Principal / Enquête

Quel jour du cycle prend les hormones? Tests d'hormones en gynécologie

Planifier une grossesse, une femme doit consulter un médecin. La réceptionniste vous indiquera quelles indications doivent être supprimées pour être sûr que le corps est prêt. Bien entendu, le patient sera informé du jour du cycle où il faudra prendre des hormones et de celles qui devront l'être. Cependant, la grossesse n’est pas la seule raison pour laquelle vous devez subir un test de dépistage des hormones. Considérez différentes situations.

Et qu'est ce que c'est?

Les hormones sont de tels composés actifs d'origine naturelle, produits par les cellules de notre corps. Les composants entrent dans le système circulatoire, réagissent avec les récepteurs au niveau cellulaire, contrôlant ainsi le métabolisme, la fonctionnalité physiologique du corps. Il est nécessaire de faire des tests pour les hormones féminines afin d'avoir une idée précise des violations possibles de la vie d'une personne. Il aide à déterminer la présence d'un certain nombre de maladies, à identifier leurs causes. En particulier, l'infertilité nécessite toujours une étude hormonale détaillée pour évaluer l'état d'une femme.

La précision et l'exactitude du résultat sont fournies par les mesures préparatoires appropriées, un bon choix du moment pour l'analyse. Chaque hormone, comme les médecins ont pu l’identifier au cours d’études spéciales, a un cycle de production spécifique. Pour tirer le maximum d’informations utiles de l’étude de l’état de la santé humaine, vous devez connaître le cycle d’un composé en particulier et choisir le moment de l’étude, en tenant compte de la concentration en hormones par jour du cycle. Certaines personnes pensent à tort que seule la nature cyclique féminine de la menstruation est assumée, mais en réalité, le concept est un peu plus large.

Caractéristiques de la régulation de la fonction sexuelle

En effet, il est important de prendre en compte le cycle menstruel, lorsque les caractéristiques du fond hormonal sont identifiées en référence à une grande variété de composés actifs, pas seulement pour la régulation de la fonction sexuelle. Une étude détaillée de la situation et l’attention accordée à tous les aspects importants sont la clé du succès. Lors de la prescription d'un événement spécifique, le médecin expliquera nécessairement à la femme le jour du cycle où elle devra se soumettre à la procédure et indiquera également comment le niveau d'hormone change au cours des jours du cycle, indicateurs qui se situent dans la plage normale et qui indiquent la présence d'écarts.

Comme le montre la pratique, les recherches se déroulent le plus souvent tous les six ou sept jours du nouveau cycle. Un tel moment est une condition essentielle pour détecter les concentrations dans le sang:

Information sur le jour du cycle L'hormone FSH est prise, la LH est indiquée en général, dans chaque cas, le médecin peut procéder à de petits ajustements en fonction de l'état du patient qui a demandé de l'aide médicale. En outre, un expert vous expliquera comment préparer votre étude.

Fonctions de chronométrage

Souvent, les études sont prescrites pendant 3 à 8 jours et 19 à 20 nouveaux cycles. La décision exacte est toujours laissée au médecin qui sait exactement à quels jours du cycle menstruel prendre des hormones. Si, en même temps qu'une femme, son partenaire sexuel permanent réussit l'étude, il n'y a pas de restrictions aussi strictes pour un homme en ce qui concerne le moment possible du prélèvement d'échantillons biologiques. Il est permis de se rendre à un moment opportun - à tout moment si une personne le souhaite.

Si des tests pour les hormones féminines non liées à la grossesse sont prescrits, ils peuvent alors être donnés (généralement) également à un moment opportun, sans référence au cycle menstruel. Ceci s’applique à TSH, T3, T4. Des exigences similaires sont imposées à l’étude de la concentration de testostérone dans le sang. Cependant, de nombreux médecins modernes estiment que les meilleurs résultats proviennent d'études sur des échantillons biologiques prélevés au 5ème jour du cycle. Quelles hormones ils donnent: tout ce qui est produit par la glande thyroïde. Il n'est pas nécessaire de respecter l'intervalle de 5 à 8 jours; dans chaque situation particulière, le médecin évaluera dans quelle mesure ce délai sera raisonnable. Si des informations sont nécessaires de manière urgente, ils peuvent planifier une étude le plus rapidement possible. S'il y a une chance d'attendre, ils choisissent une date en se concentrant sur le cycle menstruel.

Vélo quotidien

Pour déchiffrer l'analyse des hormones qui donnait l'image la plus précise de l'état de santé du patient, il est nécessaire de prélever des échantillons biologiques le matin, à partir de sept heures du matin, au plus tard à neuf heures. Les scientifiques ont découvert que pendant cette période, la concentration d'hormones dans le sang est aussi élevée que possible, ce qui signifie que les résultats seront fiables. Cependant, une attention particulière est également portée au moment suivant: quelle que soit l'heure à laquelle les tests sont effectués, vous ne devez pas essayer d'analyser le résultat vous-même. Sans éducation spéciale, déchiffrer même les hormones remises au bon moment de la journée ne fonctionnera pas.

Si une étude de la TSH est prescrite, ce qui permet de conclure correctement sur l'état du système endocrinien, alors un tel composé présente la plus forte concentration dans le sang le matin de sept à huit heures. Une diminution progressive est observée jusqu'à 11. Un mauvais choix de temps peut provoquer une erreur d'un spécialiste en décodage de l'analyse des hormones. Cela ne sera pas dû au faible niveau de qualification du médecin, notamment aux particularités du rythme biologique du corps humain.

Comment prendre le droit?

Pour que les tests hormonaux donnent les résultats les plus précis possibles lors de la planification d'une grossesse, il est nécessaire de s'abstenir de manger et de maltraiter de mauvaises habitudes quelques heures avant de prélever des échantillons. Le jeûne du matin est requis, mais la nuit est souvent recommandée. Dans certains cas, la condition n'est pas remplie. Ceci est typique des femmes enceintes de manière grave, ainsi que des personnes en situation d'urgence.

Pour que le résultat soit correct, il est nécessaire de prévenir l'anxiété avant la livraison des échantillons biologiques. Habituellement, les médecins recommandent aux femmes à qui des tests hormonaux en gynécologie ont été prescrits de se rendre à la clinique à l’avance pour pouvoir s’asseoir au moins un quart d’heure en attente d’un rendez-vous et se calmer pendant cette période. L’excitation, le surmenage, l’état nerveux peuvent affecter négativement les résultats et les résultats médicaux ne seront pas fiables.

Quoi d'autre est affecté?

Lorsque vous envisagez de passer des tests d'hormones en gynécologie, vous devez vous rappeler que l'activité physique peut affecter le niveau de concentration des composés. Si une étude est programmée, les expériences et exercices émotionnels nerveux ainsi que la musculation doivent être soigneusement évités. Vous devez bien planifier votre journée afin de ne pas avoir à vous précipiter à l’hôpital - cela peut également affecter le résultat. Il est inacceptable de faire des tests si l’infection est détectée, si la température a augmenté et si l’inflammation a commencé.

Une variété de facteurs négatifs peuvent avoir un effet imprévisible sur les résultats, même si la femme savait exactement à quel jour du cycle prendre ses hormones, suivait les recommandations du médecin en matière de chronométrage. Vous devez comprendre que les boissons alcoolisées corrigent également les processus se déroulant dans le corps, de sorte qu'un jour avant l'analyse ne peut rien manger d'alcool. Une semaine avant l’étude, ils refusent tous les médicaments antimicrobiens qui affectent fortement les niveaux hormonaux.

Comment prendre le droit?

