Principal / Hypophyse

Hypertrichose chez la femme, signes et causes

La croissance de nouveaux cheveux peut être triste, car il existe une maladie telle que l'hypertrichose, lorsque les cheveux commencent à pousser où ils ne devraient pas se trouver.

Malheureusement, la calvitie causée par une augmentation de la perte de cheveux n'est pas la seule maladie liée aux cheveux qui peut causer un inconfort grave à une personne. L'hypertrichose est une autre maladie caractérisée par une croissance excessive des cheveux sur une zone de la peau ne contenant pas de follicules pileux (en fonction du sexe et de l'âge d'une personne) et ne doit donc pas avoir de cheveux. C'est une maladie plus rare qui a une forme à la fois congénitale et acquise. Cette maladie peut se manifester aussi bien chez les hommes que chez les femmes, mais bien sûr, l'hypertrichose pose plus de problèmes chez la femme, car l'homme velu ne confond presque personne avec son apparence (à l'exception des formes les plus puissantes d'hypertrichose lorsque les poils poussent sur tout le visage) ).

Hypertrichose chez la femme - les principaux signes

Ce sont ces signes qui rendent cette maladie psychologiquement difficile pour une femme:

  • augmentation de la croissance des poils du visage - près du menton, au-dessus de la lèvre, sur le pli nasogénien, dans et autour des oreillettes, sur les pommettes, entre les sourcils et sur le front;
  • augmentation de la croissance des poils sur le corps - sur la poitrine, le dos le long de la colonne vertébrale ou au-dessus des omoplates, le long de la taille, de l'abdomen et au-dessous (croissance des poils selon le modèle masculin).

En outre, l'hypertrichose peut être de nature locale et se manifester sous la forme d'une tache de naissance pour les cheveux. Un tel endroit est souvent accompagné d'une pigmentation altérée.

Hypertrichose chez la femme - photo:

Causes de l'excès de poils

L’hypertrichose est un facteur très important chez les femmes et les hommes; il peut s’agir d’une maladie congénitale obtenue avec le chromosome Y (qui survient principalement chez l’homme) et acquise, pour diverses raisons.

Il est très important d’observer votre peau tout au long de votre vie, en notant les risques de croissance accrue des poils, dans des endroits où cela n’avait pas été observé auparavant. Cela peut être le premier signe d'une maladie ou d'une défaillance du corps.

L'hypertrichose peut être causée par:

  • violation de certaines glandes thyroïdiennes, ovaires, hypophyse, surrénales);
  • perturbation du système nerveux (dommages aux terminaisons nerveuses, dommages au cerveau, stress, épilepsie, etc.);
  • troubles métaboliques;
  • changements dans les niveaux hormonaux (croissance, grossesse, prise de médicaments hormonaux);
  • une augmentation de l'apport sanguin local, ce qui entraîne un traumatisme cutané (procédures thermiques externes locales telles que sparadraps à la moutarde, compresses, etc.);
  • dans l'hypertrichose congénitale, la cause peut être un syndrome de malformations congénitales ou le gène responsable du développement de l'hypertrichose.

En fonction de la cause de la maladie, différents types d’hypertrichose sont mis en évidence. Le traitement de chaque type sera donc différent.

Hypertrichose duveteuse congénitale - les cheveux qui ont poussé dans l'utérus ne sont pas remplacés par duveteux et terminal. Leur croissance continue après la naissance du bébé et peut durer jusqu'à 10 centimètres. L'hypertrichose congénitale parle d'un trouble génétique.

Hypertrichose acquise au pistolet - croissance des poils germinaux à partir des follicules pileux. C'est un signal très dangereux, qui indique dans 98% des cas le développement d'une tumeur maligne. Dans certains cas, l'hypertrichose peut apparaître longtemps avant le diagnostic d'une tumeur maligne.

Hypertrichose médicamenteuse - c'est à ce moment que le médicament entraîne une croissance excessive des poils dans différentes parties du corps. Ces médicaments comprennent: la streptomycine, la cyclosporine, les corticostéroïdes, la pénicillamine, le diazoxide, les psoralènes, le minoxidil.

Une hypertrichose symptomatique peut survenir dans diverses maladies: anorexie mentale, maladie cérébrale, lésion cérébrale traumatique, lésions du tronc nerveux, stress, porphyrie cutanée, épidermolyse bulleuse, syndrome de malformations congénitales, dermatomyosite, épuisement et tumeurs du sein.

L’hypertrichose traumatique entraîne une croissance excessive des poils dans les endroits où les facteurs traumatiques ont un impact constant sur la peau. L'hypertrichose peut apparaître au site d'irritation de la peau, dans la zone cicatricielle. Par exemple, l'hypertrichose survient lors de l'épilation et du rasage régulier.

Hypertrichose: causes pour les hommes et les femmes, traitement

La dixième classification internationale des maladies (CIM-10) de la classe "Hypertrichose" comprend deux sous-paragraphes: "l'hirsutisme" et l'hypertrichose réelle de différentes espèces.

L'hypertrichose est une croissance générale ou locale excessive, congénitale ou acquise, de poils trop longs et épais et trop foncés sur n'importe quelle partie du corps, quelles que soient les caractéristiques de sexe et d'âge. En revanche, l'hirsutisme est caractéristique de la croissance des cheveux chez les hommes, c'est-à-dire dans les zones dépendantes des androgènes - sur le visage et le thorax, le dos et l'abdomen, les mamelons et la ceinture scapulaire, les fesses, etc.

Bien que l’hirsutisme soit considéré par la classification comme un type d’hypertrichose, il reste différents types de poils pathologiques, malgré le fait que leurs causes sont parfois les mêmes. Dans le même temps, si l'hypertrichose peut se développer chez les femmes et les hommes pour les mêmes raisons, l'hirsutisme ne peut se produire que chez les femmes.

La caractéristique générale de la croissance des cheveux est normale

Chez le fœtus, les cheveux sont germinaux, recouvrant la quasi-totalité de la surface de la peau. Au moment de la naissance, ils disparaissent généralement et sont progressivement remplacés par un duvet et une extrémité. Les premiers se développent sur tout le corps chez les enfants et les adultes, et même sur le visage chez les femmes. Ils sont légers, doux et ont une longueur moyenne de 1,5 mm.

Les cheveux terminaux sont permanents. Contrairement aux pistolets, ils sont longs, durs et ont une couleur sombre. Leur croissance dépend de leur effet sur les bulbes androgènes (hormones sexuelles mâles - testostérone, etc.), qui sont synthétisés chez les hommes dans les testicules et chez les femmes - dans les ovaires et le cortex des glandes surrénales. Dans les cellules des follicules pileux sous l'influence de l'enzyme 5-alpha réductase, la testostérone est convertie en dihydrotestostérone hautement active qui, agissant sur les cellules cibles, régule la croissance et la chute des cheveux.

Cependant, les follicules pileux de différentes zones réagissent différemment. Les cellules de la croissance du follicule pileux, ainsi que les cils et les sourcils, sont insensibles à l'effet des androgènes. Mais dans les régions pubienne et axillaire, les follicules présentent une sensibilité élevée, même à leur faible concentration. Par conséquent, lors de la puberté approximativement identique chez les garçons et les filles (sous l’influence des androgènes des glandes surrénales) dans ces zones, il se produit un remplacement actif des cheveux mous et duveteux avec une extrémité terminale grossière.

Pour la croissance de ces derniers dans d'autres régions (visage, oreilles, dos, poitrine), des concentrations plus importantes d'androgènes sont nécessaires, qui apparaissent déjà chez les hommes plus âgés. Sur le cuir chevelu, le taux élevé d'hormones sexuelles mâles contribue à la perte de cheveux.

Causes de l'hypertrichose et ses types

Sur cette base, il devient clair que la croissance des cheveux selon le modèle masculin n'est possible que chez la femme et que dans le cas de tout état pathologique dans lequel la teneur en androgènes dans le sang atteint un niveau suffisamment élevé. L'hypertrichose survient également dans les parties du corps qui ne dépendent pas du niveau d'androgènes dans le sang.

