - 35-111 nanomoles par litre.

La norme d'estrone est directement proportionnelle à la phase du cycle menstruel et correspond aux indicateurs suivants:

  • 14 jours après la fin de la menstruation - de 5 à 9 ng / l;
  • les jours suivants du cycle menstruel - de 3 à 25 ng / l;
  • pendant la grossesse - de 1500 à 3000 ng / l.

Le taux d'estradiol varie également en fonction de la phase du cycle mensuel et de la durée de la grossesse. Le contenu de cette hormone dans le sang doit être conforme aux indicateurs suivants:

  • 14 jours après la fin de la menstruation - de 15 à 160 ng / l;
  • dans la phase ovulatoire - de 34 à 400 ng / l;
  • dans les phases suivantes - de 27 à 246 ng-l;
  • au premier trimestre de la grossesse - de 203 à 3980 ng / l;
  • au deuxième trimestre de la grossesse - de 1005 à 17890 ng / l;
  • au troisième trimestre de la grossesse - de 4353 à 17600 ng / l;
  • pendant la ménopause - de 5 à 30 ng / l.

Description générale de la progestérone

La progestérone est appelée à juste titre l'hormone de la grossesse, car c'est elle qui crée dans le corps des conditions favorables à la fixation d'un ovule fécondé dans l'utérus. À l'avenir, cette hormone assure le développement sans danger de l'embryon.

La progestérone est produite par les organes suivants:

  • les glandes surrénales;
  • le corps jaune des ovaires, qui se forme avec le début de la phase ovulatoire du cycle menstruel;
  • foetus placenta.

Le corps jaune est une glande temporaire qui produit en outre de la progestérone. Il se forme à l'endroit où se trouvait auparavant le follicule qui a libéré l'ovule mature. Après quelques jours, la concentration de progestérone dans le sang atteint des valeurs maximales. Et en l'absence de fécondation, le niveau de l'hormone diminue progressivement au fur et à mesure de la disparition du fonctionnement du corps jaune.

Fonction de progestérone

La progestérone remplit les fonctions suivantes:

  • participe à la préparation de la couche interne de l'utérus en vue de l'adoption d'un ovule fécondé;
  • bloque la production d'œstrogène et, par conséquent, contribue à la cessation de la menstruation en cas de fécondation de l'œuf;
  • a un effet stimulant sur l'utérus, augmentant sa couche musculaire pendant la grossesse;
  • détend les muscles de l'utérus, ne lui permettant pas de se contracter lorsque l'ovule se développe;
  • inhibe le système immunitaire, ne permettant pas le rejet de l'embryon;
  • participe à la formation des glandes mammaires;
  • affecte la pression des vaisseaux sanguins dans le sang;
  • affecte les processus métaboliques dans le corps.

Causes du déséquilibre de la progestérone

La progestérone est une hormone sexuelle dont le taux et la concentration varient en fonction de la phase du cycle menstruel et de la durée de la grossesse. En cas de violation de sa production chez la femme, le cycle menstruel est perturbé, la conception devient difficile, elle devient irritable et émotionnellement instable. Une diminution du niveau de l'hormone pendant la grossesse entraîne inévitablement son interruption spontanée.

Les raisons du déséquilibre de la progestérone sont les suivantes:

  • une perturbation hormonale peut indiquer des néoplasmes dans les ovaires;
  • les maladies rénales et hépatiques peuvent également entraîner un déficit en progestérone;
  • tumeurs surrénales;
  • maladies de la glande thyroïde et d'autres organes du système endocrinien.

Taux de progestérone

La concentration de progestérone dans le sang est variable, car elle est influencée par les phases du cycle mensuel et la durée de la grossesse. En moyenne, il devrait fluctuer dans les paramètres suivants:

  • la première phase du cycle mensuel est de 0,32 à 1,51 nanogramme par ml;
  • la deuxième phase est de 0,76 à 3 nanogrammes par ml;
  • la troisième phase - 5,2-27 nanogrammes par ml;
  • le premier trimestre de la grossesse - 4,7 à 34 ng / ml;
  • la seconde est de 19,5 à 50 nanogrammes par ml;
  • le troisième est de 5,46 à 160 nanogrammes par ml;
  • période climatérique - 0,2-0,79 ng / ml.