En fonction de la recherche assignée, le médecin vous indiquera le jour du cycle pour prendre des hormones et vous expliquera également comment se déroule la procédure. Le niveau de nombreux composants actifs produits dans le corps humain étant interconnecté, l'insuffisance ou la redondance d'une hormone provoque une violation de la concentration d'une autre, ce qui provoque généralement des perturbations à grande échelle de l'activité des organes et des systèmes internes.

Si une étude hormonale est prescrite pour vérifier le système endocrinien, le niveau de TSH est d'abord étudié. Le sang est donné si le patient a installé:

  • goitre;
  • trouble du rythme cardiaque;
  • diminution de l'activité sexuelle;
  • incapacité de tomber enceinte;
  • violation du progrès mental de l'enfant;
  • états de dépression;
  • l'hypothyroïdie;
  • hyperprolactinémie.

Études hormonales pendant la gestation

La clé de la procréation consiste à surveiller la santé d'une femme. Ceci est particulièrement pertinent au cours des trois premiers mois, jusqu'à la fin de la dixième semaine, car c'est au cours de cette période que débutent les futurs systèmes nerveux et hormonal. La vie de l'enfant au cours de cette période dépend particulièrement étroitement de l'état de santé de la femme enceinte. La TSH pendant la grossesse augmente, diminue. On soupçonne une baisse de la norme due à l'envie de vomir. Il existe des valeurs réglementaires générales pour les taux d'hormones dans le sang. Elles sont individuelles pour chaque femme, et pourtant les frontières généralement acceptées des médecins sont établies.

Si le médecin explique le jour du cycle où prendre des hormones et que la femme suit scrupuleusement les règles de préparation de l'étude et que le résultat est très différent de la moyenne établie, cela peut être une raison de s'inquiéter et de prendre des mesures pour préserver la grossesse. Les écarts par rapport aux valeurs moyennes indiquent en règle générale l'absence de fonctionnement du système endocrinien. Sur la base des informations reçues, le médecin suggère exactement les dysfonctionnements observés et attribue des études supplémentaires.

Les ados

La complexité de l’étude étant due à l’instabilité, il est difficile de savoir quel jour du cycle prendre les hormones: le corps en tant que tel n’a pas encore développé de schéma cyclique. Normalement, le système ne devient stable qu’au vingtième anniversaire. Si un test de fond hormonal est programmé, les tests peuvent prendre différents jours du cycle. Si, en moyenne, le cycle est de 28 jours, alors, par exemple, sur la TSH, les études sont effectuées le 21e jour. Mais si la durée atteint 32 jours, les tests sont effectués le 25ème jour. Une telle étude est nécessaire avec les symptômes inquiétants suivants:

  • trop de poids;
  • croissance anormale;
  • les cheveux poussent trop activement;
  • il y a l'inexactitude de la puberté.

Tests chez les personnes âgées

Des recherches spécifiques peuvent nommer à divers symptômes. Ainsi, les hormones endocriniennes vérifient si une femme note:

  • l'anémie;
  • frilosité;
  • transpiration;
  • problèmes de fonctionnement du tractus gastro-intestinal;
  • augmentation de la pression;
  • perte de poids nette;
  • manque de fonctionnement du système cardiaque;
  • faiblesse du tissu musculaire;
  • réactions mentales lentes ou trop fortes (jusqu'à l'hystérie);
  • violation de la fonctionnalité physique du corps.

Il n'y a pas de lien au cyclisme, l'analyse est prise à tout moment opportun choisi par le médecin sur la base de la prise en compte des caractéristiques individuelles du corps du patient.

Quelques analyses

Souvent, le médecin prescrit à une femme d’analyser l’hormone antimulers. Le jour du cycle, le médecin vous le dira à la réception. Normalement, c'est l'intervalle du troisième au cinquième jour. Une telle étude peut être prescrite à des âges très différents (jusqu'à la ménopause), puisque normalement le composé doit être produit par les ovaires de la femme. Si l'on soupçonne un dysfonctionnement de ce corps ou une activité incorrecte, des études spécifiques sont menées.

Chez une femme en bonne santé, la concentration de cette hormone dans le sang diminue avec l’âge. En fonction des résultats, le médecin peut déterminer le nombre d'ovocytes contenus dans les ovaires du patient. L’indicateur ressemble quelque peu à celui de la FSH, mais donne une image plus précise de l’état du corps de la femme. En indiquant quelles hormones sont administrées le 3ème jour du cycle, le médecin porte nécessairement une attention particulière à l'AMH, surtout si une FIV est planifiée. Pour que les résultats soient corrects, vous devez vous rendre à l'hôpital après un bref jeûne. Vous ne pouvez pas vous entraîner juste avant la livraison de liquides biologiques. Le stress physique, émotionnel et mental peut fausser les résultats.

Quelques hormones et fonctionnalités d'analyse

Si des tests sont attribués aux hormones thyréotropes, gonadotropes, adrénocorticotropes, ces analyses ne dépendent pas de la cyclicité menstruelle. Le médecin choisit la meilleure date, en évaluant l'état et les caractéristiques individuelles du corps du patient. La lutéinisation peut être étudiée avec plus de précision à 6-7, 20-21 jours du cycle féminin. Normalement, au jour 3 du cycle, l’hormone folliculo-stimulante donnera les résultats les plus précis. Pour ce composé, la période d'étude va du troisième au huitième jour, le deuxième bloc de jours est 19-21.

Pour la recherche sur la prolactine à l'hôpital devra venir dans la première ou la deuxième phase du cycle. Des analyses hormonales thyroïdiennes sont effectuées dans la première phase.

Ne pas dépendre de la cyclicité

Ces hormones, dont le médecin choisit la date d'analyse, évaluent divers facteurs (mais le cycle menstruel n'a pas d'importance) comprennent:

  • les neurohormones;
  • la vasopressine;
  • l'épiphyse;
  • la sérotonine;
  • la mélatonine;
  • l'insuline;
  • la thymosine;
  • homéostatique thymique;
  • la calcitonine;
  • l'hormone parathyroïdienne;
  • adrénaline.

Liste de clôture

La testostérone est une hormone responsable des caractéristiques sexuelles d'une forte moitié de l'humanité, mais elle est produite dans le corps de toutes les personnes. Pour vérifier si la concentration du composé dans le système circulatoire féminin est adéquate, une étude est généralement prescrite pour la première phase du cycle. La progestérone est détectée une semaine avant le début d'un nouveau cycle. Si cela n’a pas fonctionné pour "attraper" cette période, compte à rebours de 19-23 jours. depuis le début du cycle et donner du sang pour la recherche.

Il est extrêmement important d'identifier les caractéristiques des tests de santé des femmes associés à l'activité des ovaires. Tout d'abord, l'attention des médecins est axée sur l'estradiol, grâce auquel les organes génitaux peuvent se développer et fonctionner normalement. L'étude des caractéristiques des glandes responsables de la production de composés hormonaux est prescrite pendant 6, 7, 17 jours.

Genre et cyclicité

Si des tests sont commandés pour une hormone produite par les organes du système féminin, il y aura presque toujours un lien avec la nature cyclique du corps. Il est important de consulter le médecin, seulement après cela, aller au laboratoire. La période de menstruation est accompagnée de changements dans les niveaux hormonaux. Ces ajustements étant assez spécifiques, les médecins recommandent souvent de procéder à une analyse afin de brosser un tableau complet de l’état de santé d’une femme. Les informations les plus significatives sur LH, FSH sont les plus importantes.

Quand faire

L'étude des antécédents hormonaux ne fait pas partie des projets, l'analyse n'est effectuée que s'il existe des indications évidentes d'un tel événement. Prenez plus souvent du sang pour étudier si vous assumez une maladie ou lors de la planification d'une grossesse, en portant un fœtus. Dans certains cas, des recherches approfondies aident à formuler un diagnostic aussi précisément que possible. Ceci est particulièrement caractéristique des situations difficiles.

