Principal / Hypoplasie

Système endocrinien - les symptômes de la maladie et les causes des pathologies

La fonction principale du système endocrinien est la régulation de tous les processus vitaux du corps et toute perturbation hormonale peut avoir des conséquences difficiles et prévisibles.

Les glandes endocrines produisent plus de 50 hormones différentes.

En raison de la diversité fonctionnelle des hormones produites par le système endocrinien, les symptômes de la maladie de diverses glandes incluent des troubles des organes et des systèmes qui leur sont indirectement associés.

Certaines causes de troubles hormonaux

Les hormones normales sont formées à la suite d'une interaction complexe du système hypothalamo-hypophysaire et des glandes endocrines proprement dites. Les causes et les mécanismes pathogéniques des maladies endocriniennes sont encore mal compris et encore mal compris.

Parmi les causes fondamentales des troubles fonctionnels du système endocrinien, on trouve:

  • prédisposition génétique;
  • les néoplasmes;
  • processus inflammatoires;
  • anomalies congénitales de la structure des glandes;
  • lésions infectieuses;
  • les effets des blessures;
  • violations d'origine commune.

Les modifications pathologiques du système endocrinien peuvent être provoquées par des influences externes telles que le manque chronique de sommeil, la malnutrition, l'épuisement physique ou psycho-émotionnel, le traitement à long terme avec certains médicaments et les modifications hormonales associées à la grossesse, à l'accouchement et à la lactation chez les femmes.

Les manifestations cliniques de la maladie peuvent être causées par un dysfonctionnement de l'une des glandes endocrines ou par une altération de la sensibilité des organes aux effets d'une hormone.

Les pathologies associées à la production d'hormones défectueuses ou fausses, caractérisées par une activité anormale, une rupture de la connexion entre la glande et l'environnement interne du corps et des lésions multiples du système endocrinien, sont beaucoup moins courantes.

Les violations du fonctionnement des glandes endocrines se déroulent en fonction du type d'hyperfonctionnement ou d'hypofonction. Dans le premier cas, une quantité excessive d'hormones pénètre dans l'organisme, dans le second, il y a une pénurie de substance active. Les troubles d'hypersécrétion se développent avec une stimulation excessive de la glande ou la formation de zones de sécrétion secondaires dans des tissus ou des organes présentant des caractéristiques fonctionnelles similaires.

Système endocrinien humain

L'insuffisance de n'importe quelle hormone peut être causée par une déficience de certains oligo-éléments ou vitamines, des processus inflammatoires dans les tissus de la glande, dus à des radiations ou à des lésions toxiques de la glande. L'hyposécrétion peut être héréditaire ou se développer dans le contexte des états d'immunodéficience.

Les violations de la sensibilité des tissus et des organes à des hormones individuelles sont de nature héréditaire. Ces violations sont rares, leurs mécanismes sont très peu étudiés. Il existe une hypothèse sur l’absence de récepteurs hormono-spécifiques sur les membranes cellulaires sans laquelle l’hormone ne peut pas pénétrer dans les tissus ni remplir les fonctions correspondantes.

La sécrétion d'hormones défectueuses est extrêmement rare. La production de fausses hormones est souvent le résultat de mutations spontanées. Dans certaines maladies du foie, chez les femmes et pendant la grossesse, des troubles métaboliques sont possibles, accompagnés d'une rupture des connexions entre les glandes produisant certains types d'hormones et les organes sur lesquels elles agissent. Lorsque les violations des voies de transport de l'hormone développent des changements métaboliques secondaires.

Le dysfonctionnement des glandes endocrines peut également être causé par des processus auto-immuns dans lesquels le tissu glandulaire est détruit par ses propres mécanismes de défense immunitaire.

Symptômes du problème

Les symptômes les plus typiques des déséquilibres hormonaux sont les anomalies de poids et de taille, l’instabilité mentale et un état émotionnel instable.

Des troubles endocriniens apparaissent sur le fonctionnement des organes cibles, c’est-à-dire que les symptômes d’une maladie particulière peuvent ressembler à une lésion organique de l’organe correspondant.

Des problèmes avec le système endocrinien peuvent indiquer plusieurs groupes de symptômes. Certaines maladies se caractérisent par des changements dans le comportement du patient. Une personne est sujette à des sautes d'humeur soudaines sans raison apparente. Des réactions auparavant émotionnelles à des situations de la vie courante qui lui sont inhabituelles apparaissent: trop violentes ou au contraire inhibées.

Lorsque les troubles endocriniens peuvent manifester une faiblesse générale, une somnolence, une faiblesse, une personne souffre de maux de tête fréquents, de troubles de la mémoire et de l’attention. Il peut y avoir des changements prolongés non critiques de la température corporelle sans conditions préalables visibles, des frissons et de la fièvre, des mictions trop fréquentes, une soif angoissante et des troubles du désir sexuel.

Chez les patients, leur poids corporel change considérablement dans le sens d'une augmentation ou d'une diminution. Arythmies cardiaques ou hypertension artérielle possibles, non associées aux effets de facteurs provoquants typiques et en l’absence de signes de lésions du cœur ou des vaisseaux sanguins. Les premiers symptômes des maladies endocriniennes sont pour la plupart non spécifiques, ils ne suscitent aucune inquiétude particulière et ne constituent pas toujours un motif suffisant pour une visite chez un endocrinologue.

Au fur et à mesure que la pathologie progresse, les caractéristiques des désordres de l'une ou l'autre glande apparaissent.

L'exophtalmie est un symptôme rare de troubles endocriniens. L'ophtalmopathie endocrinienne doit être diagnostiquée à temps, sinon une déficience visuelle sévère est possible.

La structure et les fonctions du système endocrinien humain sont décrites en détail ici.

Les troubles du système endocrinien affectent l’état général du corps humain. Sous le lien http://gormonexpert.ru/obshhaya-endokrinologiya/profilaktika-zabolevanij-endokrinnoj-sistemy.html, des informations utiles sur les mesures à prendre pour prévenir les maladies des organes du système endocrinien.

Symptômes de maladies endocriniennes chez les femmes

Les violations de la régulation hormonale affectent les processus métaboliques.

Une femme grossit ou perd rapidement du poids sans changer le régime alimentaire ni la composition qualitative du régime.

Des troubles du sommeil et un état de fatigue chronique sont possibles, et la température du patient augmente ou diminue sans signes visibles de pathologie, qui peuvent se manifester de la même manière.

Symptômes d'anxiété - troubles de la motilité fine, des arythmies cardiaques et des variations de la pression artérielle sans signes de pathologies des systèmes nerveux et cardiovasculaire. Les patients deviennent souvent nerveux et enclins à des sautes d'humeur soudaines.

