Principal / Hypophyse

Métanéphrine dans l'urine

Synonymes: métanéphrine, normétanéphrine, métanéphrine, normétanéphrine

Informations générales

La métanéphrine est un produit intermédiaire du métabolisme de la catécholamine, l'adrénaline et la noradrénaline. Comme les catécholamines, les métanéphrines sont filtrées par les reins et excrétées par l’urine. L'analyse de leur concentration nous permet de déterminer avec précision la présence de tumeurs surrénaliennes sécrétant des hormones, ainsi que de différencier l'hypertension.

Les glandes surrénales émettent des catécholamines (adrénaline et noradrénaline) dans le sang sous l'influence d'une situation de stress aigu (stress psycho-émotionnel, exercice intense, etc.).

À la note: les catécholamines favorisent la transmission de l'influx nerveux du cerveau aux organes, libèrent les principales sources d'énergie des tissus (lipides, glucose), accélèrent les processus métaboliques et activent le cœur. Ensemble, toutes ces actions aident le corps à réguler le travail du système nerveux et à résister efficacement au stress.

Après décomposition naturelle (dans les catécholamines, cela ne prend que quelques minutes), les métanéphrines sont libérées, qui sont excrétées par les reins et excrétées dans les urines dans les 24 heures. En outre, une petite quantité de métanéphrine libre est présente dans l'urine, qui a tendance à augmenter pendant et immédiatement après une situation stressante.

Les tumeurs neuroendocrines (phéochromocytome, neuroblastome, ganglioneurome) peuvent produire des quantités importantes d'adrénaline et de noradrénaline. Cela conduit à une augmentation de leur concentration dans le plasma sanguin et l'urine. En outre, les catécholamines ont un effet sur la pression artérielle, en l’augmentant fortement, ce qui se manifeste par les symptômes suivants:

  • maux de tête et vertiges;
  • des nausées et des vomissements;
  • attaques de panique;
  • anxiété;
  • engourdissement et fourmillements dans les membres.

La plupart des tumeurs neuroendocrines sont localisées dans les glandes surrénales et se caractérisent par une forme bénigne de l'écoulement. Ces tumeurs ne diffèrent pas par l’agressivité, c’est-à-dire qu’elles se développent assez lentement. Cependant, à mesure que la forme et la taille du néoplasme changent, les symptômes de la maladie deviennent plus lourds:

  • la pression artérielle augmente (l'hypertension chronique se développe);
  • les organes internes sont touchés, en particulier le cœur et les reins;
  • augmente le risque d'accident vasculaire cérébral et d'infarctus du myocarde.

C'est important! Les tumeurs surrénaliennes sécrétant des hormones neuroendocrines sont assez rares dans la pratique médicale. Avec un diagnostic rapide et précis, ils répondent bien au traitement. Ainsi, plus le néoplasme est détecté rapidement, plus le risque de le guérir avec des médicaments, sans chirurgie, est élevé.

Des indications

L'analyse de la métanéphrine dans l'urine a une grande valeur diagnostique. Il est suffisamment sensible - il identifie clairement la maladie même à de faibles concentrations et est spécifique - vous permet de poser un diagnostic précis, tandis qu’une étude sur les catécholamines n’est pas toujours souhaitable, car ces substances sont détruites très rapidement.

Les principales indications pour la détermination de la métanéphrine dans l'urine sont les suivantes:

  • Diagnostic et observation des tumeurs sécrétant de la catécholamine: neuroblastome, ganglioneurome, phéochromocytome, paragangliome, etc.;
  • Surveiller l'efficacité du traitement et prévoir l'état du patient pendant la période de rééducation après le retrait / le traitement conservateur de la tumeur;
  • Établir les causes des états hypertensifs. Si l'hypertension artérielle se prête mal au traitement conservateur, il faut alors supposer que la pathologie est associée à l'activité du phéochromocytome;
  • Maladie neuroendocrinienne suspectée (par ultrasons ou IRM);
  • Dépistage des patients à risque (prédisposition génétique).

Les experts prescrivent et interprètent les résultats de l'analyse: oncologue, endocrinologue, médecin généraliste.

Les normes de la métanéphrine

La concentration de métanéphrine dans l'urine peut être mesurée à l'aide de deux indicateurs: µg / jour ou nmol / jour.

Le recalcul est effectué comme suit:

  • métanéphrine (métabolite de l'adrénaline): µg / jour = "nmol / jour" X 5,07;
  • normétanéphrine (métabolite de la noradrénaline): µg / jour = "nmol / jour" X 5.46.

Normétanéphrine et métanéphrine dans l'urine quotidienne

Laisser un commentaire

Dans quels cas une personne doit-elle subir un test d'urine pour la métanéphrine et la normétanéphrine, et quels symptômes et facteurs indiquent un besoin urgent de faire passer l'urine à des fins de test? Vous devez d’abord déterminer de quelles substances nous parlons et pourquoi sont-elles si importantes? La métanéphrine et la normétanéphrine constituent une étape transitoire dans la destruction de l'adrénaline et de la noradrénaline produites dans les glandes endocrines - les glandes surrénales. Étant donné que ces hormones peuvent également être produites par des tumeurs malignes, la concentration de métanéphrine dans l'urine est capable d'indiquer la survenue de tumeurs surrénaliennes et d'autres composants du système endocrinien.

Indications pour l'analyse

L'examen est prescrit exclusivement par un médecin (médecin généraliste, oncologue, endocrinologue, cardiologue) pour détecter le cancer qui se développe dans le système nerveux, ainsi qu'une formation maligne appelée phéochromocytome. Il se forme dans les glandes endocrines - les glandes surrénales. Le développement de cette maladie produit une grande quantité d'une substance appelée catécholamine, présente dans l'urine. La présence de phéochromocytome peut indiquer un certain nombre de symptômes pouvant donner lieu à un examen:

  • hypertension artérielle;
  • haute température;
  • maux de tête et vertiges;
  • palpitations cardiaques;
  • nausée et sécheresse de la bouche;
  • transpiration accrue.
Retour à la table des matières

Augmentation de la métanéphrine dans l'urine quotidienne

Si les résultats d'une analyse générale de la métanéphrine montrent que le niveau de ces substances est élevé, la probabilité de formation et de croissance d'un phéochromocytome est alors élevée. Cependant, cette tumeur est rare et l'anxiété peut donc être fausse. Il est nécessaire de recourir à l'analyse de la métanéphrine en général et de la normétanéphrine, qui doivent être prises pour diagnostiquer avec précision cette formation. Si les seuils des éléments sont encore élevés, il est utile de subir un examen (une IRM des glandes surrénales), puis de poursuivre le traitement.

L'augmentation de la concentration de métanéphrine et de normétanéphrine dans l'urine chez les personnes ayant déjà subi un traitement contre le phéochromocytome indique l'inefficacité de l'évolution ou la rechute de la maladie. Des concentrations élevées de ces substances dans l'urine peuvent indiquer des maladies qui affectent l'hypothalamus et des situations dangereuses dans le domaine de la cardiologie, telles que:

Préparation, comment passer l'analyse?