Ses principales raisons:

  • les troubles génétiques, y compris les anomalies du développement du système nerveux central ou du squelette dans lesquelles l'hypertrichose est l'un des symptômes de la pathologie sous-jacente;
  • troubles métaboliques et déséquilibres hormonaux associés à l'adolescence ou à une période involutive, grossesse, maladie des glandes endocrines (hyperthyroïdie ou hypothyroïdie, tumeur de l'hypophyse, cortex surrénalien, thyroïde, ovaires);
  • tumeurs du sein, du cerveau;
  • troubles psycho-émotionnels et mentaux graves, en particulier l'épilepsie;
  • irritation mécanique locale prolongée;
  • certains agents pharmacologiques;
  • maladies vénériennes, en particulier la syphilis.

Selon les raisons, on distingue les principales formes d'hypertrichose suivantes:

  1. Universel congénital et local.
  2. Arme à feu acquise.

Hypertrichose congénitale

Elle est causée par une mutation génétique, à la suite de laquelle des modifications structurelles se produisent dans les cellules épithéliales, lesquelles acquièrent les propriétés de l'épiderme. Cela peut être dû aux maladies infectieuses d'une femme enceinte au cours des trois premiers mois, à la gestose de la grossesse, à la menace d'interruption et à d'autres causes. En outre, les violations de la pilosité chez cet enfant peuvent ne pas être, mais il restera le porteur du gène muté, qui peut se manifester dans les générations suivantes.

Déjà établi de nombreuses formes de la maladie, qui sont héréditaires et se produisent immédiatement après la naissance. Ainsi, par exemple, poils universels congénitaux (lugineux) flous (congénitaux), ou embryonnaires, progressant jusqu'à la puberté et restant jusqu'à la fin de la vie.

L’excès de poil chez le nouveau-né est d’abord perceptible principalement sous la forme d’une connexion entre les poils de la tête et les sourcils. Par la suite, dans la poitrine et la petite enfance, le cou et même tout le corps, à l’exception des surfaces palmaire et plantaire, sont recouverts de poils doux jusqu’à 10 cm de long.

Dans certains cas, cela n'apparaît pas immédiatement après la naissance, mais à l'âge de 2 à 7 ans, lorsque les cheveux épais, longs et pigmentés, se développent rapidement. Parfois, cette pathologie est associée à l’absence de dents (adentia), à leur défaut ou à une dystrophie, à des malformations et à des maladies du système central (microcéphalie, oligophrénie).

L'hypertrichose du revolver peut se présenter sous une forme isolée, c'est-à-dire sans combinaison avec d'autres troubles, et se manifester à la puberté ou chez la femme durant la période involutive.

Pathologie congénitale locale

Il peut avoir l’apparence d’une abondance de poils longs et bouclés de couleur différente sur la base du pigment (tache de poil de tache de naissance), ou du type de queue dans la région sacrée («faisceau de faune»), ce qui se produit dans les cas de pathologie congénitale de la colonne vertébrale (Spinabifida - fente des vertèbres sacrées) défauts de la moelle épinière dans cette section).

Pathologie héréditaire

  • probablement à chaque génération, s'il existe un grand nombre de descendants atteints de cette maladie dans le genre;
  • si cela se produit après 1 génération - la probabilité est de 50%;
  • la probabilité pour les hommes et les femmes est la même;
  • la transmission de la maladie est possible par l’un des parents.

Les formes acquises d'hypertrichose comprennent

  • duvet acquis, dans lequel les cheveux germinaux atteignent une longueur allant jusqu'à 15 cm en 2-3 mois et se développent d'abord sur le visage, puis recouvrent tout le corps, à l'exception des surfaces palmaire et plantaire; dans 98% des cas, il s'agit d'un précurseur (parfois de plusieurs années) d'une tumeur maligne des poumons, du sein, de la vessie, du gros intestin, de l'utérus, de la vésicule biliaire;
  • traumatique résultant des cicatrices des blessures, des lésions des nerfs périphériques (en combinaison avec l'hyperhidrose) ou des parties prolongées des pommades d'irritation, le plâtre, les bandages en plâtre, le rasage fréquent, épilation et épilation à la cire, tirer les cheveux avec le trouble obsessionnel-compulsif, la thérapie PUVA, de la paraffine multiple, ozokérite ou applications de boue, brûlures locales résultant d'une irradiation ultraviolette, cryothérapie, maladies inflammatoires chroniques de la peau;
  • l'hypertrichose médicamenteuse se développe avec l'utilisation d'agents externes tels que le psoriasin, les antipsoriasiques, les pommades contenant des glucocorticostéroïdes; En outre, stimuler la croissance des cheveux tels que les préparations médicamenteuses diazoxide, le danazol, le minoxidil, ciclosporine, hormones anabolisantes et agents glucocorticostéroïdes androgéniques, les médicaments antituberculeux (streptomycine et al.);
  • neurogène, résultant de lésions du nerf périphérique ou de la moelle épinière;
  • symptomatique - développe comme un symptôme de la tuberculose (enfants parfois de la zone interscapulaire), les tumeurs du cerveau, le syndrome hypothalamo-hypophysaire, certaines maladies chromosomiques, le diabète sucré, l'hypothyroïdie, dans certains troubles psychiatriques chez les femmes (sur la lèvre supérieure et la zone du menton), le syndrome Ashara-Thiers (combinaison de pilosis avec le diabète, l'obésité et de l'acné chez les femmes pendant la ménopause), la neurofibromatose et la dermatomyosite, la porphyrie, après les maladies inflammatoires ou d'un traumatisme g Karlovna ou de la moelle épinière.

L'hypertrichose chez l'homme se produit en moyenne chez 14% des personnes atteintes de cette pathologie. Il se manifeste dans les zones de croissance normale des cheveux mâles, mais en excès. Dans ces cas, il est nécessaire de prendre en compte les particularités nationales: le fait que les hommes des pays du Moyen-Orient, du Caucase et des États de l'Europe méridionale sont considérés comme la norme physiologique, pour les hommes d'autres nationalités - pathologie.

En plus des raisons susmentionnées, la pilosité chez l'homme peut survenir lorsque:

  • l'hypergonadisme, quand il apparaît dans 8-10 ans;
  • la tuberculose;
  • le diabète;
  • l'alcoolisme;
  • encéphalopathie alcoolique ou vasculaire.

Traitement de l'hypertrichose

Nous avons mangé hypertrichose développé en raison d'un impact traumatique, les troubles hormonaux, physiques, infectieuses, neurologiques ou psychiatriques, les troubles psychogènes, l'ingestion de certaines préparations médicales, dans ces cas, il est appliqué relativement facilement à un traitement en supprimant ou la correction des causes sous-jacentes.

De nombreuses méthodes dermatologiques ou cosmétologiques - diathermocoagulation, épilation et dépilation, et dans certains cas, des manifestations locales de maladie congénitale peuvent être résolues à l'aide de méthodes chirurgicales.

L'hypertrichose, particulièrement répandue, résultant de troubles génétiques ou symptôme d'une maladie congénitale, ne peut être traitée.

Avant de choisir la tactique et le plan de traitement est jugé nécessaire de mener des consultations approfondies de spécialistes avec un dermatologue, endocrinologue, gynécologue andrologue ou, le cas échéant - la neurologie et la psychiatrie.

Pourquoi l'hypertrichose survient-elle chez les femmes?

L'hypertrichose chez la femme se manifeste par une croissance excessive des poils, ce qui ne devrait pas être le cas.

Dans ces conditions, le visage (zone située au-dessus de la lèvre, du menton), des bras, de l'abdomen, du dos et de la poitrine peuvent être exposés aux poils.

Cette pathologie a le plus fort impact négatif sur l'état psychologique et émotionnel de la femme et nécessite donc une intervention médicale immédiate.

