Principal / Des tests

Toutes les hormones

L'émergence de problèmes dans le fonctionnement du corps, certaines personnes essaient d'éliminer les leurs, sans l'aide de médecins. Cependant, un tel auto-traitement peut avoir un impact négatif sur l'état de santé futur. Après tout, une violation dans le travail d'un organe survient dans le processus de production d'hormones insuffisante ou excessive.

Cependant, à propos de ces substances, chaque personne a entendu parler de son enfance. Pendant ce temps, les scientifiques continuent à étudier la structure de ces substances et les fonctions qu’elles remplissent. Que sont les hormones, pourquoi ont-elles besoin d’une personne, quels types d’hormones existent et quel effet ont-elles sur elle?

Quelles sont les hormones

Les hormones sont des substances biologiquement actives. Leur production se produit dans des cellules spécialisées des glandes endocrines. Traduit de la langue grecque antique, le mot "hormones" signifie "induire" ou "éveiller".

C’est cette action qui est leur fonction principale: développées dans certaines cellules, ces substances induisent l’action des cellules d’autres organes en leur envoyant des signaux. C'est-à-dire que dans le corps humain, les hormones jouent le rôle d'un type de mécanisme qui déclenche tous les processus vitaux qui ne peuvent exister séparément.

Pour réaliser leur valeur, il est nécessaire de comprendre où ils se sont formés. Les principales sources de production d'hormones sont les glandes internes suivantes:

  • l'hypophyse;
  • glande thyroïde et parathyroïde;
  • les glandes surrénales;
  • le pancréas;
  • testicules chez les hommes et ovaires chez les femmes.

Pour participer à la formation de ces substances, vous pouvez utiliser certains organes internes, notamment:

  • le foie;
  • les reins;
  • placenta pendant la grossesse;
  • la glande pinéale, située dans le cerveau;
  • tractus gastro-intestinal;
  • thymus ou thymus, en développement actif avant le début de la puberté et dont la taille diminue avec l'âge.

L'hypothalamus est un petit processus cérébral qui coordonne la production d'hormones.

Comment fonctionnent les hormones

Après avoir compris ce que sont les hormones, vous pouvez commencer à étudier leur comportement.

Chaque hormone agit sur certains organes, appelés organes cibles. De plus, chacune des hormones a sa propre formule chimique, qui détermine lequel des organes sera ciblé. Il est à noter qu'une cible peut ne pas être un seul corps, mais plusieurs.

À la différence du système nerveux qui transmet les impulsions par les nerfs, les hormones pénètrent dans le sang. Ils agissent sur les organes cibles par l’intermédiaire de cellules équipées de récepteurs spéciaux, capables de ne percevoir que certaines hormones. Leur interrelation s'apparente à une serrure à clé, la cellule réceptrice ouverte par la clé hormonale servant de serrure.

Se fixant aux récepteurs, les hormones pénètrent dans les organes internes, où elles sont amenées à remplir certaines fonctions par action chimique.

L'histoire de la découverte des hormones

L'étude active des hormones et des glandes qui les produisent a débuté en 1855. Au cours de cette période, le médecin anglais T. Addison a décrit pour la première fois une maladie du bronze qui se développe à la suite d'un dysfonctionnement des glandes surrénales.

D'autres médecins, par exemple K. Bernard de France, qui ont étudié les processus de formation et de sécrétion dans le sang, ont manifesté leur intérêt pour cette science. Le sujet de son étude était les organes qui les isolaient.

Et le médecin français S. Brown-Sequard a réussi à trouver le lien entre diverses maladies et une diminution de la fonction des glandes endocrines. C'est lui qui a prouvé pour la première fois que de nombreuses maladies peuvent être guéries à l'aide de préparations à base d'extraits de glandes.

En 1899, des scientifiques anglais ont pu découvrir l'hormone sécrétine produite par le duodénum. Un peu plus tard, ils lui ont donné le nom d'hormone, qui a marqué le début de l'endocrinologie moderne.

Jusqu'à présent, les scientifiques n'ont pas pu tout étudier sur les hormones, tout en continuant de faire de nouvelles découvertes.

Variétés d'hormones

Les hormones sont de plusieurs types, différenciées par leur composition chimique.

  • Stéroïdes. Ces hormones sont produites dans les testicules et les ovaires à partir de cholestérol. Ces substances remplissent les fonctions les plus importantes qui permettent à une personne de développer et d'acquérir la forme physique nécessaire qui orne le corps, ainsi que de reproduire la progéniture. Les stéroïdes comprennent la progestérone, les androgènes, l’estradiol et la dihydrotestostérone.
  • Dérivés d'acides gras. Ces substances agissent sur les cellules situées à proximité des organes impliqués dans leur production. Ces hormones comprennent les leucotriènes, les thromboxanes et les prostaglandines.
  • Acides aminés dérivés. Ces hormones sont produites par plusieurs glandes, notamment les glandes surrénales et la glande thyroïde. Et la base de leur production est la tyrosine. Les représentants de cette espèce sont l'adrénaline, la noradrénaline, la mélatonine et la thyroxine.
  • Peptides. Ces hormones sont responsables de la mise en œuvre des processus métaboliques dans le corps. Et le composant le plus important pour leur production est la protéine. Les peptides comprennent l'insuline et le glucagon, produits par le pancréas, et l'hormone de croissance produite par l'hypophyse.

Le rôle des hormones dans le corps humain

Tout au long de la vie, le corps humain produit des hormones. Ils influencent tous les processus qui se produisent avec une personne.

  • Grâce à ces substances, chaque personne a une certaine taille et un certain poids.
  • Les hormones affectent l'état émotionnel d'une personne.
  • Tout au long de la vie, les hormones stimulent le processus naturel de croissance et de dégradation des cellules.
  • Ils participent à la formation du système immunitaire, le stimulant ou le réprimant.
  • Les substances produites par les glandes endocrines contrôlent les processus métaboliques dans le corps.
  • Sous l'action des hormones, le corps tolère plus facilement l'effort physique et les situations stressantes. À ces fins, une hormone d'action active est produite - l'adrénaline.
  • Avec l'aide de substances biologiquement actives se prépare à un certain stade de la vie, y compris la puberté et l'accouchement.
  • Certaines substances contrôlent le cycle de reproduction.
  • La personne ressent le sentiment de faim et de satiété également sous l'action des hormones.
  • Avec une production normale d'hormones et leur fonction, la libido augmente et, avec une diminution de leur concentration dans le sang, la libido diminue.

Les hormones humaines de base tout au long de la vie assurent la stabilité du corps.

L'effet des hormones sur le corps humain

Sous l’influence de certains facteurs, la stabilité du processus peut être perturbée. Leur liste approximative est la suivante:

  • changements corporels liés à l'âge;
  • diverses maladies;
  • situations stressantes;
  • changement climatique;
  • mauvaises conditions environnementales.

