Principal / Enquête

Que fait l’endocrinologue à la réception: la méthode de travail de la consultation

L'endocrinologue s'occupe du traitement des maladies résultant de certaines perturbations du travail des glandes endocrines. Actuellement, ce spécialiste traite de nombreuses maladies, ce qui explique sa popularité parmi toutes les autres spécialisations. Cela soulève plusieurs questions importantes: que fait l'endocrinologue à la réception? Comment diagnostique-t-il et traite-t-il une maladie, quels tests il prescrit?

Qu'est-ce qu'un endocrinologue?

Dans un premier temps, il est utile d’examiner ce qu’est l’endocrinologie, puis de passer en douceur à la question des fonctions d’un médecin dans ce domaine. L'endocrinologie est une branche entière de la médecine consacrée à l'étude du système endocrinien, qui comprend les glandes endocrines, à savoir la glande thyroïde, le pancréas, les glandes surrénales, etc.

Naturellement, un endocrinologue est un médecin qui s’occupe de prévenir et de traiter directement les maladies résultant de la perturbation des organes susmentionnés.

Maladies traitées par l'endocrinologue

Les endocrinologues ne traitent pas toutes ces maladies, mais nombre d'entre elles sont les plus répandues parmi les populations du monde entier.

  1. Le diabète sucré est l'affection la plus courante, se manifestant par l'absence partielle ou totale de l'hormone insuline.
  2. L'obésité est une maladie fréquente caractérisée par une accumulation importante de tissu adipeux dans le corps, pouvant entraîner de graves complications.
  3. Hypothyroïdie - la maladie apparaît en violation de la fonction thyroïdienne en raison du manque d'hormones spécifiques de cet organe.
  4. Diabète insipide - la maladie est extrêmement rare, mais nécessite une attention particulière du patient, car ses reins sont altérés.

Entre autres choses, l’endocrinologue est tenu d’examiner les femmes enceintes car, au cours de cette période, la femme subit une défaillance hormonale pouvant entraîner des problèmes pour le travail des glandes endocrines.

Le fait que les endocrinologues chez la femme enceinte fassent l’objet de discussions approfondies, soyez donc attentif au matériel utile pour vous.

Accueil de l'endocrinologue

Comme vous pouvez le constater, un médecin spécialisé dans ce domaine doit comprendre de nombreuses maladies, chacune d’elles ayant ses propres spécificités. L'auto-traitement de n'importe quelle maladie ne fera qu'aggraver la situation. Par exemple, un patient diabétique devra bientôt faire face à des complications (insuffisance rénale, gangrène, destruction des vaisseaux sanguins), s'il n'a pas l'expérience d'un endocrinologue. Il en va de même pour les personnes souffrant d'obésité, car un traitement inadéquat entraînera un dysfonctionnement du cœur, des reins, etc.

Olga Viktorovna, endocrinologue hautement qualifiée, reçoit des patients atteints de l'une des maladies endocriniennes. Cet endocrinologue est considéré comme l'un des meilleurs spécialistes de Moscou, puisqu'un véritable professionnel connaît non seulement la théorie, mais applique également ses connaissances dans la pratique.

Tous les patients d'Olga Viktorovna peuvent donner leurs recommandations sur l'excellent travail de ce médecin.

Que fait l'endocrinologue à la réception?

Quelles actions sont effectuées lors de la consultation?

  • Tout d'abord, le patient est examiné. À la réception, le médecin demande ce qui préoccupe la personne depuis le moment où il a constaté des écarts par rapport à la norme. Le médecin identifie les symptômes qui indiquent indirectement la présence de problèmes associés à la perturbation des glandes endocrines.
  • L'endocrinologue mesure la taille et le poids du patient, prend en compte la proportion de repli du corps.
  • Le médecin devrait sonder la glande thyroïde.
  • Un spécialiste examine les membres inférieurs d'une personne.

S'il y a une pathologie, le médecin envoie le patient pour un examen plus approfondi, ce qui est impossible sans l'utilisation d'un équipement spécial. En règle générale, il s'agit des ultrasons de la glande thyroïde, des ultrasons des vaisseaux des membres inférieurs, etc.

Quels tests doivent réussir?

Bien sûr, ne pas se passer d'une analyse générale du sang et de l'urine. Vous devrez également passer un test de glycémie, car dans le cas du diabète sucré, le taux de sucre dans le sang peut être trop élevé.

Avec les résultats du test obtenus, vous devrez à nouveau prendre rendez-vous avec un endocrinologue. Les actions ultérieures du spécialiste dépendront des résultats des analyses. Peut-être que le patient sera référé pour un examen supplémentaire, une échographie ou un traitement spécifique lui sera prescrit. Il est également possible qu'une personne doive subir un traitement hospitalier pendant son hospitalisation pendant un certain temps.

Que fait l'endocrinologue lors de la consultation?

Dans certains cas, les gens s’inscrivent pour une consultation avec un endocrinologue. La Docteure Olga Viktorovna fournit des conseils professionnels sur toutes les questions liées au dysfonctionnement du système endocrinien.

Vous recevrez des réponses compétentes à toutes les questions qui vous dérangent. Peut-être êtes-vous simplement atteint de diabète ou êtes-vous confronté à un problème tel que l'obésité? Ne désespérez pas et ne vous soignez pas, ce qui ne mènera à rien de bon. Contactez ce spécialiste qui donnera des recommandations utiles et vous prescrira le seul traitement correct.

Endocrinologue pendant la grossesse

Que fait un endocrinologue pendant la grossesse?

  1. Premièrement, le médecin prescrit des tests sanguins et urinaires généraux, ainsi que des tests sanguins pour le sucre.
  2. Le médecin ressent la glande thyroïde de la femme pour son augmentation possible.
  3. Spécialiste prescrit une échographie de la thyroïde et un test sanguin pour les hormones.

Il convient de rappeler que le niveau d'hormones peut affecter le cours de la grossesse. Vous devez donc surveiller la santé et le bon fonctionnement de tout le système endocrinien au cours de cette période.

Sur Internet, vous pouvez regarder une vidéo montrant l'endocrinologue à la réception. Si vous avez vu au moins certains des symptômes de la maladie endocrinienne, vous devez immédiatement contacter un médecin expérimenté. La détection de la maladie à un stade précoce augmente les chances de l'efficacité de son traitement, tandis que l'auto-traitement aura des conséquences tristes.

L'endocrinologue professionnelle Olga Viktorovna est toujours prête à vous recevoir dans son bureau. La santé endocrinienne est la garantie de votre vie longue et heureuse.

Toute perturbation du système endocrinien ne doit pas être ignorée. Au premier.

Un endocrinologue qualifié aide à faire face à toutes les maladies endocriniennes.

Le diabète sucré fait référence aux maladies qui ne peuvent pas être laissées sans surveillance médicale. V.

Endocrinologue pendant la grossesse

Un endocrinologue au centre Sandemexpert de Moscou (CAO, station de métro Baumanskaya) est un point d’examen indispensable pendant la grossesse, qui permettra d’éviter le développement du diabète gestationnel et d’autres maladies qui nuisent à la santé de l’enfant. Vérifiez que les hormones en sont encore au stade de la planification chez les enfants, car la défaillance de l’un des composants du système endocrinien modifie le travail de l’ensemble du système reproducteur, ce qui peut entraîner un risque d’échec de la grossesse.

Pourquoi ai-je besoin d'un endocrinologue pour les femmes enceintes?

Lorsqu'une femme attend un bébé, son système endocrinien est fortement influencé par les hormones, ce qui signifie que la probabilité d'un déséquilibre hormonal augmente. L'observation chez un endocrinologue pour femmes enceintes permet une détection rapide et, surtout, une correction précoce des anomalies du fonctionnement de la glande thyroïde, de l'hypophyse et de la glande pinéale. Cela aidera à éviter le développement de la maladie chez le bébé.

