Principal / Enquête

Hormone aldostérone - action et normes

Aldostérone - la principale hormone synthétisée par le cortex surrénalien (dans la couche glomérulaire).

Le corps le transforme en cholestérol, après quoi il est métabolisé dans les reins et le foie.

Sa fonction principale est d’augmenter la réabsorption du sodium et du chlore dans les canaux rénaux.

En raison de ce fluide qui s'accumule dans les reins, est retenu dans le corps et ne pénètre pas dans les voies urinaires. Ainsi, le corps régule la concentration d'électrolytes dans le sang et l'équilibre global des sels. Parallèlement à cela, le taux de potassium augmente légèrement. Quelle est la concentration normale d'aldostérone dans le corps? Qu'est-ce qui menace d'élever et d'abaisser le niveau?

Comment fonctionne une hormone?

Les scientifiques croient (mais pas encore prétendu) que la production d'aldostérone est régulée par les ions K + positifs du sang. Ceci explique sa rétroaction avec le sodium et le chlore (qui sont également transformés par la suite en ions).

Comment fonctionne cette hormone?

Sa fonction directe est l'effet sur la perméabilité des membranes des cellules du tissu rénal (parenchyme) directement pour les acides aminés.

Indirectement, l'aldostérone favorise également le transfert de fluide et de sodium des vaisseaux sanguins (c'est-à-dire du sang) vers les tissus.

À propos, cette hormone est le seul minéralocorticoïde qui, en principe, pénètre dans le sang. Et il est à noter qu'il est absorbé par d'autres organes que les reins, mais la plupart d'entre eux restent dans ces organes et que sa concentration locale affecte directement le total dans le corps.

Comment l'aldostérone régule-t-elle la concentration de sodium dans le sang? En contrôlant la durée de son séjour dans le tubule distal du néphron. Il est logique que plus le sodium est présent longtemps - la plus grande partie sous forme d'ions pénètre dans le sang. Parallèlement à cela, l’équilibre acido-basique du sang lui-même évolue vers l’alcalose.

Norme d'hormone

Selon les réglementations en vigueur publiées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le taux d'aldostérone chez l'adulte est compris entre 100 et 400 pmol / l.

Dans les établissements médicaux de la Fédération de Russie, le taux dans les analyses est indiqué en picogrammes par millilitre, alors que la concentration pour les hommes et les femmes est généralement acceptée comme étant la même.

La valeur nominale est comprise entre 13 et 272 picogrammes par millilitre de sang prélevé dans des vaisseaux directement reliés aux reins. En passant, l’indicateur final est affecté même par la position de la personne lorsqu’il s’agit de matériel à analyser (en horizontal, le niveau sera environ 2 fois plus bas, ce qui n’est pas un écart).

Mais chez les enfants, le taux d'hormone est plusieurs fois supérieur à celui des adultes. Par exemple, chez les nouveau-nés, le niveau peut atteindre 5 480 pmol / l. Et c'est la norme.

Chez les hommes

La norme de l’aldostérone chez l’homme, selon les directives de l’OMS, varie de 100 à 350 pmol / l.

Excédent permis à court terme du niveau indiqué ne dépassant pas 50 pmol / l.

Il est intéressant de noter qu’il est assez difficile d’établir la concentration exacte de l’hormone, car son niveau est affecté par trop de facteurs externes, allant du tabagisme à la prise de médicaments diurétiques ou même de produits au cours des 4 dernières semaines.

La pathologie hormonale, visible à l'œil nu - l'acromégalie - se manifeste par une croissance accrue et un physique démesuré. Qu'est-ce que c'est et comment y faire face, lisez sur notre site web.

Qu'est-ce que la puberté du syndrome hypothalamique, vous apprendrez ici.

Le kyste surrénalien peut ne pas se manifester avant des années et la pathologie est assez rare. Les symptômes et le traitement des kystes sont décrits dans cet article.

Chez les femmes

Pour les femmes, la concentration nominale d'aldostérone est légèrement supérieure à celle des hommes et va de 100 à 400 pmol / l. Les dépassements à court terme de la norme spécifiée allant jusqu'à 40 pmol / l constituent la norme.

Des fluctuations de concentration peuvent se produire dans le contexte de la libération d'angiotensine (type 2), ce qui se produit dans le contexte d'une diminution du volume sanguin circulant dans les reins. Et cela peut déjà être dû à une perturbation du travail du système cardiovasculaire ou à une augmentation à court terme de la fréquence cardiaque (par exemple, pendant un exercice ou, au contraire, pendant son absence prolongée).

Augmenter les niveaux d'hormones

Une augmentation de la concentration normale d'aldostérone dans le sang peut se produire à l'arrière-plan:

  • aldostéronisme;
  • hyperplasie surrénalienne;
  • Syndrome de Conn (tumeur de la glande surrénale, y compris bénigne);
  • hypertension (pression artérielle élevée).

Les médecins soulignent également qu'une augmentation de la concentration d'aldostérone dans le sang peut être déclenchée par un rétrécissement de la lumière de l'artère rénale lorsque le flux sanguin augmente (c'est-à-dire la force avec laquelle le sang est poussé dans les vaisseaux).

À quel point la production excessive d’aldostéronisme est-elle dangereuse? Cela provoque les maladies suivantes:

  • insuffisance cardiaque;
  • l'hypernatrémie;
  • l'hypokaliémie;
  • l'hypervolémie;
  • hypertension artérielle.

Souvent, les patients présentant une concentration excessive d'aldostérone dans le sang souffrent d'œdème des membres inférieurs.

Baisse des niveaux d'hormones

L'hypoaldostéronisme est une affection caractérisée par la synthèse d'une quantité d'aldostérone nettement inférieure à celle dont l'organisme a besoin.

Le plus souvent, cela est dû à un dysfonctionnement surrénalien, mais peut être compliqué par une diminution innée de la synthèse des enzymes responsables de la synthèse normale de l'aldostérone (signification de la rénine).

Une condition similaire se pose en raison de l'abus de médicaments minéralocorticoïdes. Ils sont souvent utilisés dans le recrutement intensif de masse musculaire, pour brûler les graisses. Cependant, l'utilisation de tels médicaments s'accompagne d'une diminution du taux d'enzymes et d'hormones du groupe des minéralocorticoïdes, produits par l'organisme lui-même.

À l'avenir, après la fin de leur réception, il y aura un déficit en aldostérone. Mais, en règle générale, le corps sans l'aide d'un tiers revient rapidement à la normale et régule indépendamment la concentration normale de l'hormone produite dans les glandes surrénales.

Mais à partir du retrait de la glande surrénale, le niveau d'aldostérone dans le corps n'est pas réduit. Ces corps sont appariés, les fonctions de l’un assumant l’autre. Il n’entraîne aucun effet négatif sur le corps, mais les médecins recommandent toujours au moins 2 fois par an lorsqu’il subit des tests pour déterminer la norme de l’aldostérone.

La ruse des maladies des glandes surrénales est que les symptômes peuvent être confondus avec d'autres pathologies. Les symptômes de la maladie surrénalienne chez les femmes se manifestent sous la forme d'une fatigue chronique, d'un manque d'appétit, mais il existe des signes plus spécifiques.

Les tumeurs des glandes surrénales sont bénignes et malignes. Symptômes, diagnostic et traitement de la maladie - le sujet du prochain article.

Analyse

  • ne changez pas la quantité de sel utilisée dans les 2 semaines précédant l'analyse;
  • 2-3 jours avant l'analyse prévue, pour abandonner l'effort physique excessif;
  • 7 à 10 jours avant l'analyse, ne prenez pas d'inhibiteurs de la rénine (consultez-les s'ils ont été prescrits par un médecin).

