Principal / Kyste

Qu’est-ce que l’insuline - quel corps produit une hormone, le mécanisme d’action dans le corps et les indications pour l’injection

Le niveau hormonal idéal constitue la base du développement complet du corps humain. L'insuline est l'une des hormones clés du corps humain. Son manque ou son surplus entraîne des conséquences négatives. Le diabète sucré et l'hypoglycémie sont les deux extrêmes qui deviennent des compagnons désagréables permanents du corps humain, ignorant les informations relatives à ce qu'est l'insuline et à ce que devrait être son niveau.

Hormone insuline

L’honneur de créer les premières œuvres ouvrant la voie à la découverte de l’hormone appartient au scientifique russe Leonid Sobolev, qui, en 1900, proposa d’utiliser le pancréas pour obtenir un antidiabétique et donna le concept de ce que l’insuline était. Plus de 20 années ont été consacrées à la recherche et, après 1923, la production industrielle d'insuline a commencé. Aujourd'hui, l'hormone est bien étudiée par la science. Il participe aux processus de scission des glucides, responsables du métabolisme et de la synthèse des graisses.

Quel corps produit de l'insuline

L'organe producteur d'insuline est le pancréas, où les conglomérats à cellules B sont connus du monde scientifique sous le nom d'îles Lawrence ou d'îles pancréatiques. La masse spécifique de cellules est petite et ne représente que 3% de la masse totale du pancréas. L'insuline est produite par les cellules bêta et le sous-type proinsuline est libéré par l'hormone.

Quel est le sous-type d'insuline n'est pas complètement connu. La même hormone, avant de prendre la forme finale, entre dans le complexe de cellules de Golgi, où elle est développée pour devenir une hormone à part entière. Le processus est terminé lorsque l'hormone est placée dans des granules spéciaux du pancréas, où elle est stockée jusqu'à ce que la personne mange. La ressource en cellules B est limitée et rapidement épuisée lorsqu'une personne abuse de simples aliments glucidiques, qui sont la cause du diabète.

Action

Quelle est l'hormone insuline - est le plus important régulateur métabolique. Sans lui, le glucose provenant de la nourriture dans le corps ne peut pas pénétrer dans la cellule. L'hormone augmente la perméabilité des membranes cellulaires, à la suite de laquelle le glucose est absorbé dans le corps cellulaire. Parallèlement, l'hormone contribue à la conversion du glucose en glycogène - un polysaccharide, qui contient une réserve d'énergie utilisée par le corps humain à la demande.

Fonctions

Les fonctions de l'insuline sont diverses. Il fournit des cellules musculaires, affectant les processus de métabolisme des protéines et des graisses. L'hormone joue le rôle d'informateur du cerveau, ce qui en fonction des récepteurs détermine le besoin de glucides rapides: s'il y en a beaucoup, le cerveau conclut que les cellules meurent de faim et qu'il faut créer des réserves. Effet de l'insuline sur le corps:

  1. Ne permet pas de décomposer des acides aminés importants en sucres simples.
  2. Améliore la synthèse des protéines - la base de la vie.
  3. Ne laisse pas les protéines dans les muscles se défaire, prévient une atrophie musculaire - un effet anabolique.
  4. Limite l'accumulation de corps cétoniques, dont une quantité excessive est mortellement dangereuse pour l'homme.
  5. Favorise le transport des ions potassium et magnésium.

Le rôle de l'insuline chez l'homme

Une déficience en hormone est associée à une maladie appelée diabète. Les personnes atteintes de cette maladie sont obligées d'injecter régulièrement des doses supplémentaires d'insuline dans le sang. L'autre extrême est un surplus de l'hormone, l'hypoglycémie. Cette maladie entraîne une augmentation de la pression artérielle et une diminution de l'élasticité des vaisseaux sanguins. Améliore l'augmentation de la sécrétion d'insuline de l'hormone glucagon, produite par les cellules alpha des îlots de Langerhans du pancréas.

Tissus insulino-dépendants

L'insuline stimule la production de protéines dans les muscles, sans laquelle les tissus musculaires ne peuvent se développer. La formation de tissu adipeux, qui remplit normalement des fonctions vitales, est impossible sans hormone. Les patients qui ont commencé le diabète sont confrontés à une acidocétose, une forme de désordre métabolique, caractérisée par une famine de choc intracellulaire.

Niveau d'insuline dans le sang

Les fonctions de l'insuline comprennent le maintien de la bonne quantité de glucose dans le sang, la régulation du métabolisme des graisses et des protéines et la transformation des nutriments en masse musculaire. Au niveau normal de la substance, il se produit ce qui suit:

  • synthèse des protéines pour construire le muscle;
  • l'équilibre du métabolisme et du catabolisme est maintenu;
  • stimule la synthèse du glycogène, augmente l'endurance et la régénération des cellules musculaires;
  • Les acides aminés, glucose, potassium entrent dans les cellules.

Norma

La concentration en insuline est mesurée en μU / ml (0,04082 mg d’une substance cristalline est pris par unité). Les personnes en bonne santé ont un score de 3 à 25 unités. Pour les enfants, une réduction maximale de 3 à 20 USI / ml est autorisée. Chez les femmes enceintes, le taux est différent - 6-27 USI / ml, chez les personnes âgées de plus de 60 ans, ce chiffre est de 6-35. Changer la norme indique la présence de maladies graves.

Élevé

Un excès prolongé des taux normaux d’insuline est menacé de modifications pathologiques irréversibles. Cette condition est due à une chute du taux de sucre. Comprenez bien que l'excès d'insuline peut être sur le terrain: tremblements, transpiration, battements de coeur rapides, accès de faim subits, nausées, évanouissements, coma. Les facteurs suivants affectent l'augmentation des niveaux d'hormones:

  • exercice intense;
  • stress chronique;
  • les maladies du foie et du pancréas;
  • l'obésité;
  • violation de la résistance des cellules aux glucides;
  • ovaires polykystiques;
  • défaillance de la glande pituitaire;
  • cancer et tumeurs bénignes de la surrénale.

Abaissé

La diminution de la concentration en insuline est due au stress, aux efforts physiques intenses, à l'épuisement nerveux, à la consommation quotidienne de grandes quantités de glucides raffinés. Une carence en insuline bloque l'absorption du glucose, ce qui en augmente la concentration. Il en résulte une forte soif, une anxiété, des crises soudaines de faim, une irritabilité et des mictions fréquentes. En raison de symptômes similaires d'insuline faible et élevée, le diagnostic est réalisé par des études spéciales.

Qu'est-ce qui rend l'insuline aux diabétiques?

