Principal / Enquête

Sulfate de déshydroépiandrostérone (DEA-S04)

Synonymes: sulfate de déshydroépiandrostérone, DHEAS, DEA-S04, DEA-S, sulfate de déshydroépiandrostérone, DHEA-S

Informations générales

Le sulfate de déshydroépiandrostérone (DEA-SO4) est une hormone qui joue un certain rôle dans le développement de caractéristiques sexuelles secondaires chez l'homme et la femme. En outre, le DEA-SO4 est considéré comme le "précurseur" des hormones stéroïdiennes, car il peut se transformer en estradiol, en testostérone et en progestérone.

L'analyse sur DEA-SO4 vous permet de détecter rapidement des anomalies dans le fonctionnement des systèmes endocrinien et reproducteur, des tumeurs cancéreuses et un dysfonctionnement des organes internes. Ce test revêt une importance particulière dans le diagnostic des problèmes de santé génésique et des fausses couches.

Le sulfate de déhydroépiandrostérone, comme les autres hormones androgènes stéroïdiennes, est sécrété par les glandes surrénales (95%) et en petite quantité par les ovaires (jusqu'à 5%). C'est l'un des produits les plus importants du système endocrinien, car il produit 27 autres hormones.

Fonctions DEA-SO4

  • Ralentit le processus de vieillissement des cellules (il est donc appelé "l'élixir de jeunesse");
  • Responsable de la croissance de la masse musculaire (anabolique naturel);
  • Fournit une vie sexuelle complète: puissance, libido;
  • Régule le cycle menstruel chez les femmes, ainsi que la période de ménopause;
  • Divise le "mauvais" cholestérol dans le sang;
  • Il favorise la sécrétion d'œstrogènes du placenta, est responsable de la réalisation du fœtus chez la femme;
  • Renforce le système cardiovasculaire;
  • Effet positif sur le travail des neurones du système nerveux central.

Pour la note: chez les nouveau-nés, le DEA-SO4 peut légèrement augmenter, puis il y a une forte diminution (jusqu'à l'âge de sept ans). Une augmentation du niveau plasmatique de l'hormone est également observée à l'âge adulte (12-16 ans). La concentration maximale est notée à l'âge de 30 ans, après quoi la sécrétion de l'hormone diminue. À la huitième décennie, les glandes surrénales ne produisent pas plus de 5% de DEA-SO4.

Chez les femmes, une concentration élevée de DEA-SO4 peut entraîner un hyperandrogénie (un excès d’hormones androgènes dans le corps). Cette pathologie provoque l'apparition de kystes, compactage de la membrane ovarienne, pouvant entraîner une infertilité. Si l'augmentation du niveau de DEA-SO4 est fixée chez les femmes enceintes, il peut alors y avoir une menace d'avortement ou de naissance prématurée.

Chez les hommes, une augmentation des valeurs de DEA-SO4 peut indiquer un développement de processus oncologiques dans les glandes surrénales et les testicules. Des niveaux constamment élevés de DEA-SO4 affectent négativement la fonction sexuelle et la puissance des hommes, entraînant une augmentation des poils (hirsutisme), un ensemble de masse grasse, la stérilité.

Une diminution de la concentration de l'hormone chez les hommes et les femmes est le plus souvent observée avec un développement sexuel retardé.

Il est intéressant de noter que le DEA-SO4 ne présente pas de fluctuations quotidiennes significatives, contrairement aux autres hormones.

Des indications

  • Examen complet du système endocrinien;
  • Spécification du diagnostic préliminaire des maladies associées à une insuffisance des fonctions ovariennes et testiculaires;
  • Diagnostic et suivi du traitement des tumeurs endocriniennes (cancer du cortex surrénalien, hyperplasie, tumeurs sécrétant de l'ACTH, etc.);
  • Diagnostic complémentaire du syndrome des ovaires polykystiques;
  • Détermination des causes des troubles menstruels (aménorrhée, oligoménorrhée, anovulation);
  • Diagnostic et suivi du traitement de l'infertilité;
  • Hirsutisme chez la femme (pilosité par type d'androgènes);
  • Déterminer les causes de la masculinisation (accumulation de caractéristiques sexuelles masculines secondaires) chez les filles;
  • Étude des causes de la puberté prématurée chez les enfants de moins de 10 ans;
  • Diagnostic du syndrome adrénogénital (violation de la synthèse des corticostéroïdes dans les glandes surrénales);
  • Identification des causes de l'hypotrophie fœtale (retard de croissance intra-utérine);
  • Diagnostic et traitement de la fausse couche;
  • Détermination de l'état du complexe féto-placentaire à partir de la 12e semaine de grossesse;
  • Dépistage d'autres hormones des systèmes reproducteur et endocrinien;
  • Identifier les causes de l'acné, la séborrhée grasse, la calvitie.

L'interprétation des résultats est effectuée par des spécialistes: pédiatre, médecin généraliste, médecin de famille, gynécologue, andrologue, urologue, endocrinologue, etc.

Le sulfate de déhydroépiandrostérone - qu'est-ce que c'est?

Le sulfate de déhydroépiandrostérone est le progéniteur de toutes les hormones sexuelles et stéroïdiennes du corps humain.

Il est synthétisé dans le cortex surrénalien à partir du précurseur du cholestérol avec la cortisone. Ce processus est effectué sous le contrôle de la prolactine et de l'hormone adrénocorticotrope.

Examinons en détail ce qu'est le sulfate de déshydroépiandrostérone et son rôle important dans le corps humain.

Qu'est-ce que la déhydroépiandrostérone (DHEA)?

L'abréviation DHEA sulfate est utilisée pour désigner l'importante hormone stéroïde, la déshydroépiandrostérone, qui appartient à la catégorie des hormones sexuelles mâles.

Il s'agit de l'hormone dont dépendent les capacités mentales, la mémoire, le désir sexuel, l'endurance physique, la force musculaire et d'autres paramètres importants.

Certaines des hormones sexuelles mâles, y compris la déhydroépiandrostérone, doivent être présentes dans le corps de la femme pour maintenir une vie sexuelle active. Entrant en interaction avec la testotérone, la DHEA fournit un désir sexuel naturel et a également un effet positif sur la fonction de reproduction et la santé des femmes en général.

La déhydroépiandrostérone est une hormone stéroïde multifonctionnelle qui affecte les récepteurs aux androgènes. Cette hormone a également un nom international non commercial - prasterone. Dans le corps humain, le processus de synthèse de l’hormone déhydroépiandrostérone est réalisé avec la participation de l’enzyme 17-alpha hydroxylase.

Cette enzyme convertit d’abord la prégnénolone obtenue à partir du cholestérol en 17-hydroxypregnénolone, puis en déhydroépiandrostérone. Après cela, l’hormone déhydroépiandrostérone sous l’influence d’autres enzymes est convertie en espèces telles que l’androstènediol, l’androstènedione et le sulfate de déshydroépiandrostérone.

Les nœuds dans la glande thyroïde sont une pathologie fréquente. Nœud colloïdal de la glande thyroïde - thérapie, traitement, remèdes populaires.

Découvrez ici les fonctions du sélénium dans le corps humain.

Vous en apprendrez davantage sur l'hyperaldostéronisme en lisant ce document.

Taux d'hormones normal

Pour les femmes, les niveaux normaux de l'hormone DHEA peuvent varier de 145 à 395 µg / ml.

Pour les représentants de la moitié forte de l’humanité, le taux est le suivant: de 108 à 141 µg / ml.

Chez les femmes pendant la grossesse, la teneur en déhydroépiandrostérone diminue chaque trimestre suivant, passant de 3,12 nmol / l au premier trimestre à 3,6 nmol / l au troisième.

Au moment de la naissance du bébé, le taux de l'hormone DHEA est relativement élevé, mais après un certain temps, il diminue et est très net. Après cela, ce niveau augmente à nouveau, ce qui est considéré comme normal.

Mesures de diagnostic

En pratique médicale, il existe plusieurs indications pour tester le niveau de l'hormone déhydroépiandrostérone. Ils incluent les pathologies et pathologies suivantes:

  • développement et maturation sexuels prématurés;
  • l'apparition de tumeurs dans les glandes surrénales;
  • les fausses couches qui se répètent souvent;
  • la présence du syndrome adrénogénital;
  • le développement de néoplasmes dans d'autres organes;
  • violations du cycle menstruel naturel;
  • ménopause prématurée;
  • infertilité;
  • la frigidité;
  • l'hirsutisme;
  • alopécie.