Dans le corps des hommes, la production d'hormones est plus stable que chez les femmes. Dans le corps de la femme, la quantité d'hormones sécrétées varie en fonction de divers facteurs, notamment des phases du cycle menstruel, de la grossesse, de l'accouchement et de la ménopause.

Les signes suivants indiquent qu’un déséquilibre hormonal aurait pu se former:

  • faiblesse générale du corps;
  • des crampes dans les membres;
  • maux de tête et acouphènes;
  • transpiration;
  • altération de la coordination des mouvements et ralentissement de la réaction;
  • troubles de la mémoire et les échecs;
  • sautes d'humeur et dépressions;
  • diminution ou augmentation déraisonnable du poids corporel;
  • vergetures sur la peau;
  • perturbation du système digestif;
  • la croissance des cheveux dans les endroits où ils ne devraient pas être;
  • le gigantisme et le nanisme, ainsi que l'acromégalie;
  • problèmes de peau, y compris augmentation des cheveux gras, de l'acné et des pellicules;
  • irrégularités menstruelles.

Comment les niveaux d'hormones sont-ils déterminés?

Si l'une de ces conditions se manifeste systématiquement, il est nécessaire de consulter un endocrinologue. Sur la base de cette analyse, seul un médecin sera en mesure de déterminer les hormones produites en quantités insuffisantes ou excessives et de prescrire un traitement adéquat. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de déterminer le niveau de toutes les hormones possibles, car un médecin expérimenté déterminera le type de recherche nécessaire en fonction des plaintes du patient.

Pourquoi une analyse de sang est-elle prescrite pour les hormones? Il est nécessaire de confirmer ou d'exclure tout diagnostic.

Si nécessaire, des tests sont attribués pour déterminer la concentration dans le sang d'hormones sécrétées par les glandes endocrines suivantes:

  • l'hypophyse;
  • glande thyroïde;
  • les glandes surrénales;
  • testicules chez les hommes et ovaires chez les femmes.

Un diagnostic prénatal peut être attribué aux femmes afin de permettre l'identification de pathologies dans le développement du fœtus en début de grossesse.

Le test sanguin le plus populaire consiste à déterminer le niveau de base d'un certain type d'hormone. Cet examen est effectué le matin à jeun. Mais le niveau de la plupart des substances a tendance à varier au cours de la journée. Par exemple, l'hormone de croissance est une hormone de croissance. Par conséquent, sa concentration est étudiée pendant la journée.

Si une étude est menée sur les hormones des glandes endocrines qui dépendent de la glande pituitaire, une analyse est effectuée pour déterminer le niveau de l'hormone produite par la glande endocrine et l'hormone de la glande pituitaire qui la produit.

Comment atteindre l'équilibre hormonal

En cas de léger déséquilibre hormonal, un ajustement du mode de vie est indiqué:

  • Respect du mode du jour. Le travail à part entière des systèmes du corps n’est possible que pour créer un équilibre entre travail et repos. Par exemple, la production de somatotrophine augmente 1 à 3 heures après l’endormissement. Dans ce cas, il est recommandé de se coucher au plus tard 23 heures et la durée du sommeil doit être d’au moins 7 heures.
  • Stimuler la production de substances biologiquement actives permet l'activité physique. Par conséquent, il est nécessaire de faire de la danse, de l’aérobic ou d’augmenter l’activité de deux à trois fois par semaine.
  • Une alimentation équilibrée avec une augmentation de l'apport en protéines et une diminution de la quantité de graisse.
  • Respect du régime de consommation Pendant la journée, vous devez boire 2 à 2,5 litres d’eau.

Si un traitement plus intensif est nécessaire, une table d'hormones est étudiée et des médicaments contenant leurs analogues synthétiques sont utilisés. Cependant, ils ne peuvent être nommés que par un expert.

Hormones humaines et leurs fonctions: liste des hormones contenues dans des tableaux et leurs effets sur le corps humain

Le corps humain est très complexe. Outre les principaux organes du corps, il existe d’autres éléments tout aussi importants de l’ensemble du système. Ces éléments importants incluent les hormones. Comme très souvent, telle ou telle maladie est associée à une augmentation ou, au contraire, à une diminution du taux d'hormones dans l'organisme.

Nous comprendrons ce que sont les hormones, comment elles fonctionnent, quelle est leur composition chimique, quels sont leurs principaux types, leurs effets sur le corps, quelles conséquences peut survenir si elles ne fonctionnent pas correctement, et comment se débarrasser des pathologies dues au déséquilibre hormonal.

Quelles sont les hormones

Les hormones humaines sont des substances biologiquement actives. Qu'est ce que c'est Ce sont des produits chimiques que le corps humain contient, qui ont une activité très élevée avec un faible contenu. Où sont-ils produits? Ils sont formés et fonctionnent à l'intérieur des cellules des glandes endocrines. Ceux-ci comprennent:

  • l'hypophyse;
  • l'hypothalamus;
  • l'épiphyse;
  • glande thyroïde;
  • glande parathyroïde;
  • thymus - thymus;
  • le pancréas;
  • les glandes surrénales;
  • glandes sexuelles.

Certains organes, tels que les reins, le foie, le placenta chez la femme enceinte, le tractus gastro-intestinal et d'autres, peuvent également participer au développement d'une hormone. Coordonne le fonctionnement des hormones hypothalamus - le processus du cerveau principal de petite taille (photo ci-dessous).

Les hormones sont transportées dans le sang et régulent certains processus du métabolisme et le travail de certains organes et systèmes. Toutes les hormones sont des substances spéciales créées par les cellules du corps pour affecter d'autres cellules du corps.

La définition de "hormone" a été utilisée pour la première fois par W. Beiliss et E. Starling dans ses travaux en 1902 en Angleterre.

Causes et signes d'un manque d'hormones

Parfois, en raison de l'apparition de diverses causes négatives, le travail hormonal stable et ininterrompu peut perturber. Ces raisons défavorables incluent:

  • transformations à l'intérieur d'une personne dues à l'âge;
  • maladies et infections;
  • perturbation émotionnelle;
  • changement climatique;
  • situation environnementale défavorable.

Le corps masculin est plus stable en termes hormonaux, contrairement à la femme. Leurs hormones peuvent changer périodiquement sous l’influence des causes communes énumérées ci-dessus et sous l’effet de processus inhérents uniquement au sexe féminin: menstruation, ménopause, grossesse, accouchement, allaitement et d’autres facteurs.

Le fait que le corps a un déséquilibre de l'hormone, ils disent les signes suivants:

  • la faiblesse;
  • des convulsions;
  • maux de tête et acouphènes;
  • transpiration

Ainsi, les hormones dans le corps humain constituent un élément important et font partie intégrante de son fonctionnement. Les conséquences du déséquilibre hormonal sont décevantes et le traitement est long et coûteux.