Les résultats de l'étude sur la métanéphrine et la normétanéphrine sont sensibles aux différentes circonstances. Par conséquent, il est important d’obtenir des données fiables avant l’enquête. La préparation à la livraison de l'analyse comprend plusieurs règles:

  • 3 à 4 jours avant le prélèvement d’urine, évitez d’utiliser certains médicaments (quinidine, réserpine, bloqueurs et tranquillisants, teracycline);
  • 2 jours avant la récolte, ne buvez pas de boissons (thé, café, cacao et boissons contenant de la caféine et de l'alcool), des fruits (avocat, ananas et banane), du fromage;
  • évitez de fumer pendant 3-4 heures avant de collecter l'urine;
  • éliminer la charge sur les muscles et le système nerveux.

L'urine quotidienne sert de matériau d'analyse, car toutes les 24 heures, le contenu des éléments nécessaires à l'examen urinaire change pour de nombreuses raisons. Des portions d'urine sont collectées tout au long de la journée, à partir du matin, dans un récipient commun et la diurèse quotidienne (toutes les urines collectées) est comptée. Ensuite, 100 ml sont séparés et transférés au centre de laboratoire de la quantité totale de matière contenue dans un récipient séparé pour analyse.

Facteurs influant sur les résultats de l'analyse

Les analyses d’urine de méthanephrine et de normétanéphrine sont sensibles à de nombreux facteurs à exclure avant la collecte du matériel pour analyse. L'augmentation de la quantité de ces substances dans le corps est affectée par la consommation de boissons contenant de la caféine et de l'alcool. Fumer a également une grande influence sur la production des éléments à déterminer. Le stress accru sur les muscles et le système nerveux augmente la libération d'adrénaline pendant et après le stress, ce qui contribue à modifier la concentration de métanéphrine dans les urines.

Caractéristiques de l'analyse de l'urine pour la métanéphrine: collecte et décodage

L'analyse urinaire de métanéphrine vous permet de déterminer le développement de tumeurs malignes dans les glandes surrénales. Les experts estiment que dans l’étude des formes dites libres de l’élément de métanéphrine, il est possible d’identifier plus précisément l’évolution de la maladie.

Caractéristiques et progression de la maladie

La métanéphrine est une substance dérivée d'une hormone telle que la catécholamine. Ce type d'hormone est composé de plusieurs types d'adrénaline. La catécholamine produit des glandes surrénales situées sur les reins. Les substances de ce type sont divisées en plusieurs types:

Tous les types d'adrénaline ou de l'hormone catécholamine, les glandes surrénales, sont libérées dans la circulation sanguine lorsqu'une personne est soumise à un stress intense, émotionnel ou physique. Ainsi, le corps essaie de faire face à la charge qui pèse sur le système nerveux.

Une hormone telle que la catécholamine intervient dans le travail et la transmission des informations des influx nerveux au cerveau, contribue à la libération des acides gras et du glucose, sources d'énergie pour le corps. La norépinéphrine contribue à la constriction des vaisseaux sanguins, ce qui augmente la pression. Parallèlement aux autres composants de l'adrénaline, la fréquence cardiaque augmente et le processus de métabolisme est plus rapide.

Lorsque la catécholamine a complètement rempli sa fonction, elle est convertie en divers éléments inactifs. La dopamine est convertie en acide homovanillique, la noradrénaline est scindée en acide vanillyl-imide et en substance normétanéphrine. Et l'épénifrine devient également une partie de l'acide vanillique et la substance de la métanéphrine. En tant que tels éléments, le corps les excrète dans l'urine.

Une analyse d'urine est plus sensible que d'autres à ces éléments spécifiques. Cela laisse le temps d'identifier le développement de tumeurs et de troubles causés dans les glandes surrénales. La quantité de métanéphrine dans l'urine devrait augmenter avec l'apparition du stress, il ne devrait donc pas y avoir de tels éléments dans un état calme dans le corps. Si le taux de métanéphrine est plus élevé, cela indique une déficience significative, qui caractérise le plus souvent la présence de masse tumorale.

Les phéochromocytomes et autres tumeurs du système endocrinien, du système nerveux et des glandes surrénales, avec leur manifestation et leur dissémination active, commencent à produire un grand nombre de catécholamines, qui dépassent considérablement la concentration admissible dans le sang et l'urine. La tumeur est de type malin - le phéochromocytome est situé dans les glandes surrénales et ne se propage que rarement au-delà de leurs limites, mais cela ne signifie pas pour autant qu'il arrête sa croissance. Au cours de son développement, le patient présente des signes:

  • hypertension artérielle ou hypertension;
  • douleur intense à la tête;
  • l'apparition de transpiration;
  • état d'anxiété;
  • engourdissement des membres et légers picotements;
  • crises cardiaques caractéristiques de l'apparition des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

La tumeur maligne de phéochromocytome est une maladie rare, qui est importante pour identifier et commencer le traitement à temps. Par conséquent, une telle analyse d'urine dans la détection des tumeurs malignes est importante et nécessaire.

Préparation à l'enquête

Avant l'examen direct du biomatériau, vous devez savoir comment bien préparer sa collecte.

Pendant une journée, l'urine est collectée dans un grand récipient (jusqu'à 3 litres). Le sujet doit collecter son rejet uniquement dans un conteneur spécial toute la journée.

La seule exception est la première partie du matin, qui n'a pas besoin d'être collectée, ainsi que celle du soir. Après que tout le liquide sécrété par la vessie ait été collecté en une journée, il est nécessaire de noter son volume et de l'enregistrer. Pour l'analyse, le liquide recueilli est versé à partir d'un grand récipient dans un petit récipient d'au plus 20 ou 30 ml.

Avant de passer l'analyse, il est demandé au sujet de suivre un petit entraînement:

  1. Ne buvez pas de chocolat, bananes, avocats pendant plusieurs jours, ne buvez pas de café et de boissons alcoolisées.
  2. Évitez les situations stressantes.
  3. Abandonnez tout exercice et travail acharné.
  4. Si possible, refusez de prendre tout médicament, y compris les complexes de vitamines, pendant plusieurs jours. Si cela n'est pas possible, le médecin traitant doit être prévenu. En recevant les résultats, il sera en mesure de déterminer une petite erreur ou le taux de déviation acceptable.
  5. Les relations intimes doivent être abandonnées pendant une période ne dépassant pas deux jours avant la collecte du biomatériau.

Les plats servant à recueillir la portion quotidienne d'urine doivent être préparés à l'avance. Vous pouvez l'acheter dans n'importe quelle pharmacie ou utiliser un pot de trois litres lavé et sec. Les femmes en période de flux menstruel ne devraient pas effectuer ce type d'analyse.

Avant de collecter la première portion d'urine, vous devez suivre scrupuleusement les procédures d'hygiène des parties génitales. Lorsque vous prenez la norme quotidienne d'urine, le rapport commence par la miction du matin, malgré le fait que cette partie n'est pas collectée.

Une fois la portion de liquide urinaire recueillie, il est nécessaire de fermer hermétiquement le récipient et de le placer au réfrigérateur ou dans un endroit frais où la température ne sera pas supérieure à 8 degrés. Le conteneur ne doit pas être exposé au soleil.

Après une journée, enregistrez la quantité totale du liquide sélectionné et agitez le contenu du récipient. L'urine est versée dans un petit récipient contenant jusqu'à 100 ml et amenée dans un laboratoire pour un diagnostic plus approfondi. L'analyse est effectuée environ 14 jours. Vous pouvez ainsi obtenir les résultats de l'étude le quinzième ou le seizième jour suivant la clôture.