L'analyse d'état est nécessaire dans les cas suivants:

  • fortes fluctuations de poids sans raisons évidentes;
  • processus inflammatoires affectant la peau;
  • l'aménorrhée;
  • violations cycliques;
  • infériorité de la puberté;
  • développement avec retard des signes secondaires de genre.

Le surplus et le manque de composants hormonaux dans le corps peuvent avoir les conséquences les plus imprévisibles et les plus désagréables. Si des processus pathologiques sont suspectés, il est important de diagnostiquer en temps voulu, sur la base de laquelle un traitement est prescrit pour rétablir le fonctionnement normal des organes produisant des hormones.

Comment se faire tester pour les hormones - règles pour les patients

Peu savent comment se faire tester pour les hormones.

Ceci et beaucoup d'autres choses que vous devez savoir sur le fond hormonal du corps humain seront discutés plus en détail.

Indications à vérifier

La production d'hormones commence dans la période de développement intra-utérin, déterminant le sexe de la future personne.

Assurer le fonctionnement normal du système reproducteur est l’une des tâches principales des organes endocriniens.

Par conséquent, il est nécessaire de surveiller votre santé endocrinienne en établissant périodiquement un diagnostic des niveaux hormonaux.

Chez les hommes

L'analyse du statut hormonal des hommes est le plus souvent désignée lorsqu'il s'agit de planifier une progéniture.

Les indications pour la recherche sont les écarts par rapport à la norme dans les résultats des spermogrammes, qui montrent un grand nombre de spermatozoïdes non viables.

Le diagnostic des niveaux d'hormones vous permet d'évaluer l'état du travail de tous les systèmes du corps masculin.

Outre les problèmes de fonction de reproduction, cette étude est présentée aux hommes dans les cas suivants:

  • en présence de symptômes suggérant des tumeurs dans les testicules;
  • s'il y a des troubles des glandes surrénales;
  • pour déterminer les raisons pour gagner du poids supplémentaire;
  • s'il y a des signes d'acné ou d'inflammation de la peau sur la peau d'un adolescent;
  • avec une nette avance ou un retard de développement physique à l'adolescence et chez les jeunes;
  • s'il y a gonflement d'origine inconnue dans la région génitale.

En plus de ces cas, l'analyse des hormones est nécessaire en présence de signes de dysfonctionnement de la thyroïde, tels que la thyréotoxicose.

Le statut hormonal d'un homme est déterminé par le diagnostic d'un ensemble de composants comprenant environ 10 hormones qui remplissent leur importante mission dans le corps. Mais seule la synthèse normale de tous, pris ensemble, assure le bon fonctionnement des organes et des systèmes.

Chez les femmes

Laissez-nous examiner comment bien analyser les hormones féminines.

Un test sanguin pour les hormones chez les femmes est prescrit s'il existe des signes indiquant des problèmes au niveau du système endocrinien, ainsi que lors de la planification de la conception.

Il existe toute une liste de conditions dans lesquelles une femme doit être examinée par un endocrinologue:

  • troubles menstruels;
  • fausse couche de grossesse (fausses couches et naissance prématurée);
  • infertilité;
  • surpoids;
  • pathologie du sein;
  • acné et acné sur la peau;
  • dysfonctionnement rénal.

De plus, l’étude des niveaux hormonaux est nécessaire pendant la grossesse, avec une pathologie suspectée du développement fœtal.

Règles sur le don de sang pour les hormones

Pour que les résultats du test soient fiables, vous devez vous préparer à l'étude:

  • la veille, abandonner un effort physique intense;
  • éviter les situations stressantes;
  • arrêtez de prendre le médicament pour le moment (si un médecin vous l'a prescrit, il devrait également l'annuler);
  • cesser de prendre des pilules contraceptives;
  • cesser de boire des boissons alcoolisées et de fumer du tabac.

Les prélèvements sanguins destinés à l'analyse sont effectués dans une salle clinique spéciale, le matin. Le sang est pris à jeun (après avoir mangé un repas doit durer au moins huit heures). Avant d'entrer au bureau, il est recommandé de s'asseoir et de se calmer pendant environ 15 minutes, car l'état psychologique influence également les résultats.

Les femmes en âge de procréer qui donnent du sang pour leurs hormones sexuelles doivent indiquer non seulement la date, mais également l'heure du prélèvement sanguin aux fins d'analyse, ainsi que le jour du cycle menstruel. Enceinte - spécifiez la période.

Causes affectant les hormones

Les changements dans les niveaux hormonaux entraînent une série de pathologies du corps.

Mais le statut hormonal d'une personne dépend aussi directement du fonctionnement des organes et des systèmes.

Les conditions suivantes peuvent provoquer une violation de l'équilibre hormonal dans le corps:

  • pathologies héréditaires, si elles ne sont pas corrigées dans l'enfance;
  • maladies de l'appareil reproducteur;
  • pathologie des organes du système de l'accouchement;
  • les infections sexuellement transmissibles telles que la syphilis, la gonorrhée, la trichomonase et autres;
  • pilules contraceptives non contrôlées;
  • pathologies des organes de la sécrétion interne;
  • opérations abdominales, avortements médicaux;
  • début précoce ou tardif de l'activité sexuelle, ainsi qu'une abstinence prolongée à l'âge adulte;
  • mauvais régime alimentaire et mauvaises habitudes de sommeil;
  • stress fréquent et prolongé.

Que signifient les témoignages?

Des déviations des niveaux hormonaux dans un sens ou dans un autre peuvent être un signe:

  • les troubles des processus métaboliques dans le corps;
  • réactions du corps aux effets nocifs de l'environnement;
  • pathologies de la croissance et du développement de l'organisme;
  • l'apparition du flétrissement et les modifications connexes du travail des organes et des systèmes;
  • dysfonctionnements thyroïdiens et surrénaliens;
  • développement du diabète, divers processus tumoraux;
  • pathologies des organes hypothalamo-hypophysaires.

Chez les femmes enceintes, un nombre anormal de résultats des études hormonales peut indiquer des déviations possibles du développement intra-utérin de l'enfant.

L'endocrinologue peut non seulement prendre rendez-vous pour une analyse hormonale, mais également d'autres médecins traitant des pathologies de divers organes et systèmes:

  • gastro-entérologue et neurologue;
  • gynécologue, urologue et autres spécialistes médicaux étroits.

Tout dépend de quels symptômes se manifeste la pathologie, et à quel médecin, à ce sujet, la personne s'est tournée.

Il est important de se rappeler que l'état du fond hormonal dépend directement de circonstances telles que:

  • l'âge et le sexe;
  • phase du cycle (chez les femmes);
  • médicaments et la présence de problèmes dans le corps, de sorte que le concept de «norme», lorsqu'il s'agit de la teneur en hormones dans le sang, a un caractère très relatif. À cet égard, il est recommandé de s’appuyer sur l’avis du médecin spécialiste pour l’interprétation des résultats de l’étude et de suivre rigoureusement ses autres recommandations concernant la correction du mode de vie ou la thérapie des pathologies.

Certaines maladies de la glande thyroïde peuvent être traitées dans un complexe - à la fois avec des médicaments et des remèdes populaires. Comment guérir la thyroïde à la maison - voir les recettes de la médecine traditionnelle.

L'hormone thyroxine et ses fonctions seront considérées ici.

Une surdose d’insuline peut avoir des conséquences dangereuses. Cet article est dédié à cela.

