Principal / Des tests

Quelle est la réaction de l'histamine? Allergie

L'histamine est une substance organique azotée obtenue par la décarboxylation des acides aminés, l'histidine. Ce produit chimique est pris en compte lorsqu'il s'agit d'allergies et de réactions allergiques. Une réaction allergique est associée à une sensibilité accrue du système immunitaire à certaines substances, telles que la poussière, le pollen, les acariens, etc. Le système immunitaire présentant une hypersensibilité perçoit ces substances comme des stimuli inutiles, puis stimule la production d'anticorps pour la destruction des stimuli. Ceci, à son tour, conduit à la production de produits chimiques tels que l'histamine, qui est responsable de la survenue du processus allergique inflammatoire dans le corps. Toute substance peut provoquer une réaction allergique. Substances qui provoquent des allergies dans le corps, appelées allergènes. L'histamine est un élément majeur associé à de nombreuses réactions allergiques. Vous trouverez ci-dessous des informations plus détaillées sur la réaction à l'histamine, les raisons pour lesquelles elle apparaît et ses symptômes.

Quelle est la réaction de l'histamine?

L'histamine est produite à partir de mastocytes et de basophiles au cours d'une réaction allergique. L'histamine peut affecter diverses parties du corps. Il y a plusieurs récepteurs d'histamine dans notre corps. Une réaction d'histamine se produit lorsque l'histamine agit sur un récepteur d'histamine particulier. En général, l'histamine peut provoquer un processus allergique inflammatoire dans le corps en dilatant les vaisseaux sanguins. En conséquence, la perméabilité des vaisseaux sanguins augmente, ce qui permet à une plus grande quantité de substances gazeuses de pénétrer dans la peau et provoque des poches. La dilatation des vaisseaux sanguins peut également entraîner une rougeur de la peau.

Les vaisseaux sanguins se dilatent lors d'une réaction allergique, les globules blancs ont ainsi accès à des stimuli externes. En plus de l'expansion des vaisseaux sanguins, l'histamine peut entraîner des contractions plus fréquentes des muscles, responsables dans le corps des crises d'asthme. L'anaphylaxie est un autre résultat de la réaction à l'histamine. C'est une maladie dangereuse qui cause des difficultés respiratoires et une chute de la pression cardiaque. Certains récepteurs à l'histamine, appelés récepteurs H2, se trouvent dans les cellules de la muqueuse gastrique. Lorsque l'histamine agit sur ces récepteurs, la sécrétion d'acide gastrique augmente, ce qui entraîne une irritation de la paroi interne du tube digestif.

Causes de la réponse à l'histamine

Cette réaction peut être causée par un grand nombre d'allergènes. Les allergènes les plus courants qui affectent le système immunitaire sont la poussière, le pollen, les pellicules animales, les moisissures et les acariens. Cependant, même certains aliments peuvent déclencher cette réaction. Même les piqûres d'insectes, en particulier les abeilles, les guêpes, les fourmis rouges et les frelons, peuvent déclencher une réaction allergique ou à l'histamine.

Symptômes de la réaction à l'histamine

Cette réaction peut provoquer divers symptômes, en fonction de l'action des récepteurs H1 et H2. Lorsque l'histamine affecte les récepteurs H1, des symptômes tels que rougeur de la peau, éruption cutanée, gonflement et démangeaisons apparaissent, ainsi que maux de tête et essoufflement. Lorsque l'histamine agit sur les récepteurs H2, une réaction de l'histamine gastrique apparaît, conduisant à une sécrétion excessive d'acide gastrique. Comme indiqué précédemment, l'histamine affecte différentes parties du corps. Une petite réaction de l’histamine se caractérise par des symptômes allergiques tels que sensibilité cutanée, rougeur de la peau, démangeaisons et enflure, yeux larmoyants et irritants, nez bouché et gonflement des sinus.

Lorsque l’histamine provoque une contraction des muscles, des problèmes respiratoires apparaissent: respiration lourde, manque d’air, pose des voies respiratoires. Ce sont les symptômes classiques de l'asthme.

Dans des cas particuliers, cette réaction peut entraîner une maladie mortelle - l'anaphylaxie. L'anaphylaxie est une réaction somatique provoquant une constriction ou un gonflement des voies respiratoires pouvant entraîner des difficultés respiratoires et un essoufflement. Les autres symptômes de l'anaphylaxie sont les maux de tête, des problèmes gastro-intestinaux tels que la diarrhée et les vomissements, ainsi que des vertiges et des baisses de pression rapides.

Traitement de la réaction à l'histamine

La réponse à l'histamine est traitée avec des comprimés d'antihistaminique. Ces comprimés neutralisent l'action de l'histamine dans l'organisme en bloquant les récepteurs de l'histamine. Les antihistaminiques réduisent l'effet de l'histamine en l'empêchant d'entrer en contact avec les récepteurs de l'histamine. Il existe deux types de médicaments antihistaminiques: le médicament contre le récepteur H1 et le médicament contre le récepteur H2.

Les médicaments anti-récepteurs H1 les plus courants sont le benadril, la claritine, la loratadine, la cétirizine et la chlorotripalone. La plupart des antihistaminiques sont utilisés dans la lutte contre les récepteurs H1, dont les symptômes sont la fièvre et le nez qui coule. Les formulations qui affectent les récepteurs H2 sont la cimétidine, la roxatidine, la famotidine, la ranitidine et la nizatidine. Ils sont utilisés pour réduire la quantité d'acide gastrique et pour traiter des maladies telles que le reflux gastro-oesophagien et l'ulcère peptique.

Le plus souvent, la réaction à l'histamine se produit sous forme modérée et peut être facilement éliminée à l'aide d'antihistaminiques. Cependant, une grande quantité d'histamine dans le corps peut entraîner de graves problèmes, tels que des difficultés respiratoires. Par conséquent, les symptômes d’une réaction histaminique ou allergique ne peuvent être déclenchés. Face à de tels symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin, vous assurant ainsi un traitement rapide et efficace.

Publié: 08-26-2018 02:25

Votez pour l'article

Attention!
L’utilisation du contenu du site "www.my-doktor.ru" n’est possible qu’avec l’autorisation écrite de l’Administration du site. Sinon, toute réimpression de contenu du site (même avec la référence établie à l'original) constitue une violation de la loi fédérale de la Fédération de Russie "sur le droit d'auteur et les droits connexes" et entraîne un procès conformément aux Codes civil et pénal de la Fédération de Russie.

comment guérir les allergies

J'aimerais savoir quels médicaments je dois utiliser pour soigner ma maladie, mais je ne comprends pas quels produits provoquent des démangeaisons. Vous avez un crash dans le corps?