La violation du fond hormonal affecte le travail des glandes sudoripares, le corps est littéralement inondé de sueur. Une sécrétion excessive d'hormone de croissance entraîne une déformation et un grossissement des proportions du visage, en premier lieu - la mâchoire inférieure, les tissus mous autour de la bouche, les sourcils.

Les premiers symptômes du diabète sont persistants, des démangeaisons accablantes et une soif intense. Augmente la susceptibilité aux infections pustulaires.

Les troubles du fonctionnement des glandes sexuelles se manifestent par une croissance excessive des cheveux de type masculin, des complications pendant la grossesse et le processus d'accouchement. Ces patients ont des troubles menstruels allant jusqu'à l'aménorrhée, la stérilité. L’apparition de vergetures (vergetures) non liées à la grossesse ou à une modification du poids corporel est un symptôme très alarmant. La coloration pourpre des défauts résultants indique l'implication du cortex surrénal dans le processus pathologique.

Pathologies du système endocrinien masculin

En cas de dysfonctionnement des glandes génitales, le patient développe des traits efféminés.

En particulier, les glandes mammaires sont élargies, la structure de la couche de cheveux secondaire est en train de changer, l'obésité féminine se développe.

Symptômes de maladies du système endocrinien chez les enfants

Les maladies du système endocrinien chez les enfants peuvent survenir très tôt.

La complexité du diagnostic des troubles du fonctionnement des glandes endocrines est compliquée par les caractéristiques psychologiques de l'enfance.

Les manifestations cliniques de certaines maladies ressemblent parfois aux conséquences d'erreurs dans l'éducation d'un enfant.

Les troubles endocriniens entraînent un développement physique et mental anormal de l'enfant. Les lésions de la thyroïde parathyroïde affectent le développement de l'intelligence. Les enfants sont irritables, inconsidérés, ont de la difficulté à maîtriser de nouvelles compétences et sont enclins à l'apathie.

Les troubles concomitants du métabolisme du calcium se manifestent par la fragilité des os, le retard de formation de la dentition et la croissance du squelette. En l'absence de traitement peut développer différentes formes de démence.

Une immunité affaiblie peut indiquer d'éventuels problèmes de thymus ou de pancréas. Aux stades précoces du diabète, des lésions cutanées cicatrisant gravement et une tendance aux infections pustuleuses sont indiquées.

Le dysfonctionnement des glandes génitales se manifeste par l'accélération ou le retard de la puberté chez les filles et les garçons.

Les problèmes avec les gonades sont indiqués par la formation de caractéristiques sexuelles secondaires caractéristiques du sexe opposé: caractéristiques corporelles, timbre de la voix, déviations dans le développement des glandes mammaires.

Une altération de la fonction du système hypothalamo-hypophysaire peut affecter le fonctionnement de toutes les glandes endocrines.

Dans certaines pathologies endocriniennes, il se produit une dystrophie des muscles oculaires. L'ophtalmopathie endocrinienne est très inconfortable pour le patient et peut entraîner une diminution de la vision.

Les symptômes de la maladie de Bazedov sont décrits dans cette rubrique. Ainsi qu'un résumé du traitement de la maladie.

En plus de la fonction de régulation générale du système hypothalamo-hypophysaire, produit de l'hormone de croissance (somatotrophine). Une carence en somatotrophine pendant la période de croissance active conduit au nanisme, un excès conduit au gigantisme.

À noter que le diabète sucré est la pathologie endocrinienne la plus répandue et touche les représentants des deux sexes et de tous les groupes d’âge.

Perturbation endocrinienne

Informations générales

Les troubles du système endocrinien sont des affections pathologiques résultant d'une activité anormale des glandes endocrines ou des glandes endocrines, qui libèrent des substances (hormones) qu'elles produisent directement dans le sang ou la lymphe. Les glandes endocrines comprennent:

glande thyroïde et parathyroïde;

les glandes surrénales et les glandes à fonction mixte;

Le rôle principal des glandes endocrines dans le corps s'exprime par leur influence sur les processus métaboliques, la croissance, le développement physique et sexuel. La perturbation du système endocrinien entraîne la survenue de divers handicaps. Les troubles endocriniens ont pour base soit une amplification excessive, soit une diminution des fonctions d'une glande particulière.


Troubles endocriniens

L’hypophyse est considérée comme le centre de la régulation de l’activité du système endocrinien, car elle produit des hormones qui stimulent spécifiquement la croissance, la différenciation et l’activité fonctionnelle de certaines glandes endocrines.

La perturbation des fonctions complexes de l'hypophyse conduit à l'apparition d'un certain nombre de troubles de l'hypophyse: une fonction excessive de l'hypophyse antérieure provoque l'acromégalie. Une diminution de la fonction de l'hypophyse antérieure peut provoquer:

atrophie des glandes génitales;

La diminution de la fonction du lobe postérieur de l'hypophyse provoque le développement du diabète insipide. Le patient a une urine abondante et une soif intense.

Avec une augmentation marquée de la fonction de la glande thyroïde, on observe une saillie des globes oculaires ou un œil de bogue.


Une diminution de la fonction thyroïdienne est accompagnée d'une diminution de la glande thyroïde, d'un ralentissement de la fréquence cardiaque et d'une rétraction des globes oculaires. Il y a une tendance à l'obésité, à la constipation, à la peau sèche, à une diminution de l'excitabilité globale, à des modifications de la peau et du tissu sous-cutané, qui deviennent œdémateux. Cette condition s'appelle myxedema.

Régulation des glandes endocrines

La régulation de l'activité des glandes endocrines est assurée par les centres nerveux autonomes du mésencéphale par les fibres nerveuses autonomes et par la glande pituitaire sous le contrôle du cortex cérébral. Les systèmes nerveux et endocrinien sont étroitement liés et interagissent constamment.

Dysfonctionnement primaire des glandes endocrines périphériques. Divers processus pathologiques peuvent se développer dans la glande elle-même et entraîner une perturbation de la formation et de la sécrétion des hormones correspondantes.

Formes périphériques de troubles endocriniens. Les troubles endocriniens périphériques peuvent être liés à la liaison des hormones aux protéines au stade de leur transport vers les cellules cibles, à l'inactivation ou à la destruction de l'hormone circulante, à des perturbations de la réception des hormones et de leur métabolisme et à des mécanismes permissifs.

Les infections sont une des principales causes de lésions des glandes endocrines périphériques. Certains d'entre eux (par exemple, la tuberculose, la syphilis) peuvent être localisés dans diverses glandes, entraînant leur destruction progressive, dans d'autres cas, il existe une certaine sélectivité de la lésion (par exemple, la septicémie à méningocoque est souvent accompagnée d'hémorragie dans les glandes surrénales, une parotite virale provoque souvent une orchite et une orchite testiculaire peut également se produire avec la gonorrhée).

