Principal / Hypoplasie

Qu'est-ce qu'un test avec la dexaméthasone?

Le test avec la dexaméthasone est nécessaire pour identifier les niveaux élevés de cortisol dans le sang humain. Peu de gens savent que la dexaméthasone est une hormone produite par le cortex surrénalien. Il convient de noter que c’est la plus forte et la plus puissante parmi elles.

Ce test vous permet également d’identifier divers troubles hormonaux et d’établir la principale raison pour laquelle le cycle menstruel peut être perturbé chez le beau sexe. En outre, le test à la dexaméthasone permet d’identifier les troubles pathologiques de la région génitale féminine et d’identifier clairement les causes de l’apparition de caractéristiques qui, par nature, ne sont inhérentes qu’aux représentants de la moitié forte de l’humanité.

Le test à la dexaméthasone est attribué aux patients présentant un niveau accru de production d'hormones mâles. Seule une telle procédure peut identifier la source de la violation et établir sa nature. Il a été scientifiquement prouvé que les tests hormonaux sont les procédures de diagnostic les plus efficaces et les plus précises. C'est pourquoi, à la moindre défaillance hormonale, toute femme devrait contacter immédiatement un établissement médical et prendre rendez-vous avec un spécialiste. Seul le médecin après les résultats de l'examen pertinent pourra prescrire au patient l'échantillon nécessaire.

Comment et pour quel test est effectué

Comme mentionné précédemment, le test avec la dexaméthasone est prescrit uniquement aux patients pour lesquels il est nécessaire d'identifier la cause principale de la manifestation de signes masculins, tels que la testostérone. En règle générale, ces signes sont dus à une production excessive d'hormones mâles dans le corps de la femme. Il convient de noter que, selon la dose de l'échantillon, il peut être:

  • Le test de petite dexaméthasone peut être effectué dans une institution médicale spécialisée selon deux méthodes: classique et abrégée. La première méthode consiste à prendre du sang le premier jour à huit heures du matin, ce qui est nécessaire pour déterminer le niveau de cortisol. Ensuite, au cours des deux prochains jours, le patient doit prendre un comprimé de dexaméthasone toutes les six heures. Le troisième jour à huit heures du matin, une analyse répétée est effectuée. C'est une méthode assez sensible, car son résultat est 97-100%. La deuxième méthode - le premier jour à huit heures du matin, le patient prend également du sang pour déterminer le niveau de cortisol libre. Le même jour, à onze heures du soir, le patient doit prendre deux comprimés de dexaméthasone à la fois et, le lendemain, repasser les tests. La sensibilité de cette méthode sera légèrement inférieure et sera d’environ 95%. Toutefois, vous pourrez obtenir un résultat plus rapidement. En ce qui concerne les résultats, leur interprétation sera la même pour les deux options. Ainsi, par exemple, si, selon les résultats de l’étude, le cortisol a chuté de moitié, l’échantillon est positif;
  • Grand test à la dexaméthasone - désigné par un spécialiste, à condition que le test de petite taille ait donné un résultat négatif. Dans ce cas, une grande dose de dexaméthasone est utilisée pendant l’étude. Pour réaliser un tel test, deux méthodes sont également utilisées: la méthode classique et la méthode abrégée. La première méthode ne diffère pratiquement pas de celle utilisée pour un petit test à la dexaméthasone, la seule différence est dans le nombre de comprimés - le patient prend quatre pièces toutes les six heures, après quoi il effectue à nouveau des tests. Une version abrégée d'un grand test à la dexaméthasone implique la prise de seize comprimés à la fois. Les échantillons sont interprétés de la même manière, quelle que soit la méthode. Si l'étude révèle une diminution de cinquante pour cent du cortisol par rapport au niveau initial, l'échantillon sera considéré comme positif. Si aucun changement n'est noté, l'échantillon sera considéré comme négatif.

Les différences entre ces échantillons ne se situent pas seulement dans le dosage, mais aussi dans le processus même. Un petit échantillon, ou aussi court échantillon, permet aux spécialistes de distinguer l'hypercorticisme exogène de l'endogène. En règle générale, exogène - est l'absorption trop importante de divers médicaments et une augmentation des niveaux normaux de cortisol.

Cette hormone peut augmenter dans le corps humain au cours de l'obésité, de la consommation excessive de boissons alcoolisées, du diabète et de la grossesse. Habituellement, lorsque la cause fondamentale est éliminée, l'hormone revient à la normale et ne dérange plus la personne.

Étapes préparatoires

Aucune préparation spéciale du patient n'est nécessaire pour déterminer le niveau de l'hormone dans le sang. Les experts recommandent à leurs patients, la veille de l'étude, de refuser de prendre des analgésiques. Le test à la dexaméthasone implique que le médicament soit pris conformément au programme, qui ne peut en principe être prescrit que par le médecin traitant.

En outre, le spécialiste doit contrôler strictement le respect du dosage et des intervalles de temps prescrits. Par conséquent, expérimenter avec le dosage et enfreindre les règles dans tous les cas ne fonctionnera pas. La prescription non autorisée du médicament ne mènera à rien de bon, le patient devrait comprendre cela.

Il n'est pas nécessaire d'observer un régime avant de faire un don de sang et de détecter des taux d'hormones. La seule restriction est qu'il est déconseillé de manger de la nourriture et de boire de l'eau environ dix heures avant le test. De plus, n'oubliez pas d'informer le médecin de tous les médicaments que vous prenez actuellement - c'est très important, car beaucoup d'entre eux peuvent avoir un impact direct sur les résultats du test.

Sinon, vous devrez passer le test à nouveau. Il est probable qu'après l'annonce de ces médicaments, le médecin décide d'interdire certains d'entre eux afin d'obtenir le résultat le plus correct possible. Si le test est effectué pendant la nuit, le patient sera averti qu'il devra passer la nuit dans un centre médical.

Les échantillons hormonaux vous permettent d'obtenir les résultats les plus précis pouvant indiquer une violation particulière associée à la production normale de l'hormone. Grâce à un tel test, les maladies ou anomalies suivantes peuvent être détectées par un spécialiste:

  • Tumeur surrénale;
  • Tumeur ovarienne;
  • Hyperplasie surrénalienne;
  • Kyste;
  • Tumeur hypophysaire;
  • Ovaire de chorionépithéliome.

En fait, il ne s'agit pas d'une liste complète des maladies pouvant être identifiées à la suite de cette étude. Il convient également de noter que le test à la dexaméthasone est tout simplement irremplaçable si un spécialiste doit confirmer la présence du syndrome de Cushing et de l'hypercortisolémie. De telles études sont souvent pratiquées par des spécialistes du domaine de la gynécologie. Grâce à elles, il devient possible d'identifier même les déviations les plus subtiles dans la sécrétion d'une hormone.

Selon les résultats, un spécialiste peut déterminer la cause de l'absence du cycle menstruel, de la production excessive d'hormones mâles, de l'infertilité et de diverses tumeurs. Toutes les procédures sont absolument sans douleur et ne causent aucun inconfort, alors n’ayez pas peur.

Que peut empêcher le test

Certaines raisons peuvent affecter les résultats du test, telles que la grossesse, l'obésité, le diabète, une perte de poids importante, l'abandon soudain de l'abus d'alcool, un métabolisme rapide et des blessures graves.

