Principal / Kyste

Un nouveau problème du monde moderne - L'alopécie androgénique chez les femmes: les symptômes et la cause de

En franchissant l'âge de 30 ans, une femme commence à remarquer les premiers signes de vieillissement: peau sèche, apparition de rides mimiques sur le visage et ralentissement du métabolisme.

Certaines femmes ont un changement de coiffure notable: les cheveux deviennent plus fins, perdent leur volume initial et commencent à tomber en grande quantité.

La calvitie prématurée chez les femmes est appelée «alopécie androgénique» et survient chez les personnes présentant une prédisposition héréditaire. Plus en détail, quelle est la perte de cheveux androgène chez les femmes, les symptômes et les causes, envisager plus loin.

Quelle est l'alopécie androgène chez les femmes?

L'alopécie androgénique chez les femmes - qu'est-ce que c'est? Il s'agit d'une calvitie progressive causée par l'action d'hormones mâles (androgènes) sur les follicules pileux.

Il y a quelques années, les hommes étaient plus susceptibles à cette pathologie. Aujourd'hui, l'incidence de l'alopécie androgénétique chez les femmes augmente chaque année. Ce qui est causé par la détérioration de la situation environnementale, le mauvais mode de vie, le stress - des facteurs qui affectent directement la violation du fond hormonal féminin.

Le phénomène de la calvitie est étudié par des dermatologues et des trichologues. L'alopécie androgénique étant une maladie hormonale, la consultation d'un endocrinologue est également nécessaire. Après avoir établi les causes de la calvitie et des tests seront affectés au traitement approprié.

Quelle est l'alopécie androgénique (alopécie) chez les femmes: voir photo ci-dessous.

Les causes

Chez l'homme, il existe 2 types de cheveux: les poils (sur le corps et le visage) et les extrémités (sur le cuir chevelu). Sous l'influence des androgènes, les follicules des cheveux terminaux renaissent et commencent à produire des cheveux plus minces et plus courts, semblables aux cheveux d'un fusil. Au fil du temps, ces follicules s’atrophient et ne produisent plus de poils.

La sensibilité des follicules des cheveux terminaux à l'action des androgènes est due à un facteur génétique, c'est-à-dire qu'il est hérité. C’est la principale cause de l’alopécie androgénétique chez une personne en bonne santé.

Les troubles endocriniens - la deuxième raison de la calvitie chez les femmes, mais dans ce cas, le processus de perte de cheveux se déroule un peu différemment. Il est également impossible d'exclure des facteurs qui accélèrent le processus de vieillissement de l'organisme dans son ensemble: il s'agit des conditions de vie, des habitudes alimentaires, des troubles mentaux, du stress et des mauvaises habitudes. Sur la relation entre la perte de cheveux et les psychosomatiques, lisez ici.

Les symptômes

Symptômes de l'alopécie androgénique chez les femmes: le premier signe de la calvitie commencée est une perte de cheveux intense dans la région pariétale, des deux côtés de la séparation centrale. Si les cheveux sont divisés en 2 parties dans la partie centrale de la tête, il sera alors possible de remarquer l'élargissement de la ligne de séparation.

Les cheveux de la couronne d'une femme perdent leur couleur, deviennent plus pâles, nettement plus fins et par conséquent se détachent. Souvent, sur le fond de la calvitie, une maladie concomitante se produit - la dermatite séborrhéique, qui se traduit par les symptômes suivants: pellicules, salage des cheveux, apparition d'acné sur le cuir chevelu et sur la région frontale.

La détermination de l'alopécie androgénique chez les femmes est également possible par les symptômes de l'hyperandrogénie. Avec la calvitie, les menstruations disparaissent chez les femmes en âge de procréer, on observe l'apparition de poils durs sur le corps et le visage (moustache, barbe), une éruption cutanée liée à l'acné du visage.

Les symptômes de l'alopécie ci-dessus indiquent des troubles endocriniens et nécessitent l'avis d'un endocrinologue. Les cheveux de la femme paraissent désordonnés: ternes et gras, une lumière est déterminée au sommet de la tête.

Stade de la maladie

Les stades de développement de l'alopécie androgénique dépendent de la cause de son développement. L'alopécie se développe comme suit chez les femmes en bonne santé sans maladies endocriniennes (classification de Hamilton):

  1. Perte de cheveux le long de la ligne de croissance.
  2. L'apparition de plaques chauves sur le front.
  3. L'amincissement de la région pariétale.
  4. Calvitie progressive sur le front et la calotte, se terminant par la fusion des lésions et la formation d'un gros point chauve.

Chez les femmes atteintes de troubles endocriniens, on observe immédiatement une perte de cheveux intense, voire un amincissement, sur une large zone de la tête:

  • augmentation de la perte de cheveux dans la partie centrale;
  • calvitie généralisée sur toute la région pariétale;
  • la formation d'un grand foyer de calvitie sur la zone pariétale;
  • L'alopécie progresse très lentement et dure des objectifs et des décennies.

Traitement de la maladie

Dans le traitement de la calvitie chez les femmes utilisé des médicaments qui suppriment l'effet des androgènes. Parmi les moyens à usage externe, les lotions aux herbes: Chronostim, Tricostim ont une grande efficacité.

Une amélioration clinique considérable chez les femmes est provoquée par la solution de Minoxidil, dont l’application locale ralentit le processus de chute des cheveux et, dans la plupart des cas, reprend leur croissance.

La solution de Minoxidil est vendue dans les pharmacies sous les noms commerciaux "Alerana", "Generolon", "Kosilon".

Pour le traitement général de l'alopécie courante chez les femmes, l'acétate de cyprotérone est efficace. Le médicament doit être utilisé en association avec des moyens contenant des œstrogènes, car il inhibe la production d’œstrogènes.

À cet égard, les contraceptifs oraux combinés "Diane-35", "Silest" méritent une attention particulière. Si les centres de la calvitie sont trop grands, la transplantation chirurgicale de cheveux a alors un sens. Pour plus d'informations sur les méthodes modernes de transplantation, y compris les méthodes non invasives et le prix de cette procédure, consultez notre site Web.

Malheureusement, il est impossible de guérir complètement la perte de cheveux androgénétique chez la femme. L'utilisation locale de sprays, de lotions et de shampooings contre la calvitie aidera à préserver les cheveux et à prévenir leur perte ultérieure. Toutefois, ils devront être appliqués à vie.

Vidéo utile

Pour plus d'informations sur l'alopécie androgénique chez les femmes, regardez la vidéo ci-dessous:

L'alopécie androgénique chez les hommes: causes et traitement

La calvitie apporte des souffrances morales et physiques non seulement aux femmes, mais également aux hommes. L'alopécie est plus agressive chez les représentants du sexe fort et, dans 90% des cas, elle est de nature androgénique.