Si une tumeur ne sécrète pas d'hormone, elle ne fait que presser et causer une atrophie ou détruire le tissu glandulaire, son hypofonction progressive se développant. Les tumeurs sont souvent métastatiques. Dans certains cas, les tumeurs des glandes endocrines produisent des hormones qui ne sont pas caractéristiques de cette glande, et des foyers ectopiques de formation d'hormones dans les tumeurs d'organes non endocriniens sont également possibles.

tumeur hormonalement active de la glande appariée;

Les processus autorosmoraux (dans certaines formes de diabète, maladies des glandes surrénales, de la thyroïde) sont parfois au cœur des lésions et de l'atrophie de la glande.

La formation d'hormones est perturbée par des défauts héréditaires des enzymes nécessaires à leur synthèse ou par l'inactivation des enzymes. De cette manière, certaines formes de syndrome corticogénital, de crétinisme endémique et d’autres maladies endocriniennes apparaissent. Il est également possible que des formes anormales d'hormones se forment dans la glande. De telles hormones ont une activité insuffisante ou en sont complètement dépourvues. Dans certains cas, la transformation intra-ferreuse de la prohormone en une hormone est perturbée et, par conséquent, ses formes inactives sont libérées dans le sang.

Troubles hormonaux

La cause de la formation d’anticorps peut être une infection virale; suggèrent que, dans de tels cas, le virus se lie au récepteur de l’hormone à la surface de la cellule et provoque la formation d’anticorps anti-récepteur. Une forme de déficit hormonal peut être associée à une violation de l'action permissive des hormones.

L'absence de cortisol, qui a un effet permissif puissant et polyvalent sur les catécholamines, affaiblit considérablement les effets glycogénolytiques et lipolytiques de l'adrénaline, l'action pressive et certains autres effets des catécholamines. En l'absence des quantités nécessaires d'hormones thyroïdiennes, l'effet de l'hormone somatotrope dans les premiers stades de développement de l'organisme ne peut normalement pas être réalisé.

De plus, ces troubles ne sont pas toujours basés sur une production insuffisante ou excessive des hormones correspondantes, mais toujours sur l'insuffisance de leurs effets périphériques dans les cellules cibles, conduisant à une imbrication complexe de troubles métaboliques, structurels et fonctionnels. L'endocrinologue vous aidera à comprendre les causes de la violation et à sélectionner le traitement approprié.

Perturbation endocrinienne commune

Les maladies endocriniennes s'accompagnent d'une défaillance du fonctionnement normal des glandes endocrines. Ils sécrètent des hormones qui affectent le corps et contrôlent le travail de tous les organes et systèmes. Le dysfonctionnement du système endocrinien est caractérisé par un dysfonctionnement, un hyper ou un hypofonction. Les composants les plus importants de ce système sont l'hypophyse, la pinéale, le pancréas, la thyroïde, le thymus et les glandes surrénales. Chez les femmes, ils incluent également les ovaires, chez les hommes - les testicules.

Pourquoi des maladies basées sur un déficit hormonal se développent-elles?

Les causes des pathologies endocriniennes, qui se forment dans le contexte d’un manque de certaines hormones, sont les suivantes:

  • dommages aux glandes endocrines dus à des maladies infectieuses (par exemple, tuberculose);
  • pathologies congénitales qui causent une hypoplasie (sous-développement). En conséquence, ces glandes endocrines ne sont pas en mesure de produire une quantité suffisante des substances nécessaires;
  • hémorragie dans les tissus ou, à l'inverse, apport sanguin insuffisant aux organes responsables de la production de gomons;
  • processus inflammatoires affectant le dysfonctionnement du système endocrinien;
  • la présence de lésions auto-immunes;
  • tumeurs des glandes endocrines;
  • problèmes nutritionnels lorsqu'une quantité insuffisante de substances pénètre dans l'organisme pour la production de certaines hormones;
  • effets négatifs des substances toxiques, des rayonnements;
  • causes iatrogènes et autres.

Pourquoi des maladies causées par une surproduction d'hormones surviennent-elles?

Causes de pathologies endocriniennes, responsables de la production excessive d'hormones:

  • stimulation excessive des glandes endocrines provoquée par des facteurs naturels ou par toute pathologie, y compris congénitale;
  • la production de substances hormonales par des tissus qui n'en sont pas responsables chez une personne ordinaire;
  • la formation d'hormones à la périphérie de leurs prédécesseurs, qui se trouvent dans le sang humain. Par exemple, le tissu adipeux est capable de produire des œstrogènes;
  • causes iatrogènes.

Pourquoi des pathologies de nature différente apparaissent-elles?

Le dernier rapport de scientifiques étrangers contient des informations selon lesquelles des maladies du système endocrinien surviennent souvent dans le contexte d'une perturbation du transport des hormones ou au cours de leur métabolisme anormal. Les causes les plus courantes de ce phénomène sont les pathologies du foie, la grossesse et d’autres.

Aussi souvent les maladies hormonales qui sont causées par une mutation dans les gènes. Dans ce cas, on observe la production d’hormones anormales inhabituelles pour le corps humain. Cette condition est assez rare.

De plus, dans certains cas, des maladies endocriniennes sont associées à la résistance aux hormones. La cause de ce phénomène est considérée comme un facteur héréditaire. Dans cette condition, des pathologies des récepteurs hormonaux sont observées. Les substances actives produites par les glandes endocrines en quantité suffisante ne peuvent pas pénétrer dans les bonnes parties du corps, où elles doivent remplir leur fonction.

Symptômes de troubles hormonaux

Les maladies du système endocrinien se caractérisent souvent par un large éventail de troubles connexes. Les perturbations dans le travail du corps proviennent du fait que les hormones affectent de nombreuses fonctions des divers organes et systèmes. Leur excès ou leur carence dans tous les cas affecte négativement la personne.

Les symptômes des troubles du système endocrinien sont les suivants:

  • perte ou, au contraire, prise de poids excessive;
  • inhabituel pour l'homme des interruptions du travail du coeur;
  • augmentation déraisonnable du rythme cardiaque;
  • fièvre et sensation de chaleur constante;
  • transpiration excessive;
  • diarrhée chronique;
  • l'hyperexcitabilité;
  • l'apparition de maux de tête, qui sont le plus souvent causés par l'hypertension artérielle;
  • faiblesse grave, faiblesse musculaire;
  • l'incapacité de se concentrer sur une chose;
  • somnolence;
  • douleur dans les membres, crampes;
  • altération importante de la mémoire;
  • soif inexpliquée;
  • augmenter la miction, et d'autres.