La question des matières premières pour la fabrication de l'hormone inquiète de nombreux patients. L'insuline dans le corps humain est produite par le pancréas et les types suivants de substances obtenues artificiellement:

  1. Origine porcine ou bovine. Pour la fabrication d'animaux de pancréas usagés. Dans la préparation des matières premières de porc, il y a de la proinsuline, qui ne peut pas être séparée, cela devient une source de réactions allergiques.
  2. Biosynthétique ou viande de porc modifiée - une préparation semi-synthétique s’obtient en remplaçant les acides aminés. Les avantages comprennent la compatibilité avec le corps humain et l'absence d'allergies. Inconvénients - manque de matières premières, complexité du travail, coût élevé.
  3. Génie génétique recombinant - autrement appelé "insuline humaine", car elle est complètement identique à l'hormone naturelle. La substance est produite par les enzymes de souches de levure et Escherichia coli génétiquement modifié.

Instructions pour l'utilisation de l'insuline

Les fonctions de l'insuline sont très importantes pour le corps humain. Si vous êtes diabétique, vous avez une recommandation d'un médecin et une ordonnance pour laquelle le médicament est donné gratuitement dans les pharmacies ou les hôpitaux. En cas de besoin urgent, il peut être acheté sans ordonnance, mais le dosage doit être respecté. Pour éviter un surdosage, lisez les instructions relatives à l’insuline.

Indications d'utilisation

Selon les instructions jointes à chaque emballage d’une préparation d’insuline, les indications pour son utilisation sont le diabète sucré de type 1 (également appelé insulinodépendant) et, dans certains cas, le diabète sucré de type 2 (non insulinodépendant). Ces facteurs incluent l'intolérance aux hypoglycémiants oraux, le développement de la cétose.

Administration d'insuline

Prescrit des médicaments après le diagnostic et des tests sanguins. Pour le traitement du diabète, utilisez des médicaments de différentes durées d’action: courte et longue. Le choix dépend de la gravité de la maladie, de l'état du patient, de la vitesse à laquelle l'action de l'agent se déclenche

  1. Le médicament agit rapidement pour l'administration sous-cutanée, intraveineuse ou intramusculaire. Différent rapide effet réducteur de sucre à action brève, est introduit 15-20 minutes avant les repas plusieurs fois par jour. L'effet se produit en une demi-heure, maximum - en deux heures, pour un total d'environ six heures.
  2. Action longue ou prolongée - a un effet qui dure 10 à 36 heures, permet de réduire le nombre d'injections par jour. Les suspensions sont administrées par voie intramusculaire ou sous-cutanée, mais pas par voie intraveineuse.

Pour faciliter l'entrée et le respect du dosage utilisé, les seringues. Une division correspond à un certain nombre d'unités. Règles pour l'insulinothérapie:

  • Conservez les préparatifs dans le réfrigérateur et ceux commencés - à la température ambiante, réchauffez-vous avant d'entrer, car le froid agit moins fort;
  • il est préférable d'injecter une hormone à courte durée d'action sous la peau de l'abdomen - injectée dans la cuisse ou au-dessus de la fesse, agit plus lentement, voire pire - à l'épaule;
  • un médicament à action prolongée est injecté dans la cuisse gauche ou droite;
  • faire chaque tir dans une zone différente;
  • avec les injections d'insuline, capturez toute la région d'une partie du corps - de cette façon, la douleur et les phoques peuvent être évités;
  • à partir du lieu de la dernière injection, reculer de 2 cm minimum;
  • ne traitez pas la peau avec de l'alcool, elle détruit l'insuline;
  • si le liquide s'écoule, l'aiguille a été mal insérée - vous devez la maintenir à un angle de 45 à 60 degrés.

Effets secondaires

Avec l'administration sous-cutanée de médicaments peut développer une lipodystrophie au site d'injection. Très rare, mais des réactions allergiques se produisent. Si elles se produisent, un traitement symptomatique et le remplacement du remède sont nécessaires. Contre-indications à recevoir sont:

  • hépatite aiguë, cirrhose du foie, jaunisse, pancréatite;
  • néphrite, lithiase urinaire;
  • maladie cardiaque décompensée.

Prix ​​de l'insuline

Le coût de l'insuline dépend du type de fabricant, du type de médicament (période d'action courte / longue, matières premières) et du volume de l'emballage. Le prix de 50 ml d'insuline est d'environ 150 roubles à Moscou et à Saint-Pétersbourg. Avec une seringue de stylo-1200, la suspension de Protafan a un prix d’environ 930 roubles. Le coût de l'insuline dépend également du niveau de la pharmacie.

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Pancréas hormone insuline

L'insuline est l'hormone la plus étudiée qui affecte tous les organes humains. Son rôle pour le corps humain est indéniable.

Le devoir fonctionnel après sa synthèse avec les cellules bêta normalise le métabolisme et normalise l’accumulation de glucose dans le sang et les organes.

Du point de vue de sa nécessité, la production d'insuline par le pancréas stabilise la quantité de sucre et fournit au corps l'énergie et les acides aminés dont il a besoin.

L'hormone du pancréas, l'insuline - est le régulateur de tous les organes et soutient l'équilibre en or et le bon fonctionnement de tout le corps humain.

Quelles sont les fonctions de cette hormone produite par le pancréas, et qu'est-ce qu'une personne peut manquer ou excès?

Production hormonale

Le pancréas produit de l'insuline et de nombreuses substances actives nécessaires au fonctionnement normal.

Il participe simultanément aux sécrétions endocrines et exocrines du corps, ce qui permet d’injecter de l’hormone pancréatique dans le sang et, dans le second cas, dans l’intestin grêle.

Le système exocrine est plus développé dans la glande et occupe 96% du volume de l'organe du pancréas.

2 à 4% du volume total du pancréas sont des îlots pancréatiques dans lesquels se produisent la production et la synthèse de l'hormone nécessaire à l'organisme:

Tous sont impliqués dans la sécrétion du corps et contrôlent pleinement le métabolisme.

Le pancréas produit de l'insuline, qui surveille la teneur en sucre dans le sang et les organes.

En outre, cette hormone d'insuline fait:

  • stimule l'interaction des cellules et des acides aminés, le magnésium;
  • participe au métabolisme des protéines et à la dégradation des acides gras.

En outre, il aide à la collecte de protéines, augmente la production et empêche également leur dégradation.

En conséquence, les tissus adipeux accumulent le sucre en abondance et le convertissent en graisse.

Tout cela a un effet néfaste sur le corps humain en cas d’abus de produits de boulangerie.

Une telle glande hormonale, comme l'insuline, nécessite un contrôle total de sa quantité dans le sang, ce qui permet des mesures de diagnostic.