Un déséquilibre hormonal chez la future mère peut provoquer une douleur intense dans le bas de l'abdomen, des saignements, un accouchement précoce et même une fausse couche. Un tel échec peut également entraîner un travail faible et, dans la période post-partum, affecter le processus de lactation, la contraction de l'utérus et la récupération générale après l'accouchement. Le manque d'hormones en déséquilibre affecte négativement le développement du système nerveux chez le bébé. Le diabète gestationnel est particulièrement dangereux pour la mère et son bébé. Premièrement, une femme peut ne pas être consciente de sa présence avant le test de glycémie et, deuxièmement, 50% des femmes enceintes atteintes de diabète gestationnel développent un véritable diabète sucré au fil du temps. À risque de développer ce type de femmes diabétiques:

  • avec l'obésité
  • diabète chez les parents,
  • marée haute
  • diabète dans une grossesse passée
  • fausses couches
  • mortinaissance
  • histoire lourde dans le domaine de la gynécologie.

Quel est le déséquilibre hormonal dangereux pour le bébé? L'incapacité à obtenir de l'insuline du corps de la mère provoque une hyperinsulinémie, caractérisée par une asphyxie du fœtus, une augmentation des blessures pendant l'accouchement, une hypoglycémie chez les nourrissons et la naissance d'un enfant de plus de 4 kg. Le médecin découvre la perturbation du système hormonal à l'aide d'un test sanguin, d'une échographie, d'un test d'urine et d'un test de diabète gestationnel (lorsque la future mère reçoit du sang à intervalles réguliers avant et après la consommation de glucose).

Quand consulter un médecin

Le test de dépistage pour les femmes enceintes est généralement prescrit pour la semaine 24-28. À haut risque de développer un diabète, l’endocrinologue écrit un test de charge immédiatement après l’enregistrement. En cas de résultat négatif, le test est répété à 32-34 semaines. En cas de résultat positif, un test de tolérance au glucose avec une charge de 100 g de glucose est utilisé pour confirmer le diagnostic. L'un des symptômes indiquant une violation du travail dans le système endocrinien chez les femmes enceintes est une forte augmentation du poids corporel ou, à l'inverse, l'absence de gain de poids en général. Une femme dans cet état a constamment soif, le volume d'urine augmente tandis que l'appétit et l'activité diminuent.

L'irritabilité constante, les larmoiements et l'humeur dépressive sont également des marqueurs d'un possible trouble hormonal. N'écrivez pas de tels sentiments sur les aléas des femmes enceintes. N'ayez pas peur de parler de sentiments désagréables et de maladies à votre médecin, prenez soin de votre état émotionnel, moins nerveux.

Questions populaires

Ceci est un diabète, c'est une violation de la perception du glucose par une femme, révélée pendant la grossesse. Cela est dû à une forte augmentation des hormones au cours de la gestation, à cause de laquelle les cellules du corps perdent leur sensibilité à leur propre insuline. Le diabète gestationnel doit être pris très au sérieux, car il est probable que le diabète de type 1 ou de type 2 se développe pendant la grossesse.

Oui, il est important de consulter un endocrinologue lors de la planification de la grossesse, car le système endocrinien a un impact énorme sur le développement du corps et du fœtus de la femme. Imperceptibles à première vue, les violations du système endocrinien de la mère peuvent causer de graves malformations mentales et physiques chez le bébé.

Endocrinologue - de qui il s’agit et qui guérit. Pour les maladies endocriniennes, un endocrinologue vous aidera.

Si vous soupçonnez une pathologie de la glande thyroïde, contactez un spécialiste. C'est là que le patient prend conscience de ce qu'est l'endocrinologie et de la dangerosité des maladies de cette région. Les pathologies du système endocrinien violent les hormones et, en l'absence de traitement, entraînent des conséquences graves pour la santé.

Qui est l'endocrinologue

Lorsque le dysfonctionnement de la thyroïde sans médicament, ne faites pas. Seul un spécialiste peut les assigner. L'endocrinologue travaille de manière fructueuse dans une direction donnée, vérifie les fonctions des organes internes produisant des hormones ou contrôlés par ceux-ci. Nous parlons de la thyroïde, du pancréas, du thymus et des glandes génitales, des glandes surrénales, de l'hypothalamus, de l'hypophyse, du corps pinéal. La correction du déséquilibre hormonal est la tâche principale d’un endocrinologue qui traite en toute sécurité les patients adultes et les enfants.

Qu'est-ce que l'endocrinologue traite?

Le spécialiste en endocrinologie exerce ses activités dans deux domaines principaux: l’endocrinologie pédiatrique et la diabétologie. Le premier groupe couvre la catégorie d'âge des enfants et des adolescents qui, sur fond de déséquilibre hormonal, ont des problèmes de développement sexuel. La deuxième direction, qui fait de l'endocrinologue, couvre de telles pathologies aiguës et chroniques telles que le diabète et les complications qui peuvent causer une maladie caractéristique. La maladie est difficile à traiter, peut être congénitale, acquise.

Les autres groupes de maladies traitées par l'endocrinologue sont présentés ci-dessous:

  1. Acromégalie - production accélérée d'hormone de croissance.
  2. Maladie d'Itsenko-Cushing avec des dommages étendus aux fonctions des glandes surrénales.
  3. Diabète insipide Diabète de la forme acquise dans le contexte des maladies évolutives de l'hypothalamus et de l'hypophyse.
  4. La thyroïdite auto-immune est une maladie lorsque la glande thyroïde devient pathologiquement élargie en présence d'une carence en iode.
  5. Pathologie avec altération progressive du métabolisme du calcium.
  6. L'obésité, qui survient également chez les femmes, les enfants et les hommes sur fond de déséquilibre hormonal.
  7. L'ostéoporose est un diagnostic qui s'accompagne d'une diminution de la densité des structures osseuses sur fond de perturbation de la concentration d'hormones.

A qui s'adresse l'endocrinologue

Si le patient ressent une intolérable sensation de soif, tout en se plaignant de mictions fréquentes, il est possible qu'une telle maladie endocrinienne, telle que le diabète insipide, prévale dans son corps. Dans une situation aussi difficile, l'endocrinologue aidera à savoir qui il est et ce qui guérit est déjà connu. N'hésitez pas à visiter, sinon la maladie devient chronique. Par conséquent, une visite chez un endocrinologue est appropriée dans les tableaux cliniques suivants:

  • syndrome adrénogénital;
  • maladies auto-immunes;
  • dysfonctionnement du cortex surrénalien;
  • nodules dans la glande thyroïde;
  • insuffisance surrénale aiguë et chronique;
  • trouble du métabolisme lipidique.

Endocrinologue - ce qui traite les femmes

Le plus souvent, un spécialiste des maladies des glandes endocrines est nécessaire à la belle moitié de l’humanité, en particulier en âge de procréer. L'endocrinologue est le premier spécialiste topique, le gynécologue est le deuxième. De tels médecins étroitement spécialisés en duo traitent avec succès le déséquilibre hormonal du corps féminin, normalisent le système reproducteur. De même, aider à faire face aux maux des jeunes filles et des jeunes filles pendant la ménopause. Plus en détail, chez les femmes, un endocrinologue traite de telles maladies:

  • diabète de type 1;
  • diabète insipide;
  • thyroïdite auto-immune;
  • violation du cycle menstruel;
  • syndrome préménopausique;
  • problèmes d'allaitement;
  • un excès d'hormones mâles chez les femmes;
  • néoplasie endocrinienne multiple;
  • kystes bénins ou tumeurs malignes de la glande thyroïde.