Des signes spécifiques indiquant la présence d'une certaine maladie endocrinienne associée à des hormones indiquent un excès, ou vice versa - leur carence.

Diagnostic des violations

Pour déterminer la perturbation endocrinienne spécifique, plusieurs études sont conduites pour déterminer le nombre et le type d'hormones manquantes:

  • Etude radioimmunologique avec l'utilisation d'iode 131. Un diagnostic est effectué, qui permet de déterminer la présence de pathologies dans la glande thyroïde. Cela se produit sur la base de l'intensité avec laquelle il absorbe une partie de la particule d'iode;
  • examen aux rayons x. Il aide à déterminer la présence de modifications dans le tissu osseux, caractéristiques de certaines maladies.
  • imagerie par résonance magnétique et calculée. Il vise un diagnostic complet des glandes endocrines.
  • diagnostics par ultrasons. L'état de certaines glandes - la thyroïde, les ovaires, les glandes surrénales;
  • test sanguin. Détermine la concentration d'hormones, la quantité de sucre dans le sang et d'autres indicateurs importants pour la définition d'un indicateur.

Prévention des maladies

Afin de prévenir le développement de maladies associées au système endocrinien, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  • nutrition rationnelle. L’inscription d’une quantité suffisante de nutriments peut prévenir l’apparition de pathologies graves de localisation différente;
  • se battre avec des kilos en trop. L'obésité provoque de nombreux troubles qui ne peuvent être éliminés qu'après une perte de poids;
  • exclusion des effets négatifs sur le corps des substances toxiques, des radiations;
  • traitement en temps opportun chez le médecin. Après avoir identifié les premiers signes de toute maladie, une personne devrait consulter un spécialiste (endocrinologue). Au début, la plupart des maladies répondent bien au traitement.

Maladies courantes associées à un dysfonctionnement de l'hypophyse

Maladies endocriniennes associées à des troubles de l'hypophyse:

  • gigantisme hypophysaire. La manifestation principale est une croissance excessive de la personne pouvant dépasser 2 m. On observe une augmentation de la taille des organes internes. Dans ce contexte, d'autres troubles apparaissent - dysfonctionnement du cœur, du foie, du diabète sucré, du sous-développement des organes génitaux et autres;
  • acromégalie. Il y a une croissance anormale (disproportionnée) des parties du corps;
  • syndrome de la puberté prématurée. Caractérisé par l'apparition de caractéristiques sexuelles secondaires à un âge précoce (8 à 9 ans), mais par l'absence d'un développement psycho-émotionnel correspondant;
  • Maladie d'Itsenko-Cushing. Apparaît sur le fond de la production excessive de corticotropine, l'hyperfonctionnement surrénalien. Se manifeste par l'obésité, les processus trophiques sur la peau, l'augmentation de la pression artérielle, la dysfonction sexuelle, les troubles mentaux;
  • cachexie hypophysaire. Il existe un dysfonctionnement aigu de l'adénohypophyse, entraînant une perturbation grave de tous les types de métabolisme dans le corps et un épuisement ultérieur;
  • nanisme hypophysaire. Observé avec une diminution de la production de somatotropine. Une telle personne a une petite taille, une peau sèche, lâche, ridée, une fonction sexuelle altérée;
  • hypogonadisme hypophysaire. Le dysfonctionnement endocrinien est causé par une production insuffisante d'hormones sexuelles chez les deux sexes. Il y a une perte de la fonction de reproduction, le développement du corps par le type du sexe opposé et d'autres troubles;
  • diabète insipide. Accompagné de la libération d'une énorme quantité d'urine (de 4 à 40 litres par jour), ce qui entraîne une déshydratation, une soif insupportable.

Pathologie surrénale

Maladies endocriniennes associées à une perturbation des glandes surrénales:

  • Maladie d'Addison. Accompagné d'un manque total d'hormones produites par les glandes surrénales. En conséquence, l’activité de nombreux organes et systèmes est perturbée, ce qui se manifeste par une hypotension artérielle, une polyurie, une faiblesse musculaire, une hyperpigmentation de la peau et d’autres signes;
  • hyperaldostéronisme primaire. Il y a une production accrue d'aldostérone. Dans le contexte d’une telle violation, des pathologies graves se produisent - hypernatrémie, hypokaliémie, alcalose, hypertension, œdème, faiblesse musculaire, insuffisance rénale, etc.
  • tumeurs hormono-actives des glandes surrénales. Caractérisé par l'apparition de néoplasmes (bénins et malins), qui provoquent des perturbations dans le processus de production de certaines hormones.

Dysfonctionnement thyroïdien

Maladies endocriniennes affectant la glande thyroïde:

  • goitre (association avec la croissance du tissu glandulaire). Il existe plusieurs types de goitre - endémique, sporadique, diffus, nodulaire, colloïdal, parenchymateux. A partir du type de troubles endocriniens chez les femmes ou les hommes, une liste de problèmes émergents est déterminée;
  • l'hyperthyroïdie. Ce syndrome survient dans le contexte de l'hyperfonctionnement des glandes;
  • hypothyroïdie. Associée à une carence persistante en hormones produites par la glande thyroïde. Avec une déficience prononcée chez les adultes développe une maladie telle que le myxoedème, chez les enfants - le crétinisme.

Autres maladies de nature endocrine

Maladies endocriniennes associées au pancréas, aux ovaires:

  • diabète sucré. Une maladie accompagnée d'un déficit en insuline (hormone pancréatique);
  • syndrome d'ovaire appauvri. Il se caractérise par une ménopause précoce;
  • syndrome ovarien résistant. Il se caractérise par l'insensibilité du système reproducteur à la stimulation gonadotrope, aménorrhée secondaire après 35 ans;
  • syndrome des ovaires polykystiques. Accompagné par une perturbation des ovaires due à la formation de multiples kystes, un dysfonctionnement du pancréas, des glandes surrénales, de l'hypophyse;
  • syndrome prémenstruel. Elle survient pour différentes raisons et se manifeste par des symptômes différents plusieurs jours avant la menstruation.

Le système endocrinien humain comprend de nombreux éléments qui fonctionnent comme un complexe unique. Les corps des hommes et des femmes sont également sensibles aux maladies dans cette région. Les étudiants des instituts de médecine étudient cette question depuis plus d'un an. Pour ce faire, ils utilisent diverses sources d’information, puis établissent un plan de messages pour lequel ils rédigent des rapports et des articles scientifiques.