Diagnostics

Les mesures de diagnostic et l’identification de la quantité d’insuline produite sont effectuées à jeun, car lorsqu’un repas est pris, cette hormone augmente sa quantité dans le corps.

Il est permis d'utiliser de l'eau pure sans impuretés ni gaz.

Le dernier repas, avant le diagnostic, doit passer 9 heures avant de passer les tests et les mesures de diagnostic en laboratoire.

Avant de passer des tests, il est également recommandé pendant 3-4 jours d'abandonner complètement l'utilisation des aliments gras, salés, épicés et des boissons alcoolisées sous toutes leurs formes.

Arrêtez complètement le traitement. Si cela n’est pas possible, informez le spécialiste dès le début des tests sanguins d’insuline.

C'est important! Dans l’enfance, la quantité de sucre et d’insuline dans le sang ne dépend pas de la consommation de nourriture, aussi des tests sont-ils effectués pour ce groupe de personnes à un moment qui leur convient.

Taux de production d'insuline:

  • chez les hommes et les femmes de 3-24 μED / ml;
  • chez l'enfant à partir de 3-17 μED / ml;
  • personnes âgées et retraités à partir de 6-37 USI / ml.

Quant aux femmes enceintes, lorsque le taux augmente, cela est dû à la forte charge sur le corps, qui nécessite une énergie constante et un métabolisme accru pour le développement du fœtus de l'enfant.

Performance et fonctions de l'hormone

L'insuline est produite par les îlots pancréatiques et par interaction avec les cellules bêta.

La production n’est pas compliquée et commence lorsque la quantité de glucides dans le liquide augmente.

La nourriture, pénétrant dans l'estomac et le duodénum, ​​provoque le processus de désintégration et la synthèse de l'apparition de l'hormone.

Selon les produits alimentaires, qui peuvent être des protéines, des légumes, des matières grasses, des glucides, la quantité d'hormones augmente et lorsque vous avez faim ou que vous manquez de nutriments, la quantité d'insuline est fortement réduite.

L'organe pancréatique de la glande libère de l'insuline dans le sang, ce qui entraîne une augmentation du nombre de cellules contenant du potassium, du sucre et des acides aminés.

Tout cela donne au corps de l'énergie et régule le processus d'hydrate de carbone du corps humain.

En influençant le processus, l'insuline contrôle les dépôts de graisse et de protéines. Quelles sont les fonctions de l'insuline chez l'homme?

La fonction principale de cette hormone est de maintenir l'état normal de sucre dans le sang humain.

Comme le sucre (glucose) est un produit important pour l'activité cérébrale et le système musculaire, l'hormone insuline contribue à l'absorption complète du glucose, ce qui permet au corps de produire l'énergie nécessaire.

Le travail principal de l'hormone insuline chez l'homme:

  • dissoudre le glucose à l'état moléculaire, aide à l'absorber facilement dans les cellules;
  • augmente la perméabilité des membranes de la substance cellulaire;
  • améliore la fonction hépatique, ce qui conduit à la naissance de la deuxième hormone - glycogène;
  • augmente la quantité de protéines dans le corps;
  • soutient les hormones de croissance, ne permet pas aux corps cétoniques de se développer;
  • supprime la possibilité de scinder la couche de graisse.

L'insuline est un participant direct au travail du corps et, en violation de la production ou de l'excès, une réduction de l'insuline dans le sang entraîne des résultats désastreux pour la santé.

À des niveaux élevés

Lorsque l'insuline augmente dans le sang, les maladies suivantes du corps apparaissent:

  • Maladie de Cushing - augmentation de la libération d'hormones dans les glandes surrénales;
  • diabète de stade 2;
  • augmentation des niveaux d'hormone de croissance dans le corps;
  • l'apparition de tumeurs provoquant une libération accrue d'insuline;
  • maladie musculaire;
  • maladie mentale.

Une augmentation de l'insuline est également considérée comme la norme chez les filles et les femmes qui portent des fruits. Ceci est considéré comme la norme en raison des besoins énergétiques constants d'un enfant à naître.

En l'absence de grossesse, ces taux élevés peuvent indiquer une maladie polykystique.

Faible quantité d'hormone

La faible teneur en insuline suggère que le pancréas ne fait pas face à son travail, mais ne se précipite pas dans la décision, car cela peut se produire même avec un effort physique intense.

Si, néanmoins, il existe une certitude que des modifications pathologiques se produisent dans le corps, un diagnostic complet du corps est alors effectué, à la suite de quoi le médecin prescrit un traitement.

Détermination du niveau

Pour déterminer le niveau de sucre, effectuez des recherches. Les analyses de sang sont prises à jeun, ce qui rend cette analyse crédible.

Pour ce faire, pendant un jour ou trois jours, la farine grasse, épicée, est complètement retirée de l'alimentation et cesse de prendre des médicaments.

Sang pour la collecte d'analyse à l'aide veineuse. Pour prescrire des tests, il existe certains symptômes:

  • sécheresse constante dans la bouche, soif;
  • démangeaisons sévères de la peau;
  • mictions fréquentes;
  • faiblesse et léthargie du corps humain;
  • la cicatrisation est très lente et, dans certains cas, le tissu en général ne se régénère pas.

Des gouttes soudaines d'insuline dans le corps, des frissons, une transpiration sévère, des évanouissements, un désir constant de manger, une tachycardie s'ajoutent aux principaux symptômes.

Définition du domicile

Pour déterminer la glycémie à la maison à l'aide de l'appareil - glucomètre. Si ce n'est pas le cas, appliquez les bandelettes réactives.

C'est l'option la plus rapide pour diagnostiquer l'état du sang. L'avantage est que pour leur utilisation, ils n'ont pas besoin d'alimentation électrique et leur coût est faible.

Par désignation externe, la bandelette réactive est divisée en zones:

  • Zone de contrôle Il contient un réactif qui réagit avec le sang ou l'urine appliqué à cette zone. Tout dépend du type d'événement réalisé.
  • Zone de test. Sur certains produits, il existe une zone de validation de test.
  • Zone de contact. Cette zone sert à tenir les bandelettes avec les doigts.

Le contact avec le biomatériau entraîne un changement de couleur en une couleur plus foncée en présence de glucose dans le sang.

Plus la composition en sucre est élevée, plus le résultat sur la bande est sombre. Cette méthode dure de 1 à 9 minutes, selon le fabricant de cet appareil.

Après cela, une comparaison est faite avec les indicateurs dessinés sur l'emballage à partir de la bandelette réactive.

Pour cet événement, vous devez respecter les règles:

  • les mains doivent être propres et sèches;
  • réchauffer les doigts, ce qui consiste à les comprimer jusqu'à 10 fois;
  • l'endroit où l'injection sera faite, essuyez soigneusement avec de l'alcool ou une solution contenant de l'alcool;
  • l'aiguille pour percer le doigt afin d'obtenir une goutte de sang doit être stérile;
  • après la ponction, placez un doigt dans la zone de contrôle du test et appliquez une goutte de sang dessus.