Causes de l'hypertrichose chez la femme

Les médecins identifient plusieurs causes principales d'hypertrichose chez les femmes:

  • les troubles génétiques au cours desquels l'hypertrichose se manifeste comme l'un des symptômes de la maladie sous-jacente;
  • des perturbations hormonales et des troubles métaboliques dus à la grossesse, à l'adolescence, à la ménopause, aux pathologies des glandes endocrines;
  • troubles mentaux et psycho-émotionnels graves;
  • l'apparition de tumeurs;
  • irritation mécanique de nature locale et à long terme (rasage, épilation, arrachage);
  • la présence de maladies sexuellement transmissibles (syphilis);
  • l'utilisation de certains agents pharmacologiques.

Signes de

Chez la femme, les signes d'hypertrichose sont particulièrement visibles:

  • le menton (souvent particulièrement dur);
  • poils entre le nez et la lèvre;
  • germination des poils sur la poitrine, en particulier dans la poitrine;
  • poils prononcés "poils" sur les mains et les pieds;
  • croissance des poils dans le bas du dos, dans la région sacrale (en fagot), sur les fesses et le pubis (abondante, selon le type de mâle);
  • des poils poussant de manière dense sur le pont du nez entre les sourcils, ce qui entraîne leur épissage visuel;
  • apparition de grains de beauté avec des cheveux de faisceau.

Outre l'apparition de symptômes d'hypertrichose, il peut y avoir une perte de sensibilité des membres et leur faiblesse.

Chez les femmes d'âge moyen, l'apparition de la pilosité abondante est souvent associée à de graves problèmes de santé, notamment le cancer, la dermatomycose et les lésions cérébrales traumatiques, qui n'ont pas encore été diagnostiqués.

Signes d'hypertrichose chez une femme - cheveux sur son menton

Pilosité excessive sur les mains

L'hypertrichose est-elle héritée?

Compte tenu des causes probables de l'hypertrichose, il en existe deux types:

  1. Congénitale (locale et universelle);
  2. Acquis (arme à feu).

L'hypertrichose congénitale est causée par une mutation génique.

Cela peut être dû à des maladies infectieuses transmises par la future mère (surtout dans les premières semaines après la conception), à la prééclampsie, au risque d'interruption de grossesse.

Dans le même temps, le bébé lui-même peut avoir des problèmes de pilosité excessive, mais puisqu'il devient porteur d'un gène muté, une maladie similaire peut survenir à la génération suivante. C'est-à-dire que l'hypertrichose est héritée et qu'il est impossible de modifier cette caractéristique génétique de l'organisme de quelque manière que ce soit.

L'hypertrichose peut survenir immédiatement après la naissance et après plusieurs années (de deux à sept ans). Les maladies congénitales sont souvent accompagnées de pathologies du système nerveux, du développement mental et de troubles du développement des dents (édenté).

Aujourd'hui, la science connaît plus de vingt formes d'hypertrichose héréditaire. L'héritage de cette pathologie a un certain nombre de régularités:

  • l'hypertrichose, en règle générale, se manifeste à chaque génération, s'il existe déjà un nombre considérable de descendants qui héritent de la «croissance des cheveux» du genre;
  • il peut être transmis à la fois par la mère et par le père;
  • Le pourcentage de probabilité de recevoir un tel «héritage» est le même pour les garçons et les filles;
  • avec la transmission de la maladie à travers la génération, la probabilité d'héritage est de cinquante pour cent

La croissance des cheveux chez les femmes pour le type masculin s'appelle l'hirsutisme. L'hirsutisme chez les femmes peut être traité sous la surveillance étroite d'un endocrinologue.

Comment ramener l'hormone de croissance élevée à un niveau normal, lisez ce qui suit.

Contrairement à la croyance populaire selon laquelle la pilosité chez les hommes est la norme, en fait, une pilosité excessive chez les personnes de sexe plus fort peut indiquer des problèmes hormonaux. En détail, ce sujet est divulgué par référence.

Hypertrichose acquise

L'hypertrichose acquise se divise également en plusieurs formes:

  • Pushkov, quand déjà quelques mois, les poils (embryon) croître jusqu'à quinze centimètres dans la première face, puis dans le corps entier (à l'exception des paumes et des plantes). Dans quatre-vingt-dix-huit pour cent des cas, ces manifestations préfigurent (parfois même plusieurs années à l'avance) les futurs néoplasmes malins de divers organes.
  • Traumatique, qui est localisée dans la zone de cicatrices, les blessures et les lieux où l'impact est longue: pommade, emplâtre, différents types d'applications d'épilation (paraffine, la boue, ozokérite), les brûlures (après irradiation par les ultraviolets ou la cryothérapie).
  • Drogue - mise au point à la suite de l’utilisation de médicaments contenant des glucocorticoïdes, des hormones anaboliques.
  • Neurogène, résultant d'une lésion de la moelle épinière ou du nerf périphérique.
  • Symptomatique - représentant un symptôme dans le développement de la tuberculose, des tumeurs, des anomalies chromosomiques et mentales, du diabète.

Traitement de l'hypertrichose chez la femme

Pour les femmes, le problème de la croissance excessive des cheveux est particulièrement aigu, souvent accompagné de conditions dépressives prolongées et graves.

Voilà pourquoi les premiers signes de hypertrichose devraient consulter immédiatement un médecin, thérapeute, qui, à son tour, donner une direction aux spécialistes étroits (endocrinologue, gynécologue, dermatologue et des complications d'ordre psychologique - et même à un psychiatre ou un neurologue).

Il s’agit d’un examen aussi complet qui permettra d’identifier la véritable cause de la maladie et de prescrire un traitement efficace, choisi individuellement pour chaque patient.

Le traitement n’aide pas uniquement lorsque l’hypertrichose congénitale est confirmée. Dans une telle situation, une femme a besoin de l'aide d'un psychologue (psychiatre) qui l'aiderait à «accepter» son propre diagnostic, ainsi que d'un dermatologue pour envisager la possibilité d'une épilation.

Il est important de comprendre qu'il est absolument impossible de lutter indépendamment contre les poils indésirables, car dans l'hypertrichose, certaines manipulations sont strictement contre-indiquées:

  • gommage de la zone de peau affectée;
  • bains de paraffine;
  • épilation à la cire;
  • toute méthode mécanique d'épilation qui affecte les bulbes;
  • crèmes et onguents contenant des hormones ou du mercure;
  • massage
  • irradiation aux rayons x.

Valable et efficace est:

  • utilisation de crèmes dépilatoires;
  • électrolyse
  • électrophorèse avec pommade Lidaza;
  • blanchiment des poils avec un mélange de peroxyde d'hydrogène (20 ml), de carbonate de magnésium (10 g) et de savon liquide (sans colorant ni parfum), qui est appliqué sur les cheveux et lavé après 25 minutes.

La synthèse de l'hormone thyroïdienne peut être contrôlée en passant l'analyse pour l'hormone ATPO. L'article discutera des fonctions de cette hormone.

Une production excessive d'hormones mâles chez la femme entraîne une hyperandrogénie. Le traitement de l'hyperandrogénie chez la femme est réduit à la correction des niveaux hormonaux. En savoir plus à ce sujet dans le prochain post.

L’hypertrichose étant une pathologie grave, il n’est pas nécessaire de traiter ses manifestations à la légère, en cherchant «à tout prix» à n’éliminer que le symptôme visible. Quelle que soit l'épaisseur de la végétation, il est impératif, avant de la supprimer, de procéder à un examen approfondi et de confier la question du traitement à des spécialistes qualifiés.

Hypertrichose - pourquoi la pathologie apparaît-elle et est-il possible de la combattre?

L'hypertrichose est une maladie rare qui se manifeste par une augmentation de la quantité de poils sur le corps et le visage. Cette maladie n'est pas nocive pour la santé. C'est plutôt considéré comme un défaut esthétique. La pathologie se rencontre chez les adultes et les enfants. Il se produit chez les personnes des deux sexes.