Dans les maladies inflammatoires infectieuses, l'analyse est impossible, car le taux d'aldostérone sera quelque peu sous-estimé. Mais le prélèvement de sang lui-même n’est effectué que dans des centres d’endocrinologie spécialisés. Dans les cliniques ordinaires, l'équipement nécessaire pour l'analyse ne l'est pas.

Aldostérone totale - une hormone responsable de la normalisation de l'équilibre salin dans le sang. Il est produit par les glandes surrénales, est activé en augmentant la concentration de rénine - une enzyme synthétisée par les reins. Le taux d'hormones chez les hommes et les femmes ne diffère que légèrement. Une augmentation ou une diminution de son niveau affecte négativement le travail de tout le système cardiovasculaire.

Hormone aldostérone: rôle biologique et niveau normal chez les hommes et les femmes

L'aldostérone est une hormone produite dans la zone glomérulaire du cortex surrénalien. Il est vital pour l'homme, car il régule l'équilibre hydrique et électrolytique du corps. À la fin de sa formation et de sa sécrétion, la mort survient, mais une quantité excessive d’aldostérone a un impact négatif sur la santé, entraînant le développement d’une hypertension artérielle sévère. La détermination du niveau d'aldostérone dans le sang nécessite une préparation spéciale, sans laquelle la valeur diagnostique de l'analyse serait considérablement réduite.

Le rôle biologique de l'aldostérone est extrêmement important. La fonction principale de l'hormone est la régulation de l'équilibre de l'eau et des électrolytes. Le mécanisme de son action consiste à influencer le néphron distal, ce qui entraîne les effets suivants:

  • augmentation de la réabsorption de sodium;
  • diminution de l'apport en potassium dans le corps à partir de l'urine primaire.

En conséquence, la concentration de sodium, de potassium et le volume de sang en circulation et de liquide interstitiel restent constants.

Avec une augmentation du niveau d'aldostérone, le sodium et les liquides dans le corps sont retenus, ce qui conduit au développement d'une hypertension artérielle sévère, une insuffisance cardiaque. La réduction du taux de potassium a des effets néfastes sur le travail du cœur (en particulier son système de conduction) et sur le système musculaire (faiblesse musculaire, convulsions).

Lorsque la quantité d'hormone dans le sang diminue, les ions sodium et le liquide sont perdus avec l'urine, tandis que la concentration en ions potassium dans le sang augmente progressivement (risque de développer une bradycardie, jusqu'à un arrêt cardiaque).

Pour les maladies associées à un déficit en aldostérone, les symptômes courants sont les suivants:

  • faiblesse générale;
  • perte de poids;
  • l'hypotension;
  • la bradycardie;
  • dépendance aux aliments salés (en raison de la perte de sodium par le corps).

Contrairement à d'autres hormones du cortex surrénalien, la sécrétion d'aldostérone est pratiquement indépendante de l'action de l'hormone adrénocorticotrope de l'hypophyse (ACTH). La régulation de sa formation dépend de l'activité du système rénine-angiotensine-aldostérone. Une augmentation de la formation de rénine se produit avec une diminution du débit sanguin vers les reins le long des artères rénales, ainsi qu'une diminution de la concentration de sodium. Plus la rénine est libérée dans le sang, plus la production d'aldostérone est élevée.

Le niveau d'hormone dans le sang d'une personne en bonne santé dépend des conditions suivantes:

  • heure de la journée (matin ou soir);
  • position du corps (horizontale ou verticale);
  • réduire ou augmenter la consommation de sel;
  • l'âge

Une augmentation de la concentration d'aldostérone est possible avec de telles pathologies:

  • hyperaldostéronisme primaire (PGA) résultant d'un aldostérome surrénalien (syndrome de Cohn).
  • hyperplasie bilatérale du cortex surrénalien.

Dans ce cas, la production d'aldostérone est totalement autonome, c'est-à-dire qu'elle est sécrétée quelle que soit l'activité des mécanismes de régulation.

L'hyperaldostéronisme secondaire (VHA), conséquence d'une diminution du volume sanguin circulant (perte de liquide ou espace intercellulaire) ou d'une perte d'ions sodium et de l'activation du système rénine-angiotensine-aldostérone (SRA), est également identifié. Son développement est possible dans les conditions suivantes:

  • utilisation à long terme de laxatifs et de diurétiques;
  • insuffisance cardiaque;
  • cirrhose du foie (réduction du métabolisme de l'aldostérone);
  • syndrome néphrotique;
  • hypovolémie causée par un saignement;
  • manque de protéines ("faim", œdème oncotique);
  • prendre des médicaments qui affectent le SRAA (inhibiteurs de l'ECA, sartans, etc.).

Pour le diagnostic différentiel de l'hyperaldostéronisme primaire et secondaire, le rapport aldostérone-rénine est déterminé par la formule. Avec la PHA, la formation de rénine est inhibée et le rapport augmente. Avec le VHA, il diminue ou ne change pas.

Réduire le niveau d'aldostérone est possible dans les cas suivants:

  • hypocorticisme primaire (maladie d'Addison);
  • consommation excessive de sel;
  • la forme perdante de sel de la dysfonction congénitale du cortex surrénalien;
  • carence en rénine;
  • Syndrome de Turner (absence du deuxième chromosome sexuel X dans le phénotype féminin).

Le test sanguin pour l'aldostérone est indiqué pour:

  • hypotension orthostatique;
  • hypertension insensible au traitement antihypertenseur standard;
  • détection de lésions massives dans les glandes surrénales lors d'une échographie, d'un scanner ou d'une IRM;
  • maladie suspectée d'addison.

La détermination du niveau d'aldostérone est effectuée strictement le matin (8h à 10h). Quelques jours avant l’étude, on prescrit au patient un régime alimentaire contenant 5 à 6 g de sel, car, avec son utilisation excessive, les résultats de l’analyse sont faussés.

Les valeurs réglementaires de l'aldostérone dans le sang sont présentées dans le tableau. Ils diffèrent en fonction de la position du corps lors du prélèvement sanguin:

Causes et effets du taux d'aldostérone dans le corps

L'aldostérone est une hormone stéroïde (minéralocorticoïde) du cortex surrénalien. Il est produit à partir du cholestérol par les cellules glomérulaires. Sa fonction est d'augmenter la teneur en sodium dans les reins, l'excrétion des ions de potassium en excès et des chlorures à travers les tubules rénaux, Na⁺ avec masses fécales, la distribution des électrolytes dans le corps. Il peut être synthétisé plus ou moins selon les besoins de l'organisme.

L'hormone n'a pas de protéines de transport spécifiques, mais est capable de créer des composés complexes avec l'albumine. Avec le flux sanguin, l'aldostérone pénètre dans le foie où elle se transforme en tétrahydroaldostérone-3-glucuronide et est excrétée de l'organisme avec l'urine.

Propriétés aldostérone

Le processus normal de sécrétion d'hormones dépend du niveau de potassium, de sodium et de magnésium dans le corps. La libération d'aldostérone est contrôlée par l'angiotensine II et le système de régulation de la pression artérielle, rénine-angiotensine.

