Principal / Hypophyse

Tout sur l'angiopathie diabétique - une complication vasculaire dangereuse du diabète

Vous apprendrez de cet article: qu'est-ce que l'angiopathie diabétique, combien coûte une maladie dangereuse. Symptômes et diagnostic, complications possibles, traitement et prévention de la maladie.

Dans l'angiopathie diabétique, des changements douloureux dans les vaisseaux sont dus à des taux élevés de glucose (sucre) dans le sang.

La maladie est un trouble dangereux des organes alimentés en sang par les vaisseaux malades.

Puisque le diabète n'est pas complètement guéri, l'angiopathie diabétique est également absolument impossible à éviter et à guérir. Cependant, avec le traitement en cours approprié du diabète, le risque de développer une angiopathie et des troubles apparentés des organes est considérablement réduit.

Le traitement et la surveillance des patients diabétiques sont confiés à un diabétologue hautement spécialisé.

  • Si ce n'est pas dans la clinique locale, un endocrinologue traitera les personnes atteintes de diabète.
  • En cas d'angiopathie prononcée, il peut être nécessaire de consulter un angiologue par un médecin vasculaire.
  • Si l'angiopathie entraîne une perturbation du travail de divers organes, il peut être nécessaire de faire appel à des médecins d'autres spécialités. Par exemple, un ophtalmologue souffrant de lésions oculaires, un néphrologue souffrant de troubles rénaux, un cardiologue souffrant de problèmes cardiaques.

Causes et mécanisme de la maladie

Modifications des vaisseaux provoquées par des taux de glucose sanguin constamment élevés. De ce fait, le glucose commence à pénétrer du sang dans la structure de l'endothélium (la paroi interne des vaisseaux sanguins). Cela provoque l'accumulation de sorbitol et de fructose (produits du métabolisme du glucose) dans l'endothélium, ainsi que de l'eau, ce qui entraîne un œdème et une augmentation de la perméabilité de la paroi vasculaire. De ce fait, des anévrismes (dilatations vasculaires pathologiques) se forment, des hémorragies se produisent souvent.

D'autres fonctions importantes des cellules de la paroi interne du vaisseau sont également altérées. Ils cessent de produire des facteurs de relaxation endothéliale, qui régulent le tonus vasculaire et, si nécessaire, soulagent leurs spasmes. Et le processus de formation de thrombus s'intensifie, ce qui peut entraîner un rétrécissement de la lumière ou un blocage complet du vaisseau.

Lorsque les troubles structurels de l'endothélium augmentent le risque de dépôt de plaques athérosclérotiques sur celui-ci, ce qui entraîne également un rétrécissement de la lumière ou un blocage complet du vaisseau.

Ainsi, l'angiopathie diabétique conduit à:

  • la formation d'anévrismes - vasodilatations pathologiques qui gênent la circulation sanguine normale et peuvent se rompre;
  • hémorragies de petits vaisseaux;
  • augmentation de la pression artérielle due à un vasospasme (en raison d'une altération du facteur de relaxation endothéliale);
  • caillots sanguins;
  • l'athérosclérose;
  • circulation sanguine lente (due à un vasospasme, à leurs anévrismes, au rétrécissement de la lumière par des masses thrombotiques ou athérosclérotiques).

Deux types d'angiopathie

En fonction du calibre des vaisseaux affectés, il existe deux types de maladie:

  1. Microangiopathie. Les capillaires souffrent. Les petits vaisseaux affectés sont situés dans la peau (en particulier la peau des membres inférieurs), la rétine des yeux, les reins, le cerveau. Ce type est caractérisé par la formation d'anévrismes dans les capillaires, leurs spasmes et leurs hémorragies.
  2. Macroangiopathie Les artères souffrent. Avec ce type d'angiopathie se forme l'athérosclérose, le risque de thrombose est accru. Les artères du corps entier, y compris les artères coronaires, souffrent, ce qui peut entraîner une insuffisance cardiaque et un infarctus du myocarde.

Parfois, la microangiopathie et la macroangiopathie sont combinées.

Effets de l'angiopathie sur divers organes

L'angiopathie conduit à:

  • Rétinopathie - changements pathologiques de la rétine dus à un apport sanguin insuffisant et à de petites hémorragies.
  • Néphropathie - troubles du rein.
  • Encéphalopathie - dommages au cerveau.
  • Cardiopathie ischémique due à des anomalies des vaisseaux coronaires.
  • Syndrome du pied diabétique dû à des troubles circulatoires dans les jambes.

Il est très important de passer un examen de routine par un ophtalmologiste, car les modifications des vaisseaux du fond de l'œil sont les plus faciles à diagnostiquer. Lorsque des violations dans les vaisseaux oculaires peuvent être suspectées et des troubles vasculaires dans d'autres organes. Avec leur diagnostic opportun au stade initial, vous pouvez éviter l'apparition de symptômes désagréables.

Symptômes caractéristiques

Selon les capillaires et les artères de l'organe qui souffrent le plus, l'angiopathie diabétique est accompagnée de divers symptômes.

Signes de rétinopathie

Les dommages subis par les vaisseaux rétiniens au stade initial peuvent être asymptomatiques. Par conséquent, si vous êtes diabétique, assurez-vous de subir un examen par un ophtalmologiste avec examen du fond d'œil une fois par an.

Au fur et à mesure que les troubles vasculaires augmentent, les symptômes du patient se développent:

  • le symptôme principal est une vision réduite;
  • avec des hémorragies dans le vitré - l'apparition de taches brunes, d'étincelles, de flashs dans les yeux;
  • avec gonflement de la rétine - sensation de voile devant les yeux.

L'absence de traitement peut entraîner la cécité.

Si le traitement ne commence pas à temps, alors que la vision a déjà considérablement diminué, il est impossible de la rétablir. On ne peut que prévenir d'autres pertes de vision et la cécité.

Symptômes de la néphropathie diabétique

Son développement est causé non seulement par des changements pathologiques dans les vaisseaux des reins, mais également par les effets négatifs sur eux de la forte teneur en glucose dans le corps. Lorsque la glycémie dépasse la limite de 10 mmol / litre, le glucose commence à être excrété dans l'urine. Cela donne un fardeau supplémentaire sur les reins.

La néphropathie est généralement détectée 10 à 15 ans après le diagnostic de diabète sucré. Avec le mauvais traitement du diabète, il est possible que les troubles rénaux apparaissent plus tôt.

La néphropathie se manifeste par de tels symptômes:

  1. Miction fréquente et copieuse.
  2. Soif constante.
  3. Puffiness Le signe le plus précoce gonfle autour des yeux. Ils sont plus prononcés le matin. Une tendance accrue à l'œdème peut entraîner des troubles des organes abdominaux (dus à l'œdème de la cavité abdominale) et du cœur (dus à l'œdème du péricarde).
  4. Hypertension artérielle.
  5. Signes d'intoxication du corps par l'ammoniac et l'urée (leur excrétion par les reins est altérée). Ce sont des performances réduites, une faiblesse dans le corps, une somnolence, des nausées et des vomissements, des vertiges. Dans les troubles rénaux graves, lorsque la concentration d'ammoniac dans le cerveau augmente considérablement, des convulsions apparaissent.