Hypertrichose - qu'est-ce que c'est?

En médecine, le terme hypertrichose est utilisé pour identifier cette maladie. Littéralement du grec, “hyper” signifie “hyper” et “trichos” signifie “cheveux”. En d'autres termes, nous parlons de leur quantité excessive. Plus spécifiquement, l'hypertrichose est une croissance excessive de cheveux durs. Il existe une vingtaine de variétés d’une telle violation. L'hypertrichose de type généralisé peut être:

  1. Congénital - survient chez un bébé dont la mère pendant la grossesse est affectée par certains facteurs défavorables.
  2. Universel - caractérisé par une croissance accrue des cheveux et un épaississement dans les parties du corps où ils se développent plus souvent.
  3. Acquis - survient souvent avec l'hépatite ou la porphyrie, ou est un effet secondaire de la prise de certains médicaments.
  4. Prepubertal - chez les enfants en bonne santé à mesure qu'ils grandissent.

Il existe les types d'hypertrichose localisée suivants:

  • les cheveux congénitaux - longs poussent dans les régions où ils ne devraient pas être;
  • acquis - survient après une irritation prolongée d'une zone particulière de la peau (par exemple, lors du port d'un pneu après une fracture).

Hypertrichose - comment est-elle héritée?

Cette maladie peut être transmise par le père et la mère. De plus, la manifestation de la pathologie ne dépend pas du sexe de la personne. L'hypertrichose est héritée en tant que trait lié au chromosome Y. En d'autres termes, la nature est la même que celle du gène récessif. Si l'un des parents est diagnostiqué avec cette pathologie, le bébé n'aura pas nécessairement une «pilosité» accrue. La maladie peut se manifester dans la prochaine génération.

Hirsutisme et hypertrichose - la différence

Pour les première et deuxième pathologies caractérisées par une croissance excessive des cheveux. Cependant, l'hypertrichose et l'hirsutisme présentent des différences significatives. Par exemple, si la première pathologie se développe chez les hommes et les femmes, la seconde - seulement chez le beau sexe. En fait, l'hirsutisme est une hypertrichose de type masculin. Cette maladie affecte environ 5% des femmes. Selon l'étiologie du développement, l'hirsutisme est du type suivant:

  • famille - est héréditaire;
  • ovarien - se développe avec les ovaires polykystiques;
  • surrénale - survient avec une hyperplasie du cortex surrénalien;
  • hypophyse - observée dans le syndrome de Cushing.

Hypertrichose - Symptômes

Pour cette maladie est caractérisée par un tableau clinique distinct. L'hypertrichose survient chez la femme avec les symptômes suivants:

  • l'apparition de poils durs sur le menton et d'autres zones du visage;
  • épissage des sourcils;
  • germination de chaume sur les bras et les jambes;
  • l'apparition de poils de rayon sur les taupes;
  • leur croissance intensive dans la région lombaire et autour des glandes mammaires.

De plus, une hyperkératose folliculaire et une pigmentation foncée peuvent être observées sur certaines zones de la peau. Dans le même temps, la sensibilité des membres est affaiblie et altérée. L'hypertrichose est moins souvent diagnostiquée chez les hommes que chez les femmes. Plus souvent, il apparaît soit immédiatement après la naissance, soit à l'adolescence. Une telle pilosité est accompagnée d'une telle hypertrichose: les photos l'indiquent. La plus grande partie de la "végétation" recouvre les épaules, l'abdomen, les bras et les jambes, la poitrine et un peu moins - le visage.

Hypertrichose - causes

Cette pathologie peut être causée par les facteurs suivants:

  • prédisposition génétique;
  • mutations géniques;
  • prendre certains médicaments;
  • une hypertrichose sous stress survient également;
  • grossesse

Hypertrichose chez les femmes - causes

Un tel état pathologique est causé par un certain nombre de facteurs. Plus souvent, l'hypertrichose chez la femme s'accompagne d'un symptôme de Gabrieli ou d'une tumeur maligne. Dans ce cas, la croissance intensive des cheveux peut être observée bien avant que l’oncogenèse ne soit diagnostiquée. Il existe d'autres raisons provoquant l'apparition de cette maladie. Ceux-ci incluent les facteurs suivants:

  • déséquilibre hormonal (par exemple, à l'adolescence ou à la ménopause);
  • troubles endocriniens causés par des maladies de la thyroïde, des ovaires, de l'hypophyse;
  • l'anorexie mentale;
  • médicaments hormonaux, y compris les contraceptifs;
  • la famine ou les régimes stricts;
  • lésion cutanée fongique.

Hypertrichose chez l'homme

Cette maladie peut être provoquée par de tels médicaments:

  • Kuprenil;
  • Psoralène;
  • Le diazoxide;
  • La phénytoïne;
  • Le cétuximab;
  • médicaments stéroïdes.

L’hyperthyroïdie et la perte de cheveux peuvent aussi être causées par:

  • choc nerveux intense;
  • production excessive de testostérone;
  • blessure au crâne;
  • dermatomyosite;
  • l'alcoolisme;
  • le diabète;
  • tuberculose.

Hypertrichose chez les enfants

Le problème est provoqué à la fois par des facteurs externes et internes. L'hypertrichose chez le nouveau-né est causée par les raisons suivantes:

  • pathologies pendant la grossesse;
  • prédisposition génétique;
  • maladies maternelles infectieuses;
  • prise de certains médicaments par une femme en portant un bébé.

Une hypertrichose survient chez un enfant plus âgé pour les raisons suivantes:

  • tumeurs malignes;
  • troubles endocriniens;
  • problèmes dans le travail du système nerveux central;
  • traumatisme d'une certaine partie du corps.

Hypertrichose - diagnostic

Pour diagnostiquer avec précision, un simple examen externe ne suffit pas. Cela nécessite la consultation d'un dermatologue, endocrinologue et gynécologue (lorsqu'un problème survient chez une femme). Si aucune tumeur n'est détectée dans le corps, une étude de suivi est prévue. Les tests d’hypertrichose suggèrent ce qui suit:

  • biochimique;
  • hormonal;
  • numération globulaire complète.

Hypertrichose - traitement

Le traitement de cette maladie dépend directement de la raison qui a provoqué son développement. Guérir une maladie génétique avec un médicament est irréaliste: avec l'aide de médicaments bien sélectionnés, vous ne pouvez que minimiser sa manifestation. En ce qui concerne les formes acquises de la maladie, tout va beaucoup mieux. Les personnes atteintes d'hypertrichose ont un espoir raisonnable d'être délivrées de la maladie. En cas de croissance excessive des poils, les méthodes suivantes pour traiter une "végétation" abondante peuvent être utilisées:

  1. Le rasage est l’une des méthodes les plus courantes et en même temps les plus inefficaces. Le gros inconvénient est qu'après la procédure, les cheveux poussent rapidement.
  2. Épilation à la cire - l'effet dure jusqu'à quatre semaines. Cependant, cette méthode est très douloureuse. Il est déconseillé d'effectuer la manipulation si la peau présente des égratignures, des brûlures et d'autres dommages.
  3. Crèmes dépilatoires - le résultat après leur utilisation peut durer de 1 à 2 semaines. L'inconvénient de cet outil est qu'il ne peut pas être utilisé dans les zones d'hypersensibilité de la peau.
  4. Épilation au laser - l’une des méthodes les plus coûteuses pour lutter contre la croissance excessive des poils. L'effet peut persister pendant 5-6 mois. Cependant, l'épilation au laser n'est pas effectuée si les cheveux sont blonds. En outre, le diabète sucré et les tumeurs malignes sont des contre-indications.
  5. L'électrolyse est une procédure coûteuse. Au cours de celle-ci, une aiguille est insérée dans le follicule à angle droit. Un courant électrique qui alimente le système racinaire est fourni. Ensuite, les poils morts sont enlevés avec des pincettes. Pour obtenir le résultat souhaité, vous devez effectuer un nombre suffisant de procédures.