Décodage de la recherche

Seuls les bons spécialistes peuvent déchiffrer avec compétence les résultats de la recherche. Il s’agit principalement d’un endocrinologue et d’un oncologue, en particulier à des taux élevés. Dans la consommation quotidienne d'urine, la quantité de métanéphrine ne doit pas dépasser la norme établie. Pour les adultes, il en est un, pour les enfants, c'est différent. En outre, il existe un certain nombre d'exceptions, autorisées en fonction des maladies associées aux médicaments étudiés et pris.

Au cours de l'examen, les spécialistes du biomatériau collecté peuvent identifier plusieurs indicateurs: produits ou éléments subsistant après la décomposition de l'adrénaline et de substances provenant de la noradrénaline. Pour chacun de ces éléments a ses propres normes établies. Pour les résidus d'adrénaline - une moyenne allant jusqu'à 320 mcg, et pour la noradrénaline - 390 mcg par jour.

Le dépassement de ces taux peut indiquer le développement de tumeurs. En plus des tumeurs malignes, un taux élevé indique des maladies cardiaques, des troubles nerveux et des pathologies graves de ce système, et il peut également caractériser des anomalies du travail et les principales fonctions de l'hypothalamus.

En plus de ces affections, un test urinaire élevé pour la métanéphrine peut indiquer:

  • cirrhose du foie;
  • le développement de l'hépatite;
  • exacerbation chronique des ulcères dans le tractus gastro-intestinal;
  • violation des recommandations établies pour la collecte de biomatériaux.

Vous ne devez pas vous prescrire un traitement ou poser un diagnostic sur la base des résultats des tests, vous pourriez nuire à votre santé et aggraver la situation.

Analyse d'urine pour la métanéphrine et la normétanéphrine

L'analyse de la métanéphrine dans les urines est effectuée à des fins de diagnostic et d'évaluation de l'activité des tumeurs qui déclenchent la libération de catécholamines. En outre, ce test peut être attribué à des pathologies impliquant une hypertension artérielle.

Contenu de l'article

Qu'est-ce que la métanéphrine et la normétanéfrine?

Ce sont des produits intermédiaires dans le métabolisme de l'adrénaline et de la noradrénaline (catécholamines). Ils pénètrent activement dans le sang dans toutes les situations stressantes, surtensions physiques. Leur présence dans les analyses dans ces conditions est donc une variante de la norme.

Fonctions des catécholamines:

  • libération de glucose;
  • traduction des impulsions nerveuses du système nerveux sympathique;
  • pupilles dilatées;
  • divulgation de petites bronches;
  • vasoconstriction.

Ensuite, les catécholamines sont transférées dans de l'acide de vanillyl amande. Puis filtré par les reins et excrété dans l'urine.

Quels indicateurs montrent

La présence de méta et de normétanéfrine dans l’urine indique des tumeurs surrénaliennes, ainsi que des néoplasmes du système nerveux. Parmi les tumeurs souvent diagnostiquées avec cette analyse figurent:

  • phéochromocytome;
  • le paragangliome;
  • neuroblastome;
  • simtoganglioblastoma.

Ils sont souvent utilisés pour diagnostiquer l'hypertension.

Conditions d'analyse

Un test d'analyse d'urine pour la métanéphrine et la normétanéphrine est désigné par un oncologue, un endocrinologue, un médecin généraliste, un cardiologue, un neuropathologiste. Il est nécessaire de commencer la formation pendant deux jours avant l'accouchement.

Pour ce faire, excluez les produits suivants:

En outre, les antibiotiques, les bloqueurs et certains autres médicaments sont annulés. Le jour de la collecte de l'urine, vous ne pouvez pas fumer, vous devez éviter le stress.

Il est nécessaire de collecter la diurèse quotidienne dans un récipient contenant un agent de conservation, à l'exclusion de la première urine du matin. Le lendemain matin, le contenu du récipient est mélangé délicatement, puis dans un récipient stérile indiquant le nom complet, l'année de naissance, le volume d'urine quotidien mesuré, la date et l'heure de la collecte sont séparés à soixante millilitres.

L'éprouvette doit être livrée à l'analyse au plus tard quatre heures après la dernière portion collectée. L'analyse de la métanéphrine dans les urines quotidiennes est réalisée en laboratoire, par exemple Gemotest, à l'aide de la méthode ELISA.

Décodage et normes (tableau)

Raisons des changements dans les indicateurs

Il faut savoir que des métanéphrines libres dans l'urine, ainsi que des tumeurs, se retrouvent dans les cas d'hépatite, d'infarctus du myocarde, d'ulcère peptique en phase aiguë, de syndrome hypothalamique, d'intoxication à l'alcool.

Catécholamine urinaire stimule:

  • adelfan;
  • les diurétiques;
  • l'insuline;
  • les antidépresseurs;
  • le paracétamol;
  • des antibiotiques;
  • aminophylline

Quand les résultats peuvent ne pas être exacts.

Le niveau réduit est dû à la présence de leucémies aiguës, des collagénoses, dues à des modifications dégénératives des cellules chromaffines du cortex surrénalien. Même un test d'urine correctement recueilli pour la métanéphrine peut donner des résultats faussement positifs.

L’augmentation de la concentration en métanéphrine peut être due à:

  • la septicémie;
  • violation du régime alimentaire;
  • effort physique;
  • fumer;
  • l'utilisation de boissons alcoolisées;
  • prendre des drogues.

La nécessité de poursuivre les recherches

Le diagnostic, en particulier les tumeurs, si le patient présente des symptômes, n'est pas rejeté, mais précisé par un examen plus approfondi. Même avec un décodage compétent, il est impossible de connaître la taille, la bonne qualité, le nombre de nœuds de néoplasme.

En règle générale, après le premier résultat positif, une autre étude de contrôle est réalisée. Un test de métanéphrine et de normétanéphrine dans l'urine peut également être administré. Ensuite, le patient est envoyé pour une IRM.

L'analyse de la métanéphrine a pour but de déterminer le niveau d'hormones de stress dans le sang. Pour "la pureté de l'expérience", il est nécessaire d'éviter les chocs mentaux avant de collecter l'urine pour analyse. Si, dans ce cas, les taux sont élevés, la consultation d'un oncologue est nécessaire.

Caractéristiques de l'analyse d'urine pour la métanéphrine

La métanéphrine est un métabolite formé par la destruction des hormones surrénaliennes (adrénaline, noradrénaline, dopamine).

Les catécholamines sont des hormones qui se forment dans la médullaire des glandes surrénales et agissent sur tout le corps. La libération de catécholamines dans le sang est réglementée, c’est-à-dire qu’elles sont toutes des hormones de stress. Par exemple, une forte frayeur ou un événement positif conduit immédiatement à la libération de catécholamines dans le sang.

Tous les organes de notre corps ont leurs récepteurs. Avec l'adrénaline et la noradrénaline, agissent les récepteurs adrénergiques. Il existe deux types de récepteurs adrénergiques alpha et bêta. Pour les récepteurs alpha-adrénergiques, la noradrénaline est plus apparentée et la bêta, au contraire, l'adrénaline. Ces deux hormones sont des antagonistes, elles agissent sur le même organe avec l'action opposée. Par exemple, l'adrénaline augmente et augmente le rythme cardiaque.