Histamine - quelle est cette substance dans le corps?

Les gens au moins une fois confrontés à des allergies, ont nécessairement entendu parler de la nécessité de le neutraliser avec des antihistaminiques. En entendant le nom de ces médicaments, vous pourriez penser que l'histamine est un allergène, mais en réalité, la situation est complètement différente.

L'histamine est une substance biologique qui est toujours présente dans l'organisme et qui n'a rien à voir avec les allergènes. L'activation de ses fonctions et sa libération dans le sang en grande quantité se produisent exclusivement avec certains facteurs, dont le principal est une réaction allergique. Parlons davantage du mécanisme d’action de l’histamine, de son importance pour le corps et des caractéristiques de cette substance aujourd’hui.

La valeur, le rôle et la fonction de l'histamine dans le corps

L'histamine est une substance biologiquement active impliquée dans la régulation de nombreuses fonctions du corps.

La sécrétion de cette substance provient d'un acide aminé, qui est le composant principal de la protéine et s'appelle "l'histidine". Dans l'état habituel d'inactivité, l'histamine est contenue dans le très grand nombre de cellules du corps, appelées "histiocytes". Dans ce cas, la substance est inactive.

Lorsqu'elle est exposée à un certain nombre de facteurs, l'histamine peut être activée et libérée en grande quantité dans les voies de circulation sanguine générales du corps. Sous cette forme, la substance peut avoir un effet physiologique significatif sur le corps humain grâce à la mise en œuvre de processus biochimiques.

Les facteurs d'activation de l'histamine sont:

  1. des blessures
  2. des pathologies
  3. situations stressantes
  4. prendre des drogues
  5. réaction allergique
  6. exposition aux radiations

En plus de la sécrétion intra-organismique directe, l'histamine pénètre également dans le corps humain par le biais de la nourriture ou de médicaments. Au niveau biologique, la substance est impliquée dans de nombreux processus biochimiques. Un exemple de ceci peut être considéré comme l'absorption active de substances dans les tissus affectés pour réduire le niveau d'inflammation de ceux-ci.

Indépendamment de ce qui provoque l'activation de l'histamine - ce processus est très important à contrôler.

Sinon, la substance peut provoquer:

  • spasmes des muscles lisses du corps, qui provoquent souvent une toux, des problèmes respiratoires ou une diarrhée
  • augmentation de la sécrétion d'adrénaline, augmentation du rythme cardiaque et de la pression artérielle
  • augmentation de la production de sucs digestifs et de mucus dans le corps
  • rétrécissement ou expansion des structures vasculaires, souvent avec éruption cutanée, œdème, hyperémie de la peau et phénomènes similaires
  • choc anaphylactique, accompagnant nécessairement convulsions, perte de conscience et vomissements

En général, l'histamine est importante pour le corps, mais dans certaines circonstances, elle cause certains inconvénients et nécessite une attention particulière à son niveau. Heureusement, dans les conditions actuelles de soins médicaux, il est facile de prendre les mesures nécessaires.

Comment déterminer le niveau d'histamine dans le sang

Le taux d'histamine dans le sang de 0 à 0,93 nmol / l

La détermination du niveau d'histamine dans le sang est effectuée par le biais d'un test sanguin de routine. Les études de laboratoire permettent dans tous les cas non seulement de déterminer le surplus ou, ce qui arrive très rarement, le manque de substance, mais également la matérialité des écarts existants.

Si vous souhaitez effectuer un test sanguin pour déterminer le niveau d'histamine, vous devez suivre les règles de base:

  1. prendre un biomatériau à jeun et le matin de 8h00 à 11h00
  2. exclure 1 à 2 jours avant le diagnostic, la consommation de boissons alcoolisées et de médicaments qui contribuent à l'activité impropre de l'histamine dans l'organisme
  3. abandonner les cigarettes 3-4 heures avant l'analyse

Habituellement, les résultats de l’enquête sont prêts au bout de deux à trois jours et peuvent être immédiatement évalués par un spécialiste.

Notez que la détermination du niveau d'histamine, pour ainsi dire "à l'œil", peut être effectuée à domicile. Pour ce faire, vous devez vous gratter légèrement le bras ou la jambe et voir à quel point l'inflammation sera puissante et rouge. Si le processus inflammatoire s'est développé de manière significative, alors l'histamine dans le corps beaucoup. Sinon, la substance est à un niveau normal ou même en carence.

Groupes récepteurs d'histamine

En raison de la large spécification de l'effet de l'histamine sur les systèmes du corps, il s'agit d'un agoniste de plusieurs groupes de récepteurs, appelés récepteurs d'histamine en biologie.

Les principaux sont:

  • Les récepteurs H1 sont responsables de la participation de la substance à la sécrétion de certaines hormones du corps et des spasmes des muscles lisses, ainsi que indirectement de la vasodilatation et de la vasoconstriction sous l'influence de l'histamine.
  • Récepteurs H2 - stimulent la sécrétion du suc gastrique et du mucus.
  • Les récepteurs H3 sont impliqués dans l'activité du système nerveux (principalement - la sécrétion des hormones correspondantes: sérotonine, noradrénaline, etc.).
  • Les récepteurs H4 aident le groupe récepteur H1 et ont un effet limité sur un certain nombre de systèmes corporels non contrôlés auparavant (moelle osseuse, organes internes, etc.).

Cette substance exerce son action en influençant des récepteurs particuliers situés à la surface des cellules.

Habituellement, lors de l'activation de l'activité de l'histamine, tous les groupes de récepteurs de l'histamine sont impliqués en même temps. En fonction de la localisation du facteur provocateur d'une telle activation, certains groupes de récepteurs fonctionnent naturellement plus activement.

L'utilisation de substances en médecine

Après avoir étudié l'histamine en détail et formé un concept unique à ce sujet, les médecins et les représentants du domaine de la pharmacologie ont pu commencer à l'utiliser à des fins médicales. Pour le moment, la substance a un usage limité, libérant principalement sous forme de dichlorhydrate. Ce dernier est une poudre cristalline blanche, hygroscopique, facilement soluble dans l’eau et faiblement dans l’alcool.

Le plus souvent, la nomination de préparations contenant de l'histamine est effectuée par des médecins avec:

  • polyarthrite
  • migraines
  • rhumatisme musculaire et articulaire
  • radiculite
  • réactions allergiques

Naturellement, le cours et les dosages sont choisis de manière très flexible et uniquement par un médecin professionnel. Une mauvaise utilisation de l'histamine peut avoir des effets négatifs.