L'alopécie androgénique est une maladie caractérisée par la perte de cheveux provoquée par un excès d'hormones sexuelles mâles. Ce type de calvitie entraîne un amincissement et une réduction significative de la quantité de poils dans les zones frontale et pariétale. Le traitement de cette maladie a ses propres spécificités et doit commencer le plus tôt possible. Dans notre article, nous vous parlerons des causes, des mécanismes, des symptômes, du diagnostic et du traitement de ce type de calvitie.

Causes et mécanisme de développement de l'alopécie androgénique chez l'homme

L'alopécie androgénique est causée par un certain nombre de raisons:

  • sensibilité accrue des follicules pileux à l'hormone dihydrotestostérone;
  • taux élevés de dihydrotestostérone dans le sang;
  • augmentation de l'activité d'une enzyme spéciale, la 5-alpha-réductase, capable de convertir la testostérone en dihydrotestostérone.

Divers facteurs internes et externes peuvent conduire aux raisons ci-dessus:

  • l'hérédité;
  • maladies chroniques et infectieuses;
  • maladies du système génito-urinaire;
  • maladies du système digestif;
  • prendre des médicaments pharmacologiques;
  • stress fréquent;
  • mauvaise nutrition;
  • mauvaises habitudes, etc.

Dans la plupart des cas, l’apparition de l’alopécie androgénique est provoquée par plusieurs facteurs.

Il existe à la surface des follicules pileux des récepteurs spéciaux sensibles aux effets des hormones sexuelles. L'effet des œstrogènes sur ces zones particulières des follicules du cuir chevelu entraîne une stimulation de la croissance des cheveux. L'effet de la dihydrotestostérone sur ces récepteurs entraîne la suppression de différents stades de la croissance des cheveux et de leur perte. Sous son influence, les follicules sont épuisés et commencent à produire des cheveux courts et fins. Avec l’influence à long terme de la dihydrotestostérone, les racines des cheveux s’atrophient complètement et leur croissance s’arrête complètement.

Pour l'alopécie androgénique chez les hommes est caractérisée par le début de la perte de cheveux sur le bord du front. De plus, le bord du cuir chevelu acquiert la forme de la lettre «M» et les «coins» supérieurs de cette lettre commencent à atteindre progressivement la couronne. Enfin, l'homme a un dos chauve et c'est la partie inférieure qui résiste le mieux aux effets de la dihydrotestostérone (si nécessaire, les cheveux peuvent être prélevés de cette zone du cou pour une implantation ultérieure).

Les symptômes

La principale plainte des patients atteints de ce type de calvitie est la perte de cheveux. L’homme remarque qu’ils deviennent de plus en plus subtils, ternes et se développent lentement, puis que des taches chauves apparaissent sur sa tête.

L'alopécie androgénique chez l'homme a un cours caractéristique et sa progression peut être divisée en sept étapes:

I - dans la partie fronto-temporale de la tête, de petites plaques chauves apparaissent le long du bord de la croissance des cheveux;

II - les zones chauves prennent la forme d’un triangle et s’approfondissent vers la cime de 2 cm;

III - les zones chauves fronto-temporales deviennent plus profondes et vides, la perte des cheveux commence dans la région de la couronne;

IV - Trois zones distinctes de calvitie sont définies sur la tête, deux d’entre elles sont situées dans la zone fronto-temporale et la troisième, dans la région pariétale.

V - les limites entre les trois zones chauves deviennent moins claires et l'intrigue de la calvitie avec sa forme ressemble à un fer à cheval;

VI - plus grande expansion de la calvitie fronto-temporale et de la calotte;

VII - la tête chauve sur la tête a la forme d'un fer à cheval.

Diagnostics

Le diagnostic de l'alopécie androgénique est établi sur la base des résultats de laboratoire et d'études spécifiques.

On prescrit au patient une série de tests de laboratoire pour identifier les troubles hormonaux et évaluer l’état du sang:

  • test sanguin clinique;
  • un test sanguin pour les niveaux d'hormones thyroïdiennes;
  • test sanguin pour déterminer le niveau d'hormones sexuelles mâles;
  • test sanguin pour la syphilis;
  • test sanguin des lymphocytes B et T.

Des études spéciales sont assignées à l’état des cheveux et de leurs follicules. Pour ce faire, effectuez:

  • microscopie de la tige pilaire;
  • microscopie de pelage;
  • échantillon avec cheveux tirant;
  • biopsie du cuir chevelu, suivie d'un examen d'immunofluorescence et d'une microscopie.

Traitement

Pour le traitement de l'alopécie androgénique, des méthodes de traitement spécifiques et non spécifiques peuvent être appliquées.

Thérapie spécifique

Un traitement spécifique vise à supprimer l’activité des androgènes. Cela aide à arrêter la perte de cheveux. Pour ce faire, on peut prescrire au patient divers médicaments antiandrogéniques. Le minoxidil (ou Headway, Rogaine, Regaine) a été reconnu comme étant le plus efficace. Il est capable d'agir spécifiquement sur les follicules pileux et de prolonger la phase de leur croissance.

En outre, on peut prescrire au patient des médicaments qui affectent l’activité de la 5-alpha réductase. Les inhibiteurs de cette enzyme, qui convertit la testostérone et la dihydrotestostérone, n’affectent pas négativement l’activité, la spermatogenèse et la distribution de la masse musculaire.

Les inhibiteurs de la 5-alpha réductase (par exemple, le finastéride) peuvent être utilisés pour supprimer l'activité des androgènes. Ces médicaments antiandrogènes ne peuvent être pris que sous la surveillance d'un médecin, car ils ont un effet assez puissant sur l'organisme et peuvent entraîner une gynécomastie, une diminution de la production de sperme, une diminution de la libido et même une impuissance. Parallèlement à ceux-ci, il est recommandé de consommer des stimulants de puissance (Arginine, Yohimbe, etc.).

La plupart des médecins ne recommandent pas l'utilisation d'œstrogènes synthétiques, qui peuvent avoir des effets antiandrogéniques, pour le traitement de l'alopécie androgénique chez les hommes. Ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires graves sur le corps, entraînant une aggravation du diabète, le développement d'une phlébite, une hypertension et un cancer. Au lieu de cela, dans la composition de traitement non spécifique peut être appliqué des remèdes locaux avec des phytoestrogènes, qui n'ont pas d'effet systémique et ont un effet bénéfique sur la condition des cheveux.

Le traitement spécifique de l’alopécie androgénique donne des résultats après un certain temps. Il est donc recommandé aux patients d’appliquer des méthodes parallèles de traitement non spécifique de l’alopécie, ce qui peut améliorer considérablement l’apparence des cheveux. Un traitement aussi complexe peut non seulement suspendre la calvitie, mais également avoir un effet positif sur le moral du patient.