La norépinéphrine est un médiateur dans les synapses nerveuses, plus précisément dans la fibre postganglionnaire du système nerveux sympathique. La norépinéphrine est située dans les vésicules de la synapse. Lorsque l'impulsion passe à travers la fibre nerveuse, les vésicules contenant de la noradrénaline sont brisées et passent dans l'espace synoptique, où elles se connectent aux récepteurs, puis la réponse se pose.

Toutes les catécholamines, après leur préparation dans le corps, se décomposent en métabolites. La dopamine se décompose en acide homovanillique, la noradrénaline se transforme en normétanéphrine, l'adrénaline en métanéphrine, respectivement. Toutes ces substances sont excrétées dans les urines, ce qui est normal.

Dans l'analyse générale de l'urine dans la norme presque pas de métanéphrine. Son montant peut être augmenté par le stress.

Comment prendre?

Pour uriner correctement et correctement pour cette analyse, vous devez respecter plusieurs règles:

  • Deux jours avant les tests, vous ne pouvez pas manger de fruits et ne pas boire de bière, ne buvez pas de café.
  • Vous ne pouvez pas prendre d'antibiotiques et de bloqueurs.
  • Ne pas fumer pendant trois heures avant le test.
  • Il est conseillé de collecter un historique chronologique de la maladie.

Si vous passez correctement le test d'urine et que la teneur en métanéphrine augmente, il y a une raison à cela: le phéochromocytome.

Un phéochromocytome est une tumeur qui est le plus souvent localisée dans les glandes surrénales. Les avis des médecins divergent quant à la catégorie de tumeur bénigne ou maligne à laquelle appartient cette tumeur. Les phéochromocytomes se développent très lentement, mais ne vont pas au-delà des glandes surrénales.

Si rien n’est fait avec cette terrible maladie, les symptômes caractéristiques apparaissent: une augmentation de la pression artérielle, des lésions mécaniques des glandes surrénales, des reins et même du cœur peuvent provoquer un infarctus du myocarde.

Le test de métanéphrine est effectué uniquement pour déterminer s’il existe ou non un phéochromocytome.

Le traitement est effectué de deux manières: rapidement ou médicalement. Le traitement chirurgical du phéochromocytome implique la résection chirurgicale des glandes surrénales ou l'ablation complète des glandes surrénales. Lorsque des médicaments sont pris, des médicaments qui inhibent ou arrêtent complètement la libération de catécholamines dans le sang.

Il existe une analyse faussement positive, car ces maladies sont très rares et tout le monde ne suit pas les règles du test. Même si vous suivez toutes les règles, pas le fait que vous n’aurez pas de situation stressante avant l’analyse.

Si l'analyse est positive sur le fond des symptômes de phéochromocytome, alors l'IRM est prescrite pour déterminer son emplacement et sa taille.

Les personnes ayant déjà eu un phéochromocytome sont obligées de passer un test de métanéphrine au moins une fois par mois, car cette maladie peut réapparaître. Le traitement médicamenteux inhibe simplement la production d'hormones, mais la tumeur ne va nulle part. Il est également impossible d’en être sûr lors des interventions chirurgicales, car les chirurgiens ne peuvent pas retirer une partie de la tumeur en croissance.

L’augmentation de la métanéphrine dans l’urine peut être motivée, en plus du phéochromocytome, par des lésions du tissu nerveux (paragangliome, neuroblastome).

Le paraganliome est une tumeur qui peut être localisée dans n'importe quel nerf. L'amélioration de la métanéphrine provoque une tumeur, située dans les fibres nerveuses sympathiques, qui synthétise l'adrénaline et augmente la chimioréception.

Contrairement au phéochromocytome, le paragangliome est presque toujours malin, c'est-à-dire qu'il provoque des métastases dans tout le corps.

Les symptômes du paragangliome, très semblable à diverses maladies. Ce sont les maux de tête, l'hypertension, la tachycardie, l'essoufflement, la cyanose des bras et des jambes.

Diagnostics

Le diagnostic est l'étude du sang et de l'urine. Dans l'urine, niveaux élevés de métanéphrine. Eh bien, dans le sang, respectivement, les catécholamines.

Le traitement du paragangliome, comme de toutes les tumeurs, est une intervention chirurgicale, mais il existe également une méthode conservatrice. C'est la radiothérapie. L'opération est beaucoup plus efficace. La radiothérapie n'est utilisée que lorsque la tumeur est située dans un endroit difficile à atteindre ou que le risque de chirurgie est trop élevé.

Le neuroblastome, contrairement au phéochromocytome et au paragangliome, est toujours malin.

C'est une tumeur localisée dans les fibres nerveuses sympathiques, où elle synthétise l'adrénaline. Il se développe à la vitesse la plus élevée et donne des métastases. Dans de rares cas, il peut se transformer en une tumeur bénigne.

Les symptômes sont très prononcés. Les principaux symptômes incluent: douleur osseuse, faiblesse, anémie, gonflement et parfois fièvre. Si la tumeur est localisée dans le médiastin, la toux, la douleur dans la cavité thoracique et l'essoufflement s'ajoutent aux symptômes généraux. Les symptômes ultérieurs sont caractérisés par des métastases d'organes endommagées.

Dans le diagnostic du neuroblastome, outre l'analyse générale du sang et de l'urine, l'IRM, le scanner, la scintigraphie, la biopsie de la tumeur elle-même et de ses métastases sont également utilisés.

Traitement

De même, la principale méthode de traitement est la chirurgie. En outre, la radiothérapie et la chimiothérapie sont utilisées. Comme les métastases du neuroblastome touchent souvent la moelle osseuse, une greffe de la moelle osseuse est nécessaire.

Dans la plupart des cas, le neuroblastome est diagnostiqué très tardivement, c'est-à-dire au quatrième stade, où le taux de survie des patients ne dépasse pas 20%. Normalement, un examen annuel réduit le risque de développement de tumeurs s'il est diagnostiqué aux premiers stades de développement.

Analyse d'urine pour la métanéphrine et la normétanéphrine

Une analyse d'urine pour la métanéphrine et la normétanéphrine permet de détecter des tumeurs malignes au niveau des reins et des glandes surrénales. Les recherches sont assignées aux patients présentant des symptômes caractéristiques. L'identification de ces substances dans le corps suggère que les glandes endocrines humaines provoquent un processus inflammatoire dangereux pour le corps.

Qui est montré l'analyse

La livraison de l'analyse pour l'identification de ces substances ne peut être prescrite que par un médecin, en raison de la détection de certains symptômes. Une telle étude est nommée pour diagnostiquer le cancer et les tumeurs malignes dans les organes internes du patient.

Les symptômes suivants sont une raison importante pour se faire tester:

  • Hypertension artérielle constante dans la zone artérielle;
  • Augmentation de la transpiration principalement la nuit;
  • Pouls rapide et battement de coeur;
  • Augmentation de la température sur une longue période de temps;
  • Vertiges et douleurs dans le cou;
  • Nausée sans raison.

La présence de ces symptômes pendant 1-2 semaines devrait être une raison pour aller à la clinique. Le patient devra suivre une formation appropriée et subir une analyse pour identifier ou éliminer la formation de tumeurs malignes.