Comment se manifeste l'encéphalopathie diabétique

Il se développe en raison d'une insuffisance de la microcirculation cérébrale et de lésions cellulaires dues à un apport sanguin insuffisant.

Il progresse lentement au fil des décennies.

Au début, cela se traduit par une diminution de la capacité de travail, une fatigue accrue pendant le travail intellectuel. Puis rejoignez les maux de tête, qui sont très difficiles à éliminer avec des médicaments. Le sommeil nocturne est perturbé, ce qui provoque une somnolence diurne.

Aux stades moyen et sévère, les médecins notent des symptômes cérébraux et focaux chez les patients.

Angiopathie diabétique des membres inférieurs

Dans cet article, vous apprendrez:

En ce qui concerne le diabète sucré répandu, l'augmentation de l'invalidité due aux causes liées au diabète, une importance de plus en plus importante est attachée à la prévention et au traitement des complications de cette maladie. L'angiopathie diabétique est l'une des complications les plus fréquentes et les plus graves. Considérez ce problème de plus près.

L'angiopathie diabétique est une maladie vasculaire associée au diabète. En règle générale, l'angiopathie se développe 10 à 15 ans après le début de la maladie, mais elle peut se produire même plus tôt si les taux de glucose dans le sang durent longtemps ou changent souvent.

Qu'est-ce que l'angiopathie?

Deux types d’angiopathies sont distingués en fonction des vaisseaux affectés:

  1. Microangiopathies - les petits vaisseaux et les capillaires sont touchés. Les microangiopathies sont divisées en:
    • Rétinopathie - dommages aux vaisseaux oculaires.
    • Néphropathie - dommages aux vaisseaux sanguins des reins.
  2. Macroangiopathies - les gros vaisseaux, les artères et les veines sont affectés:
    • Maladie coronarienne.
    • Maladie cérébrovasculaire.
    • Angiopathie périphérique.

Microangiopathie

Avec la rétinopathie diabétique, des hémorragies rétiniennes se produisent, les vaisseaux se dilatent, s’épaississent, la rétine cesse de recevoir suffisamment d’oxygène. De nouveaux vaisseaux sanguins y poussent, endommageant le nerf optique et le décollement de la rétine. Si non traité, y compris la coagulation au laser, une perte totale de la vision est possible.

Dans la néphropathie diabétique, les microcapillaires des glomérules rénaux s'épaississent. Cela conduit à une augmentation du flux sanguin dans les reins et à leurs dommages, à la libération de protéines dans l'urine. Au fil du temps, la fonction rénale se détériore et une insuffisance rénale se développe. Dans les cas graves, le patient a besoin d'une hémodialyse.

Macroangiopathie

La principale cause de la macroangiopathie est l'athérox vasculaire.

La maladie coronarienne est une lésion du muscle cardiaque due à une atrosclérose des vaisseaux cardiaques. En cas de maladie cardiaque ischémique, une personne est perturbée par la douleur derrière le sternum lors d'un effort physique, essoufflement, manque d'air, interruptions du travail du cœur, œdème. Un infarctus du myocarde et une insuffisance cardiaque peuvent se développer.

La maladie cérébrovasculaire est une défaillance circulatoire chronique du cerveau. Étourdi, acouphènes, maux de tête, perte de mémoire. Dans les dernières étapes des coups possibles.

Les angiopathies périphériques jouent un rôle de premier plan dans l’apparition de complications graves du diabète. Les vaisseaux des jambes sont le plus souvent touchés, il s'agit de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs. Arrêtons-nous dessus plus en détail.

Pourquoi une angiopathie diabétique se développe-t-elle dans les jambes?

L'angiopathie diabétique des membres inférieurs est une lésion des artères des jambes qui se produit chez les patients atteints de diabète sucré des types 1 et 2.

Dans le diabète sucré, les artères de taille moyenne et petite sont touchées. Ils forment des plaques athérosclérotiques.

En raison de l'augmentation de la glycémie, des résidus de sucres sont fixés aux éléments de la paroi vasculaire. Cela conduit à des micro-dommages aux vaisseaux. Les «mauvais» lipides, les plaquettes (cellules responsables de la coagulation du sang) et d'autres éléments du sang rejoignent les lésions. Une plaque athérosclérotique se forme.

Au fil du temps, la plaque athérosclérotique augmente en taille, se compacte et bloque une partie du flux sanguin. Il peut également s’effondrer et provoquer la formation de caillots sanguins.

La situation est aggravée par la défaite des petits navires. Ils s'épaississent, diminuent l'apport d'oxygène et de nutriments aux tissus. En plus de tout cela, le sang s'épaissit, ralentissant le flux sanguin.

L'athérosclérose des vaisseaux de la jambe se retrouve également chez les personnes non diabétiques. Alors, quelles sont leurs différences?

Comment reconnaître les symptômes de l'angiopathie diabétique

Les symptômes de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs dépendent de son stade.
Il y a 4 étapes:

  • Le stade I est asymptomatique. Les navires sont endommagés, mais ils ne se manifestent pas. Il peut être détecté à l'aide de méthodes d'examen spéciales.
  • Stade II - douleur pendant l'exercice. Claudication intermittente. Après une certaine distance, le patient a des douleurs aux muscles du mollet causées par un manque d'oxygène. Après avoir arrêté le flux sanguin est rétabli et la douleur passe.
Symptômes de l'angiopathie diabétique

Souffrez également de lourdeur dans les jambes, d'engourdissement, de paresthésies (chair de poule), de crampes.

  • Stade III - douleur au repos. La douleur, les crampes dans les muscles apparaissent en position horizontale. Le patient est obligé de suspendre son pied au lit, réduisant ainsi la douleur.
  • Stade IV - apparition de troubles trophiques - ulcères trophiques, gangrène.

Il convient de noter que, dans le diabète sucré, les nerfs sont également touchés, de même que les vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une diminution de la douleur et une claudication intermittente. Une personne peut ne pas ressentir l’apparition d’ulcères trophiques. Vous devez donc vérifier régulièrement la présence des pieds.

À quoi ressemblent les jambes dans l'angiopathie du membre inférieur diabétique?

L'angiopathie diabétique a la peau pâle et froide aux jambes. La quantité de poils sur les jambes est réduite ou elles sont complètement absentes. Aux pieds, il y a des zones de compactage, natoptysh, il peut y avoir des ulcères trophiques.

Le développement de l'angiopathie diabétique

Diagnostic de l'angiopathie diabétique

Si vous êtes diabétique et que vous présentez des symptômes d'angiopathie diabétique dans les jambes, contactez votre médecin. Il réalisera les études suivantes:

  1. Inspection des pieds. Outre l'angopathie, vous avez peut-être développé une neuropathie diabétique (lésion nerveuse).
  2. Palpation des artères des jambes. Le médecin sonde le pouls sur les artères, déterminant s'il est présent, affaibli et où il manque.
  3. Échographie Doppler vasculaire. Une méthode de recherche simple et abordable, qui permet de déterminer l’état de la paroi du vaisseau et le débit sanguin.
  4. En identifiant une pathologie grave, afin de préciser quelle méthode est la meilleure pour traiter le patient, effectuez des recherches plus sérieuses:
    • Angiographie des artères - l'étude des vaisseaux sanguins avec des rayons X après l'injection d'un agent de contraste;
    • Imagerie par résonance calculée ou magnétique.