Une diminution du volume total de liquide dans le corps se produit lors de vomissements prolongés, de diarrhée ou de saignements. En conséquence, la rénine, l’angiotensine II, qui stimule la synthèse de l’hormone, est produite de manière intensive. Les effets de l’aldostérone sont de normaliser le métabolisme des sels d’eau, d’augmenter le volume du sang circulant, d’augmenter la pression artérielle, d’augmenter la sensation de soif. Les liquides bu dans une plus grande mesure que d'habitude sont retenus dans le corps. Après normalisation de l'équilibre hydrique, l'effet de l'aldostérone ralentit.

Indications pour l'analyse

Analyse en laboratoire de l'aldostérone prescrite dans les cas suivants:

  • suspicion d'insuffisance surrénale;
  • hyperaldostéronisme primaire;
  • en cas d'échec du traitement de l'hypertension;
  • faibles niveaux de potassium dans le sang;
  • hypotension orthostatique.

En cas de suspicion d'insuffisance surrénalienne, le patient se plaint de faiblesse musculaire, de fatigue, de perte de poids rapide, d'altération du tube digestif et d'hyperpigmentation de la peau.

L’hypotension orthostatique se manifeste par des étourdissements lors d’une forte augmentation de la position horizontale ou assise en raison d’une diminution de la pression artérielle.

Règles de préparation pour la recherche en laboratoire

L’endocrinologue, le thérapeute, le néphrologue ou l’oncologue assignera l’analyse. Le prélèvement sanguin est effectué à jeun, il est uniquement autorisé à boire de l'eau le matin. Le pic de concentration en aldostérone se produit le matin, pendant la phase lutéale du cycle ovulatoire, pendant la grossesse, et la valeur minimale à minuit.

12 heures avant le test, il est nécessaire de limiter l'activité physique, d'éliminer l'alcool, si possible, d'arrêter de fumer. Le dîner devrait être composé d'aliments légers.

14 à 30 jours avant la visite au laboratoire, il est nécessaire de contrôler l’apport en glucides. Il est recommandé d'arrêter de prendre des médicaments qui affectent la sécrétion de l'hormone aldostérone. La possibilité d'un retrait du médicament doit être discutée avec votre médecin. Chez la femme en âge de procréer, l’étude est réalisée au 3ème jour du cycle menstruel.

Le sang est prélevé dans une veine debout ou assis. Les niveaux d'aldostérone peuvent augmenter:

  • nourriture trop salée;
  • médicaments diurétiques;
  • les laxatifs;
  • prendre des contraceptifs oraux;
  • le potassium;
  • médicaments hormonaux;
  • exercice excessif;
  • stress

Le bloqueur d'aldostérone peut réduire les récepteurs AT, les inhibiteurs de la rénine, l'utilisation à long terme de l'héparine, les β-bloquants, les mimétiques α2 et les corticostéroïdes. L'extrait de racine de réglisse contribue également à réduire la concentration d'hormones. À l'exacerbation des maladies inflammatoires chroniques il n'est pas recommandé de faire une analyse, car les résultats ne seront pas fiables.

Comment déchiffrer l'analyse

Norme d'aldostérone:

Les performances des différents laboratoires peuvent différer légèrement. Les valeurs limites sont généralement indiquées sur l'en-tête.

Causes de l'amélioration de l'aldostérone

Une hyperaldostéronisme se développe si l’aldostérone est élevée. La pathologie est primaire et secondaire. L’aldostéronisme primaire ou syndrome de Conn est dû à un adénome du cortex surrénalien, qui provoque la production d’une hormone en excès, ou à une hypertrophie cellulaire diffuse. Il en résulte une violation du métabolisme des sels d’eau.

Lors du diagnostic, il est important d’évaluer le rapport aldostérone-rénine. L’aldostéronisme primaire est caractérisé par un taux élevé d’hormone minéralocorticoïde et une faible activité de l’enzyme protéolytique rénine.

Les principaux symptômes de la maladie:

  • faiblesse musculaire;
  • hypotension artérielle;
  • gonflement;
  • l'arythmie;
  • alcalose métabolique;
  • des convulsions;
  • paresthésie.

Un hyperaldostéronisme secondaire, qui se développe dans le contexte d'une insuffisance cardiaque congestive, d'une cirrhose du foie, d'une toxicose chez la femme enceinte, d'une sténose de l'artère rénale et d'un régime alimentaire pauvre en sodium, est beaucoup plus souvent diagnostiqué. Production hormonale non spécifique, libération accrue de la protéine rénine et de l’angiotensine. Il stimule le cortex surrénalien à sécréter de l'aldostérone.

L’aldostéronisme secondaire est généralement accompagné d’un œdème. Le fonctionnement de l'hormone est affecté par une diminution du volume de liquide intravasculaire et une circulation sanguine lente dans les reins. Ce symptôme se manifeste par une cirrhose du foie et un syndrome néphrotique. Le rapport aldostérone-rénine est caractérisé par une augmentation du niveau de l'hormone, de l'enzyme protéolytique et de l'angiotensine.

Maladies dans lesquelles il y a hyperdostéronisme:

  • Primaire - aldostome, hyperplasie du cortex surrénalien.
  • Hypertension artérielle secondaire - insuffisance cardiaque, syndrome néphrotique, transsudats, hémangiopéricytome du rein, hypovolémie, période postopératoire, hypertension maligne, cirrhose du foie avec ascite, syndrome de Barter.

L'augmentation de l'aldostérone peut se produire après la prise de médicaments contenant des œstrogènes. Avec le pseudohyperaldostéronisme, le taux d'hormones et de rénine dans le sang augmente considérablement avec une faible concentration de sodium.

Causes de la réduction de l'aldostérone

Avec l'hypoaldostéronisme, la teneur en sodium et en potassium dans le sang diminue, l'excrétion de potassium dans l'urine est ralentie, l'excrétion de Na⁺ augmente. Une acidose métabolique, une hypotension, une hyperkaliémie, une déshydratation du corps se développent.

Cette condition peut causer:

  • insuffisance surrénale chronique;
  • néphropathie dans le diabète sucré;
  • intoxication aiguë à l'alcool;
  • hyperplasie congénitale des surrénales;
  • Syndrome de Turner;
  • désoxycorticostérone excessivement synthétisée, corticostérone.

Le rapport aldostérone-rénine est caractérisé par une diminution du niveau de l'hormone et une augmentation de la concentration en rénine. Pour évaluer les réserves d'hormone minéralocorticoïde dans le cortex surrénalien, effectuez un test de stimulation de l'ACTH. Si le déficit est prononcé, le résultat sera négatif et si l'aldostérone est synthétisée, la réponse est positive.

Une étude de l'aldostérone est réalisée pour identifier les tumeurs malignes, la perturbation de l'équilibre eau-sel, le travail des reins, afin d'établir les causes des fluctuations de la pression artérielle. Le médecin traitant prescrit un dosage immunologique pour établir le diagnostic correct et effectuer le traitement nécessaire.

Tout sur les glandes
et système hormonal

Les glandes surrénales sont des glandes très importantes du système endocrinien. Leur substance corticale sécrète un certain nombre d'hormones, appelées corticoïdes ou corticostéroïdes. Tous sont divisés en 2 groupes: les glucocorticoïdes, régulant le métabolisme des glucides et des protéines, et les minéralocorticoïdes, régulant le métabolisme des sels d'eau. Dans le deuxième groupe, l'hormone aldostérone est la plus active. Son nom vient du groupe aldéhyde qui fait partie de sa molécule.

C'est la formule chimique de l'aldostérone

Qu'est-ce que l'aldostérone et quel est son rôle?