Plus d'informations sur les allergies alimentaires peuvent être trouvées dans la vidéo:

Notez qu'il n'est pas toujours possible d'utiliser une substance à des fins médicales. Il est interdit d'utiliser l'histamine pour traiter les personnes souffrant de:

  • maladies du système cardiovasculaire
  • l'hypertension
  • pathologies des voies respiratoires
  • affections rénales
  • phéochromocytome

Il est également indésirable de prendre de l’histamine pendant la grossesse et l’allaitement. Il faudra également l'abandonner lorsque des effets indésirables apparaissent, tels que maux de tête, évanouissements, diarrhée et convulsions.

Histamine pour les allergies

Dans les réactions allergiques, la quantité d'histamine libre augmente nettement.

La plus grande activation de l'histamine chez l'homme se produit pendant une réaction allergique. Cela est dû à la spécificité de l'interaction des mastocytes contenant la forme inactive de la substance, des antigènes (allergènes) et des anticorps pour ceux-ci. En bref, le processus de génération d’anticorps, nécessaire pour neutraliser l’action des allergènes sur le corps, s’accompagne de la formation de complexes immuns spéciaux. Ces derniers, en raison de leur organisation biochimique, se déposent principalement sur les mastocytes et accélèrent le processus d'activation de l'histamine à partir de ceux-ci.

Il en résulte que la substance en question est transmise à la circulation générale en grande quantité et à grande vitesse. Une telle manifestation s'accompagne nécessairement d'un effet indésirable de l'histamine sur certains systèmes de l'organisme, ce qui explique l'apparition des symptômes fondamentaux de l'allergie.

La spécificité disponible de la sécrétion d'histamine prédétermine le fait que lors d'une réaction allergique, il est extrêmement important de neutraliser la libération d'histamine dans la circulation générale et de l'éliminer de l'organisme. Ce sont donc les antihistaminiques qui sont le plus souvent prescrits pour les allergies.

Quelques mots sur l'histamine contenue dans les aliments

Tous les lecteurs ont probablement déjà compris qu’avec une quantité de sang normale, l’histamine est un assistant et, avec une quantité accrue, l’ennemi. Compte tenu de cet état de fait, il est extrêmement important de contrôler le niveau d'une substance en cas de lésions corporelles.

Peu importe que le patient présente une légère inflammation ou une forte réaction allergique. La base pour contrôler les niveaux d'histamine est la réduction de son ingestion externe par les aliments.

L'histamine n'est pas seulement produite dans le corps, mais est également présente dans de nombreux aliments.

Afin de ne pas provoquer une augmentation de la quantité de substance dans le sang, il convient de se débarrasser des éléments suivants:

  • viandes fumées
  • du fromage
  • levure
  • fruits de mer
  • légumes marinés
  • le fruit
  • beaucoup de produits de farine
  • agrumes

En outre, il est important de ne pas abuser de l’alcool, de la cacao et du café. Les produits laitiers, le pain, les flocons d'avoine, le sucre naturel, les graisses végétales, la viande fraîche et les légumes (à l'exception des tomates, des épinards, du chou, des aubergines) sont autorisés et même approuvés pour la consommation.

Intolérance à l'histamine

À la fin de l'article d'aujourd'hui, nous nous intéresserons au phénomène de l'intolérance à l'histamine. En fait, il s’agit d’une pathologie complète du corps, qui requiert qualité et attention. Aujourd’hui, il n’est pas possible de traiter l’intolérance à l’histamine, mais de mettre fin à ses manifestations avec quelques mesures préventives.

Le diagnostic de cette maladie se déroule en plusieurs étapes:

  1. Au début, le médecin évalue les symptômes du patient. Lorsque l'intolérance à l'histamine se manifeste habituellement par un groupe complet de 10 à 15 manifestations indésirables de l'effet de l'histamine sur le corps humain (des nausées légères aux migraines).
  2. Sur le second, le spécialiste met en œuvre les mesures de diagnostic appropriées, qui permettent soit de confirmer le diagnostic avec précision, soit de le réfuter. Les tests sanguins avancés sont les plus importants.

Habituellement, lorsque l’intolérance à l’histamine est conseillée, il est conseillé aux patients de suivre un certain régime alimentaire, ainsi que de se débarrasser rapidement et efficacement des pathologies et des allergies du corps, susceptibles d’accroître considérablement la sécrétion d’une substance intolérable. L’intolérance à l’histamine n’a généralement pas de profil thérapeutique.

Peut-être que tout est à propos de l'article d'aujourd'hui. Nous espérons que le matériel présenté vous a été utile et a répondu à vos questions. Santé à vous!

La valeur de l'histamine dans le fonctionnement du corps

Si de grandes quantités d'histamine sont détectées dans le sang, cela indique que le corps connaît un dysfonctionnement, qui se traduit par une réaction allergique. Pour comprendre les manières de niveler les manifestations négatives, il convient d’analyser l’ensemble du mécanisme d’action.

Description

En posant une question sur l'histamine - de quoi il s'agit, il convient de noter que cette amine biogénique est connue dans le domaine de la biochimie sous le nom de 2- (4-imidazolyl) éthylamine ou de b-imidazolyl-éthylamine. Sa formule brute est la suivante: C5H9N3. La masse molaire est de 111,15 g / mol.

Selon la destination dominante, l'hormone histamine est le principal médiateur des réactions allergiques, caractérisée par une manifestation rapide et liée au type immédiat. En outre, il assume le rôle de régulateur de nombreux processus physiologiques vitaux.

À l'état pur, ce sont des cristaux incolores solubles dans l'eau et également dans l'éthanol, qui présentent une insolubilité dans l'éther. Le point de fusion maximal atteint 83,5 ° C et le point d'ébullition est de 209,5 ° C.

La synthèse

Dans le corps, la synthèse de l'histamine en tant que composé biogénique se produit lors d'une réaction de décarboxylation de l'histidine, un acide aminé qui est une unité structurelle de la protéine. L'histidine décarboxylase joue le rôle de catalyseur pour la réaction.

Dans l'état inactif habituel, l'histidine est contenue dans des histiocytes, appelés mastocytes de nombreux organes et tissus du corps. La réaction de la production d'histamine est provoquée par un certain nombre de facteurs qui entraînent sa libération:

  • des brûlures;
  • choc anaphylactique;
  • l'urticaire;
  • blessures diverses;
  • les engelures;
  • effets indésirables de certains médicaments;
  • exposition à des allergies alimentaires;
  • rhume des foins;
  • le stress;
  • rayonnement, etc.