Troubles hormonaux

Les signes de troubles hormonaux ont parfois des manifestations telles qu'une personne ne comprend pas immédiatement qu'il est temps d'aller chez le médecin:

  • il y a une perte de poids nette sur le fond d'appétit normal ou même accru. Beaucoup sont enclins à expliquer cela par la calorie et la qualité de la nourriture, par de lourdes charges, et en fait, la raison peut être en violation de la glande thyroïde;
  • parfois la température "saute", il y a des soucis de transpiration et de tachycardie. Il se trouve que l'humeur change, que les mains tremblent pendant la journée et qu'il est difficile de s'endormir le soir. Le moyen le plus simple d’éliminer ce problème est le rhume et le stress;
  • il y a des «échecs» dans les contacts sexuels;
  • Certaines personnes ont un «regard surpris» chronique: leurs yeux s'ouvrent et se gonflent. Ils attirent l’attention sur eux-mêmes avec la brillance malsaine et les contours de sclérotiques de lumière, qui étaient auparavant invisibles;
  • d'où les kilos en trop sont pris. Les gens ont tendance à expliquer cela avec beaucoup de nourriture et un mode de vie sédentaire. Peu de gens pensent que l'obésité est le signe de nombreux troubles endocrinologiques, en particulier si elle s'accompagne d'une baisse de la température corporelle, d'une hypotension, d'un enrouement et de problèmes de transit intestinal.

Ceux-ci et un certain nombre de signes suggèrent que la thyroïde n'est pas en ordre, ce qui signifie qu'un endocrinologue devrait être consulté.

Cela vous permettra de voir l'état de la dynamique et servira de base aux constatations de diagnostic et aux prévisions les plus précises.

Quels symptômes indiquent une défaillance hormonale?

La section précédente traitait des signes de déséquilibre des hormones produites par la glande thyroïde, qui constituent l'un des groupes les plus importants de ces particules biochimiques actives.

Ensuite, nous nous concentrerons sur un autre groupe non moins important composé d’hormones sexuelles.

Sous leur influence, tous les processus liés à l'activité sexuelle, au métabolisme et non seulement se forment et s'écoulent, il est donc important de surveiller leur quantité dans le corps.

Idéalement, pour cela, vous pouvez périodiquement donner du sang pour analyse, mais si cela n’est pas possible, il vous suffit de faire attention aux symptômes, ce qui peut indiquer des problèmes dans ce domaine:

  • la croissance de l'excès de pilosité chez la femme (hypertrichose), qui s'accompagne d'une peau grasse et de l'apparition d'acné, indique une quantité excessive de la testostérone, une hormone masculine;
  • l'absence complète de régulation ainsi que la perturbation partielle du cycle menstruel peuvent rendre impossible la conception et la naissance d'enfants;
  • modifications du système musculo-squelettique de type masculin;
  • changement de caractère vers l'agressivité et ainsi de suite.
Chez les hommes, le déséquilibre des hormones sexuelles dans le sens d’une augmentation de leur composante féminine peut se manifester:

  • la formation de graisse corporelle chez les femmes - aux hanches et à la poitrine;
  • l'élargissement du sein;
  • l'apparition d'une hystérie dans le personnage et de hautes notes dans la voix;
  • diminution de la libido et d'autres symptômes.

Toutes ces conditions doivent être corrigées et le plus tôt sera le mieux.

Les troubles hormonaux affectent de nombreuses fonctions de notre corps. Des tests rémunérés peuvent désigner un médecin. Combien coûte un test hormonal - types de tests et prix moyens pour ceux-ci.

Les indications d'utilisation d'Eutiroks et les instructions posologiques sont présentées dans cet article.

La production d'hormones est un processus physiologique naturel qui assure le fonctionnement normal de tous les organes et systèmes.

Une défaillance du système endocrinien est dangereuse non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie, car elle peut avoir des conséquences graves, entraînant un déséquilibre complet du corps. Pour éviter cela, vous devez surveiller votre santé endocrinienne. La meilleure façon de le faire est de tester périodiquement les hormones.

Tests hormonaux en gynécologie: quand et comment prendre?

Les hormones sont des composés chimiques biologiquement actifs ou de signalisation. Ils sont d'origine organique. Produit par les cellules vivantes, en particulier les cellules des glandes endocrines de l'homme. Ces substances sont un régulateur humoral (du sang) des processus métaboliques, participent au travail de tous les organes et systèmes, en particulier des organes qui assurent la fonction génitale.

L'ensemble des hormones produites par les ovaires, la thyroïde, les glandes surrénales, le système hypophyse-hypothalamus affecte directement la fonction de reproduction. Vérifier leur contenu dans le sang en utilisant des méthodes de diagnostic en laboratoire.

Pour que les résultats soient fiables, vous devez suivre quelques règles. Par exemple, pour faire un don de sang pour les hormones en gynécologie, une femme devra également prendre en compte le jour du cycle menstruel (MC).

Quelles hormones prenons-nous?

Le système reproducteur du corps féminin est un mécanisme finement équilibré. En partie donc extrêmement vulnérable. La balance des hormones "joue le premier violon" dans ce système, et toute une série de tests est passée pour vérifier son état:

  • Hormones sexuelles féminines.
  • Hormones androgènes.
  • Substances actives de la glande thyroïde.
  • HCG (gonadotrophine humaine, à administrer en cas de retard de la menstruation et de grossesse suspectée).

Il existe le plus grand groupe de substances actives que vous devrez peut-être analyser pour diagnostiquer la pathologie des organes génitaux de la femme, avec préparation de la grossesse et après la conception. Ce sont les soi-disant "hormones féminines":

  1. Estradiol.
  2. Estriol
  3. Progestérone
  4. LH, AMG.
  5. 17 Hydroprogestérone.
  6. La prolactine.
  7. Inhibin V.
  8. FSH.

Composition moins "saturée" de composés biologiquement actifs profil androgène. C’est la testostérone totale et libre, DEG-sulfate, cortisol.

L'état fonctionnel de la glande endocrine avec le nom de la thyroïde est caractérisé par:

  1. Hormone stimulant la thyroïde (TSH).
  2. Thyroxin gratuit / commun.
  3. Anticorps indiquant des processus auto-immuns dirigés contre la thyroglobuline et la peroxydase thyroïdienne.

Ces groupes n'incluent pas toutes les hormones féminines ou masculines, mais uniquement celles liées au domaine de la reproduction.

Règles de base pour prendre des hormones

Pour tester l'équilibre hormonal du corps féminin, vous devez passer du matériel biologique (dans ce cas, du sang veineux) à des fins de recherche. Il faut préparer la procédure, et pas seulement moralement. Le contenu en hormones est affecté par:

  • Les vols
  • Changement climatique.
  • Activité physique excessive dans la période menstruelle.

L'avortement récent, les IST, la faim, la prise de médicaments anabolisants, l'utilisation excessive de suppléments diététiques et de médicaments sans ordonnance médicale peuvent également avoir un impact négatif. En outre, le coupable de tous les maux de l’humanité - le stress. Surtout en conjonction avec le travail "de nuit", occupe également pas la dernière place dans la série de facteurs affectant le niveau d'hormones. Tous ces facteurs doivent être évités avant la livraison du matériel biologique.

Pour éviter les imprécisions, plusieurs règles ont été adoptées dans l'environnement médical. Elles décrivent le moment opportun pour donner du sang et comment le faire correctement:

  • Le sang est donné le matin (jusqu'à 11 heures).
  • Sur l'analyse allez sur un estomac vide.
  • Après un jeûne sexuel (au moins un jour avant la procédure).
  • Pour frapper, vous devez abandonner les procédures thermiques (bain, sauna).
  • Le soir, avant de remettre le biomatériau, l'activité physique doit être évitée.
  • Au moins une journée, vous devez essayer de limiter les effets des facteurs de stress et d’assurer un sommeil complet pendant 8 heures.
  • Une semaine avant le don de sang, il est nécessaire d'arrêter le traitement par tout moyen hormonal, y compris un anti-inflammatoire, et de cesser d'utiliser des contraceptifs hormonaux.