Cette maladie nécessite une approche professionnelle. Ne pas se soigner soi-même! En outre, si vous laissez tout aller au hasard, de nombreuses complications surviennent:

  • dépression persistante;
  • faible estime de soi;
  • aggravation de la maladie (croissance accrue des poils et épaississement).

Pour minimiser le risque de maladie acquise, il est important de respecter les recommandations suivantes:

  1. Etudiez attentivement l'annotation aux nouveaux médicaments. Peser les risques existants.
  2. Pommade hormonale utiliser uniquement tel que prescrit par un médecin.
  3. Essayez d'éviter les facteurs traumatiques.
  4. Consultez un médecin dès les premiers signes d’une perturbation du système endocrinien.

Hyperhidrose - médicaments

Rendez-vous dans chaque cas individuellement. L'exception est l'hypertrichose génétique. Selon les raisons qui ont provoqué le développement de cette maladie, de tels groupes de médicaments peuvent être prescrits:

  • les antidépresseurs qui aident à surmonter les sentiments de dépression et d'oppression (Tianeptin, Doxepin);
  • les sédatifs (maprotiline, imipramine);
  • sédatifs à base de plantes (Persen, Novo Passit);
  • médicaments antiandrogéniques non stéroïdiens (histidyl).

Hyperthyroïdie - remèdes populaires

Les méthodes alternatives, bien que considérées comme sûres, doivent être utilisées sous la supervision d'un médecin. Il sait comment traiter l'hyperthyroïdie et comment les remèdes populaires vont interagir avec les médicaments prescrits. Plus souvent à ces fins sont nommés à base de plantes. L'effet de leur consommation ne sera que s'ils sont utilisés pendant une longue période.

Hyperichose

  • Herbe - 1 cuillère à soupe;
  • eau - 500 ml.
  1. Les matières premières versent de l'eau bouillante, insistez 15-20 minutes et filtrez.
  2. Le médicament fini est divisé en 2 doses. Buvez-le tôt le matin et le soir. Le médicament est utilisé pour renforcer le SNC chez les femmes. Le cours thérapeutique est de 2 semaines.

Comment faire cuire l'infusion de trèfle?

  • matières premières - 2 cuillères à soupe;
  • eau - 1 l.
  1. Le trèfle s'endort dans un thermos et verse de l'eau bouillante.
  2. Insister 12 heures.
  3. Prenez 100 ml du médicament trois fois par jour pendant le mois. Ce "médicament" est recommandé pour normaliser le fonctionnement du système génito-urinaire chez l'homme.

HYPERTROCHOS DES FEMMES: C'EST QUOI, COMMENT TRAITER

L’hypertrichose (hypertrichose, syndrome de loup-garou) est une affection dans laquelle la croissance excessive des poils n’est pas caractéristique de l'appartenance ethnique ou de genre peut se produire n'importe où sur le corps et le visage d'une personne. Cette maladie peut survenir à la naissance ou plus tard, au fil du temps. Les cheveux peuvent recouvrir complètement le visage et le corps ou se développer par petits endroits.

L'hypertrichose est un trouble rare dont l'homme et la femme peuvent souffrir. Dans ce dernier cas, ce trouble cause beaucoup plus de stress et réduit considérablement la qualité de vie. Elles doivent épiler leurs cheveux non seulement à l'endroit où toutes les femmes le font - aux aisselles, aux jambes et dans la zone du bikini - mais également dans d'autres parties du corps.

Hypertrichose et hirsutisme: différences

Les deux conditions sont caractérisées par une pilosité accrue. Cependant, dans l'hypertrichose, la croissance excessive des poils ne se limite pas aux zones contenant des récepteurs aux androgènes. Les cheveux peuvent pousser n'importe où, alors que les hormones seront normales.

Dans la plupart des cas, l'hirsutisme est associé à un excès d'androgènes et à des taux de testostérone élevés. Le diagnostic "d'hirsutisme" ne s'applique qu'aux femmes dont les cheveux poussent dans un type masculin.

Types d'hypertrichose

  1. Hypertrichose généralisée
  • Congénital (Lanuginosa)

Il s'agit d'une affection rare dans laquelle tout le corps, à l'exception des paumes et des pieds, est recouvert de poils de 2 à 10 cm de longueur et se développe souvent si certaines substances affectent la mère pendant la grossesse. Ceux-ci peuvent inclure l'alcool, l'hydantoïne, le minoxidil et le valproate.

Hypertrichose Lanugineuse se réfère à la dermatose paranéoplasique. Il se caractérise par une croissance excessive des poils, alors qu’il n’y en avait pas auparavant. Cela peut être un signe de la présence d'une tumeur maligne. Une hypertrichose généralisée acquise peut être associée à une hépatite ou à une porphyrie. Cela peut aussi être un effet secondaire de la prise de certains médicaments.

Il est observé dans les zones qui ont généralement des cheveux. Cependant, dans ce cas, la croissance des cheveux augmente et leur épaisseur augmente.

  • Hypertrichose prépubère

C'est la distribution normale des cheveux chez les bébés et les jeunes enfants. Chez les enfants en bonne santé va comme ils grandissent.

Dans ce cas, les cheveux longs, jusqu'à 10 cm, poussent dans certains endroits anormaux (inhabituels): sur les coudes, le long de la colonne vertébrale, sur le coccyx.

Peut apparaître à la suite d'une irritation ou d'une blessure prolongée à une partie du corps (par exemple, en raison du port d'un pneu attelle).

Vous pouvez voir comment les personnes atteintes d'hypertrichose regardent dans la vidéo ci-dessous.

L'hypertrichose chez les femmes peut être à la fois congénitale et acquise. En fonction de cela, les causes de son apparition varieront.

Hypertrichose généralisée congénitale ou héréditaire (dans tout le corps) - provoque:

  • Syndrome de Coffin-Siris (Coffin-Siris) - une pathologie multiple héréditaire rare;
  • Syndrome de Seip-Lawrence (Lawrence-Seip) - lipodystrophie congénitale (manque de graisse);
  • Syndrome de Donahoe (lepréchaunisme);
  • troubles circulatoires hyperkinétiques;
  • Syndrome de Wiedemann;
  • erythroderma ichtyosiforme réticulaire (ichtyose panachée);
  • hypertrichose congénitale lanuginose;
  • Syndrome de Brahman-Lange;
  • Syndrome de Gorlin;
  • Syndrome de Hurler;
  • hémihypertrophie
  • Syndrome de Chinzel-Gideon;
  • Syndrome de Jalili (Jalili);
  • hamartome congénital du muscle lisse;
  • fibromatose des gencives - prolifération des tissus des gencives;
  • Syndrome de Barber-Say;
  • Syndrome de Buntinex;
  • Syndrome de Cantu - hypertrichose généralisée;
  • Syndrome de Pivnick.

Causes de l'hypertrichose généralisée acquise:

  • dermatomyosite juvénile;
  • problèmes et troubles associés au système nerveux central (SNC);
  • utilisation de médicaments tels que le minoxidil, le diazoxide, la phénytoïne, la cyclosporine, le psoralène, les stéroïdes, la streptomycine, l'acétazolamide, le fénotérol, l'oxadiazolpyrimidine, ainsi que la photothérapie;
  • Syndrome de POEMS (myélome ostéosclérotique);
  • l'hypothyroïdie;
  • la porphyrie;
  • acrodynie;
  • syndrome de malabsorption;
  • hypertrichose lanuginosa acquise.

Hypertrichose localisée congénitale (causes):

  • dysplasie hémimaxillofaciale - dysplasie avec asymétrie faciale;
  • hamartome congénital du muscle lisse;
  • hypertrichose acquise du fusil (lanuginosa acquisita);
  • hypertrichose cubitique;
  • Becker naevus;
  • hypertrichose localisée congénitale (hypertrichose nevoïde);
  • la trichomégalie - l'un des symptômes de ce trouble - des cils anormalement longs;
  • pigment naevus congénital;
  • hypertrichose cervicale familiale;
  • dystrophie musculaire congénitale;
  • hypertrichose cervicale antérieure;
  • Syndrome de Torg-Winchester;
  • tumeur neuroectodermique.