Afin de déterminer le niveau de l'hormone DHEA, des analyses de sang veineux sont effectuées en laboratoire.

Pour un diagnostic plus précis, vous devez suivre un certain nombre de recommandations avant de transmettre l'analyse:

  • s'abstenir temporairement de consommer des aliments gras, des boissons alcoolisées et des produits du tabac;
  • Quelques jours avant l’étude, arrêtez de prendre des médicaments tels que la prednisolone, la corticotrophine, la dexaméthasone, le clomifène, ainsi que d’autres analogues synthétiques des hormones;
  • il est nécessaire de faire un don de sang l'estomac vide, mais à titre exceptionnel, une petite quantité d'eau potable est autorisée.

La meilleure période pour analyser la déhydroépiandrostérone est les cinquième, sixième et septième jours du cycle menstruel.

De plus, il est recommandé de ne pas faire d’effort physique intense pour une raison similaire.

Sulfate de DHEA hormone

Le sulfate de DHEA est un médicament hormonal, produit sous forme de comprimé.

Son utilisation contribue à prolonger la jeunesse, à augmenter la libido, à améliorer la santé et à améliorer la qualité de la vie.

Cette hormone synthétique est capable d’agir positivement sur la testostérone, améliorant ainsi l’activité sexuelle, améliorant les processus de la mémoire et de la pensée, et normalisant également l’activité du système nerveux.

Parmi les autres caractéristiques importantes de cette hormone, il convient de noter la dissolution de l'excès de graisse, dont l'accumulation est le résultat d'un mode de vie médiocre et d'un régime alimentaire déséquilibré. C'est pourquoi il est activement utilisé dans les domaines de la cosmétique, de l'alimentation et du sport.

Indications et contre-indications

La forme synthétique du sulfate de DHEA est indiquée dans les troubles génitaux associés à une teneur réduite en hormone naturelle dans le corps.

En outre, dans certains cas, il est recommandé de prendre ce médicament hormonal en plus d'une instabilité de l'état émotionnel, de problèmes de mémoire et d'autres troubles.

La principale contre-indication à l'utilisation d'un niveau accru de sulfate de déshydroépiandrostérone naturel dans le corps. Un excès de cette hormone peut avoir un certain nombre de conséquences indésirables. Pour les femmes, il s’agit de la croissance des poils de la peau et de l’alopécie de type masculin, et pour les hommes - de diverses pathologies de la prostate.

Quand le médicament est-il prescrit?

Le DGEA-sulfate sous la forme d'un médicament hormonal peut être prescrit en présence d'une variété de problèmes auxquels le corps humain est confronté, en particulier lorsque:

  • maladies auto-immunes;
  • fatigue chronique;
  • affaiblissement de l'immunité.

Les maladies auto-immunes sont dangereuses dans la mesure où des processus de destruction internes peuvent commencer suite à une réaction inappropriée aux cellules ou aux organes. Dans de telles situations, une cure thérapeutique peut être prescrite en utilisant du sulfate de DHEA d'une durée ne dépassant pas deux semaines et demie. Pendant cette période, la pathologie passe généralement au stade de la rémission.

Chez les femmes adultes, ce médicament est souvent prescrit pour lutter contre la fatigue chronique. Le résultat d'une réception de deux semaines est une poussée de force et d'énergie, ainsi qu'une augmentation de l'activité vitale.

Prévention

Des mesures préventives alphabétisées aideront à éviter les effets négatifs causés à la fois par un déficit et par un excès d’hormone DHEA-sulfate.

  • humeur dépressive prolongée;
  • irrégularités menstruelles graves;
  • pas d'ovulation;
  • vieillissement prématuré;
  • troubles sexuels.

Cette hormone contribue également de manière significative à la prévention des maladies cardiovasculaires et des tumeurs malignes.

Avec une mauvaise synthèse de corticostéroïdes, de graves pathologies apparaissent. Un dysfonctionnement congénital du cortex surrénalien affecte négativement le travail de tout l'organisme.

Sur les causes du nanisme et les options de traitement, lisez ce fil.

L'hormone déhydroépiandrostérone joue un rôle important dans la santé du corps, il est donc nécessaire que son contenu soit normal. Avec une diminution du niveau naturel de l'hormone, une drogue de synthèse capable de traiter les états dépressifs, les troubles sexuels et les maladies auto-immunes est attribuée.

La valeur de l'hormone Deas et de quoi s'agit-il?

Lorsqu'une abréviation mystérieuse apparaît à la place des noms habituels d'hormones, une personne se pose une question: l'hormone DEAS - de quoi s'agit-il? La déhydroépiandrostérone est une hormone multifonctionnelle qui appartient au groupe des hormones stéroïdes et qui est un intermédiaire dans le métabolisme du cholestérol et des stéroïdes.

Histoire de découverte et d'étude

L’étude de l’hormone déhydroépiandrostérone (DEG) a commencé au milieu du XXe siècle. Il a d'abord été isolé de l'urine humaine (1937). Sa forme de sulfate, DHEAS, a été isolée de l'urine 10 ans plus tard. Dix autres années s'écoulèrent avant que la forme libre de l'hormone ne soit obtenue à partir du sang par la méthode de solvolyse (1954). Le professeur Etienne-Emile Beaulieu, actuellement vice-président de l'Académie française des sciences, a découvert que cette hormone est synthétisée dans les tissus des glandes surrénales et qu'elle circule à une concentration élevée dans la circulation systémique.

Jusqu'aux années 90 du XXe siècle, l'hormone DGAS était considérée comme un précurseur des hormones sexuelles masculines (testotérone et androstènedione) et féminines (estradiol et estrone). Étant donné que la substance présentait de faibles propriétés anaboliques et androgènes, son étude a été arrêtée et l'intérêt a été perdu.

Après l’application de nouvelles méthodes d’analyse (dosage immunoenzymatique et immunoenzymatique), les études DEGA et DHEAS dans divers milieux biologiques (sang, urine, liquide céphalo-rachidien, salive) ont été reprises.

Il a été constaté que l’hormone dans les glandes surrénales est synthétisée exclusivement chez les primates, y compris les humains. Mais dans le cerveau, il est déterminé non seulement chez les singes et les humains, mais également chez les rongeurs. En outre, dans les tissus du cerveau des rats, sa quantité est nettement supérieure à celle des humains. Considérant les fonctions importantes identifiées que DEG et son sulfate (SO4) ont pour le tissu nerveux, ils ont été classés comme neurostéroïdes.

Bien que de nombreuses recherches aient été effectuées depuis la découverte, son rôle biologique et son mécanisme d’action unique n’ont pas été suffisamment étudiés.

Le mécanisme de synthèse et de métabolisme

La synthèse de la déshydroépiandrostérone et de son sulfate se produit dans la zone réticulaire des glandes surrénales. Seules une petite quantité d'hormones (8-10%) est produite par les gonades. Le DEG, comme d’autres stéroïdes, est synthétisé à partir de cholestérol ou d’acétate. Le résultat de la phase initiale de biosynthèse est la pregnénolone (ou la pregnénolone-SO4 pour la forme sulfate de l’hormone). La phase suivante consiste à ajouter un groupe hydroxyle (OH) à la prégnénolone en position C17 et à préparer le précurseur direct de la DEG-17α hydroxypregnénolone. La réaction d'hydroxylation ultérieure conduit à la déhydroépiandrostérone.

DEG et sa forme de sulfate sont des hormones se transformant mutuellement. Dans le processus de transformation, la sulfatase, qui se trouve dans tous les tissus du corps, joue un rôle important, ainsi que la sulfotransférase, principalement localisée dans les cellules du foie, du cerveau et du muscle.

Le DHAS forme une plus grande quantité de DEG circulant dans le sang (50 à 70%). Le transfert inversé est réduit - 15 à 20% seulement de la DGAS devient une forme libre. Un tel mécanisme de transformation constitue la deuxième énigme scientifique. Comment ce mécanisme maintient-il l'équilibre quotidien des hormones?

