Principal / Enquête

Oestrogène et progestérone - effets sur la santé des femmes

Si les hormones sont favorables, dans le corps de la femme, tous les systèmes fonctionnent correctement.

Lorsqu'il y a un équilibre œstrogène-progestérone, la femme ne souffre pas du syndrome prémenstruel, ses règles sont régulières, sa vie sexuelle est harmonieuse.

S'il n'y a pas d'équilibre entre ces deux hormones, les symptômes opposés sont listés. L'œstrogène et la progestérone sont des hormones responsables de la santé reproductive des femmes.

Les œstrogènes et leurs effets sur le corps de la femme

Le mot "œstrogène" ne désigne pas seulement une hormone humaine qui a trois types (estrone, estradiol, estriol). Il existe des phytoestrogènes, des œstrogènes, produits chez les animaux, des produits chimiques qui se comportent comme des œstrogènes lorsqu'ils sont ingérés.

Grâce à lui, l'endomètre de l'utérus se développe à la fin de la menstruation afin de préparer l'organisme de la femme à la conception.

La rondeur des hanches et de la poitrine est également le mérite de l'œstrogène. Il stimule l'activité cérébrale, améliore la mémoire et prévient la démence.

De nombreux organes du corps de la femme sont sensibles aux effets de «l’ange de la vie»: peau, tractus gastro-intestinal, système cardiovasculaire, poumons, os, muscles, seins, utérus. Ainsi, l'œstrogène est responsable de s'assurer qu'une femme est une femme, excitant un homme, sexuel (parce que la nature se soucie de la continuation de la race humaine).

Excès d'œstrogène

Avec l'âge, le corps de la femme commence à souffrir d'une diminution de la production d'œstrogènes, mais en même temps d'une accumulation excessive de cette hormone.

Pourquoi est-ce que cela se passe? À la ménopause, la quantité d'œstrogènes est réduite de 30%, principalement en raison du fait que la concentration de progestérone, responsable du maintien d'un taux normal d'œstrogènes, est réduite de 75%.

Le déséquilibre des hormones, dont une grande partie appartient à l'œstrogène, entraîne une perturbation du cycle menstruel, des sautes d'humeur soudaines, des maux de tête, une diminution du désir sexuel, l'obésité et une fatigue sans cause.

Pourquoi l'œstrogène est-il appelé l'ange de la mort? L'accumulation de cette hormone dans l'organisme est à l'origine de nombreuses pathologies. Ils sont dus au fait que les œstrogènes stimulent la croissance cellulaire. Les néoplasmes commencent à se former dans le corps, ce qui peut être soit bénin, soit malin. Par exemple, adénomes, kystes, mastopathie, cancer du sein, endométriose.

L'excès d'œstrogènes provoque souvent des saignements utérins et de l'hypertension. Chez les femmes présentant des déséquilibres hormonaux, le sommeil est perturbé, ils sont très irritables.

En raison d'une quantité excessive d'oestrogène, la libération d'histamine augmente, ce qui augmente la susceptibilité aux allergènes et augmente le risque d'apparition de processus inflammatoires dans le corps. Le taux de sucre dans le sang diminuant, il est donc très difficile pour une femme de se refuser les sucreries - ces kilos superflus s'accumulent.

Ratio d'oestrogène et de progestérone

Pourquoi les œstrogènes dominent?

  • Le foie ne fait pas face à ses tâches en raison d'une surcharge de toxines. C’est cet organe qui doit excréter des œstrogènes supplémentaires, notamment l’œstradiol et l’estrone, qui provoquent l’apparition de tumeurs malignes des glandes mammaires et de l’utérus. La source de toxines est un aliment contenant des conservateurs, des colorants et des arômes artificiels; drogues, alcool.
  • Problèmes avec le tube digestif. Si l'intestin n'est pas vidé pendant longtemps en raison de la constipation, les produits du métabolisme des œstrogènes sont absorbés dans le sang. Ils recommencent à circuler dans le corps, ce qui aggrave le déséquilibre hormonal.
  • Manque de sommeil Si vous dormez un peu la nuit, la concentration de mélatonine dans le sang diminue. Cette hormone est responsable du sommeil complet et du maintien d'un taux normal d'œstrogènes. La mélatonine est un peu - une phase de sommeil profond, quand le corps repose vraiment et restaure sa force, ne se produit pas. En raison de l'insomnie, les glandes surrénales sont épuisées et la production de cortisol (une hormone du stress) augmente. Et plus le cortisol est produit, moins la progestérone est synthétisée.
  • L'obésité. Le cortisol est un stimulateur de la synthèse d'insuline, responsable du gain de poids. Le tissu adipeux du corps accumule des substances nocives qui surchargent le travail du foie, ce qui augmente la quantité d'œstrogène.
  • Xénoestrogènes. Ces substances imitent l'action de l'œstrogène. La civilisation moderne ne permet pas de les isoler. Les sources de ces substances sont les déchets industriels, les produits pétroliers, les pesticides, les cosmétiques et les désinfectants, les articles ménagers (peinture, revêtement de linoléum, etc.). Une fois dans le corps, les xénoestrogènes augmentent la production d'œstrogènes, ou les récepteurs cellulaires les perçoivent comme des hormones naturelles et commandent aux cellules de commencer à se diviser, ce qui entraîne l'apparition d'une tumeur dans le corps.
  • L'eau du robinet dans les villes contient également des œstrogènes. D'où viennent-ils? Beaucoup de femmes modernes reçoivent un traitement hormonal, elles boivent également des pilules hormonales qui empêchent la conception. L'élimination des métabolites hormonaux est naturelle. Les installations de traitement de l'eau ne sont pas en mesure de purifier l'eau des hormones.

Avec un faible taux de progestérone dans le sang, des médicaments prescrits l’augmentent. Mais il est également important de savoir comment augmenter la progestérone avec des remèdes populaires pour compléter le traitement.

Comment se faire tester pour la progestérone, quel jour du cycle, lisez cette discussion.

Savez-vous qu'il existe une hormone telle que l'oxyprogestérone? Dans cet article, http://gormonexpert.ru/gormony/progesteron/17-on-progesteron-povyshen-v-follikulyarnoj-faze.html, vous apprendrez quelle fonction il remplit et pourquoi il est élevé dans la phase folliculaire.

La progestérone et ses effets sur le corps de la femme

La progestérone prépare le corps féminin à la grossesse.

La fertilisation de l'œuf n'est possible que si une quantité suffisante de cette substance est produite dans le corps de la femme.

L'hormone favorise la croissance de la graisse sous-cutanée. Et sa faible concentration dans le sang devient la cause du syndrome prémenstruel et des sautes d'humeur soudaines.

Dans la première moitié du cycle menstruel, "l'hormone féminine" est activement produite jusqu'à ce que l'ovule quitte l'ovaire. En l'absence de fécondation, la synthèse de progestérone diminue et la menstruation commence. En cas de conception, le corps jaune produit une «hormone féminine» avant le début de la 16e semaine de développement du fœtus. Ensuite, sa production continue le placenta.

En même temps, le corps de la femme subit de grands changements: l'utérus est stimulé pour retenir le fœtus, la production de lait maternel commence dans le corps, la couche de graisse sous-cutanée s'épaissit. Cela est nécessaire pour que le fœtus puisse se développer normalement. Les mères doivent donc être calmement en rapport avec ces phénomènes.

Lorsque la concentration de progestérone dans le sang d'une femme enceinte est insuffisante, la grossesse peut se terminer par une fausse couche ou une naissance prématurée. Ce problème est particulièrement fréquent chez les filles de moins de 18 ans, dont le système de reproduction n'est pas encore complètement formé.