Lors de la soumission du biomatériau pour les hormones thyroïdiennes, il n'y a pas d'autres restrictions. Mais les hormones sexuelles nécessitent un prélèvement de sang à certains jours du cycle. Le jour du cycle à passer des tests dépend de l'hormone elle-même:

  • Au début (2-3) jours, nous nous rendons à AMN.
  • Au 5ème jour, capitulation: LH, FSH
  • 17-hydroprogestérone - pendant 3-5 jours.
  • Au milieu (7 à 9 jours), vous devez prendre: la testostérone, le DEG-sulfate, le cortisol, la 17-hydroprogestérone.
  • À la fin du cycle, la progestérone est donnée. Bien qu’il s’agisse de cette hormone, il existe un léger décalage dans le calendrier d’accouchement, que les femmes trouvent à la recherche de réponses à leurs questions. Il est souvent recommandé de se soumettre à une analyse entre 19 et 23 jours du MC, à condition que la femme ait un cycle standard. Mais il est préférable de le prendre le septième jour après l'ovulation (c'est-à-dire cinq à sept jours avant le début du mois).
  • Pendant tout le cycle, vous pouvez prendre de l’estradiol.

Cette information est fournie pour un cycle normal et stable. Avant de passer des tests, il est préférable de consulter un gynécologue et de clarifier vous-même le jour où le cycle prendrait des hormones.

Les règles à suivre ne dépendent pas de l'âge du patient. Les substances bioactives présentes dans le corps humain sont produites conformément à ses biorythmes.

Un médecin devrait être consulté, ne serait-ce que parce que la date de livraison de certaines hormones reste une question controversée à ce jour. Tout d’abord, il s’agit de l’œstradiol: certains experts votent à cinq jours du début du cycle, d’autres à la fin. Et d’autres encore affirment que les tests peuvent être effectués sans tenir compte du jour du cycle, c’est juste (le jour du cycle) que vous devez spécifier. Ceci s’applique également aux androgènes - ils peuvent être pris n’importe quel jour, mais c’est mieux.

Hormones féminines

La santé du système de reproduction de la femme, son humeur et ses capacités intellectuelles dépendent du contenu de ces substances bioactives. Ils affectent également la capacité de concevoir et de supporter une progéniture en bonne santé.

Estradiol

Cette substance active est produite non pas dans un organe, mais dans le corps jaune de l'ovaire, le follicule en cours de maturation et, curieusement, dans le tissu adipeux. Je synthétise également ses glandes surrénales (écorce). Et pendant la grossesse produit le placenta. Sa sécrétion est affectée par la FSH, la prolactine et la LH. La régularité du cycle et le développement normal et opportun de l'œuf sont possibles précisément grâce à cette hormone.

Au cours de la MC, le corps subit deux pics de concentration. La première survient un jour et demi avant l'ovulation, lorsque cette substance est libérée de manière significative dans le sang. À la fin de l'ovulation, le niveau baisse, puis l'estradiol entre à nouveau dans le sang. Un nouveau pic plus petit est observé, puis la concentration en hormone diminue jusqu'à la fin de la phase lutéale.

L'important est non seulement un indicateur quantitatif du contenu de cette substance dans le plasma sanguin, mais également le ratio d'estradiol-testostérone.

Le contenu normalisé de cette hormone dépend de la phase du MC: folliculaire (FF) - 606 pmol / l, ovulatoire (RP) - 131-1655 pmol / l ou lutéine (LF) (91–861 pmol / l).

Oestrogène principal gestation

C'est un tel nom parmi les spécialistes qui ont reçu l'estriol. En raison de la présence dans le sang de cette substance active, les canaux lactifères se développent et la circulation sanguine dans l'utérus est harmonisée.

L'analyse de l'œstrogène, plus précisément de cet œstrogène, revêt une grande importance pour le diagnostic prénatal. L'estriol produit le placenta et partiellement même le fœtus. Par conséquent, des changements dans sa concentration constituent une preuve directe de violations du système placentaire ou du développement du fœtus.

La principale hormone de la grossesse

En certaines quantités, il est produit par le cortex surrénalien principalement synthétisé par les ovaires (notamment le corps jaune) et, pendant la gestation, par le placenta. Et ce stéroïde s'appelle la progestérone.

La progestérone prépare le corps de la femme à la grossesse - elle prépare la couche muqueuse de l'utérus à l'introduction de l'embryon. Après la conception, il offre la possibilité de préserver la grossesse. En outre impliqué dans de nombreux processus complexes dans le corps d'une femme (le plus souvent mentionné est son effet sur le tonus du myomètre). Sans progestérone, l'utérus se contracte de manière intense, entraînant l'expulsion du fœtus et l'arrêt de la gestation.

Des modifications de la concentration de ce composé biologiquement actif dans le plasma sanguin peuvent être causées par certains médicaments et états pathologiques:

  1. On soupçonne cette augmentation: kyste du corps jaune, début de la gestation, anomalie des glandes surrénales, insuffisance placentaire, dysfonctionnement menstruel, dysfonctionnement utérin avec saignement.
  2. Une diminution de la concentration de progestérone indique une aménorrhée ou une défaillance fonctionnelle du corps jaune ou du placenta, une inflammation chronique des organes génitaux et des saignements utérins.

Normes pour les femmes en âge de procréer FF 0,3–2,2 nmol / l; RP: 0,5 à 9,4 nmol / l; LF - 7,0–56,6 nmol / l.

Les faibles niveaux de progestérone au cours de la grossesse sont marqués par un retard de croissance intra-utérin, un samoabort, un véritable perenashivaniem. En dehors de la gestation, cela provoque un manque d'ovulation.

Hormone lutéinisante

La LH est une glycoprotéine gonadotrope hypophysaire. Il est produit par l'hypophyse de manière cyclique, le pic de sa concentration tombe sur la période ovulatoire, puis son contenu diminue fortement.

Toute la phase lutéale passe sous les auspices de la faible concentration de cette hormone. Dans la phase folliculaire, le niveau de LH est légèrement plus élevé. Dans la période normale de la gestation, le contenu de la substance active est réduit.

Les changements de niveau peuvent indiquer des pathologies graves et du stress:

  • La teneur en LH augmente avec l'insuffisance fonctionnelle des glandes génitales, SIA (déplétion ovarienne), SOPK (ovaire polykystique), tumeur de l'hypophyse, endométriose, insuffisance rénale.
  • La concentration de l'hormone diminue avec l'hypofonction hypophyso-hypothalamique, certaines maladies génétiquement déterminées, l'obésité et l'anorexie mentale.

Les données réglementaires pour cette substance active sont de 1,68 à 15,00 mF / ml, de 21,90 à 56,60 mU / ml et de 0,61 à 16,30 mU / ml.

Le changement de la concentration de LH à la baisse, sans lien avec la maladie, peut être dû au stress et au tabagisme. Une croissance peut être due à un régime rigide (famine) et à un entraînement sportif sérieux.

La prolactine

Une autre hormone hypophysaire, le lobe antérieur de l'hypophyse, est responsable de sa synthèse. Sa concentration fluctue dans les 24 heures (avec une augmentation pendant le sommeil).

À partir de la fin des 2 mois de grossesse, la prolactine se développe, ce qui est normal. L'hyperprolactie consiste en une élévation constante de son contenu en dehors de la grossesse et indique un travail anormal des glandes sexuelles. Lorsque la concentration de ce composé biologiquement actif dans le plasma sanguin change, le développement du follicule est perturbé et l'ovulation ne se produit pas.

Au cours de la période de gestation, la concentration de prolactine atteint son maximum entre 20 et 25 semaines, son niveau jusqu'à la naissance diminue. Au cours de cette période de la vie de la femme, la prolactine inhibe la production de FSH. La prolactine est essentielle à la formation normale du tissu pulmonaire chez le fœtus.