En règle générale, lorsqu'il trouve de telles raisons, le spécialiste décide d'annuler l'étude. Le patient doit comprendre que, dans ce cas, le fait que le niveau correct de l'hormone ne fonctionne pas n'a aucun sens. Il est possible que le patient se voit proposer une autre option, mais notez qu'il ne donnera pas les résultats les plus précis et les plus efficaces.

De nombreux patients prescrits par un spécialiste pour un test du niveau d'hormone appelé cortisol se demandent quelles pourraient être les complications ou les risques après la procédure. Aucune complication majeure n'a été notée. Le risque possible ne peut être associé qu'à la procédure de prélèvement sanguin dans une veine, ce qui entraîne une petite ecchymose au site de ponction.

Dans certains cas, une inflammation de la veine a été observée, mais des compresses chaudes, appliquées plusieurs fois par jour sur le bras, soulagent rapidement les patients de tels incidents. En outre, si au moment du test, vous prenez ou prenez des médicaments qui contribuent à l’éclaircissement du sang, un léger saignement est susceptible de se produire sur le site de ponction.

N'oubliez pas que si vous détectez des anomalies hormonales, vous n'avez pas besoin de différer la visite chez le médecin indéfiniment, ne soyez pas paresseux, mais faites immédiatement appel à une aide qualifiée. Ce n’est pas à vous de résoudre vous-même de tels problèmes, sinon tout risque de devenir beaucoup plus grave. Détecter et éliminer toute maladie au stade initial est beaucoup plus facile que plus tard. En outre, la procédure de détection du niveau d’une hormone appelée cortisol est assez simple, indolore et ne prend pas beaucoup de temps.

Diagnostic et traitement du syndrome d'Itsenko Cushing

Le cortisol élevé parle de pathologie dans le système des hypothalamus, de l'hypophyse et des glandes surrénales. Le syndrome de Itsenko Cushing est l’une des maladies responsables de la concentration élevée de cortisol.

Identifier la véritable cause de l'élévation du cortisol pose certaines difficultés, car outre les maladies surrénaliennes et hypophysaires associées à l'hypothalamus, une augmentation des taux sanguins de cortisol peut être observée en tant que symptôme secondaire dans les cas suivants:

  1. L'obésité.
  2. La grossesse
  3. Syndrome diencephalique.
  4. Le diabète.
  5. Dommages au foie.
  6. Alcoolisme

J'en ai déjà parlé dans mon article «Aaaa! Augmentation de l'hormone cortisol! Pourquoi?! », Où elle a décrit diverses maladies associées à une augmentation du cortisol. Je vous recommande de le lire en premier.

Pour distinguer le syndrome de Itsenko Cushing des autres causes d'augmentation du cortisol, il est nécessaire de réaliser certains tests et analyses, ainsi que de recourir à des méthodes de diagnostic informatiques. Lisez tout dans l'ordre ci-dessous.

Comment savoir pourquoi le cortisol est élevé?

En cas de suspicion de syndrome de Cushing, sur la base de l'examen et des plaintes du patient, tout d'abord, le niveau de base de cortisol et d'ACTH (hormone adrénocorticotrope de la glande pituitaire) dans le sang a été déterminé. Mais récemment, la définition de ces indicateurs est considérée comme non informative, car de nombreux facteurs faussent les chiffres réels. Mais vous pouvez toujours rencontrer des personnes assignées à ces tests, alors je leur cite les taux d'indicateurs.

Le taux de cortisol selon la méthode de RIA:

  • le matin 250-750 nmol / l
  • le soir 55-350 nmol / l

Le taux d'ACTH selon la méthode de RIA - 10-50 pg / ml

Des niveaux élevés de cortisol nous renseignent sur la présence d'hypercortisolisme, mais ne parlent pas de la cause qui l'a provoqué. En partie, la définition de l'ACTH nous aidera à cet égard. Si l'ACTH est faible, une maladie des glandes surrénales ou une surdose de glucocorticoïdes peuvent être suggérées. Si l'ACTH est élevé, alors l'idée d'une maladie de l'hypophyse ou des glandes surrénales vient.

Mais parfois, les résultats de la détermination de l'ACTH et du cortisol sont ambigus, voire même dans la plage normale. À cet égard, il a été décidé d'utiliser la définition de l'excrétion quotidienne de cortisol libre dans l'urine comme étude de dépistage (comme je l'ai écrit ci-dessus).

Le taux d'excrétion quotidienne de cortisol libre dans l'urine est de 30 à 100 mg / jour.

Tests de dexaméthasone

Afin de déterminer avec précision la source de la synthèse des hormones, effectuez des tests de stimulation. Dans notre cas, ce sont des échantillons contenant de la dexaméthasone. Il existe deux tests de dexaméthasone: petit et grand. Comment les conduire et les interpréter, vous pouvez trouver dans mon article «Échantillons de Dexaméthasone dans l'hypercotoxicité».

L’essence de l’échantillon est la suivante: normalement, la dexaméthasone, lorsqu’elle est injectée, supprime l’action des glandes surrénales et si une augmentation du cortisol est causée par une tumeur autonome, cette suppression ne se produira pas. En effet, la tumeur surrénale fonctionne de manière autonome et aucun effet ne réduit la sécrétion de cortisol.

Le test de la dexaméthasone de petite taille est effectué comme suit: le matin, à 8-9 h, est déterminé par le niveau de base de cortisol dans le sang. A 24 heures (le soir) du même jour, on prend 1 mg de dexaméthasone. Le lendemain, entre 8 et 9 heures, le taux de cortisol dans le sang est à nouveau déterminé.

Normalement et en cas de surdosage de glucocorticoïdes, ainsi que dans l'hypercorticisme fonctionnel, le taux de cortisol est réduit de plus de 2 fois.

Si le cortisol élevé persiste, cela signifie qu'il existe une éducation qui synthétise le cortisol par elle-même. Ce peut être:

  • Adénome de l'hypophyse (maladie de Itsenko Cushing).
  • Corticostérone surrénalienne (syndrome de Itsenko Cushing).
  • Syndrome ectopique d’ACTH. Lisez à propos de ce syndrome dans cet article.

Un test de grande ampleur sur la dexaméthasone permet de distinguer ces maladies. Contrairement au petit test, prenez 8 mg de dexaméthasone dans un grand test de dexaméthasone.

Dans la maladie d'Itsenko Cushing, les taux de cortisol diminuent de plus de 50% par rapport à la valeur initiale, et il n'y a pas de diminution des corticostéroïdes surrénaliens ni de la sécrétion ectopique d'ACTH.

Les tests de dexaméthasone indiqués sont des versions abrégées des échantillons classiques.

Pour savoir où la source de l'augmentation de la sécrétion de cortisol est également utilisée des méthodes de recherche instrumentales. On entend par là une IRM de la tête pour détecter la pathologie de l'hypophyse, ainsi que pour détecter une tumeur de la glande surrénale, une tomodensitométrie et une IRM des glandes surrénales.

Pour identifier les complications de l'exposition au cortisol élevé avec le syndrome de Itsenko Cushing, on procède comme suit:

  • Rayon X de la colonne vertébrale pour les fractures et les signes d'ostéoprose.
  • L'étude des électrolytes sanguins (K, Na, Cl).
  • Tests de diagnostic pour la détection ou la réfutation du diabète sucré stéroïdien.