La déhydroépiandrostérone s'est révélée être le précurseur des hormones sexuelles. Chez les femmes, à un jeune âge, 0,17% de la substance est transformée en estrol et, pendant la ménopause, ce chiffre s'élève à 0,58%. La transformation de l'hormone en testostérone chez les femmes est de 0,87%, chez les hommes - de 0,62%.

Ces données ne sont valables que pour l'hormone circulant dans le sang. Les données sur le contenu des dépôts DEGA et DHAS ne sont pas aussi étudiées. Dans les cellules des organes cibles et du tissu adipeux, ils sont produits et accumulés en quantités beaucoup plus grandes. Ainsi, par exemple, la 5α-déhydroépiandrostérone dans le sang est contenue dans une quantité insignifiante, mais il en existe beaucoup dans les cellules de la prostate. Le rôle de 5 α-DHT est d’assurer les processus de prolifération dans les tissus de la prostate.

Différences d'âge et de genre

Les scientifiques ont découvert que les fluctuations de la concentration d'hormones dans le sang humain présentaient les indicateurs suivants:

  • DEG production maximale dans les 2 premiers mois suivant la naissance de l'enfant;
  • 2 mois - 9-12 ans - déclin (jusqu'au début de la puberté);
  • de la puberté à 30 ans - une augmentation rapide de la quantité de l'hormone;
  • de 30 ans à la fin de la vie - une baisse constante à un taux de 60 ng / ml par an.

Pour les chercheurs, la raison pour laquelle la synthèse de DEG et de DHA-SO4 par les glandes surrénales à l’âge de 30 ans est d’environ 40 mg / jour, dépasse de beaucoup la production de cortisol. Il existe un autre schéma intéressant - la réduction de la DEG et de l’anostérol à des taux pratiquement inchangés d’autres hormones stéroïdes - la testotérone et le cortisol.

Les scientifiques pensent que les changements liés à l'âge survenant dans le corps humain sont à l'origine du déséquilibre hormonal DEG / cortisol. Avec l'âge, on note la dominance du cortisol, ce qui a un effet suppresseur sur le système immunitaire et des processus destructeurs dans l'hippocampe. DEG, en revanche, a un effet protecteur et est un antagoniste du cortisol.

Dans le sang périphérique, la quantité de DEG dépasse l'activité des autres stéroïdes, y compris le cortisol. La concentration de DHA-SO4 dans le plasma sanguin des hommes en bonne santé est 2 × 102 à 10 · 102 fois la quantité de testostérone, et chez la femme, elle est 5 × 103 à 25 · 103 supérieure au niveau de 17-p d'estradiol. Pendant la période de procréation (25-30 ans), la quantité de DHA-SO4 chez l'homme est de 6-8 µmol / l. En diminuant avec l'âge, à 80 ans, la quantité d'hormone ne dépasse pas 1-1,5 μmol / l. Le taux de chute le plus élevé est le niveau de DEG et de sulfate atteint entre 50 et 60 ans.

La demi-vie du DEG est de 8 à 10 heures et la forme libre (non associée aux protéines sanguines) est d'environ 30 minutes. La concentration de DHEAS pendant la journée ne change pas. Les différences entre les sexes dans la teneur en DHEAS consistent dans le fait que l'hormone est 15 à 20% plus élevée que chez la femme.

La concentration de DEG et de DHEAS varie en fonction de l'âge et du sexe. Ainsi, la teneur en DEG dans le sang des jeunes femmes est supérieure à celle des hommes du même âge. À 50 ans, les différences entre les sexes disparaissent. Mais le contenu de la DGAS diffère chez les hommes et les femmes seulement après les années 50. De plus, son niveau chez les hommes est plus élevé que chez les femmes. La déhydroépiandrostérone, contrairement aux glucocorticoïdes, ne possède pas de protéine de transport spécifique et est presque complètement liée à l'albumine. Seulement 10% de celui-ci est transporté par la globuline.

Le rôle de l'hormone dans le corps

Le taux de DHEA dans le plasma sanguin a une valeur diagnostique. Par le nombre de déhydroépiandrostérone et de testostérone, on peut juger de l’état de la fonction testiculaire chez l’homme et de la fonction ovarienne chez la femme.

Une autre fonction du DEG dans le corps humain est sa capacité à exercer un effet protecteur sur le système nerveux central. Des études cliniques ont montré qu'une faible teneur en DHAES dans le sang était source de stress, de dysfonctionnement mental, d'augmentation du nombre de dépressions et de suicides chez les adolescents et les personnes âgées.

La diminution de la production de DEG par les cellules du cerveau glial affecte les fonctions cognitives, la capacité de la mémoire et la capacité de concentration. De faibles taux d'hormones sont observés chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer, la démence sénile. Les processus dégénératifs dans les tissus cérébraux sont associés à la quantité d'hormone libre synthétisée et circulante et à sa forme sulfate.

Le syndrome d'épuisement prématuré des glandes surrénales est une caractéristique du diagnostic courant du 21ème siècle. Sa progression, constatée à l'âge de 30 ans, coïncide avec l'image de la diminution de l'activité de la DEG. Dans le même temps, le vieillissement cellulaire et systémique est considérablement accéléré.

Comprendre l’importance de l’hormone déhydroépiandrostérone dans le corps de la femme ne vient que maintenant. Auparavant, les médecins luttaient contre une augmentation du taux de DEG et de testostérone chez les femmes après la ménopause, posant ainsi un diagnostic "terrible" - l'hyperandrogénie. Suite à un traitement hormonal bloquant la synthèse de DHAES, diverses pathologies sont apparues - obésité, ostéoporose, états dépressifs, sarcopénie et diminution de la libido. Le faible niveau de l'hormone se reflète dans l'apparence de la femme - les cheveux, les ongles et la peau en souffrent.

Chez l'homme, jusqu'à récemment, on pensait que la quantité de DGAS avait un effet insuffisant sur le statut androgène global et n'attachait donc aucune importance aux manifestations cliniques du déficit hormonal. Mais c'est une hormone multifonctionnelle qui remplit de nombreuses fonctions dans le corps:

  • est un neurotransmetteur (responsable de la mémoire, des émotions, de la résistance au stress, de la douleur);
  • immunomodulateur (la conversion des lymphocytes T, la modulation des interleukines, en tant qu'antagoniste du cortisol, a un effet anti-inflammatoire);
  • antioxydant (est un protecteur des mitochondries, est impliqué dans la synthèse des ubiquinones);
  • régulateur du métabolisme des lipides et des glucides (active la lipolyse, bloque la lipogenèse, augmente la sensibilité des tissus à l'insuline);
  • le précurseur des hormones sexuelles (stimule la synthèse des œstrogènes et de la testostérone, hormone de croissance);
  • responsable de la fonction sexuelle et de la libido;
  • affecte la structure du corps;
  • impliqué dans le métabolisme osseux;
  • protège le système vasculaire contre l'athérosclérose.

Il devient évident que la détermination du niveau de l'hormone est nécessaire, en particulier à un certain âge, pour ralentir le vieillissement de l'organisme.

Indicateurs de niveau de référence

Dans les laboratoires domestiques, le niveau d'hormones est estimé par les méthodes standard d'ELISA ou d'AIR, ce qui donne une plus grande erreur en ce qui concerne les hormones stéroïdiennes. Dans la pratique médicale mondiale, le «standard de référence» pour déterminer le niveau de DEG et de DGPP dans le plasma sanguin est la méthode de spectrométrie de masse chromatographique en tandem. Cependant, en raison du coût élevé de l'analyse multi-stéroïde, il est difficile de trouver un laboratoire dans lequel de telles recherches sont effectuées.

Mais il est toujours nécessaire d’apporter les indicateurs de référence des taux d’hormones plasmatiques. Ainsi, la norme chez les femmes est de 14-430 mcg / 100ml. Pour les hommes, la norme est de 20-530 µg / 100ml. Les indicateurs varient en raison des fluctuations de l'âge. Mais pour obtenir une inhibition significative des processus de la vieillesse, il est nécessaire de maintenir dans le corps non pas un niveau normal de l'hormone, mais un niveau idéal. Le niveau normal est calculé comme la moyenne de la population en l'absence de pathologies et, par conséquent, ce chiffre est très approximatif.