Le rôle des hormones dans la vie humaine

Toutes les hormones sont sans aucun doute très importantes pour le fonctionnement normal du corps humain. Ils affectent de nombreux processus se produisant à l'intérieur de l'individu humain. Ces substances sont à l'intérieur des personnes de la naissance à la mort.

En raison de leur présence, tous les habitants de la planète ont leur propre indicateur de croissance et de poids, distinct des autres. Ces substances affectent la composante émotionnelle de l'individu humain. En outre, sur une longue période, ils contrôlent l'ordre naturel de multiplication et de réduction cellulaire chez l'homme. Ils coordonnent la formation de l'immunité, la stimulant ou la supprimant. Ils exercent une pression sur l'ordre des processus métaboliques.

Avec leur aide, le corps humain est plus facile à gérer face aux efforts physiques et aux moments de stress. Par exemple, grâce à l'adrénaline, une personne dans une situation difficile et dangereuse ressent une poussée de force.

En outre, les hormones affectent dans une large mesure le corps d'une femme enceinte. Ainsi, avec l’aide d’hormones, le corps se prépare au succès de l’accouchement et des soins du nouveau-né, en particulier à l’établissement de la lactation.

Le moment même de la conception et en général toute la fonction de reproduction dépend aussi de l'action des hormones. Avec un contenu adéquat de ces substances dans le sang, le désir sexuel apparaît et, quand il est faible et qu’il manque le minimum requis, la libido diminue.

La classification et les types d'hormones dans le tableau

Le tableau présente la classification interne des hormones.

Le tableau suivant contient les principaux types d'hormones.

Coordonne également le mode de la journée: heure du sommeil et heure de la veille.

Les principales propriétés des hormones

Quelle que soit la classification des hormones et leurs fonctions, elles ont toutes des signes communs. Les principales propriétés des hormones:

  • activité biologique malgré une faible concentration;
  • l'éloignement de l'action. Si l’hormone est formée dans certaines cellules, cela ne signifie pas qu’elle régule ces cellules;
  • action limitée. Chaque hormone joue son rôle strictement attribué.

Mécanisme d'action des hormones

Les types d'hormones exercent leur influence sur le mécanisme de leur action. Mais en général, cette action consiste en ce que les hormones, transportées dans le sang, atteignent les cellules cibles, y pénètrent et transmettent le signal porteur du corps. Dans la cellule à ce moment, il y a des changements associés au signal reçu. Chaque hormone spécifique a ses propres cellules spécifiques situées dans les organes et les tissus auxquels elles aspirent.

Certains types d'hormones se joignent aux récepteurs contenus dans la cellule, dans la plupart des cas, dans le cytoplasme. Ces espèces comprennent celles qui ont des hormones lipophiles et des hormones formées par la glande thyroïde. En raison de leur solubilité dans les lipides, ils pénètrent facilement et rapidement dans la cellule jusqu'au cytoplasme et interagissent avec les récepteurs. Mais dans l'eau, ils sont difficiles à dissoudre et doivent donc s'associer aux protéines porteuses pour se déplacer dans le sang.

D'autres hormones peuvent être dissoutes dans l'eau, il n'est donc pas nécessaire qu'elles rejoignent les protéines porteuses.

Ces substances affectent les cellules et les corps au moment de la connexion avec les neurones situés à l'intérieur du noyau de la cellule, ainsi que dans le cytoplasme et sur le plan de la membrane.

Pour leur travail, un lien intermédiaire est nécessaire, ce qui fournit une réponse de la cellule. Ils sont présentés:

  • adénosine monophosphate cyclique;
  • l'inositol triphosphate;
  • ions de calcium.

C'est pourquoi le manque de calcium dans le corps a un effet négatif sur les hormones dans le corps humain.

Une fois que l'hormone a transmis un signal, elle se sépare. Il peut se scinder aux endroits suivants:

  • dans la cellule dans laquelle il s'est déplacé;
  • dans le sang;
  • dans le foie.

Ou il peut être excrété dans l'urine.

La composition chimique des hormones

Les éléments constitutifs de la chimie peuvent être divisés en quatre groupes principaux d'hormones. Parmi eux se trouvent:

  1. stéroïdes (cortisol, aldostérone et autres);
  2. constitué de protéines (insuline et autres);
  3. formé à partir de composés d'acides aminés (adrénaline et autres);
  4. peptide (glucagon, thyrocalcitonine).

Les stéroïdes, dans ce cas, peuvent être distingués par des hormones par sexe et par des hormones surrénales. Et le sexe est classé en: œstrogène - femme et androgène - masculin. L'œstrogène dans une molécule contient 18 atomes de carbone. À titre d'exemple, considérons l'estradiol, dont la formule chimique est la suivante: С18Н24О2. Sur la base de la structure moléculaire, nous pouvons distinguer les principales caractéristiques:

  • le contenu moléculaire indique la présence de deux groupes hydroxyle;
  • Selon la structure chimique, l'estradiol peut être défini à la fois pour le groupe des alcools et pour le groupe des phénols.

Les androgènes se distinguent par leur structure spécifique en raison de la présence d'une molécule d'hydrocarbure comme l'androstan dans leur composition. La variété d'androgènes est représentée par les types suivants: testostérone, androstènedione et autres.

Le nom que la chimie de la testostérone donne est 17-hydroxy-4-androsten-trione et dihydrotestostérone - 17-hydroxy-androstan-trione.

Selon la composition de la testostérone, on peut en conclure que cette hormone est un alcool cétonique non saturé et que la dihydrotestostérone et l'androstènedione sont évidemment des produits de son hydrogénation.

Le nom d'androstènediol suit l'information selon laquelle il peut être attribué au groupe des alcools polyvalents. Nous pouvons également conclure du nom du degré de saturation.

Étant une hormone qui détermine les caractéristiques sexuelles, la progestérone et ses dérivés de la même manière que les œstrogènes, est une hormone inhérente à la femme et appartient aux stéroïdes C21.

En étudiant la structure de la molécule de progestérone, il apparaît clairement que cette hormone appartient au groupe des cétones et qu’elle fait partie de la molécule jusqu’à deux groupes carbonyle. Outre les hormones responsables du développement des caractéristiques sexuelles, la composition en stéroïdes comprend les hormones suivantes: cortisol, corticostérone et aldostérone.

Si nous comparons les structures de formule des espèces ci-dessus, nous pouvons alors en conclure qu'elles sont très similaires. La similitude réside dans la composition du noyau, qui contient 4 cycles de glucides: 3 à six atomes et 1 à cinq.

Le groupe d'hormones suivant - les dérivés d'acides aminés. Ils comprennent: la thyroxine, l'adrénaline et la noradrénaline.

Leur contenu spécial est formé par le groupe amino ou ses dérivés, et la thyroxine inclut dans sa composition et carboxyle.

Les hormones peptidiques sont plus complexes que d'autres dans leur composition. La vasopressine est une de ces hormones.

La vasopressine est une hormone formée dans l'hypophyse, dont la valeur du poids moléculaire relatif est égale à mille quatre-vingt-quatre. En outre, il contient neuf résidus d’acide aminé dans sa structure.