Méthodes de traitement

Si une augmentation de cortisol est causée par une tumeur des glandes surrénales, il s'agit d'une indication directe de la suppression de cette glande surrénale. Mais la récupération de la deuxième glande surrénale ne se produit que dans 80% des cas. Par conséquent, il peut être nécessaire de prescrire des médicaments pour la thérapie de remplacement - glucocorticoïdes et minéralocorticoïdes.

En tant que traitement supplémentaire, il peut être nécessaire de prescrire des médicaments pour abaisser la tension artérielle, traiter l'ostéoporose, les médicaments hypoglycémiques et les médicaments à base de potassium.

Prévisions

Si le syndrome de Cushing n'est pas traité, la mortalité dans les cinq premières années suivant l'apparition de la maladie est de 30 à 50%. Le pronostic est plus favorable lorsque le cortisol augmente en raison de tumeurs bénignes de la surrénale. Si la tumeur est maligne, le taux de survie dans les 5 ans peut atteindre 20-25%, l’espérance de vie moyenne est de 14 mois.

Test du cortisol avec la dexaméthasone

Publié par: Sergey · 16 février 2017

Une augmentation du taux de cortisol dans le sang indique la présence dans le corps des systèmes pathologiques de l'hypothalamus - glandes surrénales - hypophyse.

Malgré l’introduction de nouvelles méthodes de recherche en laboratoire, l’identification de la cause réelle de taux élevés de cortisol pose certaines difficultés aux médecins car, outre les maladies des glandes surrénales, de l’hypophyse et de l’hypothalamus, une augmentation du taux d’hormones dans le sang peut être un signe secondaire de symptômes, tels que

- diabète, etc.

Pour identifier la véritable cause de l'augmentation du cortisol et distinguer la maladie / le syndrome de Itsenko-Cushing des autres maladies, le médecin prescrit des tests spéciaux et des tests pour le patient.

Une maladie aussi grave nécessite un diagnostic précis et la prescription du traitement le plus précoce, mais l'analyse du sérum sanguin pour le cortisol n'a pas toujours été livrée sans équivoque, le résultat de l'étude ayant été facilement soumis à diverses distorsions.

Afin de déterminer avec précision l'origine de la synthèse des hormones, des tests de stimulation ou de la dexaméthasone sont effectués: grands et petits.

Aux valeurs normales, la dexaméthasone, lorsqu'elle est injectée, inhibe le travail des glandes surrénales et si des taux élevés de cortisol sont causés par une tumeur autonome, une telle dépression ne se produira pas. Ceci suggère que la tumeur surrénale se développe complètement de manière autonome et qu'aucun effet ne peut entraîner une diminution de la sécrétion de cortisol.

Un test du cortisol petit et grand avec la dexaméthasone est effectué au CMD du Center for Molecular Diagnostics. Consultez votre médecin et préparez-vous soigneusement pour l'étude!

Un petit test à la dexaméthasone est effectué le matin de 8h à 9h et détermine le taux de cortisol dans le sang. À midi la nuit, on prend 1 mg de dexaméthasone. Le lendemain matin, de 8 à 9 heures du matin, le niveau de cortisol dans le sang est à nouveau déterminé.

Un grand test à la dexaméthasone est prescrit pour l’installation d’une maladie particulière. Ici, contrairement au petit test à la dexaméthasone, 8 mg de dexaméthasone sont pris.

En présence du syndrome / maladie d’Itsenko-Cushing, on observe une diminution de plus de 50% de la concentration de cortisol et il n’ya pas de diminution du niveau de l’hormone en cas de corticostéroïdes surrénaliens ou de sécrétion ectopique d’ACTH.

Dexamethasone Assay: Quand attribuer et comment analyser

La dexaméthasone est un corticostéroïde puissant utilisé pour supprimer les réactions inflammatoires. Cette substance affecte le système spécifique du corps humain. Il contrôle la réponse aux situations stressantes et, dans la terminologie médicale, il est appelé GGN (hypothalamo-hypophyso-surrénalien). Pour étudier son fonctionnement, un échantillon de dexaméthasone est prescrit.

Quand il est nécessaire de tester avec la dexaméthasone

Le test avec la dexaméthasone est très utilisé dans la pratique médicale. Cette méthode de recherche est utilisée pour diagnostiquer les processus pathologiques dans divers systèmes corporels.

  • Cette analyse vous permet d'identifier la moindre violation de la production d'hormone de stress ou de cortisol au stade initial et d'établir les causes d'un dysfonctionnement surrénalien.
  • Les résultats de l'étude sont nécessaires à la différenciation des maladies endocrinologiques et à la détection de néoplasmes d'étiologies variées.
  • Souvent, le test est prescrit pour les troubles affectifs. Il vous permet d’établir l’intégrité de la HPA.
  • En gynécologie, un tel examen est réalisé avec la manifestation de signes évidents d'hyperandrogénie et d'infertilité.
  • Les psychiatres en exercice utilisent le test à la dexaméthasone pour détecter la dépression endogène.

Un échantillon de dexaméthasone est prescrit pour les affections pathologiques causées par une altération des niveaux de cortisol. Ils apparaissent comme:

  • Obésité dysplasique
  • Myasthénie
  • L'ostéoporose
  • L'hypertension
  • Hirsutisme chez les femmes
  • Troubles menstruels
  • Muguet chronique
  • L'aménorrhée
  • Urolithiase
  • Pyélonéphrite chronique
  • Libido réduite chez les hommes et les femmes
  • Dysfonction érectile
  • Stries cramoisies sur l'abdomen de plus de 1 cm de large
  • Ulcères trophiques et lésions cutanées pustuleuses
  • Dégradation Immunitaire
  • Troubles de la sensibilité à l'insuline
  • Fatigue chronique
  • Fatigue
  • Troubles dépressifs
  • Perturbation du sommeil
  • L'apparition systématique de l'état euphorique

En outre, le test à la dexaméthasone peut être motivé par une cicatrisation lente des plaies et des égratignures mineures, l’apparition sans cause de contusions sur le corps et des sautes soudaines de poids.

Les signes d'un déséquilibre du cortisol dans le corps apparaissent seuls ou en combinaison.

Assigné à un test avec un gynécologue, endocrinologue ou urologue de la dexaméthasone. Il est généralement recommandé de réussir l'examen lors d'un examen complexe après un examen physique.

Comment passer l'analyse: recommandations du médecin pour la préparation préalable

Pour la recherche utilisé le sang veineux. L'échantillonnage du biomatériau est effectué dans des laboratoires médicaux spécialisés ou à l'état stationnaire dans un établissement médical.

Pour réduire le pourcentage d'erreur du résultat, il est nécessaire de suivre la technique de manipulation:

  • Le prélèvement sanguin dans une veine est effectué le matin ou à une heure spécifiée par le médecin.
  • Le biomatériau est placé dans un tube stérile.
  • Pour la conservation du sang, il est permis d'utiliser des tubes stériles avec gel

Il est important que toutes les règles de stérilité soient respectées dans le laboratoire. Le personnel médical doit utiliser des fournitures jetables et des gants stériles.

Pour s'assurer que les résultats du test sont aussi corrects que possible, les médecins recommandent une formation préalable. Pour cela, vous avez besoin de:

  • Sang sur un estomac vide
  • Pendant 8-10 heures, ne mangez pas d'aliments gras lourds
  • 12 heures pour limiter la charge émotionnelle
  • 2 jours avant l'accouchement, arrêtez l'hormonothérapie
  • Pour 1-2 limiter l'activité physique et ne pas aller à la gym
  • 2-3 heures avant que la clôture ne fume pas
  • Nuit arrêter de boire de l'alcool et des médicaments contre la douleur

Le don de sang est effectué dans un état calme. Pour ce faire, avant que la manipulation doit s'asseoir ou se coucher pendant 15-20 minutes.