En plus de l'histamine produite par le corps, c'est-à-dire endogène, il existe un analogue exogène provenant de l'extérieur. Le plus souvent, il provient de variétés alimentaires.

Pour un usage médical, l'histamine peut être produite synthétiquement ou obtenue par la technologie du clivage bactérien de l'histidine naturelle.

Fonctions principales

Lorsqu'il est activé, le rôle biologique de l'histamine, qui commence à se produire sous l'influence d'un facteur particulier, est un effet rapide et souvent assez puissant sur les systèmes et de nombreux organes, provoquant les conditions suivantes:

  • spasmes bronchiques accompagnés de troubles du rythme respiratoire;
  • contractions spasmodiques des muscles lisses de l'intestin, entraînant des diarrhées, des douleurs;
  • la production d'adrénaline par les glandes surrénales - une hormone de stress qui provoque une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression;
  • l'intensification de la production de sécrétions muqueuses dans la cavité nasale ainsi que dans les bronches;
  • augmentation du nombre de sucs digestifs produits.

Il est prouvé que le mécanisme d’action naturel fait que l’histamine dilate les vaisseaux sanguins de petit diamètre tout en réduisant la circulation sanguine importante. Un tel effet d'expansion affecte la perméabilité de la paroi vasculaire de petits capillaires. Il en résulte une chute de pression, un gonflement menaçant le pronostic vital des muqueuses des voies respiratoires et des maux de tête.

En outre, la dilatation de petits vaisseaux sanguins, affectant la perméabilité de leurs parois de manière renforcée, peut entraîner une éruption nodulaire sur la peau.

Histamine et Allergies

En étudiant le mécanisme de l'action de l'histamine, il peut être révélé qu'elle favorise la transmission d'impulsions électriques, dont le vecteur peut être dirigé vers le neurone de la cellule nerveuse ou vers les tissus des neurones. La différence entre ce médiateur et des substances biologiquement actives similaires réside dans le fait qu'il commence à fonctionner, provoquant une réaction appropriée, uniquement au moment où un antigène étranger pénètre dans le corps.

Dans ce cas, les cellules plasmatiques produisent des anticorps ou des immunoglobulines conçus pour neutraliser un type particulier d'élément étranger. Par la suite, lorsqu'un nouvel antigène pénètre dans l'organisme, les anticorps correspondants attaquent. Le résultat est la formation d'un complexe intégré constitué de ces deux éléments, se déposant sur les mastocytes contenant de l'histamine inactive.

Un autre mécanisme de libération d'histamine est associé à son activation. Lorsque sa concentration dans le sang est supérieure à la valeur normalisée, l'effet biologique ayant des conséquences négatives se manifeste.

Récepteurs d'histamine

Les récepteurs suivants sont libérés dans le corps et sont affectés par l'hormone histamine.

  • récepteurs h1 associés à l'endothélium, au système nerveux central, aux muscles lisses. Le résultat est un spasme du muscle lisse bronchique, la prolifération des cellules de l'endothélium, provoquant l'urticaire et l'œdème.
  • récepteurs h2 - cellules pariétales. L’effet principal de l’exposition à l’histamine est la stimulation de la production de suc gastrique. En outre, ces récepteurs sont responsables de la régulation du tonus des muscles mous utérins.
  • Les récepteurs h3 sont à la fois périphériques et nerveux. Il s'avère que l'histamine a un certain effet qui réduit la libération d'un certain nombre de neurotransmetteurs - noradrénaline, GABA, sérotonine, acétylcholine.

Les deux récepteurs d'histamine h1 et h2 jouent un rôle fondamental dans la survenue de réactions immunitaires et allergiques.

Histamine en médecine

Les personnes allergiques ayant une teneur élevée en histamine dans les tissus, il est nécessaire de mettre en place un mécanisme visant à réduire son niveau à des fins thérapeutiques.

En médecine, les médicaments à base d'histamine agissent comme un médicament contre les rhumatismes, avec certaines maladies neurologiques, mais il s'agit le plus souvent de la lutte contre les effets négatifs causés par l'histamine. Si un test d'histamine est prescrit, cela signifie que le médecin doit détecter les réactions anaphylactiques.

L’un des médicaments est le dichlorhydrate d’histamine pour administration sous-cutanée, facilement soluble dans l’eau. Le dichlorhydrate d'histamine est prescrit pour les plexites, la radiculite. S'il est nécessaire de guérir une maladie allergique, l'introduction est recommandée pour commencer avec de petites doses.

Le dichlorhydrate d'histamine est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité, d'hypo ou d'hypertension artérielle et d'asthme bronchique. Le dichlorhydrate d'histamine ne peut pas être administré aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants.

En cas de réactions indésirables telles que nervosité, vertiges, convulsions, surtensions, spasmes bronchiques sur dichlorhydrate d'histamine, le médecin décide de modifier la dose ou d'annuler le médicament.

Médicaments contre l'histamine utilisés comme un moyen de se débarrasser des allergies. Le traitement est effectué avec une augmentation progressive de la dose initiale minimale afin d'induire une résistance à l'histamine. Les préparations d'histamine sont incluses dans le complexe thérapeutique de l'endométriose, de l'asthme bronchique, de la migraine et de l'urticaire.

Des anticorps anti-histamine sont présents dans certains médicaments, par exemple dans Ergoferon, un composant important de la thérapie complexe utilisée dans les infections bactériennes. Les anticorps anti-histamine ont des propriétés anti-inflammatoires. Ils contribuent à l'élimination de l'œdème. En outre, le mécanisme de leur action est associé à des capacités antispasmodiques.

En utilisant correctement des préparations d'histamine, il est possible d'atteindre des valeurs de concentration correspondant à des concentrations sanguines normales comprises entre 180 et 900 nmol / l.

Folk moyen de normaliser le niveau

Il existe un groupe de produits, appelés libérateurs d'histamine, qui, sans être des allergènes, contribuent à l'apparition de l'urticaire, car ils stimulent la libération de l'histamine par les cellules adipeuses.

Dans les cas où une fausse allergie est provoquée par des substances spéciales, les libérateurs, il est important de connaître la quantité d'histidine dans les produits les plus courants, en particulier ceux contenant des remèdes traditionnels.

Tableau 1 - Teneur en histidine de certains produits (g / kg).