Le niveau idéal est de 275 à 400 µg / 100 ml de la forme stéroïde de l’hormone chez la femme et de 350 à 500 µg / 100 ml chez l’homme.

Sur la base des données ci-dessus, des médicaments sont en cours de développement, capables de maintenir le taux plasmatique «idéal» de DEGA et de DGAES. En Russie, ces médicaments ne sont pas encore autorisés, il n’ya donc pas encore de résultats de recherche objectifs.

Quelle est l'hormone de DEAS chez la femme: la norme, les causes de déviations et les moyens de corriger le taux de déhydroépiandrostérone

Souvent, les femmes paniquent si les tests hormonaux montrent une augmentation des niveaux de déhydroépiandrostérone. Beaucoup ont des informations sur l'estradiol, la testostérone, la prolactine, la progestérone, mais le nom inconnu du régulateur soulève de nombreuses questions.

L'hormone Deas: qu'est-ce que c'est chez la femme? Que fait le stéroïde? Qu'est-ce qui menace le corps d'une concentration élevée d'hormones sexuelles? Le sulfate de DHEA affecte-t-il la grossesse? Comment réduire le niveau du régulateur? Lisez l'article et trouvez des informations utiles.

C'est quoi

Le sulfate de déhydroépiandrostérone, une forme moins active d’androgènes, est une substance stéroïde, une hormone masculine. Dans le corps féminin, le régulateur est produit par les glandes surrénales (environ 95%), le pourcentage minimum par les ovaires (près de 5%). Avec un taux élevé de DHEA dans la plupart des cas, les médecins détectent une maladie des glandes surrénales.

Pour la formation du régulateur nécessite certaines enzymes. L'hormone DHEA est formée à partir du cholestérol, puis se transforme en œstrogène. Les résultats de l’étude visant à clarifier les valeurs de la déhydroépiandrostérone montrent l’intensité de la sécrétion du stéroïde dans une zone donnée: lorsque le niveau de DEA SO4 diminue, les ovaires produisent la majeure partie du régulateur et, quand ils augmentent, les glandes surrénales.

La période de puberté de la concentration en déhydroépiandrostérone augmente, mais les taux les plus élevés ont été observés chez le fœtus de sexe féminin au cours du développement fœtal. Pendant la grossesse, à chaque trimestre, les indices androgéniques diminuent. Chez les femmes de plus de 30 ans, le régulateur de stéroïdes est encore plus bas.

Certaines femmes appellent la déshydroépiandrostérone DEAA une hormone, modifiant un nom plus précis - DEA C ou DEA-SO4 (sulfate). Ce moment doit être pris en compte lors de l’étude d’un dépliant avec les résultats de l’analyse. La déhydroépiandrostérone, hormone sexuelle masculine, a plusieurs abréviations: DHEA S, DHEA S, DEA S, DEA SO4.

En savoir plus sur les causes du kyste ovarien dermoïde, ainsi que sur les méthodes de traitement des tumeurs.

Lisez à cette adresse les causes de brûlures dans les glandes mammaires chez les femmes et les moyens d’éliminer les inconforts.

Le rôle de DEAS dans le corps d'une femme

L'hormone sexuelle masculine est nécessaire au bon déroulement de nombreux processus physiologiques. La violation de la concentration de DEA C affecte la force de la libido.

Il existe d'autres fonctions hormonales stéroïdiennes importantes:

  • régule le flux du cycle menstruel;
  • maintient la bonne condition des cheveux et de l'épiderme;
  • fournit une concentration optimale d'œstrogène;
  • ralentit le vieillissement du corps;
  • augmente la force de l'immunité;
  • améliore le bien-être;
  • pendant la grossesse, assure la production d'œstrogène par les cellules du placenta;
  • abaisse le niveau de «mauvais» cholestérol et de triglycérides;
  • stabilise le poids du corps.

Norme de niveau d'hormone

Pour que le corps de la femme fonctionne correctement, le niveau de DEA-SO4 doit se situer dans les limites optimales. Selon les normes internationales, la déviation minimale est admissible: les résultats peuvent varier légèrement en fonction des réactifs et des méthodes de recherche de différents laboratoires.

Le niveau d'hormone DEAS chez la femme (mesure en µmol / l) en tenant compte des indicateurs d'âge:

  • 9-15 ans - de 1 à 9,2 ans;
  • 15-30 ans - de 2,4 à 14,5 ans.

Après trente dans le corps féminin, le niveau du stéroïde diminue:

  • 30-40 ans - de 1,8 à 9,7 ans;
  • 40–50 ans - de 0,66 à 7,2 ans.

À l'âge adulte, les valeurs sont encore plus basses:

  • 50-60 ans - de 0,94 à 3,3 ans;
  • après 60 ans - moins de 3.

Indicateurs de l’hormone DEAS chez la femme enceinte par trimestres (mesure des valeurs en µmol / l):

Conséquences des déviations

Dans la plupart des cas, les analyses montrent une sécrétion accrue de l'hormone DEAS. Le problème n'est pas un excès de concentration de la substance stéroïde, mais des pathologies provoquant des déviations. Les taux d'hormones sexuelles ne redeviennent normaux qu'après le traitement d'une maladie de fond.

Il est important de savoir que, dans le corps, la déhydroépiandrostérone a une activité androgénique plus faible que les autres types d'hormones stéroïdes masculines. Dans le processus de transformation, l'androstènedione et la testostérone sont formées à partir de DEA-SO4, ce qui peut entraîner le développement d'un hyperandrogénie dans le contexte d'un excès d'hormone DEAS.

Lorsque l'androgène est dépassé, un complexe de processus et de signes négatifs apparaît:

  • accumulation de graisse en excès;
  • le développement de l'hirsutisme - pilosité pathologique chez les femmes;
  • le vieillissement du corps est plus actif;
  • le cycle menstruel est brisé, la conception ne se produit pas;
  • une femme devient irritable, les attaques de panique s’inquiètent, des dépressions nerveuses indiquent des lésions du système nerveux central;
  • pendant la grossesse se produit avec des anomalies: le travail prématuré est plus susceptible de se produire, la probabilité d'avortement spontané est élevée.

Une diminution prolongée de la concentration de DEA SO4 provoque:

  • dysfonctionnement surrénalien;
  • formation incorrecte, retardée de caractères sexuels;
  • problèmes de conception;
  • processus tumoral dans le cortex surrénalien.

Quand donner du sang à une hormone?

Indications pour le test:

  • les médecins soupçonnent un processus tumoral dans les glandes surrénales;
  • les grossesses précédentes ont abouti à une fausse couche ou à un accouchement prématuré;
  • la jeune fille a été détectée plus tard ou plus tôt dans la puberté;
  • dans le processus de diagnostic complexe, pour clarifier le déroulement des phases du cycle menstruel, pour rechercher des déviations dans le processus de maturation des follicules;
  • on soupçonne la formation d'un adénome hypophysaire: l'hormone adrénocorticotrope affecte la sécrétion de DEAS.

L’analyse du sulfate de déhydroépiandrostérone a une valeur considérable pour le diagnostic des maladies des glandes surrénales et de l’altération de la fonction de reproduction. Avec un excès de testostérone, la spécification des valeurs de DEA-SO4 nous permet de comprendre quels organes sont affectés par le processus pathologique: les ovaires ou les glandes surrénales.

Préparation à l'étude

Contrairement aux autres régulateurs, le niveau de déhydroépiandrostérone ne dépend pas du moment de la journée. Les médecins prescrivent des tests dans la matinée. Pour la recherche, vous avez besoin d’un biomatériau provenant d’une veine.

Les patients doivent suivre des règles de préparation simples:

  • trois à quatre jours avant l'analyse, réduisent le stress physique et nerveux;
  • pendant 48 heures avant le test, le sexe est interdit;
  • exclure le café et l'alcool pendant la journée. Pour éviter les indicateurs inexacts au cours de cette période, il ne faut pas manger d'aliments salés et gras, des noms avec des arômes synthétiques;
  • Dès le soir, vous devez manger, mais pas trop;
  • arrêter de fumer quelques heures avant l'étude, de préférence le soir;
  • le matin avant la collecte du biomatériau, il est interdit de boire et d'utiliser tout type de nourriture;
  • la physiothérapie, les études de diagnostic (radiographie, tomodensitométrie, échographie, IRM, scintigraphie du squelette, autres types d'examens) sont également interdites avant la visite au laboratoire;
  • Les médicaments peuvent être pris après avoir testé le niveau de déhydroépiandrostérone.