Traitement de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs

Le traitement de l'angiopathie diabétique doit commencer par la normalisation de la glycémie. Même les meilleurs médicaments et les opérations les plus sophistiquées ne changeront pas l'état des vaisseaux sanguins si le diabète sucré n'est pas compensé.

Vous devez suivre attentivement un régime alimentaire, faire de l'exercice, surveiller régulièrement votre glycémie, prendre les médicaments prescrits. Essayez de garder l'indice d'hémoglobine glyquée à pas plus de 7,5%.

Ne refusez pas de commencer une insulinothérapie si votre médecin vous dit que cela est nécessaire.

Un point important est le contrôle du cholestérol dans le sang. Quand il diminue, le processus de formation de la plaque d'athérosclérose est inhibé, le sang se liquéfie, la probabilité de thrombose diminue. Tout cela améliore le flux sanguin dans les vaisseaux affectés.

En aucun cas, ne fumez pas, et si vous fumez, arrêtez! Le tabagisme provoque l'accélération du développement de l'athérosclérose, rétrécit les vaisseaux sanguins, réduisant ainsi le flux sanguin déjà faible.

Le traitement des lésions vasculaires est conservateur et opérationnel.

Le traitement conservateur de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs est la nomination de médicaments. Les principaux sont:

  • Préparations de prostaglandine E. Elles ont la capacité de dilater les vaisseaux sanguins, de protéger leurs parois contre les dommages et de réduire la formation de caillots sanguins.
  • Les anticoagulants et les désagrégants fluidifient le sang, réduisent le nombre de caillots sanguins dans les vaisseaux et contribuent à l'apport d'oxygène aux tissus. Devraient être administrés sous la supervision d'un ophtalmologiste, car ils peuvent provoquer une hémorragie dans le fundus.
  • Les médicaments qui réduisent le cholestérol dans le sang (statines, fibrates) sont obligatoirement prescrits à tous les patients souffrant d'angiopathie diabétique des jambes.

Il existe d'autres groupes de médicaments qui affectent les vaisseaux. Cependant, il a été prouvé que l'aktovégine, la pentoxifylline, mais une shpa présentant une angiopathie diabétique des jambes est inefficace et inutile, ainsi qu'un traitement par la médecine traditionnelle.

La chirurgie vasculaire est la méthode la plus moderne de traitement de l’angiopathie diabétique des jambes. Cependant, la capacité de les exécuter n’est pas dans tous les cas, car le diabète sucré affecte de grandes surfaces des vaisseaux, leurs collatérales et les vaisseaux eux-mêmes sont assez petits.

Les interventions suivantes sont effectuées:

  • Angioplastie par ballonnet. Un cathéter spécial est inséré dans l'artère touchée, qui comporte un ballon à son extrémité. Le ballon se gonfle à l'intérieur de l'artère, augmentant sa lumière. Habituellement, cette méthode est combinée avec les suivantes.
  • Stenting de l'artère touchée. Un stent est installé dans la zone de la lésion - un «ressort» spécial qui élargit la lumière du vaisseau.
  • Navire de manœuvre Pendant l'opération, une solution de contournement est créée autour de la zone touchée, rétablissant ainsi le flux sanguin en dessous.
  • Endartériectomie Si le vaisseau est suffisamment grand, le chirurgien peut retirer la plaque athérosclérotique ainsi que la paroi interne de l'artère.

Le traitement des tissus affectés est effectué au bureau du pied diabétique, en cas d'ulcère trophique ou de natograd. Dans les situations plus graves, avec le développement de la gangrène, l'amputation de la zone touchée est effectuée.

N'oubliez pas qu'avec un traitement médical rapide et que vous suivez les recommandations de votre médecin, vous pouvez maintenir vos jambes en bonne santé et une qualité de vie décente!

Qu'est-ce que l'angiopathie diabétique, quels en sont les signes et les causes?

L'angiopathie diabétique est un concept collectif qui se caractérise par le fait que de multiples lésions vasculaires se développent sur le fond d'un diabète progressif.

Les petites et les grandes artères peuvent être exposées à des impacts graves. Si de petits vaisseaux sont touchés, on parle alors de microangiopathie, si de gros vaisseaux sont touchés, il s'agit déjà d'une macroangiopathie.

Quelle est la particularité de l’angiopathie dans le diabète?

Si le diabète n’est pas indemnisé, c’est-à-dire que le taux de sucre élevé reste longtemps dans le sang, les problèmes liés aux vaisseaux commencent à gêner les patients beaucoup plus tôt que lorsqu’ils tentent de contrôler la maladie avec un régime alimentaire spécial, de l’insuline ou un traitement hypoglycémiant.

Mais des problèmes avec le système vasculaire ne surviennent pas seulement chez les diabétiques. Une modification de l'âge est également caractéristique, lorsqu'une partie des vaisseaux est non seulement bloquée par des plaques de cholestérol en raison d'un régime alimentaire malsain et d'un métabolisme lent, mais perd également leur élasticité en raison du vieillissement des patients qui diminuent progressivement la capacité de régénération des tissus internes et des cellules de tout le corps. élasticité des vaisseaux sanguins.

L'angiopathie est donc une maladie chronique qui se développe beaucoup plus tôt chez les diabétiques que chez les personnes en bonne santé. Avec l’âge, les problèmes du système cardiovasculaire se font toujours sentir et il n’est en votre pouvoir que de minimiser les conséquences négatives de cette maladie.

Comment faire ça?

Il est nécessaire d’obtenir une compensation stable du diabète et d’adhérer à la glycémie cible.

Le meilleur diabète est compensé - les complications diabétiques moins pernicieuses seront.

Il est facile de deviner que les problèmes liés aux vaisseaux surviennent non pas en raison d'une hyperglycémie (concentration élevée de glucose dans le sang), mais également en raison du métabolisme des lipides, en cas de dyslipidémie prononcée entraînant une athérosclérose, à la suite de laquelle une déformation des vaisseaux se déforme. à la suite du dépôt de plaques de cholestérol (graisses) sur les parois vasculaires. Ceci, à son tour, ralentit le flux sanguin dans les veines déformées, avec une progression ultérieure des effets athérosclérotiques, le flux sanguin à travers le vaisseau affecté peut être complètement bloqué.

De plus, la chaîne logique amènera tous les lecteurs à un autre problème qui complique le traitement des macro et microangiopathies: il s’agit de l’hypertension artérielle (si des problèmes liés aux vaisseaux se développent en raison de cette maladie, on parle alors d’angiopathie hypertensive).

Le problème de la pression, qui est souvent maintenu dans les hautes limites, affecte également la santé des diabétiques. Conjuguée à ce qui précède, une telle symbiose de maladies entraîne de graves complications et affecte non seulement le rythme cardiaque et le fonctionnement des organes internes, mais également la vision, car à l'intérieur de l'orbite, elle est entourée d'un réseau de plusieurs vaisseaux sanguins qui nourrissent et renforcent les capacités fonctionnelles des yeux et aident à contrôler la vision.