Thérapie non spécifique

Différentes méthodes physiothérapeutiques sont utilisées pour la stimulation non spécifique des follicules pileux:

  • électrostimulation par darsonval;
  • massage
  • électrophorèse avec des substances bioactives;
  • acupuncture, etc.

Il est recommandé aux patients souffrant d’alopécie androgénique de prendre des multivitamines, des microéléments, des compléments alimentaires, de la biotine, des vitamines A, B6 et E. Pour éliminer les apports alimentaires, exclure du menu les aliments contenant du café, de l’alcool, des aliments gras, salés, épicés et farineux. Les patients sont recommandés consommation quotidienne de fruits et légumes frais.

Pour le traitement non spécifique de l'alopécie androgénique, vous pouvez utiliser divers moyens externes (y compris des recettes de médecine traditionnelle). Pour laver les cheveux, vous devez utiliser des shampooings non agressifs.

Après le shampooing, vous pouvez appliquer divers masques à base d’huile d’avocat, de palmier nain, de cassis et d’onagre. La composition de ces huiles comprend l'acide gamma-linolénique, qui est un inhibiteur naturel de la 5-alpha réductase. L'acide docosahexaénoïque est présent dans l'huile de jojoba, capable d'inhiber cette enzyme et de bloquer les récepteurs du follicule des effets de la dihydrotestostérone. Ces produits naturels peuvent être utilisés dans la composition de diverses compositions d'huile améliorant l'absorption de leur principe actif.

Dans le cadre d'une thérapie non spécifique de l'alopécie, les phytoestrogènes peuvent être utilisés. Les graines de raisin (Pycnogenol), les cônes de houblon, les feuilles de trèfle rouge, le millepertuis, la sauge, le soja et la luzerne ont un effet œstrogénique. À partir de ces composants végétaux, vous pouvez préparer des masques, des décoctions et des infusions pour le rinçage des cheveux. Ils peuvent également être utilisés pour l'électrophorèse.

Traitement chirurgical

Il est impossible de restaurer la densité des cheveux aux stades avancés de la maladie, car les follicules atrophiés ne peuvent plus produire de cheveux. Dans de tels cas, des techniques chirurgicales peuvent être proposées à l'homme:

  • greffe de follicules pileux de la région occipitale et d'autres parties du corps à l'aide de la méthode STRIP - les follicules individuels sont transplantés chez le patient; de 2000 à 6000 bulbes pileux peuvent être transplantés en une seule procédure;
  • Greffe de cheveux FUE - la procédure est réalisée à l’aide d’instruments miniatures spéciaux: non seulement la nuque du patient peut être utilisée pour un don, mais aussi l’abdomen, les hanches ou le dos.

Ces traitements chirurgicaux de l'alopécie androgénique peuvent être effectués dans des cliniques spécialisées. Avant la procédure, le patient subit un examen détaillé afin d’exclure toutes les contre-indications possibles. L'hémophilie, le diabète insulino-dépendant, l'exacerbation de maladies de la peau et l'intolérance aux anesthésiques sont impossibles.

L'alopécie androgénique chez les hommes peut commencer à se manifester à différents âges. Selon les statistiques, environ 16% des patients en souffrent entre 18 et 29 ans, et chez les hommes de 40 ans et plus, il survient dans 50% des cas. Le traitement de cette maladie doit commencer le plus tôt possible, jusqu'à ce que les follicules pileux commencent à s'atrophier complètement. Après l'atrophie des follicules, l'alopécie devient irréversible et il est possible de rétablir l'apparence uniquement par des interventions chirurgicales sur la transplantation de follicules pileux. Avec un traitement initié en temps opportun, il est possible d'arrêter la perte de cheveux.

Quel médecin contacter

Lorsque la calvitie survient chez un homme, il est préférable de contacter un trichologue ou un dermatologue. Si nécessaire, avant la nomination de la thérapie est effectuée consultation de l'endocrinologue. Un cosmétologue et un physiothérapeute assistent en thérapie.

L'alopécie androgénique chez les hommes et les femmes

L'alopécie (perte de cheveux) est un problème qui a toujours occupé une grande partie de la structure de la pathologie dermatologique. L'alopécie androgénique (calvitie prématurée, séborrhéique et commune) est l'une des formes les plus courantes. Elle touche les hommes et les femmes. Chez les hommes, ce problème commence le plus souvent à l'adolescence et chez les femmes de 25 à 30 ans.

Causes et mécanismes de développement

Malgré la disponibilité d'informations significatives sur la pathogenèse, une compréhension complète et interconnectée des causes et du développement de la maladie n'existe pas encore. Si, en cas d'alopécie focale, les facteurs génétiques et neurogènes sont supposés être les principaux liens, les principales causes de l'alopécie androgénique sont la prédisposition héréditaire et la séborrhée, bien que certains auteurs le considèrent comme un facteur concomitant.

Les androgènes jouent un rôle de premier plan dans le développement de la calvitie, comme en témoignent l'apparition de la maladie à la puberté et une perte de cheveux accrue après 45 à 50 ans après la grossesse et l'allaitement, ainsi que pendant la ménopause. Cependant, les hormones sexuelles mâles et les glandes sébacées participent encore de manière inexplorée et incompréhensible aux mécanismes de survenue de cette forme de la maladie.

Alopécie Androgénique Chez Les Hommes

À 30 ans, les premiers signes de calvitie se manifestent chez 16% des hommes, à 50 ans, 50% sont atteints de la maladie et à 70 ans, plus de 80%.

Parmi les androgènes, l'hormone principale est la testostérone, qui détermine les caractéristiques sexuelles de l'homme - les fonctions physiologiques de l'homme, l'augmentation de la masse osseuse et musculaire, la croissance des poils sur le visage et le corps. En même temps, dans les cellules des follicules pileux et des glandes sébacées dans certaines zones du cuir chevelu (front, couronne), la testostérone sous l'influence d'une enzyme spécifique (la 5-alpha réductase) se transforme en dihydrotestostérone (une forme plus active). Ce dernier, à mesure que le jeune homme grandit, inhibe de plus en plus la fonction du follicule, ce qui ralentit le taux de croissance des cheveux et leur perte prévaut sur la croissance. Dans ce cas, le contenu total en androgènes dans le sang reste le plus souvent dans la plage normale.

La différence de taille et d'intensité de l'alopécie dans différentes zones s'explique par le fait que les caractéristiques biochimiques du cuir chevelu sont différentes dans différentes zones. Dans les zones temporales et occipitales, par rapport aux zones frontale et pariétale, l’enzyme aromatase transforme la testostérone en hormones sexuelles féminines (estrone et estradiol), qui n’ont pas d’effet inhibiteur sur les follicules pileux.

