Principal / Hypoplasie

De quels tests avez-vous besoin pour vérifier votre thyroïde?

La glande thyroïde est parmi les organes du système endocrinien. Il est situé dans la région du même cartilage sous le larynx. Il synthétise un certain nombre d'hormones importantes contenant de l'iode (T3 et T4), ainsi que la calcitonine, qui régule l'échange de calcium dans le corps. Il a essentiellement 3 actions:

Cet organe ne doit pas être sous-estimé, car il remplit un certain nombre de fonctions vitales. Ceux-ci comprennent:

  • entretien et ajustement du central principal. Toutes les réactions métaboliques dans le corps sont contrôlées,
  • assurer une température stable
  • prévenir la fragilité osseuse en inhibant l'ostéoporose,
  • participation au processus de croissance et de développement de l'organisme et du système nerveux central.

Il y a des cas où la pathologie de la glande thyroïde se développe. Il peut se manifester sous la forme d'un complexe de divers symptômes. Pour une vérification précise du diagnostic et la détermination de la méthode de traitement, il est nécessaire de faire des analyses de sang pour détecter des hormones spécifiques.

Comment les hormones thyroïdiennes sont-elles synthétisées et pourquoi sont-elles nécessaires?

La base pour la création de ces substances biologiquement actives est l'acide aminé tyrosine. En train de nourrir l'iode pénètre dans le corps. Pour un travail corporel adéquat, il a besoin d’environ 120-135 mcg de cet oligo-élément par jour. Après être entré dans l'intestin, il est absorbé par les villosités de l'épithélium et s'installe dans les follicules de l'organe avec un flux sanguin. Il existe un processus consistant à incorporer de l'iode dans la matrice de thyroglobuline (protéine, précurseur des substances biologiquement actives).

Après cela, les hormones se différencient en T3 et T4, en fonction du nombre de molécules d'oligo-éléments dans leur composition.

Vous devez également savoir que la quantité de T4 synthétisée est 20 fois supérieure à celle de T3. Mais l'efficacité de cette dernière est 6 à 8 fois supérieure à la capacité de travail de la thyroxine. C'est pourquoi il est impossible de parler de la plus grande importance d'une substance.

Les principales fonctions de ces substances dans le corps humain sont les suivantes:

  1. Activation du centre de thermorégulation. La production de chaleur et l'absorption d'oxygène par tous les tissus et toutes les cellules, à l'exception du cerveau principal, de la rate et des testicules, augmentent. Ils restent intacts. C'est pourquoi l'un des symptômes de la thyrotoxicose ou de l'hyperthyroïdie est la fièvre et une transpiration abondante.
  2. Stimulation de la formation de stéroïdes par le cortex surrénalien. Les T3 et T4 jouent un rôle important dans le processus de croissance et de développement de tout l'organisme. Avec leur pénurie, on observe souvent un retard mental et physique.
  3. Augmentation de l'apport de vitamines par le corps.
  4. Activation de l'activité nerveuse et mentale du cerveau principal. Dans les zones où il y a peu d'iode dans le sol, les enfants scolarisés reçoivent régulièrement un anti-astrumin, un médicament qui contient une réserve de 5 jours de cet oligo-élément. Ceci est fait pour améliorer leurs performances et normaliser le travail du système nerveux central.

La question de savoir à quel point ces substances dans le corps humain sont nécessaires à son fonctionnement normal est bien étudiée. Il existe des tableaux spéciaux et des indicateurs généralement acceptés qui indiquent l'activité fonctionnelle du corps. Il suffit de passer le matériel pour examen et d'attendre un peu.

Quand faut-il être examiné?

Vous devez comprendre que de tels tests de laboratoire doivent être effectués pour confirmer l’opinion clinique du médecin traitant. Cependant, vous pouvez également faire un don de sang pour les tests prophylactiques. Il y a souvent des situations où le processus pathologique est déjà en cours, mais continue au stade latent. Dans ce cas, vous pouvez agir à l’avance et commencer à traiter la maladie à un stade précoce.

Cependant, les indications pour vérifier l’état de la glande thyroïde sont les suivantes:

  1. Hypo ou hyperthyroïdie. La détermination de la quantité d'hormones d'un organe peut indiquer avec précision l'activité fonctionnelle du parenchyme et des thyrocytes.
  2. Contrôle de qualité du traitement et efficacité du traitement. Ceci est particulièrement important dans le goitre toxique diffus et l'hypothyroïdie.
  3. Retard mental dans le développement des enfants. Ils donnent du sang afin de vérifier la cause possible d'une telle pathologie. Le crétinisme est l'une des nombreuses maladies qui provoquent des troubles du système nerveux central à un âge précoce.
  4. Toute augmentation de la taille de la glande thyroïde (goitre).
  5. Troubles du rythme cardiaque (arythmies, tachycardie, extrasystoles).
  6. Calvitie
  7. Violations du système reproducteur avec infertilité possible.
  8. Manque de menstruation.
  9. Impuissance ou envie réduite du sexe opposé.

Dans toutes ces situations, il est nécessaire de faire un don de sang pour analyse avec mesure de la concentration d'hormones dans le sérum.

Hormones et substances actives

De nombreux patients, lorsqu'ils apprennent qu'ils doivent vérifier l'état de la glande thyroïde, ne savent pas toujours quelles substances le sang recherche dans le sang et combien doivent en être contenues. Les principaux indicateurs de l'activité fonctionnelle du corps sont les suivants:

  1. Hormones hypophysaires et hypothalamiques (organes à régulation supérieure du système endocrinien):
    • Thyreiberin et thyreostatin. Les deux substances activent et inhibent respectivement la glande pituitaire.
    • L'hormone de stimulation de la thyroïde (TSH) est le composé biologiquement actif le plus important, ce qui entraîne la libération par l'organisme de ses propres substances régulatrices. Sa quantité dans le sang augmente avec une fonction thyroïdienne faible et vice versa.
  2. Hormones contenant de l'iode:
    • Triiodothyronine (T3) - stimule le processus de consommation d'O2 par les tissus. La performance normale est de 2,5 à 5,6 pmol / l.
    • Thyroxine (T4) - stimule le processus de création de protéines. Les valeurs normales sont comprises entre 9 et 20 pmol / L.
  3. Autres substances:
    • La calcitonine. Responsable du processus de suppression des ostéoclastes et d'activation des ostéoblastes. Prévient la résorption osseuse et protège le squelette de l'ostéoporose.
    • Anticorps contre la thyroglobuline (ATTG). Ce sont des immunoglobulines spécifiques qui apparaissent en violation du système de protection du corps avec le développement de processus auto-immuns. Le plus souvent enregistré avec le goitre Hashimoto. Les valeurs normales sont 0-15 U / ml.
    • Anticorps anti-peroxydase thyroïdienne (anticorps anti-ATTPO ou microsomal). Immunoglobulines spécifiques au tissu de la glande thyroïde. Le test le plus précis et le plus sensible pour identifier le processus auto-immunitaire. Les valeurs normales sont inférieures à 5 U / l.