Comment passer l'analyse

Les résultats qui seront obtenus après avoir passé l'analyse sont sensibles à tout changement dans le corps. Par conséquent, il est extrêmement important de respecter les règles et réglementations qui contribueront à obtenir des informations fiables sur le corps. Lors de la préparation de l'analyse, respectez les recommandations suivantes:

  • 2 à 3 jours avant la date du test, évitez de prendre des médicaments qui affectent les reins et d’autres organes internes. Vous devrez également cesser d'utiliser des antibiotiques antiviraux;
  • 48 heures avant l'examen, arrêtez de boire: cacao, thé et café. En outre, le patient est contre-indiqué à l’utilisation d’alcool et de substances alcooliques;
  • 5 à 6 heures avant la collecte des urines, le patient doit éviter le tabac;
  • Éliminez tout stress physique et psychologique sur votre corps. Passez une journée de détente;
  • Jeter les produits contenant des conservateurs ou des substances similaires, car cela modifierait les valeurs obtenues après les tests.

Le matériel de recherche est l'urine quotidienne, car sa composition change en raison de nombreux facteurs. L'urine devra être collectée tout au long de la journée.

Recueillir l'urine immédiatement après le réveil. Allez aux toilettes et faites couler l'urine initiale dans les toilettes, remplissez le récipient avec l'urine intermédiaire et envoyez-le dans un endroit froid.

La prochaine portion d'urine est préparée après 13h00. Répétez les étapes décrites ci-dessus. L'étape finale a lieu avant l'heure du coucher.

Le lendemain matin, il sera nécessaire de séparer environ 100 millilitres d'urine collectée pour des recherches ultérieures. Il est nécessaire de faire parvenir l'urine au laboratoire le plus tôt possible afin que celui-ci ne perde pas ses propriétés et ne montre un résultat fiable de l'examen de l'organisme.

Après avoir réussi l'analyse de l'urine quotidienne, le patient sera en mesure de comprendre les pathologies qui se développent dans son corps et, si nécessaire, de prendre des mesures pour les éliminer.

Causes de métanéphrine élevée dans l'urine quotidienne

Si les résultats de l'analyse générale de l'urine ont montré la présence d'une quantité excessive de métanéphrine dans le corps, il est alors très probable qu'une tumeur maligne se soit formée dans les glandes endocrines. Cependant, ce diagnostic concerne seulement 2 personnes sur 10, vous ne devez donc pas paniquer à l'avance.

Dans ce cas, vous devrez vous soumettre à un nouvel examen en tenant compte de toutes les règles qui indiqueront comment procéder à l'analyse. Si le taux accru était à nouveau obtenu, le patient devrait consulter le médecin traitant et se soumettre à un diagnostic précis des tumeurs malignes.

Après avoir reçu une consultation adéquate, le patient se verra attribuer un traitement de récupération qui arrêtera la progression de la pathologie et contribuera au retour des fonctions corporelles à un état normal.

Si, quelque temps après le début du traitement, la quantité de métanéphrine n’a pas diminué, il sera nécessaire d’envisager d’autres contre-mesures. L'augmentation constante de la normétanéphrine indique des maladies qui affectent l'hypothalamus et des problèmes de cœur et d'autres organes internes.

Facteurs influençant les résultats de la recherche

L'analyse visant à identifier ces éléments dans l'urine du patient est sensible à tout changement et au non-respect des règles de collecte de l'urine à des fins de recherche. L'augmentation de la métanéphrine dans l'urine du patient est influencée par les boissons contenant de l'alcool et de la caféine. Le tabagisme a une influence particulière sur les résultats de l'enquête.

De lourdes charges sur la santé physique et psychologique d'une personne affecteront également la réception d'indicateurs exagérés. Arrêtez d'utiliser ces produits et essayez de vous détendre avant de faire le test. Cette technique rendra votre entraînement correct et des informations fiables sur votre corps.

Combien de temps pouvons-nous obtenir les résultats de l'analyse

Une fois que l'urine recueillie aura été prélevée, la patiente subira un examen complet visant à détecter la présence de tumeurs malignes dans le corps. Cette procédure prend le plus souvent environ 14 jours.

Si l'urine a été transférée dans une clinique privée, les tests peuvent être obtenus beaucoup plus rapidement. Contribue à accélérer la vérification de la collecte et de la préparation correctes de l'urine. Pour obtenir des résultats fiables, effectuez une consultation supplémentaire avec l’endocrinologue ou l’oncologue.

Quantité normale de métanéphrine et de normétanéphrine dans les urines

Les valeurs de ces substances dans l'urine changent avec l'âge. Par conséquent, il est important de savoir quels indicateurs sont normaux afin de ne pas paniquer sans raison.

Dans l'urine des enfants de moins de 3 mois, les indicateurs normaux sont:

  • Métanéphrine de 5,9 à 37 unités;
  • Normétanéphrine de 47 à 156 unités.

Pour les nourrissons dont l’âge varie de 3 à 6 mois, le taux est le suivant:

  • Métanéphrine de 6,1 à 42 unités;
  • Normétanéphrine de 31 à 111 unités.

Dans l’urine des enfants de moins de 9 mois, les indicateurs doivent se situer dans les limites suivantes:

  • Métanéphrine de 12 à 41 unités;
  • Normétanéphrine de 41 à 109 unités.

Chez les nourrissons de moins d'un an, les valeurs normales sont les suivantes:

  • Métanéphrine de 12 à 41 unités;
  • Normétanéphrine 23 à 103 unités.

Chez un enfant de 1 à 2 ans, les indicateurs de la substance dans l'urine doivent être compris dans ces limites:

  • Métanéphrine de 6,7 à 52 unités;
  • Normétanéphrine de 32 à 118 unités;

Chez les personnes de plus de 16 ans, la métanéphrine ne devrait pas dépasser 320 unités, la normétanéphrine ne devrait pas dépasser 390.

Ces indicateurs sont considérés comme normaux. Si l'analyse a montré de telles valeurs, c'est la preuve que tout va bien pour le corps et que le patient n'a pas besoin d'une intervention médicale.

Il semble que le décodage des tests puisse se faire indépendamment, mais vous devrez contacter un spécialiste et obtenir une conclusion précise à propos de votre santé. L'autodiagnostic sera largement faux.

Les résultats des analyses varient en fonction du laboratoire dans lequel les études ont eu lieu. De plus, le nombre d'éléments dans l'urine du patient varie en fonction de l'utilisation de certains produits, de l'âge et de l'effort physique.

Si des résultats excessifs ont été obtenus, répétez l'examen pour établir un diagnostic précis.

Quelles maladies peuvent montrer l'analyse

Un test d'urine pour la métanéphrine est comparable à un test sanguin. Par conséquent, cela permet de déterminer ou d’exclure la présence des maladies suivantes:

  • Tumeurs du cerveau et des glandes surrénales;
  • Cirrhose du foie;
  • Ulcères de l'estomac et du rectum;
  • Cardiopathie hypertensive.

Si les résultats obtenus dépassent les limites normales, participez à une enquête qui détectera une maladie en développement dans votre corps.

Seul un diagnostic précis permettra un traitement efficace et arrêtera la progression des tumeurs malignes.