Le glucagon, situé dans le pancréas, est également un type d'hormone peptidique. Sa masse relative dépasse la masse relative de vasopressine plus de deux fois. C'est 3485 unités en raison du fait que sa structure a 29 résidus d'acides aminés.

Le glucagon contient 28 groupes de peptides.

La structure du glucagon est presque la même chez tous les vertébrés. Pour cette raison, divers médicaments contenant cette hormone sont créés médicalement à partir du pancréas d’animaux. La synthèse artificielle de cette hormone est également possible dans des conditions de laboratoire.

Une teneur plus élevée en acides aminés comprend les hormones protéiques. En eux, les unités d'acides aminés sont connectés dans une ou plusieurs chaînes. Par exemple, une molécule d'insuline est constituée de deux chaînes polypeptidiques, qui comprennent 51 unités d'acides aminés. Les chaînes elles-mêmes sont reliées par des ponts disulfure. L'insuline des personnes se distingue par un poids moléculaire relatif de cinq mille huit cent sept unités. Cette hormone a une valeur homéopathique pour le développement du génie génétique. C'est pourquoi il est produit artificiellement en laboratoire ou transformé à partir du corps d'un animal. À ces fins, il a fallu déterminer la structure chimique de l’insuline.

La somatotropine est aussi un type d'hormone protéique. Son poids moléculaire relatif est de vingt et un mille cinq cents unités. Une chaîne peptidique est constituée de cent quatre vingt onze éléments d'acides aminés et de deux ponts. Aujourd'hui, la structure chimique de cette hormone chez l'homme, le boeuf et le mouton est déterminée.

Où les hormones féminines sont produites

Hormones sexuelles. Hormones produites par les glandes sexuelles

Les hormones des glandes sexuelles déterminent chez l'homme et l'animal les caractéristiques sexuelles secondaires. Ils sont responsables de tous les changements dans le corps: ils contrôlent les processus de la puberté, la production d'ovules et de sperme, la grossesse, la naissance d'un nouvel organisme, l'allaitement, etc.

Sécrétion interne des glandes génitales

La sécrétion interne des glandes sexuelles est due à la production d'hormones sexuelles (féminines et masculines) qui sont libérées dans le sang. En termes de fonctionnalité, ils diffèrent considérablement les uns des autres, bien qu'ils soient produits par un mécanisme biochimique unique.

La sécrétion des glandes sexuelles chez les différents sexes est caractérisée par différentes quantités d'œstrogènes et d'androgènes. Ceci explique la différence de leurs caractéristiques sexuelles secondaires. Pour la production d'hormones sont largement responsables glandes sexuelles féminines et masculines. Les hormones affectent la puberté chez les adolescents.

Puberté chez les filles

Chez les filles âgées de 10 à 12 ans, l'hypophyse commence à produire des hormones lutéinisantes (LH) et folliculo-stimulantes (FSH). Ils stimulent la production d'œstrogène et de progestérone dans les ovaires, appelées hormones de la glande reproductrice chez la fille. Leur production dans le corps explique le début des modifications corporelles du corps de la fille. Aux caractéristiques sexuelles secondaires incluent:

- croissance des glandes mammaires;

- l'apparition de poils aux aisselles et aux poils pubiens;

- la production ovarienne d'œufs;

Garçons de la puberté

Chez les garçons âgés de 12 à 15 ans, des hormones lutéinisantes (LH) et folliculo-stimulantes (FSH) sont également produites. Ensemble, ils produisent les hormones mâles des glandes génitales, principalement la testostérone. Cette hormone est produite dans les testicules et provoque le développement de caractéristiques sexuelles secondaires chez les garçons. Ceux-ci comprennent:

- changement de timbre de voix;

- croissance des poils sur le visage et le corps;

Fonctions des glandes sexuelles

Les fonctions de la glande reproductrice affectent de manière significative de nombreuses maladies somatiques aiguës et chroniques. Ils sont déterminés par l'intégrité de l'axe hypothalamo-hypophyso-gonadique. Pour comprendre leur fonctionnalité, considérons les hormones produites par le corps des hommes et des femmes et les problèmes découlant de leur violation.

Quelles sont les hormones produites par les organes génitaux féminins?

Chez la femme, les glandes sexuelles, le cortex surrénalien et le placenta sont responsables de la production d'hormones sexuelles. Les hormones des glandes génitales féminines comprennent:

L'effet des hormones sur le corps féminin

La composition équilibrée de ces substances a un effet bénéfique sur le corps et normalise le métabolisme, l'état psycho-émotionnel de la femme, le bon fonctionnement des organes de la sphère sexuelle, renforce le système immunitaire, affecte la fertilité et bien plus encore. Leur ratio affecte directement la sexualité féminine. Les hormones sexuelles œstrogènes et progestérone régulent généralement la sexualité chez les femmes. La période du cycle menstruel est souvent associée à une augmentation du désir chez les représentants du sexe faible, ce qui est dû à une poussée d'hormones.

Les hormones sexuelles et leurs fonctions dans le corps revêtent une importance primordiale pour l'activité de tout l'organisme. Les œstrogènes sont importants pour le fonctionnement normal des fonctions de reproduction du corps. De plus, la quantité appropriée de cette hormone contribue à la formation de la forme, de la nature, de l'état de la peau et des cheveux. La progestérone est également produite dans les glandes surrénales (une petite partie de celle-ci) et dans les ovaires, et pendant la grossesse progressive, le corps jaune est responsable de sa production, puis du placenta. En médecine, cette hormone s'appelle l'hormone de grossesse, puisqu'elle est notamment chargée de préparer l'utérus pour l'implantation du fœtus, en stimulant sa croissance. Si la progestérone est inférieure à la normale, le risque de fausse couche augmente.

L'hypophyse est responsable de la production de LH et de FSH (hormones lutéonisantes et stimulantes du follicule). La FSH stimule la croissance et le bon fonctionnement des follicules, tandis que la LH affecte le travail des ovaires et produit des œstrogènes. La prolactine est une hormone hypophysaire. Sa tâche principale est de stimuler le développement et la croissance du sein chez les filles, ainsi que de garantir la lactation chez les femmes qui ont accouché. En cas d'augmentation de la prolactine dans le sang, elle inhibe la production d'hormone stimulant les follicules, grâce à laquelle il existe une inhibition naturelle de la maturation folliculaire et l'absence d'ovulation chez la femme pendant l'allaitement. En outre, la prolactine est un élément important de la normalisation de l'équilibre eau-sel.

Violation du fond hormonal de la femme

Les hormones produites par les glandes sexuelles ne restent pas toujours dans la plage normale. Une diminution du taux d'œstrogènes peut indiquer une absence d'ovulation chez la femme, une infertilité et, au cours de la grossesse, une pathologie. Son contenu accru est caractéristique d'une tumeur en développement des glandes génitales ou des glandes surrénales. Les personnes corsées ont également une quantité accrue d'œstrogènes.