Il faut comprendre qu’il n’est pas toujours utile de mener une étude de tous les indicateurs ci-dessus. Le médecin lui-même est guidé par ce qu'il veut savoir. Le prix des tests peut parfois être trop élevé pour certains patients, aussi le médecin pense-t-il à deux fois quels tests il est souhaitable de transmettre à un patient particulier.

Préparation à l'enquête

Les analyses passées qualitativement sont un point très important dans la vérification adéquate de l’activité fonctionnelle de la glande thyroïde. Si nous ignorons la procédure de préparation correspondante, les résultats d'une telle étude risquent de ne pas être fiables. Dans ce cas, vous devrez donner du sang pour confirmer ou infirmer le diagnostic.

Pour éviter tout doute et que les résultats des analyses étaient corrects, vous devez suivre certaines règles:

  1. 30 jours avant les tests, il est nécessaire d'arrêter de prendre des médicaments contenant du T3 et du T4. Ils affecteront de manière significative la conclusion finale de l'assistant de laboratoire et ne permettront pas une évaluation objective de l'activité fonctionnelle de l'organe étudié. Une exception peut être une ordonnance spéciale ou les recommandations d'un médecin.
  2. 2 à 3 jours avant l'examen, le patient doit exclure du régime les produits contenant de l'iode (algues, huile de poisson, pommes de terre, épinards).
  3. Immédiatement 24 heures avant l’étude, il est nécessaire de limiter la consommation d’alcool et de tabac. Minimiser le stress et l'exercice.
  4. Le sang à analyser doit être pris à jeun. 12 heures avant le test ne peut pas manger.
  5. Divers examens aux rayons X ne peuvent être effectués qu'après la délivrance de sérum pour la détermination des hormones T3, T4 et TSH.

Il suffit de suivre ces règles simples pour obtenir un résultat de haute qualité et surtout - fiable. En gros, le technicien de laboratoire met un jour à déchiffrer ces analyses. Si le sérum a été délivré le matin, le médecin peut attendre les conclusions prêtes le soir. Cependant, comme le montre la pratique, les patients reçoivent des formulaires avec des détails sur tous les indicateurs uniquement le lendemain.

D'interprétation

Il est nécessaire de comprendre quels chiffres indiquent l'hyperfonctionnement de l'organe et lesquels, au contraire, parlent de son activité réduite. Dans tous les cas, les médecins y sont engagés et ils sont les seuls à pouvoir évaluer objectivement certains changements dans le sang du patient. Pour une personne ordinaire, il suffit de savoir comment transmettre correctement le matériel pour l'enquête et naviguer dans les termes suivants:

  • Des valeurs similaires par rapport aux indicateurs moyens dans la colonne "Norma" - la fonction de la glande thyroïde n'est pas altérée.
  • Indicateurs supérieurs à la norme - hyperfonctionnement. Les causes possibles doivent être considérées comme un goitre toxique diffus, une thyroïdite, un adénome.
  • Indicateurs inférieurs à la normale - hypofonction. Le corps ne produit pas assez d'hormones, ce qui peut être une conséquence de l'hypothyroïdie, du goitre de Hashimoto, du cancer.

Pour les professionnels de la santé et simplement pour les patients qui souhaitent en apprendre un peu plus sur leur maladie, il existe un signe particulier. Cela aide plus en détail à comprendre la pathogenèse et le mécanisme de développement d'une lésion d'organe particulière.

Formule sanguine complète thyroïde

La norme de la taille de la glande thyroïde et de ses nœuds

Pour le traitement de la thyroïde, nos lecteurs utilisent avec succès le thé monastique. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

La glande thyroïde est une glande endocrine de la sécrétion interne située à l'avant du cou. Il se compose de deux lobes. En règle générale, le lobe droit est légèrement plus grand que le gauche. Les deux parties sont unies par un isthme situé sur la trachée.

Anatomie

La glande thyroïde normale a la forme d’un papillon. Le poids moyen d'un organe chez l'adulte est de 15 à 30 g, mais il peut parfois atteindre 50 g. À partir de la naissance, la masse de la glande chez une personne est multipliée par 20, le pic de croissance maximum est observé à l'adolescence. Avec l'âge, la taille et la masse de l'organe endocrinien diminuent. Chez les femmes, le taux de volume de la thyroïde est généralement supérieur à celui des hommes.

Les indicateurs de volume ont une valeur diagnostique importante. Selon les résultats de l'échographie thyroïdienne, le taux pour les femmes est de 15 à 18 ans et pour les hommes de 25 à 28 cm³. Les paramètres dépendent de l'âge du patient et de son poids total. Les lobes thyroïdiens contiennent de nombreux follicules, chacun d'entre eux ayant un diamètre compris entre 0,3 et 1-2 mm. La taille des actions chez une personne en bonne santé est la suivante: longueur - 4, largeur - 2, épaisseur - 2 cm Le paramètre admissible de l’épaisseur de l’isthme est compris entre 4 et 5 cm.

Types de cellules de la glande:

  • Et ce sont des thyrocytes, qui synthétisent les hormones thyroïdiennes.
  • B - cellules oxyphiles, qui ne devraient pas être présentes dans les tissus sains. Ils apparaissent dans certaines maladies.
  • Les cellules C produisent de la calcitonine.

Taille normale de la glande thyroïde chez l'adulte:

Chez les femmes enceintes et les adolescentes, le volume de la glande augmente de manière significative et peut différer légèrement des données du tableau; ceci n'est pas considéré comme pathologique. La déviation des indicateurs sur 1 cm ³ est autorisée.

Diagnostic des nodules thyroïdiens

Un endocrinologue effectue une enquête sur le patient et palpe la glande thyroïde. Cela vous permet de déterminer la taille de la glande thyroïde, son élasticité et sa mobilité, une augmentation de taille. Au cours de l'inspection, les nodules sont détectés, leur densité est évaluée, leur degré de soudure aux tissus environnants, l'existence d'une hyperthermie de la peau, de modifications visuelles de la forme du cou.

Une attention particulière est accordée aux nœuds à croissance rapide ayant une structure solide. Les tumeurs malignes augmentent rapidement. Dans le même temps, il y a un enrouement de la voix, une compression du larynx, une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux.

Des données plus fiables sur les contours, les nœuds, la taille de la glande thyroïde, les normes ou pathologies obtenues par les résultats des ultrasons. En outre, un test sanguin pour le niveau d'hormones thyroïdiennes et la présence d'anticorps auto-immuns est attribué: T3 libre, T4, TSH, AT à ATPO, calcitonine.

La scintigraphie à l'iode radioactif identifie les nœuds chauds et froids, en fonction du degré d'absorption de l'I-131. Hot est un adénome ou un goitre toxique nodulaire, le froid est un kyste, une thyroïdite, un goitre nodulaire colloïdal, une tumeur maligne.