Normes: niveaux d'hormones

Quant aux œstrogènes, leur concentration normale dépend également de l'âge de la femme:

  • chez les filles jusqu'à 11 ans - de 5 à 20 pg / ml;
  • chez les femmes jusqu'à 50 ans - de 5 à 300 pg / ml (le taux le plus élevé - avec ovulation);
  • chez les femmes ménopausées, de 5 à 46 pg / ml.

Fluctuations des niveaux d'oestrogène et de progestérone au cours de la phase

Chez la femme, jusqu’au milieu du cycle menstruel, le taux de progestérone dans le sang est compris entre 0,3 et 0,9 ng / ml. Après la libération de l'œuf, lorsque le système de reproduction attend la conception, la progestérone devrait se situer entre 15 et 30 ng / ml. La portée de la norme est donc très grande. Avant la menstruation, le niveau d '"hormone féminine" chute à 0,5 ng / ml.

La première phase du cycle menstruel est caractérisée par une faible concentration d’œstrogènes dans le sang (à partir de 5 pg / ml). Mais avec la croissance du follicule, cette concentration augmente (jusqu’à 50 pg / ml).

Lorsque le follicule est brisé, l'œstrogène peut atteindre 300 pg / ml. Ses limites normales deviennent alors les suivantes: 11 - 116 pg / ml. Ensuite, les phases se répètent.

Ainsi, dans la première moitié du cycle menstruel, l'œstrogène domine, ce qui rend une femme féminine et sexy et lui donne l'énergie et la force nécessaires pour travailler.

Au stade de l'ovulation, la quantité d'oestrogène est maximale. À la fin de l'ovulation, la concentration en œstrogènes diminue. La progestérone commence à dominer. Le comportement de la femme devient moins émotionnel, elle veut du calme et de la solitude. Pendant les règles, le niveau des deux hormones diminue au minimum. Il y a une baisse d'humeur, un manque de force.

Saviez-vous que la progestérone 17H ​​n'est pas de la progestérone, mais qu'elle lui ressemble beaucoup? Des détails sur les fonctions de cette hormone, vous pouvez lire dans l'article.

Quels problèmes dans le système de reproduction indiquent une augmentation de la progestérone dans la phase lutéale, vous apprendrez en lisant ce document.

Pour réussir dans différents domaines de la vie, une femme doit s’adapter aux fluctuations hormonales. Pour la première moitié du cycle, il est bon de planifier la mise en œuvre de tâches complexes qui nécessitent beaucoup d’efforts, y compris intellectuelles. Au moment de la concentration maximale d'œstrogène - actions audacieuses. Et il est raisonnable de consacrer la seconde moitié à la prise de décisions importantes, car il est actuellement plus facile de se concentrer et d’être prudent.

Progestérone - notions générales de biochimie, fonction, indicateurs de la norme et effet du déséquilibre hormonal sur l'organisme

Les hormones dans le corps humain sont les principaux régulateurs de tous les processus biochimiques. La femme soloes oestrogène et progestérone. Ils déterminent la nature cyclique des modifications des organes génitaux, contrôlent la conception et aident à maintenir la grossesse.

Disponible en biochimie

La progestérone est une hormone stéroïde présente chez les deux sexes. Mais les hommes en contiennent une petite quantité à concentration constante. Chez les femmes, son montant varie avec la phase du cycle menstruel et la période de la vie.

Le cholestérol est la base des gestagènes, à l'instar des autres stéroïdes. Cette substance subit une série de réactions biochimiques, avec la formation progressive de la substance active finale. La synthèse se produit dans le corps jaune des ovaires après l'ovulation, en petite quantité - dans les glandes surrénales. Chez les femmes enceintes, la formation d'hormones se produit dans le placenta.

Il est établi que dans le placenta, le cycle complet de production de kinine ne peut pas se produire. Cela nécessite un système féto-placentaire, qui inclut le fœtus. Le cholestérol de l'organisme maternel pénètre dans le placenta et il se produit la formation de pergnénolone et de progestérone, une substance intermédiaire qui est ensuite transférée au fœtus et complète la synthèse.

Toute la progestérone n'est pas active, la plupart d'entre elles sont associées aux protéines de transport et à l'albumine, seulement 2% sont présentes sous forme libre. Le retrait se produit avec la participation du foie, où la kinine est conjuguée à de l'acide glucuronique et excrétée par les reins.

Quels sont les effets du corps?

Il est établi depuis longtemps que la progestérone est responsable des femmes. C'est ce qu'on appelle l'hormone de la grossesse. De la concentration normale dépend de la préparation de l'endomètre pour l'adoption d'un oeuf fécondé.

Pour la formation réussie du corps jaune nécessite une ovulation. Cela dépend de la concentration en œstrogènes, ainsi que des hormones hypophysaires. Les hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes déterminent la maturation du follicule. Le follicule en croissance lui-même produit des œstrogènes, qui soutiennent son existence et préparent l’endomètre, augmentent la sensibilité de la membrane épithéliale à la progestérone.

Après l'ovulation, le corps jaune produit de la progestérone avec vigueur. Il convertit l'endomètre en membrane déciduelle, nécessaire à l'implantation de l'embryon. L'hormone affecte la température basale, en l'augmentant de 0,2 à 0,5 degrés à partir du moment de l'ovulation jusqu'à la fin du cycle.

Les fonctions de l'hormone sont de maintenir la grossesse:

  • favorise la croissance des vaisseaux sanguins dans la membrane déciduelle;
  • bloque l'activité contractile utérine;
  • renforce le tissu musculaire du cou, ce qui empêche le développement de l'avortement;
  • bloque les réponses immunitaires locales pour prévenir le rejet de cellules fécondées.

Tout au long de la grossesse, une concentration élevée en substances actives assure sa conservation. Une forte diminution des niveaux de kinine se produit avant l'accouchement. Ceci est considéré comme le déclencheur du début du travail.

L'action de l'hormone s'étend aux glandes mammaires. La kinine active stimule le développement des alvéoles et des lobules dans lesquels le lait se formera à l'avenir.

La quantité d'hormone à la ménopause diminue, il y a un hyperestrogenism. Cette condition est un facteur prédisposant au développement de processus hyperplasiques de l'endomètre.

Performance normale à différentes périodes de la vie

Les indicateurs de l'hormone sont en équilibre dynamique, pour chaque intervalle d'âge, leurs propres valeurs sont présentées. Le taux de progestérone chez les femmes en âge de procréer est présenté ci-dessous:

  • 1 phase du cycle - jusqu'à 3,6 nmol / l;
  • jours d'ovulation - 1,52-5,4 nmol / l;
  • la phase lutéale - 3,01–88,8 nmol / l;
  • post-ménopause - jusqu'à 0,64 nmol / l.

La norme dans la phase lutéale est le point de départ pour déterminer sa quantité chez la femme enceinte. Le germe produit de l'hCG, ce qui est essentiel au maintien du fonctionnement du corps jaune. Par conséquent, la concentration en progestatif reste au même niveau et augmente progressivement.

À la 16e semaine de grossesse, la formation du placenta a lieu, ce qui assume une fonction hormonale. La concentration de l'hormone augmente progressivement encore plus.

Les taux normaux de trimestre de grossesse sont les suivants:

  • premier trimestre - 468,5 nmol / l;
  • deuxième trimestre - 71,0-303,2 nmol / l;
  • troisième trimestre - jusqu'à 771 nmol / l.

Les niveaux de progestérone à la ménopause vont inévitablement diminuer. Ceci est dû aux menstruations fréquentes sans ovulation, quand il n'y a pas de maturation de l'œuf et de formation du corps jaune. La ménopause est la période de cessation complète de la menstruation. Le taux à la ménopause est défini à 0,64 nmol / l. En même temps que la progestérone à cet âge, la quantité d'œstrogène diminue, ce qui entraîne des modifications des vaisseaux sanguins, l'apparition de l'excès de poids, la perte de calcium et la détérioration de la peau, des cheveux et des ongles.