Maladies endocriniennes

Les maladies endocriniennes sont caractérisées par des maladies du corps humain causées par des dysfonctionnements des glandes endocrines. Ces dysfonctionnements se traduisent par une hyperactivité de ces glandes ou au contraire par une intensité de travail insuffisante (hypofonctionnalité).
Il est possible de caractériser les maladies endocriniennes d'une manière différente. Ce sont les maladies qui se produisent à la suite de violations du fond hormonal d'une personne. Substances biologiquement actives - les hormones sont responsables de la fonctionnalité du corps. Ils sont "responsables" de l'état du corps, de sa croissance, de son développement, du métabolisme du corps, etc. Et lorsque les dysfonctionnements du système endocrinien se produisent des troubles hormonaux qui, bien sûr, affectent la fonctionnalité normale de notre corps et se manifestent sous la forme de diverses maladies endocriniennes.

Maladies endocriniennes: classification


À l'heure actuelle, il existe plus de 50 maladies différentes du système endocrinien, et nous ne les énumérerons pas toutes ici (elles sont décrites dans d'autres pages de ce site), mais nous examinerons la classification de ces pathologies.

Maladies du système endocrinien: causes


Toute maladie endocrinienne se manifeste à la suite des raisons suivantes:
1. Carence en hormone dans le corps.
2. Excès dans le corps d'une hormone.
3. Immunité de l'organe ou du système aux effets de toute hormone.
4. Synthèse des hormones "défectueuses".
5. Violations des "lignes" de communication endocrinienne et du métabolisme.
6. Dysfonctionnement simultané de plusieurs systèmes hormonaux.

Maladies endocriniennes: symptômes


Il est impossible de dire quels organes ne peuvent pas souffrir à cause de maladies du système endocrinien et par conséquent, les symptômes de ces pathologies peuvent tout simplement surprendre par leur diversité:
- l'obésité ou, au contraire, une perte de poids importante;
- l'arythmie cardiaque;
- fièvre et sensation de chaleur intense;
- hypertension artérielle et maux de tête sévères dans ce contexte;
- transpiration excessive;
- la diarrhée;
- excitabilité supérieure à la norme;
- faiblesse grave et somnolence;
- la détérioration du cerveau, qui se traduit par une détérioration de la mémoire et une perte de concentration;
- soif forte (diabète);
- augmentation de la miction (diabète insipide).

Maladies endocriniennes: diagnostic


Lors du diagnostic, il est très important pour le médecin d'identifier toutes les pathologies transférées pouvant être à l'origine de maladies endocriniennes. Par exemple, la tuberculose peut provoquer une insuffisance surrénalienne chronique et une pneumonie ou une sinusite peut provoquer une inflammation de la glande thyroïde.
En outre, le médecin doit tenir compte de l'hérédité de nombreuses maladies de la thyroïde, telles que: thyroïdite auto-immune, sucre et diabète insipide, obésité, goitre toxique diffus.

Maladies endocriniennes chez les enfants


Ces dernières années, le nombre d'enfants atteints de maladies endocriniennes a considérablement augmenté et cette triste statistique a tendance à augmenter.

Traitement des maladies endocriniennes


Il existe de nombreuses maladies du système endocrinien et chacune a sa propre méthode de traitement, qui dépend de nombreux facteurs: la nature de la maladie, son stade, sa localité, le statut immunitaire du patient et les caractéristiques individuelles de son corps. L'objectif du traitement de toute maladie endocrinienne: correction des troubles hormonaux, atteinte d'une rémission persistante et aussi longue que possible de ces pathologies et, à l'avenir, de leur disparition complète.

© 2009-2018 Facteur de transfert 4Vie. Tous droits réservés.
Plan du site
Le site officiel de Roux-Transferfactor.
Moscou, st. Marxiste, 22, page 1, de. 505
Tel: 8 800 550-90-22, 8 (495) 517-23-77

© 2009-2018 Facteur de transfert 4Vie. Tous droits réservés.

Maladies endocriniennes

Les maladies endocriniennes sont des pathologies résultant de la perturbation du fonctionnement normal des glandes endocrines. Toutes les maladies du système endocrinien se développent à la suite d’une hyperfonction (synthèse hormonale excessive), d’une hypofonction (production insuffisante d’hormones) ou d’un dysfonctionnement (dysfonctionnement) des organes endocriniens.

Causes des maladies endocriniennes

Toutes les maladies des glandes endocrines résultent d'une exposition aux raisons suivantes:

  • excès de gomons;
  • manque d'hormones;
  • la production d'hormones anormales;
  • violation de la production et de la délivrance d'hormones;
  • résistance hormonale.

La raison de la synthèse insuffisante d'hormones peut être:

  • inflammation des glandes endocrines (par exemple, dans le diabète ou la pancréatite);
  • prédisposition génétique;
  • complications consécutives à des maladies infectieuses des organes endocriniens;
  • l'effet des radiations ou des substances toxiques sur les organes de la sécrétion interne;
  • échec immunitaire;
  • manque d'un certain nombre de substances nécessaires dans le corps (par exemple, le manque d'iode entraîne une diminution de la fonction thyroïdienne).

La cause de l'hyperfonctionnement de la glande peut être:

  • sa stimulation excessive;
  • synthèse d'hormones similaires par différents tissus et glandes.

Résistance aux effets hormonaux, généralement héréditaire. Les raisons exactes du développement d'une telle durabilité sont actuellement inconnues.

Des hormones anormales défectueuses dans le système endocrinien sont rarement produites. La cause de ce phénomène est généralement une mutation génétique.

Dans certains cas, le corps échoue et le système immunitaire commence à lutter contre ses propres cellules, ce qui entraîne la destruction de la glande endocrine et son incapacité à remplir ses fonctions. Ces causes de maladies endocriniennes sont appelées auto-immunes.

Classification des maladies endocriniennes

Les maladies des organes endocriniens sont réparties dans les groupes suivants:

1. Pathologie de l'hypophyse et de l'hypothalamus:

  • diabète insipide;
  • gigantisme et acromégalie;
  • hyperprolactinémie;
  • le prolactinome;
  • Maladie d'Itsenko-Cushing.

2. Maladies des glandes génitales chez les femmes:

  • PMS;
  • violations du cycle;
  • Syndrome de Stein-Leventhal.

3. Maladies de la glande thyroïde:

  • l'hypothyroïdie;
  • cancer de la thyroïde;
  • l'hyperthyroïdie;
  • goitre (nodulaire, endémique, toxique);
  • thyroïdite (subaiguë, auto-immune);
  • adénome thyréotoxique.

4. Maladies des glandes surrénales:

  • insuffisance chronique;
  • tumeurs (hormonalement actives).