En dehors de la gestation, la concentration de l'hormone dans la phase folliculaire est inférieure à celle de la phase lutéale. La norme est son contenu dans le sang entre 109 et 557 mU / L.

Hormone folliculo-stimulante

La substance active qui stimule la croissance des follicules améliore l’œstrogénogenèse - tout cela, c’est la FSH. Ses normes: 1,37 à 9,9 mF / ml; PR: 6,17 à 17,2 mU / ml; LF: 1,09–9,2 mU / ml Dans le même temps dans l'utérus augmente la couche de l'endomètre.

Augmenter son niveau est possible avec:

  • Hypogonadisme.
  • Insuffisance polykystique ou ovarienne.
  • Avec la cirrhose et d'autres maladies graves du foie.

Le niveau critique de FSH, qui atteint la concentration de cette substance active au milieu du MC, contribue à l'ovulation.

Inhibin B

Inhibe sélectivement la synthèse de l'hormone folliculostimulante, produite par les ovaires. Avec l'âge, la concentration plasmatique de cette substance active diminue (lorsque le nombre de follicules à maturité ovarienne tombe à une certaine limite). Cela provoque une augmentation de la concentration en hormone stimulant le follicule.

23-257 pg / ml est considéré comme la norme.

17 hydroprogestérone

Sinon, cette hormone est appelée 17-OH-progestérone, est produite par les ovaires et est sujette aux fluctuations cycliques associées aux menstruations. L’analyse réussie est considérée comme normale à: F 1,24–8,24 nmol / l. LF 0,99–11,51 nmol / l.

Ses valeurs maximales sont observées pendant la même période que celle de LH, c'est-à-dire au milieu du cycle. Il y a ensuite une diminution de la concentration de cette substance active et un pic d'amplitude inférieure, ce qui coïncide avec une augmentation de la concentration de progestérone et d'estradiol.

Les taux plasmatiques de cette hormone sont plus élevés pendant la gestation.

Hormone Anti-Muller

Il est produit par les cellules d'un épithélium multicouche du follicule (granulose). La norme est de 2,1 à 7,3 ng / ml.

Cet indicateur est utilisé dans le diagnostic de l'endométriose, ovaire polykystique. Sa diminution significative indique une faible probabilité de grossesse (si la FIV a été utilisée).

Hormones androgènes

Les hormones sexuelles (mâles et femelles) sont produites chez les deux sexes, mais à des concentrations différentes. Les androgènes, ainsi que les composés biologiquement actifs féminins, sont impliqués dans le processus d'ovulation, la préservation de la grossesse et un certain nombre de processus métaboliques.

  1. La testostérone (0,38 à 1,97 nmol / l et moins de 4,1 pmol / l libre) présente un pic quantitatif dans la phase lutéale. C'est une hormone stéroïde responsable du développement de signes secondaires du genre. Il est produit par les glandes surrénales (écorce) et les ovaires. La testostérone régule la quantité d'hormones hypophysaires gonadotropes et intervient dans le processus de régression folliculaire. Si la testostérone est élevée, cela entraîne une perturbation de la fonction ovulatoire et un auto-avortement aux stades précoces.
  2. Le cortisol est considéré comme le principal catabolytique: un briseur de protéines et un facteur contribuant à l'accumulation de graisse. Grâce à lui, le taux de sucre dans le sang augmente. Le cortisol est une hormone de stress, il est conçu pour mobiliser les ressources énergétiques du corps (décomposer les protéines en acides aminés, transformer le glycogène en glucose). Il est produit par le cortex surrénal et contient normalement 138–635 nmol / l.

Le DEG-sulfate (DEA-SO4) est produit par le cortex surrénalien et est un précurseur de l'œstrogène placentaire. Une modification du contenu de cette substance active dans le plasma sanguin sert de signe diagnostique de diverses maladies:

  1. L'augmentation signale un processus oncoprocess dans le cortex surrénal, le syndrome gipatalamarno-hypophysaire, les tumeurs ectopiques produisant de l'ACTH, l'insuffisance fœtoplacentaire et le risque de perte du fœtus. Chez les femmes, une augmentation du taux de cette substance est possible avec l'hirsutisme.
  2. Une diminution des performances peut indiquer une infection intra-utérine, une hypoplasie surrénalienne (leur cortex) chez le fœtus et un traitement par gestagène.

Pendant la grossesse et après que la femme a quitté l'âge de procréer, sa concentration diminue.

Les tests hormonaux sont considérés comme normaux à des taux de 0,9 à 11,7 µmol / L.

Hormones thyroïdiennes

Dans certains cas, des antécédents obstétricaux et gynécologiques nécessitent l'intervention d'un endocrinologue traitant des problèmes de thyroïde. Parce que l'écart par rapport à la norme de la concentration d'hormones produites par cette glande peut nuire considérablement à la santé de la mère et de l'enfant. Il peut même entraîner une infertilité, des anomalies du développement et des pathologies graves du SNC fœtal, son décès prénatal.

Les hormones étudiées comprennent:

  • T4 (commun) - stimulateur de la synthèse des protéines (la norme de T4 est un total de 55–137 nmol / l).
  • T3 (commun) - son prédécesseur (la norme de T3 est de 1,08 à 3,14 nmol / l au total).
  • TSH (glycoprotéine stimulant la production de T3). Pendant la grossesse, des taux élevés de TSH sont normaux. Un faible taux de TSH peut indiquer une hypothyroïdie, une lésion ou une hypofonction de l'hypophyse. Mais il peut y avoir une augmentation de la TSH due au stress, à une activité physique excessive, à la thérapie avec des hormones thyroïdiennes, et à plusieurs autres raisons Le plasma normal contient 0,4 à 4,0 mU / L.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire des tests pour déterminer la concentration d'autres hormones, la cortexotropine (ACTH), une globuline qui se lie aux hormones sexuelles. Ou bien l'insuline, ATTG (normal 0–18 U / ml) ou ATTPO devrait normalement être