Comment déterminer le déséquilibre des hormones

La violation du fond hormonal se reflète toujours dans la condition de la femme. Si le rapport entre l'estradiol et la progestérone est perturbé, il se produit ce qui suit:

  • la femme devient irritable et agressive;
  • elle ressent une fatigue sans cause;
  • elle ne peut pas bien dormir;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • la menstruation est accompagnée d'une douleur intense;
  • les saignements utérins se produisent avant et après la menstruation;
  • la grossesse ne se produit pas du tout ou se termine spontanément aux premiers stades.

Lorsque la carence en progestérone chez les femmes augmente le risque de développer une mastopathie et d'autres néoplasmes dans les glandes mammaires, ainsi qu'une violation des fonctions du tractus gastro-intestinal.

Comment rétablir l'équilibre en œstrogènes et en progestérone

Si la progestérone et les œstrogènes sont au-dessous de la normale, ils peuvent être augmentés à l'aide de comprimés, d'injections ainsi que de moyens transdermiques contenant leurs contreparties naturelles ou artificielles. Cependant, l'utilisation de tels médicaments n'est possible que sur ordonnance. Dans le même temps, il est nécessaire de surveiller en permanence le niveau d'hormones dans le sang au moyen de tests appropriés.

Dans tous les autres cas, vous pouvez restaurer les hormones en utilisant des aliments contenant des phytoestrogènes. Ces produits comprennent:

  • graines de lin;
  • les légumineuses;
  • le chou;
  • houblon;
  • produits laitiers et produits laitiers;
  • poissons et autres fruits de mer.

La plus grande quantité de phytoestrogènes se trouve dans les légumineuses, principalement dans le soja.

La progestérone, à savoir sa contrepartie naturelle, contient des herbes médicinales. Ceux-ci comprennent:

  • le ginseng;
  • la camomille;
  • le tilleul;
  • racine de réglisse;
  • l'arnica;
  • trèfle rouge;
  • graines de plantain.

Les niveaux hormonaux d'estradiol et de progestérone peuvent être réduits en cas de régime pauvre, de régime dur, de surmenage physique et émotionnel. Le taux d'hormones peut être restauré sous réserve des règles suivantes:

  • les femmes doivent manger régulièrement, y compris des aliments sains;
  • Il est recommandé de prendre des compléments de vitamines.
  • un exercice modéré aidera à maintenir un équilibre optimal d'hormones;
  • les femmes doivent se débarrasser des mauvaises habitudes, en particulier du tabagisme et de l'abus d'alcool;
  • limiter l'utilisation de thé noir fort et de café;
  • Les plantes médicinales à base de menthe et d’agride aident à calmer le système nerveux.

Conclusion

L'estradiol et la progestérone sont les hormones les plus importantes pour les femmes en âge de procréer. Ils contribuent à la préservation de la fonction de reproduction et ont un impact direct sur la conception et la maternité.

Cependant, tous les processus se produisant dans le corps sont interdépendants. Par conséquent, un changement dans la norme d'une hormone peut entraîner un déséquilibre hormonal général.

Pour éviter les problèmes de santé, il est recommandé aux femmes de contrôler périodiquement le niveau de tous les groupes d'hormones et de consulter régulièrement un gynécologue et un endocrinologue. Ainsi, il sera possible de maintenir le rapport optimal entre toutes les hormones et de retarder la ménopause - une période appelée vieillesse physiologique.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Étonnant, cet ambre si ensoleillé et attirant, que beaucoup ne voyaient auparavant que comme un ornement, s'est révélé être également un médecin magnifique et même un biostimulateur, dont les possibilités mystérieuses sont décrites dans la littérature ancienne du passé lointain.

Thyrotoxicose (hyperthyroïdie) - dysfonctionnement de la thyroïdeLe terme "hyperthyroïdie" désigne les patients présentant des signes cliniques et des modifications des tests de laboratoire.

Comment vérifier la glande thyroïde et quel médecin la traite?La glande thyroïde, l'un des organes centraux du système endocrinien du corps, est située dans la zone du cou, à l'emplacement de la trachée.