En plus de déterminer le glucose, vous pouvez utiliser les bandelettes réactives pour mesurer les protéines, les cétones dans l'urine.

Cette méthode est contre-indiquée pour les personnes âgées de 50 ans et les personnes atteintes du premier type de diabète.

Activités diététiques

Les problèmes d'insuline dans le sang d'une personne présentant une valeur élevée ou faible résultent d'un dysfonctionnement du pancréas, car il est responsable de sa production.

Selon des études, l'insuline dépend de la teneur en sucre dans le sang et les organes, de tels problèmes sont souvent observés dans les cas d'embonpoint, ce qui conduit au diabète.

Par conséquent, dans de nombreux cas, un régime strict et approprié est nécessaire. Régime alimentaire approprié, capable de rétablir la quantité de cette hormone à un niveau normal.

Règles de traitement diététique

Améliorer rapidement la condition et stabiliser la quantité de sucre et d'insuline dans le sang, aidera les règles de l'alimentation.

Règles exigeant une exécution claire pour la normalisation de l'insuline dans le corps humain:

  • Interdiction totale de l'utilisation de produits contenant du sucre. Sous ce sont les boissons gazeuses, les jus conditionnés ne sont pas faits maison.
  • Les principaux types d'aliments utilisés doivent être des aliments à faible indice glycémique, car ils constituent un bon moyen de prévention des poussées d'insuline dans le corps humain.
  • Pour stabiliser le sucre, la faim est complètement contre-indiquée, car elle entraîne de fortes sautes de sucre et d’insuline dans le sang humain.
  • Entre les repas, pour normaliser l’état de sucre et d’insuline, le temps ne doit pas dépasser 2-3 heures. Afin de ne pas enfreindre cette règle, les pommes, les fruits que vous pouvez emporter avec vous, sont utilisés pour grignoter.
  • Rejet complet des mauvaises habitudes, car elles affectent le travail du pancréas et, à son tour, la production d’insuline.

La production d'insuline par le pancréas est une fonction organique essentielle, elle est indispensable au bon fonctionnement de l'organisme.

Par conséquent, pour éviter les défaillances du corps, il est nécessaire de mettre en place des mesures préventives périodiques et de surveiller la bonne mise en œuvre de la nutrition.

Insuline: une hormone de santé et de longévité

Ecologie de la vie. Santé: L'insuline est une hormone importante pour notre santé et notre longévité, ainsi que pour contrôler son poids et sa structure (croissance musculaire et diminution de la masse grasse). Cependant, il existe de nombreux mythes sur l'insuline qui trompent le lecteur sans formation scientifique appropriée. Par conséquent, je vais essayer de vous dire en détail et avec des nuances.

L'insuline est une hormone importante pour notre santé et notre longévité, ainsi que pour contrôler notre poids et sa structure (croissance musculaire et diminution de la masse adipeuse du corps). Cependant, il existe de nombreux mythes sur l'insuline qui trompent le lecteur sans formation scientifique appropriée. Par conséquent, je vais essayer de vous dire en détail et avec des nuances.

Nous savons donc que l’insuline est une hormone pancréatique qui régule la glycémie. Après avoir mangé quelque chose, les glucides de la nourriture sont décomposés en glucose (sucre, utilisé par les cellules comme carburant). L'insuline aide à s'assurer que le glucose pénètre dans le foie, les muscles et les cellules adipeuses. Lorsque la concentration de glucose diminue, le niveau d'insuline diminue. En règle générale, les niveaux d'insuline sont réduits le matin car huit heures environ se sont écoulées depuis le dernier repas.

Insulin est un propriétaire zélé («tout dans la maison» - peu importe quoi et où). Par conséquent, si vous n'avez pas de place pour les calories, cela les ajoute à n'importe quoi. Par conséquent, la chronobiologie de la nutrition et de l'activité physique revêt une grande importance.

L'insuline stimule et supprime simultanément.

Il est important de comprendre que l'insuline a deux types d'effets et que sa capacité à inhiber certains processus est tout aussi importante que son effet stimulant. La fonction inhibitrice de l'insuline est souvent beaucoup plus importante que sa fonction d'activation ou de stimulation. Ainsi, l'insuline s'apparente davantage à un contrôleur de la circulation ou à un feu de signalisation situé à un carrefour. Cela aide à ralentir et à rationaliser les mouvements. Sans un feu de circulation ou un contrôleur de la circulation, il y aurait un désordre complet et beaucoup d'accidents. En d'autres termes, la gluconéogenèse, la glycolyse, la protéolyse, la synthèse de corps cétoniques et la lipolyse en l'absence d'insuline auraient lieu à des vitesses élevées sans contrôle. Et tout cela finirait par l'hyperglycémie, l'acidocétose et la mort.

  • stimule la synthèse des protéines
  • inhibe le fractionnement des graisses
  • stimule l'accumulation de graisse
  • inhibe la dégradation du glycogène

Côté noir à l'insuline (métabolisme)

1. L’insuline bloque le récepteur hormonal lipase. L'insuline bloque une enzyme appelée lipase du récepteur hormonal, responsable de la dégradation du tissu adipeux. Évidemment, c'est mauvais, car si le corps ne peut pas décomposer les graisses stockées (triglycérides) et en faire une forme pouvant être brûlée (acides gras libres), vous ne perdrez pas de poids.

Mais cela dépend aussi de la disponibilité des glucides en excès - si leur volume dépasse un certain niveau, ils sont immédiatement brûlés ou stockés sous forme de glycogène. Il ne fait aucun doute que l'excès d'insuline est la première raison de l'augmentation du taux de triglycérides dans le corps, des graisses auparavant considérées comme relativement sûres.


Acné, pellicules et séborrhée. Pas prévu? Plus l'insuline est élevée - plus la lipogenèse est intense, plus la lipogenèse est intense - plus le taux de triglycérides dans le sang est élevé, plus le taux de triglycérides dans le sang est élevé - plus la graisse est sécrétée par les glandes sébacées situées dans tout le corps, en particulier sur le cuir chevelu et le visage. Nous parlons d'hyperfonctionnement et d'hypertrophie des glandes sébacées sous l'action de l'insuline.

Les personnes ayant une peau très naturellement lisse, qui n'ont jamais eu d'acné ou d'acné, cet effet secondaire de l'insuline peuvent être complètement absentes. Chez les individus à la peau plus ou moins grasse, capables de former de l'acné, l'insuline peut provoquer une acné prononcée, une hypertrophie des glandes sébacées et une dilatation des pores de la peau. L’acné chez les femmes est souvent l’un des signes de l’hyperandrogénie, qui peut être accompagnée d’hyperinsulinémie et de dyslipidémie.