Mais nos yeux ont, bien que faible, mais protection. Par exemple, en cas de violation du flux sanguin dans la région de l'artère centrale de la rétine, l'artère rétinienne ciliaire peut continuer à nourrir la région maculaire (la macula est la région rétinienne de l'œil). En raison de cette substitution, l'acuité visuelle ne diminue pas, mais plus les zones des vaisseaux sont endommagées - plus il est probable que l'acuité visuelle diminue fortement et qu'une correction chirurgicale est nécessaire. L'angiopathie rétinienne est donc une complication assez commune caractéristique des diabétiques atteints de diabète de type 2.

Mais non seulement les déviations métaboliques en elles-mêmes, mais aussi le maintien d'un style de vie malsain peuvent affecter l'état des vaisseaux: fumer (nicotine resserre les vaisseaux sanguins), abus d'alcool, mode de vie inactif, stress constant, dépression, surmenage et manque de repos ou de sommeil et bien plus encore.

En ce qui concerne l’alcool dans le diabète, l’alcool, pénétrant dans le sang, a la capacité de "dégraisser" les globules rouges qui, sans une telle coque grasse, commencent à se coller. Plus il y a d'alcool dans le sang - plus il y a de mottes collées qui, lorsqu'elles sont touchées, forment une bosse encore plus grosse. Une telle masse organique chaotique peut littéralement bloquer, se coincer dans un vaisseau et ralentir sérieusement le flux sanguin, ce qui affectera et augmentera la pression artérielle. C’est l’une des raisons pour lesquelles, après un joyeux passe-temps, de nombreuses personnes commencent à se blesser sérieusement à la tête (cela exerce une forte pression sur les tempes et des douleurs à l’arrière de la tête). De nombreux petits navires ne résistent tout simplement pas à une telle charge et éclatent, mais de tels mini-changements ne nous sont pas perceptibles. Bien des années doivent s'écouler avant qu'une personne ne voie réellement de sérieux changements dans son corps.

Facteurs de risque

  • Plus de 50 ans
  • Mener un mauvais style de vie
  • Mauvaise nutrition (consommation élevée d'aliments gras et glucidiques)
  • Métabolisme lent
  • L'obésité
  • Le tabagisme
  • L'abus d'alcool
  • L'hypertension
  • Augmentation du cholestérol sanguin (en particulier, augmentation de la concentration de LDL et de faibles taux de HDL basés sur le cholestérol total)
  • Arythmie cardiaque
  • Prédisposition héréditaire

Si le patient est diabétique, le développement d'angiopathies avec atteinte de divers organes est accéléré par:

  • hyperglycémie persistante
  • insuline sanguine élevée
  • résistance à l'insuline
  • néphropathie diabétique (la fonction rénale est altérée)
  • diabète sucré à long terme (plus de 10 ans)

Organes cibles

Chez les diabétiques dont le métabolisme est altéré, le sang est généralement saturé en glucose et le cholestérol est également présent en cas d'obésité. Par conséquent, ils ont beaucoup plus de facteurs de risque angiopathiques que les personnes en bonne santé.

Par conséquent, il est assez difficile de prédire le développement de l’angiopathie. Il peut toucher divers organes internes d'une personne, car ils sont tous reliés par une chaîne de multiples vaisseaux, artères et capillaires. L'état fonctionnel d'un organe dépend non seulement de son état général, mais également de la composition du sang, qui distribue les nutriments dans tout le corps.

Mais les plus vulnérables sont:

Les symptômes

Selon la zone touchée, les symptômes de la maladie peuvent être différents. Par conséquent, il est préférable de les examiner séparément, en tenant compte des organes touchés.

Complications cardiovasculaires

Si le cœur ne reçoit pas suffisamment de nutriments provenant du sang, dont le débit est difficile en raison de la vasoconstriction, non seulement le cœur lui-même, mais également d'autres organes sont perturbés, car leur activité dépend directement de la capacité du cœur à contracter et à distiller le sang.

Ainsi, les patients peuvent se plaindre de:

  • gonflement des jambes
  • douleurs à la poitrine dans le coeur, derrière le sternum

Elles sont pressantes, très aiguës et surviennent généralement après un effort physique, lorsque le cœur commence à battre plus intensément et à distiller beaucoup de sang par les vaisseaux. Si la maladie progresse, la douleur peut également apparaître au repos. Après avoir pris des médicaments qui réduisent la pression, la douleur cesse.

Après l'exercice, cette condition est considérée comme normale, mais si l'essoufflement apparaît avec un effort minimal (pendant le régime journalier normal), alors l'angiopathie a déjà commencé à progresser.

  • trouble du rythme cardiaque

Marqué sur ECG (électrocardiographie) et autres études sur le matériel.

  • hypertension artérielle
  • nécrose indolore du muscle cardiaque conduisant à un infarctus du myocarde

Ceci est possible si la neuropathie diabétique se développe sur le fond du diabète sucré, qui se caractérise par des lésions des terminaisons nerveuses qui bloquent les sensations douloureuses et tactiles des patients.

Dommages au cerveau

  • violation de la parole, coordination des mouvements, mémoire, attention
  • maux de tête
  • vertige
  • un accident vasculaire cérébral dans lequel une partie de la région du cerveau meurt

Dommages causés aux vaisseaux des membres inférieurs

Lorsque l’angiopathie des membres inférieurs chez le diabétique est notée:

  • boiterie, difficulté à bouger
  • déformation des ongles
  • la présence de cors qui gênent la marche ("natograh" sur les articulations des orteils)
  • jambes bleutées froides
  • douleur dans les extrémités (avec neuropathie, la douleur peut ne pas être présente, ce qui conduit souvent au pied diabétique)
  • ulcères non guérissants, plaies, coupures aux jambes
  • la gangrène, dans laquelle se développent la nécrose des tissus mous et la perte de la capacité fonctionnelle du membre (conduit à une chirurgie - amputation)

En cas de diabète, il est extrêmement important d'apprendre à bien prendre soin de vos pieds!

Si un diabétique avec une neuropathie existante, qui a provoqué une diminution de la sensibilité des extrémités, ne respecte pas l’hygiène quotidienne, un examen attentif des jambes et des pieds, il ne remarquera pas de lésions fatales de la peau. La saleté qui forme facilement un sol favorable au développement de bactéries pathogènes pénètre facilement dans la plaie de la jambe.

Au début de l’infection cutanée, vous pouvez corriger rapidement la situation (utilisez un antiseptique, nettoyez la plaie, appliquez une couche isolante de pansement), mais si la mort des tissus mous se poursuit en masse, seule l’élimination des zones nécrotiques peut aider.

Complications et conséquences

Résumons ce qui précède.

  1. Avec une augmentation du taux de sucre dans les vaisseaux sanguins sont endommagés, l'hyperglycémie augmente leur perméabilité.
  2. La macroangiopathie est caractéristique des diabétiques insulino-dépendants (diabète de type I) et de la microangiopathie - diabétiques non insulino-dépendants (diabète de type II acquis).
  3. Avec l’âge, la situation ne fait qu’aggraver et l’image se présente sous la forme d’une tourte feuilletée: des couches de nombreuses complications diabétiques se superposent aux changements liés à l’âge.

Que se passe-t-il si le navire se rétrécit?

Les vaisseaux sanguins nourrissent les différents organes. S'il y a un rétrécissement de l'artère d'alimentation, cela conduit à une ischémie - anémie.