Histamine - rôle dans le corps, allergies, présence dans les produits

L'histamine est une hormone - une amine biogénique présente dans le corps où elle remplit de nombreuses fonctions importantes. Il accélère la cicatrisation des plaies, interagit avec les hormones, régule la tension des muscles lisses. L'histamine est également trouvée dans les aliments. Il y apparaît en raison de l'activité des bactéries et est nocif pour la santé. Si elle est consommée en grande quantité, cela peut entraîner des pseudo-allergies voire une intoxication. Découvrez quels sont les symptômes de l’intolérance à l’histamine et dans quels produits il s’agit le plus.

L'histamine est une hormone tissulaire du groupe des amines biogènes. Il est stocké dans les mastocytes du corps (cellules du tissu conjonctif et des muqueuses) sous une forme latente. Il n'est libéré que sous l'influence de divers facteurs, tels que les changements de température, les lésions tissulaires ou le contact avec l'allergène.

L'histamine est également présente dans certains aliments. Dans les aliments, il est formé par le travail de bactéries, non seulement ajoutées à ces fins, mais aussi qui sont des facteurs de sa pollution. Après avoir consommé un aliment contenant de l'histamine, il se décompose dans l'intestin sous l'influence d'une enzyme désignée (diamine oxydase - DAO).

Rôle dans le corps

L'histamine remplit diverses fonctions dans le corps: elle régule la sécrétion des hormones de l'hypophyse antérieure, stimule la sécrétion de certaines glandes (y compris le suc gastrique). Cependant, est avant tout un médiateur dans le développement des allergies. Après le contact de la membrane muqueuse avec l'allergène, de l'histamine est libérée et des symptômes d'allergie caractéristiques apparaissent.

Ainsi, l'histamine:

  • provoque un gonflement, des démangeaisons et des bouffées de chaleur,
  • dans les poumons provoque une réduction des muscles lisses et une production accrue d'expectorations,
  • stimule les nerfs sensoriels périphériques, ce qui provoque des éternuements,
  • dilate également les vaisseaux sanguins, ce qui provoque la congestion nasale,
  • provoque également des rougeurs, des larmoiements, des démangeaisons et des brûlures des yeux et un œdème des paupières,
  • chez les patients allergiques aux aliments conduit à une réduction des muscles lisses et une production accrue de sucs digestifs et la diarrhée, en raison de l'irritation de la membrane muqueuse de l'intestin grêle.

Intolérance à l'histamine

L'histamine peut provoquer des symptômes d'allergie bien qu'il n'y ait pas de contact avec l'allergène. La cause de cette affection peut être une concentration accrue de cette hormone dans le corps, conséquence de sa production excessive.

Cependant, la cause la plus fréquente est une déficience congénitale ou acquise de l'enzyme diaminoxydase (DAO), qui décompose l'histamine dans les aliments. S'il n'y a pas assez de DAO ou si cela ne fonctionne pas correctement, l'histamine ne se décompose pas. Son excès pénètre dans le sang à travers la muqueuse intestinale et provoque des symptômes ressemblant à des allergies:

  • maux de tête et vertiges, migraine,
  • irritation de la muqueuse nasale,
  • difficulté à respirer
  • tachycardie, hypertension artérielle,
  • troubles du système digestif, tels que ballonnements, douleurs abdominales, diarrhée,
  • éruption cutanée, démangeaisons.

Cette condition s'appelle l'intolérance à l'histamine. Dans son traitement, un régime avec restriction d'utilisation d'aliments riches en cette hormone est recommandé. Vous pouvez également utiliser des antihistaminiques.

Contenu en nourriture

L'histamine peut être trouvée dans les aliments de manière naturelle, apparaissant au cours de la fermentation et du mûrissement ou en raison d'un stockage inapproprié lorsque la nourriture se dégrade.

Histamine riche sont:

  • aliments acides
  • saucisses
  • poissons et fruits de mer.

À cet égard, les personnes qui tolèrent mal l'histamine devraient les exclure de l'alimentation, ainsi que les agrumes, qui provoquent la libération d'histamine par les mastocytes.

Les aliments frais et non transformés contiennent un peu d’histamine. Sa quantité augmente considérablement lors de la transformation des aliments. On pense que plus l'aliment est conservé ou mûri longtemps, plus il contient d'histamine.

Il existe d'autres facteurs qui affectent son contenu dans les aliments. Par exemple, dans le cas du poisson, c'est son apparence, sa fraîcheur, ses conditions de transport et sa température de stockage. C'est l'histamine qui est responsable de l'odeur caractéristique du poisson gâté.

Il convient de souligner que l'histamine est un composé chimique stable qui ne se décompose pas sous l'influence d'une température élevée pendant les processus de friture ou de cuisson.

Allergies à l'histamine

Allergies à l'histamine

Allergies à l'histamine

L'histamine est un composé qui régule diverses fonctions du corps. Il peut être synthétisé dans des cellules ou provenir de l'extérieur.

  1. Acide aminé histidine. Faisant partie de certains produits, il constitue la base de la synthèse de l'histamine dans le tissu conjonctif. C'est ce qu'on appelle endogène; est déposé sous forme de granulés dans des cellules spécialisées (basophiles ou mastocytes).
  2. Nourriture, contenant de l'histamine. Dans ce cas, il est exogène.
  3. Une accumulation d'histamine peut également être observée. en violation de la microflore intestinale, par exemple, avec dysbactériose.

Réponses

Dans les cellules, l'histamine est contenue sous une forme liée. Sous l'effet du stress, des lésions tissulaires, de l'action de toxines, d'agents étrangers, etc., il est libéré et se présente sous une forme active qui se manifeste par un certain nombre de réactions:

  • spasmes musculaires lisses
  • une augmentation de la quantité d'acide chlorhydrique dans l'estomac,
  • abaissement de la pression artérielle
  • expansion des navires périphériques
  • sécrétion de mucus
  • vasoconstriction de la circulation pulmonaire,
  • démangeaisons
  • gonflement de la peau, des muqueuses,
  • hyperémie.

L’histamine, qui provient de la nourriture et s’est accumulée à la suite d’une fonction intestinale anormale, provoque les mêmes réactions dans le corps que celles endogènes libérées. Les manifestations dépendent du récepteur avec lequel il va interagir.

Il existe 3 types de récepteurs d'histamine: H1, H2, H3. Les premiers sont situés dans les muscles lisses, la paroi des vaisseaux, le système nerveux central. En se liant à H1, les muscles bronchiques, les muscles intestinaux, les vaisseaux sanguins sont réduits et la production de prostaglandines augmente. Les récepteurs de ce type entraînent une accumulation de liquide autour des vaisseaux, provoquant un œdème et de l'urticaire.