Endocrinologue - ce qui guérit chez les femmes enceintes

Il est souhaitable de vérifier le fonctionnement de la glande thyroïde même lors de la planification d'une grossesse, sans quoi la récurrence de la pathologie surrénalienne, par exemple, peut être exacerbée lorsque le fœtus est en train de naître dans le contexte d'une restructuration radicale du fond hormonal. Ceci est une condition dangereuse qui peut affecter le développement intra-utérin. Par conséquent, il est nécessaire d'être inscrit auprès du médecin, de subir en permanence un examen, d'effectuer une série de tests de laboratoire pour la correction ultérieure des paramètres biochimiques. Chez les femmes enceintes, un endocrinologue traite de telles pathologies:

  • diabète sucré;
  • l'hypothyroïdie;
  • thyrotoxicose;
  • cancer de la thyroïde;
  • tumeur surrénale (cancer).

Endocrinologue - ce qui traite les hommes

Les représentants du sexe fort, également, se tournent vers ce médecin et visitent également l'urologue dans le complexe. Ces spécialistes étroits savent exactement quoi faire en cas de symptomatologie prononcée des pathologies du système endocrinien. Tout d'abord, il est nécessaire d'examiner le foyer présomptif de la pathologie, puis de passer immédiatement au traitement. Endocrinologue pour les hommes aide dans de tels tableaux cliniques:

  • apudomas;
  • la nezidioblastose;
  • déficit en androgènes chez les hommes;
  • métabolisme inadéquat du calcium dans le corps;
  • Dispituarisme pubertaire des jeunes.

Un endocrinologue qui soigne les enfants

Sous l'influence de facteurs externes et internes, un déséquilibre hormonal peut également être observé chez un enfant. La réception de préparations médicales avec une thyroïde malade est strictement limitée; par conséquent, avec des symptômes caractéristiques, il est nécessaire de solliciter un rendez-vous avec un médecin spécialisé. Il est nécessaire de contrôler la thyroïde car, à un âge aussi jeune, il s’agit d’un organe très fragile du corps de l’enfant. Chez l’enfant, l’endocrinologue traite de telles pathologies étendues:

  • le nanisme;
  • gigantisme;
  • goitre diffus;
  • gigantisme cérébral;
  • hypothyroïdie et hyperthyroïdie;
  • Maladie d'Itsenko-Cushing.

Enquête de l'endocrinologue

La première étape consiste à contacter un spécialiste. Le médecin n’examinera pas seulement le patient mais prendra également une décision en ce qui concerne le diagnostic ultérieur, un traitement réussi avec des méthodes conservatrices. Faire cela rapidement, éliminer le développement chronique de telles pathologies dangereuses. L’examen primaire chez l’endocrinologue n’est qu’un début, le médecin s’intéresse principalement à une série de tests de laboratoire visant à déterminer les caractéristiques du fond hormonal dans un tableau clinique donné. Il s'agit d'un test sanguin pour les hormones et le sucre, qui vérifie le diabète.

Examen par un endocrinologue

S'inscrivant pour un rendez-vous avec un spécialiste, le patient doit comprendre ce qui l'attend. Le premier examen effectué par l’endocrinologue prévoit la collecte de données sur l’anamnèse, l’examen externe du patient clinique, une étude plus détaillée de l’histoire de la maladie. Ensuite, un spécialiste au profil spécifique sonde la glande thyroïde enflammée à la recherche de nodules et de néoplasmes étrangers et donne un avis médical préliminaire sur la maladie prédominante. L’analyse du sucre et des hormones confirme toutes les suspicions médicales, mais pour être sûr, le médecin recommande une échographie de la thyroïde.

Vidéo: ce que fait l'endocrinologue

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Endocrinologue pour femme enceinte et bébé

Comment est l'endocrinologue d'accueil? Pourquoi devrait-il rendre visite à une femme enceinte? Quels tests doivent être effectués avant la première réception d'un endocrinologue?

Comment est l'endocrinologue d'accueil? Pourquoi devrait-il rendre visite à une femme enceinte? Quels tests doivent être effectués avant la première réception d'un endocrinologue?

Nous avons demandé à répondre à ces questions et à d'autres qui concernent les mères, un endocrinologue de la plus haute catégorie, Victoria Zagvozdkina.

Victoria Valerievna est diplômée de l'institut médical de l'état de Vladivostok. Dans la spécialité "Endocrinology" a la plus haute catégorie médicale.

Expérience en endocrinologie depuis 23 ans. Elle a longtemps travaillé à l'hôpital municipal Verkhnepyshminsky, à l'origine des écoles de maîtrise de soi pour les patients atteints de diabète. Puis, environ 10 ans, elle travailla dans des cliniques privées. Dépistage de masse effectué pour l'identification des maladies de la glande thyroïde. Travaille actuellement comme endocrinologue à la clinique familiale.

- Le médecin écoute toutes les plaintes de la patiente, recueille des informations sur toutes les maladies de la femme et de ses proches, les précédentes grossesses et les accouchements éventuels. La photo est déjà en train de prendre forme à partir de ces données, ce qui doit être particulièrement noté lors de l'examen. Ensuite - un examen habituel par un médecin endocrinologue pour identifier / éliminer les symptômes d’une possible maladie, où la glande thyroïde doit se sentir, les ganglions lymphatiques sont vérifiés, le pouls et la pression artérielle mesurés. Après l'examen, le médecin prescrit les tests nécessaires, qui peuvent inclure un examen hormonal, une échographie de la glande thyroïde, etc. Après l'examen, une nouvelle admission est nécessaire, le médecin évaluant les résultats de l'examen.

- Quelles maladies endocriniennes peuvent survenir pendant la grossesse? Quels tests doivent être effectués avant la première réception d'un endocrinologue?

- La santé du système endocrinien dépend en grande partie du succès de la grossesse, de la sécurité du fœtus et de la naissance d’un enfant en bonne santé. Même si une femme était complètement en bonne santé avant la grossesse, malheureusement, la position de la future mère peut souvent provoquer ou activer diverses maladies.

La maladie endocrinienne la plus courante chez la femme enceinte est le diabète sucré de grossesse, une maladie caractérisée par une augmentation de la glycémie. Une DSG non contrôlée peut entraîner l'apparition d'une toxicose tardive chez la femme enceinte, d'infections du système urogénital et d'une naissance prématurée. Et surtout, une augmentation du taux de sucre dans le sang chez la mère entraîne 2 fois plus souvent des complications dans le développement du fœtus. Les maladies de la glande thyroïde chez une femme enceinte peuvent également entraîner diverses violations du déroulement de la grossesse.

Très important! L'une des causes de retard mental chez le nouveau-né (comme le notent les experts de l'OMS) est précisément la pathologie de la glande thyroïde. Par conséquent, une fois encore, une visite chez un endocrinologue pendant la grossesse, la détection précoce des problèmes et un traitement adéquat en temps voulu sont la clé du bien-être d’un enfant et de sa mère.

Avant de rendre visite à l’endocrinologue, il est nécessaire de faire un don de sang pour le sucre et la TSH, qui est généralement prescrit par le médecin-gynécologue lorsqu’une femme est enregistrée.

- Diagnostic: AIT sur le type hypothyroïdien. J'accepte L-thyroxin à raison de 100. La TSH est maintenant dans les limites normales. Est-il nécessaire d'ajouter des suppléments d'iode pendant la grossesse? Si oui, à quelle posologie.