Un organe qui ne reçoit pas assez de nutriments par le sang qui coule dans les veines commence à avoir faim. Les cellules des organes, affamées, commencent progressivement, au sens littéral du terme, à mourir, non seulement elles ne reçoivent pas d'énergie vitale, mais elles ne sont pas nettoyées (les produits métaboliques ne sont pas éliminés des cellules par le sang). Il y a une cicatrisation des tissus à travers lesquels passent les vaisseaux endommagés, puis une nécrose - en train de mourir.

Ce processus est irréversible! Cependant, cela peut être ralenti.

Mais il est très difficile de remarquer de tels changements au début, car le patient ne ressent pas de gêne grave.

Si nous parlons d'agniopathie vasculaire dans la région du cœur, un spasme des artères cardiaques peut survenir. Une attaque d'angine commence, une maladie des personnes âgées, qui s'appelle aussi simplement «crapaud du coeur». Un spasme artériel et des modifications sclérosées de la paroi entraînent la formation de caillots sanguins (en d'autres termes, des caillots sanguins) qui obstruent un vaisseau sanguin. En cas de blocage soudain et complet de l'artère coronaire, cela entraîne une malnutrition et une nécrose de la région du muscle cardiaque. Et c'est un infarctus du myocarde!

Si les vaisseaux cérébraux tombent malades, cela entraîne un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque, des parties du cerveau affectées pouvant entraîner la mort, une paralysie, une perte de concentration ou d'élocution, une activité mentale lente (des problèmes de mémoire se manifestent), un dysfonctionnement moteur, etc..

En d'autres termes, le développement de diverses angiopathies, conduisant notamment à des lésions vasculaires qui alimentent le cerveau ou les artères cardiaques et l'apparition de maladies cardiaques, est provoqué chez les diabétiques par des circonstances telles que l'hyperglycémie, l'hypercholestérolémie, l'hypertension et une prédisposition génétique aux maladies cardiovasculaires.

Les femmes enceintes augmentent le risque de fausse couche et de naissance prématurée. Le fœtus peut développer diverses anomalies en raison d'un flux sanguin insuffisant de la mère vers l'enfant ou le développement du fœtus peut être sérieusement ralenti. La gestose peut également commencer, dont les caractères: œdème, hypertension artérielle, convulsions.

Diagnostics

Pour poser un diagnostic correct, il est nécessaire de mener une histoire primaire avec la détermination des facteurs héréditaires qui jouent un rôle important dans la progression des maladies. Bien entendu, le médecin écoute le patient et découvre ce qui l’inquiète (il analysera les plaintes concernant la présence de facteurs de risque et de signes d’angiopathie).

Ensuite, un examen physique général suivra et quelques études seront attribuées:

  • formule sanguine complète et OAM
  • test sanguin biochimique pour le sucre, le cholestérol et d'autres lipides
  • ECG (pour la présence de tachycardie et d'autres anomalies)
  • Échographie des vaisseaux du cerveau et du cou, des membres inférieurs, du cœur, etc. par nécessité
  • surveillance de la pression artérielle (à la fois indépendamment et dans le cadre d'un examen médical)
  • détermination de la glycémie (eh bien, si vous réconciliez les données d'un journal diabétique pendant une certaine période)
  • analyse de l'hémoglobine glyquée
  • GTT - test de tolérance au glucose (pour les femmes dans le cadre d'un examen général effectué par un endocrinologue à la 24e semaine de grossesse)

Il peut être nécessaire de consulter en particulier d'autres spécialistes: endocrinologue, néphrologue, neurologue (pour la présence de symptômes neuropathiques), oculiste (visite 1 ou 2 fois par an), cardiologue, phlébologue (spécialisé dans le traitement et la prévention des maladies veineuses), obstétricien-gynécologue, chirurgien -angiologue (chirurgien vasculaire, à visiter une fois par an en fonction de l'état de santé) et podologue (spécialiste des maladies du pied).

Traitement

Tout médecin vous prescrira immédiatement un traitement complexe en tenant compte de l'âge et des caractéristiques physiologiques du patient.

Hommes adultes, femmes, enfants et femmes enceintes:

  • régime complexe avec restriction en sel (afin de prévenir l'œdème et les manifestations d'hypertension), glucides et lipides
  • avec le diabète existant, il est nécessaire d'obtenir une compensation pour la maladie (en s'efforçant d'atteindre les valeurs cibles de la glycémie)
  • refus de mauvaises habitudes (fumer, boire de l'alcool)
  • activité physique spécialement sélectionnée (il est nécessaire de prendre en compte la tachycardie existante, l'angine de poitrine et de développer un ensemble d'exercices ne conduisant pas à une exacerbation)
  • Marches quotidiennes d'au moins 40 minutes à l'air frais (de préférence dans un parc, un espace vert)
  • correction du poids (si l'obésité est présente)
  • surveillance quotidienne de la pression artérielle et de la glycémie
  • contrôler et surveiller le taux de cholestérol dans le sang (pour passer la biochimie tous les six mois)
  • éviter les situations stressantes
  • Complexes de vitamines sous forme de comprimés ou d'injections (non seulement à des fins de traitement, mais aussi de prévention)

Traitement de la toxicomanie chez les adultes:

  • anti-ischémique
  • réduisant la pression
  • réduire la coagulation sanguine excessive
  • neurotrope (stimulant le système nerveux)
  • vasodilatateurs
  • réduire le poids (si d'autres méthodes ne permettent pas, le médecin peut vous prescrire "Sibutramine")

En cas de maladie grave:

  • intervention chirurgicale avec correction du système vasculaire (par exemple, un pontage est utilisé, comme dans la figure ci-dessus)
  • amputation par gangrène

Il est extrêmement dangereux pour les femmes enceintes de prescrire des médicaments. Par conséquent, le traitement de l’angiopathie chez les femmes enceintes est effectué avec parcimonie lors de la révision du régime alimentaire.

Qu'est-ce que l'angiopathie diabétique, pourquoi et comment est-elle traitée?

La cause principale des complications du diabète est l’effet néfaste du glucose sur les tissus corporels, en particulier les fibres nerveuses et les parois vasculaires. L'atteinte au réseau vasculaire, l'angiopathie diabétique, est déterminée chez 90% des diabétiques 15 ans après le début de la maladie.

Aux stades sévères, il se termine par une invalidité due à des amputations, à une perte d'organe ou à la cécité. Malheureusement, même les meilleurs médecins ne peuvent que légèrement ralentir la progression de l'angiopathie. Pour prévenir les complications du diabète sucré, seul le patient lui-même. Cela nécessitera une volonté de fer et une compréhension des processus en cours dans le corps d'un diabétique.

Quelle est l'essence de l'angiopathie

Angiopathie - le nom du grec ancien, littéralement, il se traduit par "vaisseaux souffrant". Ils souffrent du sang excessivement doux qui les traverse. Examinons plus en détail le mécanisme de développement de troubles de l’angiopathie diabétique.

La paroi interne des vaisseaux sanguins est en contact direct avec le sang. Il représente les cellules endothéliales, qui recouvrent toute la surface en une seule couche. L'endothélium contient des médiateurs inflammatoires et des protéines qui favorisent ou inhibent la coagulation du sang. Il agit également comme une barrière: il laisse passer l’eau, les molécules inférieures à 3 nm, et sélectivement d’autres substances. Ce processus assure l'approvisionnement en eau et la nutrition des tissus en les nettoyant des produits métaboliques.