Les récepteurs H2 sont situés dans les cellules pariétales de l'estomac. En interagissant avec eux, l'histamine provoque une augmentation de l'activité des glandes de l'estomac, la formation de mucus. La stimulation simultanée de H1 et de H2 entraîne une dilatation des vaisseaux périphériques et l'apparition de démangeaisons. Les récepteurs H3 situés dans le système nerveux central et les parties périphériques de l'AN inhibent la libération de sérotonine, de noradrénaline et d'autres neurotransmetteurs.

L'histamine libre peut être liée aux protéines du sang ou inactivée par les enzymes méthylhistamine et histaminase. Ce processus se produit dans le foie, le tissu conjonctif, le placenta et les reins. Inactivé, il est à nouveau stocké dans les cellules adipeuses. Une petite quantité est excrétée dans l'urine.

Contenu en nourriture

Les aliments peuvent directement provoquer la libération d'histamine endogène, entraînant le développement d'une réaction allergique, ou sont eux-mêmes une source d'augmentation de sa quantité, provoquant une intolérance alimentaire. Dans ce dernier cas, l’histamine, qui pénètre dans le corps, provoque des manifestations analogues à la véritable allergie.

Le niveau d'histamine dans les produits est réglementé par certaines normes. Ainsi, selon les normes russes, sa teneur en poisson, par exemple, ne devrait pas dépasser 100 mg / kg.

Les produits suivants provoquent l'activation de l'histamine:

  • fraise
  • du chocolat
  • l'alcool,
  • foie de porc,
  • blanc d'oeuf,
  • le blé,
  • crevette
  • additifs artificiels (colorants, conservateurs, etc.).

Les aliments qui contiennent de l'histamine en quantités accrues comprennent:

La quantité d'histamine dans les aliments peut augmenter considérablement si elle est mal conservée, en violation des conditions de transport, de la mise en conserve et de la congélation. Après avoir mangé un tel aliment, la réponse peut être même chez des personnes en bonne santé.

Comme l'histamine est rapidement inactivée, il est possible que les manifestations solitaires peu prononcées se transmettent d'elles-mêmes. Cependant, dans le cas de réactions nombreuses et vives, il est nécessaire de prendre des antihistaminiques (conformément au mode d'emploi). L’intoxication par l’histamine peut entraîner la suffocation, des convulsions et la mort.

Applications médicales

L'histamine peut être utilisée pour le traitement de maladies, pour la recherche et le diagnostic. Lors de l'évaluation de l'état fonctionnel de l'estomac, une solution de chlorhydrate d'histamine d'une certaine concentration est utilisée. L'objectif est de stimuler la sécrétion du suc gastrique.

En tant que médicament, l'histamine est utilisée dans les maladies suivantes:

  • polyarthrite,
  • leucémie myéloïde
  • rhumatisme,
  • réactions allergiques
  • radiculite,
  • douleur d'origine nerveuse.

Les indications pour l'utilisation de l'histamine sont également la migraine, l'urticaire, l'asthme bronchique.

L'histamine en tant que médicament est utilisée sous forme de pommade, d'injections, utilisée pour l'électrophorèse. Instructions pour le médicament L'histamine contient une liste assez longue d'effets secondaires et de contre-indications, aussi son but et sa posologie doivent-ils être surveillés par un médecin.

De plus, en pharmacologie, il existe des médicaments contenant une association d'histamine et d'autres substances actives. Par exemple, son association avec des immunoglobulines sériques (histaglobuline) est indiquée lors de la rémission de maladies allergiques. Ce complexe augmente la capacité du sang à inactiver l'histamine libre.

Pour le traitement des allergies d'origines diverses, on utilise l'immunothérapie à dosage d'histamine. Son but est de développer progressivement une insensibilité à un certain niveau d'histamine dans le sang. Cette approche permet de choisir une quantité individuelle du médicament et de garder les réponses sous contrôle.

Lorsque des allergies apparaissent, vous devez revoir votre régime alimentaire en faisant attention aux produits simples et naturels. Il ne sera pas superflu de nettoyer le corps avec des herbes. Il est nécessaire de surveiller les intestins, ce qui dépend également de la nourriture consommée. Après tout, il se pourrait bien qu’un refus banal des saucisses redonne force et santé.

Auteur de l'article: Ruslana Alexandrova

Allergies à l'histamine

L'histamine est une substance biologiquement active qui intervient dans la régulation de nombreuses fonctions du corps et constitue l'un des facteurs principaux du développement de certaines pathologies, en particulier des réactions allergiques.

Le contenu

D'où vient l'histamine?

L'histamine dans le corps est synthétisée à partir d'histidine - l'un des acides aminés qui fait partie intégrante de la protéine. À l'état inactif, il fait partie de nombreux tissus et organes (peau, poumons, intestins), où il est contenu dans des mastocytes spéciaux (histiocytes).

Sous l'influence de certains facteurs, l'histamine est transférée à la forme active et libérée par les cellules dans la circulation générale, où elle exerce son effet physiologique. Les facteurs menant à l'activation et à la libération d'histamine peuvent être des blessures, des brûlures, le stress, l'action de certains médicaments, des complexes immuns, des radiations, etc.

En plus de la substance "propre" (synthétisée), il est possible d’obtenir de l’histamine dans les aliments. Ce sont des fromages et des saucisses, certains types de poisson, des boissons alcoolisées, etc. La production d'histamine se produit souvent sous l'action de bactéries. Elle est donc abondante dans les produits stockés depuis longtemps, en particulier lorsque la température n'est pas suffisamment basse.

Certains aliments peuvent stimuler la production d’histamine endogène (interne) - œufs, fraises.

L'effet biologique de l'histamine

L'histamine active, qui est entrée dans la circulation sanguine sous l'influence de l'un ou l'autre des facteurs, a un effet rapide et puissant sur de nombreux organes et systèmes.

