Principal / Enquête

Hormones humaines et leurs fonctions, types, catégories, tableau avec description des composants bioactifs

Le déroulement optimal des processus physiologiques, la croissance et le développement de l'organisme, la naissance d'une nouvelle vie, les réactions comportementales, la réponse correcte au stress est impossible sans la participation de substances biologiquement actives. La concentration de la sécrétion des glandes endocrines est très faible, mais son effet sur les tissus et les organes est difficile à surestimer.

Il est intéressant de savoir comment des régulateurs spécifiques influencent le travail du cœur, du tube digestif, du système nerveux central, des vaisseaux sanguins, des muscles, des glandes sexuelles. Les hormones humaines et leurs fonctions. Un tableau décrivant les principaux composants bioactifs aidera à comprendre pourquoi les déséquilibres hormonaux sont au cœur de nombreuses maladies.

Informations générales sur les hormones

Des substances spécifiques produisent des glandes endocrines et certains organes. Processus métaboliques, développement, puberté, conception, grossesse, accouchement, stabilité du glucose, réponse au stress - une partie seulement des fonctions des composants essentiels du système endocrinien. Malgré leur faible quantité, les hormones régulent le travail et l'interaction de tous les systèmes et organes internes.

La molécule signal est un produit du fonctionnement des cellules endocrines. La tâche consiste à réguler les fonctions du corps lorsqu’il interagit avec les récepteurs des cellules cibles.

Il existe deux types de régulateurs:

  • hormones majeures (environ 100). Après la synthèse des substances pénètrent dans la lymphe, la circulation sanguine, le LCR, pénètre dans certains tissus ou organes et affecte les cellules. Les composants gras entrent dans les unités, les structures protéiques commencent à agir à la surface des membranes cellulaires;
  • activateurs d'hormones. Les substances spécifiques ne sont pas incluses dans les catégories principales et n'affectent pas directement le fonctionnement du corps. Leur tâche consiste à maintenir un processus de synthèse optimal pour les principaux régulateurs. La production de composants spécifiques se produit dans l'hypophyse (lobe antérieur) et l'hypothalamus.

Comment est et comment traiter la thyroïdite auto-immune thyroïdienne pendant la grossesse? Nous avons la réponse!

À propos de quelle glande produit l'hormone adrénaline et de ce que le régulateur spécifique est responsable de lire à cette adresse.

Le système endocrinien et les organes internes produisent plusieurs types d'hormones:

  • classique. Les substances produisent des cellules endocrines, manifestent des effets lointains sur les organes cibles.
  • hormones tissulaires ou hormonoïdes. Les régulateurs exercent une influence locale;
  • métabolites ou parathyroïdes. La production n'a pas lieu pour la régulation, mais une concentration stable maintient le flux des processus physiologiques;
  • neurotransmetteurs. Le lieu de synthèse est la terminaison nerveuse, le rôle est médiateur dans la transmission synaptique importante des impulsions.

Types et catégories de substances spécifiques

Le corps humain produit plusieurs catégories d'hormones. Chaque type de régulateur est responsable de la stabilité de certains processus. Certains types d'hormones affectent la sécrétion d'autres substances bioactives: ils inhibent ou activent la synthèse de composants spécifiques.

La classification des hormones par structure chimique:

Fonctions dans le corps

Une tâche importante du complexe de substances bioactives consiste à maintenir la constance des processus physiologiques, à assurer le fonctionnement optimal des systèmes et à prévenir les perturbations métaboliques. Les modifications du niveau d'un régulateur affectent souvent la sécrétion d'autres composants (TSH, T3 et T4, la somatotrophine et les substances bioactives thyroïdiennes, l'ACTH et les hormones surrénaliennes).

Les hormones remplissent de nombreuses fonctions importantes:

  • réguler la concentration de glucose;
  • activer la défense immunitaire;
  • affecter les processus métaboliques et la stabilité du poids;
  • aider le corps à faire face aux chocs, au stress, aux efforts physiques intenses et aux actions actives;
  • assurer la croissance de divers types de tissus: muscles, os, affecter la régénération des cheveux, de la peau, des muqueuses, des ongles;
  • réguler les réactions comportementales et l'humeur;
  • soutenir la fourniture d'énergie tissulaire;
  • aider une personne à ressentir le changement de rythme quotidien;
  • préparer le corps au début d'une nouvelle étape de la vie: puberté, ménopause;
  • maintenir un niveau adéquat de désir sexuel, prévenir le dysfonctionnement érectile;
  • affecter la stabilité du cycle, la préparation du corps pour la conception, maintenir la grossesse, assurer le déroulement correct du travail;
  • contrôler l'appétit, la satiété et la faim.

Que signifie le marqueur tumoral accru CA 19 9 et quelles maladies il indique? Nous avons la réponse!

Sur cette page, vous trouverez des informations sur les médicaments à prendre pendant la ménopause après les bouffées de chaleur et sur la manière de les soulager pendant un ajustement hormonal.

Suivez le lien http://vse-o-gormonah.com/lechenie/medikamenty/siofor.html et lisez les instructions d'utilisation des comprimés Siofor pour le diabète de type 2.

Indications des tests hormonaux

La violation de la sécrétion des régulateurs de diverses catégories affecte plus ou moins les processus naturels du corps. La symptomatologie des pathologies endocriniennes est en grande partie non spécifique: de nombreux patients ne savent pas que l'échec du traitement de l'acné, la stérilité ou l'obésité est associé à une perturbation hormonale. Pour clarifier le diagnostic, nous avons absolument besoin de recherches au niveau des régulateurs de toutes sortes.

Une visite chez un endocrinologue est nécessaire lorsqu'un ou plusieurs signes apparaissent:

  • troubles du sommeil;
  • rhumes fréquents, immunité réduite;
  • croissance squelettique anormale, extrémités démesurées, épaississement des paumes et des doigts;
  • apathie déraisonnable, léthargie, faiblesse générale;
  • les ongles commencent à s'exfolier et à se casser, les cheveux tombent, le travail des glandes sébacées change de manière significative;
  • la puissance est perturbée, la dysfonction érectile se produit, le désir sexuel diminue;
  • une personne devient nerveuse, facilement irritée, une agression sans cause apparaît;
  • le rapport entre les tissus adipeux et musculaires change de façon spectaculaire; certaines zones présentent une accumulation excessive de graisse ou une ampleur visible dans toutes les parties du corps;
  • il y a des problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins, des fluctuations de pression sont notées, le rythme cardiaque est perturbé, un essoufflement apparaît;
  • des processus métaboliques incorrects se produisent;
  • le taux de glucose dans le sang augmente ou diminue considérablement, le patient a soif, la peau sèche, les plaies guérissent mal, l'excrétion de l'urine devient plus fréquente, l'appétit est perturbé (signes de diabète sucré);
  • la grossesse ne survient pas chez un couple qui n'utilise pas de méthode de contraception pendant un an ou plus;
  • le cycle menstruel devient irrégulier;
  • des éruptions cutanées abondantes apparaissent sur le visage et le corps pendant la puberté: acné ou acné, le traitement des zones touchées avec des moyens externes ne donne pas de résultat durable;
  • les manifestations du syndrome ménopausique ou prémenstruel sont souvent perturbées.

Vidéo sur le rôle des hormones dans le métabolisme, la croissance et le développement humain:

Toutes les hormones

L'émergence de problèmes dans le fonctionnement du corps, certaines personnes essaient d'éliminer les leurs, sans l'aide de médecins. Cependant, un tel auto-traitement peut avoir un impact négatif sur l'état de santé futur. Après tout, une violation dans le travail d'un organe survient dans le processus de production d'hormones insuffisante ou excessive.