Certains chercheurs pensent que les hommes présentant des prédispositions héréditaires dans les follicules pileux peuvent augmenter l'activité de l'enzyme qui affecte la conversion de la testostérone et qu'ils peuvent également contenir un plus grand nombre de récepteurs capables de réagir aux effets de la dihydrotestostérone. Après la liaison au récepteur dans les cellules des follicules pileux, la fonction de l’ADN change, entraînant une atrophie et un rétrécissement des follicules et une réduction des phases de croissance du cheveu. Les cheveux deviennent fins, leur pigmentation diminue et ils tombent.

Ainsi, l'alopécie androgénique est associée non pas à une augmentation de la perte, mais à la perte de follicules et à une diminution de la croissance de nouveaux cheveux.

Stades de l'alopécie androgénique masculine

Alopécie Androgénique Chez Les Femmes

Selon les études, 12% des femmes de moins de 30 ans en souffrent à un degré plus ou moins prononcé, 25% - jusqu'à 50 ans, 40% - à l'âge de 70 ans.

Les causes et le mécanisme de développement de l'alopécie androgénique chez la femme sont les mêmes que chez l'homme, bien que le schéma de l'alopécie soit différent. Ceci est probablement dû à la composition biochimique différente de la peau et à la distribution des récepteurs sensibles à la dihydrotestostérone. En outre, la teneur en hormones sexuelles mâles dans le sang des femmes augmente avec l’âge, en particulier pendant la ménopause.

Les changements dans la proportion d'androgènes et d'œstrogènes dans le sang des femmes aux âges plus avancés (même en l'absence de dépassement des limites extrêmes de la norme) peuvent également se manifester par la croissance des poils sur le visage et le corps, l'apparition de l'acné et de la séborrhée grasse, des troubles menstruels, la formation de kystes ovariens, etc.

Ainsi, l’alopécie androgénique, malgré une connexion directe avec les hormones sexuelles mâles, se développe non pas en raison d’une augmentation de leur contenu dans le sang, mais à cause de:

  • augmentation de la sensibilité des récepteurs de certains types de follicules pileux et de glandes sébacées à la dihydrotestostérone en raison de la teneur accrue en certains follicules de récepteurs qui interagissent avec cette hormone;
  • augmentation de l'activité des enzymes qui affectent le métabolisme des hormones sexuelles;
  • caractéristiques individuelles de l'organisme, dues à la prédisposition héréditaire; À cet égard, un nombre important de chercheurs a également distingué la forme androgénétique de l'alopécie, c'est-à-dire associée à un gène spécial transmis par héritage;
  • facteurs prédisposants.

Stades de l'alopécie androgénique féminine

Facteurs provocateurs et manifestations cliniques

Les raisons qui provoquent la mise en œuvre des mécanismes ci-dessus et renforcent les processus pathologiques sont les suivantes:

  1. Maladies endocriniennes.
  2. Troubles végétatifs et neuropsychiatriques, particulièrement les situations stressantes fréquentes.
  3. Maladies du pancréas, du foie.
  4. Troubles enzymatiques dans la couche épidermique, les vaisseaux et les annexes cutanées.
  5. Maladies de l'estomac et des intestins.
  6. Manque de vitamines, minéraux, acides gras dans les aliments ou violation de leur absorption.
  7. Maladies de la nature inflammatoire du cuir chevelu.
  8. Acceptation de certains médicaments pharmaceutiques (antidépresseurs, hormones stéroïdiennes, contraceptifs hormonaux, certains antibiotiques, etc.).

Les principaux symptômes de l'alopécie androgénique sont l'apparition de pellicules et de cheveux secs. Ils deviennent fragiles, mats et comme "en poudre". Dans la phase suivante, les pellicules sont réduites puis disparaissent complètement, les cheveux deviennent gras et brillants: diverses formes de séborrhée grasse se développent (épaisses, liquides ou mixtes). Peu à peu, les cheveux longs à part entière sont remplacés par des cheveux fins, courts et légers.

Chez l'homme et chez la femme, les symptômes de l'alopécie androgénique sont les mêmes et ne diffèrent que par le type de calvitie. Chez les hommes, il affecte principalement la ligne de front des cheveux sur le front sous la forme de deux triangles symétriques, dont les sommets sont dirigés vers la couronne. Un peu plus tard, la calvitie apparaît dans les régions pariétales et temporales antérieures. En se fusionnant, ces zones acquièrent une forme en fer à cheval, après quoi les cheveux s'effilent au-dessus des oreilles, à l'arrière de la tête et du cou.

Chez la femme, l’alopécie androgénique a généralement le caractère d’amincissement diffus, notamment dans la partie moyenne de la chevelure; elle commence moins souvent par la région pariétale avec une transition progressive dans le temps vers les zones frontale, occipitale et temporale.

Traitement

Un traitement approprié de l'alopécie chez les hommes et les femmes nécessite un examen minutieux préalable afin de déterminer éventuellement la cause initiale (tumeurs produisant des hormones, maladies de la glande pituitaire, cortex surrénalien) et d'éliminer les facteurs provoquants.

Pour restaurer les cheveux perdus, les médicaments les plus efficaces sont actuellement considérés:

  1. Le minoxidil, vendu dans les pharmacies sous les noms de Rogaine, Headway, Regaine. Le mécanisme de son action n’est pas assez clair, mais ils pensent que c’est le seul médicament capable d’affecter directement le follicule pileux et d’allonger la phase de croissance des cheveux. Il se présente sous forme de mousse ou de lotion et s'applique sur les zones touchées de la tête matin et soir. La perte de cheveux de minoxidil augmente au début, mais après 4 à 6 mois, ce processus s’arrête et, dans les zones de calvitie complète, la croissance de nouveaux cheveux commence. L'effet du traitement médicamenteux est estimé après 1 an. Cela se remarque surtout chez les personnes dont le traitement a débuté au plus tard 10 ans après le début de la maladie et dont les centres d'alopécie ne dépassent pas 10 cm et dont la densité des cheveux est restaurée de 14,7% à 24,9%.
  2. Le finastéride inhibe l'action de l'enzyme 5-alpha réductase, qui transforme la testostérone en une forme plus active. Il est nommé à 1 mg une fois par jour. Après 1 an, 99% des hommes arrêtent la chute des cheveux et l'effet maximum du traitement est noté après 2 ans. Ce médicament a également été utilisé pour le traitement de l'hyperplasie de la prostate pendant une longue période.

Dans le traitement de la calvitie féminine aux fins d'effets antiandrogéniques, il est possible d'utiliser le médicament contraceptif Diane-35.

Au cours des dernières années, il a été constaté que les acides gras polyinsaturés, notamment l'acide gamma-linoléique, contenus en grande quantité dans l'huile de cassis, l'onagre, la bourrache et la bourrache, avaient un effet écrasant sur la 5-alpha réductase. Effet anti-androgène et une bonne pénétration de la peau ont la capacité à l'huile d'avocat, le jojoba, le palmier nain. À partir de ces huiles, les formulations d'émulsion et de microémulsion sont destinées à un usage externe et à la mésothérapie du cuir chevelu.