Quel est l'organisme responsable de l'hormone aldostérone et quelles sont ses fonctions? Il fait partie du système dit de rénine-angiotensine-aldostérone, où sa production est influencée par les hormones régulant le tonus vasculaire (rénine, angiotensine), la concentration en ions sodium et potassium dans le plasma sanguin. Tout ce système est contrôlé par la principale glande endocrine - la glande pituitaire, à savoir son hormone adrénocorticotrope (ACTH).

Placez l'aldostérone dans le système rénine-angiotensine-aldostérone

La fonction directe de l'aldostérone dans ce système consiste en la régulation des électrolytes: augmentation de la réabsorption dans les reins (retour dans le sang) des ions sodium et chlore et de l'excrétion (excrétion dans l'urine) des ions potassium. Ce sont des processus biochimiques complexes au niveau des acides nucléiques (ADN, ARN) et avec la participation des enzymes protéiques et de l’acide adénosine triphosphorique (ATP).

Action de l'aldostérone dans le corps

Quel est le taux d'aldostérone?

Les niveaux d'aldostérone dans le plasma sanguin sont présentés dans le tableau:

Niveau minimum en pmol / l

Niveau maximum en pmol / l

à partir de 6 mois
jusqu'à 3 ans

La norme de l'aldostérone chez les femmes est légèrement supérieure à celle du sexe fort. Chez les jeunes enfants, il est beaucoup plus élevé que chez les adultes. Cela est dû au besoin accru de minéraux dans le corps de l’enfant en raison de la croissance et du développement accrus du tissu osseux.

C'est important! Si le taux d'aldostérone chez les enfants est inférieur à 1090 pmol / l, il s'agit d'un signe indiquant une maladie rénale. L'enfant doit être examiné.

Pourquoi l'aldostérone augmente-t-elle?

L'hyperaldostéronisme se développe lorsque l'aldostérone est élevée. Cela se produit dans les cas suivants:

  1. Avec le développement d'une tumeur du cortex surrénal avec augmentation de la production d'hormones (syndrome de Conn).
  2. Avec l'hypertension, l'insuffisance cardiaque, la rétention d'eau dans le corps.
  3. En cas d’hypertension rénale (rétrécissement des artères rénales, insuffisance fonctionnelle, sclérose rénale, tumeur du rein).
  4. En cas d’insuffisance hépatique (cirrhose biliaire et alcoolique, formes graves d’hépatite), lorsque la destruction de l’hormone par les cellules hépatiques est perturbée.
  5. Chez les femmes dans la phase lutéale du cycle menstruel (12 à 16 jours après le début des règles, lorsque l'ovule mûrit et que commence la période d'ovulation).
  6. À la suite de l'utilisation à long terme de médicaments qui améliorent la production de l'hormone (œstrogène, angiotensine, diurétique et laxatifs).

C'est important! Le manque de contrôle de la pression artérielle chez les patients hypertendus entraîne une augmentation de l'aldostérone, une dégradation de l'équilibre hydrique et électrolytique et le développement de complications.

Le mécanisme d'augmentation de l'aldostérone en pathologie rénale

Quelle est l'augmentation de l'aldostérone?

Une augmentation du niveau d'aldostérone conduit à une rétention de sodium et d'eau dans le corps, ainsi qu'à un ratio de changements aldostérone-potassium. Le plus d'aldostérone, le moins de potassium dans le corps. Cela affecte le travail du corps, tout d'abord, du système cardiovasculaire et des reins.

Les symptômes de l’aldostérone élevée sont les suivants:

  • soif accrue et excrétion accrue de l'urine;
  • mal de tête;
  • malaise général grave;
  • faiblesse musculaire;
  • palpitations cardiaques, insuffisance cardiaque;
  • l'apparition d'œdème sur le visage, les jambes.

Faiblesse générale, maux de tête - premiers symptômes de l'hyperaldostéronisme

Dans les cas graves, des crises convulsives, des crises d'asthme, une insuffisance cardiaque due à un manque de potassium et une faiblesse du myocarde, allant jusqu'à un arrêt cardiaque, peuvent se développer.

Le mécanisme de développement de complications cardiaques avec aldostérone élevée

C'est important! En cas de maux de tête et de malaises fréquents, vous devriez consulter votre médecin le plus tôt possible pour procéder à un examen, afin d'éviter le développement de complications.

Quand et comment déterminer le contenu de l'hormone aldostérone?

Un test à l'aldostérone est prescrit dans les cas suivants:

  1. Avec une augmentation de la pression artérielle.
  2. Avec vertiges, évanouissements.
  3. Personnes souffrant de faiblesse musculaire, de fatigue.
  4. Avec tachycardie, des interruptions dans le coeur, identifiant des arythmies.
  5. Lorsque détectés dans les analyses de sang biochimiques, le potassium diminue et le sodium augmente.

Pour réussir une analyse sanguine des hormones, en particulier de l'aldostérone, une préparation préliminaire spéciale est nécessaire. Elle comprend les éléments suivants:

  • 2 semaines avant l'enquête, il convient d'abandonner tout type de régime et d'éviter une consommation excessive de sel et de ses produits;
  • 2 semaines pour arrêter de prendre des médicaments hormonaux, diurétiques, laxatifs et antihypertenseurs;
  • une semaine avant l'analyse, arrêtez de prendre des médicaments inhibiteurs de la rénine qui sont utilisés pour traiter l'hypertension (rasilez, aliskiren et autres);
  • pas moins de 3 jours pour éliminer les efforts physiques lourds, les situations stressantes, la consommation d'alcool.

La concentration de l'hormone est déterminée non seulement dans le sérum, mais également dans les urines. L'aldostérone dans l'urine est déterminée à partir de la quantité quotidienne. Pour ce faire, il est collecté dans les 24 heures dans un récipient spécial. Pendant cette période, il est nécessaire d'arrêter de prendre des médicaments, si cela ne s'avère pas urgent. Il est également nécessaire d’éliminer les efforts physiques et les situations stressantes.

La détermination du rapport aldostérone-rénine (APC) est très importante. Avec une augmentation de l'aldostérone, cette proportion est violée. La valeur numérique de l'aldostérone en ng / l est divisée par la valeur numérique de la rénine en µg / l * h. Le rapport standard aldostérone-rénine est compris entre 3,8 et 7,7. Cette analyse nécessite également une formation spéciale.

L'analyse sur ARS est la plus sensible pour le diagnostic d'hyperaldostéronisme

C'est important! Vous devez savoir que les résultats de l'analyse de sang pour l'aldostérone seront différents dans les positions horizontale et verticale du corps. Ceci est pris en compte lors du décodage.

Qu'est-ce qui réduit les niveaux élevés d'aldostérone?

L'hyperaldostéronisme est un syndrome dangereux qui nécessite un traitement. Comment réduire l'aldostérone à des niveaux normaux? À cette fin, des préparations spéciales d'antagonistes de l'aldostérone sont prescrites. Leur action est de bloquer les récepteurs de cette hormone et de réduire son activité. En conséquence, l'excès de sodium et d'eau est éliminé, la pression artérielle diminue, l'excrétion de potassium ralentit et son contenu dans le sang augmente.

Les principaux antagonistes de l'aldostérone sont le veroshpiron (spironolactone), le caenreonate de potassium, l'aldactone et l'éplérénone. Ils ne sont nommés que par un médecin, en tenant compte des contre-indications et des éventuels effets secondaires.

Drogues réductrices d'aldostérone

Si la cause de l'augmentation de l'aldostérone est une tumeur produisant des hormones, le traitement n'est que chirurgical. Les diurétiques populaires ne sont qu’une méthode de traitement supplémentaire; leur utilisation doit être convenue avec le médecin.