Cependant, à propos de ces substances, chaque personne a entendu parler de son enfance. Pendant ce temps, les scientifiques continuent à étudier la structure de ces substances et les fonctions qu’elles remplissent. Que sont les hormones, pourquoi ont-elles besoin d’une personne, quels types d’hormones existent et quel effet ont-elles sur elle?

Quelles sont les hormones

Les hormones sont des substances biologiquement actives. Leur production se produit dans des cellules spécialisées des glandes endocrines. Traduit de la langue grecque antique, le mot "hormones" signifie "induire" ou "éveiller".

C’est cette action qui est leur fonction principale: développées dans certaines cellules, ces substances induisent l’action des cellules d’autres organes en leur envoyant des signaux. C'est-à-dire que dans le corps humain, les hormones jouent le rôle d'un type de mécanisme qui déclenche tous les processus vitaux qui ne peuvent exister séparément.

Pour réaliser leur valeur, il est nécessaire de comprendre où ils se sont formés. Les principales sources de production d'hormones sont les glandes internes suivantes:

  • l'hypophyse;
  • glande thyroïde et parathyroïde;
  • les glandes surrénales;
  • le pancréas;
  • testicules chez les hommes et ovaires chez les femmes.

Pour participer à la formation de ces substances, vous pouvez utiliser certains organes internes, notamment:

  • le foie;
  • les reins;
  • placenta pendant la grossesse;
  • la glande pinéale, située dans le cerveau;
  • tractus gastro-intestinal;
  • thymus ou thymus, en développement actif avant le début de la puberté et dont la taille diminue avec l'âge.

L'hypothalamus est un petit processus cérébral qui coordonne la production d'hormones.

Comment fonctionnent les hormones

Après avoir compris ce que sont les hormones, vous pouvez commencer à étudier leur comportement.

Chaque hormone agit sur certains organes, appelés organes cibles. De plus, chacune des hormones a sa propre formule chimique, qui détermine lequel des organes sera ciblé. Il est à noter qu'une cible peut ne pas être un seul corps, mais plusieurs.

À la différence du système nerveux qui transmet les impulsions par les nerfs, les hormones pénètrent dans le sang. Ils agissent sur les organes cibles par l’intermédiaire de cellules équipées de récepteurs spéciaux, capables de ne percevoir que certaines hormones. Leur interrelation s'apparente à une serrure à clé, la cellule réceptrice ouverte par la clé hormonale servant de serrure.

Se fixant aux récepteurs, les hormones pénètrent dans les organes internes, où elles sont amenées à remplir certaines fonctions par action chimique.

L'histoire de la découverte des hormones

L'étude active des hormones et des glandes qui les produisent a débuté en 1855. Au cours de cette période, le médecin anglais T. Addison a décrit pour la première fois une maladie du bronze qui se développe à la suite d'un dysfonctionnement des glandes surrénales.

D'autres médecins, par exemple K. Bernard de France, qui ont étudié les processus de formation et de sécrétion dans le sang, ont manifesté leur intérêt pour cette science. Le sujet de son étude était les organes qui les isolaient.

Et le médecin français S. Brown-Sequard a réussi à trouver le lien entre diverses maladies et une diminution de la fonction des glandes endocrines. C'est lui qui a prouvé pour la première fois que de nombreuses maladies peuvent être guéries à l'aide de préparations à base d'extraits de glandes.

En 1899, des scientifiques anglais ont pu découvrir l'hormone sécrétine produite par le duodénum. Un peu plus tard, ils lui ont donné le nom d'hormone, qui a marqué le début de l'endocrinologie moderne.

Jusqu'à présent, les scientifiques n'ont pas pu tout étudier sur les hormones, tout en continuant de faire de nouvelles découvertes.

Variétés d'hormones

Les hormones sont de plusieurs types, différenciées par leur composition chimique.

  • Stéroïdes. Ces hormones sont produites dans les testicules et les ovaires à partir de cholestérol. Ces substances remplissent les fonctions les plus importantes qui permettent à une personne de développer et d'acquérir la forme physique nécessaire qui orne le corps, ainsi que de reproduire la progéniture. Les stéroïdes comprennent la progestérone, les androgènes, l’estradiol et la dihydrotestostérone.
  • Dérivés d'acides gras. Ces substances agissent sur les cellules situées à proximité des organes impliqués dans leur production. Ces hormones comprennent les leucotriènes, les thromboxanes et les prostaglandines.
  • Acides aminés dérivés. Ces hormones sont produites par plusieurs glandes, notamment les glandes surrénales et la glande thyroïde. Et la base de leur production est la tyrosine. Les représentants de cette espèce sont l'adrénaline, la noradrénaline, la mélatonine et la thyroxine.
  • Peptides. Ces hormones sont responsables de la mise en œuvre des processus métaboliques dans le corps. Et le composant le plus important pour leur production est la protéine. Les peptides comprennent l'insuline et le glucagon, produits par le pancréas, et l'hormone de croissance produite par l'hypophyse.

Le rôle des hormones dans le corps humain

Tout au long de la vie, le corps humain produit des hormones. Ils influencent tous les processus qui se produisent avec une personne.

  • Grâce à ces substances, chaque personne a une certaine taille et un certain poids.
  • Les hormones affectent l'état émotionnel d'une personne.
  • Tout au long de la vie, les hormones stimulent le processus naturel de croissance et de dégradation des cellules.
  • Ils participent à la formation du système immunitaire, le stimulant ou le réprimant.
  • Les substances produites par les glandes endocrines contrôlent les processus métaboliques dans le corps.
  • Sous l'action des hormones, le corps tolère plus facilement l'effort physique et les situations stressantes. À ces fins, une hormone d'action active est produite - l'adrénaline.
  • Avec l'aide de substances biologiquement actives se prépare à un certain stade de la vie, y compris la puberté et l'accouchement.
  • Certaines substances contrôlent le cycle de reproduction.
  • La personne ressent le sentiment de faim et de satiété également sous l'action des hormones.
  • Avec une production normale d'hormones et leur fonction, la libido augmente et, avec une diminution de leur concentration dans le sang, la libido diminue.

Les hormones humaines de base tout au long de la vie assurent la stabilité du corps.

L'effet des hormones sur le corps humain

Sous l’influence de certains facteurs, la stabilité du processus peut être perturbée. Leur liste approximative est la suivante:

  • changements corporels liés à l'âge;
  • diverses maladies;
  • situations stressantes;
  • changement climatique;
  • mauvaises conditions environnementales.

Dans le corps des hommes, la production d'hormones est plus stable que chez les femmes. Dans le corps de la femme, la quantité d'hormones sécrétées varie en fonction de divers facteurs, notamment des phases du cycle menstruel, de la grossesse, de l'accouchement et de la ménopause.

Les signes suivants indiquent qu’un déséquilibre hormonal aurait pu se former:

  • faiblesse générale du corps;
  • des crampes dans les membres;
  • maux de tête et acouphènes;
  • transpiration;
  • altération de la coordination des mouvements et ralentissement de la réaction;
  • troubles de la mémoire et les échecs;
  • sautes d'humeur et dépressions;
  • diminution ou augmentation déraisonnable du poids corporel;
  • vergetures sur la peau;
  • perturbation du système digestif;
  • la croissance des cheveux dans les endroits où ils ne devraient pas être;
  • le gigantisme et le nanisme, ainsi que l'acromégalie;
  • problèmes de peau, y compris augmentation des cheveux gras, de l'acné et des pellicules;
  • irrégularités menstruelles.

Comment les niveaux d'hormones sont-ils déterminés?