Le zinc, la vitamine «B6», a également un effet bloquant sur les androgènes.

En plus du traitement spécifique, des méthodes physiothérapeutiques et cosmétologiques sont également utilisées - peeling galvanique, massage manuel et sous vide, masques médicaux, mésothérapie avec méso-scooter, iontophorèse et ultraphonophorèse, thérapie à micro-courant.

Le traitement de l'alopécie androgénique nécessite beaucoup de temps, de persévérance et de patience, à la fois du cosmétologue et du patient. Avec l’inefficacité du traitement conservateur, diverses méthodes de greffe et d’implantation de cheveux artificiels sont appliquées.

Alopécie androgénique: causes et symptômes

Des boucles soignées et saines - le rêve de tous les représentants de la belle moitié de la société. Manque de plaques chauves, des cheveux en bonne santé sont un signe de la santé d’un homme bon. Le stress, les déséquilibres hormonaux, les soins inappropriés, les médicaments inappropriés, la nutrition déséquilibrée, la présence d'habitudes néfastes - tout cela peut nuire à l'état des cheveux et entraîner un amincissement significatif du cheveu.

À partir de l'apparition d'une maladie telle que la perte de cheveux, pas une seule personne n'est assurée. Cette pathologie engendre un énorme désagrément esthétique dans la vie d’une personne, car l’apparence de plaques chauves n’est pas un ornement. La réduction des cheveux, qui conduit à la calvitie, est douloureusement perçue par les personnes de différentes catégories d'âge. Chez les hommes, vers 35 ans et chez les femmes à 50 ans, on diagnostique souvent une alopécie androgénique.

Dans la lutte contre une maladie grave, les gens utilisent divers médicaments, mais comme la pathologie est provoquée dans la plupart des cas par des déséquilibres hormonaux, de nombreux traitements s'avèrent tout simplement inefficaces. Le traitement de la maladie devrait être complet, mais toujours opportun. Lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, il est nécessaire de consulter immédiatement un spécialiste. L'alopécie androgénique est l'une des formes les plus graves de la maladie, avec des causes spécifiques et, par conséquent, une approche thérapeutique particulière.

Ce qui provoque l'émergence d'une pathologie

L'alopécie androgénétique est une forme particulière dont l'apparition est due à la sensibilité élevée des ampoules à la dihydrotestostérone - un type de l'hormone sexuelle masculine - la testostérone. Sous l'influence de la dihydrotestostérone, il se produit un long spasme des capillaires.

La perturbation de la microcirculation est lourde de:

  • dystrophie des follicules pileux;
  • amincissement, affaiblissement;
  • cessation de la croissance;
  • décoloration des boucles;
  • la mort et la perte de cheveux.

Haute sensibilité à l'hormone est transmise génétiquement. L'alopécie androgénétique est attribuée à des maladies hormonales à prédisposition héréditaire. La pathologie masculine dépendante des androgènes se développe avec un amincissement des cheveux dans les zones frontale et pariétale. Chez les femmes atteintes d'alopécie androgénique, l'amincissement des boucles commence par une séparation puis par le haut. Le truquage est un processus lent mais progressif.

Au début, les boucles perdent leur éclat, deviennent sans vie, puis leur éclaircissement se produit. Les premiers symptômes de pathologie peuvent être observés plus près de 30 à 35 ans et, après 10 à 15 ans, on observe la formation de zones visibles d’alopécie. La particularité de cette forme d'alopécie est la préservation du volume et du nombre de cheveux dans la région occipitale. Cela est dû au manque de sensibilité des follicules pileux de cette région à la dihydrotestostérone.

L’apparition d’une alopécie androgénique peut être due aux causes et facteurs suivants:

  1. Diminuez ou augmentez le fonctionnement des testicules ou des ovaires pour des maladies telles que l’orchite, les appendices polykystiques, ovariens et sclérocystiques.
  2. La présence de néoplasmes surrénaliens ou une augmentation de la fonction des organes due à une maladie.
  3. Hypo et hyperfonctionnement de l'hypophyse.
  4. La présence de tumeurs dans les glandes, responsables de la production d'hormones sexuelles ou de leurs lésions.
  5. Prédisposition génétique. L'alopécie androgénétique a été diagnostiquée chez l'un des membres de la famille du sang, le risque d'apparition d'une pathologie chez la jeune génération est automatiquement accru.
  6. Déséquilibre hormonal. Le portage fœtal, la ménopause et d'autres périodes d'adaptation hormonale dans le corps de la femme, ainsi que la prise de médicaments contenant des hormones mâles, peuvent conduire à l'apparition de plaques chauves. Chez les hommes, l'apparition de la calvitie est généralement provoquée par l'utilisation de médicaments stimulant la production de testostérone.
  7. Exposition au stress.
  8. La présence de pathologies du tube digestif.

Selon les statistiques médicales, les hommes sont plus exposés à la maladie. Contrairement aux femmes, l’alopécie androgénique se développe cinq fois plus souvent.

Après 50 ans de manifestation d'alopécie androgénétique, un représentant sur deux du sexe fort et une femme sur 4 sont détectés.

Les premiers signes de la calvitie incluent un amincissement, une sécheresse accrue, des cheveux cassants et l'apparition de pellicules. Les symptômes de l'alopécie androgénétique féminine et masculine sont légèrement différents.

Manifestations de pathologie chez les femmes

Outre la perte de boucles au niveau de la couronne et du front, la pathologie chez la femme s'accompagne de:

  • changements pathologiques dans le cycle menstruel;
  • l'apparition de l'acné;
  • l'apparition de poils dans les zones atypiques - dans la région des glandes mammaires, du dos, du visage.

L'alopécie peut se produire de plusieurs types:

  1. Les bandes. Tout d'abord, l'amincissement des cheveux se produit dans la région de la séparation. En outre, la propagation du processus pathologique dans la région temporale est notée.
  2. Les nids Les boucles s'amincissent dans la région de la séparation, mais contrairement à la perte de boucles de type boucles, les follicules pileux sont affectés au front ainsi qu'à la couronne.
  3. Par le type masculin. Un des types les plus rares de perte de cheveux. Accompagné en amincissant d'abord les cheveux, puis l'apparition de taches chauves. Le flux de cette forme est assez rapide. Ignorer la maladie entraîne une perte complète de cheveux pendant trois mois.

Manifestations de calvitie masculine

La calvitie masculine est accompagnée d'une perte de cheveux exclusivement dans la zone pariétale et frontale. Il existe plusieurs stades de développement de l'alopécie androgénétique.