Les femmes en âge de ménopause ont prescrit un traitement hormonal substitutif avec œstrogènes et progestérone. Cette combinaison est nécessaire pour éliminer l'effet négatif des œstrogènes sur l'endomètre: si vous utilisez la monothérapie, la probabilité de développer une hyperplasie ou un cancer de l'endomètre augmente plusieurs fois. La progestérone compense l'effet prolifératif de l'œstrogène et améliore l'état hormonal global.

Quand survient une anomalie?

Les écarts par rapport à la concentration normale peuvent être soit en hausse, soit en baisse.

La carence en progestérone est associée aux conditions suivantes:

  • déficit en phase lutéale;
  • pathologies endocriniennes: hypothyroïdie, hyperandrogénie, hyperprolactinémie;
  • régimes stricts et carences nutritionnelles;
  • stress constant;
  • maladies génitales: myome, endométriose.

Les symptômes d'une pénurie de progestérone apparaissent en fonction de sa quantité. Pour une femme, le syndrome prémenstruel est un symptôme courant. Sa gravité est différente, allant d'une légère indisposition à des manifestations graves.

Les signes du syndrome prémenstruel sont considérés par beaucoup comme une norme physiologique, ils s'attendent à ce que cette période amortisse les sautes d'humeur, la colère provoquée par un orage hormonal. Mais avec le travail rythmique des organes endocriniens, la concentration d’hormones est maintenue à un niveau suffisant et ne se manifeste pas par la détérioration de l’état de la femme.

Avec une diminution prononcée des progestatifs, la conception devient difficile. Ceci est le plus souvent observé en cas d'insuffisance de la phase lutéale. Le corps jaune ne peut pas se former, régresse rapidement. Les kystes folliculaires, qui se forment dans le syndrome des ovaires polykystiques, en sont une variante. Cette condition conduit à l'impossibilité de la grossesse.

L'implantation de l'embryon doit avoir lieu dans l'endomètre préparé, qui est affecté par la progestérone. Si une femme à faible taux d'hormone féconde, le fœtus ne peut tout simplement pas se fixer au mur de l'utérus ou sera rejeté par celui-ci, car la progestérone devrait supprimer l’activité contractile du myomètre. Les fausses couches habituelles, dans lesquelles l'interruption se produit dans un court laps de temps, sont souvent accompagnées de son échec.

Les signes de carence sont également un cycle menstruel irrégulier, des saignements utérins acycliques. Le déficit relatif, dans lequel la concentration en œstrogène est maintenue au niveau souhaité, conduit au développement de pathologies utérines prolifératives associées à l'hyperestrogénie - myome, endométriose, hyperplasie de l'endomètre.

Une progestérone élevée est beaucoup moins fréquente qu'une déficience. La cause de cette affection peut être un kyste du corps jaune, des tumeurs ovariennes, une cirrhose du foie, une pathologie surrénalienne. Le kyste du corps jaune et la formation dans les ovaires entraînent une surproduction de l'hormone. Dans la cirrhose du foie, il n’ya pas d’augmentation de la synthèse de la kinine; une augmentation de l’hormone est associée à une violation de sa conjugaison avec les protéines et son métabolisme.

L'excès se manifeste dans les symptômes suivants:

  • gain de poids;
  • les poches;
  • l'acné et l'acné, qui n'est pas traitable;
  • augmentation de la croissance des cheveux sur le corps;
  • dépression ou sautes d'humeur fréquentes;
  • la pression artérielle saute.

Souvent, le déséquilibre hormonal affecte non pas une hormone, mais plusieurs. Par conséquent, les symptômes peuvent être variés, avec l'ajout de signes de la pathologie principale.

Analyse

Le test sanguin pour les hormones est effectué selon les indications de la femme. La plupart des conditions accompagnées d'un écart par rapport à la norme, susceptibles de correction médicale. Mais avant de prescrire des médicaments hormonaux, il est nécessaire de connaître le contexte hormonal initial. Les médecins utilisent rarement une définition isolée de la progestérone uniquement; le plus souvent, un profil hormonal est nécessaire pour déterminer les causes de l'échec, établir la période du cycle menstruel et le tableau général des troubles du corps.

Quand et comment passer un test sanguin pour la progestérone dépend de l’âge et de la condition de la femme. Pendant la période de reproduction, les fluctuations hormonales déterminent le jour du cycle auquel donner du sang. On sait que la concentration maximale est atteinte aux jours 20 à 23, il est donc recommandé d’effectuer des analyses également à ce moment. Le cycle menstruel régulier de 28 jours est pris en compte. Si le cycle est plus long ou plus court, le médecin vous aidera à déterminer le jour de l'accouchement. Pour cela, vous devez connaître le premier jour de la dernière menstruation et le début prévu de la prochaine. Sur le dernier chiffre, 7 jours sont supprimés et un examen peut être effectué le jour même.

Si une femme a des règles irrégulières, il y a des retards de plusieurs mois, vous pouvez alors effectuer une étude à n'importe quel jour, puis recommencer après un certain temps. Dans ce cas, une gamme complète d'hormones est nécessaire:

Un tel profil hormonal suggèrera le niveau de troubles et le ratio de toutes les substances actives affectant la santé de la reproduction. Indirectement, l'analyse peut être jugée sur la période du cycle mensuel.

Chez les femmes enceintes, la concentration de la substance active augmente normalement constamment. Par conséquent, la durée de l'étude ne fait pas l'objet de restrictions. Dans certains cas, vous devrez peut-être effectuer une nouvelle analyse.

Pendant la ménopause, le test de progestérone est également effectué quel que soit le jour. Normalement, la quantité d'hormone doit être maintenue au même niveau.

Préparation à l'analyse

L'étude des hormones ne nécessite pas de formation spécifique. Il suffit de suivre les règles générales recommandées pour la délivrance de sang veineux.

La qualité du matériel biologique est affectée par la nutrition. Les aliments gras peuvent causer du chilez - une quantité accrue de particules de graisse, ils ne permettront pas d'effectuer l'analyse qualitativement. Par conséquent, la veille du diagnostic devrait abandonner la nourriture riche en matières grasses, ne buvez pas d'alcool.

Les analyses passent sur un estomac vide, le dernier repas doit donc être au plus tard à 19 heures. Le matin, vous ne pouvez rien manger, vous êtes autorisé à boire de l'eau propre, mais en aucun cas du thé ou du café. Il est interdit de fumer ce jour-là.

Le stress et l'exercice, la fatigue affectent les hormones d'une femme. Une semaine avant l’étude, vous devez normaliser votre état émotionnel afin d’éviter le surmenage et les efforts physiques excessifs.

Moyens de normaliser les niveaux hormonaux

Après le diagnostic nécessaire, le médecin prescrit des tactiques pour normaliser le fond. Il est toujours nécessaire de commencer le traitement en modifiant le mode de vie et la nutrition. Vous devez faire attention au mode de la journée, au nombre d'heures de sommeil et à l'heure à laquelle une femme préfère s'endormir.

La nature du régime affecte également les hormones. Vous ne pouvez pas dire quels produits contiennent de la progestérone. Pour augmenter sa teneur dans le sang peut être indirectement, en utilisant une quantité suffisante de protéines animales et de graisse, des œufs de poule. Ils contiennent des acides aminés essentiels, le cholestérol, qui sont à la base de la synthèse des hormones stéroïdiennes. À des concentrations plus élevées, au contraire, il est nécessaire de réduire la quantité de ces aliments dans le menu.

Nos articles précédents vous expliqueront comment augmenter ou diminuer le niveau de progestérone dans le corps sans nuire à la santé.

La prochaine étape est la pharmacothérapie. Pour la normalisation, la progestérone micronisée ou ses solutions d'huile sont utilisées. Les comprimés de la tablette sont Duphaston, Utrozhestan. Le schéma posologique dépend de la destination des médicaments.