Des taux réduits de progestérone dans le sang peuvent entraîner une perte de grossesse chez les femmes, un décollement du placenta et une décoloration du fœtus. Les femmes qui ont des problèmes de progestérone ne peuvent souvent pas tomber enceintes, elles peuvent également avoir des tumeurs et d’autres pathologies génitales, des troubles du cycle et d’autres problèmes de santé, y compris la stérilité.

Les hormones de la glande reproductrice peuvent être une sorte d'indicateur de diverses maladies humaines. Une augmentation de l'hormone lutéonisante dans le sang indique une tumeur hypophysaire, des inclusions polykystiques dans les ovaires, leur déplétion, etc. Cependant, un niveau élevé de cette hormone peut souvent être associé à une situation stressante, à jeun et à des exercices épuisants.

Une augmentation de l'hormone folliculo-stimulante a été observée chez des patientes présentant une altération de la fonction hypophysaire et une insuffisance de la fonction ovarienne. De plus, son niveau est souvent augmenté chez les personnes qui abusent de l'alcool, ainsi qu'après un examen radiologique du patient. Pendant la ménopause, une quantité accrue est la norme. Une augmentation de la FSH provoque souvent des saignements utérins et une diminution entraîne l'absence de menstruation, observée dans les ovaires polykystiques et l'obésité.

Pendant la grossesse et l'allaitement, une augmentation du taux de prolactine dans le sang est un état normal, dans d'autres cas, elle est le signe de troubles pathologiques. Un taux élevé de prolactine témoigne d'un dysfonctionnement de l'hypophyse, de la thyroïde, des ovaires et de maladies auto-immunes.

Quelles sont les hormones produites par les organes génitaux masculins?

Les glandes sexuelles mâles et femelles produisent presque les mêmes groupes hormonaux, à quelques exceptions près. Les hormones mâles comprennent:

L'effet des hormones sur le corps masculin

L'hormone stimulant le follicule masculin est également produite par l'hypophyse. Il régule les fonctions des glandes sexuelles, augmente la production de testostérone, contribue à la maturation des spermatozoïdes. L'hormone lutéinisante est également produite par la glande pituitaire et agit en tant que régulateur de la production de testostérone chez les hommes par les cellules de Leydig. Elle participe également à la production de protéines qui lient les hormones de la glande sexuelle et augmente la perméabilité des testicules. La testostérone est produite dans les glandes surrénales et les glandes sexuelles, elle affecte le développement des caractères sexuels secondaires chez l'homme, participe à la production de sperme, affecte la puissance et la libido. La testostérone est importante pour le corps d'un homme: elle affecte le développement du squelette et des muscles, améliore l'état psycho-émotionnel, normalise l'activité des glandes sébacées.

La prolactine, produite par l'hypophyse, participe à la régulation de l'équilibre sel-eau et retarde l'excrétion des fluides par les reins, tout en stimulant la maturation adéquate des spermatozoïdes. Estradiol fait référence aux hormones féminines produites et aux hommes. La raison en est une quantité accrue de graisse sous-cutanée chez l’homme, dans laquelle les hormones de testostérone mâles sont converties en estradiols féminins. SHBG - une globuline ou une glycoprotéine liant les hormones, impliquée dans le transport des hormones sexuelles et produite dans le foie.

Violation du fond hormonal des hommes

Les hormones sexuelles mâles et leurs fonctions entraînent le fonctionnement normal du corps. La violation du fond hormonal chez les hommes peut provoquer de nombreuses maladies.

Un taux élevé de FSH indique un dysfonctionnement de la glande gonadale, une insuffisance rénale et une tumeur au cerveau. L’alcoolisme est l’une des causes de l’hormone folliculo-stimulante élevée. Un faible taux de FSH indique une diminution de la fonction de l'hypophyse ou de l'hypothalamus, ainsi que de l'obésité. Dans certains cas, un déséquilibre de l'hormone peut être déclenché par des facteurs totalement inoffensifs, par exemple, il augmente après la radiographie ou la prise de certains médicaments.

De tels troubles entraînent une modification du niveau d'hormone lutéinisante. Mais outre les modifications pathologiques dans le corps, une situation de stress banal, l'anorexie mentale, le surpoids ou le tabagisme peuvent être à l'origine de violations. Une augmentation de la quantité de testostérone dans le sang est un signe d'hyperplasie des tissus surrénaux, des tumeurs, et sa diminution est caractéristique de l'insuffisance rénale, du surpoids et des troubles des glandes sexuelles.

Un taux de prolactine élevé ou faible chez l'homme donne au médecin le motif de suspecter un dysfonctionnement de l'hypophyse ou de l'hypothalamus, une insuffisance rénale, une cirrhose, un dysfonctionnement de la thyroïde, des maladies auto-immunes et d'autres maladies chez le patient. En outre, le stress, l'avitaminose, des lésions thoraciques et certains médicaments peuvent être à l'origine de l'augmentation du niveau de l'hormone.

Des changements dans la quantité d'estradiol peuvent être associés aux médicaments, au tabagisme, au jeûne et à l'apparition de diverses maladies, telles que la cirrhose, la tumeur testiculaire, la prostatite, l'hyperprolactinémie, etc. Par ailleurs, une hormone de grossesse (gonadotrophine chorionique humaine) peut parfois être détectée chez les hommes dans le sang, ce qui indique une oncologie testiculaire.

Que devez-vous savoir sur la globuline liant les hormones sexuelles?

La globuline liant les hormones est appelée glycoprotéine. Il se lie aux androgènes et aux œstrogènes. D'autres hormones stéroïdes telles que la progestérone, la cortisone et d'autres corticostéroïdes se lient à la transcortine. Le CGP a les fonctions suivantes:

- La position optimale des hormones sexuelles, y compris un équilibre sain entre testostérone et estradiol, est un élément majeur de toute stratégie anti-âge.

- L'hormone est un régulateur important de la testostérone et de l'œstrogène, elle est responsable de la propagation des hormones sexuelles dans tout le corps.

- La violation de la globuline liant les hormones sexuelles est associée au vieillissement prématuré des deux sexes et à certaines maladies mortelles, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, le syndrome de l'apnée métabolique du sommeil et l'ostéoporose.

Hormones mâles chez les femmes

Cela peut surprendre quelqu'un, mais les femmes ont besoin d'hormones mâles. En petites quantités, ils sont bénéfiques pour l'organisme. L'important est que leur nombre se situe dans les limites établies. Par exemple, la production de testostérone chez les femmes contribue à leur sexualité et à leur désir sexuel, elle a un effet bénéfique sur les glandes sébacées, le développement et le fonctionnement du cerveau. Si la testostérone dans le sang est contenue dans une petite quantité, la femme se distingue par une léthargie accrue, une faiblesse qui, dit-on, se transforme en «souris grise». Une augmentation des niveaux hormonaux, au contraire, augmente l'agressivité, rend la silhouette plus masculine et provoque également des problèmes de peau. Une augmentation de la testostérone chez les femmes peut également indiquer des problèmes de santé: perturbation des glandes surrénales, des ovaires, de l'hypophyse ou de l'hypothalamus. Une diminution du niveau de l'hormone est causée par une insuffisance rénale, des problèmes de poids.