Les facteurs suivants peuvent fausser les résultats de l'analyse:

  • Utilisation à long terme de médicaments puissants
  • L'abus d'alcool
  • Médicament hormonal
  • L'obésité
  • Diabète de tout type
  • Syndrome diencephalique
  • Hépatite chronique
  • La grossesse

Si un ou plusieurs facteurs sont présents, l'état est corrigé avant le test et le test peut être planifié pour le dexaméthasone à plusieurs reprises.

Test avec dexaméthasone: protocole et décodage

Pour le diagnostic de pathologie utilisé deux principaux types d'échantillons pour la dexaméthasone:

Chaque type de test est effectué de plusieurs manières. Dans le diagnostic, il y a une utilisation fréquente:

Protocole de test classique mineur avec la dexaméthasone:

  • Le premier jour, le matin à 8 heures, du sang est prélevé pour déterminer le niveau initial de cortisol.
  • Pendant deux jours, toutes les 6 heures, le dexaméthasone est pris par voie orale en comprimés de 0,5 M. Une dose unique - 1 pc.
  • Le troisième jour à 8 heures du matin, du sang est prélevé pour déterminer la concentration de cortisol.
  • La précision de la méthode entre 98 et 99%.
  • Avec la version courte à 8h00, un test sanguin pour le cortisol de base est pris. Le même jour, à 23 heures, deux comprimés de 0,5 mg de dexaméthasone sont pris par voie orale. Le lendemain matin, on redonne du sang pour la concentration de cortisol.
  • La précision de cette méthode est de 95 à 96%.
  • Les indicateurs de décodage sont les mêmes pour les deux options. Si le niveau de cortisol après la dexaméthasone est réduit de moitié, cela est considéré comme normal ou est un signe d'hypercorticisme fonctionnel. Avec de tels indicateurs, l’échantillon est défini comme positif.
  • Un échantillon négatif est considéré s'il n'y a pas de changement dans le niveau de cortisone ou s'il est augmenté. Ce résultat est un signe d'hypercortisolisme endogène.
  • Un grand échantillon avec dexaméthasone est réalisé avec un résultat négatif petit. Avec cette analyse, la maladie et le syndrome d'Itsenko Cushing sont différenciés.

Dans la méthode classique, lors de la réalisation de ce test, une certaine séquence est observée:

  • Le premier jour à 8 heures du matin, du sang est prélevé pour déterminer le niveau initial de cortisol.
  • Pendant deux jours, toutes les 6 heures, 4 comprimés de dexaméthasone sont pris à raison de 0,5 mg. Dose unique 2 mg.
  • Le troisième jour, le matin à 8 heures, le test de niveau de cortisol est à nouveau effectué.
  • La précision du test n'est pas inférieure à 98%.
  • Dans la méthode courte, le premier jour de la matinée à 8 heures, un test sanguin est effectué pour le cortisol basique. À 23 heures, 8 mg de dexaméthasone sont utilisés. Ce sont 16 comprimés à 0,5 mg. À 8h00, le sang est à nouveau administré pour la concentration de cortisol.
  • La sensibilité du test est à 96%.

Décodage de deux manières:

La réduction de moitié et plus de la concentration de cortisol libre est considérée comme un signe de la maladie de Itsenko Cushing. Dans ce cas, le test est considéré comme positif. Si les indicateurs ne changent pas, l'échantillon est défini comme négatif.

En regardant la vidéo, vous en apprendrez davantage sur les allergies alimentaires.

Le test à la dexaméthasone est un test disponible qui vous permet de détecter les changements dans les niveaux de cortisol à un stade précoce. Cela permettra aux médecins de poser rapidement un diagnostic précis et de trouver la méthode thérapeutique la plus efficace.

Qui et comment est le test à la dexaméthasone

Le test à la dexaméthasone est utilisé dans la détection de l'hypercortisolisme (niveaux élevés de cortisol dans le sang). Dans cet article, vous apprendrez quand et comment le test à la dexaméthasone est effectué.

La dexaméthasone est une hormone du cortex surrénalien, le glucocorticoïde, et le plus puissant des deux. Normalement, lorsque de grandes doses de cette hormone sont administrées sous forme de médicament, les glandes surrénales produisent leurs propres hormones, en particulier le cortisol nous intéresse. Quelles autres hormones produisent les glandes surrénales et quelle fonction elles remplissent, lisez l'article "Hormones de sauvetage".

Les doses élevées incluent les doses non physiologiques du médicament, c’est-à-dire celles qui dépassent la dose de remplacement plusieurs fois. Cette réponse à la dexaméthasone dépend de la dose, c’est-à-dire de la dose administrée. Il est basé sur ces différentes versions du test à la dexaméthasone.

Comment se déroule le test à la dexaméthasone?

Le test dépendant de la dose de dexaméthasone peut être:

  1. Panne mineure de dexaméthasone.
  2. Importante panne de dexaméthasone.

Petit test à la dexaméthasone

Le petit test à la dexaméthasone permet de distinguer l’hypercorticisme exogène de l’endogène.

À l'hypercorticisme exogène comprennent:

  • Consommation excessive de glucocorticoïdes pour diverses maladies
  • Augmentation du taux de cortisol
  1. l'obésité
  2. alcoolisme
  3. le diabète
  4. syndrome diencephalique
  5. hépatite chronique et cirrhose
  6. de la grossesse

Une telle augmentation du cortisol dans le sang (à l'exception d'un excès de médicaments) est également appelée hypercortisolisme fonctionnel. Les niveaux de cortisol diminuent lorsque la cause est éliminée.

Un petit test à la dexaméthasone est effectué comme suit. Il existe plusieurs options pour le test: le classique et raccourci.

L'option classique.

Le premier jour à 8 heures, du sang est prélevé pour déterminer le niveau initial de cortisol. Ensuite, dans les 48 heures, 0,5 mg (1 tab.) De dexaméthasone est pris toutes les 6 heures. Le troisième jour du matin à 8h00, le niveau de cortisol libre est à nouveau déterminé. La sensibilité de la méthode est 97-100%.

Une version raccourcie.

Le premier jour à 8h00 - collecte de sang jusqu'au niveau initial de cortisol libre. Le même jour, à 23 heures, le patient prend 1 mg (2 comprimés) de dexaméthasone. Le deuxième jour de la matinée à 8h00 - ré-échantillonnage de sang pour déterminer le cortisol libre. La sensibilité de la méthode est légèrement inférieure - 95%.

Interprétation des résultats.

L'interprétation des résultats est la même pour les deux options. Normalement et avec l'hypercorticisme fonctionnel, le niveau de cortisol diminue de plus de 2 fois. Dans ce cas, l'échantillon est considéré comme positif.

En cas d'hypercorticisme endogène, l'échantillon est négatif, car il existe des foyers de sécrétion autonome d'hormones qui ne sont pas affectés par la dexaméthasone administrée à cette dose.