LiveInternetLiveInternet

-Vidéo

-Rubriques

  • 1000 +1 pointe (299)
  • Pourboires pour toutes les occasions (98)
  • Petits trucs super cuisine (84)
  • Note de la maîtresse (120)
  • Développement personnel (83)
  • Développement de la mémoire (48)
  • Conseils de vie (13)
  • Gestion du temps (11)
  • Compétences en communication (9)
  • Lecture Rapide (3)
  • Danses (76)
  • Latina (26)
  • Zumba Danse Minceur (16)
  • Go-Go (5)
  • Articles de danse (4)
  • Danses de club (2)
  • Danse orientale (25)
  • FAQ (78)
  • Vidéo FAQ (20)
  • LiRu (2)
  • Conception (6)
  • Mémo (24)
  • Nos petits frères (656)
  • Chiens (35)
  • "Ils vivent - comme un chat avec un chien" (25)
  • Ma bête (5)
  • De la vie des chats -1 (154)
  • De la vie des chats-2 (35)
  • Intéressant à propos des chats (62)
  • Chatons (18)
  • Chats (images) (232)
  • Pour les propriétaires de chats (37)
  • Ces animaux glorieux (75)
  • Sur le World Wide Web (326)
  • Collection de muscles (32)
  • Quel progrès a atteint. (8)
  • Je veux tout savoir (114)
  • Ecriture Créative (17)
  • Mythes et faits (36)
  • Délibérément, vous ne pouvez pas penser à (3)
  • Mordasti Passionné (44)
  • Incroyable - proche! (14)
  • Showbiz (39)
  • Tout sur tout (39)
  • Vie dans la joie (656)
  • Vivre facile (186)
  • Rituels, bonne aventure, présages (126)
  • Vacances, traditions (97)
  • Magie de l'argent (72)
  • Homme et femme (46)
  • Simoron (36)
  • Numérologie, horoscope (28)
  • Pour l'âme (25)
  • Feng Shui (17)
  • Esotérique (2)
  • Chiromancie (1)
  • Sanctuaires (5)
  • Alphabet de la foi (102)
  • Santé (790)
  • Aidez-vous (359)
  • Auto-massage selon toutes les règles (82)
  • Maladies (70)
  • Qigong, Tai Chi Chuan, Taichi (61)
  • Acupression, réflexologie (39)
  • La vieillesse n'est pas une joie? (26)
  • Médecine traditionnelle (9)
  • Correction de la vue (5)
  • Médecine orientale (2)
  • Vivre bien (132)
  • Médecine traditionnelle (45)
  • Nettoyer le corps (41)
  • Dernière cigarette (24)
  • Israël (144)
  • Villes (34)
  • Terre promise (10)
  • Informations utiles (5)
  • Izravidéo (19)
  • Reportages photos (11)
  • Yoga (210)
  • Complexes de yoga (123)
  • Le yoga résout les problèmes (43)
  • Exercices (30)
  • Asanas (9)
  • Yoga pour les doigts (mudra) (7)
  • Conseils (2)
  • Beauté sans magie (1151)
  • Gymnastique du visage, exercices (218)
  • Cheveux luxueux (133)
  • Beauté japonaise, techniciens asiatiques (80)
  • Technique de massage (60)
  • Secrets de la jeunesse (56)
  • Manucure originale (20)
  • Le chemin de la peau radieuse (111)
  • Trousse de toilette (55)
  • Maquillage Immaculé (105)
  • Problèmes (40)
  • L'art d'être belle (33)
  • Style (131)
  • Soins (280)
  • Recettes (768)
  • Cuisson au four (93)
  • Garniture (18)
  • Le premier plat (12)
  • Cuisine ethnique (6)
  • Dessert (53)
  • Collations (118)
  • Produits de pâte (83)
  • A manger classé (51)
  • Viande (113)
  • Pressé (31)
  • Boissons (75)
  • Légumes et Fruits (115)
  • Recettes (25)
  • Poissons, fruits de mer (34)
  • Salades (60)
  • Sauces (8)
  • Termes (16)
  • Sites utiles (11)
  • Photo (8)
  • Éditeurs de photos (3)
  • Alimentation (7)
  • Liens utiles (7)
  • Programmes (11)
  • Dans la vie, rire. (132)
  • Jeu vidéo (33)
  • Photo drôle (2)
  • Jouets (25)
  • Oh, ces enfants. (27)
  • Prikolyushechki (29)
  • Tout simplement génial! (15)
  • Aiguilleuse (209)
  • Tricot (21)
  • Couture (11)
  • Réparations (3)
  • Fais-le toi-même (83)
  • Nous créons du confort (37)
  • Couture (70)
  • Poèmes et Prose (245)
  • Paroles (151)
  • Proverbes (67)
  • Aphorismes, citations (22)
  • Prose (4)
  • Expressions populaires (1)
  • Corps parfait (629)
  • Bodyflex, oxysize (120)
  • Pilates (40)
  • Aérobic (25)
  • Callanétique (21)
  • Milena Fitness (18)
  • Salle de sport (17)
  • Transformation du corps (5)
  • Anatomie (1)
  • Pourboires (69)
  • Sports (Vidéo) (88)
  • Étirement (40)
  • Exercices (231)
  • Monde de photos (63)
  • Artistes (5)
  • Nature (5)
  • Photo (16)
  • Photographes et leurs oeuvres (31)
  • Fleurs (8)
  • Photoshop (5)
  • Défi de l'excès de poids (549)
  • Pris au piège dans les régimes alimentaires (62)
  • Lois de pouvoir (118)
  • Manger pour vivre. (76)
  • HLS (16)
  • Produits (73)
  • Perdre du poids intelligemment (126)
  • Le chemin de l'idéal (103)

-Musique

-Recherche par agenda

-Abonnez-vous par e-mail

-Lecteurs réguliers

Nous remettons des analyses hormonales: règles et conclusions

Vous devenez irritable, souffrez d'insomnie, prenez (ou au contraire, perdez) du poids sans raison apparente, et vos règles ne respectent pas le calendrier prévu?

Ne vous précipitez pas pour boire des sédatifs ou pour suivre un régime. Peut-être que c'est une violation de l'équilibre hormonal dans le corps.

L'équilibre hormonal équilibré est l'une des conditions importantes pour la vie de tout l'organisme. L'activité physique, le sommeil normal, l'état général en dépendent. Ce processus détermine le bon fonctionnement des glandes endocrines.

Au cas où le contenu d'une hormone augmente ou diminue, un déséquilibre des niveaux hormonaux se produit. Ce sont des troubles hormonaux chez les femmes qui entraînent le développement de la plupart des maladies de la sphère génitale féminine et ont une incidence négative sur l'état psychologique de la femme. Les conséquences d'un déséquilibre hormonal, par exemple, sont des maladies telles que l'obésité, les ovaires polykystiques, la croissance excessive des poils, les troubles menstruels, la stérilité, les fibromes utérins et bien d'autres.

Un test sanguin pour les hormones sexuelles est l'une des études les plus importantes dans l'évaluation de la santé des femmes. Cette analyse est désignée comme l'une des premières en violation du cycle menstruel, de l'infertilité, des fausses couches et d'autres problèmes "féminins". Bien sûr, le médecin doit prescrire et évaluer l'analyse, mais il est utile que la femme sache à quoi sert le niveau de certaines hormones, quelle est l'augmentation ou la diminution du niveau de telle ou telle hormone et comment passer correctement l'analyse pour éviter les distorsions

Mais voyons d’abord ce que sont ces hormones et pourquoi elles jouent un rôle aussi important dans le corps, hommes et femmes.

Les hormones sont des substances biologiquement actives libérées dans le sang par les glandes endocrines. Ils ont une activité physiologique élevée, affectant tout le corps et certains organes cibles. Les hormones contrôlent toutes nos actions et toute déviation par rapport à la norme entraîne de graves changements dans le corps et, par conséquent, un certain nombre de maladies. Les antécédents hormonaux d'une femme varient en fonction de son âge, de la phase du cycle menstruel, de l'état psychologique et physique. Et l'indicateur, qui est la norme pour une adolescente, une femme de 45 ans indiquera un problème

Le soutien vital des fonctions de reproduction d'une femme est assuré par le système hypothalamus-hypophyse-ovaires à l'aide de ces substances biologiquement actives, à savoir des hormones.

Les hormones sont comme un orchestre jouant une «mélodie» qui régit le travail de tout l'organisme. Comme tout orchestre, ils ont besoin d'un chef d'orchestre. Un tel conducteur est la glande pituitaire. Cette petite glande, située à la surface inférieure du cerveau, produit également des hormones dont la tâche principale est de contrôler les glandes endocrines et les autres organes qui libèrent des hormones.

Mais l'hypophyse, comme il s'est avéré, a une tête. C'est l'hypothalamus. Il est situé directement au-dessus de l'hypophyse et sécrète également des hormones qui contrôlent son travail. Ce sont des libérines (elles contribuent à la libération d'hormones) et des statines (elles inhibent la production d'hormones). Une telle paire est pour chaque hormone, y compris pour la FSH, pour la LH et pour toutes les autres.

La question se pose: qui contrôle l'hypothalamus. Il ne peut pas allouer libérine et statines, quand il veut. Ne peut pas. L'information parvient à l'hypothalamus de toutes les parties de notre corps, il sent exactement ce dont nous avons besoin pour le moment. Trop d'oestrogènes se sont accumulés - les statines sont sécrétées, il y a peu de progestérone - les libérines apparaissent.