Comment calculer les paramètres du volume de la glande

Un calcul approximatif du volume de la glande thyroïde chez les hommes et les femmes peut être effectué sur la base des résultats de la palpation d'organe. Normalement, la taille de chaque lobe ne doit pas dépasser la taille de la phalange distale du pouce du patient examiné. En cas de dépassement de la taille spécifiée et d'augmentation visuelle du cou, un goitre est diagnostiqué.

Calculez plus précisément le volume de la glande thyroïde, sur la base des résultats des ultrasons. Pour ce faire, utilisez la formule:

V y. h = VpD + Vl. d.

Où v y. h - est le volume total de la glande, V ad. - les paramètres du lobe droit, V l. D. - indicateurs du lobe gauche. Le taux fractionnaire du volume de la thyroïde chez les femmes et les hommes:

V = hauteur (H) × largeur (W) × longueur × 0,479;

L'échographie diagnostique le goitre si la taille de la glande thyroïde chez la femme dépasse 18 ans et chez l'homme 25 cm³ avec un poids corporel compris entre 50 et 60 kg. La norme de la limite inférieure n'existe pas.

Échographie

Normalement, la glande thyroïde chez les femmes et les hommes ne devrait pas contenir de gros nœuds. Les phoques pathologiques diffèrent par la structure des tissus, ils peuvent avoir une étiologie bénigne ou maligne. Pour identifier les cellules cancéreuses, une biopsie à l'aiguille fine est réalisée sous contrôle échographique.

Chez les personnes en bonne santé, la structure des noeuds thyroïdiens est homogène, son échogénicité moyenne ne dépasse pas 2 mm de diamètre. De tels éléments appartiennent aux follicules. Si la formation est supérieure à 1 cm - c'est un nœud.

En fonction de l'échogénicité, les nœuds sont:

  • Isoéchoïque - ont un contour net, résultant d’une circulation sanguine accrue dans la zone touchée de la glande. La structure des tissus est peu modifiée, on peut trouver des formations kystiques. Ces nœuds ne perturbent pas le fonctionnement du corps, la taille de la glande thyroïde est normale.
  • Les formations hyperéchogènes sont caractérisées par un changement de la structure des tissus, elles apparaissent sur le fond d'une violation de l'équilibre salin dans le corps. Le plus souvent, ces ganglions apparaissent dans des tumeurs malignes qui perturbent le fonctionnement normal du corps.
  • Les ganglions hypoéchogènes se forment lorsque les follicules meurent, il se produit un changement diffus dans les tissus.
  • Les ganglions anéchoïdes de la glande thyroïde, dont les dimensions dépassent 1 cm, ont une membrane kystique à l’intérieur sont remplis de liquide. L'échographie ressemble à des taches sombres.

Les nœuds peuvent être simples et multiples, et leur taille et leur structure varient. Les signes les plus caractéristiques de la formation de phoques sont un changement de la forme du cou, un enrouement, une gêne lors de l'ingestion d'aliments. La pathologie conduit à une altération de la sécrétion d'hormones, entraînant une exophtalmie, une perturbation du métabolisme, une augmentation de la température corporelle, une tension artérielle élevée, des patients se plaignant d'essoufflement, de palpitations cardiaques.

Types de nœuds

Il existe les types de nodules suivants:

  • Un kyste est un noeud arrondi aux contours clairs, ayant une capsule connective et remplie de liquide. La pathologie est caractéristique des femmes âgées de plus de 40 ans, avec une croissance lente.
  • Follicules colloïdaux contenant un liquide colloïdal. Ces formations se développent lentement, ne causent pas de douleur, pendant longtemps sont asymptomatiques. Dans la plupart des cas, le traitement n'est pas nécessaire car le fonctionnement de l'organe n'est pas altéré.
  • Adénome - est caractérisé par un gonflement des tissus entourant le noeud bénin, contient à l'intérieur un petit nombre de vaisseaux sanguins. L'adénome a une capsule fibreuse, ne germe pas dans les organes adjacents. Ses cellules produisent des hormones, mais l'hypothyroïdie peut être observée.
  • Le noeud malin a une forme floue, germe dans les tissus environnants. La structure est hétérogène, il y a des zones de nécrose ou d'accumulation de liquide. La tumeur est dense au toucher, se développe rapidement, sans douleur. Une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux se produit pendant la métastase. Cancer de la thyroïde: papillaire, folliculaire, anaplasique, médullaire.

Pour identifier les cellules cancéreuses d'un patient, un échantillon de tissu pathologique est prélevé pour examen cytologique. Un fluide colloïdal, des cellules épithéliales atypiques, des masses purulentes peuvent être présentes dans le matériau. Selon les résultats de l'analyse, un traitement est prescrit.

Méthodes de traitement

L'hormonothérapie est prescrite aux patients atteints de goitre toxique colloïdal. Les patients prennent de la L-thyroxine. En conséquence, la production d'hormone stimulant la thyroïde par l'hypophyse diminue et la croissance du nœud pathologique ralentit.

Les médicaments thyrotoxiques sont indiqués pour le traitement du goitre nodulaire toxique et de l'adénome thyroïdien. Le traitement au tiamozol inhibe la production de thyroxine, soulage les symptômes de la thyréotoxicose, mais n’affecte pas la croissance du ganglion.

Des médicaments contenant de l'iode (iodure) sont prescrits aux patients atteints de goitre euthyroïdien sur fond de carence en iode marquée. Ce traitement garantit que je pénètre dans les cellules de la glande thyroïde, ce qui ralentit la croissance pathologique des ganglions.

Une intervention chirurgicale est indiquée si:

  • la quantité de glande déterminée lors du diagnostic dépasse la norme;
  • diamètre du noeud supérieur à 3 cm;
  • il y a une augmentation rapide de l'éducation;
  • des cellules cancéreuses ont été détectées au cours de l'étude;
  • L'induration «à froid» ne synthétise pas les hormones.

Les grandes formations sont excisées avec un lobe. Dans les tumeurs malignes, la glande et les tissus partiellement environnants dans lesquels les cellules cancéreuses ont germé sont complètement éliminés. Parfois, les ganglions lymphatiques régionaux sont enlevés. Après cela, une chimiothérapie et une hormonothérapie sont prescrites.

Les nodules thyroïdiens sont détectés lors de l'examen et de la palpation du cou, lors d'une échographie. Vous pouvez calculer le volume à l'aide d'une formule spéciale, en connaissant les paramètres de base des lobes gauche et droit. Des tests de laboratoire sont nécessaires pour évaluer la fonction de sécrétion de l'organe endocrinien. Sur la base des données obtenues, le traitement nécessaire est prescrit.

Comment tester correctement les hormones thyroïdiennes

Le système endocrinien affecte le travail de presque tout le corps, de sorte qu'un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes est l'un des types de recherche les plus courants. Il est désigné par un spécialiste pour identifier les processus pathologiques ou peut être utilisé à des fins préventives.