Grand test à la dexaméthasone

Lorsqu'une cause endogène de taux élevés de cortisol dans le sang est établie, c'est-à-dire que le petit échantillon était négatif, un test de grande ampleur à la dexaméthasone est effectué. Ce test permettra de distinguer une maladie du syndrome de Itsenko Cushing. En savoir plus sur ce syndrome dans cet article. Une grande dose de dexaméthasone est déjà utilisée. Cet échantillon a également 2 options: classique et raccourci.

L'option classique.

Le premier jour à 8h00, le niveau initial de cortisol libre dans le sang est déterminé. Ensuite, dans les 48 heures, 2 mg (4 comprimés) de dexaméthasone sont pris toutes les 6 heures. Le troisième jour à 8 heures, deuxième prélèvement sanguin pour le cortisol gratuit.

Une version raccourcie.

Le premier jour à 8h00 - également la collecte de sang et la détermination du niveau initial de cortisol libre. À 23h00 le même jour, le patient prend 8 mg (16 comprimés) de dexaméthasone. Le deuxième jour à 8h00 - ré-échantillonnage de sang pour le cortisol libre.

Interprétation des résultats.

L'interprétation de l'échantillon est la même dans les deux cas.

Lors de l'administration d'une dose importante de dexaméthasone dans la maladie d'Itsenko Cushing, le niveau de cortisol libre diminue de 50% ou plus par rapport au taux initial. L'échantillon est considéré comme positif. À propos de la maladie de Itsenko Cushing, lisez cet article.

Avec les formes surrénaliennes d'Itsenko Cushing, ainsi qu'avec l'ACTH ectopique, il n'y a pas de réduction du syndrome et le test reste négatif.

Ainsi, le test à la dexaméthasone est un excellent outil pour le diagnostic des maladies associées aux symptômes de l'hypercorticisme.

Avec endurance et endocrinologie Dilyara Lebedeva

L'étude du petit test à la dexaméthasone - à quoi ça sert?

Petit test à la dexaméthasone - étude menée pour identifier les niveaux élevés de cortisol dans le sang. La dexaméthasone est une hormone importante synthétisée par le cortex surrénalien.

Cette étude permet de détecter la présence de troubles hormonaux, de déterminer sa cause. En outre, le test permet d’identifier les raisons pour lesquelles les femmes ont commencé à produire des hormones mâles et ne présente que des signes inhérents au sexe plus fort.

Des indications

Le cortisol est une hormone dont la tâche principale est de fournir de l'énergie au corps grâce à la production de glucose. Afin de toujours avoir la quantité de glucose nécessaire dans le corps, le cortisol synthétise les acides gras des graisses et de ces dernières, le glucose lui-même. Le pic d'activité du cortisol correspond à la période du matin. À cette heure de la journée, une personne ressent une poussée de force et de vitalité.

Les indications pour faire appel à un spécialiste et effectuer un test à la dexaméthasone sont les symptômes suivants:

  1. L'obésité. En surpoids, on trouve des dépôts graisseux au niveau des épaules, de l’abdomen, du visage, du dos et des glandes mammaires. Le visage acquiert une forme de lune, les joues sont constamment rouges. La quantité minimale de graisse corporelle est notée dans la région du pied.
  2. L'apparition sur la peau de bandes prononcées de rouge ou de rose.
  3. Augmentation du niveau de végétation chez les femmes, cheveux épais et foncés en grande quantité dans les bras, la poitrine, le visage - moustache et barbe.
  4. Le développement de l'ostéoporose.
  5. Hypertension artérielle.
  6. Le diabète.
  7. Immunité réduite. Les gens souffrent souvent de rhumes et de maladies virales, surtout en automne et en hiver. Le développement de l'otite moyenne chronique, maux de gorge, bronchite.
  8. Urolithiase.
  9. Troubles du sommeil, changements d'humeur fréquents sans raison, attention distraite, diminution des performances.

Si vous avez des antécédents de plusieurs des symptômes ci-dessus, la réalisation de l’échantillon constitue l’étape principale du diagnostic.

Vous apprendrez le traitement des glandes surrénales à l'aide de remèdes populaires ici.

En savoir plus sur le système de reproduction féminin ici.

Préparation à l'analyse

Il existe deux types d'échantillons: les échantillons de dexaméthasone de grande taille et ceux de dexaméthasone, en fonction de la quantité de drogue injectée. Pour les échantillons des deux variétés, il n'y a pas de formation spéciale.

Mais si le patient prend les médicaments suivants:

  • Anticonvulsivant;
  • Les barbituriques;
  • Médicaments contenant de la rifampicine.

puis 24 heures avant la procédure, vous devez cesser de les prendre.

La méthodologie

Il existe deux méthodes de recherche:

Dans la méthode classique, à 8 heures du matin, on prélève du sang pour identifier le niveau initial de l'hormone dans le sang. Dans les prochaines 48 heures, on prend de la dexaméthasone, 1 comprimé (0,5 mg) toutes les 6 heures.

Le troisième jour à 8h00, un nouveau prélèvement de sang est effectué pour déterminer le cortisol libre. La méthode classique a une sensibilité de 97-100%.

La deuxième option implique le matin le moment du don de sang afin d'identifier l'indicateur initial de l'hormone. Après 15 heures, le patient prend 2 comprimés (1 mg) de dexaméthasone. Le lendemain, à 8 heures, le sang est à nouveau prélevé. Cette méthode a une sensibilité plus faible, comparée à la classique, environ 90-95%.

L'urine est également un produit biologique pouvant être utilisé pour des tests. Le soir du premier jour, l'urine est collectée quotidiennement.

Résultats de décodage

Les échantillons de petites et grandes échantillons de dexaméthasone ont une interprétation identique des résultats. Si les résultats d'une analyse de sang ou d'urine indiquent que le cortisol a plus que doublé, cela signifie que l'indicateur est normal et que le test à la dexaméthasone est positif.

Si l'analyse est négative, il y a des foyers de sécrétion de cortisol dans le corps qui ne sont pas affectés par la dexaméthasone dans la posologie administrée.

Le cortisol est une hormone dont la norme ne dépend pas du sexe ou de l'âge. Chez les enfants (moins de 16 ans), le taux normal de cortisol est de 90 à 580 nanomoles / litre de sang. Chez l’adulte, 138 à 635 nanomoles / litre est un indicateur normal.

Pendant la grossesse, le taux de cortisol dans le sang augmente en moyenne de 3,5 à 4 fois, ce qui est normal pour l'organisme. Après la naissance, ce chiffre diminue progressivement pour revenir à la normale. Le moment de la journée affecte l'index hormonal. La valeur maximale est matin, mais le soir, le cortisol atteint sa limite minimale. Par conséquent, le test à la dexaméthasone n'a lieu que dans la matinée.

Méthodes alternatives

Comme méthode alternative, nous utilisons aujourd'hui le test avec desmopressinom. Outre le dosage de la cortisone dans le sang, cette substance peut révéler la présence de diabète insipide. 24 heures avant le test, le patient ne doit pas prendre de barbituriques ni manger des boissons pouvant entraîner une augmentation de la pression artérielle.

Un test avec la desmopressine est effectué sur l'urine. Le matin du premier jour, le patient prend de la desmopressine, dans un volume de 0,1 mg. La première urine est recueillie après 2 heures, répétée après 4 heures.

Dans le premier cas, il est possible de diagnostiquer le diabète insipide central et le taux de cortisone est beaucoup plus élevé que la normale. Un échantillon négatif indique un indicateur normal de cortisol dans le sang et, éventuellement, la présence d'une forme néphrogénique de diabète non sucré.