Causes de l'hypertrichose localisée acquise:

  • myélome ostéosclérotique;
  • leishmaniose viscérale;
  • sclérodermie mélorhéostotique;
  • sclérodermie localisée (Morphea);
  • varicelle;
  • des brûlures;
  • dystrophie sympathique réflexe;
  • médicaments - interféron, sulfate de tétradécyle de sodium, latanoprost, minoxidil;
  • ostéomyélite chronique;
  • les blessures;
  • virus de l'immunodéficience humaine (VIH);
  • lymphoedème;
  • fistule artérioveineuse congénitale;
  • l'utilisation d'irritants locaux sur la peau.

HYPERTRICIOSE CHEZ LA FEMME: TRAITEMENT

L'hypertrichose n'est pas traitée et il est impossible d'empêcher l'apparition de maladies congénitales. Vous pouvez réduire le risque de pilosité anormale chez le fœtus en évitant certains médicaments, tels que le Minoxidil, pendant la grossesse.

Étant donné que l'hypertrichose, contrairement à l'hirsutisme, n'est pas associée à une augmentation du taux d'hormones mâles dans le corps, il est inutile de traiter cette affection avec des antiandrogènes ou d'autres médicaments hormonaux. Cependant, si l'hypertrichose est acquise, il est logique de rechercher et d'éliminer sa cause afin de se débarrasser de la pilosité accrue.

Le traitement principal de l'hypertrichose est associé à l'épilation à l'aide de diverses méthodes à court terme. Ceux-ci comprennent principalement:

  • se raser
  • cire et shugaring
  • mousses et crèmes dépilatoires
  • les épilateurs,
  • éclaircissement des cheveux
  • cueillette
  • l'utilisation de produits pour ralentir la croissance des cheveux, tels que l'éflornithine.

Les méthodes les plus coûteuses et les plus efficaces pour éliminer les poils indésirables incluent:

Qu'est-ce que l'hypertrichose et comment la traiter?

Chaque personne veut préserver sa beauté naturelle aussi longtemps que possible, mais que se passerait-il si la nature vous trompait et que votre apparence s’avérait complètement différente de celle que vous souhaiteriez? Malheureusement, cela peut se produire pour diverses raisons, mais dans ce cas, il s'agit d'un phénomène tel que l'hypertrichose ou simplement: une croissance accrue des poils. De quel type de maladie il s'agit, comment il se manifeste et comment le gérer, vous apprendrez en lisant notre article.

C'est quoi

Le terme "hypertrichose" implique une croissance excessive des cheveux sur n’importe quelle partie du corps humain, en particulier même dans les endroits où l’apparence des cheveux n’est pas fournie par l’action des hormones sexuelles des hommes - les androgènes.

Tous les poils qui ont repoussé sont généralement sombres et épais, et même si leur apparence massive affecte souvent les hommes (l'affection est associée au chromosome Y), ce problème se rencontre souvent chez les femmes. Ce problème peut donc être considéré comme courant.

Qu'est-ce qui diffère de l'hirsutisme?

Beaucoup de gens considèrent que l'hirsutisme et l'hypertrichose sont presque identiques, mais si vous analysez les caractéristiques et les endroits des cheveux, la différence sera évidente.

La première maladie est diagnostiquée exclusivement chez la femme, tandis que la seconde est caractéristique des deux sexes à tout âge. En outre, l'hirsutisme ne se manifeste que dans la croissance des poils des zones généralement masculines (visage, poitrine, abdomen, dos, zone du mamelon, etc.), mais l'hypertrichose n'est pas exclue dans les autres zones.

Causes et facteurs de risque

Bien que l'hypertrichose ne soit pas considérée comme une maladie très répandue, de nombreuses personnes s'intéressent à ses causes. Contrairement à la croyance populaire, ce phénomène plutôt intéressant n’est pas une conséquence de la pathologie, lorsque des taux très élevés d’hormones mâles se trouvent dans le sang, affectant l’augmentation de la croissance des poils dans les sites androgéniques, mais ont d’autres raisons, comme cela peut être observé sur n’importe quelle partie du corps.

Parmi les causes connues de la maladie aujourd'hui figurent:

  • des pathologies génétiques, y compris des anomalies du système nerveux central et du système squelettique dues à des maladies virales transmises par la mère aux premiers stades de la grossesse (dans ce cas, l'hypertrichose est l'un des symptômes);
  • disraphie rachidienne - maladie congénitale due à une altération du développement du tube neural du fœtus au cours de la vie intra-utérine (se manifestant plus souvent par l'apparition d'une quantité excessive de poils dans le bas du dos);
  • neurofibromatose - caractérisée par l'apparition de longs poils inhabituels dans la région de la poitrine et constitue une maladie héréditaire grave;
  • des problèmes métaboliques et un déséquilibre hormonal souvent associés à certaines périodes de la vie (modifications du corps des adolescentes, par exemple), une femme qui porte un bébé ou des problèmes de glandes endocrines (hypothyroïdie, hyperthyroïdie, tumeurs malignes des glandes surrénales, thyroïde, thyroïde, ovaires);
  • néoplasmes dans le cerveau et dans les glandes mammaires;
  • troubles mentaux graves et anomalies psycho-émotionnelles (parmi les plus courantes, l'épilepsie);
  • la formation de cicatrices sur la peau dans les zones lésées et un effet mécanique constant sur la même zone du corps (à cet endroit, le flux sanguin s'accélère, ce qui explique la stimulation des follicules pileux);
  • puberté prématurée.

En outre, les procédures cosmétiques et thérapeutiques permanentes qui augmentent le flux sanguin vers les follicules pileux peuvent également affecter la formation de cheveux pileux: par exemple, thérapie à la paraffine, plâtres au poivre, plâtres à la moutarde, utilisation de pommades à la glucocorticostéroïde, massages prolongés, cryothérapie, etc. toutes les procédures pour arracher les cheveux, en particulier sur le visage.

En fonction de la cause spécifique de l'hypertrichose, il est possible de juger de sa forme: congénitale ou acquise.

Classification

L’hypertrichose ne peut être contractée que de deux manières: naître avec elle ou la recevoir au cours de la vie en raison de certains facteurs. Cependant, de nombreux experts estiment que cette dernière option n'est pas si effrayante, car il est beaucoup plus facile de s'en débarrasser que d'une pathologie congénitale.

Congénitale

Si un enfant naît avec une pilosité accrue, il est fort probable qu'il y ait eu une mutation génétique qui a provoqué une modification des cellules épithéliales, lesquelles acquerront de plus en plus les caractéristiques de l'épiderme. Cela se produit généralement en raison de maladies infectieuses dont une femme est victime au début de sa grossesse, du développement de la prééclampsie ou de la menace d'une interruption prématurée de la grossesse.

Il existe également des cas où, en l'absence de signes évidents d'hypertrichose, le bébé est le porteur du gène endommagé et est capable de le transmettre à ses descendants.

Aujourd'hui, de nombreuses formes de maladie héréditaire congénitale se manifestent déjà à la naissance d'un bébé: par exemple, la croissance des cheveux peut être universelle ou germinale, ce qui progresse ensuite fortement au cours de la période pubertaire et reste avec la personne jusqu'à la fin de sa vie.

Dans la plupart des cas, ces bébés montrent d’abord clairement la jonction des cheveux et des sourcils, mais avec le développement ultérieur, au cours de la période néonatale et de la petite enfance, la zone de croissance des poils augmente, et seuls les paumes et les pieds font exception. La longueur des poils duveteux peut facilement atteindre dix centimètres.