Le déséquilibre en androgènes provoque également des perturbations dans le corps. Une femme souffre d'une pilosité accrue sur ses jambes, ses bras, sa poitrine, son visage et son acné. Une augmentation des niveaux d'androgènes peut entraîner une infertilité féminine, une fausse couche.

Comment se faire tester pour les hormones?

Pour vérifier le niveau d'hormones dans le corps, le sang doit être prélevé dans une veine. Pour que les résultats soient plus précis, il ne faut pas manger avant l'analyse, il faut au moins 8 à 10 heures à partir du dernier repas. Pendant la journée, vous devriez arrêter de fumer, d’alcool, de sexe et d’efforts physiques excessifs. Ignorer ces règles peut entraîner une distorsion significative des résultats.

Les femmes doivent avertir l'agent de santé qui prélève du sang pour analyse sur le bas du cycle menstruel ou la grossesse, car certaines hormones ne devraient être données que certains jours, sinon cela pourrait également affecter la qualité du résultat. S'il est nécessaire de refaire l'analyse après le traitement, les deux tests doivent être effectués dans le même laboratoire.

7 hormones féminines de base

Humeur, santé, apparence, appétit, sommeil, intelligence - tout cela dépend des hormones.

On sait que tous les processus de notre corps sont contrôlés par des hormones. Humeur, santé, apparence, appétit, sommeil, intelligence - tout cela dépend des hormones.

Hormone féminine: œstrogène

L'une des hormones féminines les plus connues est l'œstrogène, produit dans les ovaires. C'est une hormone sexuelle, grâce à laquelle une femme a une figure et un personnage féminins. La rondeur de la figure, la nature douce et souple, l’émotivité - nous avons tous cela à la suite de la production de l’hormone œstrogène dans le corps.

En outre, il est capable d’accélérer le renouvellement cellulaire de tout l’organisme, de préserver la brillance et la santé des cheveux et de la peau des cheveux, tout en préservant les vaisseaux sanguins des dépôts de cholestérol.

Il est clair que l'hormone doit être produite dans les bonnes quantités.

Excès et manque d'hormone féminine: œstrogène

Un excès d'œstrogènes peut causer une saturation excessive du bas-ventre et des cuisses. En outre, les médecins associent diverses tumeurs bénignes à un excès de cette hormone féminine.

Sa carence provoque souvent une augmentation de la croissance des cheveux dans les endroits non désirés: sur le visage, sur les jambes, sur les mains.

En cas de manque de cette hormone, la femme vieillit plus rapidement: la peau est plus sujette aux rides et à la décoloration, les cheveux deviennent ternes et sans vie, etc.

Hormone féminine: la testostérone

Chez la femme, la testostérone est produite dans les glandes surrénales.

Excès et manque d'hormone féminine: la testostérone

Son excès transforme souvent une femme en un amoureux ardent des hommes. Grâce à la testostérone, nous pouvons être attirés sexuellement, orientés vers un objectif et persistants.

Cette hormone peut inciter une femme à ne pas seulement se croiser les bras devant un homme, mais également à le rechercher.

Plus la femme développe de testostérone, plus elle est facile et rapide à développer ses muscles et à participer à des jeux actifs. Avec un excès d'hormone, la femme devient agressive et colérique.

Si le corps ne produit pas suffisamment de testostérone, la femme ne veut pas nouer de relations sexuelles.

Hormone féminine: l'ocytocine

L'ocytocine, une hormone féminine, est une hormone qui nous oblige à être douce, attachée. En grande quantité, l'ocytocine est produite après la naissance. Ceci explique notre amour sans bornes pour la toute petite créature née dans le monde.

Excès et manque d'hormone féminine: l'ocytocine

En grande quantité, cette hormone est produite sous stress. C'est pourquoi une femme tente de se débarrasser de la dépression et de l'anxiété en prenant soin des enfants, de son mari, en faisant de bonnes actions.

Hormone féminine: thyroxine

La thyroxine est une hormone qui affecte notre esprit et notre corps. Il régule le métabolisme. Plus vite cela se produit, plus il est difficile pour une femme de prendre du poids, et inversement.

En outre, la thyroxine affecte notre ingéniosité. Grâce à cette hormone, une femme peut avoir une silhouette élancée, une peau lisse et des mouvements gracieux. Fait intéressant, c'est la thyroxine qui permet à une femme de répondre instantanément au regard masculin intéressé. L'hormone est synthétisée dans la glande thyroïde.

Excès et manque d'hormone féminine: thyroxine

Si le corps produit trop de thyroxine, la femme maigrit très rapidement. De plus, il lui est difficile de se concentrer. Une pensée se substitue constamment à une autre, une femme est constamment angoissée, elle souffre d'insomnie, alors que son cœur lui saute à la gorge. Le manque de cette hormone provoque la somnolence, la léthargie et l'obésité, ainsi que des troubles de la mémoire.

Hormone féminine: noradrénaline

La norépinéphrine est appelée l'hormone de la rage et du courage. Lors d'une situation stressante, cette hormone est produite dans les glandes surrénales. Beaucoup de gens connaissent l'hormone opposée - l'hormone de la peur, qui nous fait fuir du danger. La noradrénaline, au contraire, éveille le sentiment de confiance des femmes et leur volonté d’agir.

L'hormone dilate les vaisseaux sanguins, le sang afflue dans la tête, des idées brillantes nous viennent à l'esprit, des joues rougissantes, des rides estompées et des yeux brillent de feu. La norépinéphrine aide une femme, la tête haute, à résoudre tous les problèmes, à trouver une solution au problème, tout en restant élégante.

Beaucoup d'hommes ne laisseront pas mentir que, parfois, en période de stress, une femme ne s'efface pas, mais au contraire ne fait que s'épanouir.

Il n'y a ni anxiété ni insomnie. Il est très souvent observé que la moindre nuisance nous déséquilibre, nous déprime. Et parfois, rien ne peut nous rendre fou! Merci à l'hormone noradrénaline!

Hormone féminine: insuline

L'insuline s'appelle l'hormone "douce vie". Il entre dans le sang par le pancréas, il contrôle le niveau de glucose dans le sang. L'insuline décompose tous les glucides reçus, incl. sucreries et les convertit en glucose (source d’énergie). Donc l'insuline nous donne l'énergie qui nous permet de vivre.

Certaines femmes produisent de l'insuline depuis la naissance, un peu moins que d'autres, ou l'hormone n'est pas aussi active.