Rappelons que nous venons d’expliquer comment l’insuline améliore la synthèse des acides gras dans le foie. Une fois que ces acides gras supplémentaires sont convertis en triglycérides, ils sont capturés par les lipoprotéines (par exemple, les protéines VLDL - lipoprotéines de très basse densité), libérés dans le sang et recherchent un lieu de stockage.

Le côté noir de l'insuline (en tant qu'hormone de croissance)


Avec un niveau d'insuline chronique élevé (résistance à l'insuline), d'autres faces noires de l'insuline apparaissent. Un excès d'insuline perturbe le fonctionnement normal d'autres hormones et inhibe l'hormone de croissance. Bien entendu, l’insuline est l’un des moteurs de la pleine croissance des enfants. Mais chez les adultes, son excès se rapproche du vieillissement prématuré.

1. L'excès d'insuline détruit les artères.

L'excès d'insuline provoque l'obstruction des artères car il stimule la croissance du tissu musculaire lisse autour des vaisseaux. Une telle multiplication cellulaire joue un rôle très important dans le développement de l'athérosclérose, lorsqu'il y a accumulation de plaques de cholestérol, rétrécissement des artères et diminution du flux sanguin. De plus, l'insuline interfère avec le fonctionnement du système de dissolution du thrombus, augmentant ainsi le niveau d'inhibiteur-1 du plasminogène. De cette façon, la formation de caillots sanguins qui obstruent les artères est stimulée.


2 L'insuline augmente la pression artérielle.

Si vous souffrez d'hypertension, il y a 50% de chances que vous souffriez d'une résistance à l'insuline et d'une trop grande partie de celle-ci dans le sang. Comment exactement l'insuline agit sur la pression artérielle n'est pas encore connu. En soi, l'insuline a un effet vasodilatateur direct. Chez les personnes normales, l’administration de doses physiologiques d’insuline en l’absence d’hypoglycémie provoque une vasodilatation plutôt qu’une augmentation de la pression artérielle. Cependant, dans les cas de résistance à l'insuline, l'hyperactivation du système nerveux sympathique entraîne l'apparition d'une hypertension artérielle due à une stimulation sympathique du cœur, des vaisseaux sanguins et des reins.

L'insuline est une hormone de croissance et son excès peut conduire à une prolifération cellulaire et à une augmentation des tumeurs. Les personnes en surpoids produisent plus d'insuline, car c'est un excès d'insuline qui provoque l'obésité. Elles sont donc plus susceptibles de développer des tumeurs cancéreuses que les personnes de poids normal. Les personnes à forte croissance ont également une production accrue d'insuline (plus la croissance est rapide, plus l'insuline est riche), de sorte que le risque de cancer est plus élevé. Ce sont des statistiques et des faits bien connus.

L'hyperinsulinémie stimule la formation d'acide arachidonique, qui se transforme alors en une inflammation stimulante du PG-E2 et augmente considérablement le nombre d'inflammations dans le corps. Des taux d'insuline ou d'hyperinsulinémie chroniquement élevés entraînent également de faibles taux d'adiponectine, ce qui pose un problème car il augmente la résistance à l'insuline et l'inflammation.

Chronobiologie de l'insuline.

Pour comprendre le bon fonctionnement de l'insuline, vous devez prendre en compte:


Si vous mangez, par exemple, trois fois par jour et que vous gardez les intervalles entre les repas, la lipogenèse et la lipolyse s'équilibrent. Il s’agit d’un graphique très grossier, où la zone verte représente la lipogenèse, déclenchée par les repas. Et la zone bleue montre une lipolyse survenant entre les repas et pendant le sommeil.

Grignotage et combustion des graisses


Et la deuxième phase se poursuit alors qu’il existe un stimulus glycémique dans le sang. C'est-à-dire qu'au début l'insuline déjà disponible est libérée et additionnée (l'insuline est sécrétée par la cellule b du précurseur (précurseur) - proinsuline). La restauration de la phase rapide de la réponse à l'insuline améliore la régulation de la glycémie chez les diabétiques: l'augmentation rapide du taux d'insuline n'est pas une mauvaise chose en soi.

Sur le graphique, les flèches supérieures indiquent le début des repas ou des collations. Les fluctuations quotidiennes des taux d'insuline sont affichées dans le graphique supérieur et les fluctuations de sucre dans le graphique inférieur. Comme vous pouvez le constater, la vague d’insuline après une morsure atteint presque la même hauteur qu’après un repas complet (M). Mais la vague d'insuline après une autre collation (LS) est si élevée qu'elle est encore plus grande que toutes les autres (collation du soir!)

Insuline et stress.

S'il existe des substances qui stimulent la libération d'insuline, il existe des substances qui inhibent cette libération. Ces substances incluent les hormones contrinsulaires. Les hormones de la médullosurrénale, qui sont des médiateurs du système nerveux sympathique - l'adrénaline et la noradrénaline - sont l'une des plus puissantes.

Cela explique l'hyperglycémie de stress, qui survient après la disparition de la menace pour la vie. Dans une maladie telle que le phéochromocytome, un excès de ces hormones est synthétisé, ce qui a un effet similaire. Par conséquent, dans cette maladie, le diabète sucré se développe très souvent. Les hormones de stress incluent également les glucocorticoïdes - les hormones du cortex surrénalien, dont le représentant le plus célèbre est le cortisol.

Insuline et vieillissement.

De faibles niveaux d'insuline sont associés à une bonne santé et une faible sensibilité à l'insuline est associée à de mauvais.


Une insuline faible est «bonne santé» et un signal d'insuline affaibli est «mauvais pour la santé». (B) Compte tenu du mandat, il n'y a pas de paradoxe. Une hyperactivité du TOR peut être le résultat d’une augmentation du taux d’insuline et une diminution du signal de l’insuline peut être due à une hyperactivité du TOR. Dans les deux cas, l’hyperactivité TOR est «malsaine»

Sensibilité à l'insuline.

Plus la quantité d’insuline dans votre sang est élevée (moyenne), plus elle est libérée souvent et dure plus longtemps, plus la sensibilité à l’insuline est mauvaise. La concentration de récepteurs à la surface des cellules (et notamment les récepteurs à l'insuline) dépend, entre autres choses, du niveau d'hormones dans le sang. Si ce niveau augmente de manière significative et pendant une longue période, le nombre de récepteurs de l'hormone correspondante diminue, c'est-à-dire en fait, il y a une diminution de la sensibilité de la cellule à l'hormone dans le sang en excès. Et vice versa.