Ils sont utilisés dans les conditions suivantes:

  • la menace d'interruption prématurée de la grossesse;
  • la fausse couche a commencé;
  • changements de cycle: aménorrhée, oligodimenorrhée;
  • PMS;
  • traitement hormonal substitutif.

L'Utrozestan est disponible sous forme de capsule pour l'ingestion et l'insertion dans le vagin. Cette méthode d'administration vous permet de créer une concentration locale élevée de la substance active, en contournant le métabolisme dans le foie.

Tout médicament contenant de la gestagène est contre-indiqué dans les cas suivants:

  • pour saigner pour une raison inconnue;
  • tentative d’avortement échouée;
  • tumeurs du sein, de l'utérus, des ovaires;
  • augmentation de la coagulation sanguine et tendance à la thrombose;
  • maladies du foie en violation de sa fonction.

La progestérone pour la FIV est prescrite pour un soutien hormonal. Il est utilisé à partir du moment du transfert d'embryon et jusqu'à 14 jours. Au cours de cette période, un examen est effectué pour déterminer si l’embryon a pris racine. Dans la plupart des cas, les hormones continuent de s’appliquer jusqu’à la formation du placenta, qui permet alors de préserver indépendamment le fœtus.

Dans les protocoles de FIV, des formes vaginales sont utilisées: capsules d’Utrozhestan, gel de Kraynon. Les préparations sont utilisées jusqu'à 8-20 semaines de gestation. La durée du traitement est déterminée par l’âge de la femme, les niveaux hormonaux actuel et actuel et les comorbidités. L'abolition de la drogue fait, en réduisant progressivement le dosage.

Le fond hormonal d'une femme est très mobile. Cela dépend de l'impact de facteurs externes et de l'état du corps dans son ensemble. Les mauvaises habitudes, une alimentation malsaine, le stress, le manque d'activité physique et même l'activité sexuelle l'affectent négativement. Par conséquent, les principes élémentaires d'un mode de vie sain peuvent réduire les risques de développer une pathologie.

Quand se faire tester pour la progestérone et l'œstrogène?

Les hormones sont une sorte de médiateur entre le cerveau et le fonctionnement de tous les systèmes. Les œstrogènes et la progestérone sont les principales hormones et régulateurs du corps féminin. Ils sont responsables de la fonction de reproduction des femmes. Ils rendent une femme féminine - sexy, belle, capable de concevoir, de supporter et de produire une progéniture en bonne santé.

Le rapport entre ces œstrogènes et progestérone reste inchangé pendant toute la période de reproduction normale - normalement, la progestérone et les œstrogènes sont en équilibre. La progestérone est une sorte d'antagoniste des œstrogènes.

Concepts généraux

Œstrogènes - tout un groupe d’hormones stéroïdes sexuelles, comprenant environ 30 composés. Les principaux sont 3 représentants: estradiol, estrone et estriol. L'estradiol est la plus active et la plus importante de ces hormones. Il offre toute l’attractivité d’une femme en âge de procréer. Si nous prenons le ratio d'activité de ces 3 hormones, le ratio sera de 100: 1: 7.

Les œstrogènes se forment dans les ovaires; l’hypophyse et le placenta pendant la grossesse produisent un petit volume. Les récepteurs aux œstrogènes sont situés dans le vagin, les ovaires et l'utérus, les trompes de Fallope, le thorax, le foie et le myocarde.

En raison de l'inflammation, ces récepteurs peuvent être bloqués. Par conséquent, lors de la planification d'une grossesse, il est nécessaire de vérifier l'équilibre hormonal. Après la ménopause, les œstrogènes sont produits par le tissu adipeux, mais ce sont de «mauvais» œstrogènes. Ils ne sont pas seulement dans le corps humain; il y a des œstrogènes d'origine animale, des phytoestrogènes - dans les plantes; produits chimiques capables de se comporter comme des œstrogènes.

Le rôle de l'œstrogène

Lorsque des perturbations hormonales apparaissent immédiatement irritabilité, insomnie; avec un manque d'oestrogène, l'ostéoporose se produit. Les œstrogènes normaux fournissent l’épaisseur et la force des cheveux, une peau lisse, un corps mince et de beaux seins luxuriants, la capacité de concevoir.

Sous œstrogène normal, il n'y a pas de syndrome prémenstruel, le MC n'est pas perturbé, la vie sexuelle est harmonieuse. En conséquence, avec son manque de tout ne sera pas. Les œstrogènes chez les filles commencent à augmenter pendant la puberté.

La figure angulaire d'une adolescente acquiert de la féminité, les os du bassin s'élargissent, le timbre de la voix change - il devient plus trapu. La ménarche apparaît et un centre médical à part entière est établi entre 1,5 et 2 ans plus tard. Pendant le cycle menstruel dans la première moitié de la préparation de l'œuf a lieu et l'œstrogène augmente pendant cette période.

Le rôle de la progestérone

Après la libération d'un œuf mature du follicule dominant, un corps jaune est formé - une glande endocrine temporaire occupée par la production de progestérone. En cas de fécondation de l'œuf, la progestérone sera développée plus avant progressivement afin de créer toutes les conditions nécessaires au maintien du développement du fœtus. Par conséquent, cela s'appelle l'hormone de la grossesse. Également pendant la gestation, il prépare la lactation, aidant ainsi à la croissance des glandes mammaires. S'il n'y a pas eu de conception, le corps jaune est absorbé et la progestérone chute. Ces changements sont cycliques et mensuels. En l'absence d'ovulation, la progestérone n'est pas produite - pas de corps jaune.

Signes de carence en oestrogène

Avec un manque d'oestrogène:

  • la prise de poids est en cours;
  • HELL commence à sauter;
  • le pouls s'accélère et de l'artériosclérose se produit;
  • des ongles cassants apparaissent;
  • les cheveux et la peau secs;
  • la peau vieillit rapidement, des taches de naissance et des papillomes y apparaissent, des tâches pigmentaires;
  • l'insomnie se produit souvent;
  • perte de mémoire;
  • irritabilité;
  • souvent maux de tête;
  • le travail du tractus gastro-intestinal est perturbé par le développement de phénomènes dyspeptiques;
  • la libido diminue;
  • algoménorrhée et irrégularité de MC apparaissent.

Effets de la carence en œstrogène

Ils varient en âge:

  1. Chez les adolescents: retard du développement sexuel, pilosité excessive des membres masculins chez les filles. La ménarche vient après 14 ans. Dans de tels cas, une stérilité primaire peut se développer.
  2. Âge de reproduction. Le MC est violé, il n'y a pas de conception et de grossesse. Les muqueuses sèches, il y a la dyspareunie, les complications sous la forme d'infections MPS sont souvent associées. La poitrine change et s'affaisse, des vergetures apparaissent sur la peau.
  3. Âge mûr. Après 40 ans, selon les lois de la physiologie, la production d’œstrogènes diminue. Les rides augmentent sur la peau, la pression artérielle augmente, l'humeur change souvent dans le sens de la détérioration. L'attention et la mémoire souffrent également, de fréquentes fractures. Dans le même temps, il y a des bouffées de chaleur - des épisodes de chaleur et une transpiration accrue.

Symptômes de faible progestérone

Avec une diminution de la progestérone, la pression artérielle augmente, une lourdeur dans les jambes, une céphalgie apparaît. La cyclicité des menstruations est perturbée, l'ovulation survient avec un retard, l'endomètre s'épaissit lorsque les menstruations apparaissent douloureuses et pleines pendant plus d'une semaine.

L'infertilité se développe du fait que l'embryon ne peut pas être fixé dans la muqueuse utérine. Il y a souvent une grossesse extra-utérine. Avec une faible progestérone, la grossesse se termine souvent par une fausse couche.