Le sang sur l'hormone DEAS doit être pris dans une certaine phase du cycle: de 5 à 7 jours après le début de la menstruation.

Causes de déviations

Dans la plupart des cas, une modification de la concentration de déhydroépiandrostérone est associée à divers processus pathologiques. Un niveau important de déviation nécessite l'identification de facteurs provocants pour la correction des indicateurs.

DEAS hormone accrue - provoque:

  • Maladie et syndrome de Cushing - formation de tumeurs dans les glandes surrénales ou le cerveau;
  • syndrome adrénogénital avec déficit de certaines enzymes. Dans le contexte de la pathologie, il existe une production accrue de stéroïdes masculins, y compris DEA-SO4;
  • le développement d'une tumeur hormonalement active des glandes surrénales, la formation produit des androgènes;
  • ovaires polykystiques avec formation de nombreux follicules sous-développés. La conséquence est des problèmes de conception;
  • sécrétion ectopique d'hormones du cortex surrénalien;
  • mauvais fonctionnement du placenta entre 12 et 15 semaines de grossesse.

Apprenez-en davantage sur les symptômes d’un kyste endométrioïde de l’ovaire droit et sur la façon de traiter l’éducation sans chirurgie.

Sur cette page, on voit comment l'hyperaldostéronisme se manifeste et comment traiter l'excès de sécrétion d'aldostérone.

Allez à http://vse-o-gormonah.com/vnutrennaja-sekretsija/polovye/zastudila-yaichniki.html et découvrez comment traiter les ovaires congelés et prévenir le développement d'un processus inflammatoire actif.

Hormone DHEA sous la normale - provoque:

  • développement de l'ostéoporose;
  • certains types de pathologies cancéreuses;
  • La maladie d'Addison, contre laquelle se développe l'hypofonctionnement surrénalien;
  • fonctionnement inadéquat de la glande endocrine importante - la glande pituitaire.

Règles et méthodes de traitement

La tâche principale est de mener une thérapie de pathologie, dans le contexte duquel le niveau de DEAS augmente ou diminue. La nature et la durée du traitement dépendent du type de maladie détectée.

Points forts de la thérapie:

  • si une tumeur est détectée, une opération est prescrite pour enlever le néoplasme; en cas de processus malin, le patient subit en outre une chimiothérapie. En cas de diagnostic précoce de la tumeur, dans certains cas, un traitement médicamenteux utilisant des préparations hormonales est autorisé.
  • En violation du cycle menstruel, vous devez passer d'autres tests pour clarifier le niveau d'hormones telles que la FSH, la testostérone, la TSH, la prolactine, la lyutropine, la progestérone, l'estradiol, la T4 et la T3. Dans les centres de planification familiale et les centres de médecine de la reproduction, les médecins utilisent des méthodes de traitement modernes et très efficaces contre la stérilité de différentes étiologies;
  • si une femme ne prévoit pas de grossesse, des préparations hormonales peuvent être prescrites pour corriger les indicateurs de la déhydroépiandrostérone. La technique est utilisée, en dernier recours, si d'autres méthodes de correction des indicateurs sont inefficaces. L'hormonothérapie stabilise la DEA C, mais n'élimine pas la cause des déviations. Avec la préservation de la pathologie de fond, le niveau du stéroïde après un certain temps peut encore diminuer ou augmenter;
  • Lorsque des taux élevés de sulfate de DHEA sont détectés chez les femmes proches de la ménopause, les médecins évaluent les risques pour la santé. En l'absence de déviations graves, les préparations hormonales ne sont pas prescrites: après 50 ans, les indicateurs de la déshydroépiandrostérone diminuent progressivement. En cas de processus tumoral, le traitement est nécessairement effectué en tenant compte du type de formation (malin ou bénin, produisant des hormones ou inactif);
  • Pour stabiliser leurs antécédents hormonaux, les femmes doivent non seulement suivre un traitement médicamenteux ou accepter d'être opérées pour des tumeurs surrénaliennes ou ovariennes, mais également modifier leur régime alimentaire, stabiliser leur état psycho-émotionnel et abandonner le travail physique pénible et le surmenage.

Hormone DHEA

L'hormone DHEA est une hormone stéroïde androgène produite principalement par les glandes surrénales et, dans une moindre mesure, par les ovaires. Le niveau de déhydroépiandrostérone dans le sang augmente lorsqu'une personne atteint sa maturité sexuelle et atteint son apogée à trente ans avant de s'éteindre ensuite chez les deux sexes. À l'âge de quatre-vingts ans, le corps ne produit plus que cinq pour cent de DHEA, comparé au niveau atteint lors du pic de sécrétion. La déhydroépiandrostérone est l’une des principales hormones du système endocrinien humain, sur la base de laquelle 27 autres sont produites.

La régulation humorale du métabolisme et d'autres processus de la vie humaine est assurée par des hormones, qui sont des substances biologiquement actives. La déhydroépiandrostérone est appelée le "parent" de tous les stéroïdes. Lorsqu'il est libéré dans le corps, il est converti en testostérone, en œstrogènes et en progestérone.

On pense que la déhydroépiandrostérone est une sorte d’élixir de jeunesse, car elle est capable de ralentir le processus de vieillissement du corps. Il est appelé hormones mâles, bien que la présence de déhydroépiandrostérone soit également observée dans le corps de la femme. Chez l'homme, il forme des caractéristiques sexuelles, est responsable de la croissance de la masse musculaire et de la possibilité d'une vie sexuelle complète.

Sulfate de déhydroépiandrostérone

Produit dans le corps par la synthèse du cholestérol surrénalien (95%) et des ovaires (5%), le sulfate de déshydroépiandrostérone (DHEA-C) est androgène.

Selon son niveau, déterminez le taux d'activité synthétique androgène des glandes surrénales. Aucune fluctuation diurne perceptible n'a été trouvée en lui. Il se caractérise par un faible taux de clairance, c'est-à-dire la purification de liquides ou de tissus biologiques. Sulfate de déhydroépiandrostérone, produit à partir du cholestérol surrénalien.

Forte croissance de sulfate de déhydroépiandrostérone chez le nouveau-né. Ensuite, il tombe et commence plus tard à augmenter chez une personne à l'âge de sept ans. Le niveau de sécrétion de déhydroépiandrostérone le plus élevé se produit à l'âge de trente ans, puis le niveau commence à baisser. A quatre-vingts ans, il n'est pas produit du tout ou en petites quantités. Une concentration excessive de sulfate de déhydroépiandrostérone est associée à une hyperfonctionnement des glandes surrénales.

L'hormone sulfate de déshydroépiandrostérone a une fonction anabolique. Certains athlètes prennent de la DHEA-C pour augmenter et augmenter leur masse musculaire, mais son utilisation est interdite dans les sports. En cas de détection dans le sang d'un athlète DHEA-C en attente de disqualification. Bien que les faits de récusation officiellement enregistrés ne se soient pas encore produits.

L'hormone DHEA-C chez les femmes est responsable de nombreux processus, tels que les pauses menstruelles, le désir sexuel et la vie sexuelle. Sa carence ou excès dans le corps de la femme affecte la vitalité, la vie intime et l'humeur d'une femme. Étant donné que la science n’est pas en place, il existe des hormones synthétiques qui permettent aux femmes modernes de retarder leur vieillissement, d’accroître leur désir sexuel, de devenir mère et d’améliorer leur santé. Les comprimés contenant l'hormone DHEA-C, lorsqu'ils sont appliqués, apaisent le système nerveux, améliorent la fonction cérébrale, augmentent le tonus. Bien qu'ils ne soient pas écrits dans le but d'améliorer la vie sexuelle, leur influence positive dans ce domaine a également été notée. Les médicaments améliorent l'action de la testostérone, ce qui augmente la vie sexuelle active. Le sulfate de déshydroépiandrostérone a tendance à éliminer les graisses indésirables, bien qu’il soit impossible de le qualifier d’outil exceptionnel à ces fins. L'utilisation de l'hormone DHEA-C chez les femmes d'âge mûr est particulièrement efficace.