Si l'une de ces conditions se manifeste systématiquement, il est nécessaire de consulter un endocrinologue. Sur la base de cette analyse, seul un médecin sera en mesure de déterminer les hormones produites en quantités insuffisantes ou excessives et de prescrire un traitement adéquat. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de déterminer le niveau de toutes les hormones possibles, car un médecin expérimenté déterminera le type de recherche nécessaire en fonction des plaintes du patient.

Pourquoi une analyse de sang est-elle prescrite pour les hormones? Il est nécessaire de confirmer ou d'exclure tout diagnostic.

Si nécessaire, des tests sont attribués pour déterminer la concentration dans le sang d'hormones sécrétées par les glandes endocrines suivantes:

  • l'hypophyse;
  • glande thyroïde;
  • les glandes surrénales;
  • testicules chez les hommes et ovaires chez les femmes.

Un diagnostic prénatal peut être attribué aux femmes afin de permettre l'identification de pathologies dans le développement du fœtus en début de grossesse.

Le test sanguin le plus populaire consiste à déterminer le niveau de base d'un certain type d'hormone. Cet examen est effectué le matin à jeun. Mais le niveau de la plupart des substances a tendance à varier au cours de la journée. Par exemple, l'hormone de croissance est une hormone de croissance. Par conséquent, sa concentration est étudiée pendant la journée.

Si une étude est menée sur les hormones des glandes endocrines qui dépendent de la glande pituitaire, une analyse est effectuée pour déterminer le niveau de l'hormone produite par la glande endocrine et l'hormone de la glande pituitaire qui la produit.

Comment atteindre l'équilibre hormonal

En cas de léger déséquilibre hormonal, un ajustement du mode de vie est indiqué:

  • Respect du mode du jour. Le travail à part entière des systèmes du corps n’est possible que pour créer un équilibre entre travail et repos. Par exemple, la production de somatotrophine augmente 1 à 3 heures après l’endormissement. Dans ce cas, il est recommandé de se coucher au plus tard 23 heures et la durée du sommeil doit être d’au moins 7 heures.
  • Stimuler la production de substances biologiquement actives permet l'activité physique. Par conséquent, il est nécessaire de faire de la danse, de l’aérobic ou d’augmenter l’activité de deux à trois fois par semaine.
  • Une alimentation équilibrée avec une augmentation de l'apport en protéines et une diminution de la quantité de graisse.
  • Respect du régime de consommation Pendant la journée, vous devez boire 2 à 2,5 litres d’eau.

Si un traitement plus intensif est nécessaire, une table d'hormones est étudiée et des médicaments contenant leurs analogues synthétiques sont utilisés. Cependant, ils ne peuvent être nommés que par un expert.

Hormones et leurs fonctions

HORMONES ET LEURS FONCTIONS.

Hormones de l'hypophyse antérieure. Le tissu glandulaire du lobe antérieur produit:
- l'hormone de croissance (GH), ou somatotrophine, qui affecte tous les tissus du corps en augmentant leur activité anabolique (processus de synthèse des composants des tissus et en augmentant les réserves d'énergie).
- l'hormone stimulant les mélanocytes (MSH), qui augmente la production de pigment par certaines cellules de la peau (mélanocytes et mélanophores);
- la thyréostimuline (TSH), stimulant la synthèse des hormones thyroïdiennes dans la glande thyroïde;
- hormone folliculo-stimulante (FSH) et hormone lutéinisante (LH) liées aux gonadotrophines: leur action est dirigée vers les glandes sexuelles.
- la prolactine, parfois appelée PRL, - une hormone qui stimule la formation
glandes mammaires et lactation.
Hormones du lobe postérieur de l'hypophyse - vasopressine et ocytocine. Les deux hormones sont produites dans l'hypothalamus, mais persistent et sont libérées dans le lobe postérieur de l'hypophyse, qui se trouve en bas de l'hypothalamus. La vasopressine maintient le tonus vasculaire et est
hormone antidiurétique qui affecte le métabolisme de l'eau. L'ocytocine provoque une contraction de l'utérus et a la propriété de «libérer» le lait après l'accouchement.

La glande thyroïde est située sur le cou et se compose de deux lobes reliés par un isthme étroit. Quatre glandes parathyroïdes sont généralement situées par paires - sur la face arrière et latérale de chaque lobe thyroïdien, bien que parfois une ou deux personnes puissent être légèrement déplacées. Les principales hormones sécrétées par la thyroïde normale sont la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). Lorsqu'ils entrent dans la circulation sanguine, ils se lient - fermement mais de manière réversible - à des protéines plasmatiques spécifiques. T4 se lie plus fortement que T3 et n'est pas libéré aussi rapidement. Par conséquent, il agit plus lentement, mais plus longtemps. Les hormones thyroïdiennes stimulent la synthèse des protéines et la dégradation des nutriments en libérant de la chaleur et de l'énergie, ce qui se traduit par une consommation accrue d'oxygène.

Ces hormones affectent également le métabolisme des glucides et, avec d’autres hormones, régulent le taux de mobilisation des acides gras libres du tissu adipeux. En bref, les hormones thyroïdiennes ont un effet stimulant sur les processus métaboliques. La production accrue d'hormones thyroïdiennes provoque une thyréotoxicose et, lorsqu'elles sont déficientes, se produit une hypothyroïdie ou un myxoedème.
Un autre composé présent dans la glande thyroïde est un stimulateur thyroïdien à action prolongée. C'est une gamma globuline qui provoque probablement un état d'hyperthyroïde. L'hormone des glandes parathyroïdes est appelée parathyroïde ou hormone parathyroïdienne. il maintient un niveau constant de calcium dans le sang: quand il diminue, la parathormone est libérée et active le transfert du calcium des os au sang jusqu'à ce que le taux de calcium dans le sang redevienne normal. Une autre hormone, la calcitonine, a l'effet opposé et est libérée lorsque le taux de calcium dans le sang est plus élevé.Auparavant, on pensait que la calcitonine était sécrétée par les glandes parathyroïdiennes, il est maintenant démontré qu'elle est produite dans la glande thyroïde. Une production accrue d'hormone parathyroïdienne peut entraîner une maladie osseuse, des calculs rénaux, une calcification des tubules rénaux et une combinaison de ces troubles. Le déficit en hormone parathyroïdienne s'accompagne d'une diminution significative du taux de calcium dans le sang et se manifeste par une augmentation de l'excitabilité neuromusculaire, des spasmes et des convulsions.

Les glandes surrénales sont de petites lésions situées au-dessus de chaque rein. Ils se composent de la couche externe, appelée le cortex, et de la partie interne - la médulla. Les deux parties ont leurs propres fonctions et, chez certains animaux inférieurs, elles constituent des structures complètement séparées. Chacune des deux parties des glandes surrénales joue un rôle important dans les conditions normales et dans les maladies. Par exemple, l'une des hormones de la couche cérébrale - l'adrénaline - est nécessaire à la survie, car elle permet de faire face à un danger soudain.