- Pendant la grossesse, il faut prendre des préparations à base d'iode, car il est important d'éliminer la carence en cet oligo-élément pour le bon développement du fœtus. Une autre chose est que vous devez être plus prudent avec la dose d'iode, afin de ne pas nuire à la mère. En règle générale, avec cette pathologie de la glande thyroïde, des doses sous-quotidiennes de 100 à 150 µg par jour sont recommandées.

- Si vous prenez L-thyroxin 0,25 pendant la grossesse, quelle est la probabilité que la glande thyroïde cesse de fonctionner et que vous deviez boire une hormone toute la vie après la naissance?

- L-thyroxin ne crée pas de dépendance et ne bloque pas le travail de sa propre glande thyroïde. La question est que s'il est nommé, il y a probablement actuellement un manque de production d'hormones thyroïdiennes. Tout dépend de ce qui se passera ensuite: la maladie progressera ou, après la naissance, tout reviendra à la normale. Il est important d'être supervisé par un médecin.

- Une hypothyroïdie est-elle diagnostiquée en endocrinologie lorsque la TSH revient à la normale et à un taux constant de ST4?

Si la TSH et la CT4 sont revenues à la normale après un traitement de substitution, alors non. Le diagnostic d'hypothyroïdie demeure. Si le fond hormonal est normal sans médicament, le diagnostic est supprimé.

- À quel âge il est souhaitable de montrer l'enfant à l'endocrinologue, si la mère a l'hypothyroïdie.

- L'enfant est surveillé par un pédiatre et vérifie si le bébé se développe en fonction de son âge. Montrer les besoins du spécialiste en cas de suspicion de médecin pour pathologie endocrinienne. Je recommande de contacter l'endocrinologue de façon indépendante déjà à l'adolescence, pendant la puberté, c'est pendant cette période que le déséquilibre hormonal commence le plus souvent à se manifester.

- Dans la grossesse mettre le diabète gestationnel. Assis sur un régime, le sucre 4,5 sur le mètre était. Maintenant un enfant de 10 mois sur le GW. Sucre 5. régime n'a pas observé les 3 derniers mois. Il n'y avait pas de problèmes de sucre avant la grossesse. Pourquoi le sucre reste-t-il élevé? Et est-il nécessaire de consulter un endocrinologue?

- Le sucre 5, 0 mm / l est élevé pendant la grossesse, dans les autres périodes de la vie, nous traitons ce niveau différemment. Mais vous devez consulter un endocrinologue, car Une simple mesure de la glycémie ne donne pas une image complète de l’état du métabolisme des glucides. Le plus souvent, le DSG passe après l'accouchement, mais il arrive que la maladie se développe.

- J'ai un diagnostic d'AIT, j'accepte l'eutirox 25. Comment se préparer à la grossesse et en quoi la maladie affecte-t-elle le risque de conception et de procréation?

Il est très bon que vous envisagiez de vous préparer à la grossesse. Ceci est particulièrement important en cas de maladie. En effet, l’hypothyroïdie non compensée peut interférer avec la conception, ainsi qu’avec le début de la grossesse, il existe des risques de fausse couche à différents moments. Et plus important encore, le manque d'hormones thyroïdiennes peut nuire au bon développement du fœtus et réduire ses capacités intellectuelles. Si l'hypothyroïdie est pleinement compensée, la grossesse surviendra, elle se déroulera normalement et un bébé en bonne santé naîtra.

Vous devez passer tout le complexe thyroïdien, faire une échographie de la glande thyroïde et consulter un endocrinologue. Le médecin sélectionnera la dose optimale de médicament en tenant compte de tous les risques et élaborera un programme de surveillance. Je vous souhaite santé et bonheur!

- Mon mari a le diabète de type 1 et est tombé malade en 2014 à l'âge de 29 ans. Mon fils a également souffert de diabète de type 1 en 2015 à l'âge de 5 ans, ainsi que d'hypothyroïdie à la naissance. Dites-moi, est-il possible d'avoir un deuxième enfant et, si oui, comment se préparer correctement?

Le diabète sucré de type 1 est une maladie à prédisposition héréditaire. Il existe des gènes et des régions de gènes qui, avec une certaine combinaison, augmentent le risque de développer la maladie. Pour que la maladie se développe, elle nécessite des facteurs provocateurs et un degré de risque élevé. Il n'est pas nécessaire qu'une personne ayant un risque de développer un diabète en devienne malade. Dans votre famille, où 2 personnes sont déjà malades, le risque est d'environ 9,5% (il s'agit des données d'une étude de 16 ans). Vous pouvez essayer de maximiser l’impact sur ces "facteurs provocateurs" notoires: la prévention des infections intra-utérines et des maladies virales de la mère pendant la grossesse; prévention de certaines infections virales chez les enfants, notamment la rubéole, la rougeole, la parotidite, la varicelle; traitement opportun des foyers d'informations chroniques; allaitement prolongé (12 mois); restriction de l'utilisation des glucides "rapides" pour réduire la charge sur le pancréas. Lors de la naissance d'un enfant, il est possible de mener une étude génétique de certains gènes afin d'évaluer les risques possibles. Santé à ta famille!

- Dans la deuxième grossesse, mettez GDM. Le premier n'était pas. La seconde a été interrompue à la semaine 20. Est-il probable que la prochaine grossesse soit avec GDM?

- Malheureusement, il existe une telle possibilité. Néanmoins, les méthodes modernes de diagnostic et de traitement permettent de maîtriser les indicateurs du métabolisme des glucides et de réduire les problèmes de grossesse et d'accouchement.

- La fille a des kystes dans la glande thyroïde. Ils ont bu l'année de la yodmarine. Mais ils ont seulement augmenté.

- Votre fille a besoin d'une surveillance constante par un endocrinologue.

- Si, après l'accouchement (3 mois), une somnolence constante, une fatigue ainsi qu'un état de larmoiement peuvent-ils dépendre de problèmes d'hormones ou s'agit-il d'un état normal après l'accouchement? Si cela vaut la peine de vérifier, alors quels tests passer avant une visite chez l’endocrinologue?

- Les symptômes que vous décrivez peuvent être associés à des modifications des niveaux hormonaux. Et, malheureusement, après l'accouchement, de telles situations ne sont pas rares. Avant de prendre un endocrinologue, vous devez passer les hormones thyroïdiennes: TSH, CT3, CT4 et TPO.

- En 2010, l'hypothyroïdie a été diagnostiquée. Avec l’alignement des hormones, la grossesse tant attendue a commencé. À la fin du terme, les genoux ont commencé à se contracter. Les médecins ont dit en plaisantant que les femmes enceintes doivent penser moins. Jusqu'à aujourd'hui, le resserrement n'est pas passé. Les chirurgiens sur la radiographie du genou ne voient pas le problème. J'associe le resserrement au travail thyroïdien. Pensez-vous qu'un endocrinologue peut m'aider dans cette affaire, quels examens doivent être approfondis? J'ajouterai à propos de mes genoux, ils ne me dérangent pas en principe, mais il y a de la douleur lorsque les charges le font.

- Le resserrement des genoux avec le travail de la glande thyroïde n'est pas associé. Je recommande de vérifier le métabolisme calcium-phosphore. Avant de prendre un endocrinologue, vous pouvez passer à l’avance au calcium ionisé, au phosphore, à la vitamine D et il est également préférable de subir un test sanguin commun, la CRP.

La clinique familiale est une clinique multidisciplinaire où des spécialistes sont consultés (départements adultes et enfants); gestion de la grossesse; diagnostics par ultrasons, diagnostics fonctionnels; diagnostic de laboratoire; manipulations thérapeutiques; cosmétologie; salle de traitement, massage.

Notre principe de base - votre santé est notre vocation!