Il est confirmé que la sensibilité des tissus à l'insuline est réduite de 40% lorsque le poids corporel est dépassé de 35 à 40% de la norme. La sensibilité à l'insuline, par contre, est très bonne. Dans ce cas, vos cellules - en particulier les cellules musculaires - répondent bien à une petite quantité d’insuline.

Si vous êtes plus sensible à l'insuline au moment où vous prenez du poids, vous gagnerez plus de muscle que de graisse. Par exemple, avec la sensibilité habituelle de l’insuline, vous gagnerez 0,5 kg de muscles par kilogramme de graisse, c’est-à-dire que le rapport sera de 1: 2. Avec une sensibilité accrue, vous pourrez gagner 1 kg de muscles par kilogramme de graisse. Ou même mieux.

Ce sera intéressant pour vous:

Conclusion

1. Notre objectif: insuline basale faible et bonne sensibilité à l’insuline.

Ce que l'insuline produit: quelle glande sécrète une hormone

Le rôle principal de l'insuline dans le corps est la régulation et le maintien d'une glycémie normale. Avec une augmentation de plus de 100 mg / décilitre de l'indice de glucose, l'hormone insuline neutralise le glucose et le dirige sous forme de glycogène vers le foie, les muscles et les tissus adipeux.

Les perturbations de la production d'insuline entraînent des conséquences graves, telles que le développement du diabète. Afin de comprendre les mécanismes intervenant dans le corps, il est nécessaire de déterminer comment et où l’insuline nécessaire est produite et quel corps produit de l’insuline.

Quelles sont les fonctions du pancréas et où est-il situé

Le pancréas, de par sa taille, est la deuxième glande, après le foie, impliquée dans le processus de digestion. Il est situé derrière l'estomac dans la cavité abdominale et a la structure suivante:

Le corps est la partie principale de la glande, qui a la forme d'un prisme triangulaire et passe dans la queue. La tête couverte par le duodénum est quelque peu épaissie et se trouve du côté droit de la ligne médiane.

Il est temps de déterminer quel département est responsable de la production d'insuline? Le pancréas est riche en grappes de cellules dans lesquelles l’insuline est produite. Ces groupes sont appelés "îles de Langerhans" ou "îles pancréatiques". Langergans est un pathologiste allemand qui a découvert ces îlots à la fin du 19ème siècle.

Et à son tour, le médecin russe L. Sobolev a prouvé la vérité de l’affirmation selon laquelle l’insuline est produite dans les îlots.

La masse d'un million d'îles ne représente que 2 grammes, soit environ 3% du poids total de la glande. Cependant, ces îlots microscopiques contiennent un très grand nombre de cellules A, B, D, PP. Leur fonction vise la sécrétion d'hormones, qui à leur tour régulent les processus métaboliques (glucides, protéines, lipides).

Fonction B-Cell indispensable

Ce sont les cellules B qui sont responsables de la production d'insuline dans le corps humain. Cette hormone est connue pour réguler le glucose et est responsable des processus adipeux. Si la production d'insuline est perturbée, un diabète sucré se développe.

Par conséquent, des scientifiques du monde entier œuvrant dans les domaines de la médecine, de la biochimie, de la biologie et du génie génétique sont intrigués par le problème et s’efforcent de comprendre les plus infimes subtilités de la biosynthèse de l’insuline afin d’apprendre à réguler ce processus.

Les cellules B produisent une hormone de deux catégories. En termes d’évolution, l’un d’eux est plus ancien et le second amélioré, nouveau. La première catégorie de cellules produit de la proinsuline inactive et non hormonale. La quantité de substance produite ne dépasse pas 5%, mais son rôle n'a pas encore été étudié.

Notez les caractéristiques intéressantes:

  1. L'insuline, comme la proinsuline, est d'abord synthétisée par les cellules B, puis elle est envoyée au complexe de Golgi, l'hormone étant alors plongée dans un traitement ultérieur.
  2. À l’intérieur de cette structure, conçue pour l’accumulation et la synthèse de diverses substances, le peptide C est clivé par des enzymes.
  3. En raison de ce processus, l'insuline est formée.
  4. Ensuite, l'hormone est emballée dans des granules de sécrétion, dans lesquels elle s'accumule et est stockée.
  5. Dès que le taux de glucose dans le sang augmente, l'insuline devient nécessaire et, avec l'aide des lymphocytes B, il est fortement excrété dans le sang.

C'est ainsi que l'insuline est produite dans le corps humain.

Lors de la consommation d'aliments riches en glucides, les cellules B doivent fonctionner en mode d'urgence, ce qui entraîne leur épuisement progressif. Cela s'applique à tous les âges, mais les personnes âgées sont particulièrement exposées à cette pathologie.

Au fil des ans, l'activité de l'insuline diminue et un déficit en hormone se produit dans le corps.

Les cellules B compensatoires en sécrètent un nombre croissant. L'abus de sucreries et de produits à base de farine conduit tôt ou tard au développement d'une maladie grave, le diabète. Les conséquences de cette maladie sont souvent tragiques. Pour plus d'informations sur l'insuline, vous pouvez lire sur le site du sommeil.

Action de l'hormone qui neutralise le sucre

La question se pose involontairement: comment l'insuline glucose se neutralise-t-elle dans le corps humain? Il y a plusieurs étapes d'exposition:

  • augmentation de la perméabilité de la membrane cellulaire, à la suite de laquelle les cellules commencent à absorber le sucre de manière intensive;
  • la conversion du glucose en glycogène, qui se dépose dans le foie et les muscles;

Sous l'action de ces processus, la teneur en glucose dans le sang diminue progressivement.

Pour les organismes vivants, le glycogène est une source d'énergie permanente. En pourcentage, la plus grande quantité de cette substance s'accumule dans le foie, bien que dans les muscles sa quantité totale soit beaucoup plus grande.

La quantité de cet amidon naturel dans le corps peut être d'environ 0,5 gramme. Si une personne est physiquement active, le glycogène n'est utilisé qu'après épuisement de la totalité des sources d'énergie plus accessibles.

Étonnamment, le même pancréas produit du glucagon, qui est en fait un antagoniste de l'insuline. Les cellules A des mêmes îlots de la glande produisent du glucagon et l'hormone agit pour extraire le glycogène et augmenter le taux de sucre.

Mais le fonctionnement du pancréas sans antagonistes hormonaux n'est pas possible. L'insuline est responsable de la synthèse des enzymes digestives et le glucagon réduit leur production, c'est-à-dire qu'il effectue exactement le contraire. Vous pouvez préciser que toute personne, et en particulier un diabétique, doit absolument savoir quelles sont les maladies, les symptômes et le traitement du pancréas, car la vie dépend de cet organe.