Dans l'angiopathie, c'est l'endothélium qui souffre le plus, ses fonctions sont altérées. Si le diabète n'est pas maîtrisé, une glycémie élevée commence à détruire les cellules vasculaires. Il existe des réactions chimiques spéciales entre les protéines endothéliales et les sucres de la glycémie. Les produits du métabolisme du glucose s'accumulent progressivement dans les parois des vaisseaux sanguins, ils s'épaississent, se gonflent, cessent d'agir comme une barrière. En raison de la perturbation des processus de coagulation, des caillots sanguins commencent à se former, le diamètre des vaisseaux sanguins diminue et le flux sanguin les ralentit, le cœur doit travailler avec un stress accru et la pression artérielle.

Surtout les plus petits vaisseaux sont endommagés, une circulation sanguine altérée dans ceux-ci conduit à la cessation de l'oxygène et de la nutrition dans les tissus du corps. Si dans les zones présentant une angiopathie sévère, il n’ya pas de remplacement opportun des capillaires détruits par de nouveaux, les tissus s’atrophient. Le manque d'oxygène empêche la croissance de nouveaux vaisseaux et accélère la prolifération du tissu conjonctif endommagé.

Ces processus sont particulièrement dangereux pour les reins et les yeux, leur performance est altérée jusqu'à la perte complète de leurs fonctions.

L'angiopathie diabétique des gros vaisseaux s'accompagne souvent de processus athérosclérotiques. En raison d'un trouble métabolique des graisses, des plaques de cholestérol se déposent sur les parois et la lumière des vaisseaux se rétrécit.

Facteurs de maladie

L'angiopathie ne se développe chez les patients atteints de diabète de type 1 et de type 2 que si la glycémie est élevée pendant une longue période. Plus la glycémie est longue et le niveau de sucre élevé, plus les changements dans les vaisseaux commencent rapidement. Les facteurs restants ne peuvent qu'aggraver l'évolution de la maladie, mais pas la provoquer.

Quels organes sont touchés par le diabète

L'angiopathie est divisée en types, en fonction des vaisseaux les plus affectés par les effets des sucres présentant un diabète non compensé:

  1. Néphropathie diabétique - est une lésion des capillaires dans les glomérules des reins. Ces vaisseaux sont parmi les premiers à en souffrir, car ils fonctionnent sous une charge constante et traversent une énorme quantité de sang. L'angiopathie évolue en provoquant une insuffisance rénale: la filtration du sang des produits métaboliques s'aggrave, l'organisme ne se débarrasse pas complètement des toxines, l'urine est éliminée en petit volume et des organes gonflés et se contractant se forment dans tout le corps. Le danger de la maladie réside dans l'absence de symptômes aux stades initiaux et dans la perte complète de la fonction rénale dans le terminal. Le code de la maladie selon la classification CIM-10 - 3.
  2. Angiopathie diabétique des membres inférieurs - se développe le plus souvent en raison de l'influence du diabète sucré sur les petits vaisseaux. Des troubles circulatoires, conduisant à des ulcères trophiques et à la gangrène, peuvent se développer même avec des violations mineures des artères principales. La situation s'avère paradoxale: il y a du sang dans les jambes et les tissus meurent de faim, car le réseau de capillaires est détruit et n'a pas le temps de se rétablir en raison de la glycémie constamment élevée. L'angiopathie des membres supérieurs est diagnostiquée dans des cas isolés, car les mains humaines travaillent avec une charge plus petite et sont situées plus près du cœur. Par conséquent, les vaisseaux qui s'y trouvent sont moins endommagés et récupèrent plus rapidement. Le code de la CIM-10 est 10.5, 11.5.
  3. Rétinopathie diabétique - endommage les vaisseaux rétiniens. Comme la néphropathie, il ne présente pas de symptômes jusqu'aux stades sévères de la maladie, qui nécessitent un traitement par des médicaments coûteux et une chirurgie au laser à la rétine. Le résultat de la destruction des vaisseaux sanguins dans la rétine est une vision floue due à un œdème, des taches grises sur les yeux dues à des hémorragies, un décollement de la rétine avec cécité subséquente due à la formation de cicatrices au site de la blessure. L'angiopathie au stade initial, qui ne peut être détectée que dans le bureau de l'ophtalmologiste, se soigne d'elle-même avec une compensation à long terme pour le diabète. Code H0.
  4. Angiopathie diabétique des vaisseaux cardiaques - conduit à l'angine de poitrine (code I20) et est la principale cause de décès par complications du diabète sucré. L'athérosclérose des artères coronaires provoque une privation d'oxygène des tissus du cœur, à laquelle il répond par une douleur pressante et constrictive. La destruction des capillaires et leur prolifération subséquente de tissu conjonctif altèrent la fonction du muscle cardiaque et provoquent des arythmies.
  5. L'encéphalopathie diabétique est une violation de l'apport sanguin au cerveau, qui se manifeste initialement par des maux de tête et une faiblesse. Plus l'hyperglycémie est longue, plus le cerveau manque d'oxygène et plus il est affecté par les radicaux libres.

Symptômes et signes d'angiopathie

Au début, l'angiopathie est asymptomatique. Bien que la destruction ne soit pas critique, le corps parvient à faire pousser de nouveaux navires pour remplacer ceux qui sont endommagés. Au premier stade préclinique, les troubles métaboliques ne peuvent être déterminés que par l'augmentation du cholestérol sanguin et la croissance du tonus vasculaire.

Les premiers symptômes de l'angiopathie diabétique se manifestent au stade fonctionnel, lorsque les lésions deviennent étendues et n'ont pas le temps de se rétablir. Le traitement commencé à ce moment peut inverser le processus et restaurer complètement le fonctionnement du réseau vasculaire.

Symptômes possibles:

  • douleur à la jambe après une longue charge - pourquoi les diabétiques ont-ils mal à la jambe?
  • engourdissement et fourmillements dans les membres;
  • des convulsions;
  • peau froide sur les pieds;
  • protéines dans l'urine après l'effort ou le stress;
  • taches et sensation floue;
  • mal de tête léger, non soulagé par les analgésiques.

Des symptômes bien marqués apparaissent au dernier stade organique de l’angiopathie. À ce stade, les modifications des organes affectés sont déjà irréversibles et le traitement médicamenteux ne peut que ralentir la progression de la maladie.

Manifestations cliniques:

  1. Douleur constante dans les jambes, boiterie, lésions de la peau et des ongles dues à un manque de nutrition, gonflement des pieds et des mollets, incapacité de rester debout pendant l'angiopathie des membres inférieurs.
  2. Tension artérielle élevée, non traitable, gonflement du visage et du corps, autour des organes internes, intoxication par la néphropathie.
  3. Perte de vision sévère dans la rétinopathie, brouillard devant les yeux à la suite d'un œdème lors d'une angiopathie diabétique du centre de la rétine.
  4. Vertiges et évanouissements dus à des arythmies, à une léthargie et à un essoufflement dû à une insuffisance cardiaque, des douleurs à la poitrine.
  5. Insomnie, altération de la mémoire et coordination des mouvements, réduction des capacités cognitives dans l'angiopathie du cerveau.