Adresse: Ekaterinburg, st. Klyuchevskaya 15
Téléphone: +7 (343) 385-72-71, +7 (900) 043-08-86
E-mail: [email protected]

Il y a des contre-indications. La consultation est nécessaire.

Endocrinologue pendant la grossesse qui ressemble?

J'ai regardé le niveau de sucre pour une raison quelconque

hormones thyroïdiennes et sucre.

ganglions lymphatiques, glande thyroïde, poids, taille, imt, peut empoisonner, donner du sang pour des hormones

Il examine les tests, demande s'il y a du diabète dans la famille, etc. Il ressent la glande thyroïde.

Je ne me souviens pas exactement comment je me sentais le cou, puis j’ai parlé du rôle de l’iode dans le corps du bébé, que se passerait-il si il y avait une pénurie de iode?

Analyses. Ils ont été envoyés à la dernière grossesse, lorsqu'une hormone a été réduite. Quand je suis arrivé chez le médecin, j'étais déjà normal. J'ai posé des questions sur la maladie thyroïdienne dans la famille, senti le cou et c'est tout.

5 médecins pour femmes enceintes: ophtalmologiste, endocrinologue et autres. Quel trimestre?

Médecins pour la future mère: quoi et quand. Visites de planification chez des spécialistes

Le médecin principal qui observe une femme pendant la grossesse est bien sûr un obstétricien-gynécologue. Mais il existe d'autres spécialistes souhaitant rendre visite à la future mère. “Pourquoi, parce que rien ne me dérange?” - beaucoup de femmes sont perplexes. Cela devrait être fait car la grossesse peut activer certaines maladies que la future mère a déjà oubliées ou ne connaissait pas du tout.

Thérapeute

Dès le premier jour de la grossesse et jusqu'à la fin du post-partum, les futures mères ainsi que l'obstétricien-gynécologue sont également supervisés par un médecin généraliste, spécialiste de diverses maladies internes. Ce médecin aide à prévenir et à guérir la pathologie du cœur, des poumons, des reins et du système digestif. Si la future mère a déjà des maladies d'organes internes, le thérapeute aidera à les corriger.

Cependant, non seulement les femmes atteintes de maladies chroniques, mais également les futures mères qui se considèrent pratiquement en bonne santé, devraient également consulter un thérapeute. Le fait est que la charge sur les organes internes pendant la grossesse augmente de nombreuses fois et l'observation du thérapeute qui dirige réellement la grossesse en collaboration avec l'obstétricien-gynécologue aide à prévoir les maladies et les complications et à les éliminer. Visitez le thérapeute pendant la grossesse devrait être 1-3 fois.

Otolaryngologue

Un oto-rhino-laryngologiste (ou médecin des oreilles, du nez et de la gorge) est nécessaire pour prévenir et traiter les maladies infectieuses chroniques et aiguës telles que l'amygdalite, la pharyngite, la rhinosinusite (rhinite), l'otite moyenne. Après tout, non seulement le mal de gorge et l'écoulement nasal sont désagréables, mais ils peuvent également affecter l'état du futur bébé. En outre, un oto-rhino-laryngologiste déterminera la respiration nasale de la future maman, examinera son audition et diagnostiquera les modifications congénitales et acquises des organes ORL.

Qu'est-ce que tout cela a à voir avec la grossesse? Le plus direct. Par exemple, une violation de la respiration nasale pendant un rhume affecte l'état général d'une femme enceinte, entraînant une fatigue accrue, des maux de tête et un sommeil agité. Tous les médicaments utilisés pour traiter le rhume ne peuvent pas être utilisés pendant la grossesse, et l’otolaryngologiste vous indiquera les fonds nécessaires.

Ophtalmologiste

L'ophtalmologiste examine l'acuité visuelle de la future mère, l'état du système optique de l'œil (présence de myopie, d'hypermétropie, d'astigmatisme). En outre, l'ophtalmologiste déterminera s'il y a des changements pathologiques dans le fond d'œil ou d'autres maladies oculaires courantes. Parfois, pour une étude plus approfondie des parties périphériques de la rétine, le médecin enterre des gouttes spéciales dans les yeux afin d’élargir la pupille. Habituellement, un ophtalmologiste examine une femme dans les trimestres I et III de la grossesse ou, si nécessaire, une fois par trimestre. Après l'examen, l'ophtalmologiste tire une conclusion sur la possibilité d'un accouchement naturel ou sur la nécessité d'une intervention chirurgicale (césarienne).

Pour recevoir un ophtalmologiste, vous devez vous préparer: emportez avec vous des lunettes ou des lentilles de contact (si la future mère les utilise) et les données des examens antérieurs.

Endocrinologue

Pendant la grossesse, le travail des glandes endocrines, en particulier de la thyroïde, chez une femme change - elle doit fonctionner «à deux». Après tout, la glande thyroïde de l’enfant acquiert la capacité d’accumuler de l’iode et de synthétiser des hormones de façon indépendante à partir de la 10–12 e semaine de grossesse. Elle est complètement formée et active dès la 16–17 e semaine. Jusqu'à ce moment, la glande thyroïde du bébé existe grâce aux hormones de la mère. Et ceci est un organe très important - il affecte l'intelligence de l'enfant à naître. Et si au cours du premier trimestre, une femme souffre d'un déficit en hormones thyroïdiennes (et on le trouve maintenant très souvent), cela peut entraîner une diminution de l'intelligence de l'enfant à l'avenir. Par conséquent, pendant la grossesse, il est très important de contrôler le fonctionnement de la glande thyroïde - cette responsabilité incombe à l’endocrinologue.

Génétique

Un généticien est un spécialiste qui identifie diverses pathologies congénitales ou chromosomiques. Le risque d'apparition de certaines maladies chromosomiques augmente considérablement si la future mère a plus de 35 ans. Afin d'identifier ce risque, une consultation en génétique est en cours. Cela est également nécessaire s’il ya déjà des anomalies du développement, une pathologie chromosomique ou tout simplement un porteur de réarrangements chromosomiques au sein de la famille ou avec des proches. Un généticien évalue les résultats des échographies précédentes et un test sanguin pour déterminer le niveau de protéines spéciales (alphafétoprotéine, gonadotrophine chorionique). Certaines femmes enceintes ont un diagnostic prénatal spécial - biopsie chorionique, amniocentèse. Le conseil génétique n'est pas nécessaire pour chaque femme enceinte, mais il faut aussi être conscient de la possibilité de le faire.

mamaexpert.ru

Acheter

Menu principal

Sélectionnez une période:

Vous êtes ici

  1. Accueil
  2. > Grossesse et accouchement
  3. > Santé
  4. > Pourquoi est-il si important d'être vu par un endocrinologue pendant la grossesse?

Pourquoi est-il si important d'être vu par un endocrinologue pendant la grossesse?

Si vous avez été référé pour consultation à un endocrinologue pendant votre grossesse, vous devriez le prendre au sérieux. Si vous avez été référé à un endocrinologue, vous ne devez en aucun cas négliger la visite. Découvrez ce que ce médecin est en charge?

Qu'est-ce qui vous attend à la réception chez l'endocrinologue?

Les femmes enceintes sont orientées vers un endocrinologue pour suspicion de maladie des glandes endocrines. La consultation de ce médecin doit être prise très au sérieux, car des problèmes du système endocrinien peuvent affecter le déroulement de la grossesse et de l’accouchement, ainsi que la santé du bébé après sa naissance.

Avant de consulter l’endocrinologue ou après la première visite, des tests spéciaux sont généralement prescrits - tests sanguins de certaines hormones, etc. Si vous décidez de consulter un endocrinologue avant la grossesse prévue, on vous proposera probablement également de passer tous les tests nécessaires pour vous assurer que ta thyroïde va bien.