Une augmentation du niveau d'aldostérone entraîne de graves désordres dans le corps qui nécessitent un traitement professionnel sous le contrôle d'analyses de laboratoire.

Hormone aldostérone: fonctions, excès et carence dans le corps

Aldostérone (aldostérone, de Lat. Al (cohol) de (Hydrogénatum) - alcool privé d’eau + stéréos - solide) - hormone minéralocorticoïde, produite dans la zone glomérulaire du cortex surrénalien, qui régule le métabolisme minéral du corps (améliore la réabsorption des ions de sodium dans les reins et excrétion des ions potassium du corps).

La synthèse de l'hormone aldostérone est régulée par le mécanisme du système rénine-angiotensine, qui est un système d'hormones et d'enzymes qui contrôlent la pression artérielle et maintiennent l'équilibre eau-électrolytes dans le corps. Le système rénine-angiotensine est activé en réduisant le débit sanguin rénal et en réduisant le débit de sodium dans les tubules rénaux. Sous l'action de la rénine (l'enzyme du système rénine-angiotensine) se forme l'angiotensine, une hormone octapeptidique, capable de resserrer les vaisseaux sanguins. En provoquant une hypertension rénale, l'angiotensine II stimule la libération d'aldostérone par le cortex surrénalien.

La sécrétion normale d'aldostérone dépend de la concentration plasmatique de potassium, de sodium et de magnésium, de l'activité du système rénine-angiotensine, de l'état du flux sanguin rénal et du contenu en angiotensine et en ACTH du corps.

Fonctions de l'aldostérone dans le corps

En raison de l'action de l'aldostérone sur les tubules distaux des reins, la réabsorption tubulaire des ions sodium augmente, le sodium et les liquides extracellulaires augmentent dans l'organisme, la sécrétion rénale d'ions potassium et d'hydrogène augmente et la sensibilité des muscles lisses vasculaires aux agents vasoconstricteurs augmente.

Les principales fonctions de l'aldostérone:

  • préservation de l'équilibre électrolytique;
  • régulation de la pression artérielle;
  • régulation du transport ionique dans la sueur, les glandes salivaires et les intestins;
  • maintenir le volume de fluide extracellulaire dans le corps.

La sécrétion normale d'aldostérone dépend de nombreux facteurs: concentration de potassium, de sodium et de magnésium dans le plasma, activité du système rénine-angiotensine, état du flux sanguin rénal et contenu dans le corps de l'angiotensine et de l'ACTH (hormone qui augmente la sensibilité du cortex surrénal aux substances qui activent la production d'aldostérone).

Avec l'âge, le niveau de l'hormone diminue.

Norme plasmatique d'aldostérone:

  • nouveau-nés (0 à 6 jours): 50 à 1020 pg / ml;
  • 1 à 3 semaines: 60 à 1790 pg / ml;
  • enfants jusqu’à l’année: 70–990 pg / ml;
  • enfants de 1 à 3 ans: 70 à 930 pg / ml;
  • enfants de moins de 11 ans: 40 à 440 pg / ml;
  • enfants de moins de 15 ans: 40 à 310 pg / ml;
  • adultes (en position horizontale du corps): 17,6–230,2 pg / ml;
  • adultes (debout): 25,2–392 pg / ml.

Chez les femmes, la concentration normale d'aldostérone peut être légèrement supérieure à celle des hommes.

Excès d'aldostérone dans le corps

En cas d'augmentation du taux d'aldostérone, il y a augmentation de l'excrétion de potassium dans l'urine et stimulation simultanée du potassium provenant du liquide extracellulaire dans les tissus corporels, ce qui entraîne une diminution de la concentration de cet oligo-élément dans le plasma sanguin - hypokaliémie. L'excès d'aldostérone réduit également l'excrétion de sodium par les reins, entraînant une rétention de sodium dans l'organisme, augmente le volume de liquide extracellulaire et la pression artérielle.

Un traitement médicamenteux à long terme avec des antagonistes de l'aldostérone contribue à la normalisation de la pression artérielle et à l'élimination de l'hypokaliémie.

L'hyperaldostéronisme (ou hyperaldostéronisme) est un syndrome clinique causé par une sécrétion accrue de l'hormone. Il existe un hyperaldostéronisme primaire et secondaire.

L’aldostéronisme primaire (syndrome de Cohn) est causé par une production accrue d’aldostérone par l’adénome de la zone glomérulaire du cortex surrénal, associée à une hypokaliémie et à une hypertension artérielle. Lorsque l’aldostéronisme primaire développe des troubles électrolytiques: diminue la concentration de potassium dans le sérum sanguin, augmente l’excrétion de l’aldostérone dans les urines. Le syndrome de Kona se développe souvent chez les femmes.

L'hyperaldostéronisme secondaire est associé à une hyperproduction de l'hormone par les glandes surrénales en raison de stimuli excessifs régulant sa sécrétion (augmentation de la sécrétion de rénine, d'adrénoglomérotropine, d'ACTH). L'hyperaldostéronisme secondaire est une complication de certaines maladies des reins, du foie et du cœur.

  • hypertension avec augmentation prédominante de la pression diastolique;
  • léthargie, fatigue générale;
  • maux de tête fréquents;
  • polydipsie (soif, augmentation de l'apport hydrique);
  • vision floue;
  • arythmie, cardialgie;
  • polyurie (augmentation de la miction), nycturie (prédominance de la production d'urine nocturne pendant la journée);
  • faiblesse musculaire;
  • engourdissement des membres;
  • convulsions, paresthésies;
  • œdème périphérique (avec hyperaldostéronisme secondaire).
Voir aussi:

Taux d'aldostérone réduit

En cas de carence en aldostérone dans les reins, la concentration de sodium diminue, l’excrétion de potassium ralentit, le mécanisme de transport ionique à travers les tissus est perturbé. En conséquence, l’alimentation en sang du cerveau et des tissus périphériques est perturbée, le tonus des muscles musculaires lisses est réduit et le centre vasomoteur est inhibé.

L'hypoaldostéronisme nécessite un traitement à vie, des médicaments et un apport limité en potassium permet de compenser la maladie.

L'hypoaldostéronisme est un complexe de modifications du corps provoquées par une diminution de la sécrétion d'aldostérone. Allouer hypoaldostéronisme primaire et secondaire.

L’hypoaldostéronisme primaire est le plus souvent congénital, ses premières manifestations étant observées chez le nourrisson. Il est basé sur une violation héréditaire de la biosynthèse de l'aldostérone, dans laquelle la perte de sodium et l'hypotension artérielle augmentent la production de rénine.

La maladie se manifeste par des troubles électrolytiques, une déshydratation et des vomissements. La principale forme d'hypoaldostéronisme tend à une rémission spontanée avec l'âge.

L’hypoaldostéronisme secondaire, qui se manifeste à l’adolescence ou à l’âge adulte, repose sur un défaut de la biosynthèse de l’aldostérone associé à une production insuffisante de rénine par les reins ou à une activité réduite. Cette forme d'hypoaldostéronisme accompagne souvent le diabète sucré ou la néphrite chronique. L'utilisation à long terme d'héparine, de cyclosporine, d'indométacine, d'inhibiteurs des récepteurs de l'angiotensine et d'inhibiteurs de l'ECA peut également contribuer au développement de la maladie.

Symptômes de l'hypoaldostéronisme secondaire:

  • la faiblesse;
  • fièvre intermittente;
  • hypotension orthostatique;
  • l'arythmie cardiaque;
  • la bradycardie;
  • évanouissement;
  • diminution de la puissance.