Indications pour l'analyse de la thyroïde

L'orientation vers un don de sang donne à un endocrinologue soupçonné directement ou indirectement un dysfonctionnement de la thyroïde. Les indications incluent les états suivants:

  • Tumeurs sur l'organe, nodules élargis, goitre.
  • Changer la taille de la glande thyroïde, qui est déterminée par la palpation, par ultrasons.
  • Changement déraisonnable d'humeur, émotivité accrue.
  • Perte de poids nette avec un appétit normal ou un gain de poids rapide.
  • Échec du cycle menstruel ou absence prolongée de la menstruation.
  • Problèmes capillaires, calvitie apparente, détérioration de la peau, structure des ongles.
  • Les violations du système cardiovasculaire, y compris les balles fréquentes, la pression accrue.
  • Troubles de la mémoire, confusion, déclin mental.
  • Transpiration excessive.
  • Troubles gastro-intestinaux.

Il y a relativement beaucoup de symptômes indiquant des troubles de la glande thyroïde, aussi des médecins avec d'autres qualifications, tels qu'un gynécologue, un gastro-entérologue et d'autres peuvent-ils vous recommander de faire un don de sang comme hormones.

Des modifications hormonales peuvent également se produire dans le cours normal de la grossesse. Si une femme est très fatiguée et se plaint de son état de santé général, il est conseillé de faire une recherche sur le système endocrinien.

Quels indicateurs sont déterminés et leur taux

L’analyse de la glande thyroïde vous permet de déterminer un certain nombre d’indicateurs permettant de tirer des conclusions sur l’état du corps et les problèmes existants. La concentration des composés suivants est déterminée:

  1. T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine). Ce sont les principales hormones produites par la glande thyroïde et affectant de nombreux processus métaboliques.
  2. TSH ou hormone stimulant la thyroïde. Il participe à la synthèse des hormones T3 et T4, mais il est sécrété par l'hypophyse (une partie du cerveau).
  3. La calcitonine. L'hormone n'intervient pas activement dans les processus métaboliques, mais sa quantité affecte les réactions survenant avec les phosphates et le calcium.
  4. AT-TG ou un indicateur d'anticorps anti-thyroglobuline.
  5. AT-TPO ou indicateur des anticorps anti-enzyme (thyroperoxydase) sécrétés par la glande thyroïde.

Dans l'étude de la glande thyroïde est menée une étude complète de la composition, y compris l'analyse des anticorps et des hormones. Tous ces composés étant interdépendants, leurs indicateurs sont déterminés simultanément.

Si une maladie est suspectée, certains indicateurs sont fondamentaux, auxquels le médecin accorde une attention particulière.

Norme des indicateurs

Pour chacune des substances à déterminer, il existe une norme généralement reconnue en fonction de laquelle l'état du système endocrinien est évalué. La surestimation ou la sous-estimation des indicateurs indique le développement de processus pathologiques et nécessite l'adoption de mesures de conseil. L'analyse du décodage est effectuée par un endocrinologue qui est guidé par les normes d'hormones et d'anticorps suivantes:

  • Т3 - 3,5 à 8,0 pg / ml ou 5,4 à 12,3 pmol / L. En cas de surestimation des valeurs, il existe un risque d'hyperthyroïdie, de formation de goitre et de grossesse. Avec de faibles taux de processus inflammatoires présumés de la glande thyroïde ou d'autres organes internes, hypothyroïdie, troubles du système digestif, famine. L'utilisation à long terme de certains médicaments peut affecter les niveaux les plus élevés et les plus bas du contenu en T3.
  • T4 - 0,8 à 1,8 pg / ml ou 10 à 23 pmol / L. Une augmentation de T4 peut indiquer une hyperthyroïdie provoquée par des tumeurs, une grossesse, une fonction hépatique anormale et une inflammation générale ou une thyroïdite. La bordure basse indique une hypothyroïdie, une inflammation inflammatoire, des troubles de l'hypophyse, un dysfonctionnement surrénalien. La diminution est observée pendant la grossesse au cours du troisième trimestre, augmentation de l'effort physique.
  • TSH - 0,4 - 4 µlE / ml. La surestimation de l'indicateur est un symptôme d'hypothyroïdie, de suspicion de développement de tumeurs thyroïdiennes, d'hypophyse et de glandes mammaires. Une forte excitation psychologique, la prise de stupéfiants entraîne une augmentation de la TSH. La réduction de Homon peut être un signe d'hyperthyroïdie, de tumeurs d'étiologies diverses.
  • Pour l'indice de calcitonine, il n'y a pas de limites claires, car la valeur est comparée à l'âge, au sexe et à la condition physique générale du patient. Pour les hommes, la concentration en hormone ne doit pas dépasser 18,2 pg / ml, et pour les femmes - 11,5 pg / ml.
  • AT-TPO - 0–30 UI / ml. Un grand nombre d'anticorps peut indiquer une inflammation de la glande thyroïde ou une thyroïdite, une réaction auto-immune du corps.
  • AT-TG -

La thyroïde est élargie: symptômes, traitement. Comment comprendre que la glande thyroïde est élargie? Et si la glande thyroïde est agrandie?

Une hypertrophie de la glande thyroïde est l’une des pathologies endocriniennes les plus courantes, que l’on rencontre chez l’adulte et l’enfant. Dans cet article, nous expliquerons pourquoi on peut agrandir la glande thyroïde et quels symptômes cette anomalie est accompagnée.

Glande thyroïde: structure et fonction

La glande thyroïde est un composant important du système endocrinien dans le corps de toute personne. Il contient de l'iode et le sang produit des hormones avec son contenu. Le fer participe activement à la régulation du métabolisme, à la nutrition des cellules.

Cet organe est situé dans le cou ou plutôt sous le larynx. Près de lui se trouvent la trachée, l'isthme, le cartilage thyroïdien. Son poids est d'environ 30 grammes, mais il peut augmenter pendant la grossesse.

De toutes les maladies de nature endocrinienne, un élargissement de la thyroïde est le plus fréquent, en particulier dans les régions avec une déficience naturelle en iode dans les aliments. Les femmes ont une prédisposition à cette pathologie. Le travail incorrect du système endocrinien affecte le fonctionnement de tout l'organisme. C'est pourquoi, si la glande thyroïde est agrandie, il est nécessaire de demander l'aide d'un médecin et de subir un examen diagnostique complet. Sur la base des résultats du test, le spécialiste peut déterminer la cause de la pathologie et prescrire le traitement approprié.

Qu'est-ce que l'élargissement de la thyroïde?

Une hypertrophie de la thyroïde est le premier signe d'un dysfonctionnement du corps. Cet organe est responsable de la libération des hormones thyroxine et triiodothyronine dans le sang. Leur production régule la thyrotrophine, dont l’hypophyse est responsable.

Les hormones riches en iode contrôlent les processus de phosphorylation oxydative des cellules. Ce sont des réactions biochimiques pour la production d'ATP, un composé responsable du transport de l'énergie nécessaire au métabolisme. Ainsi, la glande thyroïde est activement impliquée dans tous les processus vitaux du corps.