Les principaux effets de l'histamine:

  • Spasme des muscles lisses (involontaires) dans les bronches et les intestins (ceci se manifeste, respectivement, douleur abdominale, diarrhée, insuffisance respiratoire).
  • La libération de l'hormone adrénaline par les glandes surrénales, ce qui augmente la pression artérielle et augmente le rythme cardiaque.
  • Augmentation de la production de sucs digestifs et de la sécrétion de mucus dans les bronches et la cavité nasale.
  • L'impact sur les vaisseaux se manifeste par le rétrécissement de la grande et l'expansion des petites voies sanguines, une augmentation de la perméabilité du réseau capillaire. Il en résulte un gonflement de la muqueuse des voies respiratoires, une rougeur de la peau, l'apparition d'une éruption papuleuse (nodulaire), une chute de pression, des maux de tête.
  • L'histamine présente dans le sang en grande quantité peut provoquer un choc anaphylactique, qui provoque des convulsions, une perte de conscience, des vomissements dans le contexte d'une chute brutale de la pression. Cette condition met la vie en danger et nécessite des soins d'urgence.

Histamine et Allergies

L'histamine joue un rôle particulier dans les manifestations externes des réactions allergiques.

Lorsque l'une de ces réactions se produit, interaction de l'antigène et des anticorps. Un antigène est une substance qui est déjà entrée dans le corps au moins une fois et qui a provoqué l'apparition d'une hypersensibilité. Des cellules mémoires spéciales conservent des données sur l'antigène, d'autres cellules (plasma) synthétisent des molécules protéiques spéciales - des anticorps (immunoglobulines). Les anticorps ont une correspondance stricte - ils ne peuvent réagir qu'avec cet antigène.

Les réceptions ultérieures de l'antigène dans l'organisme provoquent une attaque d'anticorps qui «attaquent» les molécules d'antigène afin de les neutraliser. Complexes immuns formés - antigène et anticorps fixés sur celui-ci. De tels complexes ont la capacité de s’installer sur les mastocytes, lesquels, sous une forme inactive, contiennent de l’histamine dans des granules spécifiques.

L'étape suivante de la réaction allergique est la transition de l'histamine à la forme active et la sortie des granules dans le sang (le processus s'appelle dégranulation des mastocytes). Lorsque la concentration dans le sang atteint un certain seuil, l'effet biologique de l'histamine apparaît, ce qui a été mentionné ci-dessus.

Il peut y avoir des réactions avec la participation de l'histamine, qui sont similaires aux allergiques, mais ce n'est pas le cas (car il n'y a pas d'interaction antigène-anticorps). Cela peut être le cas lorsqu’il reçoit une grande quantité d’histamine à partir de produits alimentaires. Une autre option est l’effet direct de certains produits (plus précisément les substances qui les composent) sur les mastocytes avec la libération d’histamine.

Récepteurs d'histamine

L'histamine exerce son action en agissant sur des récepteurs spécifiques situés à la surface des cellules. Il est facile de comparer ses molécules avec les clés et les récepteurs avec les serrures qu’elles déverrouillent.

Il existe trois sous-groupes de récepteurs dont l’effet provoque des effets physiologiques propres.

Groupes de récepteurs d'histamine:

  1. H1-les récepteurs sont situés dans les cellules des muscles lisses (involontaires), dans la paroi interne des vaisseaux sanguins et dans le système nerveux. Leur irritation provoque des manifestations d'allergie externes (bronchospasme, œdème, éruption cutanée, douleur abdominale, etc.). L’action des antiallergiques - antihistaminiques (dimédrol, diazoline, suprastine, etc.) - consiste à bloquer H1-récepteurs et l'élimination de l'effet de l'histamine sur eux.
  2. H2-les récepteurs sont contenus dans les membranes des cellules pariétales de l'estomac (celles qui produisent de l'acide chlorhydrique). Préparations du groupe H2-les bloqueurs sont utilisés dans le traitement de l'ulcère gastrique, car ils inhibent la production d'acide chlorhydrique. Il existe plusieurs générations de ces médicaments (cimétidine, famotidine, roxatidine, etc.).
  3. H3-les récepteurs sont situés dans le système nerveux, où ils participent à la conduite d'une impulsion nerveuse. Impact sur H3-Les récepteurs cérébraux sont dus à l’effet sédatif de Dimedrol (cet effet secondaire est parfois utilisé comme effet principal). Souvent, cette action est indésirable - par exemple, lors de la conduite d'un véhicule, il est nécessaire de prendre en compte une éventuelle somnolence et une diminution de la réaction après la prise de médicaments antiallergiques. Antihistaminiques actuellement développés ayant un effet sédatif réduit (sédatif) ou son absence complète (astémizol, loratadine, etc.).

Histamine en médecine

La production naturelle d’histamine dans le corps et son alimentation en nourriture jouent un rôle important dans la manifestation de nombreuses maladies, notamment allergiques. Les personnes allergiques ont une teneur accrue en histamine dans de nombreux tissus: cela peut être considéré comme l'une des causes génétiques de l'hypersensibilité.

L'histamine est utilisée comme agent thérapeutique dans le traitement de certaines maladies neurologiques, les rhumatismes, le diagnostic, etc.

Cependant, dans la plupart des cas, les mesures thérapeutiques visent à lutter contre les effets indésirables causés par l'histamine.

  • Allergie 325
    • Stomatite allergique 1
    • Choc anaphylactique 5
    • Urticaire 24
    • Oedème de Quincke 2
    • Pollinose 13
  • L'asthme 39
  • Dermatite 245
    • Dermatite atopique 25
    • Neurodermatite 20
    • Psoriasis 63
    • Dermatite séborrhéique 15
    • Syndrome de Lyell 1
    • Toxidermia 2
    • Eczéma 68
  • Symptômes généraux 33
    • Nez qui coule 33

La reproduction totale ou partielle du contenu du site n’est possible que s’il existe un lien actif indexé vers la source. Tous les documents présentés sur le site sont à titre informatif seulement. Ne prenez pas vos médicaments en main, le médecin traitant devrait faire des recommandations lors d'une consultation à temps plein.

Allergies à l'histamine

L'histamine est une hormone - une amine biogénique présente dans le corps où elle remplit de nombreuses fonctions importantes. Il accélère la cicatrisation des plaies, interagit avec les hormones, régule la tension des muscles lisses. L'histamine est également trouvée dans les aliments. Il y apparaît en raison de l'activité des bactéries et est nocif pour la santé. Si elle est consommée en grande quantité, cela peut entraîner des pseudo-allergies voire une intoxication. Découvrez quels sont les symptômes de l’intolérance à l’histamine et dans quels produits il s’agit le plus.

L'histamine est une hormone tissulaire du groupe des amines biogènes. Il est stocké dans les mastocytes du corps (cellules du tissu conjonctif et des muqueuses) sous une forme latente. Il n'est libéré que sous l'influence de divers facteurs, tels que les changements de température, les lésions tissulaires ou le contact avec l'allergène.