Thyroïde - votre papillon fragile

La glande thyroïde est située sur le devant de votre cou. Il se compose de deux lobes symétriques reliés par un isthme et de forme semblable à un papillon.

La glande thyroïde produit trois hormones: la thyroxine (T4), la triiodothyronine (T3) et la thyrocalcitonine. Ces soi-disant hormones thyroïdiennes ont un effet universel: elles stimulent la croissance et le développement du corps, régulent les processus métaboliques et les processus de renouvellement des tissus et des organes, maintiennent le ton du système nerveux. Tout cela se passe avant la grossesse et pendant la grossesse, les hormones thyroïdiennes de la mère stimulent également le travail du corps jaune - une éducation dans l’ovaire qui reste à la place de l’œuf et qui produit des hormones qui favorisent le développement de la grossesse. Par conséquent, le fonctionnement normal de la glande thyroïde enregistre pratiquement votre grossesse. Et en plus, cela aidera à former la glande thyroïde de votre bébé.

De combien d'hormones avez-vous besoin pendant la grossesse?

Les maladies de la glande thyroïde sont associées à une production excessive (thyrotoxicose) ou insuffisante (hypothyroïdisme) des hormones thyroïdiennes.

L'hypothyroïdie est une affection provoquée par un manque d'hormones thyroïdiennes. En dépit du fait que cette maladie est assez courante, l'hypothyroïdie pendant longtemps peut ne pas se révéler ni être détectée. Les symptômes de l'hypothyroïdie apparaissent lentement, de sorte que beaucoup ne vont pas chez le médecin pendant une longue période.

Lorsque l'hypothyroïdie dans le corps ralentit tous les processus, il en résulte un froid constant et une diminution de la température corporelle. L'un des principaux symptômes de l'hypothyroïdie est une faiblesse constante et une sensation de fatigue, même le matin. La peau devient enflée, sèche, les cheveux et les ongles deviennent cassants. L'un des symptômes les plus courants de l'hypothyroïdie est la dépression. Par conséquent, il est très important pour une femme prévoyant une grossesse de détecter et de guérir l'hypothyroïdie à temps.

Ce problème est encore plus aigu pendant la grossesse, durant laquelle tout le métabolisme, y compris le travail de la thyroïde, est modifié pour assurer le développement de l'embryon. La glande thyroïde du fœtus commence à produire des hormones thyroïdiennes à partir de 10 à 12 semaines de grossesse. Jusque-là, l’organisme des enfants utilise des hormones provenant du sang de la mère, ainsi que du liquide amniotique dans lequel se trouve l’organisme en développement.

Il est très important de savoir que l'hypothyroïdie chez une femme enceinte peut entraîner de graves troubles neuropsychiatriques chez le fœtus. Ainsi, le niveau relativement bas de l'hormone T4 déjà au début de la grossesse entraîne une perturbation de la formation du cerveau et peut provoquer un ralentissement du développement psychomoteur de l'enfant. Par conséquent, le traitement sera assigné dès que possible.

Quand les hormones pendant la grossesse sont nombreuses

L'hyperthyroïdie est une affection provoquée par une augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes. La thyréotoxicose est le contraire de l'hypothyroïdie: si tous les processus du corps ralentissent à la baisse du niveau des hormones thyroïdiennes, les processus métaboliques se poursuivent avec une intensité accrue. Comment est-ce dangereux?

La thyréotoxicose de longue date est également dangereuse pour la mère et l'enfant en raison du développement d'une fausse couche, des complications de la grossesse et des malformations congénitales chez l'enfant. Si le traitement est commencé à temps, le risque de complications ne sera pas plus élevé que chez les femmes en bonne santé.

Les hormones pendant la grossesse peuvent causer une maladie du sucre.

Malheureusement, au cours des deux dernières décennies, les médecins ont constaté un nombre croissant de femmes enceintes atteintes de diabète. Actuellement, 2 à 3 femmes sur 100 ont des troubles du métabolisme des glucides pendant la grossesse.

Le diabète sucré est une maladie basée sur une déficience dans le corps de l'insuline, une hormone. Sa principale caractéristique est une glycémie élevée.

Le plus désagréable est que la grossesse peut en être le début: il existe un diabète de grossesse ou un diabète de grossesse. Il peut apparaître en premier pendant la grossesse et disparaître après l'accouchement. Mais même avec son apparence temporaire, il est dangereux: en raison d'une augmentation de la teneur en sucre dans le sang, les processus métaboliques sont perturbés, ce qui peut avoir des conséquences néfastes pour la mère et pour l'enfant.

Qui est confronté au diabète gestationnel? Il s’agit principalement de femmes diabétiques au cours de leur dernière grossesse, ainsi que de mères dont les premiers enfants sont nés très gros - plus de 4 kg. Le fait est qu’un poids élevé du nouveau-né est associé à des troubles endocriniens de l’organisme maternel et que le diabète joue un rôle important à cet égard.

Les femmes en surpoids ou obèses courent un risque élevé. La grossesse même avec le diabète sucré est compliquée par une interruption spontanée, une toxicose tardive, des infections, le développement de polyhydramnios, associé à un développement retardé du fœtus.

Le risque d'un tel diabète est le plus élevé au deuxième trimestre. Quelles conclusions pratiques en découlent? Simple: les 13-15e semaines de grossesse, il est impératif de dépister le diabète. Cependant, il est préférable de procéder à un tel examen immédiatement après l’établissement de la grossesse.

Comment éviter les problèmes

Oui, le diabète est grave. Mais la bonne nouvelle est qu’une bonne nutrition peut jouer le rôle de prévention sans aucun médicament. Le principe de base est simple: il ne faut pas trop manger, le flux d'énergie doit correspondre à la dépense énergétique du corps. Il est facile à déterminer: l’augmentation de poids pendant la grossesse ne devrait pas dépasser 8-10 kg: 300-350 g par semaine pendant la seconde moitié de la grossesse, mais pas plus. À ce stade, évitez les bouillons et la sauce (poisson, viande, champignons) contenant des extraits, ainsi que les viandes fumées et les conserves. Toutefois, les soupes de légumes, de produits laitiers et de fruits, le fromage cottage et le fromage non tranchant seront utiles, même si les aliments pendant cette période ne devraient pas être limités aux produits laitiers et aux légumes.

Besoin d'iode

La ponte de la glande thyroïde de l'enfant a lieu à la 4 e et 5 e semaine du développement intra-utérin et, à la 16 e et 17 e semaine, la glande thyroïde est déjà complètement formée. Les hormones maternelles de la glande thyroïde ne pénètrent presque pas à travers le placenta. Par conséquent, le fonctionnement de la glande thyroïde du fœtus est relativement autonome.

Mais l'enfant dans le ventre de la mère reçoit l'iode nécessaire exclusivement aux dépens du corps de la mère.

Selon les experts de l'OMS, la carence en iode est la cause la plus courante de troubles neuropsychiatriques chez les enfants. Selon les recommandations de l’OMS, les besoins nutritionnels quotidiens en iode sont de 200 µg pour les femmes enceintes et allaitantes.

Endocrinologue pendant la grossesse

Un endocrinologue au centre Sandemexpert de Moscou (CAO, station de métro Baumanskaya) est un point d’examen indispensable pendant la grossesse, qui permettra d’éviter le développement du diabète gestationnel et d’autres maladies qui nuisent à la santé de l’enfant. Vérifiez que les hormones en sont encore au stade de la planification chez les enfants, car la défaillance de l’un des composants du système endocrinien modifie le travail de l’ensemble du système reproducteur, ce qui peut entraîner un risque d’échec de la grossesse.

Pourquoi ai-je besoin d'un endocrinologue pour les femmes enceintes?