Angiopathie diabétique

L'angiopathie diabétique (grec ancien γγεϊον - «vaisseau» et πάθος - «souffrance», «maladie») est un dommage courant sur des vaisseaux de différents diamètres qui se développe sur le fond du diabète sucré.

Cette pathologie vasculaire est la principale cause de complications liées à divers organes et systèmes, d'invalidité et de mortalité chez les patients atteints de diabète sucré de longue durée ou d'évolution progressive sévère. Les organes cibles angiopathiques sont le plus souvent le cerveau, les reins, les organes de la vision, le cœur et les membres inférieurs.

À des degrés divers, des lésions vasculaires sont observées chez 9 porteurs de diabète sur 10. Les personnes atteintes de diabète de type I (insulino-dépendant) courent un plus grand risque de développer une pathologie.

Causes et facteurs de risque

La principale cause de l’angiopathie dans le diabète sucré est l’effet néfaste du glucose sur la muqueuse interne (endothélium) de la paroi vasculaire, qui entraîne son réarrangement fonctionnel et structurel.

Étant donné que, dans le diabète sucré, le taux de glucose dans le plasma sanguin dépasse les valeurs normales [liées à l'insuffisance de l'hormone utilisatrice (l'insuline) ou à son interaction incorrecte avec les cellules du corps], son excédent pénètre activement dans la paroi vasculaire. En conséquence, le fructose et le sorbitol, qui sont les produits finaux du métabolisme du glucose, s’accumulent dans l’endothélium. Les deux substances étant mal transportées à travers les membranes cellulaires, elles se concentrent en assez grande quantité dans les cellules endothéliales.

Modifications pathologiques associées à l'imprégnation de l'endothélium avec du glucose et ses produits métaboliques:

  • augmentation de la perméabilité et du gonflement de la paroi vasculaire;
  • thrombose accrue (activation des processus de coagulation);
  • diminution de la production de facteur de relaxation endothéliale responsable de la relaxation du muscle lisse vasculaire.

Une triade de Virchow est formée, comprenant des lésions endothéliales, un ralentissement du flux sanguin et une hypercoagulation excessive (thrombose).

Le risque de développer une angiopathie diagnostique dans le diabète sucré est individuel et dépend directement de la pertinence du traitement, de l'adhérence du patient au traitement et de la mise en œuvre des recommandations pour la modification du mode de vie.

Les changements pathologiques provoquent une hypoxie des organes et des tissus fournis par les vaisseaux affectés. La diminution de la concentration en oxygène stimule l'activité active des fibroblastes (cellules produisant des éléments du tissu conjonctif), ce qui, à son tour, conduit au développement de l'athérosclérose.

Formes de la maladie

Selon le calibre des navires impliqués, les éléments suivants sont détectés:

Selon la localisation préférentielle du processus pathologique, on distingue plusieurs formes d'angiopathie:

  • rétinopathie - dommages aux vaisseaux rétiniens;
  • néphropathie - implication de vaisseaux rénaux;
  • encéphalopathie - modification des vaisseaux cérébraux;
  • angiopathie des vaisseaux des membres inférieurs;
  • angiopathie des vaisseaux cardiaques.

Les symptômes

Les symptômes de l'angiopathie diabétique varient en fonction de la localisation du processus pathologique.

Les signes de rétinopathie apparaissent en moyenne 3 ans après la confirmation du diagnostic. Au cours des 20 prochaines années, des symptômes de lésions vasculaires rétiniennes sont observés chez près de 100% des porteurs du diagnostic de diabète. C'est:

  • diminution de l'acuité visuelle jusqu'à la cécité dans les cas graves;
  • distorsion des contours des objets, incapacité à distinguer les petits détails;
  • "Voile" et le scintillement des "mouches" devant les yeux;
  • taches claires, stries, étincelles;
  • en cas d'hémorragie dans le vitré (normalement transparent), une tache sombre flottante apparaît devant les yeux, parfois quelques-uns.

La rétinopathie diabétique est caractérisée par un certain nombre de symptômes ophtalmologiques identifiés par un examen instrumental. Une manifestation précoce de ces signes d’un état pathologique est caractéristique, alors que la rétinopathie est toujours asymptomatique et que le patient ne présente pas de troubles actifs:

  • artères rétrécies, tortueuses, déformées, parfois avec microanévrismes;
  • hémorragies ponctuelles dans la zone centrale de la rétine;
  • veines stagnantes, remplies de sang et alambiquées;
  • œdème rétinien;
  • hémorragie dans l'épaisseur du corps vitré.
Les organes cibles angiopathiques sont le plus souvent le cerveau, les reins, les organes de la vision, le cœur et les membres inférieurs.

La néphropathie se forme généralement chez les personnes ayant une longue expérience du diabète, sur fond d'évolution sévère ou de traitement incorrect de la maladie sous-jacente. Symptômes de lésions rénales:

  • gonflement, principalement sur le visage, le matin;
  • hypertension artérielle;
  • nausée, vertiges, somnolence;
  • modification des paramètres de laboratoire - protéinurie (protéine, déterminée lors de l'analyse générale de l'urine), en raison d'une lésion du filtre rénal, qui commence à laisser passer de grosses molécules de protéines qui ne sont normalement pas filtrées.

L'encéphalopathie diabétique se développe extrêmement lentement. Initialement, les patients se plaignent d'une sensation de «tête rassis», d'une perturbation du cycle veille-sommeil (somnolence diurne et insomnie la nuit), d'une difficulté à s'endormir et à se réveiller, d'une mémoire altérée, de maux de tête fréquents, de vertiges, de troubles de la concentration.

Avec la progression, les symptômes suivants apparaissent:

  • démarche chancelante;
  • manque de coordination;
  • manque de convergence;
  • formation de réflexes pathologiques.

Pour les lésions vasculaires diabétiques caractérisées par les manifestations suivantes:

  • Douleurs constrictives, pressantes, brûlantes, de nature sténocardique derrière le sternum, irradiant sous l'omoplate, dans le bras gauche, dans la moitié gauche de la mâchoire inférieure, dans le cou, dans l'épigastrium à la hauteur d'un stress physique ou psycho-émotionnel;
  • troubles du rythme cardiaque;
  • diminution ou augmentation de la fréquence cardiaque;
  • violation de la fonction contractile du muscle cardiaque [essoufflement lors de l'exercice et (dans les cas graves) au repos, gonflement, douleur et lourdeur dans l'hypochondre droit, etc.].

L'angiopathie des vaisseaux des membres inférieurs est considérée comme l'une des complications les plus graves du diabète et se manifeste par un certain nombre de signes caractéristiques. Parmi eux se trouvent:

  • engourdissement, froideur des membres;
  • sensation de rampement;
  • l'absence ou la réduction significative de la force du pouls à l'arrière du pied;
  • douleurs musculaires, en particulier du mollet (au repos et sous charge);
  • des convulsions;
  • rareté ou perte complète de cheveux;
  • sensation de faiblesse et de douleur en marchant (d'intensité variable);
  • changements cutanés dystrophiques (sécheresse, pigmentation, coloration bleuâtre, desquamation);
  • ulcères trophiques indolores, souvent localisés aux pieds, aux chevilles.