Il devient évident que le pancréas est un organe qui produit de l'insuline dans le corps humain, qui est ensuite synthétisée par de très petites îles de Langerhans.

Les fonctions de l'insuline, où l'hormone est produite, son taux et la conséquence de son contenu accru

Tout le monde sait qu'un insuline est administré aux patients diabétiques. Et quelle est cette substance? À quoi sert l'insuline et comment affecte-t-elle l'organisme? D'où vient-il dans notre corps? Nous allons essayer de vous parler de l'insuline dans cet article.

L'insuline est quoi?

Quelle est la substance d'insuline? L'insuline est une hormone importante. En médecine, les hormones sont appelées substances. Leurs molécules, qui assurent les fonctions de communication entre les organes du corps, favorisent le métabolisme. En règle générale, ces molécules sont produites par différentes glandes.

L'insuline chez une personne, pourquoi est-ce nécessaire? Le rôle de l'insuline dans le corps humain est très important. Dans notre corps, tout est pensé dans les moindres détails. De nombreux organes remplissent plusieurs fonctions à la fois. Chaque substance effectue des tâches importantes. Sans aucun d'eux, le bien-être et la santé humaine sont altérés. L'hormone insuline soutient le glucose normal. Le glucose humain est nécessaire. C’est la principale source d’énergie, permet à une personne d’accomplir un travail physique et mental, permet aux organes du corps d’accomplir leurs tâches. Est-ce que la fonction d'insuline dans notre corps n'est épuisée que par cela? Voyons le comprendre.

La base de l'hormone est une protéine. La formule chimique de l’hormone détermine les organes qu’elle affectera. Dans le système circulatoire, les hormones pénètrent dans l'organe souhaité.

La structure de l'insuline est basée sur le fait qu'il s'agit d'une hormone peptidique constituée d'acides aminés. La molécule comprend 2 chaînes polypeptidiques - A et B. La chaîne A contient le résidu d'acide aminé 21 et la chaîne B représente 30. La connaissance de la structure de l'hormone a permis aux scientifiques de créer un médicament artificiel pour combattre le diabète.

D'où vient l'hormone?

Quel corps produit de l'insuline? La production de l'hormone humaine, l'insuline, est réalisée par le pancréas. La partie de la glande qui est responsable des hormones s'appelle les îlots de Langerhans-Sobolev. Cette glande est incorporée dans le système digestif. Dans le pancréas, on produit du suc digestif, impliqué dans le traitement des graisses, des protéines et des glucides. Le travail de la glande consiste à:

  • la production d'enzymes par lesquelles les aliments sont absorbés;
  • neutraliser les acides contenus dans l'aliment digéré;
  • alimenter le corps en substances essentielles (sécrétion interne);
  • traitement des glucides.

Le pancréas est la plus grande de toutes les glandes humaines. Selon ses fonctions, il est divisé en 2 parties: une grande partie et des îlots. La majeure partie est impliquée dans le processus digestif, les îlots produisent une hormone décrite. De plus, les îlots, en plus de la substance désirée, produisent du glucagon, qui régule également le flux de glucose dans le sang. Mais si l'insuline limite la teneur en sucre, les hormones glucagon, adrénaline et somatotropine l'augmentent. La substance désirée en médecine s'appelle hypoglycémie. C'est une insuline immunoréactive (IRI). Maintenant, je comprends où l’insuline est produite.

Le travail de l'hormone dans le corps

Le pancréas dirige l'insuline dans le sang. L'insuline humaine fournit aux cellules du corps du potassium, un certain nombre d'acides aminés et du glucose. Il régule le métabolisme des glucides, alimente toutes nos cellules en nutriments essentiels. Influençant le métabolisme des glucides, il régule le métabolisme des protéines et des graisses, car d'autres processus métaboliques sont également affectés lorsque le métabolisme des glucides est perturbé.

Comment fonctionne l'insuline? Les effets de l'insuline sur notre corps sont qu'il affecte la plupart des enzymes produites par le corps. Néanmoins, sa fonction principale est de maintenir les niveaux de glucose dans les limites de la normale. Le glucose est une source d'énergie humaine et de ses organes individuels. L’insuline immunoréactive l’aide à digérer et à se transformer en énergie. Les fonctions de l'insuline peuvent être définies à l'aide de la liste suivante:

  1. Il favorise la pénétration du glucose dans les cellules des muscles et des tissus adipeux et l'accumulation de glucose au niveau cellulaire.
  2. Il augmente la perméabilité des membranes cellulaires, ce qui facilite la pénétration des substances nécessaires dans les cellules. Les molécules qui endommagent la cellule sont transportées à travers la membrane.
  3. Grâce à cette hormone, le glycogène apparaît dans les cellules du foie et des muscles.
  4. L'hormone pancréatique favorise le processus de formation et d'accumulation des protéines dans l'organisme.
  5. Il favorise la production de glucose par le tissu adipeux et sa conversion en réserves de graisse.
  6. Aide les enzymes à améliorer la dégradation des molécules de glucose.
  7. Il empêche d'autres enzymes qui cherchent à décomposer les graisses et le glycogène bénéfiques pour l'organisme.
  8. Favorise la synthèse de l'acide ribonucléique.
  9. Aide à la formation de l'hormone de croissance.
  10. Interfère avec la formation de corps cétoniques.
  11. Supprime la dégradation des lipides.

L'effet de l'insuline s'applique à tous les processus métaboliques du corps. Les principaux effets de l’insuline sont qu’elle est la seule à faire face aux hormones hyperglycémiques, qui sont beaucoup plus importantes chez l’homme.

Comment se passe la formation d'hormones?

Le mécanisme d'action de l'insuline est le suivant. L'insuline est produite en augmentant la concentration de glucides dans le sang. Tous les aliments que nous mangeons, en touchant le système digestif, déclenchent la production d'hormones. Cela peut être des protéines ou des aliments gras, et pas seulement des glucides. Si une personne mange bien, le contenu de la substance augmente. Après avoir jeûné, son niveau baisse.

Une autre insuline dans le corps humain est produite par d'autres hormones, ainsi que par certaines substances. Ceux-ci incluent le potassium et le calcium nécessaire à la santé des os. Un certain nombre d'acides aminés gras stimulent également la production d'hormone. La somatotropine, qui favorise la croissance humaine et, dans une certaine mesure, la somatostatine, a l'effet inverse.

On peut déterminer si une personne a suffisamment d’insuline en effectuant un test de glucose veineux dans le sang. Il ne devrait pas y avoir de glucose dans l'urine, d'autres résultats suggèrent une maladie.