Comme vous pouvez le constater, le système hormonal est assez complexe et délicat. Par conséquent, une violation affectant l'un de ses liens entraînera une violation du travail de tous les autres liens. Puisque l'hypophyse et l'hypothalamus ne contrôlent pas seulement les glandes sexuelles, des problèmes avec d'autres glandes (disons la thyroïde) peuvent entraîner un dysfonctionnement du système hormonal sexuel, ce qui a un effet néfaste sur les organes.

Il existe dans notre corps un très grand nombre d'hormones différentes. Dans cet article, concentrons-nous uniquement sur les plus importantes d'entre elles.

Comment faire une analyse hormonale

Afin de déterminer l'utilité du fond hormonal, votre médecin vous demandera probablement de faire un don de «sang pour des hormones». Attention, les hormones sont très sensibles à tous les changements externes. Chaque hormone a ses propres "caprices". La détermination précise et indicative du taux d’hormones dans le sang dépend non seulement du jour précis du cycle menstruel de la femme, mais également du temps écoulé depuis le dernier repas.

La sécrétion de nombreuses hormones dépendra du degré d'effort physique, de l'impact des situations stressantes, de l'hypothermie et de la malnutrition. Pas besoin de donner du sang pour des tests en cas de maladie (grippe, ARVI, ARI).

Ainsi, pour déterminer les causes d’un déséquilibre des antécédents hormonaux, vous devrez passer des tests de dépistage des taux sanguins des principales hormones. Les règles d'analyse sont à peu près les mêmes pour toutes les hormones.

  • Premièrement, une analyse sanguine des hormones est effectuée à jeun. Cela est dû au fait que la prise de nourriture peut affecter certaines hormones, ce qui affectera l'interprétation des résultats et, par conséquent, un diagnostic erroné.
  • Deuxièmement, la veille de l’examen, il est nécessaire d’exclure l’alcool, le tabagisme et le sexe, ainsi que de limiter les efforts physiques.
  • Troisièmement, les médicaments sont pris en compte, et pas seulement hormonaux (par conséquent, soumettez une liste de vos médicaments à un médecin).

Hormones sexuelles féminines

Faire un don est meilleur le matin 1-2 heures après le réveil.

FSH, LH, ESTRADIOL, TESTOSTÉRON, DGA-S, 17-SUR-PROGESTERON, ANDROSTENDION, PROLAKTIN - doivent être livrés à

  • 2-5 jours à partir de début de la menstruation (c'est la phase 1 du cycle) au cycle de 28 jours,
  • avec un cycle de plus de 28 à 5-7 jours, y compris après un saignement induit par la progestérone,
  • pendant 2-3 jours avec un cycle de 23-21 jours.

PROGESTERON, parfois PROLAKTIN est pris 21-22 jours (cycle 2), ou calculé 6 à 8 jours après l’ovulation (si un test d’ovulation a été réalisé).


Et un peu plus déployé:

1. FSH (hormone folliculo-stimulante)

Comme son nom l'indique, cette hormone commande au follicule suivant de commencer sa maturation.

"Louer" pendant 3-8 ou 19-21 jours du cycle menstruel d'une femme, pour un homme - n'importe quel jour. Strictement sur un estomac vide. Chez la femme, la FSH stimule la croissance des follicules dans les ovaires et la formation d’œstrogènes. Dans l'utérus, l'endomètre se développe. Atteindre un niveau critique de FSH au milieu d'un cycle entraîne l'ovulation.

Chez les hommes, la FSH est le principal stimulant de la croissance du canal déférent. La FSH augmente la concentration de testostérone dans le sang, assurant ainsi le processus de maturation du sperme et de la force masculine. Il se trouve que l'hormone fonctionne à pleine puissance, mais il n'y a aucun point où elle est demandée. Cela se produit lorsque les testicules d’un homme sont petits ou ont subi une intervention chirurgicale ou une infection.

Conclusion:

Une augmentation de la FSH est observée dans les tumeurs hypophysaires et ovariennes. De plus, la FSH augmente avec l'alcoolisme.
Un niveau élevé est observé après une exposition aux rayons X.
Une augmentation de la FSH à la ménopause est la norme.

Une diminution de la FSH est observée dans le syndrome des ovaires polykystiques et dans l’obésité.

Une augmentation de la FSH conduit souvent à des saignements utérins anormaux, et à une diminution, il peut s'agir d'une aménorrhée (absence de menstruation).

2. LH (hormone lutéinisante)

Cette hormone agit toujours en association avec la FSH, commençant à se démarquer un peu plus tard. Son objectif principal est le follicule en cours de maturation. La LH favorise l'ovulation et la production d'œstrogènes. Mais si le follicule n'est pas affecté par la FSH pour une raison quelconque, la LH n'aura aucun effet.

Il est loué pendant 3-8 ou 19-21 jours du cycle menstruel d'une femme, pour un homme - n'importe quel jour. Strictement sur un estomac vide. Chez la femme, cette hormone "mûrit" le follicule, assurant la sécrétion d’œstrogènes, l’ovulation, la formation du corps jaune. Chez l'homme, en stimulant la formation d'une globuline qui lie les hormones sexuelles, il augmente la perméabilité des tubes séminifères pour la testostérone. Cela augmente la concentration de testostérone dans le sang, ce qui contribue à la maturation du sperme.

La sécrétion de l'hormone lutéinisante est pulsée et dépend de la phase du cycle menstruel chez la femme. Au cours du cycle chez la femme, le pic de concentration de LH tombe lors de l'ovulation, après quoi le niveau d'hormone baisse et la phase lutéale entière "se maintient" à des valeurs inférieures à celles de la phase folliculaire. Cela est nécessaire pour que le corps jaune puisse fonctionner dans l'ovaire. Chez les femmes, la concentration de LH dans le sang est maximale 12 à 24 heures avant l'ovulation et est maintenue pendant 24 heures, pour atteindre une concentration 10 fois supérieure à la période néovulatoire. Pendant la grossesse, la concentration de LH diminue.

Conclusion: dans le processus de dépistage de l'infertilité, il est important de suivre le ratio LH / FSH. Normalement, avant le début de la menstruation, il est égal à 1, un an après le début de la menstruation - de 1 à 1,5, dans la période de deux ans après le début de la menstruation et avant la ménopause - de 1,5 à 2.

Une augmentation de la LH est observée dans le syndrome des ovaires polykystiques (le rapport LH / FSH est de 2,5), dans le syndrome d'appauvrissement de l'ovaire et dans les tumeurs hypophysaires. L'élévation peut également être causée par le stress émotionnel, le jeûne et l'entraînement sportif intense.

Elle peut être due à un dysfonctionnement de l'hypophyse, à des troubles génétiques (syndrome de Kleinweiter, syndrome de Shereshevsky-Turner, etc.), à l'obésité (et l'obésité peut être à la fois une cause et une conséquence d'un déséquilibre hormonal). Normalement, une baisse de PH se produit pendant la grossesse.

Le manque de LH conduit à l'infertilité en raison du manque d'ovulation!

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Œstrogènes - nom collectif de l’un des groupes d’hormones sexuelles féminines. Les œstrogènes sont sécrétés dans les ovaires chez les femmes et en petites quantités dans les testicules chez les hommes, ainsi que dans le foie et la substance corticale des glandes surrénales (hommes et femmes).

La probabilité de grossesse est exclue, il n'y a pas eu de naissance, mais du lait est apparu dans le sein: lorsque vous appuyez sur les mamelons, quelques gouttes de liquide laiteux sont libérées.

Initialement, les préparations contenant de l'hormone de croissance (somatotrophine) étaient destinées à traiter diverses affections pathologiques associées à son déficit.