Un test avec la desmopressine peut déclencher une augmentation de la pression artérielle et une augmentation du taux de glucose sanguin dans le diabète sucré. Le test du petit dexaméthasone en endocrinologie est une analyse importante et assez commune, qui permet en peu de temps d’identifier les troubles hormonaux associés à la production de cortisone.

Lisez à propos des symptômes des ovaires congelés dans cet article.

Le cortisol est une hormone qui donne à la personne de l’énergie, de la force pour travailler, mais c’est aussi une hormone du stress. Dans toutes les situations stressantes, le corps a besoin de glucose, en quantités assez importantes.

Pendant cette période, le cortisol commence à être produit plusieurs fois plus rapidement par le corps et à synthétiser le glucose afin de minimiser les risques d'une situation stressante pour une personne. Mais si le cortisol est en quantité excessive dans le corps sans aucun stress, il commence alors à tout décomposer en glucose, y compris les protéines.

La protéine est le matériau principal qui compose les organes internes d'une personne. Par conséquent, si vous ne commencez pas le traitement, les tissus des organes internes risquent de souffrir et des réactions auto-immunes commencent. Un test à la dexaméthasone (dans certains cas, une alternative à une autre substance sur recommandation d'un endocrinologue) est réalisé en quelques jours, selon les résultats du médecin et le patient reçoit les résultats les plus précis qui vous permettent de développer éventuellement un programme de traitement supplémentaire.

Comment les tests de dexaméthasone de grande taille et de petite taille sont-ils effectués?

Les tests de dexaméthasone de grande taille et de petite taille sont un outil de diagnostic important utilisé par les endocrinologues. Ces tests fonctionnels vous permettent de déterminer la présence d'une production excessive de cortisol, ainsi que la cause estimée de ce phénomène. Ils sont nécessaires car l'analyse de la détermination du niveau de base du cortisol est une étude non informative. Pour effectuer des tests et obtenir des résultats fiables, vous devez respecter un certain nombre d'exigences spécifiques.

Petit ce test est appelé en raison de la faible dose du médicament utilisé dans sa conduite. Pour le moment, une modification de cette méthode, appelée test suppressif nocturne avec Dexaméthasone, est en cours d’application. Ce test montre la présence d'une production accrue de cortisol et est utilisé pour identifier les symptômes suspects d'hypercorticisme chez un patient:

  • obésité de type spécifique (trapèze) - bras et jambes minces, redistribution de la graisse avec sa déposition dans la moitié supérieure du corps;
  • strie violette;
  • visage de lune;
  • hypertension artérielle;
  • troubles menstruels et infertilité chez les femmes.

L'hypercortisolisme résulte de la production autonome de cortisol par le cortex surrénalien (corticostome, hyperplasie du cortex) ou de la synthèse d'une substance par un taux élevé d'hormone adrénocorticotrope (ACTH) dans l'adénome hypophysaire (maladie de Cushing) ou ectopique (synthèse anormale de l'ACTH); cancer du poumon à petites cellules).

Les troubles gynécologiques ne se rencontrent que dans la maladie de Cushing. Avec cette pathologie, en plus d’augmenter le niveau de cortisol, un hyperandrogénie se développe - une augmentation de la quantité d’hormones mâles dans le sang d’une femme.

Test de cortisol avec dexaméthasone

Votre médecin pourrait vous prescrire un test de cortisol associé à la dexaméthasone afin de détecter des taux élevés de cette hormone dans le sang.

Vous pouvez effectuer les analyses nécessaires à tout moment, au Centre de diagnostic moléculaire CMD.

La dexaméthasone est une hormone produite par le cortex surrénalien et une puissante substance biologiquement active. Un échantillon de cortisol contenant de la dexaméthasone peut révéler qualitativement certaines pathologies dans la région génitale de la femme et des maladies inhérentes à la moitié seulement de la population masculine.

En règle générale, un test à la dexaméthasone est nécessaire pour les femmes présentant une concentration accrue d'hormones mâles dans le corps. Malheureusement, de telles anomalies se retrouvent aujourd'hui à la fois chez les jeunes filles à la puberté et chez les femmes plus âgées. Au moindre soupçon d'échec hormonal, contactez immédiatement un gynécologue et passez les examens prévus!

Le test de petite déxaméthasone est effectué comme suit: le matin, à 8 heures, le patient prélève du sang, qui est examiné pour la teneur en cortisol qu'il contient. Au cours des deux jours suivants, le patient prend une dose de dexaméthasone toutes les 6 heures. Le matin du troisième jour, une prise de sang est effectuée. Cette méthode est particulièrement sensible et son résultat garantit une précision d'au moins 97-100%.

Une autre méthode pour effectuer un petit test à la dexaméthasone: le premier jour, le patient est saigné pour déterminer le niveau de cortisol libre. Le même jour, à 23 heures, le patient prend 2 comprimés de dexaméthasone et, le lendemain matin, il donne à nouveau du sang pour analyse. L'efficacité de cette méthode est d'au moins 95%.

Un grand test à la dexaméthasone est prescrit par le médecin traitant, en tenant compte du facteur obligatoire: un petit test à la dexaméthasone a donné un résultat négatif. Pour effectuer une telle étude, deux méthodes sont également utilisées - raccourcie ou standard. Une option plus rapide consiste à prendre seize comprimés de dexaméthasone en même temps. La méthode classique consiste à donner du sang au niveau de cortisol, puis à prendre quatre comprimés de dexaméthasone toutes les 6 heures, puis le test sanguin est répété pour déterminer la concentration de l'hormone qu'il contient.

Aucune préparation spéciale à l’étude n’est nécessaire. Toutefois, après consultation du médecin traitant, le patient devra refuser de prendre des analgésiques.

Quand la nécessité d'un petit test à la dexaméthasone apparaît-elle?

Le test à la dexaméthasone est une étude réalisée pour détecter des taux de cortisol dans le sang surestimés.

La dexaméthasone elle-même est un glucocorticostéroïde synthétique, homologue de l'hydrocortisone produite par le cortex surrénal, et, en fonction des concentrations de cette substance biologiquement active, nous pouvons supposer les raisons qui ont conduit à la production excessive d'hormones mâles.

S'il est suspecté d'avoir la maladie d'Itsenko-Cushing, outre le test à la dexaméthasone, un test de cortisol dans les urines est effectué. L'excrétion, sinon l'excrétion de cortisol libre dans l'urine devrait être comprise entre 30 et 100 µg / jour.

Ce qui est nécessaire et comment se préparer à l'analyse du cortisol

Le cortisol est une hormone dont la tâche principale est de fournir à l'organisme l'énergie nécessaire à la production de glucose.

Afin de fournir en permanence à l'organisme la concentration de glucose nécessaire, le cortisol sécrète les acides gras des graisses et synthétise déjà le glucose des acides.

La plus grande activité du cortisol a lieu le matin, ce qui, en termes de santé, est ressenti comme une poussée de vigueur et de force.

Un test de suppression du jour au lendemain avec 1 mg de dexaméthasone est nécessaire pour détecter la présence de maladies endocriniennes probables, associées à un travail excessif des glandes surrénales en ce qui concerne la production d’hormones, qui est souvent la cause de l’hyperandrogénie.