Lorsqu'une femme attend un bébé, son système endocrinien est fortement influencé par les hormones, ce qui signifie que la probabilité d'un déséquilibre hormonal augmente. L'observation chez un endocrinologue pour femmes enceintes permet une détection rapide et, surtout, une correction précoce des anomalies du fonctionnement de la glande thyroïde, de l'hypophyse et de la glande pinéale. Cela aidera à éviter le développement de la maladie chez le bébé.

Un déséquilibre hormonal chez la future mère peut provoquer une douleur intense dans le bas de l'abdomen, des saignements, un accouchement précoce et même une fausse couche. Un tel échec peut également entraîner un travail faible et, dans la période post-partum, affecter le processus de lactation, la contraction de l'utérus et la récupération générale après l'accouchement. Le manque d'hormones en déséquilibre affecte négativement le développement du système nerveux chez le bébé. Le diabète gestationnel est particulièrement dangereux pour la mère et son bébé. Premièrement, une femme peut ne pas être consciente de sa présence avant le test de glycémie et, deuxièmement, 50% des femmes enceintes atteintes de diabète gestationnel développent un véritable diabète sucré au fil du temps. À risque de développer ce type de femmes diabétiques:

  • avec l'obésité
  • diabète chez les parents,
  • marée haute
  • diabète dans une grossesse passée
  • fausses couches
  • mortinaissance
  • histoire lourde dans le domaine de la gynécologie.

Quel est le déséquilibre hormonal dangereux pour le bébé? L'incapacité à obtenir de l'insuline du corps de la mère provoque une hyperinsulinémie, caractérisée par une asphyxie du fœtus, une augmentation des blessures pendant l'accouchement, une hypoglycémie chez les nourrissons et la naissance d'un enfant de plus de 4 kg. Le médecin découvre la perturbation du système hormonal à l'aide d'un test sanguin, d'une échographie, d'un test d'urine et d'un test de diabète gestationnel (lorsque la future mère reçoit du sang à intervalles réguliers avant et après la consommation de glucose).

Quand consulter un médecin

Le test de dépistage pour les femmes enceintes est généralement prescrit pour la semaine 24-28. À haut risque de développer un diabète, l’endocrinologue écrit un test de charge immédiatement après l’enregistrement. En cas de résultat négatif, le test est répété à 32-34 semaines. En cas de résultat positif, un test de tolérance au glucose avec une charge de 100 g de glucose est utilisé pour confirmer le diagnostic. L'un des symptômes indiquant une violation du travail dans le système endocrinien chez les femmes enceintes est une forte augmentation du poids corporel ou, à l'inverse, l'absence de gain de poids en général. Une femme dans cet état a constamment soif, le volume d'urine augmente tandis que l'appétit et l'activité diminuent.

L'irritabilité constante, les larmoiements et l'humeur dépressive sont également des marqueurs d'un possible trouble hormonal. N'écrivez pas de tels sentiments sur les aléas des femmes enceintes. N'ayez pas peur de parler de sentiments désagréables et de maladies à votre médecin, prenez soin de votre état émotionnel, moins nerveux.

Questions populaires

Ceci est un diabète, c'est une violation de la perception du glucose par une femme, révélée pendant la grossesse. Cela est dû à une forte augmentation des hormones au cours de la gestation, à cause de laquelle les cellules du corps perdent leur sensibilité à leur propre insuline. Le diabète gestationnel doit être pris très au sérieux, car il est probable que le diabète de type 1 ou de type 2 se développe pendant la grossesse.

Oui, il est important de consulter un endocrinologue lors de la planification de la grossesse, car le système endocrinien a un impact énorme sur le développement du corps et du fœtus de la femme. Imperceptibles à première vue, les violations du système endocrinien de la mère peuvent causer de graves malformations mentales et physiques chez le bébé.

Maladies endocriniennes et grossesse

Pendant la période de procréation, le corps de la femme est soumis à un stress supplémentaire grave. Toute pathologie concomitante peut nuire au déroulement de la grossesse. Les maladies des glandes endocrines, par exemple, peuvent présenter un grand danger.

Pendant la période de procréation, le corps de la femme est soumis à un stress supplémentaire grave. Toute pathologie concomitante peut nuire au déroulement de la grossesse. Les maladies des glandes endocrines, par exemple, peuvent présenter un grand danger.

Système endocrinien et son rôle dans la grossesse

Le système endocrinien régule le corps. À l'aide de substances de signalisation, les glandes endocrines maintiennent la relation entre tous les systèmes organiques.

Le lien endocrinien central est la région hypothalamo-hypophysaire du cerveau. Les glandes périphériques comprennent la thyroïde, le pancréas, les testicules et les ovaires, les glandes surrénales. Du bon fonctionnement de tous les départements du système endocrinien chez les femmes dépend de la possibilité de concevoir et de porter un enfant.

Des hormones directement impliquées dans les processus de reproduction:

  • GnRH;
  • l'hormone lutéinisante;
  • hormone stimulant le follicule;
  • la prolactolibérine;
  • la prolactostatine;
  • la prolactine;
  • l'ocytocine;
  • les oestrogènes;
  • progestatif

Chez une femme adulte en âge de procréer, tous les systèmes de reproduction fonctionnent normalement par cycles. Un tel rythme de travail définit la région hypothalamo-hypophysaire. La GnRH stimule la production d'hormones folliculostimulantes et lutéinisantes, qui ont à leur tour un effet direct sur les ovaires. Les gonadotropines provoquent la maturation des œufs et l'ovulation spontanée. L'hormone folliculo-stimulante joue un rôle important dans la première moitié et la lutéinisation - au milieu du cycle menstruel. Après l'ovulation, une glande endocrine temporaire (corps jaune) se forme dans les ovaires. Il sécrète des hormones gestageny. Ces substances préparent l'endomètre pour l'implantation d'un œuf fécondé. Si la grossesse ne vient pas, le travail du corps jaune s'estompe. En cas d'absence de gestagène, la couche supérieure de l'endomètre est dégradée et rejetée. Ensuite, la femme commence à avoir ses règles et un nouveau cycle de reproduction.

Chez les jeunes mères, la prolactine bloque le fonctionnement cyclique normal du système de reproduction. Cette hormone est responsable de la préservation de la grossesse et de l'allaitement. Une autre hormone (l'ocytocine) est impliquée dans la régulation du travail et dans la sécrétion du lait maternel.

La capacité de porter et de donner naissance à un enfant en bonne santé dépend également du travail de la thyroïde et du pancréas, les glandes surrénales. Pratiquement toutes les pathologies endocriniennes chez la mère sont potentiellement dangereuses pour le fœtus et augmentent le risque d'aboutir à une grossesse défavorable. De plus, les maladies des glandes endocrines peuvent causer la stérilité.

Modifications du système endocrinien dues à la grossesse

La grossesse modifie cardinalement les hormones. Les premiers changements surviennent quelques jours après la fécondation de l'œuf.

6-8 jours après l’ovulation dans le sang de la mère, on peut déjà détecter des taux croissants de gonadotrophine. Cette hormone est sécrétée par l'embryon et est responsable du bon déroulement de la grossesse (surtout au début de la grossesse).

La gonadotrophine chorionique affecte les ovaires. Tout d'abord, il soutient le travail du corps jaune. En conséquence, le travail de cette glande temporaire est maintenu jusqu'au début du deuxième trimestre et le niveau de gestagènes (progestérone) atteint des valeurs maximales. La gonadotrophine chorionique augmente également le niveau de stéroïdes sexuels (œstrogènes et androgènes). De plus, cette hormone a un impact sur l'activité fonctionnelle du cortex surrénalien.