Lorsque cela se produit, l'adrénaline est libérée dans le sang et mobilise les réserves de glucides pour une libération rapide d'énergie, augmente la force musculaire, provoque la dilatation de la pupille et rétrécit les vaisseaux sanguins périphériques. Ainsi, les forces de réserve sont envoyées en «fuite ou lutte» et, en outre, les pertes de sang sont réduites du fait de la vasoconstriction et de la coagulation sanguine rapide. L’épinéphrine stimule également la sécrétion d’ACTH (c’est-à-dire l’axe hypothalamo-hypophysaire). L'ACTH, à son tour, stimule la libération de cortisol par le cortex surrénalien, ce qui entraîne une augmentation de la conversion des protéines en glucose, nécessaire pour reconstituer les réserves de glycogène utilisées dans l'anxiété du foie et des muscles.
Le cortex surrénalien sécrète trois principaux groupes hormonaux: les minéralocorticoïdes,
glucocorticoïdes et stéroïdes sexuels (androgènes et œstrogènes). Les minéralocorticoïdes sont l'aldostérone et la désoxycorticostérone. Leur action est principalement due au maintien de l'équilibre salin. Les glucocorticoïdes affectent le métabolisme des glucides, des protéines, des graisses ainsi que les mécanismes de défense immunologiques. Les plus importants des glucocorticoïdes sont le cortisol et la corticostérone. Les stéroïdes sexuels, qui jouent un rôle de soutien, sont similaires à ceux synthétisés dans les gonades; ce sont le sulfate de déhydroépiandrostérone, la D4-androstènedione, la déhydroépiandrostérone et certains œstrogènes.
Un excès de cortisol entraîne un trouble métabolique grave, provoquant une hypergluconéogenèse, c'est-à-dire conversion excessive de protéines en glucides. Cette condition, appelée syndrome de Cushing, se caractérise par une perte de masse musculaire, une tolérance réduite aux glucides, c'est-à-dire réduction de l'apport en glucose du sang au tissu (qui se manifeste par une augmentation anormale de la concentration de sucre dans le sang lorsqu'il est reçu avec de la nourriture), ainsi qu'une déminéralisation osseuse. La sécrétion excessive d'androgènes par les tumeurs surrénales conduit à la masculinisation. Les tumeurs surrénales peuvent également produire des œstrogènes, en particulier chez les hommes, conduisant à la féminisation.
L'hypofonction (activité réduite) des glandes surrénales se manifeste sous forme aiguë ou chronique. L’hypofonction est due à une infection bactérienne grave, se développant rapidement: elle peut endommager la glande surrénale et provoquer un choc profond. Dans la forme chronique, la maladie se développe suite à la destruction partielle de la glande surrénale (par exemple par une tumeur en croissance ou un processus tuberculeux) ou à la production d'auto-anticorps. Cette maladie, appelée maladie d'Addison, se caractérise par une faiblesse grave, une perte de poids, une pression artérielle basse, des troubles gastro-intestinaux, un besoin accru de sel et une pigmentation de la peau. La maladie d'Addison, décrite par T. Addison en 1855, est devenue la première maladie endocrinienne reconnue, l'adrénaline et la noradrénaline étant les deux principales hormones sécrétées par la médullosurrénale. L'adrénaline est considérée comme une hormone métabolique en raison de son effet sur les réserves de glucides et de la mobilisation des graisses. La norépinéphrine est un vasoconstricteur, c'est-à-dire il contracte les vaisseaux sanguins et augmente la pression artérielle. La médullosurrénale est étroitement liée au système nerveux; La noradrénaline est donc libérée par les nerfs sympathiques et agit comme une neurohormone.
Sécrétion excessive des hormones médullaires surrénales (hormones médullaires)
se produit avec certaines tumeurs. Les symptômes dépendent de laquelle des deux hormones,
adrénaline ou noradrénaline, est formé en plus grandes quantités, mais le plus souvent observé
crises soudaines de bouffées de chaleur, transpiration, anxiété, palpitations, maux de tête et hypertension.

Les testicules (testicules) ont deux parties, étant les glandes des sécrétions externe et interne. En tant que glandes à sécrétion externe, elles produisent du sperme et la fonction endocrinienne est assurée par les cellules de Leydig qu’elles contiennent, qui sécrètent des hormones sexuelles mâles (androgènes), en particulier la D4-androstènedione et la testostérone, la principale hormone mâle. Les cellules de Leydig produisent également une petite quantité d'œstrogène (estradiol). Les Semenniki sont contrôlés par les gonadotrophines).
Gonadotropin FSH stimule la formation de spermatozoïdes (spermatogenèse). Sous l'influence d'une autre gonadotrophine, la LH, les cellules de Leydig sécrètent de la testostérone. La spermatogenèse ne se produit qu'avec une quantité suffisante d'androgènes. Les androgènes, en particulier la testostérone, sont responsables du développement de caractères sexuels secondaires chez l'homme.

La perturbation de la fonction endocrinienne des testicules est dans la plupart des cas réduite à une sécrétion insuffisante d'androgènes. Par exemple, l'hypogonadisme est une diminution de la fonction des testicules, y compris la sécrétion de testostérone, la spermatogenèse ou les deux. La raison
l'hypogonadisme peut être une maladie des testicules ou, indirectement, une insuffisance hypophysaire fonctionnelle.
Une augmentation de la sécrétion d'androgènes se produit dans les tumeurs à cellules de Leydig et conduit à
développement excessif des caractères sexuels masculins, en particulier chez les adolescents. Parfois, les tumeurs testiculaires produisent des œstrogènes, provoquant une féminisation. Dans le cas d'une tumeur rare des testicules - choriocarcinome -, il se produit tellement de gonadotrophines chorioniques que l'analyse de la quantité minimale d'urine ou de sérum donne les mêmes résultats que pendant la grossesse chez la femme. Le développement du choriocarcinome peut mener à la féminisation.
Hormones des ovaires. Les ovaires ont deux fonctions: le développement des œufs et la sécrétion d'hormones. Les hormones des ovaires sont les œstrogènes, la progestérone et l'androstènedione D4. Les œstrogènes déterminent le développement des caractéristiques sexuelles secondaires de la femme.


L'œstrogène ovarien, l'estradiol, est produit dans les cellules du follicule en croissance, le sac qui entoure l'ovule en développement. À la suite de la FSH et de la LH, le follicule mûrit et se rompt, libérant la cellule œuf. Le follicule déchiré est ensuite transformé en un soi-disant. le corps jaune, qui sécrète à la fois de l’estradiol et de la progestérone.
Ces hormones, agissant ensemble, préparent la muqueuse utérine (endomètre) à l'implantation d'un ovule fécondé. Si la fécondation ne se produit pas, le corps jaune subit une régression; cela arrête la sécrétion d'estradiol et de progestérone et l'endomètre s'exfolie, provoquant la menstruation.
Bien que les ovaires contiennent de nombreux follicules immatures, au cours de chaque cycle menstruel, un seul d'entre eux, qui libère un ovule, mûrit généralement. Les follicules en excès subissent un développement inverse tout au long de la période de reproduction de la vie d'une femme. Les follicules dégénératifs et les résidus du corps jaune font partie du stroma, le tissu de soutien de l'ovaire. Dans certaines circonstances, des cellules stromales spécifiques sont activées et sécrètent le précurseur des hormones androgènes actives, l'androstènedione D4. L'activation du stroma se produit, par exemple, dans le cas d'un ovaire polykystique, une maladie associée à une altération de l'ovulation. À la suite de cette activation, il se produit un excès d’androgènes qui peut provoquer un hirsutisme (pilosité prononcée) La sécrétion d’œstradiol est faible lorsque les ovaires sont sous-développés. La fonction ovarienne est également réduite pendant la ménopause, car l'apport en follicules est épuisé et, par conséquent, la sécrétion d'estradiol diminue, ce qui s'accompagne d'un certain nombre de symptômes, dont les plus caractéristiques sont les bouffées de chaleur. L'excès de production d'œstrogènes est généralement associé aux tumeurs ovariennes. Le plus grand nombre de troubles menstruels est causé par un déséquilibre des hormones ovariennes et une altération de l'ovulation.

Le placenta est une membrane poreuse qui relie l'embryon (fœtus) à la paroi de l'utérus maternel. Elle sécrète la gonadotrophine chorionique humaine et le lactogène placentaire humain. Comme les ovaires, le placenta produit de la progestérone et une gamme d’œstrogènes.
Gonadotrophine chorionique (CG). L'implantation d'un œuf fécondé est favorisée par les hormones maternelles, l'estradiol et la progestérone.