L'histamine est également présente dans certains aliments. Dans les aliments, il est formé par le travail de bactéries, non seulement ajoutées à ces fins, mais aussi qui sont des facteurs de sa pollution. Après avoir consommé un aliment contenant de l'histamine, il se décompose dans l'intestin sous l'influence d'une enzyme désignée (diamine oxydase - DAO).

Rôle dans le corps

L'histamine remplit diverses fonctions dans le corps: elle régule la sécrétion des hormones de l'hypophyse antérieure, stimule la sécrétion de certaines glandes (y compris le suc gastrique). Cependant, est avant tout un médiateur dans le développement des allergies. Après le contact de la membrane muqueuse avec l'allergène, de l'histamine est libérée et des symptômes d'allergie caractéristiques apparaissent.

  • provoque un gonflement, des démangeaisons et des bouffées de chaleur,
  • dans les poumons provoque une réduction des muscles lisses et une production accrue d'expectorations,
  • stimule les nerfs sensoriels périphériques, ce qui provoque des éternuements,
  • dilate également les vaisseaux sanguins, ce qui provoque la congestion nasale,
  • provoque également des rougeurs, des larmoiements, des démangeaisons et des brûlures des yeux et un œdème des paupières,
  • chez les patients allergiques aux aliments conduit à une réduction des muscles lisses et une production accrue de sucs digestifs et la diarrhée, en raison de l'irritation de la membrane muqueuse de l'intestin grêle.

Intolérance à l'histamine

L'histamine peut provoquer des symptômes d'allergie bien qu'il n'y ait pas de contact avec l'allergène. La cause de cette affection peut être une concentration accrue de cette hormone dans le corps, conséquence de sa production excessive.

Cependant, la cause la plus fréquente est une déficience congénitale ou acquise de l'enzyme diaminoxydase (DAO), qui décompose l'histamine dans les aliments. S'il n'y a pas assez de DAO ou si cela ne fonctionne pas correctement, l'histamine ne se décompose pas. Son excès pénètre dans le sang à travers la muqueuse intestinale et provoque des symptômes ressemblant à des allergies:

  • maux de tête et vertiges, migraine,
  • irritation de la muqueuse nasale,
  • difficulté à respirer
  • tachycardie, hypertension artérielle,
  • troubles du système digestif, tels que ballonnements, douleurs abdominales, diarrhée,
  • éruption cutanée, démangeaisons.

Cette condition s'appelle l'intolérance à l'histamine. Dans son traitement, un régime avec restriction d'utilisation d'aliments riches en cette hormone est recommandé. Vous pouvez également utiliser des antihistaminiques.

Contenu en nourriture

L'histamine peut être trouvée dans les aliments de manière naturelle, apparaissant au cours de la fermentation et du mûrissement ou en raison d'un stockage inapproprié lorsque la nourriture se dégrade.

Histamine riche sont:

À cet égard, les personnes qui tolèrent mal l'histamine devraient les exclure de l'alimentation, ainsi que les agrumes, qui provoquent la libération d'histamine par les mastocytes.

Les aliments frais et non transformés contiennent un peu d’histamine. Sa quantité augmente considérablement lors de la transformation des aliments. On pense que plus l'aliment est conservé ou mûri longtemps, plus il contient d'histamine.

Il existe d'autres facteurs qui affectent son contenu dans les aliments. Par exemple, dans le cas du poisson, c'est son apparence, sa fraîcheur, ses conditions de transport et sa température de stockage. C'est l'histamine qui est responsable de l'odeur caractéristique du poisson gâté.

Il convient de souligner que l'histamine est un composé chimique stable qui ne se décompose pas sous l'influence d'une température élevée pendant les processus de friture ou de cuisson.

Aliments avec le plus haut contenu d'histamine

  • poisson frais - 0
  • poisson gâté - jusqu'à 1300
  • conserves de poisson (anchois, thon, sardines) - 0 à 35 (jusqu'à 1500)
  • hareng 0-10
  • Gouda 10 - 200 (jusqu'à 900)
  • Camembert 100-300 (600)
  • Cheddar 10 à 60 (1300)
  • Emmental 100-500 (2500)
  • Jambon Westphalien 40 -270
  • salami 10-280
  • osso collo 20-300
  • vin rouge - 60-13000
  • vin de dessert - 80-400
  • vin blanc - 3-120
  • champagne 15-670
  • bière de blé - 117-300
  • vinaigre de cidre - 20
  • Vinaigre de table - 500
  • vinaigre de vin rouge - 4000
  • tomates (ketchup)
  • épinards - 30-60
  • aubergine - 26
  • avocat - 23

Si, après avoir bu de l'alcool, en plus des maux de tête et de l'estomac, votre visage et votre poitrine rougissent au bout de quelques heures ou qu'une éruption cutanée se déclare immédiatement, il peut s'agir d'une intolérance à l'histamine. Ce n'est pas la même chose que l'allergie à l'alcool.

Combien d'histamine provoque l'intolérance et l'intoxication?

La consommation d'histamine par les aliments à raison de 5 à 10 mg peut provoquer une réaction pseudo-allergique chez les personnes sensibles. À leur tour, les premiers symptômes d'intoxication apparaissent avec une dose d'histamine dans les aliments supérieure à 50 mg / kg du produit:

Un excès de 200 mg d’histamine par kg de produit provoque une augmentation des symptômes et se manifeste de manière aiguë avec insuffisance respiratoire et baisse de la pression artérielle.

Il est bon de savoir que la teneur en histamine de poisson et de produits à base de poisson supérieure à 1 000 mg / kg entraîne un empoisonnement combotoxique (intoxication à l'histamine), se traduisant par une insuffisance respiratoire, pouvant même entraîner la mort des personnes allergiques.

La consommation d’huile de poisson (maquereau, hareng, thon et sardines) et de fromages affinés est à l’origine de l’intoxication alimentaire due à la présence d’histamine dans les aliments.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

La testostérone est une hormone sexuelle produite par les glandes surrénales. Il est responsable de l'endurance physique et de l'activité sexuelle des représentants du sexe fort.

À la mention des hormones qui affectent la capacité de concevoir d'une femme, la majorité des patientes se souvient de la progestérone, de la prolactine et de l'estradiol connus.

L'iode est un oligo-élément important pour assurer l'activité vitale du corps humain, nécessaire au fonctionnement normal de la glande thyroïde. Si sa quantité diminue ou augmente, son fonctionnement change alors - la production d'hormones thyroïdiennes est perturbée.