Au début du deuxième trimestre, le complexe placentaire commence à libérer activement les progestatifs et les œstrogènes dans le sang. Ce travail soutient le développement de la grossesse. Entre autres choses, des substances qui suppriment l'hormone antidiurétique se forment dans le placenta. Le diabète insipide transitoire chez certaines femmes est associé à ce phénomène.

Toute la grossesse dans l'hypophyse en grande quantité libérait de la prolactine. Cette hormone contribue à la préservation de la grossesse et prépare les glandes mammaires à la lactation.

Au moment de la naissance d'un enfant, une certaine disposition à l'accouchement se forme normalement dans le corps d'une femme (dominante). Les contractions et les tentatives, la révélation du col de l'utérus et la promotion de l'enfant par le canal utérin sont en partie imputables au contexte hormonal. L'hormone de l'ocytocine, région hypothalamo-hypophysaire, agit directement sur les muscles de l'utérus.

Après l’accouchement, une femme peut présenter une aménorrhée physiologique prolongée. Le manque d'ovulation et de menstruation est provoqué par une concentration élevée de prolactine. Cette hormone est responsable de la formation du lait maternel. Plus on applique l'enfant au sein, plus l'hyperprolactinémie persiste longtemps.

Après la fin de l'allaitement (et plus souvent et beaucoup plus tôt), les processus cycliques de l'appareil reproducteur sont rétablis et la femme peut à nouveau devenir enceinte.

En période de procréation, l'activité fonctionnelle des glandes surrénales, de la thyroïde et du pancréas change.

Les femmes ont des niveaux élevés de cortisol, d'hormones thyroïdiennes (en particulier au premier trimestre) et d'insuline.

Ainsi, pour la grossesse sont caractéristiques:

  • thyréotoxicose physiologique;
  • l'hypercorticoïdisme;
  • résistance à l'insuline.

L'augmentation du poids corporel et les taux élevés d'hormones anti-insuline sont souvent à l'origine du développement d'un diabète gestationnel. Un tel trouble métabolique temporaire est aujourd'hui détecté chez chaque femme enceinte sur dix.

Caractéristiques de la planification de la grossesse pour les maladies endocriniennes

Les contre-indications à la grossesse chez les femmes présentant une pathologie des glandes endocrines sont déterminées par le médecin traitant (endocrinologue). Parfois, pour clarifier les complications, un examen supplémentaire et des conseils d’experts peuvent être nécessaires. Par exemple, il est recommandé aux patientes diabétiques avant la grossesse de poser un diagnostic complet de l'état du corps (tests de sang et d'urine, ECG, examen par un neurologue, un ophtalmologiste).

Les contre-indications à la grossesse peuvent être permanentes (par exemple, avec les complications graves identifiées du diabète) ou temporaires. Assez souvent, la conception est nécessaire pour différer le traitement. Parfois, en termes de préparation à la grossesse, une opération est réalisée (par exemple, dans la maladie de Graves).

Si le médecin ne trouve pas de contre-indications absolues à la conception, un plan de traitement et d'observation individuel est établi. Quelques mois avant la conception, les femmes atteintes de pathologie endocrinienne doivent obtenir une compensation pour la maladie sous-jacente. Pour contrôler la thérapie en utilisant les tests de laboratoire les plus précis. Par exemple, pour évaluer le niveau moyen de glycémie, l’hémoglobine glyquée est déterminée. Et pour clarifier la fonction de la glande thyroïde, la thyrotropine et les hormones thyroïdiennes sont examinées.

Caractéristiques de la gestion de la grossesse dans les maladies endocriniennes

Chacune des maladies du système endocrinien nécessite sa propre approche de la gestion de la grossesse. Toutes les maladies ont en commun la nécessité de surveiller régulièrement la femme enceinte chez l’endocrinologue. La première consultation avec un médecin de cette spécialité doit être complétée dans les 12 semaines.

Si la patiente a déjà été atteinte d'hypothyroïdie, on lui prescrit immédiatement une analyse de sang pour la thyrotropine immédiatement après le diagnostic de grossesse. En outre, l’endocrinologue peut conseiller d’augmenter la dose de traitement hormonal substitutif (vous souhaitez en général ajouter jusqu’à 50% de la dose initiale). Une étude du taux de thyrotropine est ensuite réalisée toutes les 6 à 12 semaines. Le niveau cible de cet indicateur va jusqu'à 2,5 mU / ml pour 1 et 2 trimestres et jusqu'à 3,0 mU / ml pour 3 trimestres. Après la naissance, la dose de remplacement d'hormone est réduite.

Si la femme a eu la thyréotoxicose pendant la grossesse, un profil hormonal lui est immédiatement prescrit (thyrotropine, hormones thyroïdiennes). Pendant la période de portage, des études de contrôle sont nécessaires toutes les 3-4 semaines. Une femme reçoit un traitement conservateur avec thyréostatique (il est préférable d’utiliser du propylthiouracile). Au deuxième trimestre, un traitement chirurgical peut également être effectué. Traitement radical de l'iode pendant la grossesse n'est pas effectuée.

Le goitre diffus et nodulaire nécessite une observation. On prescrit aux femmes des tests hormonaux et ultrasoniques Si nécessaire, l’endocrinologue peut recommander une biopsie par ponction. Le traitement est effectué en cas de dysfonctionnement (hypothyroïdie, thyrotoxicose).

Si une tumeur bénigne ou maligne de la glande thyroïde est détectée pendant la grossesse, les médecins recommandent un traitement chirurgical. La chirurgie peut être retardée pour la période post-partum.

Les adénomes de la région hypothalamo-hypophysaire au cours de la grossesse nécessitent l'observation d'un endocrinologue. La tomographie n’est prescrite qu’avec des signes évidents de croissance tumorale. Dans d’autres cas, il suffit d’examiner un neurochirurgien, un neurologue et un oculiste 1 fois par trimestre.

Indications d'interruption de grossesse pour maladies endocriniennes

Les maladies graves des glandes endocrines peuvent mettre la vie en danger. Afin de prévenir de tels effets indésirables, un avortement artificiel peut être recommandé au patient.

Indications pour l'avortement:

  • diabète sucré compliqué de lésions rénales graves;
  • diabète sucré compliqué de rétinopathie proliférante;
  • hyperparathyroïdie forme sévère (viscérale, osseuse);
  • acromégalie en phase active;
  • prolactinome résistant au traitement;
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing en phase active.

Ces indications sont médicales. La grossesse peut être interrompue jusqu’à 12 semaines ou plus.

Maladies endocriniennes

La plupart des femmes atteintes d'endocrinopathie peuvent accoucher seules. Une césarienne est pratiquée s’il existe des indications obstétricales générales.

En outre, indications pour le travail artificiel:

  • complications graves du diabète (par exemple, rétinopathie pré-proliférative et proliférante);
  • adénomes hypothalamo-hypophysaires.

La période optimale pour l'accouchement est le plus souvent 38-40 semaines de gestation.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

La patiente O., âgée de 23 ans, s'est adressée au médecin gastro-hépatocentre EXPERT chez un médecin gastro-entérologue avec des plaintes de faiblesse générale et de constipation pendant un an et demi.

Le tryptophane aromatique alpha-aminé est présent dans la composition en protéines de tous les organismes vivants.En raison de la teneur en noyau aromatique de l'indole, il appartient à la catégorie des substances hydrophobes.

Si l'hormone estradiol commence à être produite plus ou moins que la norme, les problèmes se posent. Surtout si l’on considère qu’il est principalement produit dans les ovaires, c’est l’une des hormones sexuelles féminines les plus actives, l’œstrogène, et sa tâche principale est de préparer le corps féminin à la conception.