Le septième jour après la fécondation, l'embryon humain se renforce dans l'endomètre et reçoit des nutriments provenant des tissus maternels et du sang. Le détachement de l'endomètre, qui provoque la menstruation, ne se produit pas, car l'embryon sécrète du CG, grâce auquel le corps jaune est préservé: l'estradiol et la progestérone produits par celui-ci préservent l'intégrité de l'endomètre. Après l'implantation de l'embryon, le placenta commence à se développer, continuant à sécréter du CG, qui atteint sa concentration la plus élevée vers le deuxième mois de la grossesse. La détermination de la concentration de CG dans le sang et l'urine constitue la base des tests de grossesse. Lactogène du placenta humain (PL). En 1962, la SP a été détectée à des concentrations élevées dans le tissu placentaire, dans le sang provenant du placenta et dans le sérum du sang périphérique maternel. Le sous-marin était similaire, mais pas identique à l’hormone de croissance humaine. C'est une hormone métabolique puissante. En agissant sur le métabolisme des glucides et des graisses, il contribue à la préservation des composés contenant du glucose et de l'azote dans le corps de la mère et assure ainsi l'apport en nutriments du fœtus; dans le même temps, il provoque la mobilisation des acides gras libres, source d'énergie de l'organisme maternel.
Progestérone Pendant la grossesse, le sang (et l'urine) d'une femme augmente progressivement.
le taux de pregnandiol, métabolite de la progestérone. La progestérone est sécrétée principalement
le placenta et son principal précurseur est le cholestérol du sang de la mère. La synthèse de la progestérone ne dépend pas des précurseurs produits par le fœtus, à en juger par le fait qu’elle ne diminue pratiquement pas quelques semaines après la mort de l’embryon; La synthèse de la progestérone se poursuit également dans les cas où un fœtus a été retiré chez des patientes présentant une grossesse extra-utérine abdominale, mais le placenta est préservé.
L'œstrogène Les premiers cas d'œstrogène dans l'urine des femmes enceintes ont été signalés en 1927. Il est vite devenu évident que ce niveau n'était maintenu qu'en présence d'un fœtus vivant. Plus tard, il a été révélé qu'avec des anomalies fœtales associées à un développement retardé des glandes surrénales, la teneur en œstrogènes dans l'urine de la mère était considérablement réduite. Cela suggère que les hormones du cortex surrénalien du fœtus servent de précurseurs de l'œstrogène. D'autres études ont montré que le sulfate de déhydroépiandrostérone, présent dans le plasma sanguin du fœtus, est le principal précurseur d'œstrogènes tels que l'œstrone et l'œstradiol, et que la 16-hydroxydehydroépiandrostérone, également d'origine embryonnaire, est le principal précurseur d'un autre œstrogène produit par l'œstrogène, l'estrone. Ainsi, la sécrétion normale d'œstrogènes par l'urine pendant la grossesse est déterminée par deux facteurs: les glandes surrénales du fœtus doivent synthétiser les précurseurs en quantité suffisante et le placenta doit les transformer en œstrogènes.

Hormones humaines et leurs fonctions: liste des hormones contenues dans des tableaux et leurs effets sur le corps humain

Le corps humain est très complexe. Outre les principaux organes du corps, il existe d’autres éléments tout aussi importants de l’ensemble du système. Ces éléments importants incluent les hormones. Comme très souvent, telle ou telle maladie est associée à une augmentation ou, au contraire, à une diminution du taux d'hormones dans l'organisme.

Nous comprendrons ce que sont les hormones, comment elles fonctionnent, quelle est leur composition chimique, quels sont leurs principaux types, leurs effets sur le corps, quelles conséquences peut survenir si elles ne fonctionnent pas correctement, et comment se débarrasser des pathologies dues au déséquilibre hormonal.

Quelles sont les hormones

Les hormones humaines sont des substances biologiquement actives. Qu'est ce que c'est Ce sont des produits chimiques que le corps humain contient, qui ont une activité très élevée avec un faible contenu. Où sont-ils produits? Ils sont formés et fonctionnent à l'intérieur des cellules des glandes endocrines. Ceux-ci comprennent:

  • l'hypophyse;
  • l'hypothalamus;
  • l'épiphyse;
  • glande thyroïde;
  • glande parathyroïde;
  • thymus - thymus;
  • le pancréas;
  • les glandes surrénales;
  • glandes sexuelles.

Certains organes, tels que les reins, le foie, le placenta chez la femme enceinte, le tractus gastro-intestinal et d'autres, peuvent également participer au développement d'une hormone. Coordonne le fonctionnement des hormones hypothalamus - le processus du cerveau principal de petite taille (photo ci-dessous).

Les hormones sont transportées dans le sang et régulent certains processus du métabolisme et le travail de certains organes et systèmes. Toutes les hormones sont des substances spéciales créées par les cellules du corps pour affecter d'autres cellules du corps.

La définition de "hormone" a été utilisée pour la première fois par W. Beiliss et E. Starling dans ses travaux en 1902 en Angleterre.

Causes et signes d'un manque d'hormones

Parfois, en raison de l'apparition de diverses causes négatives, le travail hormonal stable et ininterrompu peut perturber. Ces raisons défavorables incluent:

  • transformations à l'intérieur d'une personne dues à l'âge;
  • maladies et infections;
  • perturbation émotionnelle;
  • changement climatique;
  • situation environnementale défavorable.

Le corps masculin est plus stable en termes hormonaux, contrairement à la femme. Leurs hormones peuvent changer périodiquement sous l’influence des causes communes énumérées ci-dessus et sous l’effet de processus inhérents uniquement au sexe féminin: menstruation, ménopause, grossesse, accouchement, allaitement et d’autres facteurs.

Le fait que le corps a un déséquilibre de l'hormone, ils disent les signes suivants:

  • la faiblesse;
  • des convulsions;
  • maux de tête et acouphènes;
  • transpiration

Ainsi, les hormones dans le corps humain constituent un élément important et font partie intégrante de son fonctionnement. Les conséquences du déséquilibre hormonal sont décevantes et le traitement est long et coûteux.

Le rôle des hormones dans la vie humaine

Toutes les hormones sont sans aucun doute très importantes pour le fonctionnement normal du corps humain. Ils affectent de nombreux processus se produisant à l'intérieur de l'individu humain. Ces substances sont à l'intérieur des personnes de la naissance à la mort.

En raison de leur présence, tous les habitants de la planète ont leur propre indicateur de croissance et de poids, distinct des autres. Ces substances affectent la composante émotionnelle de l'individu humain. En outre, sur une longue période, ils contrôlent l'ordre naturel de multiplication et de réduction cellulaire chez l'homme. Ils coordonnent la formation de l'immunité, la stimulant ou la supprimant. Ils exercent une pression sur l'ordre des processus métaboliques.

Avec leur aide, le corps humain est plus facile à gérer face aux efforts physiques et aux moments de stress. Par exemple, grâce à l'adrénaline, une personne dans une situation difficile et dangereuse ressent une poussée de force.

En outre, les hormones affectent dans une large mesure le corps d'une femme enceinte. Ainsi, avec l’aide d’hormones, le corps se prépare au succès de l’accouchement et des soins du nouveau-né, en particulier à l’établissement de la lactation.

Le moment même de la conception et en général toute la fonction de reproduction dépend aussi de l'action des hormones. Avec un contenu adéquat de ces substances dans le sang, le désir sexuel apparaît et, quand il est faible et qu’il manque le minimum requis, la libido diminue.