  1. Première étape. Accompagné de l'apparition d'une légère dépression sur les cheveux.
  2. Degré deux. Caractérisé par l'acquisition de la zone fronto-temporale de forme triangulaire, ainsi que par la chute des cheveux dans la région de la couronne.
  3. Troisième étape. Accompagné par la propagation des plaques chauves fronto-temporales de plus de deux centimètres de profondeur à partir de la ligne de croissance des cheveux.
  4. Grade 3b. Caractérisé par l'apparition d'un amincissement important des cheveux dans la région de la couronne.
  5. Quatrième étape. Elle se caractérise par un amincissement des cheveux au front ainsi que par la poursuite de la perte dans la région de la couronne. Les deux zones touchées sont séparées par une mèche de cheveux en bonne santé.
  6. Le degré du cinquième. La propagation du processus pathologique, la poursuite de la chute des cheveux et la réduction de la zone de croissance normale des cheveux sont notées.
  7. Sixième étape. Caractérisé par une combinaison des régions fronto-temporale et pariétale, ainsi que par la propagation du processus dans la région occipitale.
  8. Degré septième. Les cheveux ne restent que dans la zone des oreilles et un peu dans la région occipitale - sur une bande étroite du derme.

Chute de cheveux androgénique: comment y remédier en utilisant diverses méthodes

La calvitie, même insignifiante, chez les femmes comme chez les hommes s'accompagne d'une réaction violemment émotionnelle.

Il faut comprendre que la perte de cheveux androgénique est une maladie incurable. Dans ce cas, la seule chose à faire est de ralentir la propagation du processus pathologique dans les premières étapes et de restaurer la croissance des boucles.

Le traitement de cette forme d'alopécie devra être effectué tout au long de la vie. L'arrêt de la prise de médicaments est lourd de conséquences non seulement de la progression de la maladie, mais également de la perte totale de végétation sur la tête.

Les médecins ne recommandent pas l'automédication ni la prise de médicaments douteux ou recommandés par des parents ou des amis qui n'ont pas suivi de formation médicale dans le domaine de la lutte contre la perte de cheveux androgénique. Cela peut avoir des conséquences désastreuses. Pour le traitement des maladies, on utilise aujourd'hui des médicaments spéciaux et des vitamines, une thérapie au laser, une intervention chirurgicale pour la transplantation de végétation, des compositions de médecine alternative. Divers dispositifs pour masquer les patchs chauves sont également populaires aujourd'hui.

Traitement médicamenteux

Pour le traitement de la pathologie a prescrit l'utilisation des médicaments suivants.

  1. Antagonistes de la dihydrotestostérone: Finastéride.
  2. Antiandrogène: spironolactone.
  3. Médicaments favorisant la croissance des cheveux: Minoxidil.

Ces médicaments sont très efficaces. Leur utilisation contribue à enrayer la progression de la perte de cheveux androgénique et à stimuler la croissance de nouveaux cheveux. Ils doivent être pris toute la vie.

Souvent attribué à l'utilisation de peptides de cuivre: Folligena, Trikomin. Ces composés, après avoir pénétré dans les follicules pileux, aident à stimuler la production de protéines nécessaires à la croissance des cheveux, ainsi qu’à bloquer la 5-alpha réductase, qui transforme la testostérone en dihydrotestostérone. Ces fonds sont sous forme de shampooing et de spray. Ils peuvent être utilisés à la fois pour les femmes et les hommes.

Thérapie au laser

Dans la lutte contre des pathologies telles que la perte de cheveux androgénique, le traitement au laser est utilisé depuis longtemps. L'utilisation d'un faisceau laser contribue à améliorer la microcirculation dans les zones touchées, à stimuler le métabolisme cellulaire dans les ampoules et à renforcer les boucles affaiblies, en leur donnant volume, santé et brillance.

La procédure est effectuée dans des cliniques médicales. L'apparence du système laser est similaire à celle du capot avec la présence d'un grand nombre d'émetteurs. La durée d'une procédure est d'un quart d'heure.

Ce traitement est effectué deux fois par semaine. Durée du cours - un an. Une fois le traitement terminé, il suffit de réaliser une procédure de maintenance en 30 jours. L'effet du traitement est perceptible après un mois. La thérapie au laser aide à prévenir la chute des cheveux et à stimuler leur croissance.

Greffe de cheveux

Si toutes les méthodes de traitement de l'alopécie utilisées n'apportent aucun résultat, le recours à une intervention chirurgicale est prescrit. Cette technique est assez ancienne. Son essence - la greffe de cheveux d'une zone saine aux personnes touchées. Le succès de l'intervention, ainsi que son efficacité, sont influencés par les caractéristiques individuelles de l'organisme. En outre, le résultat dépendra de la zone de la lésion, du site, de l'âge du patient, du degré de densité du cheveu.

Masquer les patchs chauves

Certaines personnes utilisent pour cacher les hauts perruques, doublure. Souvent, les zones touchées sont masquées par le style et les coupes de cheveux. Une autre option pour masquer les points chauves consiste à utiliser des épaississants pour les cheveux - des produits cosmétiques spéciaux contenant des microfibres de coton, de kératine ou de viscose. Les fibres collent aux boucles et ajoutent du volume aux cheveux qui cachent les parties translucides du derme.

L'utilisation de la médecine alternative

En tant que méthode auxiliaire de thérapie, vous pouvez utiliser les compositions d’ingrédients naturels. Ces fonds apporteront des avantages exceptionnels aux cheveux, ils contribueront à nourrir les follicules pileux, à éliminer les pellicules, à normaliser le fonctionnement des glandes sébacées, à guérir, à renforcer et à améliorer l'apparence des mèches.

Voici quelques recettes efficaces:

  1. Il est recommandé de frotter un gruau d'oignon dans le derme de la tête, les racines des cheveux. Cette procédure contribuera à améliorer le flux de sang vers les bulbes, voire à stimuler la croissance des cheveux. Vous avez juste besoin de couper un oignon avec une râpe fine, puis frotter la masse dans le cuir chevelu.
  2. La composition suivante est assez efficace. Il est nécessaire de mélanger une cuillère à thé d'huile d'argousier avec six gouttes de pamplemousse, 1 ml de vitamine A et E. La masse est chauffée, puis mélangée avec du Dimexide - 10 ml, puis frottée avec des mouvements de massage dans le derme de la tête. Après une heure, vous devez vous laver les cheveux.
  3. De bons résultats peuvent être obtenus en appliquant de la teinture de poivre. Il est nécessaire de moudre un piment, puis de le verser avec la vodka - un demi-verre. La composition devrait infuser pendant la journée. Le remède préparé est frotté sur le derme de la tête une fois par jour. Une heure après la procédure devrait vous laver les cheveux.

La perte de cheveux androgénétique est un problème assez commun et même grave. La pathologie est incurable. Mais ne vous énervez pas et n'abandonnez pas. Si vous prenez des médicaments prescrits par un médecin et utilisez des méthodes de traitement auxiliaires, vous pourrez arrêter la progression de la maladie. L'essentiel est de ne pas ignorer les symptômes de la maladie et de ne pas abandonner le traitement.