Où passer l'analyse

Vous pouvez effectuer l’analyse pour la détection de métanéphrine et de normétanéphrine dans les laboratoires présents dans chaque région. Avec cette difficulté ne se posera chez aucun patient.

Le plus souvent, une telle analyse est payée. Cette redevance est due à l'installation d'équipements de haute qualité qui garantissent la fiabilité des résultats concernant le corps humain.

L'acide est utilisé pour identifier les éléments dans l'urine, ce qui augmente l'efficacité de l'analyse et de la détection des pathologies dans le corps aux stades précoces. Avant de commencer à vous préparer pour l’étude, vous devez obtenir la direction appropriée. Cela peut être fait chez l'endocrinologue ou l'oncologue.

Conclusion

Après avoir passé un test d'urine pour la métanéphrine et la normétanéphrine, le patient sera en mesure de détecter le développement de cancers aux stades précoces. Cela éliminera les tumeurs et sauvera des vies, car si la maladie commençait, le traitement serait inefficace.

Cela devrait être une raison pour faire une telle enquête régulière. Vous pouvez prendre l'analyse dans n'importe quelle région. Un équipement spécialisé et une équipe de spécialistes aideront à déterminer le nombre exact d'éléments dans l'urine, permettant ainsi d'identifier ou d'éliminer de nombreuses maladies dangereuses.

Pendant la collecte et la préparation de l'analyse, rappelez-vous les règles de préparation et le fait que l'urine devra être collectée pendant la journée. Cette technique vous permettra de suivre les changements dans l'urine du patient et de déterminer ce qui se passe dans le corps.

Cette étude est capable de remplacer le test sanguin total et d'identifier les maladies avec une grande précision. En rendant cet examen permanent, chaque personne pourra éliminer les maladies dangereuses et continuer à mener une vie normale.

Vaincre une maladie rénale grave est possible!

Si les symptômes suivants vous sont familiers:

  • maux de dos persistants;
  • difficulté à uriner;
  • violation de la pression artérielle.

Le seul moyen est la chirurgie? Attendez et n'agissez pas par des méthodes radicales. Guérir la maladie est possible! Suivez le lien et découvrez comment le spécialiste recommande un traitement.

Analyse d'urine quotidienne pour la métanéphrine et la normétanéphrine

La nécessité d'étudier l'urine sur le contenu de la métanéphrine, il n'y en a pas si souvent. Cependant, il occupe sa «niche» dans le diagnostic de nombreuses maladies, ainsi que dans la présence de plaintes de patients spécifiques ou de symptômes caractéristiques. Une bonne préparation du patient et une évaluation parallèle du niveau d'hormones et de leurs métabolites dans le sang aideront à interpréter correctement l'analyse.

Quelle est la métanéphrine et les conditions préalables à l'analyse

Les glandes surrénales sont des glandes endocrines de forme triangulaire appariées. Comme leur nom l'indique, ils sont directement adjacents à la partie supérieure des reins. Le rôle de ces glandes dans le processus d’adaptation du corps humain au stress (physique ou psychologique) est de développer les hormones de la catécholamine - dopamine, adrénaline et normadrenaline. Ils remplissent des fonctions telles que:

  • accélérer la transmission de l'influx nerveux et du métabolisme;
  • libération d'énergie supplémentaire provenant des acides gras et du glucose;
  • dilatation des bronches et des pupilles des yeux;
  • augmentation de la pression et de la fréquence des contractions du coeur.

En remplissant ces fonctions, les catécholamines sont converties en substances inactives, notamment la métanéphrine et la normétanéphrine - produits de désintégration intermédiaires de l'adrénaline et de la noradrénaline, respectivement. Normalement, une petite quantité d'hormones sous forme inchangée, ainsi que leurs métabolites, sont excrétés dans l'urine. Par conséquent, leur présence dans l'urine en petites quantités ou une augmentation du bruit de fond d'une situation stressante est normale.

La production excessive de catécholamines dans le sang (et par conséquent de leurs produits de désintégration dans l'urine) est possible en cas de présence d'un phéochromocytome et de plusieurs néoplasmes neuroendocriniens. Les indications pour passer le test de métanéphrine et de normétanéphrine seront les suivantes:

  • symptômes pouvant suspecter la présence d'un phéochromocytome - pression constamment élevée et abrupte sans raisons évidentes, pouls rapide, transpiration excessive, palpitations, température élevée;
  • hypertension, peu sujet à la correction des médicaments habituels;
  • néoplasmes surrénaliens détectés au cours des examens par ultrasons ou IRM;
  • évaluation au fil du temps des tumeurs sécrétant des catécholamines, ainsi que du suivi de leur traitement opératoire ou conservateur;
  • le patient a une prédisposition génétique au phéochromocytome.

Normes de contenu dans l'urine et le sang

La survenue de ces symptômes est une raison pour l’essai de la métanéphrine et de la normétanéphrine générales (gratuites et associées). Ses normes pour les enfants et les adultes peuvent être présentées sous la forme d'un tel tableau:

Si les résultats sont présentés dans d'autres unités, cette formule aidera:

  • métanéphrine (µg / jour) = nmol / jour X 5,07;
  • normétanéphrine (µg / jour) = nmol / jour X5.46.

Un diagnostic plus précis du phéochromocytome ou de l'efficacité de son traitement peut être obtenu en fixant la métanéphrine libre dans le plasma sanguin. Les règles seront les suivantes:

  • métanéphrine - 120 picogrammes pour 1 ml de plasma ou 0,5 nmol / l;
  • normétanéphrine - 200 picogrammes pour 1 ml de plasma ou 0,9 nmol / l.

Les taux de produits libres (non liés) de la dégradation des hormones dans l'urine quotidienne seront respectivement:

  • métanéphrine, 6–115 µg / jour;
  • normétanéphrine - 10-146 mg / jour.

On pense que les métanéphrines libres sont un marqueur plus précis de la présence de phéochromocytome.

Les valeurs de référence peuvent varier légèrement en fonction du laboratoire où l’étude est menée.

Raisons pour augmenter l'enzyme

Comme les tumeurs neuroendocrines à libération hormonale sont rares, des anomalies peuvent être causées par des facteurs tels que:

  • stress physique ou psychologique;
  • boire ou fumer;
  • caractéristiques du régime alimentaire du patient;
  • médicaments de divers groupes (diurétiques, antihypertenseurs (Adelfan), antiarythmiques à la proparfénone (et autres inhibiteurs), insuline, paracétamol, eufilline, tétracycline, sprays et gouttes nasaux vasoconstricteurs, antidépresseurs, antidépresseurs tricycliques).

Si ces facteurs sont exclus et / ou si des symptômes graves sont présents et si la teneur en métanéphrines libres dans l'urine augmente, il faut s'attendre à identifier / confirmer l'une des pathologies suivantes:

  • Les phéochromocytomes sont des tumeurs surrénales qui produisent une quantité excessive de catécholamines. C'est l'une des raisons d'analyse les plus courantes.
  • neurotumeurs bénins et malins - ganglioneurome, paragangliome, simtoganglioblastome, neuroblastome;
  • perturbations de l'hypothalamus, accompagnées d'un dysfonctionnement du système simto-surrénalien;
  • hépatite et cirrhose du foie - en raison de la violation du processus de décomposition des catécholamines avec leurs produits;
  • exacerbations d'hypertension (crises) et d'angine de poitrine, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque;
  • manifestations aiguës d'ulcères gastriques ou duodénaux.