La classification et les types d'hormones dans le tableau

Le tableau présente la classification interne des hormones.

Le tableau suivant contient les principaux types d'hormones.

Coordonne également le mode de la journée: heure du sommeil et heure de la veille.

Les principales propriétés des hormones

Quelle que soit la classification des hormones et leurs fonctions, elles ont toutes des signes communs. Les principales propriétés des hormones:

  • activité biologique malgré une faible concentration;
  • l'éloignement de l'action. Si l’hormone est formée dans certaines cellules, cela ne signifie pas qu’elle régule ces cellules;
  • action limitée. Chaque hormone joue son rôle strictement attribué.

Mécanisme d'action des hormones

Les types d'hormones exercent leur influence sur le mécanisme de leur action. Mais en général, cette action consiste en ce que les hormones, transportées dans le sang, atteignent les cellules cibles, y pénètrent et transmettent le signal porteur du corps. Dans la cellule à ce moment, il y a des changements associés au signal reçu. Chaque hormone spécifique a ses propres cellules spécifiques situées dans les organes et les tissus auxquels elles aspirent.

Certains types d'hormones se joignent aux récepteurs contenus dans la cellule, dans la plupart des cas, dans le cytoplasme. Ces espèces comprennent celles qui ont des hormones lipophiles et des hormones formées par la glande thyroïde. En raison de leur solubilité dans les lipides, ils pénètrent facilement et rapidement dans la cellule jusqu'au cytoplasme et interagissent avec les récepteurs. Mais dans l'eau, ils sont difficiles à dissoudre et doivent donc s'associer aux protéines porteuses pour se déplacer dans le sang.

D'autres hormones peuvent être dissoutes dans l'eau, il n'est donc pas nécessaire qu'elles rejoignent les protéines porteuses.

Ces substances affectent les cellules et les corps au moment de la connexion avec les neurones situés à l'intérieur du noyau de la cellule, ainsi que dans le cytoplasme et sur le plan de la membrane.

Pour leur travail, un lien intermédiaire est nécessaire, ce qui fournit une réponse de la cellule. Ils sont présentés:

  • adénosine monophosphate cyclique;
  • l'inositol triphosphate;
  • ions de calcium.

C'est pourquoi le manque de calcium dans le corps a un effet négatif sur les hormones dans le corps humain.

Une fois que l'hormone a transmis un signal, elle se sépare. Il peut se scinder aux endroits suivants:

  • dans la cellule dans laquelle il s'est déplacé;
  • dans le sang;
  • dans le foie.

Ou il peut être excrété dans l'urine.

La composition chimique des hormones

Les éléments constitutifs de la chimie peuvent être divisés en quatre groupes principaux d'hormones. Parmi eux se trouvent:

  1. stéroïdes (cortisol, aldostérone et autres);
  2. constitué de protéines (insuline et autres);
  3. formé à partir de composés d'acides aminés (adrénaline et autres);
  4. peptide (glucagon, thyrocalcitonine).

Les stéroïdes, dans ce cas, peuvent être distingués par des hormones par sexe et par des hormones surrénales. Et le sexe est classé en: œstrogène - femme et androgène - masculin. L'œstrogène dans une molécule contient 18 atomes de carbone. À titre d'exemple, considérons l'estradiol, dont la formule chimique est la suivante: С18Н24О2. Sur la base de la structure moléculaire, nous pouvons distinguer les principales caractéristiques:

  • le contenu moléculaire indique la présence de deux groupes hydroxyle;
  • Selon la structure chimique, l'estradiol peut être défini à la fois pour le groupe des alcools et pour le groupe des phénols.

Les androgènes se distinguent par leur structure spécifique en raison de la présence d'une molécule d'hydrocarbure comme l'androstan dans leur composition. La variété d'androgènes est représentée par les types suivants: testostérone, androstènedione et autres.

Le nom que la chimie de la testostérone donne est 17-hydroxy-4-androsten-trione et dihydrotestostérone - 17-hydroxy-androstan-trione.

Selon la composition de la testostérone, on peut en conclure que cette hormone est un alcool cétonique non saturé et que la dihydrotestostérone et l'androstènedione sont évidemment des produits de son hydrogénation.

Le nom d'androstènediol suit l'information selon laquelle il peut être attribué au groupe des alcools polyvalents. Nous pouvons également conclure du nom du degré de saturation.

Étant une hormone qui détermine les caractéristiques sexuelles, la progestérone et ses dérivés de la même manière que les œstrogènes, est une hormone inhérente à la femme et appartient aux stéroïdes C21.

En étudiant la structure de la molécule de progestérone, il apparaît clairement que cette hormone appartient au groupe des cétones et qu’elle fait partie de la molécule jusqu’à deux groupes carbonyle. Outre les hormones responsables du développement des caractéristiques sexuelles, la composition en stéroïdes comprend les hormones suivantes: cortisol, corticostérone et aldostérone.

Si nous comparons les structures de formule des espèces ci-dessus, nous pouvons alors en conclure qu'elles sont très similaires. La similitude réside dans la composition du noyau, qui contient 4 cycles de glucides: 3 à six atomes et 1 à cinq.

Le groupe d'hormones suivant - les dérivés d'acides aminés. Ils comprennent: la thyroxine, l'adrénaline et la noradrénaline.

Leur contenu spécial est formé par le groupe amino ou ses dérivés, et la thyroxine inclut dans sa composition et carboxyle.

Les hormones peptidiques sont plus complexes que d'autres dans leur composition. La vasopressine est une de ces hormones.

La vasopressine est une hormone formée dans l'hypophyse, dont la valeur du poids moléculaire relatif est égale à mille quatre-vingt-quatre. En outre, il contient neuf résidus d’acide aminé dans sa structure.

Le glucagon, situé dans le pancréas, est également un type d'hormone peptidique. Sa masse relative dépasse la masse relative de vasopressine plus de deux fois. C'est 3485 unités en raison du fait que sa structure a 29 résidus d'acides aminés.

Le glucagon contient 28 groupes de peptides.

La structure du glucagon est presque la même chez tous les vertébrés. Pour cette raison, divers médicaments contenant cette hormone sont créés médicalement à partir du pancréas d’animaux. La synthèse artificielle de cette hormone est également possible dans des conditions de laboratoire.

Une teneur plus élevée en acides aminés comprend les hormones protéiques. En eux, les unités d'acides aminés sont connectés dans une ou plusieurs chaînes. Par exemple, une molécule d'insuline est constituée de deux chaînes polypeptidiques, qui comprennent 51 unités d'acides aminés. Les chaînes elles-mêmes sont reliées par des ponts disulfure. L'insuline des personnes se distingue par un poids moléculaire relatif de cinq mille huit cent sept unités. Cette hormone a une valeur homéopathique pour le développement du génie génétique. C'est pourquoi il est produit artificiellement en laboratoire ou transformé à partir du corps d'un animal. À ces fins, il a fallu déterminer la structure chimique de l’insuline.

La somatotropine est aussi un type d'hormone protéique. Son poids moléculaire relatif est de vingt et un mille cinq cents unités. Une chaîne peptidique est constituée de cent quatre vingt onze éléments d'acides aminés et de deux ponts. Aujourd'hui, la structure chimique de cette hormone chez l'homme, le boeuf et le mouton est déterminée.

Types d'hormones et leurs fonctions

L'article parlera des types d'hormones, ainsi que de ce qu'ils sont et de leurs fonctions. Après avoir lu, vous apprendrez à comprendre ce problème et à comprendre l’effet des hormones sur la vie et la santé humaines.

De quoi parle-t-on?