Une préparation spéciale pour l'étude n'est pas nécessaire, la seule chose à faire est d'abandonner l'utilisation de certains agents pharmacologiques:

  • les analgésiques - 1 jour avant le test;
  • barbituriques - pour 1 jour;
  • contraceptifs combinés pendant 6 semaines;
  • médicament contenant de la rifampicine - pendant 1 jour.

En plus de cela, il est souhaitable de respecter ces règles:

  • cesser de fumer pendant 12 heures;
  • le dernier repas - 10-12 heures avant le test;
  • refus d'exercer - pendant 3 jours minimum;
  • boissons gazeuses, café et thé - refus 1 jour avant l’échantillon.

En outre, le patient doit prendre en compte le fait qu'il est nécessaire de passer la nuit dans un établissement médical. Contactez un spécialiste pour une analyse de sang, de préférence avec une combinaison de plusieurs manifestations:

  1. L'obésité, alors que les amas graisseux sont principalement déployés dans la zone de la ceinture scapulaire, de l'abdomen, du dos, de la poitrine et du visage, devient une forme en forme de lune. Les dépôts de graisse les moins prononcés dans la zone des jambes.
  2. Présence sur la peau de bandes de rose intense ou de rouge.
  3. Pilosité excessive des mains, du visage (barbe, moustache) et de la poitrine.
  4. Diabète sucré, hypertension artérielle, ostéoporose, diminution sensible de l’immunité, lithiase urinaire.
  5. Troubles du sommeil, changements d'humeur fréquents et déraisonnables, distraction, baisse des indicateurs de performance.

L'analyse du cortisol est possible dans les phases lutéale et folliculaire du cycle ovulatoire. La meilleure option est de 3 à 7 jours, mais le spécialiste peut vous recommander de passer une étude et d’autres jours, en fonction de l’objet du rendez-vous.

Selon le moment de la journée, le taux du test à la dexaméthasone est différent: la nuit, il est représenté à 65-327 nmol / l et le matin, il varie entre 170 et 536 nmol / l.

Comment se déroule le test à la dexaméthasone

Le test de petite taille à la dexaméthasone est appelé ainsi en raison de la faible quantité du médicament utilisé, qui est injecté dans le corps. Dans le cas contraire, il est également appelé test suppressif nocturne (la modification actuellement utilisée).

À 8 heures, on prélève du sang pour déterminer les indicateurs de cortisol. Après, à 23 heures, le patient doit prendre 1 mg de dexaméthasone. Un prélèvement sanguin pour déterminer la concentration de cortisol est effectué à 8 heures. La sensibilité de cette méthode est de 90-95 comparée à la version classique.

Le test de grande dexaméthasone est associé à un minimum total négatif. La principale différence réside dans la quantité de drogue prise. Au cours de ce test, le patient doit prendre 4 onglets. toutes les 6 heures et redonne du sang. Il existe également une version abrégée de l'étude - le patient doit prendre 16 comprimés une fois.

Avec une diminution de 50% du cortisol par rapport au test initial à la dexaméthasone, il est considéré comme positif. En l'absence de changement, le résultat est négatif.

L'urine permet également d'effectuer des tests. Le soir, l'urine est collectée dans la journée et les patients doivent prendre 0,5 mg de dexaméthasone toutes les 6 heures. Le troisième jour, dans la soirée, l’urine est collectée pour déterminer la quantité de cortisol libre.

Interprétation des résultats

Le test avec la dexaméthasone, qui est grand, aussi petit, a la même transcription des totaux. Lorsque le résultat d'une étude sur l'urine ou le sang indique une diminution des concentrations de cortisol de plus de 2 fois, on considère que les indicateurs se situent dans la fourchette normale et que l'échantillon a donné un résultat positif.

Un échantillon négatif indique la présence de foyers de sécrétion d'hormones sur lesquels la dexaméthasone injectée a un effet.

Le cortisol est une substance biologiquement active de l'organisme dont les indicateurs ne dépendent pas du sexe du patient.

Chez les enfants âgés de moins de 16 ans, la norme de cortisol varie entre 90 et 580 nmol / l de sang et chez l’adulte, elle est représentée par un intervalle de 138 à 635 nmol / l.

Au cours de la gestation, la concentration d'hormones augmente de 3,5 à 4 fois. Un tel changement d'indicateur est la norme physiologique et, après l'accouchement, diminue progressivement pour atteindre les valeurs de base.

Lors de la réalisation d'un petit test à la dexaméthasone (test de nuit accablant), les résultats indiquent ce qui suit:

  • cortisol plus de 140 nmol / l - il y a une pathologie;
  • jusqu'à 50 nmol / l - le résultat est négatif;
  • 50-140 nmol / l - "zone grise", la pathologie est plus susceptible d'exister.

Lors de la réalisation d'un échantillon en utilisant l'urine, le taux de cortisol libre est représenté par une plage allant de 25 à 496 nmol / jour. À des concentrations élevées, il est possible de supposer:

  • Syndrome d'Itsenko-Cushing, alias corticotropinome;
  • Grossesse à terme 3;
  • hypoglycémie (diabète);
  • néoplasmes surrénaliens;
  • troubles mentaux - dépression prolongée et autres;
  • cancers du poumon, du thymus, du pancréas.

Avec des résultats réduits, la présence de tels troubles dans le fonctionnement du corps est possible:

  1. Insuffisance surrénalienne due à des néoplasmes du cerveau hypothalamo-hypophysaire.
  2. Hépatite chronique, maladie d'Addison et cirrhose du foie.
  3. Réduire la santé de la glande thyroïde - hypothyroïdie.
  4. Syndrome adrénogénital, qui a provoqué une hyperplasie surrénalienne.

En outre, une diminution du nombre de résultats peut résulter d'un traitement par glucocorticoïdes.

Cortisol dans le sang

Le cortisol (hydrocortisone, cortisol) est une hormone qui produit la surface externe du cortex surrénal. C'est un glucocorticoïde actif (hormone "stress").

L'analyse permet d'identifier les troubles systémiques du système endocrinien et hormonal humain, le dysfonctionnement surrénalien, de détecter les tumeurs malignes et les pathologies graves.

Informations générales

Le cortisol est impliqué dans de nombreux processus fonctionnels du corps. L'hormone contrôle le métabolisme des protéines, des lipides et des glucides. Il est également responsable du fonctionnement des fibres musculaires (strié, muscle lisse du myocarde cardiaque, etc.). Le cortisol participe directement aux processus immunitaires - il supprime l'infection et l'inflammation, réduit l'effet de l'histamine lors d'une réaction allergique.

Après la production, les glandes surrénales libèrent du cortisol dans le sang, où il peut se trouver dans deux états: non lié et lié.

Le cortisol associé est inactif, mais si nécessaire, il est utilisé par le corps (en fait, il représente une sorte de réserve).

Unbound est impliqué dans les processus biologiques - il régule le système des glandes hypothalamus-hypophyso-surrénaliennes, stabilise (réduit) la production de glucocorticoïdes.

Une déviation du cortisol par rapport à la norme entraîne une perturbation du fonctionnement du système endocrinien et peut provoquer des dysfonctionnements systémiques.

Le médecin utilise des informations sur la concentration de l'hormone dans le diagnostic d'un certain nombre de pathologies. Pour ce faire, son niveau dans le sérum et l'urine est examiné. Afin d'obtenir un résultat fiable et informatif, un test à l'hormone adrénocorticotrope (ACTH) est effectué simultanément. Cela vous permet de diagnostiquer une insuffisance surrénalienne primaire ou secondaire. Primaire se produit dans le contexte de la défaite du cortex surrénalien, et le secondaire est associé à une diminution de la sécrétion d’ACTH par l’hypophyse.