Comment se préparer à l'analyse

L'étude nécessite une collecte laborieuse d'urine quotidienne. Vous pouvez obtenir le résultat le plus correct et éliminer les risques de reprise en accordant une petite attention aux nuances suivantes de l'étape préliminaire:

  1. Pour exclure les médicaments susceptibles d’affecter le résultat (augmentation du taux de métanéphrine) pendant 4 jours avant le jour de la collecte des urines. Vous ne pouvez laisser que les médicaments qui sauvent la vie, en avertissant le médecin.
  2. Quelques jours avant l'accouchement, apportez quelques modifications à votre régime alimentaire: abandonner le chocolat et le cacao, les tomates, les bananes, les ananas, les avocats, le café, le thé et l'alcool (y compris la bière), le fromage, les confiseries avec l'ajout de vanille.
  3. Évitez les surcharges nerveuses et physiques - le stress ou les travaux physiques pénibles.
  4. S'abstenir d'intimité pendant 2 jours avant l'analyse.
  5. Ne fumez pas pendant au moins 3-4 heures avant et pendant la collecte des urines.

Naturellement, toutes ces règles sont également pertinentes dans le processus de soumission d'un biomatériau - pendant la journée.

La sensibilité et la précision des tests de métanéphrine peuvent varier en fonction du laboratoire et des caractéristiques du patient. Toutefois, sur la recommandation d'un médecin, il peut être complété par des tests de métabolites des hormones dans le sang ou de métanéphrines libres. En conséquence, cette étude remplira avec succès ses fonctions principales - l'identification et la surveillance du phéochromocytome et d'autres tumeurs sécrétant des hormones.

Lorsque des analyses d'urine pour la métanéphrine et la normétanéphrine sont nécessaires

Les glandes surrénales sécrètent deux régulateurs importants des systèmes nerveux, musculaire et cardiovasculaire: l'adrénaline et la noradrénaline. Ils servent le corps pendant un certain temps, après quoi ils sont transformés en métanéphrine et normétanéphrine. Les enzymes de méthylation des métabolites détruisent les hormones, puis ces "déchets" sont progressivement éliminés dans l'urine. Un test d'urine pour la métanéphrine et la normétanéphrine aidera à déterminer la santé fonctionnelle du foie. Les taux excessifs indiquent des pathologies telles que le neuroblastome, le phéochromocytome et le ganglioneurome.

Analyse de métanéphrine

L'étude des concentrations de métabolites d'adrénaline et de noradrénaline est appelée "analyse d'urine pour la métanéphrine", car la métanéphrine et la normétanéphrine ont une structure identique à celle de leurs prédécesseurs. La seconde ne diffère de la première que par un groupe méthyle supplémentaire. La décomposition de substances biologiquement actives en métabolites se produit sous l'action de la monoamine oxydase et de la catécholméthyltransférase - enzymes hépatiques et rénales.

Normalement, 40 à 50% de l'adrénaline et de la noradrénaline sont excrétés sous forme de produits métaboliques. Dans d'autres cas, les hormones quittent le corps sans modification ou sous la forme d'autres composés. Une augmentation notable et persistante des indicateurs indique des violations des processus métaboliques, la présence de tumeurs dans les glandes surrénales et le tissu nerveux, ainsi que des maladies des systèmes cardiovasculaire et excréteur.

Indications pour l'analyse

Un test d'urine pour les métanéphrines est effectué avec les symptômes suivants:

  • hypertension artérielle avec laquelle les médicaments hypotenseurs ne gèrent pas bien;
  • augmentation constante de la température corporelle sans signes d'infection dans le corps;
  • palpitations cardiaques - tachycardie, arythmie;
  • maux de tête, troubles du sommeil, vertiges;
  • sauts de glycémie chez les personnes non diabétiques;
  • des crises fréquentes d'évanouissement ou d'évanouissement;
  • nausée, perte de poids sans restrictions alimentaires, bouche toujours sèche;
  • troubles du système nerveux (hyperexcitabilité, nervosité, pleurs, poussées de peur ou de panique).

L'analyse peut être prescrite en cas de suspicion de phéochromocytome, de neuroblastome et de ganglioneurome. Et aussi pour le diagnostic de certaines formes d'hépatite et d'autres troubles.

Les raisons de l'augmentation de la concentration de métanéphrine

Certains facteurs peuvent augmenter considérablement le niveau de métanéphrine dans l'urine:

  • phéochromocytome;
  • neuroblastome;
  • ganglioneurome;
  • pathologies du système cardiovasculaire (infarctus du myocarde, angine de poitrine, crise hypertensive);
  • maladie du foie (hépatite aiguë ou chronique, cirrhose);
  • troubles du système nerveux (dépression, stress fréquent, maladies chroniques);
  • ulcère peptique de l'estomac ou du duodénum;
  • mauvaises habitudes, surtout le tabagisme;
  • effort physique intense associé à une accélération prolongée du rythme cardiaque.

Phéochromocytome

Un phéochromocytome est une tumeur maligne ou bénigne dans les tissus chromaffiniques du système sympatho-surrénal des glandes surrénales. Le travail des glandes endocrines sécrétant des substances biologiquement actives - les catécholamines: la dopamine, l'adrénaline, la noradrénaline est altéré.

La tumeur enfreint la régulation de la synthèse des hormones et le volume de leur production augmente considérablement.

Sans traitement, la pathologie peut entraîner de graves troubles endocriniens. Ils portent avec eux les désordres des systèmes nerveux, cardiovasculaire et digestif. La synthèse des cellules sanguines se détériore, à cause de laquelle le patient présente des maladies hématologiques, par exemple l'anémie.

Neuroblastome

Tumeur maligne dans les tissus du système nerveux sympathique - neuroblastome. Il se caractérise par une synthèse excessive de noradrénaline. Cette hormone joue le rôle de neurotransmetteur et sa production est régulée aux niveaux endocrinien et neural. Le comportement de la tumeur est difficile à prédire - elle peut régresser sans traitement et se développer rapidement en dispersant des métastases dans tout le corps.

Le patient présente de sévères symptômes désagréables: maux de tête sévères, fièvre sans infection corporelle, perte de poids notable. Si la tumeur touche les centres de base du cerveau, la personne a des problèmes de concentration, d'élocution, de vision, d'audition et de digestion (dysphagie, besoin émétique soudain, altération de la fonction intestinale).

Préparation à l'analyse

Pour l'analyse de la métanéphrine dans les urines, il est nécessaire de prélever un échantillon d'urine quotidien. Avant le début de sa collection nécessite une formation.

  1. 4 jours avant la procédure, le patient doit exclure du régime les alcools, les produits gras et fumés, les cornichons, les plats aux couleurs vives.
  2. 2 jours avant la collecte d'urine, vous devez arrêter de prendre des médicaments.
  3. Afin de ne pas créer d'augmentation artificielle (temporaire) de la métanéphrine dans le sang et l'urine, il est important d'exclure tout stress physique et mental pendant 2-3 jours avant la procédure.