Parfois, l'hypoaldostéronisme est asymptomatique, auquel cas il s'agit généralement d'un diagnostic accidentel lors de l'examen, pour une autre raison.

Il existe également des hypoaldostéronismes congénitaux isolés (isolement primaire) et acquis.

Détermination de l'aldostérone dans le sang

Pour les analyses de sang relatives à l'aldostérone, le sang veineux est collecté au moyen d'un système à vide avec activateur de la coagulation ou sans anticoagulant. La ponction veineuse est pratiquée le matin, dans la position du patient allongé, avant de se lever du lit.

Chez les femmes, la concentration normale d'aldostérone peut être légèrement supérieure à celle des hommes.

Pour déterminer l'effet de l'activité motrice sur le niveau d'aldostérone, l'analyse est effectuée à nouveau après que le patient ait passé quatre heures en position debout.

Pour l’étude initiale, il est recommandé de déterminer le rapport aldostérone-rénine. Des tests de charge (test avec une charge d'hypiaziazide ou de spironolactone, test de marche) sont effectués afin de différencier les formes individuelles d'hyperaldostéronisme. Pour identifier les troubles héréditaires, le typage génomique est effectué par la méthode de la réaction en chaîne de la polymérase.

Avant l’étude, il est recommandé au patient de suivre un régime alimentaire faible en glucides et pauvre en sel, en évitant les efforts physiques et les situations stressantes. 20 à 30 jours avant l'étude, ils cessent de prendre des médicaments qui affectent le métabolisme de l'eau et des électrolytes (diurétiques, œstrogènes, inhibiteurs de l'ECA, bloqueurs, inhibiteurs des canaux calciques).

8 heures avant le sang ne peut pas manger et fumer. Le matin avant l'analyse, toutes les boissons sont exclues, à l'exception de l'eau.

Lors du déchiffrement, l'analyse prend en compte l'âge du patient, la présence de troubles endocriniens, de maladies chroniques et aiguës dans les antécédents et la prise de médicaments avant de prendre du sang.

Comment normaliser les niveaux d'aldostérone

Dans le traitement de l'hypoaldostéronisme, une administration accrue de chlorure de sodium et de liquides est appliquée, ainsi que l'administration d'un médicament minéralocorticoïde. L'hypoaldostéronisme nécessite un traitement à vie, des médicaments et un apport limité en potassium permet de compenser la maladie.

Un traitement médicamenteux à long terme avec des antagonistes de l'aldostérone: diurétiques permettant d'économiser le potassium, inhibiteurs des canaux calciques, inhibiteurs de l'ECA, diurétiques thiazidiques, contribue à la normalisation de la pression artérielle et à l'élimination de l'hypokaliémie. Ces médicaments bloquent les récepteurs de l’aldostérone et ont des effets antihypertenseurs, diurétiques et épargneurs de potassium.

L'excès d'aldostérone réduit l'excrétion de sodium par les reins, entraînant une rétention de sodium dans l'organisme, augmente le volume de liquide extracellulaire et la pression artérielle.

Dans la détection du syndrome de Kona ou du cancer de la surrénale, un traitement chirurgical est indiqué, qui consiste à retirer la glande surrénale touchée (adrénalectomie). Avant la chirurgie, la correction de l'hypokaliémie à la spironolactone est obligatoire.

Qu'est-ce qui conduit à une augmentation de l'aldostérone?

L'aldostérone est la principale hormone minéralocorticoïde produite dans le cortex surrénalien. Normalement, sa production dépend de la teneur en éléments minéraux du corps: sodium, magnésium et potassium. La libération d'aldostérone est responsable du système rénine-angiozentinovaya, qui régule la pression et le volume de sang dans le corps. La production accrue d'aldostérone survient après une diminution du volume de fluide circulant dans le corps. Cela se produit généralement après des vomissements prolongés, une diarrhée prolongée ou une perte de sang abondante. La sécrétion surrénalienne de l'hormone se produit sous l'influence de l'enzyme rénine et de la protéine angiotensine II, qui active sa production.

Le travail de l'aldostérone dans le corps provoque une augmentation de la pression, une exacerbation de la sensation de soif, normalise l'équilibre eau-sel et augmente la quantité de sang. Sous son influence, tout le liquide pénétrant dans le corps plus longtemps que d'habitude reste dans le corps humain. La normalisation de l'équilibre sel / eau suspend l'action de l'hormone.

Pathogenèse de la maladie

Une augmentation de l'aldostérone est un état pathologique lorsqu'un excès de la norme établie de l'hormone se produit dans le corps de l'homme ou de la femme et qu'une maladie appelée hyperaldostéronisme commence à se former. Cette maladie est généralement divisée en primaire et secondaire.

La forme primaire est due à la production excessive d'hormone aldostérone par le cortex des glandes surrénales. Il se caractérise par le fait qu'une teneur accrue en hormone, l'aldostérone, affecte négativement les néphrons rénaux, ce qui entraîne la rétention de l'oligo-élément, de l'eau et du sodium dans le corps, ainsi que la perte de potassium. L'augmentation du volume sanguin entraîne une diminution de la production rénale de l'enzyme rénine et l'absence de potassium, un oligo-élément, provoque des modifications dystrophiques dans le rein. En plus de la pression qui en résulte, une maladie spécifique de l'hyperaldostéronisme apparaît: l'hypertrophie du myocarde.

L'hyperaldostéronisme secondaire se forme dans le contexte de diverses maladies, qui s'accompagnent d'une augmentation de la production de rénine par les reins. En d’autres termes, on observe une tendance: si la rénine est élevée, elle augmente également la synthèse de l’aldostérone.

Causes d'une augmentation de l'aldostérone

Les raisons pour lesquelles il arrive dans la pratique médicale de prendre en considération:

  1. Syndrome de Conn (ou hyperaldostéronisme primaire) qui, dans 70% des cas, provoque de l'aldostérone unilatérale formée dans le cortex surrénalien. En règle générale, cette tumeur est de nature bénigne et produit intensément de l'aldostérone, sous l'action de laquelle l'oligo-élément sodique est retenu, mais du potassium est libéré. Ainsi, l'équilibre de l'eau et du sel dans le corps est perturbé. Dans d'autres cas, la maladie est causée par une hypertrophie cellulaire, une hyperplasie surrénalienne unilatérale ou un carcinome.
  2. Hyperaldostéronisme idéopathique. Cette maladie se développe dans 30% des cas. Dans le même temps, ces organes sont affectés des deux côtés par une hyperplasie (prolifération cellulaire) de la zone glomérulaire du cortex.
  3. Hypertension artérielle et insuffisance cardiaque.
  4. Cirrhose et maladie rénale chez la femme.
  5. Les médicaments hormonaux, qui incluent les hormones œstrogènes et la protéine angiotensine.

On a observé une haute concentration d’aldostérone chez les femmes également au stade de la phase lutéale de l’ovulation et pendant l’accouchement. Cependant, après l’accouchement, les taux d’aldostérone redeviennent normaux.

L'aldénostérone avec hyperaldostéronisme secondaire peut être augmentée par: la toxicose chez la femme enceinte, l'insuffisance cardiaque prolongée, la sténose de l'artère rénale, la cirrhose du foie, le régime pauvre en sodium. Ceci initie une sécrétion non spécifique d'aldostérone, une sécrétion intensive de rénine et d'angiotensine, qui provoque la sécrétion vigoureuse d'aldostérone dans la couche corticale des glandes surrénales.