Son augmentation peut être associée à une production d'hormone trop active (supérieure à un besoin physiologique) ou à une hypoactivité.

Les principales causes de l'hyperplasie

La glande thyroïde est cet organe, dont les conséquences sur le dysfonctionnement affectent le travail de tout l'organisme. Si les tâches qui lui sont assignées ne sont pas entièrement exécutées, un déséquilibre du fond hormonal apparaît. En conséquence, les hommes et les femmes peuvent avoir des problèmes de procréation.

Parmi les principales raisons pour lesquelles la thyroïde peut être élargie, les médecins incluent ce qui suit:

  1. Stress constant. La vie humaine moderne est difficile à imaginer sans expériences psycho-émotionnelles. C'est pourquoi, pour le traitement de la pathologie, de nombreux thérapeutes recommandent d'assister à des séances de relaxation psychologique, de méditation et de yoga.
  2. Intoxication écologique. Les toxines environnementales détruisent progressivement le système des glandes endocrines.
  3. Carence en vitamines et en micro-éléments. Tout d'abord, nous parlons du manque de nourriture et d'eau iodée. Parfois, dans le rôle du coupable de la pathologie apparaît faible teneur dans le régime de fluor et de sélénium.
  4. Lésions de l'hypophyse / hypothalamus. Ces glandes produisent des substances qui affectent le fonctionnement de la glande thyroïde.
  5. Maladies de nature infectieuse.
  6. Activité physique insuffisante.
  7. Manque d'ensoleillement.
  8. Maladies de la thyroïde (thyroïdite auto-immune chronique, hypothyroïdie et autres).

Avec les effets simultanés de facteurs défavorables, une personne remarque généralement que la glande thyroïde est agrandie. Cependant, le diagnostic final ne peut être posé par un médecin qu'après un examen diagnostique complet.

Quels signes indiquent une pathologie?

Les symptômes de l'élargissement de la thyroïde n'apparaissent pas immédiatement. Souvent, le tableau clinique caractéristique est perçu comme un trouble mental ou neurologique. Les troubles de la thyroïde se traduisent par une perte de poids, une transpiration accrue, une fatigue accrue, des palpitations.

Au fur et à mesure que la pathologie progresse, les symptômes augmentent avec l'augmentation de la taille du cou. La douleur est absente et les nœuds en expansion qui se développent commencent progressivement à comprimer les structures environnantes du cou.

Si la glande thyroïde est agrandie, de nombreux patients remarquent une sensation de pression constamment obsédante dans la région antérieure de la tête. Parfois, la maladie est accompagnée d'une toux sèche, qui augmente en position horizontale. Les femmes dans le contexte du développement de cette pathologie ont souvent des problèmes avec le cycle menstruel, et pour les hommes avec la puissance.

Degrés d'élargissement de la thyroïde

Les médecins allouent plusieurs degrés d’agrandissement de la glande thyroïde. Cette séparation nous permet de déterminer l'état actuel du processus pathologique et de sélectionner les méthodes de diagnostic et de traitement les plus efficaces. Dans la pratique médicale utilise une classification en cinq étapes de la maladie.

  • Zéro degré. La thyroïde est hypertrophiée, les hormones sont normales, le corps fonctionne parfaitement.
  • Premier degré Les lobes de la glande augmentent légèrement. Tout changement ne peut être détecté que par échographie ou radiographie. Dans certains cas, il est difficile d'avaler.
  • Deuxième degré La glande thyroïde est agrandie, à la palpation on remarque l'isthme. Le fer est clairement visible lors de la déglutition.
  • Troisième degré L'inspection visuelle identifie clairement une thyroïde élargie. Changer progressivement les contours du cou, à cause de ce qu'il peut sembler complet et arrondi.
  • Quatrième degré L'organe élargi fait saillie non seulement vers l'avant, mais aussi vers les côtés. Dans une position tranquille, il est clairement visible. Il y a une violation de la déglutition, une forte toux.
  • Cinquième degré Le fer devient impressionnant en taille, le cou est défiguré.

Dans les phases finales du développement de la pathologie, une intervention chirurgicale est nécessaire. Cependant, les quatrième et cinquième degrés sont extrêmement rares, car les médecins identifient le problème beaucoup plus tôt. Habituellement, la pathologie est détectée lors d'inspections de routine ou lors du recours à un spécialiste pour une autre raison.

Thyroïde élargie et grossesse

Beaucoup de femmes pendant la grossesse, les médecins diagnostiquent une augmentation de la taille de la glande thyroïde. Le développement d'anomalies dues à des changements dans les niveaux hormonaux. Le corps est complètement reconstruit pour répondre aux besoins du fœtus en croissance.

Au cours des premiers mois de la grossesse, l’embryon produit indépendamment une hormone spéciale qui, par sa spécificité, est similaire à celle stimulant la thyroïde. En conséquence, la croissance et la stimulation de la thyroïde sont observées. Pendant la gestation, le niveau d'hormones thyroïdiennes dans le corps de la femme est toujours élevé et ne redevient normal que juste avant la naissance.

La carence en hormones thyroïdiennes chez les femmes enceintes est extrêmement rare, car les femmes ainsi diagnostiquées souffrent de stérilité. Si les médecins détectent une hypothyroïdie, la future maman souffre d'irritabilité, une sensation constante de froid. Dans de tels cas, les médecins prescrivent des tests sanguins, dont les résultats prescrivent des médicaments pour rétablir les niveaux hormonaux.

Une activité thyroïdienne accrue pendant la grossesse est très rarement diagnostiquée. L'hyperthyroïdie et la thyrotoxicose surviennent chez une femme sur 1000. Le symptôme principal de ces maladies est des vomissements sévères. Étant donné que de nombreuses femmes en phase initiale souffrent de toxicose, il est plutôt difficile d'identifier l'hyperthyroïdie. En plus des vomissements, la thyrotoxicose s'accompagne d'une transpiration accrue et d'une nervosité accrue.

Que faire si la glande thyroïde est agrandie pendant la grossesse? Tout d'abord, ne paniquez pas. Lorsque les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez consulter un endocrinologue, qui vous prescrira le traitement approprié en fonction des résultats du test.

Thyroïde élargie chez les enfants

Cette pathologie est souvent retrouvée chez les jeunes enfants et les adolescents. Il se développe généralement dans le contexte d'une carence en iode dans le corps et d'une prédisposition héréditaire aux maladies endocriniennes. La taille du fer peut augmenter en raison d'un stress fréquent, d'une mauvaise alimentation ou de conditions environnementales appropriées. Pour prévenir les conséquences dangereuses pour la santé de l’enfant, il est nécessaire de le soumettre à titre préventif une fois par an à un examen par un endocrinologue.