  • prononcé devient PMS;
  • l'ambiance est changeante;
  • le poids de la femme avant la menstruation augmente;
  • les troubles du sommeil sont notés;
  • tension artérielle instable;
  • évanouissements fréquents;
  • violation de la thermorégulation;
  • constipation et flatulence;
  • extrémités froides;
  • kystique ou fibrose au sein;
  • sécheresse et éruption cutanée.

Peu d'œstrogènes

Pourquoi l'œstrogène est-il appelé l'ange de la mort? L'accumulation de cette hormone dans le corps, en particulier lors de la ménopause - cause de nombreuses pathologies.

Le problème est que l'œstrogène stimule la croissance cellulaire, ce qui conduit à l'apparition de différentes tumeurs, notamment du sein et de l'utérus. Tous ne sont pas bénins.

Un excès d'œstrogènes provoque souvent des saignements utérins. Les œstrogènes augmentent la libération d'histamine et les réactions allergiques augmentent. L'hypoglycémie se produit souvent, de sorte qu'une femme devient souvent une dent sucrée, ce qui correspond à une accumulation de kilogrammes.

Ratio d'oestrogène et de progestérone

L'œstrogène domine toujours. Cela est dû principalement aux violations du foie. Il ne fait pas face à l'élimination des excès d'oestrogène, les toxines entrantes. Ceux-ci incluent des conservateurs, des teintures, des drogues, de l'alcool.

Problèmes avec le tractus gastro-intestinal: en raison de la constipation, les toxines sont réabsorbées dans le sang - ce sont des produits du métabolisme de l'œstrogène. En circulant dans le sang, ils exacerbent le déséquilibre hormonal.

Insuffisance de sommeil - conduit à une diminution de la mélatonine, l'oestrogène est en croissance. Il y a peu de mélatonine - il n'y a pas de récupération, les glandes surrénales commencent à s'épuiser et libèrent beaucoup de cortisol dans le sang. Cette hormone de stress réduit la progestérone et conduit à l'obésité.

Le cortisol stimule la production d'insuline. Obésité - le tissu adipeux a la capacité d'accumuler des toxines et d'aggraver les dommages au foie - les œstrogènes sont en croissance.

Xénoestrogènes - imitateurs d'œstrogènes. Il est impossible de les isoler. Leurs sources sont: les déchets industriels, les produits raffinés, les pesticides, les produits de soin et les désinfectants; Produits pour la construction et la réparation - peintures, linoléum, panneaux de particules, revêtements, etc.

Les xénoestrogènes sont dangereux car ils utilisent des récepteurs d’œstrogènes dans le corps et leur division cellulaire non contrôlée commence par la croissance de tumeurs. Même l'eau du robinet contient ces substances en raison de l'élimination des métabolites hormonaux.

Causes du déséquilibre œstrogène et progestérone

Les raisons sont généralement générales:

  • tumeurs hormono-dépendantes des glandes surrénales et des ovaires; l'obésité;
  • des anomalies dans le travail de la glande thyroïde;
  • maladie du foie et des reins;
  • SOPK;
  • pathologie génétique;
  • augmentation de l'effort physique, un rôle important appartient également au stress;
  • mauvaise nutrition;
  • mauvaises habitudes
  • manque de sommeil;
  • hypodynamie.

Effets de l'augmentation d'oestrogène

Manque d'ovulation, prise de poids, infertilité. Pendant la grossesse, les œstrogènes augmentent car ils sont en outre produits par le placenta. Si cela ne se produit pas, cela indique une insuffisance placentaire. La conséquence en sera un accouchement précoce ou la mort du fœtus.

Lorsque des tests d'estrogènes sont prescrits

Hormones: quand prendre de l'œstrogène et de la progestérone? Violations de la puberté dans n'importe quel sens, infertilité, processus dystrophiques dans l'utérus, ovaires, troubles de la MC, hémorragies, symptômes d'une tumeur dans les ovaires ou l'hypophyse, avant la FIV, avec ostéoporose.

Tests de progestérone

Pour le diagnostic de cette analyse souvent ne pas utiliser. Cela est dû au fait qu’il n’ya aucun signe exact de sa diminution ou de son augmentation. Il hésite constamment. La ligne directrice principale devient donc le tableau clinique. L'analyse n'est prescrite qu'en préparation à la FIV, en l'absence de conception pendant plus d'un an, avec de fréquentes fausses couches chez une femme (plus de 3).

Conditions du don de sang pour l'oestrogène

Un test aux œstrogènes signifie tout d’abord un don de sang pour l’estradiol. La quantité d'estradiol doit être comptée au septième jour suivant le début des saignements menstruels. À la ménopause, le sang est donné tous les jours.

Du sang est administré à la progestérone au jour 22 du cycle, c'est-à-dire une semaine avant la prochaine menstruation. Si le MC est cassé et que sa régularité ne diffère pas, les tests sont effectués à plusieurs reprises.

Règles sur le don de sang à la progestérone

La progestérone et les œstrogènes peuvent être testés selon les mêmes règles: le sang veineux est administré à jeun, le matin. Un jour avant, excluez les charges. Ne consommez pas gras, alcoolisé, dernier repas au plus tard à 19 heures. En outre, il est impossible de passer les rayons X et les ultrasons avant l'analyse. Une heure avant de donner du sang ne peut pas être fumé.

Analyse de sang pour l'oestrogène: comment se préparer et quand passer

L'événement le plus important dans la vie d'une femme est la naissance d'un enfant. Cela peut se produire si une femme est en bonne santé et capable de concevoir et de porter un bébé. Cette santé est déterminée par l'équilibre hormonal et en particulier par le contenu nécessaire en œstrogènes, les hormones génitales féminines. Ceux-ci comprennent l'œstriol, l'estradiol et l'estrone. Si les œstrogènes ne suffisent pas, la femme ne pourra pas concevoir un bébé. Dans ce cas, on lui prescrit une analyse des œstrogènes. Ce qui est l'oestrogène, ce qu'il affecte quand vous devez donner du sang, considérez dans cet article.

Oestrogènes, production et fonction

L'œstrogène est généré dans les ovaires d'une femme. Elle affecte le développement des caractéristiques sexuelles secondaires, la période menstruelle et la possibilité de conception. Le processus de formation de l'œstrone et d'autres œstrogènes consiste dans le clivage des androgènes par des enzymes spéciales.

Les œstrogènes chez les femmes affectent également l'apparence. Sous leur influence, la peau reste lisse pendant de nombreuses années et la silhouette acquiert une rondeur séduisante féminine. Mais la tâche principale de l'œstrogène - d'assurer la capacité de se reproduire.

La progestérone et les œstrogènes créent les conditions nécessaires à la conception. Immédiatement après la menstruation, le niveau d'oestrogène est faible, mais il commence à croître, ce qui affecte l'augmentation de l'endomètre utérin. Cela se produit avant le 14e jour du cycle, jusqu'à ce que l'œuf fini soit libéré dans la trompe de Fallope. Ensuite, sous l’influence de la progestérone, l’utérus est préparé à l’arrivée d’un ovule fécondé. L'endomètre gonfle, ce sont clairement les artères spirales. Si la fécondation n'a pas eu lieu, la quantité d'œstrogène et de progestérone est considérablement réduite. L'utérus se prépare à arracher le mucus gonflé inutilisé. Commencez mensuellement.

Donc, la fonction de l'œstrogène:

  • Contribuer à la formation des organes génitaux féminins;
  • Stimulation de la figure féminine arrondie en lui donnant des formes séduisantes;
  • Augmentation de la muqueuse utérine après la menstruation jusqu'au milieu du cycle;
  • Le développement de la muqueuse vaginale;
  • Stimulation du tonus utérin;
  • Promouvoir l'activité des trompes de Fallope, ce qui augmente les chances de fécondation;
  • Augmenter le taux de métabolisme général;
  • Protection des os du squelette de la destruction;
  • Bloquer la formation de plaques de cholestérol dans les vaisseaux sanguins en stimulant la formation de bon cholestérol;
  • Rétention de sodium et fluides corporels.