Dans certains cas, la forme congénitale de la maladie n’est pas immédiatement perceptible, mais seulement après 2 à 7 ans de la vie d’un bébé. Les cheveux épais, minces, longs et pigmentés commencent à pousser à une vitesse incroyable, dans certaines situations, combinés à un adentia (manque de croissance des dents), à une dystrophie, à des problèmes du système nerveux central et à d'autres défauts.

Il est vrai que des variantes d’une forme isolée sont tout à fait possibles lorsque la maladie n’est pas associée à d’autres anomalies et ne se manifeste qu’à la puberté ou au cours de la période d’involution.

Parmi les formes congénitales de la maladie décrite, il est utile de distinguer séparément la forme locale, qui se manifeste par l'apparition de longs poils fortement bouclés de couleurs différentes sur la partie pigmentée du corps: une tache de naissance avec des poils ou un «faisceau de faune» dans la région sacrum (résultat de l'état pathologique de la colonne vertébrale sacrée).

Acheté

Comme son nom l’indique, contrairement à la forme congénitale de l’hypertrichose, sa variante acquise se manifeste à tout moment de la vie et n’a pas d’explication génétique. Les principaux types de cette maladie sont:

  • Hypertrichose acquise du type arme à feu, lorsque les poils embryonnaires peuvent atteindre une longueur de 15 cm en seulement deux à trois mois (une croissance accrue des poils est perceptible d’abord à l’avant, puis dans tout le corps, laissant uniquement les paumes et les pieds intacts). Dans presque 100% des cas, il s'agit d'une telle hypertrichose qui constitue une preuve précoce du développement de tumeurs dans les poumons, l'urine ou la vésicule biliaire, l'utérus.
  • Maladie traumatique acquise - apparaît dans la zone de la blessure, sur les cicatrices, les lésions des nerfs périphériques (généralement associée à une hyperhidrose), ou aux points d’exposition prolongée à des emplâtres, des pansements, des pansements, des pommades et autres produits cosmétiques et médicaments similaires (pour les femmes, l’un des plus fréquents Les causes sont l'épilation, l'épilation, le traitement à la paraffine et les applications de boue).
  • L'hypertrichose médicamenteuse est une conséquence de l'utilisation de certains médicaments externes: par exemple, Psoriazin, des pommades à base de glucocorticoïdes, Antipsoriaticum, Danazol, Minoxidil, Cyclosporine et certains autres médicaments qui stimulent la croissance des cheveux. Parfois, une pilosité accrue résulte de l’utilisation de médicaments androgènes, anaboliques et antituberculeux.
  • Hypertrichose neurogène - due à un impact négatif sur le nerf périphérique ou sur toute partie de la moelle épinière.
  • La variété symptomatique se manifeste par un signe de tuberculose (chez l’enfant souvent observé entre les omoplates), des néoplasmes malins au cerveau, certaines maladies chromosomiques, le diabète, certains troubles mentaux chez la femme (les cheveux poussent principalement sous le nez ou sur le menton), des troubles hypothalamiques syndrome hypophysaire et autres maux. Parfois, l'hypertrichose symptomatique évolue activement avec la neurofibromatose et la dermatomyosite.

Pour éliminer l'un de ces problèmes, vous devez d'abord vous débarrasser de sa cause spécifique. Dans certains cas, c'est plus facile à faire, dans d'autres, c'est un peu plus difficile, mais si vous voulez vous sentir bien et avoir fière allure, un traitement est tout simplement nécessaire.

Comment et sur quelles parties du corps montre-t-il

Malgré la similitude du problème chez les représentants de sexe et d’âge différents, les manifestations de l’hypertrichose présentent toujours des différences. Découvrons lesquels.

Chez les femmes

En cas de problème de pilosité accrue chez la femme, on observe généralement une croissance excessive des cheveux sur le menton, dans la région des plis nasogéniens, du décolleté, des organes génitaux et sur toute la surface des membres. Soit dit en passant, dans la zone dite "du bikini", la zone de distribution des cheveux est en pleine expansion chez les hommes.

Les variétés locales d'hypertrichose chez le sexe faible comprennent, par exemple, un problème localisé dans différentes parties du sternum, et le même variant prothoracique peut ne pas être une maladie indépendante, mais seulement un symptôme d'une autre maladie (souvent une neurofibromatose associée à un sternum déprimé).

Une manifestation lombaire locale de l'hypertrichose est parfois associée à une distraphie vertébrale, c'est-à-dire une incision de la moelle épinière. Avec un tel problème, un groupe de végétation à poils longs et doux sera présent dans la zone touchée.

En règle générale, la version féminine de l'hypertrichose est complétée par d'autres symptômes neurologiques, tels qu'une faiblesse des membres, une insuffisance du sphincter et une perte de sensation. Se débarrasser de la plupart de ces problèmes n’est possible qu’avec l’aide d’une opération.

Avec l'augmentation des poils, les sourcils sont généralement affectés (se développent ensemble), et ce problème est souvent constaté chez plusieurs membres de la même famille.

La variante locale de l'hypertrichose féminine, ainsi que la variante masculine, prévient la présence de malformations congénitales et se manifeste par des taches de naissance de cheveux assez grandes, appelées nevi. Dans certains cas, ils sont recouverts de poils duveteux incolores, et dans d'autres, sombres et durs.

Chez les hommes

L'hypertrichose masculine représente environ 14% du nombre total de cas de cet écart. Habituellement, cela se traduit par une croissance accrue des cheveux dans les zones à croissance standard des hommes, mais dans ce cas, il y a beaucoup de cheveux. Ainsi, la maladie se manifeste souvent sur le dos, les épaules, les jambes et est considérée comme un signe d'atavisme accompagnant les garçons depuis la maternité. Cependant, comme dans le cas du sexe féminin, des variantes de la croissance totale des cheveux sont possibles.

Chez les enfants

Dans l'enfance, l'hypertrichose est généralement associée à des naevis et constitue une anomalie congénitale (les signes prononcés de maladie dans tout le corps sont rares: environ un cas par milliard de naissances).

Chez de tels enfants, l’enveloppe complète de l’arme à feu, qui aurait normalement dû disparaître au cours de la période prénatale, ne disparaît nulle part et est clairement visible dès les premières minutes de la vie du bébé. Cependant, si la légère pubescence peut encore disparaître au cours des prochaines semaines de la vie du bébé, des poils anormalement durs, foncés et épais resteront avec l'enfant pendant de nombreuses années.

Si le système endocrinien du bébé ne présente pas de problèmes et qu'il n'y a aucun signe de néoplasmes malins ou bénins, l'hypertrichose ne menace rien, ce n'est qu'un problème esthétique.

Hypertrichose de l'auricule

L’apparition d’excès de végétation dans la cavité nasale et les oreillettes est l’une des variantes les plus courantes de l’hypertrichose, principalement chez les hommes.

Raisons

La cause principale du développement du problème est une quantité accrue d'androgènes dans le sang, et cette caractéristique peut être héritée: lors du portage du bébé, sous l'influence d'un facteur externe, il se produit une mutation du gène responsable de la pilosité de la peau, et après l'adhésion à Y chromosome, la maladie sera transmise et les futurs garçons nés dans ce genre.

En l'absence d'autres pathologies physiologiques, aucun traitement spécial n'est nécessaire dans ce cas, les procédures esthétiques standard suffiront.

Chez les femmes, cette pathologie est peu fréquente et, dans la plupart des cas, se développe dans le contexte d’une pousse excessive des cheveux, qui se manifeste par la croissance de la barbe, de la moustache et d’une couverture dure dans le dos, le ventre et la poitrine.

Un tel virilisme est souvent diagnostiqué avec des affections endocriniennes et neuroendocrines individuelles, ou en tant que caractéristique individuelle chez des femmes en bonne santé. Dans ce dernier cas, les principales causes possibles sont une sécrétion accrue d’androgènes ou une sensibilité accrue des tissus corporels à leurs effets.