La DHEA-S, qui est responsable chez la femme des principaux processus de gestation, est également appelée hormone androgénique. Il est considéré comme l'hormone de la jeunesse. Plus la DHEA-C est longue dans le corps, plus la vieillesse commence tard.

Le sulfate de déshydroépiandrostérone joue un rôle important dans la vie humaine. La perfection de l'équilibre du système endocrinien est prouvée par le fait qu'en cas de changement du niveau de l'une des hormones, le niveau de l'autre dans le sens opposé change immédiatement. Quand une personne a des perturbations hormonales, non seulement sa vitalité change, mais son apparence change également. Cela peut se manifester par la prise de poids, la calvitie, chez la femme - par la croissance des poils sur le visage et le corps.

Niveau normal de déhydroépiandrostérone

Afin de déterminer le niveau de déhydroépiandrostérone dans le corps, une analyse est effectuée: ils prélèvent du sang dans la veine à l'étude. L'analyse permet:

  • Faire la bonne évaluation de la fonction surrénalienne.
  • Déterminer avec précision la cause de la maladie - avec les glandes surrénales ou la perturbation de l'ovaire.
  • Pour diagnostiquer un cancer de la tumeur ou de la surrénale et les distinguer d'un cancer de la tumeur ou de l'ovaire.
  • Pour diagnostiquer le syndrome des ovaires polykystiques.
  • Découvrez les causes de maladies telles que l'impossibilité d'avoir des enfants, l'aménorrhée et l'hirsutisme.
  • Diagnostiquer et découvrir la cause de la masculinisation chez les filles et de la puberté précoce des garçons.

La valeur de référence, qui contient du sulfate de déhydroépiandrostérone dans le corps, est mesurée en unités spéciales - microgrammes divisés par décilitre (µg / dl). Cela varie selon le sexe et l'âge. Par exemple, la norme DHEA chez les femmes diffère de la norme masculine. Oui, et chez les femmes d'âges différents - une norme différente de la DHEA. Par exemple, chez les filles âgées de 10 à 15 ans, le taux varie de 33,9 à 280 µg / dl. Chez les filles âgées de 15 à 20 ans - 65,1 à 368 mg / dl. Chez les femmes de 20 à 25 ans - 148 à 407 mg / dl.

De plus, à mesure que l'âge augmente (années):

  • 25-35 - 98,8-340 µg / dl.
  • 35-45 - 60,9-337 µg / dl.
  • 45-55 - 35,4-256 µg / dl.
  • 55-65 - 18,9-205 µg / dl.
  • 65-75 - 09,4-246 µg / dl.
  • Après 75 - 154 µg / dl.

Indicateurs de la norme de DHEA pour les hommes dans les groupes d’âge, en commençant par un groupe plus petit (années):

  • 10-15 - 24,4-247 µg / dl.
  • 15-20 - 70,2-492 µg / dl.
  • 20-25 - 211-492 µg / dl.
  • 25-35 - 160-449 µg / dl.
  • 35-45 - 88,9-427 µg / dl.
  • 45-55 - 44,3-331 µg / dl.
  • 55-65 - 51,7-225 µg / dl.
  • 65-75 - 33,6-249 µg / dl.
  • Plus de 75 - 16,2-123 µg / dl.

Sulfate de déhydroépiandrostérone, une hormone normale chez les enfants:

  • moins de 1 semaine - 108-607 mcg / dl.
  • 1 à 4 semaines - 31,6 à 431 µg / dl.
  • 1-12 mois - 3,4-124 µg / dl.
  • 1-5 ans - 0,47 à 19,4 µg / dl.
  • 5-10 ans - 2,8 à 85,2 µg / dl.

Il arrive que l'analyse montre le taux d'œdème des glandes surrénales, mais il n'y a pas de sécrétion. En cas de syndrome des ovaires polykystiques, le niveau peut également être normal, car cette maladie est inhérente aux ovaires.

Si le niveau de sécrétion est supérieur à la normale, cela peut indiquer un processus tumoral des glandes surrénales, un cancer ou une hyperplasie. Le niveau de diagnostic n'est pas établi, mais il souligne la nécessité de procéder à des examens supplémentaires pour déterminer la cause du déséquilibre hormonal.

Lorsque le niveau de DHEA est inférieur à la normale, son déclin peut être causé par des maladies des glandes surrénales, appelées dysfonctionnements ou hypopituitarismes.

Le niveau le plus élevé de l'hormone DHEA est celui de la puberté, à trente ans, puis le niveau de l'hormone diminue constamment. Lorsque vous prenez des suppléments de sulfate de DHEA, sa teneur dans le sang augmente.

Résultats de test pour DHEA

S'ils se préparent à passer des tests pour détecter l'hormone sulfate de déhydroépiandrostérone, ils ne mangent pas dix heures avant le test. La consommation d'eau avec des gaz n'est pas autorisée. Les aliments gras, frits et riches en iode sont exclus de l'utilisation. Il est interdit de fumer et de boire de l'alcool. Pour les femmes, sept jours devraient s'écouler avant ou après la ménopause. Les analyses doivent être prises dans un état calme. Non recommandé une surcharge physique et mentale grave.

Le médecin doit connaître tous les médicaments que vous avez pris car ils ont un effet sur le taux de déhydroépiandrostérone. Le niveau de déhydroépiandrostérone ne change pas pendant la journée. C'est la stabilité inhérente.

Un dosage de la DHEA est prescrit lorsque:

  • il est impossible de déterminer les organes génitaux du nouveau-né;
  • les filles avaient des caractéristiques sexuelles masculines;
  • avant l'âge de neuf ans, le garçon a commencé à se développer sexuellement: ses organes génitaux se sont multipliés, sa voix s'est mutée, ses cheveux ont poussé dans des endroits intimes, sa taille et sa masse musculaire ont augmenté;
  • la femme a commencé à montrer des caractéristiques sexuelles masculines - ses cheveux tombent, sa voix devient grossière, sa poitrine diminue, sa masse musculaire augmente et son état mental change;
  • pour l'évaluation fonctionnelle des glandes surrénales;
  • on soupçonne un syndrome des ovaires polykystiques;
  • il existe un risque de tumeur des glandes surrénales ou des ovaires;
  • la menstruation est perturbée chez les femmes;
  • il est nécessaire d'évaluer le travail du placenta;
  • infertilité soupçonnée.

Tableaux de norme de DHEA en mmol / l

À la naissance, le niveau d'hormone est suffisamment élevé. Après la chute et commence à augmenter lorsque la puberté se produit.

Le niveau de l'hormone DHEA chez les hommes diffère également dans ses indicateurs pour différents groupes d'âge.

Chez les femmes, la déshydroépiandrostérone augmente de la naissance à l’apparition de la ménopause. Le pic atteint pendant les règles, pendant la grossesse et quand une femme atteint l'âge de trente ans. Le niveau de l'hormone dans le corps dépend de la vie sexuelle d'une femme, du degré de son attrait sexuel et de son bien-être général.

Il n'y a pas de normes internationales spécifiques pour la norme DHEA-S, le résultat des analyses dépend donc des méthodes et des réactifs chimiques utilisés par le laboratoire.

Qu'est-ce qui influence les résultats de l'analyse de la DHEA?

Lorsque la DHEA est élevée - faim, surcharge physique et émotionnelle importante, abus de produits du tabac, utilisation de danazol, corticotrophine, clomifène. Lorsque la DHEA est réduite - pendant la grossesse, obésité, effort physique intense, état dépressif; utilisation de contraceptifs à base d’hormones, de finlepsine, dexamézatone.

Pourquoi l'hormone DHEA-sulfate est-elle élevée?