Comme vous pouvez le constater, les œstrogènes n’affectent pas uniquement les problèmes liés au sexe. Les hommes ont aussi une certaine quantité de ces hormones, mais si elles sont trop nombreuses, cela indique une maladie.

Quand une analyse est prescrite

Le gynécologue vous prescrira un test d’œstrogène dans les situations suivantes:

  1. Crashes dans la période mensuelle. Ceux-ci peuvent inclure des cycles irréguliers (retards fréquents ou un cycle trop court), des douleurs au début de la menstruation, un manque de menstruation, un manque de sang.
  2. Développement retardé de la fille. Poitrine non développée, arrivée tardive de la menstruation, silhouette de garçon.
  3. Le médecin veut vérifier la cause de l'infertilité.
  4. Mesures préparatoires avant la conception artificielle.
  5. Le développement des contours du corps féminin chez les hommes.
  6. La menace de fausse couche chez la femme enceinte.
  7. Saignement de l'utérus.

Lors du don de sang, il est nécessaire de prendre en compte le fait que le niveau de l'hormone varie en fonction du jour du cycle. Avant d'aller au laboratoire, il est nécessaire de savoir quel jour du cycle effectuer une analyse.

Quel jour du cycle aller au laboratoire?

Lorsque vous prenez un test aux œstrogènes, il est facile à calculer. Les femmes qui ont un cycle mensuel de 4 semaines passent un test sanguin pour détecter la présence d’œstrogène dans les 2 à 5 jours de la période. Avec un cycle plus long (32 jours), il est nécessaire d'aller au laboratoire pendant 5-7 jours. Si le cycle dure 3 semaines, vous devez faire un don de sang pendant 2 à 3 jours à compter du début de vos règles. En l'absence de règles pendant une longue période, le sang est transféré le jour indiqué par le gynécologue.

Comment se préparer?

Comment prendre une analyse, rappelez-vous, c'est simple. La préparation à la collecte de sang veineux comprend les règles standard suivantes:

  • À la veille de l'analyse, ne buvez pas d'alcool, ne buvez pas de drogue;
  • Pendant plusieurs jours, arrêtez de prendre des médicaments hormonaux;
  • À la veille de ne pas avoir de relations sexuelles;
  • Quelques jours avant l’analyse, évitez les efforts physiques et le stress psychologique;
  • Avant la recherche sur l'œstrogène ne peut pas fumer;
  • Il est nécessaire de faire un don de sang l'estomac vide - le matin du don de sang, ne pas manger ni boire (le dernier repas - 8 heures avant l'analyse).

Si, peu de temps avant l'analyse, le patient était atteint de maladies inflammatoires ou infectieuses, il fallait le dire au gynécologue (urologue pour hommes). À une température corporelle élevée, l'analyse doit être différée jusqu'à la récupération complète.

Performance normale des œstrogènes

Le tableau suivant indique les niveaux normaux d’œstrogènes chez les femmes à différents jours de la période:

Quand faut-il tester l'œstrogène, la progestérone, la prolactine et la testostérone?

Le rôle de l'œstrogène

Le terme œstrogène désigne plusieurs substances: des variétés d'hormones (estradiol, estriol et estrone), produites dans le corps d'un humain ou d'un animal, des matières végétales et des composés synthétisés artificiellement ayant des caractéristiques similaires.

Dans le corps d'une femme, les œstrogènes sont synthétisés principalement par les ovaires. L'exactitude du développement et du fonctionnement des organes de reproduction, la formation de caractères sexuels primaires et secondaires, l'état de la peau, des cheveux, des poumons et même de la mémoire dépendent de la quantité. L'œstrogène détermine la nature du cycle menstruel, la possibilité de concevoir et de procréer.

En outre, il joue un rôle important dans le fonctionnement d’autres organes internes:

  • Stimule le métabolisme
  • Protège le tissu osseux de la destruction, ce qui évite les fractures
  • Régule dans le corps le ratio "mauvais" et bon cholestérol, en réduisant le contenu du premier et en augmentant la concentration du second
  • Affecte l'équilibre eau-électrolyte, provoquant une rétention de fluide dans le corps.

Après la ménopause, la formation d'œstrogènes diminue, ce qui affecte l'état de la femme. Tout d'abord, elle est privée de la possibilité d'avoir des enfants. La réduction de la concentration de l'hormone contribue à la fragilité des os, au développement de l'ostéoporose, à l'apparition de pathologies du système cardiovasculaire.

Pour un organisme, non seulement la carence en œstrogènes, mais également son excès peuvent être préjudiciables. Trop d'oestrogènes déclenche un processus incontrôlé de division cellulaire, ce qui provoque le développement de l'endométriose et de divers néoplasmes. En outre, un excès d’œstrogènes contribue à la libération active du progestatif - le "responsable" des réactions allergiques.

La teneur en œstrogènes au début de la CM est à un niveau minimum, puis commence à augmenter progressivement pour atteindre les valeurs maximales juste avant l'ovulation, puis diminue à nouveau. Pendant la grossesse, on observe la même image: le contenu de l'hormone augmente constamment pour atteindre les valeurs maximales à la naissance. Après la naissance du bébé, sa production diminue et, au bout de quelques semaines, revient aux indicateurs d'origine.

La teneur en œstrogènes chez les femmes en âge de procréer est en moyenne de 12 à 190 pg / ml (selon la phase du MC), elle est de 10 à 90 pg / ml pendant la ménopause.

Progestérone

L'hormone est produite en petite quantité par le cortex surrénalien. Pendant la grossesse, le corps jaune est relié au processus - une glande temporaire qui se forme immédiatement après la conception. Il produit de la progestérone jusqu'à 4 mois de grossesse jusqu'à ce que le placenta soit complètement formé. Après cela, pour la production de l'hormone, elle est responsable jusqu'à la naissance même. Le déroulement normal de la grossesse et le développement fœtal dépendent de l’état de la progestérone.

Les principales fonctions de l'hormone:

  • Préparation de l'endomètre pour l'implantation de l'ovule, prévention de son rejet
  • Diminution de l'activité des muscles utérins
  • Réduction de la glaire cervicale
  • Préparation des glandes mammaires pour l'alimentation future.

En outre, la progestérone contrôle l'équilibre hydrique et électrolytique, la production de suc gastrique et de bile.

La norme pour les femmes en âge de procréer est de 0,3 à 7 nmol / l, selon le cycle, et pendant la grossesse de 8,9 à 771 nmol / l. d

Test d'hormone d'œstrogène et de progestérone

L'œstrogène

Le test pour déterminer le niveau de l'hormone est attribué à:

  • Troubles de la MC ou absence de menstruation
  • Formation sexuelle tardive chez les filles
  • PMS
  • Infertilité
  • L'ostéoporose
  • Post-grossesse
  • Troubles mentaux, changement de comportement.

Le test de détection des œstrogènes est recommandé pendant 3 à 8 jours.

Progestérone

Le test est montré quand:

  • Violation de MC, pas de mensuel
  • Infertilité
  • Saignements utérins intermenstruels.

Pendant la grossesse:

  • Évaluer le fonctionnement du placenta
  • Avec une grossesse prolongée.

Il est recommandé d'effectuer l'analyse entre 20 et 22 jours du MC et, en option, pendant 3 à 8 jours.

Une augmentation des niveaux hormonaux indique une grossesse, ainsi que des kystes ovariens, une insuffisance rénale et surrénalienne. Une variété de médicaments peut affecter le contenu de la progestérone. Les niveaux de progestérone réduits se produisent en l'absence d'ovulation, d'inflammation chronique et de problèmes de développement du fœtus. Le test de la progestérone et de l’estradiol est prescrit pour les violations du cycle menstruel.