Aux derniers stades de l'angiopathie des membres inférieurs, se forment les pieds dits diabétiques, caractérisés par une modification de la forme et de la couleur des ongles, une peau sèche des pieds avec des fissures et des cors, une déformation du premier orteil.

Diagnostics

Le diagnostic de l'angiopathie diabétique est établi à l'aide de méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales.

Les personnes atteintes de diabète de type 1 (insulino-dépendant) sont plus à risque de développer une angiopathie diabétique.

  • détermination de la concentration de glucose dans le sang;
  • analyse d'urine (protéinurie, acétonurie, glycosurie détectées);
  • test de tolérance au glucose;
  • détermination de l'azote résiduel, de l'urée, de la créatinine sanguine (indicateurs d'insuffisance rénale);
  • détermination du taux de filtration glomérulaire, GFR (le principal marqueur de la fonction rénale rénale altérée).

Méthodes de recherche instrumentales requises:

  • examen du fond d'œil;
  • Échographie du cœur, des reins;
  • ECG;
  • angiographie (si nécessaire);
  • Étude Doppler des vaisseaux des membres inférieurs, des reins;
  • imagerie par résonance magnétique ou calculée du cerveau.

Entre autres, consultation d'un ophtalmologue, d'un neurologue, d'un chirurgien vasculaire, d'un cardiologue.

Traitement

Tout d'abord, le traitement de la maladie sous-jacente à l'origine du développement de l'angiopathie, le diabète sucré, est nécessaire. En fonction du type de diabète, de la gravité des symptômes et de la présence de complications, des comprimés de médicaments hypoglycémiants ou de l'insuline sont utilisés.

La pharmacothérapie directement angiopathie multicomposant, est réalisée à l'aide des moyens suivants:

  • les angioprotecteurs;
  • médicaments antispasmodiques;
  • médicaments qui améliorent la microcirculation;
  • médicaments nootropes;
  • agents antiplaquettaires;
  • les anticoagulants;
  • échanger des stimulants;
  • médicaments hypolipidémiants;
  • les inhibiteurs d'aldose réductase; et autres

Sur demande, on prescrit aux nitrates, aux antihypertenseurs, aux diurétiques, aux médicaments réduisant la fréquence cardiaque, aux antiarythmiques, aux correcteurs des troubles de la circulation cérébrale, aux stimulants biogéniques, etc.

Complications possibles et conséquences

L'angiopathie diabétique peut entraîner des complications graves:

  • gangrène des membres inférieurs;
  • perte totale ou partielle de la vision;
  • insuffisance rénale aiguë ou chronique;
  • infarctus du myocarde;
  • accident vasculaire cérébral aigu.
À des degrés divers, des lésions vasculaires (angiopathie diabétique) sont observées chez 9 porteurs de diabète sur 10.

Prévisions

Le pronostic de l'angiopathie diabétique est conditionnellement favorable: avec un diagnostic opportun et un traitement adéquat, la progression du processus pathologique peut être considérablement ralentie ou complètement arrêtée, et la capacité de travail et l'activité sociale ne sont pas affectées dans ce cas.

Le risque de développer une lésion vasculaire est individuel et dépend directement de l'exactitude de la thérapie en cours, de l'observance du traitement par le patient et de la mise en œuvre des recommandations pour la modification du mode de vie.

Prévention

Les mesures préventives sont les suivantes:

  1. Respect obligatoire des recommandations alimentaires, régime alimentaire.
  2. Surveillance régulière de la glycémie.
  3. Examens préventifs systématiques avec une visite obligatoire chez l’oculiste, le neurologue, le cardiologue.
  4. Effectuer des efforts physiques mesurés.
  5. Cesser de fumer, abus d'alcool.
  6. Soins soigneux des membres inférieurs.

Education: supérieur, 2004 (GOU VPO "Université médicale de Kursk"), spécialité "Médecine générale", qualification "Docteur". 2008-2012 - Étudiant de troisième cycle du département de pharmacologie clinique de l'établissement d'enseignement budgétaire supérieur d'enseignement professionnel "KSMU", candidat des sciences médicales (2013, spécialité "Pharmacologie, pharmacologie clinique"). 2014-2015 - recyclage professionnel, spécialité "Management in education", FSBEI HPE "KSU".

L'information est généralisée et est fournie à titre informatif seulement. Aux premiers signes de la maladie, consultez un médecin. L'auto-traitement est dangereux pour la santé!

Au Royaume-Uni, il existe une loi selon laquelle un chirurgien peut refuser d'opérer un patient s'il fume ou est en surpoids. Une personne doit abandonner ses mauvaises habitudes et peut-être n'aura-t-elle pas besoin d'une intervention chirurgicale.

Le sang humain "traverse" les navires sous une pression énorme et, en violation de leur intégrité, est capable de tirer à une distance maximale de 10 mètres.

La clomipramine, un antidépresseur, provoque un orgasme chez 5% des patients.

Selon de nombreux scientifiques, les complexes de vitamines sont pratiquement inutiles pour l'homme.

Pendant le fonctionnement, notre cerveau dépense une quantité d'énergie égale à une ampoule de 10 watts. Ainsi, l'image d'une ampoule au-dessus de la tête au moment de l'émergence d'une pensée intéressante n'est pas si éloignée de la vérité.

Même si le cœur d’un homme ne bat pas, il peut encore vivre longtemps, comme l’a montré le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté à 4 heures après que le pêcheur se soit égaré et se soit endormi dans la neige.

Lorsque les amoureux s'embrassent, chacun d'eux perd 6,4 calories par minute, mais échange en même temps près de 300 types de bactéries.

Le médicament bien connu "Viagra" a été développé à l'origine pour le traitement de l'hypertension artérielle.

Afin de dire même les mots les plus courts et les plus simples, nous allons utiliser 72 muscles.

Les dentistes sont apparus relativement récemment. Au 19ème siècle, la tâche du simple coiffeur incombait à l'homme.

La température corporelle la plus élevée a été enregistrée chez Willie Jones (États-Unis), qui a été hospitalisé à une température de 46,5 ° C.

Si votre foie avait cessé de fonctionner, la mort serait survenue dans les 24 heures.

La plupart des femmes peuvent avoir plus de plaisir à contempler leur beau corps dans le miroir que le sexe. Alors, les femmes, luttons pour l'harmonie.

Avec des visites régulières au lit de bronzage, le risque de cancer de la peau augmente de 60%.

Nos reins sont capables de nettoyer trois litres de sang en une minute.

Il semblerait qu’est-ce qui pourrait être nouveau dans un sujet aussi banal que le traitement et la prévention de la grippe et des ARVI? Tout le monde a longtemps été connu comme étant l’ancienne méthode des «grands-mères».

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Le fond hormonal est l'un des indicateurs les plus importants de la santé du corps féminin.Contrairement au masculin, il est plutôt non statique et dépend de divers facteurs.

Les patients diabétiques peuvent piquer l'insuline avant ou après les repas tout au long de leur vie. Il est donc important d'apprendre à le faire correctement et sans douleur.

Synonymes: indice de résistance à l'insuline; résistance à l'insuline, modèle d'évaluation de l'homéostasie de la résistance à l'insuline; HOMA-IR; résistance à l'insuline.