5. Maladies du pancréas:

Symptômes de maladies endocriniennes

Les maladies endocriniennes se manifestent de différentes manières, car on peut parler des pathologies de plusieurs glandes endocrines à la fois.

Souvent, le patient n'attache pas d'importance à certains symptômes, en les accusant de fatigue, de trop manger ou de stress. En conséquence, la maladie progresse, ce qui complique les traitements ultérieurs et aggrave le pronostic.

Les symptômes les plus courants qui caractérisent les maladies des glandes endocrines sont les suivants:

- fatigue sans cause, sentiment de faiblesse et de faiblesse;

- un changement de poids brutal dans une direction ou une autre;

- tachycardie, douleur au coeur;

- maux de tête, hypertension;

- soif constante;

- irritabilité nerveuse accrue.

Diagnostic des maladies endocriniennes

En règle générale, il est impossible de diagnostiquer indépendamment une pathologie particulière des organes de la sécrétion interne en raison de la non-spécificité des symptômes. En cas de doute, vous devriez faire appel à un endocrinologue, qui effectuera les examens nécessaires, diagnostiquera et prescrira un traitement adéquat.

Les maladies endocriniennes sont diagnostiquées à l'aide des techniques suivantes:

1. Enquête - est menée afin de rechercher les causes des maladies endocriniennes et de comprendre le mécanisme de leur développement.

2. Examen externe. Lors de la première admission, un médecin expérimenté peut établir un diagnostic préliminaire en analysant l’état des cheveux et de la peau du patient, en notant la croissance atypique des cheveux, l’élargissement de la glande thyroïde, etc.

3. Palpation. Cette technique est généralement utilisée pour diagnostiquer une maladie de la thyroïde.

4. Identifier les maladies des organes du système endocrinien en utilisant les méthodes de recherche instrumentales et de laboratoire suivantes:

  • Échographie;
  • CT et IRM;
  • radiographie;
  • recherche sur les radio-isotopes;
  • test sanguin pour le sucre et un certain nombre d'autres.

Traitement des maladies endocriniennes

Il existe de nombreuses maladies des organes endocriniens et chacune d’elles est traitée différemment. Lors du choix du schéma thérapeutique, le médecin attire l’attention sur la localisation du processus pathologique, le stade et la nature de l’évolution de la maladie, l’état du système immunitaire du patient et les caractéristiques individuelles de son corps.

Le traitement des maladies endocriniennes est effectué dans le but d'obtenir les résultats suivants:

  • restauration de la synthèse hormonale normale;
  • rémission de la maladie lorsque les changements positifs dans la santé du patient deviennent permanents (idéalement, il est souhaitable de parvenir à un rétablissement complet).

Le plus efficace est le traitement complexe des maladies des organes du système endocrinien, qui inclut la thérapie endocrinienne et immunitaire.

Le plus important organe du corps humain, responsable de la création de l'immunité cellulaire et affectant les processus métaboliques du corps (y compris le métabolisme hormonal), est le thymus, également appelé thymus.

C'est dans cet organe que les cellules immunitaires du corps mûrissent. Lorsque des dysfonctionnements thymiques se produisent, non seulement la défense immunitaire du corps diminue, mais les organes du système endocrinien sont également altérés, ce qui peut entraîner le développement de diverses pathologies.

Heureusement, la médecine moderne n’est pas en reste et il existe aujourd’hui sur le marché un médicament qui aide le thymus à fonctionner normalement et, si nécessaire, qui en double les fonctions.

Ce médicament s'appelle facteur de transfert. Il est basé sur des molécules immunomodulatrices qui, lorsqu'elles sont ingérées, ont l'effet complexe suivant:

  • éliminer les effets secondaires possibles associés à la prise d'autres médicaments;
  • se rappeler des informations sur les micro-organismes pathogènes qui pénètrent dans le corps humain et, lorsqu'ils réapparaissent, activent immédiatement le système immunitaire pour les combattre;
  • éliminer les perturbations dans les systèmes immunitaire et endocrinien.

À ce jour, nous avons créé toute une gamme de facteurs de transfert de médicaments pour toutes les occasions. Pour les maladies des organes du système endocrinien, les plus efficaces sont le facteur de transfert glucoach et le facteur de transfert avancé.

Prévention des maladies endocriniennes

Afin de réduire au minimum le risque de développer des maladies des organes du système endocrinien, il convient de suivre les recommandations suivantes:

  • mange bien, mène une vie active;
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • traitement rapide des maladies infectieuses et des pathologies d'origine différente susceptibles de nuire au système endocrinien;
  • si possible, évitez l'exposition de l'organisme à des facteurs environnementaux nocifs (rayons ultraviolets, composés chimiques, etc.);
  • Si vous détectez des symptômes suspects, contactez immédiatement un endocrinologue et faites-vous examiner par un spécialiste.

Lors de la détection d'une maladie des organes du système endocrinien, il est nécessaire de respecter scrupuleusement le schéma de traitement prescrit par le médecin, afin de suivre toutes ses recommandations. Cela aidera à prévenir le développement de complications et à améliorer la qualité de vie du patient.

© 2009-2016 Transfaktory.Ru Tous droits réservés.
Plan du site
Moscou, st. Verkhnyaya Radischevskaya d.7 bld.1 of. 205
Tel: 8 (495) 642-52-96

Traitement des maladies endocriniennes

Chacune d'entre elles nécessite une approche individuelle et un traitement, car elles affectent considérablement la qualité de la vie humaine.

Types de pathologies endocriniennes

Il existe de nombreuses maladies, environ 50 associées aux troubles endocriniens. Ils sont classés en fonction des glandes qui les produisent. Les glandes du système endocrinien comprennent:

  • l'hypophyse;
  • l'épiphyse;
  • les glandes surrénales;
  • thyroïde;
  • parathyroïde;
  • le pancréas;
  • le thymus;
  • sexuelle.

Chacun d'entre eux est responsable de la production de certaines hormones. L'apparition de maladies associées aux hormones sape considérablement les ressources du corps.

Les maladies les plus courantes associées aux hormones, et plus précisément en violation de leur production, sont:

Chez les femmes, les maladies les plus courantes associées à une production altérée d'hormones sexuelles. La fonction de production est réalisée par les ovaires. Ce sont elles qui produisent les œstrogènes, les gestagènes et les androgènes, qui sont responsables du fonctionnement normal du corps féminin. Avec leur violation chez les femmes peuvent développer un kyste ovarien, la mastopathie, les fibromes sont formés dans l'utérus, l'infertilité. Le plus souvent, ces maladies sont les conséquences de troubles endocriniens.