Lorsque nous consommons trop de sucre ou de farine, l'excès de glucose "vagabonde" dans le corps et affecte négativement l'état des cellules et des vaisseaux sanguins. En conséquence, le diabète peut se développer. Le risque est particulièrement élevé si des membres de votre famille ont souffert de cette maladie.

Hormone féminine: somatotrophine

Cette hormone féminine est responsable de la force et de la minceur. L'hormone est produite dans la glande pituitaire, la glande endocrine, située dans le cerveau. La somatotropine est responsable de la combustion des graisses, de la construction de la masse musculaire, de la force et de l’élasticité des ligaments, y compris et ceux qui soutiennent le sein chez la femme.

Dans l'enfance et l'adolescence, l'excès de cette hormone conduit à une très forte croissance. Si dans l'organisme adulte de cette hormone est produite en excès, quoi d'autre peut se développer: menton, nez, jointures. Une quantité excessive d'hormones pendant la grossesse peut entraîner une hypertrophie de certains traits du visage, des mains, des pieds, des mains, mais après la naissance d'un bébé, tout se met généralement en place. Chez les enfants, le manque d'hormone de croissance entraîne un ralentissement et souvent un arrêt complet de la croissance.

Si une femme ne dort pas suffisamment, souvent trop et trop, le niveau de l'hormone somatotrophine diminue, les muscles s'affaiblissent et deviennent mous, le sein perdra sa forme. Dans ce cas, aucune formation avancée ne résoudra le problème.

Les hormones contrôlent tous les processus du corps féminin. L'acceptation des médicaments hormonaux peut entraîner un déséquilibre des niveaux hormonaux, et les résultats d'un tel traitement peuvent être très inattendus!

Par conséquent, avant de commencer à les prendre, vous devez évaluer le risque existant.

Où les hormones féminines sont produites

Hormones sexuelles féminines: quels sont leurs rôles?

Hormones sexuelles féminines: œstrogène et progestérone

L'œstrogène est peut-être la plus célèbre hormone sexuelle féminine. L'œstrogène est produit dans les glandes surrénales, le tissu adipeux et les ovaires. Ses fonctions principales sont de favoriser la croissance mammaire pendant la puberté, d'aider au développement de l'utérus au début du cycle menstruel et de maintenir la force des os. Interagissant avec le calcium, la vitamine D et d'autres éléments bénéfiques, l'œstrogène prévient la perte osseuse.

Une autre hormone sexuelle féminine - la progestérone, comme l’œstrogène, est produite dans les ovaires et les glandes surrénales. Alors que les œstrogènes sont actifs au début du cycle menstruel, la progestérone agit de manière autonome dans la seconde moitié du cycle. Après l'ovulation, la progestérone prépare l'utérus à accepter un œuf. Le niveau de progestérone chez les femmes commence à diminuer après 40 ans et après la ménopause. De faibles niveaux de progestérone peuvent causer de l'irritabilité, des sautes d'humeur, une prise de poids, la dépression et l'ostéoporose. Si les niveaux de progestérone sont bas, l'œstrogène devient la principale hormone sexuelle, ce qui conduit à la soi-disant "dominance d'œstrogène".

Testostérone

La testostérone est considérée comme une hormone masculine, mais de la même manière qu'une petite quantité d'œstrogène est produite chez les hommes, une certaine quantité de testostérone est également produite chez les femmes. Par conséquent, on peut aussi l'appeler une hormone sexuelle féminine. La testostérone est composée de déhydroépiandrostérone et de sulfate de déhydroépiandrostérone, des hormones stéroïdes produites dans les glandes surrénales. La testostérone remplit la même fonction chez les femmes que chez les hommes, mais dans une moindre mesure. Il renforce le niveau d'énergie du corps, la libido de la femme, est responsable du renforcement des os, des muscles ainsi que de la réaction à la stimulation sexuelle. Certaines femmes ont des taux de testostérone plus élevés que d'autres. Les femmes avec des niveaux plus élevés de testostérone sont plus susceptibles de choisir une carrière qui implique des risques plus importants, en particulier dans le secteur financier.

Tout sur les hormones féminines. Des informations qui sont importantes pour connaître chaque femme!

Nous, les filles, sommes fragiles, tendres, gracieuses. Et dans notre corps aussi, tout devrait être parfait et harmonieux. Surtout quand il s'agit d'hormones

Qu'est-ce qui engendre un excès ou un manque d'hormones? Il s'avère que tout n'est pas si simple. Les moindres changements dans le fond hormonal entraînent diverses conséquences. Cela se manifeste non seulement dans l'apparence d'une femme, mais affecte également sa santé. Il est nécessaire de surveiller vos hormones, le bon équilibre est la clé d'une bonne santé, d'attractivité et d'un système nerveux fort!

Hormones féminines

Cette hormone est produite dans les ovaires et est responsable de notre féminité. Oui oui! Le fait que vous ayez des formes douces et arrondies et une nature docile est son travail direct. Entre autres choses, l'œstrogène accélère le renouvellement cellulaire, prolonge la jeunesse, préserve la beauté des cheveux et de l'élasticité de la peau, protège les vaisseaux sanguins des dépôts de cholestérol.

Peut entraîner une saturation excessive de l'abdomen et des cuisses. En outre, un excès d’œstrogènes est associé à l’apparition de tumeurs bénignes.

Il provoque un vieillissement prématuré de la peau, l'apparition précoce de rides, une détérioration des cheveux et, ce qui est désagréable, conduit à des poils indésirables sur toutes les parties imaginables et inimaginables du corps: le visage, le buste, les mains

  • Testostérone

    Cette hormone est produite dans les glandes surrénales. C'est à lui que revient le blâme du fait que vous «arrêtez un cheval et courez dans une cabane en feu». La testostérone rend une femme déterminée, persistante, capable non seulement de croire en un conte de fées, mais aussi de le créer de ses propres mains. Plus vous avez de testostérone dans votre corps, plus il vous est facile d'utiliser différents types de sport, de jeux actifs et votre masse musculaire augmente plus rapidement. Excès:

    Avec un excès de testostérone, la femme transforme une nymphe tendre en une fureur féroce et agressive.

  • Ocytocine

    Une hormone responsable de notre tendresse et de notre affection. Une éclaboussure de cette hormone est familière à toutes les femmes en travail: c'est après la naissance du bébé que l'ocytocine est activée et que la femme ressent une tendresse et un amour sans bornes pour son bébé. Excès:

    Il est prouvé que l’ocytocine est produite en grande quantité lors d’un effort ou d’un effort émotionnel ou physique. C'est pourquoi les femmes, essayant de résoudre leurs problèmes, commencent à vérifier les devoirs des enfants, préparent un dîner de quatre plats pour son mari, font de bonnes actions pour les autres. Et vous pensez tous: pourquoi est-ce si bon aujourd'hui, hein?