  • Avec le syndrome adrénogénital. Le manque d'enzymes qui synthétisent les hormones dans les glandes surrénales entraîne une forte libération d'androgènes, le taux de sulfate de DHEA augmente également.
  • Dans le syndrome hypothalamo-hypophysaire. La tumeur cérébrale stimule le travail des glandes surrénales.
  • Dans la maladie de Cushing, un grand nombre de stéroïdes sont sécrétés par le néoplasme surrénalien.
  • Lorsque l'hyperfonction ectopique anormale des glandes surrénales. Il survient dans le cancer du poumon, le pancréas, la vessie, le syndrome des ovaires polykystiques.
  • Avec la puberté prématurée trompeuse, elle est causée chez les hommes par la présence d’un néoplasme ou par un déséquilibre des hormones des glandes surrénales, alors que la production d’androgènes est accrue.
  • Chez les nouveau-nés, surtout chez les prématurés.
  • Chez les femmes pendant la menstruation, est la protection contre l'ostéoporose.

Pourquoi l'hormone DHEA sulfate est-elle abaissée?

  • fonction surrénalienne basse, progression de la maladie d'Addison.
  • diminution de la fonction de l'hypophyse, parfois avec syndrome de Shihan, avec panhypopituitarisme, tumeurs hypophysaires et hypothalamiques.
  • syndrome des ovaires polykystiques.
  • l'ostéoporose, la masse osseuse diminue et se liquéfie.
  • avec abus d'alcool.

Test de DHEA

La déhydroépiandrostérone n'est pas nécessaire pour une formation spéciale. Il suffit de suivre certaines directives. Pour l'analyse, le sang est prélevé dans une veine. Il est recommandé de ne pas prendre de petit-déjeuner. Le matin, vous pouvez boire un peu d'eau, mais en aucun cas pas gazéifié.

  • Bien que la déshydroépiandrostérone ne subisse pas de fluctuations quotidiennes, il est recommandé de le faire le matin avant midi. Assurez-vous d'avertir le médecin des médicaments que vous utilisez et de la possibilité de les annuler avant l'analyse. Il est recommandé d'arrêter de prendre - la dexaméthasone, l'hydrocortisone, la prednisone, le diprospan, les œstrogènes et la pilule. Il est préférable de consulter votre médecin à ce sujet.
  • Dans la soirée, essayez de ne pas trop manger, ne pas manger des aliments gras et frits. Les produits contenant de l'iode ne sont pas recommandés. Ne mangez pas la veille des tests de boissons alcoolisées. 3-5 jours avant de donner du sang pour la DHEA doivent s'abstenir de tout rapport sexuel. Si vous pratiquez un sport, alors 3 à 5 jours avant de réussir le test de DHEA ne permettent pas la surcharge physique. Il est également recommandé d'éviter les surmenages émotionnels et mentaux.
  • 1 heure avant le don de sang ne peut pas être fumé. Il est recommandé de réaliser des tests avant toute procédure médicale. Votre médecin vous aidera à trouver le moment optimal pour tester la déhydroépiandrostérone. Il est recommandé aux femmes de faire une analyse une semaine après la dernière menstruation. L'analyse de la remise du patient doit être au repos. Du sang est prélevé dans une veine du bras lorsque le patient est assis ou couché, ce qui lui donne quinze minutes de repos avant. Toutes les règles aseptiques et antiseptiques sont suivies.
  • Les femmes indiquent le jour de la ménopause et, en cas de grossesse, sa durée.
  • L'analyse de la déhydroépiandrostérone peut être répétée après quelques semaines. Donc, le résultat sera plus fiable. Il n'est pas conseillé de changer de laboratoire, car chacun a ses propres méthodes et préparations. Donc, vous n'obtiendrez pas un résultat de test fiable.

La violation du fond hormonal entraîne diverses maladies. Notre état général dépend de l'équilibre normal. Par conséquent, les tests visant à détecter l'hormone déhydroépiandrostérone doivent être effectués à titre prophylactique.

Les résultats des tests de DHEA renseigneront les spécialistes sur l’état de votre sexe et de vos glandes thyroïdiennes, surrénales, etc. Ils peuvent révéler la maladie de l'embryon d'une femme enceinte lors du diagnostic prénatal.

Il est recommandé de répéter l'analyse de l'hormone déhydroépiandrostérone afin de déterminer l'efficacité du traitement. Il est recommandé de le faire 2 semaines après la première analyse.

Question réponse

L'hormone DHEA-C, qu'en est-il chez les femmes?

La DHEA-C chez la femme est une hormone sexuelle masculine androgène. Cela dépend de nombreux processus dans le corps d'une femme.

Hormone DHEA-S, pour quoi est responsable pour les femmes?

L'hormone DHEA-S chez les femmes est responsable de nombreux processus, tels que les pauses menstruelles, le désir sexuel et la vie sexuelle. Sa carence ou excès dans le corps de la femme affecte la vitalité, la vie intime et l'humeur d'une femme.

Quel est le taux de DHEA chez les femmes?

Le taux de DHEA chez les femmes dépend de son âge. La croissance de la DHEA chez les femmes s'achève à l'âge de trente ans, après quoi elle s'estompe progressivement. Le tableau des normes peut être trouvé dans cet article.

DHEA, quel jour du cycle prendre?

Ils sont généralement pris le septième ou le huitième jour, mais il est préférable que vous consultiez votre médecin.

Le sulfate de déhydroépiandrostérone et son niveau pour les femmes

Le sulfate de déshydroépiandrostérone, autrement le DEA-SO4 est une hormone du groupe des androgènes, hormones sexuelles stéroïdiennes. Cependant, la DHEA-S ne participe pas au cours de la puberté.

Il est produit par les glandes surrénales (environ 95%) et est considéré comme un céto-stéroïde.

Il se forme non seulement chez les hommes dans les testicules, mais aussi chez les femmes dans les ovaires (une faible proportion, environ 5%).

Synthèse hormonale

Qu'est-ce que c'est, le déshydroépiandro-sulfate, comment est-il formé et comment participe-t-il aux processus du corps? La base pour la création de l'hormone DEA-SO4 est un ester de sulfate de cholestérol.

Après la formation de l'hormone, la majeure partie de celle-ci subit un catabolisme. La partie restante, qui ne représente pas plus de 10% de la quantité d'hormone produite, est affichée avec l'urine (urine).

L'hormone sulfate de DHEA ne se lie à aucune protéine plasmatique et circule dans le sang sous forme libre.

Cela entraîne le fait que l’indice protéique n’affecte pas la concentration de l’hormone décrite.

Toutefois, cela ne s'applique pas au sérum sanguin - l'hormone DHEA-C peut être associée à l'albumine qui y circule.

Le taux sanguin de DHEA-S est l’un des principaux indicateurs de la fonction surrénalienne androgéno-synthétique.

Lorsque la concentration de DEA-SO4 dans le sang augmente, cela indique une synthèse excessive par le corps des hormones androgènes.

Ce composé biologiquement actif peut se présenter comme une prohormone - à l’état désulfaté, l’hormone décrite est capable de dégénérer en de telles hormones sexuelles mâles actives.

En d’autres termes, lorsque l’enzyme est à l’état désulfuré, elle est l’un des principaux participants de la puberté chez les hommes.

La DHEA est souvent appelée la "mère" des hormones. Cela est dû au fait que cette substance active biologique est à la base de la formation d’un grand nombre d’hormones stéroïdes:

  • la testostérone;
  • la dihydrostestostérone;
  • l'œstrogène;
  • progestérone.

En raison du fait que la principale source de l'hormone DEA-SO4 est les glandes surrénales et que seule une petite fraction est synthétisée par les glandes sexuelles. Cela facilite le diagnostic de divers processus pathologiques dans les glandes surrénales.

À la différence de nombreuses autres substances biologiquement actives de l'organisme, les concentrations de DEA-SO4 ne dépendent pas de l'heure de la journée.

Concentrations d'hormones

La DHEA dépend de l’âge et du sexe de la personne. Et dans le cas des femmes, également si la femme est en état de grossesse.

En fonction de l'âge, les niveaux d'hormones de référence auront les concentrations dans le sang suivantes:

  • jusqu'à 10 ans: 0,3 à 35 mg / l;
  • 11–20 ans: 0,3–7,0 mg / l;
  • À partir de 21 ans, cela dépend du sexe.

Une caractéristique des nouveau-nés est que leurs concentrations de DHEA dans le sang sont initialement élevées.

Cependant, quelques jours après la naissance, cet indicateur diminue rapidement.