Symptômes d'augmentation de l'aldostérone

Une augmentation de l'aldostérone se manifeste par les symptômes suivants:

  • tachycardie ou arythmie;
  • mal de tête;
  • spasme sévère du larynx;
  • engourdissement prolongé des bras et des jambes;
  • fatigue générale
  • pression réduite;
  • soif accrue et débit urinaire accru;
  • gonflement;
  • faiblesse musculaire;
  • des convulsions;
  • alcalose métabolique;
  • les paresthésies;
  • perte de poids nette;
  • dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal;
  • hyperpigmentation de la peau;
  • des vertiges.

Pour établir exactement ce qui a provoqué ces symptômes, effectuez les diagnostics de spécification. Lors de la réalisation de mesures de diagnostic, il est important de déterminer avec précision l'équilibre entre la rénine et l'aldostérone dans le sang. Avec l'hyperaldostéronisme primaire, ce sera comme ceci: une augmentation du niveau de l'hormone et une diminution de l'enzyme rénine.

Diagnostic d'augmentation de l'aldostérone

Un taux élevé d'aldostérone dans le sang est déterminé à l'aide des méthodes de diagnostic suivantes:

  • test sanguin pour la présence de sodium et de potassium en elle;
  • analyse d'urine;
  • IRM
  • Scanner des organes abdominaux;
  • scintigraphie.

Le scanner est utilisé pour détecter d'éventuelles tumeurs ou d'autres troubles du système urinaire. L'analyse pour la détection de l'aldostérone est prescrite aux patients en cas de suspicion d'insuffisance surrénalienne, d'hyperaldostéronisme, avec de faibles résultats dans le traitement de l'hypertension et avec une diminution de la concentration de micro-élément de potassium dans le sang.

Comment se préparer à l'étude

La faisabilité de l'analyse est réalisée par un endocrinologue, ainsi que par un néphrologue, un médecin généraliste ou un oncologue. C’est ce que les patients devraient faire pour collecter du matériel d’analyse. Le matin du jour de l'accouchement, vous ne pouvez rien manger, vous ne pouvez boire que de l'eau propre, car c'est le matin que l'aldostérone est la plus élevée. La concentration de cette hormone atteint sa valeur la plus basse à minuit. 12 heures avant le diagnostic, vous devez réduire votre activité physique et ne pas vous exposer à un stress mental, ne pas boire d'alcool, il est conseillé d'arrêter de fumer et de dîner avec des repas légers.

2 à 4 semaines avant la visite au laboratoire doivent être surveillés de la consommation de glucides et d'aliments salés. Il est nécessaire de limiter la consommation de médicaments qui affectent la production d’aldostérone. Parmi eux se démarquent:

  • les corticostéroïdes;
  • médicaments hormonaux et diurétiques;
  • les inhibiteurs de la rénine;
  • les antidépresseurs;
  • contraceptifs oraux;
  • l'héparine;
  • les laxatifs;
  • α2 mimétiques;
  • les β-bloquants;
  • Les bloqueurs de récepteurs AT;
  • extrait de réglisse.

Mais ces actions doivent être discutées avec votre médecin. Chez les femmes en âge de procréer, l’analyse est effectuée tous les 3 à 5 jours. Mais en cas d'intensification d'inflammations de longue durée, il est impossible de prendre l'analyse, car les données finales risquent d'être peu fiables.

Norma Aldosterone

Normalement, la quantité d’aldostérone présente dans le sang d’une personne dépend de son âge. Chez les nouveau-nés, il est compris entre 300 et 1 900 pg / ml, chez les bébés de 1 à 3 mois, 20 à 1100, chez les enfants de 3 à 6 ans, entre 12 et 340 ans chez les patients adultes, entre 27 et 272 ans (debout) et entre 10 et 160 ans (assis). Les valeurs de la norme dans différents laboratoires peuvent légèrement différer, de sorte que les indicateurs maximaux sont généralement marqués sur le formulaire lui-même.

Traitement de l'hyperaldostéronisme

Dans le traitement de l'augmentation de l'aldostérone utilisée comme médicament, et la chirurgie. L'effet principal des médicaments utilisés pour traiter cette maladie est de préserver le potassium dans l'organisme. Toutefois, si, après un traitement, la pression ne se stabilise pas, un second traitement est mis en place pour le réduire. Des médicaments pour réduire la pression et des diurétiques sont prescrits.

Outre la prise de médicaments, il est recommandé aux patients de faire de l’exercice systématique et sportif et de suivre un régime alimentaire spécial avec une consommation limitée d’aliments riches en sodium. L'hyperaldostéronisme primaire est également traité chirurgicalement. En l'absence de contre-indications, une surrénalectomie par laparoscopie est réalisée. Il convient de noter que la pression élevée ne diminue pas immédiatement après l'opération, mais se normalise au bout de 4 à 7 mois.

Qu'est-ce que l'aldostérone? Qu'est-ce qui est responsable dans le corps?

Pour rester en bonne santé, il est important de respecter l’équilibre hormonal, dont l’un des éléments essentiels est l’aldostérone: ce qu’il est et comment le maintenir, inquiète toute personne soucieuse de sa santé. Cette hormone empêche non seulement le développement de l'œdème et de la déshydratation, mais remplit également d'autres fonctions importantes qui affectent la performance du système cardiovasculaire.

Fonctions de l'aldostérone dans le corps

L'aldostérone est une hormone minéralcorticoïde (régulant l'équilibre des minéraux) qui est synthétisée dans la zone glomérulaire du cortex surrénalien et qui est responsable de l'équilibre eau-sel dans le corps. Sa tâche principale est de maintenir la concentration normale de sels de sodium et de potassium afin de fournir à l'organisme une rétention de liquide dans le volume nécessaire à son fonctionnement.

Il est produit sous l'influence de la protéine d'angiotensine, dont la quantité est régulée par une autre protéine, la rénine. À la suite de ces interrelations, le système rénine-angiotensine-aldostérone (RAAS) est formé, ce qui détermine l'hémodynamique générale et maintient un volume de sang constant dans les vaisseaux, c'est-à-dire contrôle la pression artérielle.

La proportion de ces substances produites est en constante dépendance fonctionnelle l'une par rapport à l'autre: la quantité de l'une d'entre elles est inversement proportionnelle au volume de l'autre, en termes simples: moins il y a d'aldostérone dans le sang, plus il y a de rénine et vice versa. Normalement, ce mécanisme de maintien de l'équilibre dynamique, quelle que soit la situation, ne permet pas à la pression de tomber à des valeurs critiques, ce qui rend cette hormone particulièrement importante pour la préservation de la vie humaine.

Analyse hormonale

Pour déterminer de manière fiable la concentration en aldostérone, une étude en laboratoire du rapport total aldostérone-rénine dans l'organisme est réalisée, car avec une teneur accrue en une hormone, le niveau de la seconde est généralement inférieur à la norme.

Les principales indications pour l'analyse:

  • sauts brusques de la pression artérielle;
  • hypotension orthostatique (collapsus) - diminution de la pression lors du changement de la position du corps;
  • quantité insuffisante de potassium dans le sang;
  • dysfonctionnement des glandes surrénales.

Pour déterminer le niveau d'aldostérone, un dosage immunoenzymatique est effectué, pour lequel du sang veineux ou de l'urine est administré.

Les variantes d'échantillonnage du biomatériau requis pour l'étude sont déterminées par la distribution de l'aldostérone: il s'agit du seul minéralocorticoïde capable de pénétrer directement dans le sang en raison de sa faible activité de formation de liens avec l'albumine. À l'avenir, avec le sang, il pénètre dans le foie, puis sous forme de tétrahydroaldostérone-3-glucuronide, excrété par l'organisme avec l'urine.