Valeur de la prolactine

Pour la production de l'hormone est responsable de l'hypophyse antérieure. La prolactine favorise la production de progestérone et, pendant la grossesse, prépare les glandes mammaires à la formation et à la séparation du lait. De plus, des études récentes ont révélé le rôle de la progestérone dans la formation de l'instinct maternel. Il a été établi que lorsqu'une femme interagit avec des enfants, une hormone est libérée, ce qui entraîne un sentiment de tendresse et de plaisir. En allaitant - aide à renforcer l'attachement et l'amour.

Le niveau le plus élevé de prolactine est fixé la nuit, le matin, sa quantité diminue puis augmente à nouveau.

Pendant la grossesse, les taux de pointe se forment entre 20 et 25 semaines.

Quand prendre la prolactine et la progestérone

L'analyse du niveau de prolactine est recommandée lorsque:

  • Douleurs thoraciques périodiques
  • Écoulement du mamelon sans lactation
  • L'augmentation de MC à 40 jours ou aucun mois
  • La mastopathie
  • Maladies inflammatoires chroniques des organes de la femme
  • Sous-développement du système reproducteur (absence ou caractéristiques sexuelles inexprimantes)
  • Post-grossesse
  • Surveiller l'état du placenta
  • Croissance excessive des cheveux chez la femme
  • Ménopause sévère
  • L'obésité
  • L'absence ou la formation insuffisante de lait maternel pendant l'allaitement
  • L'ostéoporose.

L'analyse peut également servir à clarifier le niveau de prolactine dans la détermination du schéma visant à éliminer son déficit.

Pour l'analyse de la prolactine, le sang veineux est examiné. Pour tester a montré le résultat le plus fiable, il est recommandé de bien s'y préparer:

  • 24 heures avant la procédure, refusez de vous rendre dans un bain ou un sauna, évitez les rapports sexuels.
  • 8-14 heures avant de mettre quoi que ce soit à manger, vous n'êtes autorisé à boire que de l'eau pure
  • 1-2 heures avant l'analyse ne fume pas
  • 15-20 minutes avant la procédure, essayez de vous détendre, afin que l'excitation n'affecte pas la performance.

Testostérone

L'analyse du rapport hormones progestérone / testostérone vous permet d'identifier un déséquilibre dans le corps et d'attribuer une correction adéquate.

La testostérone appartient au groupe des androgènes, est une hormone masculine. Dans le corps féminin est formé principalement à la suite de la transformation d'autres stéroïdes sexuels. Une petite quantité est produite par les ovaires et le cortex surrénal.

Pour les femmes, il est nécessaire de maintenir le désir sexuel. Mais à côté de cela, l'hormone assure le bon fonctionnement de nombreux organes internes: le système locomoteur, le cerveau, les glandes endocrines et participe également à la synthèse de l'estradiol - une forme d'œstrogène.

Un taux élevé de testostérone dans le corps de la femme inhibe la formation des hormones LH et FSH, ce qui affecte négativement l'ovulation et contribue également à la formation de l'apparence et des symptômes secondaires du type masculin. Pendant la grossesse, cela peut déclencher une interruption.

Pour déterminer son niveau, il est recommandé de faire des tests le 8-10ème jour du MC, si nécessaire - le 3-5ème jour du MC. Le test pour déterminer les causes des troubles de l'ovulation est préférable de prendre 20-22 jours du cycle.

Les tests hormonaux sont parmi les plus recherchés. L'étude de leur corrélation aide à identifier la cause de diverses défaillances dans le corps, à temps pour éliminer les complications et prévenir les pathologies.

Comment se faire tester pour l'estradiol et la progestérone

Le taux d'hormones sexuelles chez la femme étant variable et dépendant de la phase du cycle menstruel, il est nécessaire de savoir quand la progestérone et l'œstradiol sont pris, ainsi que le respect des règles qui vous permettront d'obtenir les résultats les plus précis.

Informations générales sur le cycle menstruel

Le corps féminin mensuel subit plusieurs phases du cycle menstruel. Dans ce cas, l'occurrence d'une phase est régulée par deux systèmes:

Les deux systèmes produisent des hormones sexuelles qui régulent le cycle menstruel. Le processus de régulation s'effectue en agissant sur les récepteurs situés dans les organes suivants:

Les organes qui régulent le cycle menstruel en produisant des hormones et des impulsions nerveuses incluent:

  • cortex cérébral;
  • l'hypothalamus;
  • l'hypophyse;
  • les ovaires.

Dans le cortex se trouvent les centres nerveux qui régulent l'activité du système reproducteur. Le cerveau, en acceptant les signaux extérieurs, les transfère aux structures appropriées et exerce une influence directe sur l'apparition et le déroulement du cycle menstruel. Ce facteur explique comment le stress peut affecter les fonctions de reproduction des femmes.

La glande pituitaire produit plusieurs hormones sexuelles. Cependant, son activité est régulée par l'hypothalamus, qui contrôle la concentration d'hormones à l'aide de libérine et de statines. Ces substances, si nécessaire, stimulent la production d'hormones ou les suppriment.

Les ovaires remplissent une double fonction:

  • devenir un refuge pour un ovule en cours de maturation;
  • produire des hormones sexuelles féminines œstrogène et progestérone.

Dans le même temps, les œstrogènes ovariens sont produits en continu et la progestérone ne commence à être produite que lorsque le follicule est rompu et que l'ovule le quitte.

Effets de l'œstrogène et de la progestérone sur l'utérus

Il y a 4 phases du cycle menstruel:

  • la première phase se produit sous l'influence d'œstrogènes immédiatement après la fin de la menstruation et se caractérise par la restauration de la couche muqueuse de l'utérus;
  • la deuxième phase se produit également sous l'action des œstrogènes et est provoquée par une augmentation de la couche musculaire de l'utérus et de l'endomètre;
  • la troisième phase se produit sous l'influence de la progestérone, lorsque l'œuf quitte l'ovaire et se précipite vers le spermatozoïde;
  • La quatrième phase se déroule en l'absence de fécondation et se caractérise par une forte diminution des taux d'œstrogène et de progestérone, ainsi que par le rejet de l'endomètre, qui accompagne le sang des voies génitales.

Caractéristiques fonctionnelles de l'œstrogène

Sous le concept "d'œstrogène" combinées trois hormones sexuelles féminines:

La majeure partie de l'œstrogène est produite par les follicules ovariens et une faible proportion par le cortex surrénalien chez les femmes et les hommes. Dans le même temps, les représentants de la moitié forte de l’humanité produisent des œstrogènes par les testicules.

Les trois hormones remplissent des fonctions identiques. Leur différence réside uniquement dans la force de l'impact. Le plus actif est l'estradiol, produit en petites quantités.

Les œstrogènes affectent non seulement les organes génitaux, mais également d'autres organes. Leurs fonctions sont les suivantes:

  • dans la formation et le développement des organes génitaux féminins;
  • dans la formation de caractères sexuels secondaires;
  • dans la formation de l'endomètre dans l'utérus dans la première phase du cycle menstruel;
  • dans la formation de la membrane muqueuse du vagin;
  • pour améliorer le tonus de la couche musculaire de l'utérus;
  • en renforçant la couche musculaire des trompes de Fallope, en facilitant le mouvement des spermatozoïdes vers l'œuf;
  • dans la stimulation des processus métaboliques dans le corps;
  • dans le renforcement du tissu osseux;
  • en réduisant le niveau de mauvais cholestérol et en augmentant le bien;
  • dans l'accumulation dans les tissus de sodium et d'eau.

À mesure que la fonction ovarienne diminue, le niveau d'œstrogènes diminue, ce qui entraîne l'apparition de la ménopause, une diminution du tissu osseux, le développement de l'ostéoporose et des maladies cardiovasculaires.