La prochaine augmentation des concentrations de DHEA se produit au début de la période de la puberté - les concentrations de la substance biologiquement active atteignent les limites les plus grandes.

Et puis vient à nouveau le déclin de l'intensité de sa synthèse par les glandes surrénales et les glandes sexuelles.

Un indicateur de référence pour la concentration sanguine de DHEA chez les femmes de moins de 30 ans est compris entre 1,0 et 7,0 mg / l.

De plus, la concentration en hormone du sang et l'intensité de sa synthèse par l'organisme commencent à diminuer:

  1. Chez les femmes âgées de 31 à 40 ans, l'indicateur de la concentration sanguine de l'hormone devrait fluctuer entre 0,55 et 5,0 mg / l.
  2. Entre 41 et 50 ans, l’indicateur de référence de la concentration de DHEA dans le sang fluctuera entre 0,4 et 3,6 mg / l.
  3. Entre 51 et 60 ans, la norme de concentration en hormone doit correspondre à 0,3 à 2,8 mg / l.
  4. Quand une femme a entre 61 et 70 ans, les valeurs hormonales sont considérées comme normales, comprises entre 0,1 et 1,8 mg / l.
  5. Chez les femmes de plus de 70 ans, l’indice de référence est le plus bas - 0,1 à 1,5 mg / l.

La DHEA change pendant la grossesse. En période de gestation, il aura les indicateurs suivants:

  1. Au cours du premier trimestre, l'indicateur devrait fluctuer entre 1,1 et 4,6 mg / l.
  2. Au cours du deuxième trimestre, l'indicateur doit être compris entre 0,6 et 2,6 mg / l.
  3. Au troisième trimestre, l'indice de référence est compris entre 0,3 et 1,3 mg / l.

Après l'accouchement, l'indicateur de la concentration de la substance biologiquement active dans le sang revient aux valeurs initiales correspondant à la norme d'âge.

Recherche en laboratoire

Les professionnels de la santé identifient plusieurs cas dans lesquels une analyse hormonale est nécessaire et déterminent l'indicateur sanguin de déshydroépiandrostérone.

Un test sanguin pour le maintien de cette hormone est nécessaire dans de tels cas:

  1. Début précoce de la puberté.
  2. Processus tumoraux des glandes surrénales (diagnostic préliminaire ou vérifié lorsqu'il est nécessaire d'analyser l'efficacité du traitement).
  3. Syndrome andrénogénital, entraînant des modifications pathologiques de la croissance et de la maturation des follicules ovariens.
  4. Avortement spontané fréquent.
  5. Situations répétées dans lesquelles il existe des menaces d'avortement spontané et qui ont été confirmées par la méthode échographique (détermination des paramètres cervicaux, cervicométrie).
  6. Processus tumoraux d'organes qui effectuent la synthèse de l'hormone adrénocorticotrope, autrement de l'ACTH. Tout d'abord - processus tumoraux de l'hypophyse du cerveau.

Les règles pour l'analyse du contenu en sulfate de déshydroépiandrostérone ne diffèrent pratiquement pas des exigences applicables à la délivrance de tous les autres tests sanguins hormonaux:

  1. Le matériel est pris pour la recherche sur les 5 à 7 jours du cycle ovulatoire.
  2. 3 jours avant l'analyse, il est nécessaire de minimiser l'activité physique.
  3. 2 jours avant la date estimée de l'étude devrait abandonner la consommation de boissons contenant de l'alcool. Il est également indésirable de boire de la taurine et des boissons contenant de la caféine.
  4. 2 jours avant la collecte de sang veineux devrait abandonner l'activité sexuelle.
  5. Un jour avant la livraison du matériel, il convient d’abandonner les aliments gras et trop salés, ainsi que les produits contenant un grand nombre de composants artificiels.
  6. La dernière prise alimentaire admissible avant le test hormonal - en 8 heures (utilisez uniquement de l’eau purifiée non gazeuse). Cependant, la période de jeûne ne peut dépasser 14 heures.
  7. Le dernier acte de tabagisme peut être effectué au plus tard une heure avant le prélèvement de sang immédiat.

Le jour de l'étude, immédiatement devant lui, veillez à ne pas prendre les mesures de diagnostic suivantes:

  • examen aux rayons x;
  • diagnostics par ultrasons;
  • IRM et CT.

En plus de cela, il est nécessaire de refuser de se soumettre à des procédures de physiothérapie le jour du don de sang pour analyse, car le corps subira de toute façon un stress assez fort.

Déplacement de l'hormone

L'indice hormonal peut augmenter avec le flux de nombreux processus pathologiques dans le corps et en présence de certaines maladies.

Les processus pathologiques pouvant entraîner un dépassement des valeurs de référence du sulfate de déshydroépiandrostérone sont les suivants:

  1. Processus tumoraux des tissus surrénaux.
  2. Processus tumoraux ectopiques dans les tissus des organes impliqués dans la synthèse de l'hormone ACTH.
  3. L'insuffisance placentaire est une pathologie caractérisée par l'incapacité du placenta à remplir ses propres fonctions. Cela entraîne des retards dans la croissance et le développement du fœtus, ainsi que son hypoxie.
  4. Début précoce de la puberté.

Maladies pouvant entraîner une surestimation d'une substance biologiquement active:

  1. La maladie de Cushing.
  2. L'hirusitisme féminin.
  3. Syndrome viril.
  4. Syndrome des ovaires polykystiques.
  5. Hyperplasie surrénalienne de nature congénitale.

La réduction des taux d'enzymes dans le sang peut être une conséquence des processus et des conditions suivants du corps:

  1. Insuffisance surrénalienne des types primaire et secondaire.
  2. Hypogonadisme primaire, conséquence de la castration ou du syndrome de Klinefelter (pathologie congénitale de nature héréditaire).
  3. La période de gestation
  4. Livré et confirmé le diagnostic d'hypogonadisme secondaire.
  5. Utilisation de médicaments contraceptifs oraux ou de gestagènes sur une longue période.
  6. L'ostéoporose
  7. Le diagnostic établi de panhypotarisme (une affection caractérisée par une réduction de la fonction hypophysaire, entraînant l’échec de toute la gamme des hormones tropicales).

Le déplacement de l'enzyme dans le sang n'est qu'un symptôme d'un trouble de la santé.

La thérapie primaire ne devrait pas avoir d’impact direct sur l’indice hormonal, mais viser à éliminer la cause d’une diminution ou d’une augmentation.

Traitement de l'augmentation des niveaux d'hormones chez les femmes

Pour aligner l'indicateur de l'hormone et le ramener à la valeur de référence, il est nécessaire d'identifier la cause fondamentale de son augmentation.

Les tumeurs surrénales et les anomalies congénitales entraînent souvent une augmentation des concentrations de l'hormone décrite.

Les néoplasmes ovariens peuvent également entraîner une augmentation des concentrations.

Le traitement peut être à la fois chirurgical et médical.

Le traitement médicamenteux consiste à prendre un certain nombre de médicaments. Le médicament le plus couramment prescrit est le métipred et le dexaméthasone.

Avec des concentrations élevées de DHEA-C dans le corps d'une femme, elle est incapable de concevoir et de donner naissance à un enfant.

Si vous pensez que le taux de cette hormone est surestimé, consultez un gynécologue ou un endocrinologue.

Dans ce cas, le gynécologue est le principal spécialiste qui résoudra le problème de l'infertilité et l'endocrinologue aidera à déterminer l'état général du corps et à identifier les processus pathologiques possibles dans le système endocrinien.

L'indicateur DHEA-C peut se stabiliser indépendamment. Un processus similaire se produit sans intervention extérieure - au début de la ménopause.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Une bonne nutrition et un mode de vie équilibré pour la glande thyroïde chez les femmes seront la base de leur bien-être. La glande thyroïde est non seulement la plus grande parmi les glandes endocrines, mais aussi la principale.

L'anémie ferriprive est l'une des maladies les plus courantes et touche les personnes de tous les groupes d'âge. Les faibles taux d'hémoglobine affectent le bien-être, réduisent l'activité et la performance.

Une maladie telle que l'adénome surrénalien chez la femme est un processus tumoral qui prend naissance dans le cortex surrénalien. L'adénome est une tumeur bénigne, disent les médecins.