Qu'est-ce que la calvitie androgénique et peut-elle être guérie?

L'alopécie androgénique est un type de calvitie, dont la prédisposition est héritée. Selon les statistiques, la grande majorité de tous les cas de calvitie sont à l'origine d'androgènes - des hormones sexuelles masculines, qui, malgré son nom, sont produites à la fois par les hommes et par les femmes (bien que chez le sexe faible, bien sûr, dans un nombre beaucoup plus réduit).

Origine et symptômes

Traduit du latin alopécie et signifie "calvitie". La racine "andro" indique à la fois la principale cause et les principales "victimes" de cette maladie - la population masculine de la planète. L'alopécie androgénétique chez les hommes est si courante qu'elle est considérée comme la principale forme de cette maladie. Dans le même temps, le «gène de la calvitie» est transmis par la mère à ses enfants. L'alopécie androgénique ressemble à une perte de cheveux progressive, partant des zones frontale et fronto-temporale et se poursuivant par l'apparition d'une tache chauve sur la calotte, qui se propage ensuite à l'arrière de la tête. Il existe des échelles qui déterminent le degré de développement de l'alopécie androgénétique (en abrégé AHA) - pour les hommes, la typologie de Norwood est utilisée pour les femmes - par Ludwig.

Remarque: en fait, avec l'alopécie androgénétique, au moins dans les premiers stades, il n'y a pas de perte complète de cheveux sur les zones à problèmes. La calvitie héréditaire provoque d'abord un amincissement du cheveu, il devient transparent et très fin, presque invisible et se transforme en «duvet». La présence d'une arme à feu indique que les follicules pileux ne sont pas envahis par le tissu conjonctif. Il est logique de traiter l’alopécie androgénique jusqu’à ce que le duvet soit toujours présent. S'il disparaît, les cheveux ne pousseront pas.

La perte de cheveux androgénique peut être non seulement chez les hommes, mais aussi chez les femmes. Il existe des cas de confirmation d'une alopécie androgéno-dépendante chez les enfants. La raison principale est l'hérédité.

D'un point de vue médical, la cause principale de l'alopécie androgénétique est une réaction chimique complexe associée à la conversion de l'hormone dihydrotestostérone - la principale hormone masculine - en œstrogènes, hormones féminines. Bien que les œstrogènes favorisent la croissance des cheveux, cette réaction affecte fortement les follicules - les follicules des cheveux, dans lesquels se produit la transformation d'une hormone en une autre. Pour préserver les cheveux est très important équilibre, la différence dans le rapport de la dihydrotestostérone et ses dérivés - œstrogènes. Lorsque l’alopécie androgénique, les hormones mâles, se transformant en d’autres substances, ont un effet fortement négatif sur les cellules souches du cheveu, empêchant ainsi leur croissance (et donc la longueur du cheveu), ainsi que tout un ensemble de facteurs qui assurent le cycle de vie du follicule. En fin de compte, cela conduit au fait que le follicule ne peut plus produire de cheveux. À la fin, sa bouche est complètement recouverte de tissu conjonctif (semblable à ceux qui resserrent les plaies).

Le manteau commence à s'amincir et à tomber. Les cheveux après la chute ne poussent plus.

C'est la cause réelle de l'alopécie androgénique. À cet état a commencé à se développer, doit conduire d'autres facteurs, y compris:

  1. L'hérédité. Il existe un "gène de l'alopécie", un segment d'ADN responsable de la transmission de l'alopécie maternelle. Actuellement, la science médicale étudie les moyens de déterminer si une personne est génétiquement prédisposée à une maladie donnée, et cherche également à la combattre et à la guérir complètement.
  2. Tous les facteurs qui contribuent à l'augmentation de la dihydrotestostérone ou de la 5-alpha réductase dans le sang humain. La 5-alpha réductase est une substance qui provoque la transformation de la testostérone en dihydrotestostérone, qui à son tour provoque la destruction du follicule.

Une des raisons de la calvitie peut être l'hérédité!

L'alopécie héréditaire est transmise dans 70% des cas par la lignée maternelle, dans 20% des cas - par le père et environ 5% par l'homme pour la première fois. Dans ce dernier cas, il peut entrer le nombre de signes transmis aux enfants. Les raisons suivantes peuvent conduire à la création d'un tel signe et à la formation d'une personne chauve:

  • Dysfonctionnement des glandes produisant des hormones sexuelles.
  • Stress sévère prolongé.
  • La restructuration du fond hormonal (grossesse, hormonothérapie).
  • Tous les facteurs qui entraînent un changement hormonal, y compris les maladies du tractus gastro-intestinal et du système génito-urinaire, les infections et même les mauvaises habitudes.

L'alopécie androgénique chez les hommes et les femmes est une conséquence du déséquilibre hormonal, lorsque les hormones mâles - les androgènes - produisent plus que les hormones féminines - les œstrogènes. C'est pourquoi les hommes y sont particulièrement sensibles.

Symptômes chez l'homme

L'alopécie androgénique chez l'homme est causée par des facteurs génétiques - un trait autosomique récessif transmis par la mère - ou par tout facteur externe qui entraîne directement la mort des follicules (par exemple, une petite dose de rayonnement) - ou une augmentation de la production d'androgènes. Cela peut être, par exemple, la prise de testostérone, qui est souvent utilisée comme dope. Si les cheveux ont commencé à tomber sans raison apparente, consultez un médecin - cela peut s'expliquer par une alopécie androgénique. Vous devrez sûrement subir un test hormonal, car si on peut exclure le facteur de l'alopécie héréditaire chez l'homme - chez les ancêtres de la mère, rien de tel n'a été observé -, il est donc très probable que les glandes surrénales, les testicules ou les problèmes de l'hypophyse soient affectés. Tous ces organes sont impliqués dans la production d'hormones sexuelles.

Lorsque les symptômes de l'AHA se manifestent par l'apparition de plaques chauves dans les parties frontale et temporale, qui se propagent progressivement à l'arrière de la tête, formant un motif en forme de la lettre M.

Un peu plus tard, la perte de cheveux commence sur la couronne et la couronne du type de tonsure d'un moine catholique. Après quelques années, le point chauve prend la forme d'une boucle recouvrant la tête au-dessus des oreilles et au bas de la nuque.

Symptomatologie chez la femme

Chez le beau sexe, la perte de cheveux androgénétique peut être provoquée par les mêmes raisons que chez l'homme, mais l'état postnatal peut être particulièrement distingué. Pendant la grossesse, la quantité d'œstrogène dans le sang augmente, mais diminue immédiatement après la naissance. Cela peut conduire à un amincissement des cheveux, mais à l'endroit qui s'est détaché assez rapidement - avec la normalisation du fond hormonal - de nouveaux poussent.