Que sont les hormones? Ce sont des substances qui sont produites par certaines cellules du corps dans les glandes endocrines. Ils pénètrent dans la circulation sanguine et ont donc une forte influence sur les processus physiologiques et le métabolisme. En fait, ces substances sont les régulateurs de la plupart des phénomènes survenant dans le corps humain.

Histoire de

Avant de parler des types de gomons, parlons de l’histoire de la découverte de ces substances importantes. L’étude d’eux et des glandes endocrines a été entreprise par le docteur T. Addison en 1855. Un autre scientifique qui a commencé l'étude de l'endocrinologie est considéré comme un Français, K. Bernard. Plus tard, cette industrie a été étudiée en détail par S. Brown-Sekar, qui a identifié le lien entre les maladies et l’insuffisance de certaines glandes. Il est prouvé que diverses méthodes et types d’action des hormones peuvent réellement influencer l’état de santé.

Des études modernes confirment que le travail trop actif ou passif des glandes affecte négativement la santé humaine et provoque des maladies. Pour la première fois, le terme "hormone" a été utilisé dans les écrits des physiologistes E. Starling et W. Beiliss en 1902.

Fonctionnement

Tout stimuli externe ou interne affecte les récepteurs du corps et provoque des impulsions qui sont transmises au système nerveux central, puis à l'hypothalamus. C’est là que sont produites les substances actives qui sont transportées dans la glande pituitaire. Ils contribuent à la production plus ou moins rapide d'hormones tropicales, dont dépend la synthèse des composés désirés. Après cela, la substance est transportée vers l'organe ou les tissus du corps par le système circulatoire. Cela provoque certaines réactions chimiques ou physiologiques dans le corps.

Types d'hormones humaines

Quelles sont les variétés de ces substances? Bien que la science moderne dispose de suffisamment d'informations sur la composition chimique de chaque hormone, leur classification n'est toujours pas considérée comme complète. L'hormone verbeuse peut être basée sur sa structure ou son nom chimique, mais le résultat sera un mot volumineux et difficile à retenir. C'est pourquoi les scientifiques ont tacitement accepté d'utiliser des noms plus simples.

Le plus populaire est la classification anatomique, qui relie la substance à la glande dans laquelle elle est produite. Selon ce critère, des hormones des glandes surrénales, de l'hypophyse, de l'hypothalamus, etc.

Pour cette raison, les scientifiques ont décidé de développer un système unique basé sur la composition chimique des substances actives. C'est pourquoi, dans le monde moderne, les hormones sont divisées en:

  • protéine-peptide;
  • les dérivés d'acides aminés;
  • acides gras polyinsaturés arbitraires;
  • stéroïdes.

Les hormones stéroïdes sont des substances de nature lipidique ayant un noyau de stérane. Ils sont synthétisés dans les ovaires et les testicules à partir du cholestérol. Les hormones de ce type remplissent les fonctions les plus importantes nécessaires au fonctionnement normal du corps humain. Donc, cela dépend de leur capacité à donner au corps la forme nécessaire, ainsi qu'à reproduire la progéniture. Cette classe comprend les androgènes, la progestérone, la dihydrotestostérone et l’estradiol.

Les dérivés d'acides gras peuvent affecter les cellules des organes qui les produisent. Cette classe comprend les prostaglandines, les thromboxanes, etc.

Les dérivés d'acides aminés sont synthétisés par plusieurs glandes. La base de leur création est la tyrosine. Cette classe comprend la mélatonine, l'adrénaline, la thyroxine et la noradrénaline.

Les composés protéines-peptides sont responsables de la régulation du métabolisme dans le corps. L'élément le plus important pour leur synthèse est la protéine. Ce groupe comprend l'insuline et l'hormone de croissance.

Nous avons examiné les principaux types d'hormones humaines, mais n'avons pas prêté attention à leur rôle. En même temps, le cours de la vie d’une personne ne peut être imaginé sans ces substances essentielles. Ils participent à tous les processus qui se produisent dans le corps. Ainsi, grâce aux hormones, chaque personne a son propre poids et sa propre taille. Les substances en discussion ont une grande influence sur l'état émotionnel, elles stimulent les processus naturels de désintégration et de croissance cellulaire.

Ce faisant, ils participent à la stimulation ou à la suppression du système immunitaire. Le métabolisme dépend aussi directement du niveau de certaines hormones dans le corps.

Les femmes

Les types d'hormones dans le corps sont différents, mais chez les femmes, ils sont spécifiques. Une substance importante pour le sexe faible est l'œstrogène, qui est synthétisé dans les ovaires. Grâce à lui, le cycle menstruel est régulier. En outre, cette hormone provoque la formation de caractères sexuels secondaires. Cette substance pendant la puberté permet au corps de se préparer à la maternité et à la vie sexuelle future. Grâce à cette substance, une femme adulte conserve la jeunesse et la beauté, un bon état de sa peau et une attitude positive envers la vie. Si l'œstrogène est normal, la femme se sent bien et a souvent l'air plus jeune que ses pairs, qui ont des hormones perturbées.

Les types d'hormones sexuelles sont intéressants en ce qu'ils peuvent déclencher des mécanismes "naturels". Ainsi, l'œstrogène est responsable des sentiments des femmes - garder les enfants avec eux et protéger leur maison. Mais en même temps, nous notons que cette substance a un effet calmant. Par conséquent, il est pris par des hommes agressifs dans les prisons. En outre, une telle hormone peut améliorer la mémoire. C'est pourquoi les femmes à la ménopause commencent souvent à avoir du mal à se souvenir. Mais un inconvénient pour beaucoup de femmes de cette hormone est qu’elle oblige le corps à accumuler des graisses. C'est nécessaire pour la santé des femmes.

La deuxième hormone féminine est la progestérone. Il contribue au début et au déroulement normaux de la grossesse. Il est produit par les glandes surrénales et les ovaires. On l'appelle aussi l'hormone de l'instinct parental, puisque c'est grâce à lui que la femme se prépare physiologiquement et psychologiquement à la maternité. Fait intéressant, le niveau de cette hormone dans le sang augmente à un moment où elle voit de jeunes enfants.

La prochaine hormone que nous examinerons s'appelle la prolactine. Il est produit dans la glande pituitaire et est responsable de la croissance et du développement des glandes mammaires, la production de lait pendant la période d'alimentation. En outre, cette hormone est appelée stress, car sa quantité augmente avec la fatigue, l'effort physique ou les traumatismes psychologiques.

Hormones mâles

Les types d'hormones mâles sont peu nombreux. Le principal est la testostérone, qui est produite par les testicules et les glandes surrénales. On l'appelle aussi l'hormone d'agression, car elle oblige un homme à tuer et à chasser. Grâce à cette substance, les représentants de la moitié forte de l’humanité ont l’instinct de protéger et de subvenir aux besoins de leur foyer et de leur famille. Pour que cette hormone soit normale, un homme doit faire de l'exercice régulièrement. Pendant la puberté, le niveau de cette substance est considérablement augmenté. Grâce à lui, la barbe se développe chez les hommes et la voix devient basse.

Glande thyroïde

Quels autres types d'hormones existent? La thyroxine, la thyrécalcitonine, la triiodothyronine est produite par la glande thyroïde. Le premier est responsable du métabolisme et de l'excitabilité du système nerveux. La triiodothyronine est responsable des mêmes indicateurs que la thyroxine, en les améliorant. Dans ce cas, nous notons que le manque d'hormones thyroïdiennes dans l'enfance menace de retarder le développement physique et mental. Chez les adultes atteints d’hypofonction, on observe une léthargie, une apathie et une somnolence. Avec un excès d'hormones, l'excitation et l'insomnie augmentent. Et la dernière hormone, la thyrocalcitonine. Il est responsable de l'échange de calcium dans le corps, en réduisant son niveau dans le sang et en augmentant dans le tissu osseux.