Au début du développement de la pathologie, il est pratiquement imperceptible que la thyroïde soit agrandie. Les symptômes qui apparaissent avec le temps peuvent aider à reconnaître le problème. L'enfant commence à se plaindre d'une faiblesse constante, prenant soudainement du poids ou perdant du poids. La somnolence cède le pas à l'insomnie, il y a un gonflement et un essoufflement.

Un diagnostic précoce peut prévenir l'évolution pathologique de la maladie. Le traitement prend beaucoup de temps et nécessite un changement de mode de vie de l'enfant.

Comment reconnaître indépendamment une thyroïde élargie?

Certains patients se demandent comment déterminer si la thyroïde est agrandie indépendamment. En fait, la pathologie peut être identifiée à la maison et sans formation médicale. Vous devez être capable de bien palper l'organe.

Tenez-vous devant le miroir et examinez soigneusement le cou. En présence de changements visibles doivent se référer à l'endocrinologue. Si la glande thyroïde n'est pas agrandie, mais si vous ressentez un inconfort douloureux, il est nécessaire de palper la zone touchée.

La glande est localisée dans la région antérieure du cou et plus précisément dans les cartilages du larynx. Le cartilage de l'organe doit rester mobile et les lobes doivent être souples et élastiques.

Si la glande est complètement en bonne santé, il ne devrait pas y avoir de douleur à la palpation. Parfois, il y a un léger inconfort, mais pas de douleur.

Vous devez faire attention au fait que la glande thyroïde doit toujours rester mobile. Si elle est "debout" sur place et ferme au toucher, il est temps de consulter un médecin. Il n'est pas recommandé de reporter la visite à une boîte distante, car de tels symptômes peuvent indiquer des maladies graves.

Mesures de diagnostic

Si la glande thyroïde est agrandie, les symptômes indiquent le développement du processus pathologique, une visite chez le médecin ne peut être différée. Après 35 ans, les experts recommandent d'examiner régulièrement cet organe, indépendamment de la présence de signes de son activité.

Si vous suspectez une pathologie, vous devez contacter un endocrinologue. Après un examen physique, le médecin prescrit habituellement une série de tests:

  1. Evaluation de la présence d'anticorps thyroïdiens permettant d'identifier les maladies auto-immunes.
  2. Un test sanguin pour déterminer le niveau d'hormones.
  3. L'échographie de la glande thyroïde vous permet d'évaluer la taille de la glande, d'identifier la présence de nodules et leur structure.
  4. Scintigraphie Cette procédure implique l'introduction d'un isotope radioactif.
  5. Histologie. Un spécialiste insère une aiguille dans la glande sous le contrôle d'un appareil à ultrasons et extrait un échantillon de tissu nodulaire en vue d'un examen de laboratoire ultérieur. En règle générale, une analyse histologique est nécessaire pour identifier les tumeurs malignes.

Le médecin ne prescrit un traitement qu'après avoir déterminé la raison de l'agrandissement de la glande thyroïde.

Traitement de la toxicomanie

Il n'y a pas de traitement universel pour cette pathologie. Il est sélectionné en fonction du tableau clinique.

En l'absence de problèmes d'hyposécrétion ou d'hyposécrétion, le traitement n'est pas nécessaire. Une surveillance périodique de la glande est recommandée au patient pour évaluer les éventuels changements. Lorsque la thyroïde est légèrement dilatée, vous pouvez prendre un bain de soleil, faire du sport et mener une vie normale.

Si une hypofonction glandulaire est détectée, des comprimés d'hormone thyroxine sont prescrits. Une augmentation progressive de sa concentration aide à réduire la taille du corps.

Dans l'hyperthyroïdie, les thyrostatiques sont recommandés (mercazolil, tiamazole). Ils sont responsables de l'inhibition de la synthèse des hormones.

Dans certaines maladies, lorsque la glande thyroïde est fortement agrandie, des nodules hyperactifs se forment. Dans ce cas, une opération est nécessaire pour la résection partielle ou complète de l'organe. Comme traitement alternatif, l'utilisation de l'iode est parfois utilisée. Après pénétration dans le corps, cette substance commence à détruire les cellules de la thyroïde et à modifier le volume du goitre.

Comment une hypertrophie de la thyroïde affecte-t-elle la santé?

De nombreux patients qui s'adressent d'abord à un endocrinologue et qui soupçonnent une hypertrophie de la thyroïde s'inquiètent des conséquences de ce problème. Selon les experts, cette pathologie indique certaines perturbations dans le corps qui doivent être traitées le plus rapidement possible. Habituellement, une augmentation de la taille des glandes indique une augmentation / diminution des niveaux d'hormones. En conséquence, le corps perd de l'énergie, l'activité physique se dégrade, une fatigue sans cause apparait. De plus, cette anomalie entraîne une violation de la concentration, une pensée lente, des problèmes de puissance.

En règle générale, ces violations se produisent dans le cadre d’une carence en iode dans le corps. Pour compenser le manque de cette substance, la thyroïde commence à augmenter de volume, ce qui contribue à l'apparition du goitre. Si la situation n'est pas corrigée à temps, le goitre continuera à se développer. Dans certains cas, les conséquences d'un tel processus pathologique sont irréversibles. On prescrit au patient un apport d'hormones artificielles à vie pour maintenir le fonctionnement normal de son corps. La posologie des médicaments est choisie individuellement.

Si la glande thyroïde est agrandie, il est peu probable que les tests soient efficaces. Cette anomalie s'accompagne souvent d'une production accrue d'hormones glandulaires. Une telle condition est appelée thyrotoxicose ou hyperthyroïdie. Ce dernier se développe à la suite d'un épuisement nerveux ou d'un métabolisme accéléré. Les maladies nécessitent une assistance médicale qualifiée, car elles peuvent provoquer un dysfonctionnement du système cardiaque.

Mesures préventives

L'option la plus simple pour la prévention de la pathologie est la consommation régulière d'aliments riches en iode. Fruits de mer, noix, sel iodé - tous ces éléments font partie intégrante du régime alimentaire d'une personne à risque de développer des maladies endocriniennes.

En outre, il est nécessaire d’abandonner les habitudes néfastes, d’éviter les expériences psycho-émotionnelles et de surveiller le poids corporel. Si la glande thyroïde est agrandie chez un enfant, il est recommandé de revoir son mode de vie. L'occurrence de cette pathologie est souvent affectée par une situation écologique défavorable. Dans ce cas, les médecins conseillent de changer de région de résidence afin d'éviter toute progression ultérieure de la maladie.

L'élargissement de la glande thyroïde est une pathologie grave qui a de nombreuses raisons de se développer. Il affecte des patients de tous âges et de toutes classes sociales. Le principal danger réside dans le fait qu’à ses débuts, cela n’est pratiquement pas manifeste. Dans certains cas, les symptômes caractéristiques ont été attribués à tort à des troubles neurologiques. Comment comprendre que la thyroïde est agrandie, peu de gens le savent. La qualité de vie du patient dépend du diagnostic opportun et du traitement approprié. La consommation régulière de produits contenant de l'iode et un mode de vie sain constituent un excellent moyen de prévenir le développement de pathologies et de maladies associées.