Caractéristiques fonctionnelles de la progestérone

La progestérone est produite par les glandes surrénales et est normalement présente dans le sang des femmes en petites quantités. Son niveau augmente considérablement dans la deuxième phase du cycle menstruel, lorsqu'un corps jaune se forme dans l'ovaire. C'est le corps jaune qui commence à produire de la progestérone de manière intensive. Et en cas de grossesse, la fonction du corps jaune prend le placenta du fœtus.

La progestérone est nécessaire pour les femmes enceintes, car c’est lui qui contribue à la conception sans danger et à la grossesse. En général, cette hormone remplit les fonctions suivantes:

  • prépare l'utérus pour la fabrication d'un œuf fécondé;
  • interfère avec le rejet de l'ovule en réduisant le tonus de la couche musculaire de l'utérus, en réduisant la production de mucus dans le cou et en supprimant le système immunitaire;
  • participe à la production de lait maternel;
  • maintient l'équilibre hydrique et électrolytique dans le corps;
  • améliore la digestion;
  • réduit la production de bile.

Conditions de test

L'analyse du contenu dans le sang des hormones sexuelles féminines vous permet d'évaluer l'état du système reproducteur de la femme. Cependant, les hormones sont sensibles à tous les stimuli internes et externes, ce qui peut affecter les résultats du test. Par conséquent, avant d'aller au laboratoire, il est nécessaire de déterminer comment procéder à une analyse de la progestérone et de l'estradiol, et dans quels cas il est nécessaire de déterminer leur concentration.

Comment se préparer au don d'œstrogène

Comme mentionné ci-dessus, trois hormones sexuelles appartiennent à l'œstrogène. La définition de chacun d'eux est requise dans différents cas. Par conséquent, il est conseillé de réfléchir à la manière de se préparer à la délivrance de chacune d’elles et au jour du cycle menstruel qui donne généralement du sang.

Comment déterminer l'estradiol

L'estradiol, par rapport à l'estrone, produit beaucoup moins dans le corps de la femme. Cependant, cette hormone est plus puissante et réagit donc plus fortement aux stimuli et nécessite donc une préparation plus minutieuse pour l'analyse.

Déterminer son niveau est nécessaire dans les cas suivants:

  • si la fille n'a pas atteint l'âge de 14 ans à l'âge de 14 ans ou si on lui a diagnostiqué un retard du développement sexuel;
  • en cas de suspicion d'infertilité;
  • si une femme a un cycle menstruel cassé;
  • si l'utérus et les ovaires ont diminué de taille et si la fille a des caractères sexuels secondaires mal exprimés;
  • si vous suspectez une tumeur hormono-dépendante dans les ovaires;
  • si une femme a de fréquentes fractures et blessures aux os.

Cette analyse, comme la précédente, est donnée strictement à jeun. Et à la veille de l'analyse, les stimuli suivants doivent être exclus:

  • toute situation stressante;
  • activité physique;
  • Aliments gras, frits, salés, épicés et marinés.

Dans ce cas, l'analyse ne peut pas être prise après le passage des examens par rayons X et par ultrasons. Pour déterminer le niveau d'estradiol, vous devez soit 3 à 5 jours du cycle menstruel, soit 9 à 21 jours.

Teneur en estradiol

La concentration d'estradiol dans le sang change au cours du processus de changement des phases du cycle mensuel et tout au long de la gestation du bébé. En moyenne, les niveaux d'hormones doivent correspondre aux paramètres suivants:

  • pendant les deux premières semaines après la fin de la menstruation - de 15 à 160 nanogrammes par litre;
  • pendant la rupture du follicule et la libération de l'œuf - de 34 à 400 nanogrammes par litre;
  • dans les jours suivants du cycle - de 27 à 246 nanogrammes par litre;
  • au premier trimestre de la grossesse - de 203 à 3980 nanogrammes par litre;
  • dans les trimestres suivants - de 1005 à 17890 nanogrammes par litre;
  • au dernier trimestre - de 4353 à 17600 nanogrammes par litre;
  • à la ménopause - de 5 à 30 nanogrammes par litre.

Effets du changement

Une augmentation du taux d'estradiol dans le sang est possible dans les cas suivants:

  • en présence de tumeurs dans les ovaires;
  • avec des saignements utérins qui se produisent pendant la ménopause;
  • avec le développement sexuel précoce chez les filles;
  • avec une activité croissante de la glande thyroïde;
  • dans les maladies du foie.

Réduire le niveau de l'hormone est possible dans les cas suivants:

  • si une femme suit un régime strict ou meurt de faim;
  • si l'activité ovarienne diminue;
  • avec épuisement du corps;
  • avec diverses maladies génétiques.

Comment la progestérone est-elle déterminée?

La détermination de la concentration de progestérone est nécessaire dans les cas suivants:

  • si le cycle menstruel est perturbé ou si la menstruation est absente;
  • si une femme ne peut pas devenir enceinte;
  • si les saignements utérins se produisent qui ne sont pas liés à la menstruation;
  • évaluer l'état du placenta;
  • identifier la cause de la grossesse post-terme.

Le sang pour la progestérone est pris entre 22 et 23 jours du cycle menstruel. Mais dans la plupart des cas, le médecin détermine indépendamment la date de l'analyse.

Il est nécessaire de passer une analyse de la progestérone sur un estomac vide, après avoir terminé le dernier repas au moins 8 heures avant l'heure de la collecte du sang. Dans ce cas, la veille de l'analyse devrait abandonner l'utilisation des aliments gras.

Taux de contenu de progestérone

La concentration de progestérone dans le sang a tendance à changer avec l'âge de la femme, ainsi qu'avec le changement des phases du cycle mensuel et le début de la grossesse.

En général, il convient de respecter les paramètres suivants:

  • chez les filles avant la puberté est inférieure à 1,1 nanomoles par litre;
  • chez les filles de la puberté à l'âge adulte, de 0,4 à 30,1 nanomoles par litre;
  • femmes dans les deux premières semaines du cycle mensuel - de 0,4 à 2,1 nanomoles par litre;
  • dans la phase ovulatoire, de 0,6 à 9,3 nanomoles par litre;
  • dans les jours suivants du cycle - de 7 à 56,6 nanomoles par litre;
  • au premier trimestre de la grossesse - de 9 à 468,3 nanomoles par litre;
  • dans les trimestres suivants, de 71,6 à 303 nanomoles par litre;
  • au dernier trimestre - de 88,8 à 771,4 nanomoles par litre;
  • à la ménopause - moins de 0,5 nanomoles par litre.

Effets du changement

Une augmentation de la concentration en hormone peut indiquer les pathologies suivantes:

  • violation du cycle mensuel;
  • absence prolongée de menstruations (aménorrhée);
  • insuffisance placentaire;
  • maturation tardive du placenta;
  • insuffisance rénale;
  • utilisation de certains produits pharmaceutiques.

De faibles concentrations de progestérone sont possibles dans les cas suivants:

  • en présence de maladies chroniques des organes génitaux;
  • quand il est impossible de casser le follicule;
  • avec des saignements utérins;
  • avec la menace d'une fausse couche;
  • avec une fonction insuffisante du placenta.

Conclusion

Il convient de rappeler que la désignation de la date du cycle menstruel s’applique uniquement aux femmes ayant un cycle menstruel régulier. Il est recommandé aux femmes dont le cycle menstruel est irrégulier de donner du sang pendant la phase ovulatoire. Cependant, la date exacte du test ne peut désigner qu'un gynécologue. Interpréter les résultats des tests ne peut également que spécialiste.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

L'absence de menstruation - une défaillance grave dans le corps d'une femme, indiquant une violation de l'équilibre hormonal.

Au cours de la vie, l'hormone somatotrope (hormone de croissance), appelée hormone de croissance, est produite dans le corps humain.

Si un problème se pose, comment réduire la progestérone, il est nécessaire d’analyser non seulement les symptômes de son excès, mais également les causes du dysfonctionnement de l’appareil reproducteur.