Les symptômes de la calvitie chez les femmes sont les suivants. Les femmes courent moins de risques de perdre complètement leurs cheveux, mais elles devraient penser à leur santé, après avoir découvert que leurs cheveux tombaient en deux et qu'ils s'éclaircissaient au niveau de la couronne et du front.

De plus, l'alopécie androgénique peut être attribuée à des irrégularités du cycle menstruel, à une augmentation de l'acné sur le visage et au dos, avec un déséquilibre hormonal marqué - apparition d'antennes, poils sur les joues, menton, poitrine.

Cure alopécie androgène est possible que par la transplantation de cheveux!

Différence en termes

Types de calvitie androgénétiques et androgéniques - les concepts sont très proches et en partie interchangeables, mais d’un point de vue formel, il existe une différence. La différence entre l’alopécie androgénique est qu’elle a à priori une cause génétique et survient soudainement au moment de «lancer» un certain gène.

Son apparition est possible à tout âge, même chez un enfant. En même temps, la tête devient complètement chauve.

Dans la forme androgénétique de la maladie, l'hérédité peut jouer un rôle déclencheur, mais les changements se produisent progressivement, au fil du temps, et sont causés par le déséquilibre hormonal, l'équilibre hormonal masculin. Dans le même temps, les manifestations externes de l'AHA diffèrent entre les types masculin et féminin. Chez les hommes, les AHA peuvent commencer à se manifester immédiatement après la puberté et se développer à l’âge de 50 ans, chez les femmes, il est moins courant et seulement après 20 à 30 ans.

Afin de diagnostiquer avec précision l'AAG, des tests sanguins sont effectués sur un patient - commun, pour la syphilis, pour les lymphocytes et, plus important encore, pour les hormones sexuelles. Si le niveau d'androgènes est supérieur à une certaine norme, le diagnostic est confirmé par des études du cuir chevelu, des follicules pileux et des cheveux au microscope.

Comment traiter

Et si vous avez aha? Le traitement de l'alopécie androgénique chez l'homme est un problème. Le médicament contre la perte de cheveux, transmis exclusivement par la génétique, n'existe pas. L'alopécie androgénique ne peut être guérie que par la chirurgie. Pour cela, les follicules pileux sont transplantés à partir de zones indépendantes des androgènes - du cou et des côtés de la tête. Dans des cas plus rares, même la peau d'autres parties du corps peut être utilisée. Transplantés dans la partie fronto-temporale, ces follicules conservent leurs fonctions. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale, mais il existe des contre-indications: maladies de la peau, diabète, hémophilie, etc.

Les médicaments pour guérir l'alopécie androgène ne peuvent pas, mais vous pouvez arrêter la perte de cheveux, si la maladie n'est pas à un stade irréversible.

À cette fin, des méthodes spécifiques et non spécifiques, y compris des méthodes alternatives (Ramesh Kadian, etc.) sont utilisées.

Pour le traitement spécifique des AHA, l'efficacité de seulement 2 médicaments, le minoxidil et le finastéride, a été prouvée. Le finastéride peut être recommandé aux hommes uniquement. Ces médicaments appartiennent au groupe des anti-androgènes. Par conséquent, une consommation non contrôlée peut être dangereuse pour un homme, avec les conséquences suivantes:

  • Diminution de la libido.
  • Gynécomastie (développement des glandes mammaires).
  • Problèmes avec le développement du sperme.
  • Impuissance.

Par conséquent, ils ne peuvent être traités que sous la surveillance d'un médecin, qui, en règle générale, recommande l'utilisation simultanée de régulateurs de puissance.

Le traitement non spécifique des cheveux coupés et tombés est une méthode qui stimule la circulation sanguine du cuir chevelu et la santé générale du corps. Les critiques disent qu'ils peuvent arrêter la perte de cheveux qui a déjà commencé. Ces méthodes incluent:

  • Thérapie plasmatique.
  • L'utilisation de produits contenant de la spironolactone.
  • Injections de Botox.
  • Méthodes indirectes telles que shampooing pour la croissance des cheveux, électrophorèse, massage, acupuncture, régime alimentaire, etc.

La plasmothérapie est l’une des méthodes de traitement récemment découvertes et activement introduites. La plasmothérapie est une injection sous-cutanée d'un médicament obtenu à partir du plasma sanguin du patient. Il améliore l'état des follicules. La thérapie plasma n’est efficace que pour une maladie acquise, telle que l’alopécie anagène. Avec l'AHA, le traitement plasmatique ne prolonge la durée de vie des follicules que d'environ 2 ans.

Si l'alopécie n'est pas causée par une prédisposition génétique, elle peut être guérie! Seulement nécessairement sous la supervision d'un spécialiste!

La spironolactone est un médicament destiné au traitement des carences en potassium et en magnésium, de l'hypertension, etc. Il s'agit d'un diurétique antiandrogène. La spironolactone sous forme de crème à 5% appliquée sur le cuir chevelu peut ralentir la chute des cheveux. Les comprimés de spironolactone sont moins efficaces, car l'administration interne de fortes doses peut entraîner des effets indésirables tels que nausées, maux de tête et somnolence, de sorte que de petites doses n'affectent pas les follicules. La spironolactone chez les hommes est moins efficace que chez les femmes.

L'injection de Botox, ou toxine botulique, arrête l'effet négatif des androgènes sur les follicules situés dans la zone d'injection. Le cours consiste en deux injections par an.

Pour le renforcement général du corps ainsi que pour un effet indirect sur la condition du cheveu, on peut utiliser un shampooing spécial tel que beaucoup sur le marché, l'acupuncture, le massage de la tête, l'amélioration de la circulation sanguine, la diète tonique, etc., qui crée un environnement favorable à la croissance des cheveux. Mais il faut comprendre que le shampooing, aussi prometteur soit-il, ne peut pas influencer la génétique. Comme le reste des méthodes ci-dessus, cela n'a un effet positif que si le problème est causé par d'autres facteurs. De plus, le shampooing médical est destiné à un traitement prolongé.

AHA est une maladie qui peut être héritée. Il est possible de guérir l’alopécie androgénique provoquée par des caractéristiques génétiques uniquement par chirurgie. Tous les médicaments peuvent seulement arrêter le développement de la maladie, mais pas pour raviver les cheveux déjà perdus.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Les hormones sont les substances biologiquement actives les plus importantes dans le corps humain qui contrôlent le travail de tous les organes et systèmes.

Souvent, le malaise dans la gorge, les gens ne font pas attention. L'inconfort n'a pas d'importance, car ils croient que le rhume passera de lui-même. Cependant, ce n'est pas le cas.

L'émergence de problèmes dans le fonctionnement du corps, certaines personnes essaient d'éliminer les leurs, sans l'aide de médecins. Cependant, un tel auto-traitement peut avoir un impact négatif sur l'état de santé futur.