La liste des tests pour les hormones thyroïdiennes

La glande thyroïde connue de tous est l’un des composants les plus importants du système endocrinien et appartient à la catégorie des glandes endocrines. Elle synthétise un certain nombre d'hormones, si importantes pour le corps humain, responsables de l'homéostasie et du maintien au bon niveau.

Diverses anomalies du travail de la thyroïde sont diagnostiquées aujourd'hui chez près de la moitié des gens, mais le plus souvent, les femmes souffrent des maladies de cette sphère. Dans cet article, vous apprendrez quels tests vous devez passer pour passer les hormones thyroïdiennes, des informations sur le déchiffrement des résultats, les caractéristiques de l'analyse pendant la grossesse et les causes des écarts par rapport à la norme.

Indications pour l'analyse

Les hormones de cette glande sont des substances spéciales caractérisées par une activité biologique élevée. Leur synthèse se produit non seulement dans la glande thyroïde, mais également dans la glande pituitaire. Ces hormones sont responsables de nombreuses fonctions corporelles, par exemple du métabolisme des glucides, des lipides et des protéines, de la fonction sexuelle et de l'état émotionnel et mental, ainsi que du travail de nombreux systèmes, notamment du tube digestif et du système cardiovasculaire.

Les écarts par rapport à la norme dans toutes les directions indiquent la présence d'irrégularités dans le corps dues au dysfonctionnement de cette glande, alors que la production d'hormones peut être insuffisante ou excessive.

Les indications les plus courantes pour prescrire un test hormonal sont:

  • Suspicion d'anomalies, alors que l'étude est menée pour identifier une éventuelle hyperthyroïdie ou une hypothyroïdie.
  • La présence d'enfants retarde le développement sexuel et mental.
  • La nécessité de confirmer la présence de goitre toxique de nature diffuse. En cas de résultat positif, des études hormonales sont menées régulièrement conformément au plan pour surveiller l’état et la maladie du patient.
  • Troubles du coeur, en particulier arythmie.
  • La présence d'infertilité.
  • Alopécie (alopécie).
  • Baisse de l'activité sexuelle et de la libido.
  • La présence de l'impuissance.
  • Violation de la menstruation, principalement de son absence (aménorrhée).
  • L'obésité.

Quelles hormones thyroïdiennes ont besoin de passer

Lors de l'analyse des hormones thyroïdiennes, vous devez transmettre plusieurs paramètres à la fois:

  • Thyrotrophine (hormone thyrotrope ou TSH), qui est une hormone hypophysaire. C'est cette hormone qui a un effet stimulant sur la glande thyroïde et la production d'hormones aussi importantes que T4 et T3. Si la glande pituitaire fonctionne normalement, alors que des perturbations dans le fonctionnement de la glande thyroïde sont perturbées, une modification de la concentration de l'hormone peut être observée pour diminuer avec le travail excessif de la glande et vers le haut si insuffisante.
  • Triiodothyronine libre (T3 St.), une hormone thyroïdienne responsable des processus métaboliques de l'oxygène dans les cellules et les tissus.
  • Thyroxine libre (T4 St.), une des principales hormones synthétisées par la glande thyroïde. Cette hormone dans le corps est responsable de la production de protéines et est un stimulant de ce processus.

Dans l'étude du sang se produit et la définition de AT-TG - anticorps anti-thyroglobuline. Cette substance est un anticorps spécial dirigé contre une protéine particulière, précurseur de l'hormone thyroïdienne.

AT-TPO - les anticorps anti-peroxydase thyroïdienne, parfois appelés anticorps microsomaux, sont également déterminés par analyse. Ce test est le plus sensible en termes de détection des troubles de la glande thyroïde de nature auto-immune, car la substance est un auto-anticorps spécial de l'enzyme cellulaire.

Vous savez maintenant quels tests sont effectués sur les hormones thyroïdiennes. Passons maintenant au déchiffrement des résultats de l'étude.

Interprétation des résultats de recherche

Il est important que l'interprétation des résultats d'une telle étude ne soit réalisée que par un médecin expérimenté.

Le rapport dans les résultats peut être différent, par exemple:

  • Avec une augmentation de la TSH, on peut en conclure que le patient est atteint d'hypothyroïdie, lorsque la glande thyroïde remplit ses fonctions à un niveau insuffisant. Mais ici, le point important sera les indicateurs T4 et T3. Avec une augmentation de la TSH, mais une diminution de la T4, il est possible de parler de la présence d'hypothyroïdie manifeste, appelée manifeste. Si le niveau de T4 est normal avec une augmentation de la TSH, alors la forme de l'hypothyroïdie est définie comme subclinique.
  • Avec une valeur normale de TSH, mais une diminution de T4, il sera nécessaire de reprendre l'analyse dans un autre laboratoire, car de tels résultats constituent une erreur manifeste dans la conduite de l'étude dans près de 99% des cas.
  • Si les résultats de l'analyse de la TSH sont normaux, mais que la T3 est réduite, il est également nécessaire de reprendre l'analyse, car ces données sont également considérées comme une erreur de laboratoire.
  • Il sera nécessaire de reprendre l'analyse même si les résultats montrent une diminution de la concentration en T3 par rapport aux valeurs normales de TSH et de T4.
  • L'erreur de recherche est le résultat dans lequel, dans le contexte de la norme TSH, il se produit une augmentation des valeurs de T3 et T4 ou de l'une d'entre elles. Dans ce cas, l’étude doit également être répétée.
  • La diminution de la TSH dans la plupart des cas peut indiquer un excès d'hormones de la glande, c'est-à-dire la présence d'un état de thyréotoxicose. Une thyrotoxicose évidente est indiquée par une augmentation du niveau de T3 ou de T4 dans le contexte d’une diminution de la valeur de la TSH. Si T4, ainsi que T3, sont normaux dans le contexte d’une diminution de la TSH, la thyrotoxicose a une forme infraclinique et son degré est déterminé par la valeur de la TSH.

Taux hormonal

Dans les conditions et les possibilités de la médecine moderne, il n’est plus pertinent de parler de normes exactes et strictes en matière d’hormones thyroïdiennes. Chaque laboratoire établit ses propres valeurs normales de paramètres sanguins et d’autres matériaux à analyser.

En règle générale, les valeurs des normes de chaque laboratoire sont déterminées par les caractéristiques des équipements installés, les modèles d'appareils de recherche, leurs réglages, ainsi que par les réactifs utilisés.

Les valeurs sont basées sur des normes internationales établies, mais chaque laboratoire apporte également ses propres ajustements à la valeur des valeurs normales. Et bien que la différence entre les normes de nombreux laboratoires soit faible, dans certaines situations, elle peut être très significative, donner une fausse impression de l’état du patient et également provoquer un diagnostic erroné.

L’hormone T4, dans la plupart des laboratoires, va de 9 à 19 pmol / l.