Facteurs de risque

L'origine et le développement de chaque pathologie endocrinienne se produisent de différentes manières. Il existe une catégorie de personnes sujettes à des pathologies similaires. À cet égard, les facteurs de risque suivants sont distingués:

  • l'âge humain, sauf pour la nature innée de la pathologie. On pense qu'après 40 ans, le système endocrinien humain est plus souvent défaillant et que diverses maladies se développent;
  • prédisposition génétique. Certaines maladies, telles que le diabète, peuvent être héritées. Si les parents sont atteints de cette maladie, leurs enfants en souffriront fort probablement;
  • la présence d'un excès de poids. La plupart des personnes souffrant de maladies endocriniennes sont en surpoids ou obèses;
  • nutrition déséquilibrée. En l'absence d'une approche rationnelle de la nutrition, un dysfonctionnement du système endocrinien peut survenir.
  • mauvaises habitudes. Le tabagisme et l'alcool ne sont pas connus pour affecter de manière optimale le fonctionnement des glandes endocrines.
  • mode de vie sédentaire. Chez les personnes ayant une activité physique réduite, le taux métabolique ralentit et un surpoids apparaît, ce qui entraîne une mauvaise performance des glandes endocrines.

Les causes du développement des pathologies

Toutes les maladies du système endocrinien ont une origine commune, c’est-à-dire que leurs causes sont liées. Le principal est la violation de la production d'une hormone, qui est produite par l'une des glandes endocrines.

Cela peut être une pénurie ou un excès. Le deuxième facteur en importance des maladies endocriniennes est la résistance aux hormones. Ce terme médical fait référence à la façon dont le corps humain perçoit l'hormone produite. En outre, les experts identifient les raisons suivantes:

  • production d'hormones anormales. Il s’agit d’un phénomène plutôt rare causé par la mutation d’un gène particulier;
  • violation du transport des hormones dans les tissus et organes et de leur métabolisme. Ceci est le résultat de changements dans le foie, mais peut également être observé pendant la grossesse;
  • résistance aux hormones. Ce facteur causal est associé à la perturbation du fonctionnement des récepteurs hormonaux. Souvent, il a la nature héréditaire de la survenue.

Les hormones remplissent une fonction importante dans le corps, affectant de nombreux processus vitaux. Le déficit en hormones peut être à la fois congénital et acquis. Les experts identifient une variété de conditions dans lesquelles il y a une diminution de la production d'hormones. Parmi eux, les plus courants sont:

  • prédisposition génétique;
  • lésions infectieuses des glandes endocrines;
  • processus inflammatoires dans les organes du système endocrinien;
  • carence en vitamines et minéraux, en particulier en iode;
  • échec immunologique;
  • exposition à des facteurs toxiques ou à des radiations.

Certaines maladies, telles que le diabète, la pancréatite, l’adénome hypophysaire, la thyroïdite et l’hypothyroïdie, peuvent également réduire la production d’hormones. Des taux hormonaux excessifs sont observés lors de l'hyperfonctionnement de l'une des glandes qui les produisent, ainsi que lors de la synthèse.

Formes de manifestation et signes de violation

Les symptômes des troubles endocriniens sont très divers. Chaque maladie a ses propres signes et symptômes, mais souvent, ils peuvent coïncider et, par conséquent, leurs patients peuvent être désorientés. Et seul l’endocrinologue est en mesure de déterminer la violation et de poser le bon diagnostic. Dans les pathologies endocriniennes, les troubles peuvent toucher à la fois des organes et l’ensemble du corps.

Lorsque le système endocrinien est perturbé, les symptômes peuvent apparaître comme suit:

  • modification de la masse totale et du volume de certaines parties du corps. Les pathologies du système endocrinien peuvent provoquer à la fois l'obésité et une perte de poids drastique. Il s’agit souvent d’un indicateur individuel. Par exemple, chez les femmes, l'obésité abdominale devrait être alerte;
  • des anomalies du système cardiovasculaire. Les patients sont souvent marqués par une arythmie, des maux de tête et une augmentation de la pression artérielle;
  • troubles du tractus gastro-intestinal. De tels symptômes de la maladie sont un peu moins communs;
  • troubles neurologiques. Cela peut être une fatigue excessive, une perte de mémoire, une somnolence;
  • défaillances métaboliques. Il y a soif ou miction fréquente;
  • Perturbation de l'état somatique général. Se manifeste par une transpiration excessive, de la fièvre, l'apparition de bouffées de chaleur, une faiblesse générale et une excitabilité nerveuse.

Méthodes de diagnostic

Les maladies du système endocrinien sont détectées à l'aide de diverses méthodes de diagnostic, y compris un examen externe, des tests de laboratoire et un examen instrumental. Certaines maladies associées à une altération du fonctionnement du système endocrinien ont leurs signes extérieurs. Ainsi, les grandes tailles de certaines parties du visage peuvent parler de la maladie. Si une personne a un nez, des lèvres ou des oreilles larges, cela indique une acromégalie. C'est une maladie associée à un dysfonctionnement de la glande pituitaire.

La pathologie de la glande thyroïde peut être détectée par des modifications externes du cou. Le gigantisme, comme le nanisme hypophysaire, se distingue par sa hauteur inhabituelle. Une hyperpigmentation excessive de la peau indique une insuffisance surrénalienne.

Les symptômes dermatologiques, en particulier les infections fongiques et la formation de pustules, sont caractéristiques du diabète. La perte de cheveux accrue distingue une maladie telle que l'hypothyroïdie. Le syndrome d'Itsenko-Cushing se distingue par une pilosité excessive.

Des tests de laboratoire suggèrent un don de sang afin de déterminer le niveau d'hormones. Le changement des indicateurs permettra au médecin de déterminer la maladie existante. De plus, cette méthode sert de base pour identifier le diabète. Dans ce cas, un test de glycémie ou d'urine est réalisé, ainsi qu'un test de tolérance au glucose.

Les méthodes instrumentales comprennent les ultrasons, les rayons X, ainsi que l’imagerie par résonance magnétique et par ordinateur. L'échographie est une méthode efficace pour détecter de nombreuses maladies de la glande thyroïde. Ainsi, vous pouvez déterminer la présence de goitre ou de kyste, ainsi que la pathologie des glandes surrénales. Les glandes endocrines sont examinées à l’aide d’une imagerie par résonance magnétique et par rayons X.

Traitement et prévention

Les maladies hormonales des glandes endocrines se distinguent par leur évolution et leur symptomatologie particulière et nécessitent donc la même approche thérapeutique. Chacune d’elles a ses propres causes et, par conséquent, des mesures thérapeutiques devraient viser à les éliminer.