Niveau de glucose normal, son excès et sa diminution

Le sang «pour le sucre», comme il a été décidé de le dire, est remis le matin à jeun. La quantité normale de glucose est de 4,1 à 5,9 mmol / l. Chez les bébés, il est plus bas - de 3,3 à 5,6 mmol / l. Les personnes âgées ont plus de sucre - de 4,6 à 6,7 mmol / l.

La sensibilité à l'insuline est différente pour tout le monde. Mais, en règle générale, un excès de sucre indique un manque de substance ou d’autres pathologies du système endocrinien, du foie, des reins, que le pancréas n’est pas en ordre. Son contenu est augmenté en cas de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

Sur les pathologies de ces organes peuvent parler et diminuer dans l'index. Un faible taux de glucose survient chez les patients qui abusent de l'alcool, chez ceux qui sont exposés à un effort physique excessif, chez ceux qui sont friands de régimes et chez les personnes affamées. Une diminution du glucose peut indiquer un trouble métabolique.

Un déficit en hormone peut être déterminé avant l'examen par l'odeur caractéristique de l'acétone provenant de la bouche, qui provient des corps cétoniques qui ne sont pas supprimés par cette substance.

Niveaux d'hormones dans le corps

La quantité d'insuline dans le sang en quantité ne diffère pas chez les enfants et les adultes. Mais il est influencé par la consommation de divers aliments. Si le patient mange beaucoup d'aliments glucidiques, la teneur en hormones augmente. Par conséquent, le test d’insuline dans le sang fait au moins 8 heures après l’abstinence de manger du patient. Avant l'analyse, il est impossible de piquer une hormone, sinon l'étude ne sera pas objective. Surtout parce que la sensibilité à l'insuline peut faire échouer un patient.

Augmentation des niveaux d'hormones

L'effet de l'insuline sur une personne dépend de sa quantité dans le sang. Les niveaux d'hormones en excès peuvent parler de:

  1. La présence d'insulinome - néoplasmes sur les îlots du pancréas. La valeur de la présence de glucose dans ce cas est réduite.
  2. Maladie diabète sucré insulinodépendant. Dans ce cas, la diminution du niveau de l'hormone commence progressivement. Et la quantité de sucre - pour grandir.
  3. Patient obésité. Il est difficile de distinguer la cause de l'effet. Au départ, une hormone élevée contribue au dépôt de graisse. Cela augmente l'appétit. Ensuite, l'obésité contribue à augmenter la teneur en substance.
  4. Maladie de l'acromégalie. C'est une violation des fonctions du lobe antérieur de l'hypophyse. Si une personne est en bonne santé, une diminution du contenu en hormones entraîne une augmentation du contenu en somatotrophine. Avec l'acromégalie, cela ne se produit pas. Bien qu'il soit nécessaire de faire une réduction sur la sensibilité différente à l'insuline.
  5. L'émergence du syndrome d'Itsenko-Cushing. Ceci est une condition dans laquelle il y a une augmentation des hormones surrénales glucocorticoïdes du corps. Quand il augmente la pigmentation de la peau, augmente le métabolisme des protéines et des glucides, diminue le métabolisme des graisses. Dans le même temps, le potassium est excrété par l'organisme. La tension artérielle augmente et de nombreux autres problèmes surviennent.
  6. La manifestation de la dystrophie musculaire.
  7. Grossesse qui coule avec augmentation de l'appétit.
  8. Intolérance au fructose et au galactose.
  9. Maladie du foie.

Une diminution de l'hormone dans le sang indique un diabète sucré de type 1 ou 2:

  • Diabète de type 1 - la production d’insuline dans le corps est réduite, la glycémie est élevée et le sucre est présent dans les urines.
  • Type 2 - l'hormone est élevée, la glycémie est également supérieure à la normale. Cela se produit lorsque le corps perd sa sensibilité à l'insuline, comme s'il ne remarquait pas sa présence.

Le diabète sucré est une maladie terrible lorsqu'une personne ne dispose pas de l'énergie nécessaire au fonctionnement de tous les organes en mode normal. Il est facile de reconnaître une maladie. Le médecin prescrit habituellement un traitement complexe - traite le pancréas, qui ne fait pas face à ses fonctions, tout en augmentant artificiellement le niveau de l'hormone dans le sang au moyen d'injections.

Dans le diabète de type 2, la sensibilité à l'insuline diminue et un taux élevé peut entraîner la formation de plaques de cholestérol dans les vaisseaux des jambes, du cœur et du cerveau. Quand il est endommagé les fibres nerveuses. Une personne est menacée de cécité, d'accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque, d'insuffisance rénale, du besoin d'amputer une jambe ou un bras.

Types d'hormones

L'effet de l'insuline sur le corps est utilisé dans la guérison. Traitement du diabète prescrit par le médecin après l’étude. Quel type de diabète a frappé le patient, quelles sont ses caractéristiques personnelles, ses allergies et son intolérance aux médicaments. Pourquoi vous avez besoin d'insuline dans le diabète, il est clair - pour réduire le niveau de glucose.

Types d'insuline hormonisée prescrits pour le diabète:

  1. Insuline haute vitesse. Son action commence 5 minutes après l'injection, mais se termine rapidement.
  2. Court Quelle est cette hormone? Il commence à agir plus tard - après une demi-heure. Mais cela aide plus longtemps.
  3. Durée moyenne. Déterminé par l'effet sur le patient pendant environ une demi-journée. Souvent, il est administré en même temps qu'un traitement rapide afin que le patient se sente immédiatement soulagé.
  4. Longue action. Cette hormone agit pendant la journée. Il est administré le matin à jeun. Aussi souvent utilisé avec une hormone à action rapide.
  5. Mixte Il est obtenu en mélangeant une hormone à action rapide et une hormone à action moyenne. Conçu pour les personnes qui ont du mal à se mélanger 2 hormones d’actions différentes dans le bon dosage.

Comment fonctionne l'insuline, nous avons examiné. Chaque personne réagit différemment à son injection. Cela dépend du système de nutrition, de l'éducation physique, de l'âge, du sexe et des maladies associées. Par conséquent, un patient diabétique doit être sous surveillance médicale continue.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Si un problème se pose, comment réduire la progestérone, il est nécessaire d’analyser non seulement les symptômes de son excès, mais également les causes du dysfonctionnement de l’appareil reproducteur.

Dans le corps de la femme, l’arrière-plan hormonal détermine l’état de santé général et la capacité de concevoir. Tout écart par rapport à la norme entraîne l'apparition de symptômes désagréables et devient une raison pour rechercher des soins médicaux.

Les micro-organismes responsables des maux de gorge sont très divers. Ici et les bactéries, les champignons et les virus, et dans chaque cas devrait être prescrit un médicament distinct le plus approprié.