La collecte d'urine commence un jour avant d'aller chez le médecin. Pour ce faire, vous devez préparer un récipient propre en plastique ou en verre de deux litres et un petit récipient stérile d'un volume de 80 à 100 ml. Dans un grand récipient, vous devez effectuer des actes urinaires toute la journée (sauf le premier). Conservez le matériel dans un endroit sombre et frais. Le matin, avant d'aller chez le médecin, le patient doit prélever l'urine d'un gros vaisseau dans un récipient stérile et le prélever pour analyse.

Décryptage des analyses

Le taux de métanéphrine dépend de l'âge du patient. Le tableau ci-dessous montre les valeurs pour différents groupes.

Analyse d'urine pour la métanéphrine et la normétanéphrine

L'analyse urinaire de métanéphrine et de normétanéphrine est une étude clinique d'un échantillon biologique visant à détecter la présence de produits de désintégration intermédiaires d'adrénaline, de noradrénaline et de dopamine.

Ces oligo-éléments sont formés par l'interaction des hormones de la catécholamine avec une enzyme spécifique, s'accumulent dans les glandes surrénales.

Informations générales sur la métanéphrine et la normétanéphrine

La métanéphrine et la normétanéphrine font partie des catécholamines. Lorsque le corps humain est soumis à un stress physique ou émotionnel, des substances hormonales sont libérées dans le sang.

Ils remplissent un certain nombre de fonctions:

  • transmettre les impulsions nerveuses des organes et des systèmes au cerveau;
  • libérer du glucose et des acides gras dans les reins;
  • participe au processus de dilatation des pupilles, des alvéoles des bronches;
  • contracter les vaisseaux sanguins, ce qui augmente le taux de circulation sanguine;
  • accélérer les processus métaboliques et la fréquence des contractions des muscles cardiaques.

Lorsque les catécholamines ont terminé la tâche, elles entrent dans la phase inactive, se décomposent en métanéphrine et normétanéphrine et sont éliminées du corps par le système urinaire.

Dans l'urine d'une personne en bonne santé peut contenir une petite quantité de métanéphrine, cela est considéré comme une variante de la norme. Dans les situations stressantes et après celles-ci, sa concentration augmente - cela est considéré comme normal. Un excès permanent de catécholamines dans les urines indique le développement de pathologies du système endocrinien.

Le besoin d'analyse

Un test d'urine pour la métanéphrine et la normétanéphrine confirme et réfute la présence de formations tumorales (phéochromocytes) chez l'adulte, de neuroblastomes et de paragangliomes chez les enfants. Un médecin, un endocrinologue, un oncologue, un cardiologue peut prendre rendez-vous pour analyse.

La base pour l'analyse de l'urine sur les produits de désintégration de l'hormone catécholamine sont les symptômes:

  • hypertension artérielle;
  • tachycardie, douleur au coeur;
  • maux de tête graves;
  • nausée, vomissement;
  • transpiration excessive;
  • sécheresse des muqueuses de la bouche;
  • picotements dans les bras et les jambes.

La détection précoce de la maladie est plus rapide à traiter que la forme négligée. Il est déraisonnable d'ignorer les signaux du corps sur les processus pathologiques qu'il contient.

Qu'est-ce que leur présence dans l'urine indique?

Les tumeurs bénignes et malignes accumulent de grandes quantités de catécholamines. En réagissant avec l'enzyme 3,4-catéchol-O-méthyltransférase, ils se transforment en adrénaline et noradrénaline. Les produits de clivage intermédiaire des micro-éléments identifiés dans la partie analysée de l'urine sont un indicateur du développement de pathologies.

Un diagnostic dangereux et désagréable avec une concentration accrue de méthanephrine dans l'urine est une tumeur neuroendocrine. Pour établir son caractère, bénin ou malin, une simple analyse de l'urine ne suffit pas, une biopsie du tissu tumoral aidera.

La présence de métanéphrine et de normétanéphrine peut signaler l'apparition de maladies concomitantes dans le corps qui affectent le système urinaire. Ceux-ci incluent l'hypertension artérielle, provoquée par une forte augmentation de la pression due à la production excessive d'hormones surrénales.

Cet état du système circulatoire affecte négativement le travail des organes internes - cœur, reins, foie, poumons et autres. Parfois, le risque d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque augmente.

Préparation à l'analyse

Pour que les résultats des tests de détection de la métanéphrine et de la normétanéphrine soient fiables, il est nécessaire de préparer la collecte des excréments qui excrètent les reins. 2-3 jours avant la collecte d'un échantillon biologique est interdite:

  • prendre des médicaments (inhibiteurs de la MAO, antiviraux, tranquillisants);
  • utiliser des gouttes vasoconstrictrices (sprays) pour le nez;
  • mener une vie active, surmenez;
  • être nerveux

Il est recommandé d'exclure du régime alimentaire: œufs, fromage, bananes, ananas, pâtisseries à la vanille, tomates, avocats. S'abstenir pendant 3 jours de boire de l'alcool, du café, des boissons gazeuses sucrées, du thé.

Si une personne fume, elle doit s’arrêter à 3 heures de la cigarette avant de collecter l’urine, afin que la nicotine et d’autres impuretés ne faussent pas le résultat final de la recherche. En outre, la nicotine contribue à augmenter la pression artérielle, ce qui provoque une augmentation du taux d'hormones surrénales dans le sang. Et cette figure est directement liée aux oligo-éléments dans l'urine.

Pour collecter et stocker les analyses quotidiennes, vous devez acheter un récipient de trois litres et un agent de conservation spécial, qui sont ajoutés aux excréments pour préserver leur composition d'origine.

Collecte et livraison de l'urine

La collecte d'urine pour cette étude nécessite des instructions détaillées. Habituellement, le patient connaît toutes les règles lorsqu’il donne des instructions pour l’analyse.

La période de collecte d'urine est exactement d'un jour, par exemple de 6 heures aujourd'hui à 6 heures le lendemain. À chaque miction, une partie de l'urine est collectée dans un récipient en plastique, auquel un agent de conservation est ajouté. Récipient avec les excréments placés au réfrigérateur jusqu'à la prochaine miction. Pour l'analyse, les premières et dernières portions d'urine ne sont pas prises en compte, elles n'ont pas besoin d'être collectées.

Si une personne alloue plus de 3 litres d'urine par jour, cela indique des écarts dans le travail des reins et du système urinaire.

En laboratoire, vous devez apporter environ 100 ml d'urine dans un récipient en plastique avec un couvercle bien fermé. Ce montant est suffisant pour mener une telle analyse.

Scores de test

Le tableau présente les normes établies de métanéphrine et de normétanéphrine dans la dose quotidienne d’urine.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

L'alimentation est l'un des principaux instruments de contrôle du taux de glucose sanguin dans le diabète sucré. L'essence des restrictions dans le régime alimentaire est l'utilisation de glucides, qui sont facilement absorbés par le corps.

La FSH et la LH (hormones folliculostimulantes et lutéinisantes) sont des sécrétions sécrétées dans le sang par l'hypophyse (glande de fer, localisée dans la région de la selle turque).

Dans la plupart des cas, une personne se tourne vers un endocrinologue lorsque la maladie est à un stade avancé. Cela s'explique facilement par le fait que les symptômes de maladies du système endocrinien ressemblent beaucoup aux symptômes d'autres maladies et qu'il est difficile de comprendre quand il est nécessaire de faire appel à un endocrinologue.