Signes de

Une forme d'hypertrichose congénitale immédiatement après la naissance du bébé dans le monde peut ne pas se manifester. Normalement, le corps d'un nouveau-né est souvent recouvert d'une épaisse couche de pistolet - lanugo, qui disparaît d'elle-même après quelques semaines ou quelques mois (pas plus de quatre).

Si le garçon a une prédisposition héréditaire à l'hypertrichose auriculaire, les premiers signes de pathologie ne seront perceptibles qu'à l'âge de 17 ans, dès que l'altération hormonale du corps arrivera à sa conclusion logique et que la teneur en hormones dans le sang restera toujours élevée.

Dans les cas où et avant cet âge, on n’observait pas de croissance accrue des poils dans la région de l’oreille, alors, très probablement, les premiers signes apparaîtront après 35 ans. De plus, il est probable que, dans ce cas, une croissance accrue des cheveux coïncide avec une calvitie de la tête, résultant d'une surabondance d'androgènes dans le sang.

Les cheveux peuvent apparaître à la fois sur le bord de la coque et sur la peau du conduit auditif externe. Habituellement, cette fonctionnalité ne pose aucun problème, bien que certains le considèrent également comme un défaut esthétique important.

Diagnostics

L'hypertrichose n'est pas toujours une maladie indépendante. Par conséquent, pour vous débarrasser de ses manifestations désagréables, vous devez d'abord effectuer un diagnostic complet de tous les organes et systèmes de votre corps.

Examen médical

Les premiers spécialistes visités en cas d'augmentation des poils sont un dermatologue, un endocrinologue et un gynécologue, car ce sont leurs méthodes de diagnostic qui permettent le plus souvent de déterminer le problème de la croissance excessive des cheveux.

Chacun des médecins procédera à un examen approfondi et donnera son avis, après quoi il sera possible de juger de la nature de tout ce qui se passe. Si aucun d’entre eux ne présente de signes de déséquilibre hormonal, le traitement de l’hypertrichose n’est effectué que par épilation.

Des analyses

La première et principale tâche pour confirmer ou infirmer le diagnostic "d'hypertrichose" consiste à vérifier le niveau d'hormones mâles dans le sang, pour lequel un test sanguin biochimique est effectué. Ses résultats donnent également une idée du niveau du processus pathologique prédominant: en présence d'hypertrichose congénitale, cette étude peut déjà être utilisée pour tirer des conclusions sur le développement d'un trouble endocrinien. Bien sûr, après vous en être occupé, vous résoudrez le problème de la pilosité accrue.

En outre, une analyse de sang clinique est obligatoire et des échantillons de cheveux sont analysés afin de déterminer leur composition minérale.

Enquêtes

Chacun des spécialistes susmentionnés peut également assigner ses propres examens spécialisés. Cela peut être une échographie des organes pelviens (chez les femmes) et de la glande thyroïde, une tomodensitométrie, une IRM cérébrale et même des rayons X. La principale tâche des médecins, en particulier en l'absence d'augmentation du taux d'androgènes dans le sang, consiste à exclure le développement possible de l'oncologie et d'autres problèmes graves, car nombre d'entre eux présentent des symptômes similaires à l'hypertrichose.

Traitements de base

Dès que vous pouvez déterminer la véritable cause de la croissance accrue des poils sur le corps, vous pouvez procéder à l'élimination immédiate du problème. En fonction des résultats de tous les examens et tests soumis, il y aura deux solutions au problème: soit un traitement médicamenteux pour résoudre la cause (par exemple, des problèmes de thyroïde), soit des procédures esthétiques.

Traitement médicamenteux

Un gynécologue, un endocrinologue ou le même dermatologue, lorsqu’il étudie l’état du patient et les caractéristiques de l’évolution de la maladie, doit choisir le traitement le plus approprié. Ainsi, si une maladie endocrinienne a été diagnostiquée chez une personne, tous les médicaments prescrits devraient viser à éliminer tout trouble endocrinien.

Pour chaque patient, sélectionnez un traitement médicamenteux correctif, car seules les procédures esthétiques ne peuvent pas apporter l'effet souhaité. La même chose s'applique aux problèmes gynécologiques, tels que les ovaires polykystiques.

En fonction de la gravité et des caractéristiques de l'évolution d'une maladie, son traitement peut être assez étendu dans le temps. Vous devez donc être patient et vous adapter uniquement à un résultat positif.

Procédures cosmétiques

Cette option de lutte contre la pilosité accrue est utilisée comme solution symptomatique au problème.

Si, après toutes les procédures de diagnostic, la vraie cause de l'hypertrichose n'a pas pu être détectée, il ne reste plus qu'à éliminer la végétation irritante de manière ancienne et éprouvée - l'épilation.

Dans ce cas, la meilleure solution au problème sera l’épilation électrique et, en fonction du seuil de sensibilité à la douleur d’une personne, elle peut avoir lieu sans anesthésie ou sous anesthésie locale.

L’essence de la procédure est la suivante: une aiguille spéciale est insérée dans le follicule de chaque poil dans une zone sélectionnée du corps, après quoi l’appareil délivre une décharge électrique qui détruit le bulbe. Les cheveux, qui n'ont rien à manger, tombent d'eux-mêmes.

En moyenne, une séance d’épilation de ce type dure jusqu’à une demi-heure, mais des coûts de temps plus spécifiques sont déterminés par la zone d’impact et les caractéristiques structurelles du cheveu.

Cette méthode est capable de soulager complètement une personne de toutes les manifestations visibles de l'hypertrichose, et parmi les défauts, elle peut être identifiée à moins que la douleur relative de la procédure et la durée du traitement. Par exemple, pour éliminer complètement les manifestations de l'hypertrichose au niveau du menton, vous devrez suivre au moins 60 séances au cours de l'année.

Si nous parlons d'enfants et d'adolescents souffrant d'une pilosité accrue sur le corps, l'épilation électrique est pour eux totalement contre-indiquée. Dans ce cas, les cheveux sont épilés en appliquant des crèmes spéciales (épilation chimique). Afin de le rendre moins visible, l’éclaircissement au peroxyde peut être utilisé.

Complications possibles

Si la cause principale de la croissance des cheveux n’est pas le cancer ou d’autres maladies graves, les principales complications sont les problèmes psychologiques, exprimés par une faible estime de soi et la complexité de la construction de relations sociales.

Habituellement, les enfants et les adolescents souffrent le plus de l'inconfort psychologique, même si à l'âge adulte, les dépressions associées à l'état actuel ne sont pas exclues.

Si le développement de l'hypertrichose est basé sur une sorte de problème endocrinien ou gynécologique, alors, en plus de facteurs psychologiques, l'état physique de la personne peut s'aggraver, y compris l'apparition d'infertilité, de problèmes de surpoids (souvent dus à des troubles hormonaux), etc.

Prévention

Pour réduire le risque d'hypertrichose congénitale, il est recommandé à la femme enceinte de renoncer à toutes ses mauvaises habitudes, de passer plus de temps à l'extérieur, de consulter régulièrement un médecin et de suivre toutes ses prescriptions.

En ce qui concerne la prévention de la forme acquise de la maladie, il est très important de contacter rapidement un spécialiste pour diagnostiquer et traiter les anomalies hormonales ou toute autre maladie pouvant entraîner une croissance accrue des poils dans certaines zones du corps.

L'hypertrichose n'est pas une phrase, mais un problème plutôt déplaisant. Par conséquent, plus tôt vous commencerez à rechercher ses causes et ses solutions, mieux ce sera pour vous.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Les glucomètres sont des appareils portables utilisés pour déterminer le niveau de glycémie (sucre dans le sang). De tels diagnostics peuvent être effectués à la maison et au laboratoire.

Les problèmes de thyroïde sont assez courants aujourd'hui. La médecine moderne est capable d’aider à la fois à réduire et à augmenter la fonction de cet organe.

La peroxydase thyroïdienne est une enzyme majeure impliquée dans la production d'hormones thyroïdiennes. Les anticorps anti-thyroperoxydase (AT en TPO) sont les principaux antigènes de la protéine thyroïdienne.