Étant donné que les causes de leur apparition sont associées dans la plupart des cas à des troubles hormonaux, le traitement principal consiste en un traitement médicamenteux consistant en un traitement hormonal. Étant donné que toute perturbation du système endocrinien peut affecter le fonctionnement de tout l'organisme, un traitement complexe des maladies survenues permet d'obtenir le meilleur effet thérapeutique. L'objectif du traitement est de stabiliser l'équilibre hormonal et d'obtenir une dynamique positive dans l'état du patient. En outre, il est important d’établir des processus d’échange.

Cependant, le choix d’un traitement spécifique dépend:

  • de l'endroit où le processus pathologique est localisé;
  • à quel stade se trouve la maladie;
  • comment ça coule
  • Quel est l'état du système immunitaire?
  • comment sont les caractéristiques individuelles de l'organisme sur cette maladie.

Les méthodes chirurgicales sont utilisées lorsqu'une maladie est devenue plus grave et que le traitement médicamenteux n'aura pas l'effet souhaité. Cela s'applique aux cas où des pathologies du système endocrinien ont conduit à l'apparition de tumeurs (kystes, ganglions, adénomes, fibromes, tumeurs).

Pour minimiser le risque de développer des maladies du système endocrinien, il est recommandé de respecter les principes suivants:

  • alimentation équilibrée et mode de vie sain;
  • cesser de fumer et de l'alcool;
  • traitement rapide des maladies pouvant provoquer de telles violations;
  • minimiser les effets néfastes des facteurs externes.

En cas de symptômes suspects associés au travail des organes du système endocrinien, il est recommandé de consulter un médecin pour connaître la raison de ces modifications et commencer le traitement pour d'éventuelles pathologies.

Maladies endocriniennes

Le domaine d’étude de l’endocrinologie concerne les aspects médicaux de la structure et du fonctionnement des glandes endocrines (ou glandes endocrines), l’étude des substances biologiquement hautement actives produites par celles-ci - les hormones et leurs effets sur le corps, ainsi que les maladies résultant de la perturbation de l’activité de ces glandes ou de la production d’hormones. très étroitement lié à presque tous les domaines de la médecine clinique, puisque les hormones contrôlent les processus les plus importants se produisant dans le corps: croissance, maturation, reproduction, métabolisme, bon fonctionnement des organes et des systèmes.

Maladies endocriniennes

Le domaine d’étude de l’endocrinologie concerne les aspects médicaux de la structure et du fonctionnement des glandes endocrines (ou glandes endocrines), l’étude des substances biologiquement hautement actives produites par celles-ci - les hormones et leurs effets sur le corps, ainsi que les maladies résultant de la perturbation de l’activité de ces glandes ou de la production d’hormones. très étroitement lié à presque tous les domaines de la médecine clinique, puisque les hormones contrôlent les processus les plus importants se produisant dans le corps: croissance, maturation, reproduction, métabolisme, bon fonctionnement des organes et des systèmes.

En endocrinologie, les directions modernes sont la neuroendocrinologie, qui étudie la relation entre la régulation nerveuse et endocrinienne du corps, et l’endocrinologie gynécologique, qui traite de la correction des troubles hormonaux chez la femme.

Le système endocrinien associe des glandes endocrines non liées anatomiquement: épiphyse, hypophyse, glandes parathyroïdes, thyroïde, thymus, pancréas, glandes surrénales, glandes sexuelles. La plupart des maladies des glandes endocrines causent de graves violations des fonctions vitales, sans exclure la mort, si vous ne consultez pas un endocrinologue à temps.

Les problèmes les plus pressants de l’endocrinologie moderne sont la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies de la thyroïde (goitre toxique diffus, thyroïdite, hypothyroïdie, kystes thyroïdiens), le diabète sucré, les maladies du système hypothalamo-hypophysaire (acromégalie, gigantisme, syndrome hypothalamique, diabète insipide, problèmes de lactation, prolactinome), maladies des glandes surrénales (insuffisance surrénale, tumeurs surrénales), troubles des fonctions des glandes sexuelles (stérilité endocrinienne). Aujourd'hui, grâce à l'endocrinologie accumulée des connaissances et de l'expérience pratique, il est possible d'améliorer considérablement la qualité de vie des patients atteints de pathologie endocrinienne.

La dégradation de l'environnement, le stress, la nutrition déséquilibrée, l'hérédité accablée provoquent souvent des perturbations des glandes endocrines et conduisent au développement de maladies endocriniennes. Les maladies du système endocrinien sont généralement longues et graves. Par conséquent, il est important de prévenir leur apparition dans le temps, d'identifier le plus tôt possible ou d'empêcher le développement de leurs complications.

Un appel à l’endocrinologue est nécessaire si:

  • les parents les plus proches ont une pathologie endocrinienne: diabète sucré, maladies de la glande thyroïde, etc.
  • vous êtes en surpoids
  • vous avez des symptômes: accélération du rythme cardiaque, transpiration ou sécheresse de la peau, fatigue ou irritabilité, soif et augmentation de la miction, décoloration de la peau, etc.
  • l'enfant a un retard dans son développement mental, physique et sexuel
  • la fonction menstruelle est altérée
  • vous envisagez une grossesse ou avez des problèmes avec sa survenue
  • Vous avez déjà une maladie endocrinienne et vous devez être surveillé et traité.

Pour le diagnostic de la pathologie endocrinienne, un examen complet est utilisé, comprenant l'étude de l'historique du patient, des tests sur le contenu de diverses hormones, une échographie des glandes, une imagerie par résonance magnétique. Sur la base des données obtenues, la question de la poursuite du traitement conservateur ou chirurgical est tranchée.

Le traitement des maladies endocriniennes vise à corriger les troubles hormonaux, à assurer une rémission stable du processus pathologique et à rétablir la qualité de vie normale du patient.

Sur le site Web du Medical Handbook of Diseases sur le site Web Beauty and Medicine, vous vous familiariserez avec les caractéristiques des maladies endocriniennes. Sur le site "Beauté et médecine", vous recevrez toutes les informations nécessaires sur les méthodes existantes de prévention et de traitement des maladies endocriniennes et sur les centres médicaux pratiquant la pratique endocrinologique.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Très probablement, chaque fille ou femme est au courant de l’existence de la drogue «Duphaston».

Les maladies de la glande thyroïde sont parmi les plus courantes. Les causes des perturbations dans la production d'hormones ne sont pas encore bien comprises, le diagnostic des maladies à un stade précoce est difficile.

Le glucose est la source de nutrition pour tous les tissus. Le pancréas (lat. - pancréas) sécrète l'hormone insuline, grâce à laquelle, avec le glucose, l'énergie pénètre également dans les cellules.