Indications pour l'analyse

La concentration de cortisol dans le corps de la femme est contrôlée pour les raisons suivantes:

  • contrôle de la grossesse;
  • diagnostic des troubles menstruels (oligoménorrhée);
  • puberté précoce chez les filles;
  • hirsutisme (pilosité accrue).

Les indications générales pour l'analyse des patients sont:

  • l'ostéoporose et d'autres pathologies du système squelettique;
  • hyperpigmentation dans les zones ouvertes, ainsi que dans la zone des plis, sur les surfaces muqueuses et les lieux de contact étroit avec les vêtements;
  • dépigmentation (moins souvent), qui se manifeste par des foyers incolores sur l'épiderme;
  • teinte bronzée (suspicion de maladie d'Addison);
  • marques pathologiques sur la peau (par exemple, traînées rougeâtres ou violettes dans la maladie de Cushing);
  • faiblesse musculaire sur une longue période;
  • éruptions cutanées (acné) chez les adultes;
  • perte de poids déraisonnable;
  • augmentation de la pression sans la présence de pathologies du système cardiovasculaire.

Norma cortisol

Il convient de noter que, dans différents laboratoires, les valeurs normales peuvent légèrement différer. Voici la moyenne des données, mais lorsque vous déchiffrez l'analyse, vous devez toujours vous fier aux normes du laboratoire où l'analyse a été effectuée.

  • jusqu'à 10 ans - 28-1049 nmol / l;
  • 10-14 ans - 55-690 nmol / l;
  • 14-16 ans - 28-856 nmol / l;
  • plus de 16 ans - 138-635 nmol / l.

Il faut garder à l'esprit que la concentration de l'hormone dans le sang sera différente à chaque heure de la journée. Le niveau le plus élevé de cortisol le matin, après quoi il tombe le soir (18-23 heures) atteint une valeur minimale maximale.

C'est important! Chez les femmes enceintes, le niveau de l'hormone peut être augmenté de 2 à 5 fois, ce qui devrait être considéré comme la norme.

Médicaments affectant le résultat

Augmenter la production de cortisol peut:

  • la corticotropine;
  • les amphétamines;
  • la méthoxamine;
  • hormones (œstrogène, contraceptifs contraceptifs);
  • l'interféron;
  • la vasopressine;
  • l'éthanol;
  • la nicotine;
  • la naloxone;
  • métoclopramide et autres

Les médicaments suivants réduisent le résultat:

  • la morphine;
  • oxyde nitrique;
  • préparations de lithium;
  • sulfate de magnésium;
  • les barbituriques;
  • la dexaméthasone;
  • la lévodopa;
  • le kétoconazole;
  • la triamcinolone;
  • éphédrine, etc.

Le cortisol est élevé

La concentration de cortisol augmente avec l'hyperfonctionnement des glandes surrénales (hypercorticisme). En outre, un excès de cortisol peut être provoqué artificiellement à l'aide de médicaments, y compris ceux destinés au traitement de maladies non associées au système endocrinien et aux glandes surrénales.

Si le corps lui-même produit plus de cortisol que la norme, les pathologies suivantes doivent être diagnostiquées:

  • La maladie de Cushing;
  • dysfonctionnement hypophysaire et sécrétion insuffisante d’ACTH, ce qui entraîne une augmentation du cortisol. Cela peut être dû à l'administration systématique de substituts de médicaments à base d'ACTH, ainsi qu'à la production supplémentaire d'hormone adrénocorticotrope par des cellules anormales de divers organes;
  • pathologies surrénales sur le fond des excroissances bénignes et cancéreuses (adénome, carcinome), l'hyperplasie de leurs tissus.

Les facteurs suivants peuvent entraîner une augmentation fonctionnelle (indirecte) du taux de cortisol:

  • grossesse et allaitement;
  • la puberté;
  • troubles mentaux (stress, dépression);
  • maladies systémiques et pathologies du foie (hépatite, cirrhose, insuffisance);
  • anorexie ou obésité;
  • alcoolisme chronique;
  • multiples kystes dans les ovaires.

Le cortisol est inférieur à la normale

Les faibles concentrations de l'hormone dans le sang peuvent être causées par les raisons suivantes:

  • perte de poids nette;
  • insuffisance congénitale du cortex surrénalien;
  • dysfonctionnement hypophysaire (hypopituitarisme);
  • syndrome adrénogénital;
  • La maladie d'Addison;
  • dysfonctionnement du système endocrinien et de ses principales glandes (en particulier de la thyroïde);
  • prendre des médicaments qui réduisent artificiellement les niveaux d'hormones;
  • insuffisance hépatique, ainsi que des maladies et des tumeurs systémiques.

Le décodage de l'analyse est effectué par un médecin généraliste et / ou un thérapeute. Pour le diagnostic des maladies du système endocrinien, le résultat est envoyé à l'endocrinologue.

Préparation à l'analyse

Le matériel biologique à analyser est le sang veineux.

C'est important! L'analyse du cortisol est prescrite jusqu'au début prolongé d'un traitement médicamenteux à long terme, ou 7 à 12 jours après la fin du traitement. En cas d'urgence, le patient doit informer le médecin de la prise de tous les médicaments: nom, durée de l'administration, posologie et fréquence.

  • L'analyse est effectuée strictement sur un estomac vide.
  • Il est conseillé de limiter l'utilisation de boissons 4 heures avant la procédure et, le matin du jour de l'essai, utilisez uniquement de l'eau sans gaz.
  • La veille de la procédure, réduisez la consommation d'aliments gras, fumés, frits et épicés.
  • Abandonnez l'alcool la veille de l'analyse, cigarettes - au moins 2-3 heures.
  • Le stress et l'exercice, l'haltérophilie et le sport contribuent à la libération de cortisol dans le sang, ce qui peut fausser les résultats. À la veille de la procédure, il convient d'éviter le stress mental et physique. La dernière demi-heure avant la capitulation doit être passée dans la tranquillité.

Il est recommandé de donner du sang avant de subir d'autres tests de diagnostic: échographie, scanner, IRM, rayons X, fluorographie, procédures médicales et physiothérapie.

Le sérum obtenu est envoyé au laboratoire pour qu'il effectue des recherches à l'aide d'un dosage immunologique par chimiluminescence. Durée - 1-2 jours après la prise du biomatériau.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Synonymes: ACTH, hormone corticotrope, corticotrophine, ACTH, hormone corticotrope, corticotrophine,
Editeur scientifique: M. Merkusheva, PSPbGMU eux. Acad. Pavlova, entreprise médicale.

La glande thyroïde est parmi les organes du système endocrinien. Il est situé dans la région du même cartilage sous le larynx. Il synthétise un certain nombre d'hormones importantes contenant de l'iode (T3 et T4), ainsi que la calcitonine, qui régule l'échange de calcium dans le corps.

En étudiant la conclusion de l'échographie, de nombreuses personnes se demandent: "Que signifient ces mots en tant que modifications diffuses du parenchyme du pancréas?" Dans cet article, nous vous présenterons le sens de ceci et quelques autres termes médicaux trouvés dans les conclusions de ce type d'examen diagnostique, ses causes, ses symptômes et ses voies traitement de telles déviations.