Les glandes parathyroïdes produisent également de la parathyrine, dont le taux augmente avec la diminution du taux de calcium. Nous avons examiné les types d'hormones et leurs fonctions. Vous comprenez maintenant pourquoi les hormones thyroïdiennes sont extrêmement importantes pour le corps. Ce n'est un secret pour personne, cet organisme est un véritable avocat.

Hypophyse

Nous examinons maintenant les types d'hormones produites par l'hypophyse. L'hormone de croissance est la somatotrophine, responsable du développement physique et de la croissance du corps humain. Il affecte l'augmentation de la taille de tout le corps, stimule les muscles et empêche en même temps le dépôt de graisse. De plus, en cas de manque de cette hormone, la personne souffre de nanisme et du gigantisme. Dans le même temps, une acromégalie peut survenir, caractérisée par une production accrue d'hormone de croissance à l'âge adulte. De ce fait, certaines parties du corps se développent, mais les os risquent de ne plus pouvoir s'allonger.

La prochaine hormone que nous considérerons est la prolactine. Nous en avons déjà parlé ci-dessus, mais nous allons répéter encore une fois. Il est responsable de la lactation, du cycle menstruel et des glandes mammaires. La prochaine hormone hypophysaire est la thyrotropine. Sa tâche principale est de stimuler la synthèse de la thyroxine. Une autre substance que nous examinerons est la corticotrophine, qui stimule le travail des glandes surrénales et la formation de cortisol. Cependant, un excès de cette hormone peut conduire au syndrome de Cushing, caractérisé par des dépôts graisseux dans la partie supérieure du corps, une faiblesse générale et une forme de visage lunaire.

Les gonadotropines stimulent la maturation et le développement du sperme et des ovules. L'ocytocine est responsable du flux de travail normal et améliore également l'état psychologique général d'une personne. La vasopressine protège le corps contre la perte d'humidité, en aspirant dans les reins et en préservant. Si le lobe postérieur de la glande pituitaire est détruit, la personne commence à souffrir de diabète insipide, caractérisé par la perte d’énormes quantités d’eau.

Pancréas

Nous avons examiné presque tous les types d'hormones humaines, à l'exception des substances du pancréas. Il produit du glucagon, ce qui augmente la quantité de glucose dans le sang et favorise la dégradation du sucre. Le pancréas synthétise également l'insuline, qui abaisse la glycémie et favorise la glycémie dans la cellule, ce qui en fait un «matériau de construction». Si le corps manque de ce composé, une maladie telle que le diabète sucré se développe. Les principaux symptômes sont le prurit, une miction excessive et une grande soif. Si la maladie n'est pas traitée pendant longtemps, elle se manifeste par une douleur aux extrémités, une perte d'appétit, une déficience visuelle et même dans le coma.

Glandes surrénales

Il existe des hormones qui affectent certains types de métabolisme. Ceux-ci incluent des substances qui sont produites dans les glandes surrénales. Ce sont le cortisol, l'adrénaline et l'aldostérone. La première hormone est produite en grande quantité lors d'une situation stressante. Il active le processus de protection, l'activité du muscle cardiaque et du cerveau. Lorsque le niveau de cortisol augmente, une augmentation du dépôt de graisse commence sur l'estomac, le dos et la nuque. Dans ce cas, une forte diminution du niveau de l'hormone entraîne un affaiblissement du système immunitaire, ce qui entraîne souvent une maladie.

Dans de tels cas, il est urgent de consulter un médecin, car cela peut entraîner une insuffisance surrénalienne. L'adrénaline est une hormone qui provoque un sentiment de danger et de peur.

Dans ce cas, la personne augmente le taux de sucre dans le sang, la respiration s'accélère, le tonus vasculaire augmente. Ainsi, une personne est préparée au maximum au stress physique et mental. Cependant, si cette hormone est trop, elle peut apaiser la peur, ce qui est lourd de conséquences. L'aldostérone régule l'équilibre eau-sel. Il affecte les reins en leur indiquant quelles substances doivent rester dans le corps et lesquelles doivent être éliminées.

Nous avons examiné les types d'hormones mâles et femelles et parlons maintenant de l'hormone de la glande pinéale. C'est la mélanine, qui est responsable des rythmes du corps, du cycle du sommeil et du dépôt de graisse. De plus, tout le monde à l'école sait que cette substance est responsable de la couleur de la peau et des cheveux.

Prise d'hormones pour obtenir certains résultats

Parlons maintenant des effets des hormones sur la beauté. Très souvent, les femmes décident de prendre une telle mesure afin d’obtenir certains résultats et de changer d’apparence. Mais le fait est que vous ne pouvez prendre de telles substances que selon les directives de votre médecin. Dans le monde moderne, toutes les informations peuvent être trouvées sur Internet. Certaines filles ont donc décidé de confier leur santé et leur vie à des critiques. Après avoir lu des opinions différentes, ils vont à la pharmacie et achètent des médicaments, ce qui peut même parfois mener à la paralysie. Cela ne peut en aucun cas être réalisé, car même un médecin ne peut pas toujours dire objectivement si une hormone est nocive ou non.

Les types d'action des hormones sont différents, ce qui explique pourquoi, si une hormonothérapie est nécessaire, vous ne devez consulter qu'un spécialiste qualifié qui traite depuis longtemps les mêmes problèmes. Et même ainsi, il est difficile de dire comment le corps va se comporter lorsqu'il est exposé à certaines substances. Il faut comprendre que notre corps n'est pas un mécanisme, mais un système vivant qui répond activement aux stimuli.

Bilan

Nous avons examiné les types d'hormones féminines. A partir de cela, beaucoup ont compris à quel point ils sont importants. Cependant, ces substances jouent un rôle essentiel dans la santé de tout un chacun. Par conséquent, vous devez savoir comment ajuster l'équilibre hormonal. C'est assez simple de faire cela en ajustant votre style de vie.

Tout d'abord, il est très important d'observer le régime quotidien. Ce n'est que dans cette condition que l'équilibre entre repos et travail sera amélioré. Par exemple, pendant le sommeil, une personne produit de la somatotrophine. Si vous vous endormez tous les jours à une heure complètement différente, la production de cette substance est défaillante. Ce n'est qu'un exemple, mais il est clair que le régime de jour affecte l'ensemble du système.

Il est également très important de stimuler la production de substances actives par l'exercice. 2-3 fois par semaine, assurez-vous de faire de l'exercice ou de danser. Mais une alimentation équilibrée, dans laquelle il devrait y avoir suffisamment de protéines, est tout aussi importante.

Le régime de consommation d'alcool est un facteur très important et souvent oublié. Pour la santé, chaque personne doit boire environ 2 à 2,5 litres d'eau par jour. Tout cela permettra d'ajuster l'équilibre hormonal. Si ces méthodes ne vous aident pas, un traitement intensif est nécessaire. Il est nommé par un professionnel qui étudie la table des hormones et prescrit des médicaments contenant des analogues synthétiques des hormones humaines.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Comment vérifier la glande thyroïde et quel médecin la traite?La glande thyroïde, l'un des organes centraux du système endocrinien du corps, est située dans la zone du cou, à l'emplacement de la trachée.

Informations généralesDes préparations à base de fer sont prescrites au patient, à condition qu'il souffre d'anémie ferriprive ou qu'il soit nécessaire de prévenir cette affection.

Le syndrome de selle turque vide - qu'est-ce que c'est? La selle turque est appelée la fosse dans la région temporale du crâne (dans l'os sphénoïde), dans laquelle se trouve la glande pituitaire.