La norme T3 selon les normes internationales varie de 2,6 à 5,7 pmol / l. La détermination de la concentration de cette hormone particulière étant la plus difficile à analyser pour le sang des patients, la plupart des erreurs de laboratoire relèvent donc de cet indicateur.

Le standard des anticorps anti-AT-TPO est généralement compris entre 0 et 20 UI / l, mais dans certains laboratoires, il existe également des valeurs comprises entre 0 et 120 UI / l, ainsi que d'autres données considérées comme normales. Par conséquent, les formulaires de chaque laboratoire doivent toujours indiquer les normes établies.

La valeur normale des anticorps anti-thyroglobuline est comprise entre 0 et 4,11 UI / l.

Il est important de rappeler que les normes dépendent en grande partie de l'âge du patient et de son sexe.

Causes de déviations

L'interprétation simultanée de tous les indicateurs de l'analyse des hormones est un point important dans le diagnostic de nombreuses affections du corps et de maladies. C'est une approche systématique de l'étude des résultats qui donne aux médecins une image complète du travail de l'hypophyse et de la thyroïde du patient.

L’hypothyroïdie manifeste peut être affirmée lorsque la concentration de TSH est supérieure à la norme et que l’hormone T4 diminue. Si, dans le contexte d'un taux élevé de TSH, l'hormone T4 se situe dans la plage normale, cela peut indiquer que l'hypothyroïdie se produit sous une forme latente. Mais dans tous les cas, il convient de rappeler que de telles valeurs indiquent que le travail de la glande thyroïde est littéralement à la limite.

Une augmentation de la TSH peut survenir en raison de:

  • Divers troubles de nature somatique ou mentale.
  • La présence d'hypothyroïdie avec différentes étiologies.
  • Pathologies ou tumeurs hypophysaires.
  • Troubles de la production de TSH.
  • Insuffisance surrénale.
  • Prééclampsie.
  • Thyroïdite.
  • La présence de tumeurs dans le corps, par exemple le sein ou les poumons.

Mais, en plus de l'augmentation, la TSH peut également être réduite, ce qui se produit le plus souvent en raison de situations de stress fréquentes, ainsi que de la présence de troubles mentaux chez une personne. Une diminution est également observée en cas de lésion de l'hypophyse, de lésions ou de nécroses, ainsi qu'en présence de thyréotoxicose. Pour vérifier le fonctionnement de la glande thyroïde, il est nécessaire de faire un test sanguin pour les hormones mentionnées ci-dessus.

Analyse des hormones thyroïdiennes pendant la grossesse

Pendant la période de portage d'un bébé, le fond hormonal dans le corps de la femme varie grandement, ce qui doit être pris en compte lors du déchiffrement des résultats de la recherche. Le chorion, puis le placenta, qui se développe dans l'utérus avec le bébé, produit l'hormone hCG, qui a un effet sur la glande thyroïde similaire à la TSH.

Comme le niveau de TSH dans le portage d'un bébé est instable, la concentration en T4 libre devient un point important pour le diagnostic. C'est la forme libre de cette hormone dans ce cas qui a une valeur diagnostique.

En particulier, si le niveau de T4 (libre) reste normal dans le contexte d’une diminution de la TSH, il s’agit d’un indicateur de grossesse (physiologique) normale.

Si sur fond de réduction de la TSH, une augmentation de T4 est détectée dans une quantité non significative, cela n'indique pas la présence exacte de pathologies, mais suggère qu'une femme présente des risques similaires et qu'il est donc nécessaire de surveiller l'évolution de la grossesse. Mais si, dans le même temps, la T4 libre présente un excès significatif et que la concentration de T3 augmente également, la femme a besoin de l'aide urgente d'un endocrinologue et de la normalisation du taux d'hormones.

Le point important est que l’indicateur de T4 total lorsqu’on porte un bébé n’a pas de valeur diagnostique, car pendant cette période sa valeur est toujours augmentée, mais il ne s’agit pas d’une pathologie.

Comment se préparer à l'analyse

Aujourd'hui, le réseau a formulé de nombreuses recommandations sur la manière de se préparer à la fourniture de telles analyses, mais la plupart des informations sont très contradictoires et peu fiables. Pour préparer l’étude afin d’obtenir de vrais résultats, il faut suivre quelques règles très simples.

Recommandations pour tester les hormones thyroïdiennes:

  • Il n'est pas nécessaire de se limiter au régime et d'observer un intervalle de 10 à 12 heures entre le dernier repas et le moment de la collecte de sang. Les aliments n'affectent pas le niveau d'hormones thyroïdiennes. Leur concentration dans le sang est stable, vous pouvez donc faire le test immédiatement après un repas. Bien sûr, si cela ne nécessite pas d'autres recherches.
  • Vous pouvez faire un test d'hormones à n'importe quelle période de la journée. Au cours de la journée, la concentration de TSH change, mais ces fluctuations sont insignifiantes et ne peuvent jouer aucun rôle significatif dans le diagnostic. Bien sûr, si simultanément avec l'étude des niveaux d'hormones, il est nécessaire de passer d'autres tests, alors il est nécessaire de passer à la procédure de prélèvement sanguin le matin.

Il est souvent recommandé que, si une personne prend des médicaments contenant des hormones, son utilisation soit arrêtée environ un mois avant l'étude. Mais une telle mesure peut nuire à la condition humaine et nuire gravement à la santé.

En outre, dans la plupart des cas, l’étude est menée sur le contexte de la réception de tels fonds, afin d’évaluer l’efficacité du traitement.

Une chose à prendre en compte est que les médicaments ne doivent pas être pris avant la collecte de sang, le jour du test.

Vous pouvez également trouver des recommandations selon lesquelles vous devriez arrêter de prendre des médicaments contenant de l'iode au moins une semaine avant l'étude. Mais ces médicaments n'affectent pas le niveau d'hormones. L'iode qui pénètre dans le corps est traité dans la glande thyroïde, mais n'affecte pas l'activité de son travail ni la synthèse des hormones.

Le cycle de menstruation affecte bien sûr le niveau des niveaux hormonaux, mais uniquement en relation avec les hormones du groupe de sexe, qui ne sont pas liées aux hormones de l'hypophyse et de la thyroïde.

Vous aimez cet article? Partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux:

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Le diabète sucré est l'une des maladies les plus courantes dans le monde moderne. Mais que faire pour ne pas devenir une autre victime de cette maladie? Pour cela, il existe un concept de prévention primaire et secondaire de la survenue du trouble.

Le groupe commun d'hormones mâles s'appelle les androgènes. Ils sont responsables de la formation des muscles, des organes génitaux masculins, de la croissance des cheveux et du désir sexuel.

Selon le sexe d'une personne, certaines hormones dominent dans son corps, ce qui entraîne la formation de caractères sexuels secondaires. Dans le corps de la femme, cette fonction est assurée par des œstrogènes, des hormones stéroïdiennes, dont l’action permet à la femme de rester une femme.