  • Thyroxine

    Incroyable hormone synthétisée dans la glande thyroïde. Pourquoi étonnant? Et comment pouvez-vous appeler une hormone immédiatement responsable de la silhouette et de l'esprit? En régulant le métabolisme, la thyroxine est responsable de notre harmonie. Si la glande thyroïde est en ordre, ne vous affamez pas - vous ne guérirez pas de toute façon. De plus, la thyroxine est responsable de notre intelligence et de notre ingéniosité.

    De l'excès de thyroxine très rapidement perdre du poids. Jusqu'à l'anémie. Et des pensées anxieuses commencent à se glisser dans ma tête, de l’insomnie, des palpitations cardiaques, de la somnolence, des troubles de la mémoire apparaissent. Si vous avez constaté ces symptômes en vous-même, dirigez-vous chez le médecin pour qu'il vérifie la glande thyroïde!

    Elle entraîne des conséquences négatives telles que prise de poids rapide, fatigue, somnolence, distraction, oubli et même problèmes de conception!

    Voici l'hormone d'une vraie femme! La norépinéphrine est produite dans une situation stressante dans les glandes surrénales. C'est lui qui dilate les vaisseaux sanguins, couvre les joues en rougissant, fait briller les yeux et rend la peau élastique et tendue. Grâce à la norépinéphrine, vous devenez non seulement irrésistible - elle vous aide à faire face à toutes les vicissitudes du destin avec la tête haute, vous donne un sentiment de confiance en vous, vous donne le sentiment qu '"il n'y a pas de situations désespérées". Dans ces moments-là, vous êtes plein de détermination et de courage, vous résolvez tous les problèmes avec succès, tandis que vous regardez agréablement et que vous dormez profondément. Nice, n'est ce pas?

  • L'insuline

    Pénètre dans le sang du pancréas. Il décompose les glucides complexes (y compris les sucres), contrôle la glycémie et nous donne une énergie vitale.

    Certaines femmes dès la naissance n'ont pas le même taux d'insuline actif dans le sang que d'autres. En mangeant trop de sucre ou de farine, vous pouvez devenir trop fou pour le diabète. Le risque de développer la maladie augmente si un membre de la famille proche souffrait de diabète.

    Rappelez-vous: vous êtes unique, charmant et unique! Partagez cet article avec vos amis, cela servira peut-être de motif à quelqu'un de penser à leur santé ou de le pousser à se soumettre à un examen médical. Surveillez votre santé et soyez en bonne santé!

    Télécharger des recettes gratuites de grillades Recevez des recettes et d'autres conseils utiles par email.

    Hormones féminines

    Sous le contrôle des hormones sont tous les processus dans notre corps. La fonction de fertilité dépend également de leur production correcte. Pour certains couples, une situation de stérilité due à des déséquilibres hormonaux peut survenir. Par conséquent, il est nécessaire de faire un don de sang pour les hormones féminines lors de l'examen.

    Pour que les résultats d'une telle analyse soient corrects, il est nécessaire de s'y préparer en conséquence:

    • Vous devez prendre cette analyse le matin, l'estomac vide. La veille, annulez les sports, essayez d'éviter les situations stressantes. Après tout, la production de nombreuses hormones dépend de l'heure de la journée, de la consommation de nourriture, de l'effort physique, de l'état psycho-émotionnel;
    • La progestérone reçoit du sang le 21e jour du cycle, avec d’autres hormones pendant 3 à 5 jours;
    • Déformer les résultats de l'analyse peut augmenter la fièvre, les maladies infectieuses, la prise de certains médicaments.

    Les principales hormones dans le corps féminin

    FSH - hormone folliculo-stimulante. Produit par la glande pituitaire. Sa fonction principale est de participer à la synthèse des œstrogènes et à la régulation des ovaires: la maturation et la croissance des œufs. Son niveau pendant la grossesse diminue.

    LH - hormone lutéinisante. Il produit également la glande pituitaire du cerveau. Il affecte la concentration de progestérone dans le corps. Ensemble, ils soutiennent la deuxième phase du cycle menstruel et de l'ovulation.

    PRL - prolactine. La lactation chez les femmes dépend de cette hormone. C'est-à-dire que l'hypophyse produira de la prolactine, l'allaitement dépendra du bébé. En outre, il réduit la production d'hormones sexuelles.

    Les trois hormones suivantes sont produites par la glande thyroïde.

    Les fonctions de cette glande sont contrôlées par la TSH, une hormone stimulant la thyroïde. Le niveau de T3 et T4 dépend de sa production.

    La T3 - triiodothyronine est synthétisée à partir de la thyroxine. Le métabolisme, la croissance et le développement sont contrôlés par cette hormone.

    T4 - La thyroxine régule également le métabolisme, la température corporelle, la formation d'oxygène, l'énergie dans le corps, affecte la capacité de fertilité.

    Hormones sexuelles féminines - progestérone et œstrogène. Ils sont produits par les ovaires et ont le plus grand effet sur l'état du système reproducteur.

    La progestérone est considérée comme une hormone masculine car elle est constamment produite par les hommes. Dans le corps d'une femme, sa concentration n'est pas constante. Avec l'ovulation et la formation du corps jaune, le taux de progestérone augmente considérablement. Après le début de la menstruation chez les filles, au cours des deux premières années et avant le début de la ménopause, il se peut que la menstruation soit totalement absente. Mais son absence d'autres périodes de la vie affecte la capacité du corps féminin à concevoir. Après la fertilisation, elle contribue au maintien et à la préservation du début de la grossesse. Par conséquent, en cas de pénurie, des médicaments sont prescrits aux femmes enceintes pour compenser le déficit en progestérone.

    L'œstrogène est l'hormone féminine la plus active. De sa production dépend de l'humeur et de l'apparence d'une femme. Il existe plusieurs types de cette hormone, elle est donc souvent mentionnée au pluriel. Il se développe du début de la puberté à la ménopause. Les œstrogènes affectent le flux normal des menstruations, l'activité de l'hypothalamus, le métabolisme des sels d'eau, la densité de la peau, l'état des cheveux, des ongles, la fonction des glandes sébacées.

    Le niveau de la plupart des hormones féminines dans le sang n'est pas constant en raison de la dépendance à la phase du cycle menstruel.

  • D'Autres Articles Sur La Thyroïde

    Les patientes demandent ce qui peut être fait si la progestérone est élevée et qu’il n’ya pas de grossesse. Cette hormone est produite dans le corps d'une femme pendant la grossesse ou la menstruation.

    L'insuline est l'hormone la plus étudiée qui affecte tous les organes humains. Son rôle pour le corps humain est indéniable.Le devoir fonctionnel après sa synthèse avec les cellules bêta normalise le métabolisme et normalise l’accumulation de glucose dans le sang et les organes.

    Avec l’apparition d’épidémies de rhume et de grippe, l’état de la gorge, et en particulier les amygdales, dépend de facteurs externes tels que des virus bactériens qui affectent le système immunitaire, provoquant des douleurs, des problèmes de respiration et de déglutition.