Un médecin généraliste (thérapeute) ou un spécialiste restreint: néphrologue, endocrinologue, oncologue peut faire référence à l'étude de la concentration d'aldostérone dans le sang ou l'urine.

Préparation à la collecte de matériel pour analyse

Pour obtenir le résultat le plus fiable possible, le patient doit suivre un certain entraînement avant de livrer le biomatériau (sang ou urine):

  • pendant 14 à 28 jours - pour fixer la quantité de sel consommée au même niveau, ce qui est dans le cadre du régime alimentaire humain habituel, car si vous réduisez ou augmentez fortement l'apport en sodium, le résultat de l'analyse peut être faussé;
  • pendant 10 à 14 jours - suspendre ou (si cela n'est pas possible) utiliser des inhibiteurs de la rénine, des contraceptifs oraux, des œstrogènes, des stéroïdes, des antihypertenseurs, des diurétiques, des laxatifs et des médicaments contenant du potassium, après avoir coordonné leurs actions avec votre médecin;
  • pendant 7 à 10 jours - exclure l'irradiation corporelle par radio-isotopes et rayons X;
  • pendant 3 à 7 jours - pour éviter le stress, un stress psychologique et physique excessif;
  • De 2 à 24 heures - il est interdit de boire de l'alcool un jour avant l'étude, 12 heures - de la nourriture, 2 heures - des cigarettes.

L'analyse n'est pas effectuée dans les maladies inflammatoires et infectieuses, car dans ce cas, le fait que le rapport aldostérone-rénine soit inférieur à la norme montrera uniquement la réponse actuelle de l'organisme à la situation, et non l'état actuel des choses.

Chez les femmes, le matériel est collecté exclusivement aux jours 3 à 5 du cycle menstruel. Il convient également de noter que pendant la phase lutéale du cycle et pendant la grossesse, le niveau de l'hormone peut être augmenté, ce qui est considéré comme normal.

Les taux sanguins d'aldostérone sont mesurés dans un laboratoire médical. La collecte et le stockage de l’urine incombent complètement au patient: il doit ajouter un agent de conservation dans le récipient, collecter tout le liquide qui a précipité en moins de 24 heures, mesurer la quantité requise (environ 20-30 ml) et envoyer l’échantillon pour examen.

Vidéo

Hormone Norm chez les femmes, les hommes et les enfants

Les indicateurs réglementaires de l’aldostérone dans le sang dépendent davantage de l’âge de la personne que de son sexe. Il existe toutefois une légère différence entre les hommes et les femmes adultes:

Lors de l'analyse de l'urine, la concentration d'hormone fluctue entre 1,4 et 20 mg par 24 heures.La valeur de l'hormone varie également en fonction de la position du corps dans l'espace et de son activité physique. Par exemple, au moment de marcher, c.-à-d. lorsqu'une personne est en position verticale, l'aldostérone sera augmentée environ 2 fois par rapport à l'indice au cours de la période de repos, c'est-à-dire quand il est en position horizontale.

Déviation de l'aldostérone de la norme

La violation de la synthèse de l'aldostérone entraîne le développement d'états dangereux - hypoaldostéronisme et hyperaldostéronisme.

L'hypoaldostéronisme se produit lorsque les glandes surrénales produisent une quantité insuffisante de l'hormone minéralocorticoïde.

Symptômes de faibles niveaux d'aldostérone:

  • perte de poids incontrôlée à long terme;
  • hyperpigmentation de la peau et des muqueuses;
  • vertiges, maux de tête;
  • handicap, fatigue, dépression;
  • pression artérielle basse prolongée (hypotension);
  • augmentation du rythme cardiaque (tachycardie);
  • le désir de consommer du sel en quantité excessive.

Causes de la production insuffisante d'hormones:

  • dysfonctionnement surrénal chronique;
  • insuffisance surrénale aiguë (syndrome de Waterhouse - Frideriksen);
  • pathologie génétique des glandes surrénales;
  • la consommation de grandes quantités d'aliments antagonistes, tels que la réglisse (réglisse);
  • déficience en adrénocorticotropine (corticotropine, ACTH);
  • suppression de la synthèse d'angiotensine et de rénine;
  • prendre des médicaments incompatibles, incl. médicaments déshydratants (diurétiques, laxatifs), pilules contraceptives, diurétiques du potassium et du magnésium, antagonistes des antiémétiques.

En outre, avec une consommation élevée de médicaments minéralocorticoïdes, un effet inverse peut être observé lorsque, au lieu de l'augmentation attendue de l'aldostérone, un hypoaldostéronisme se développe dès que possible pour éliminer l'excès d'hormones.

L'hyperaldostéronisme est diagnostiqué lorsque, dans le contexte du travail actif des glandes surrénales, il se produit une augmentation de la concentration sanguine d'aldostérone au-dessus du taux autorisé.

Si l’hormone est élevée, elle agit sur les reins de telle sorte que le sodium s’y accumule et que le potassium continue d’être éliminé. Ce déséquilibre entraîne une perturbation des processus métaboliques eau-sel.

Symptômes de taux élevés d’aldostérone:

  • palpitations prolongées (palpitations);
  • douleur aiguë d'un côté de la tête (migraine);
  • faiblesse musculaire, engourdissement, crampes dans les membres;
  • soif constante;
  • besoin fréquent d'uriner, augmentation du volume de liquide excrété;
  • spasmes dans le larynx, asthme;
  • altération de la fonction érectile (chez les hommes);
  • fatigabilité rapide, invalidité, dépression;
  • augmentation constante de la pression artérielle (hypertension).

Causes de la production excessive d'hormones:

  • primaire - se développe en raison de la formation d'une tumeur bénigne dans le cortex surrénalien (syndrome de Conn);
  • secondaire - est le résultat de processus négatifs externes dans le corps (cirrhose du foie, insuffisance cardiaque, sténose, etc.).

Pour déterminer la cause exacte de la maladie, le médecin prescrit une analyse supplémentaire pour clarifier le contenu en potassium du sang.

Comment restaurer les niveaux d'hormones

L’hypoaldostéronisme est assez rare, mais si le diagnostic est confirmé, le patient recevra un traitement médicamenteux normalisant le taux d’aldostérone dans le sang. Ce type de traitement dure toute la vie.

L'hyperaldostéronisme est un phénomène beaucoup plus fréquent. Si l'aldostérone est élevée en raison du développement d'une tumeur dans les glandes surrénales, c'est-à-dire la forme primaire de la maladie est diagnostiquée, le patient est envoyé pour enlever la tumeur bénigne par la chirurgie. Après une intervention chirurgicale réussie et une rééducation complète, la synthèse naturelle de l’hormone est en principe intégralement restaurée et le patient n’a plus besoin de traitement supplémentaire à l’avenir.

Dans la forme secondaire de l'hyperaldostéronisme, la question de savoir comment réduire le taux d'hormones est résolue par des méthodes conservatrices. Initialement, le patient subit un examen complet (biochimie, analyse générale, échographie, IRM, etc.), qui montre la cause du développement de la maladie. Une thérapie supplémentaire vise à éliminer la pathologie détectée, à en atténuer l’impact négatif et à restaurer les fonctionnalités du corps.

L’écart de la concentration d’aldostérone par rapport à la norme dans toutes les directions est un signal d’alarme. Le succès du traitement dépend de la rapidité avec laquelle la personne a demandé l'aide d'un médecin. Par conséquent, si des signes du développement de la maladie sont détectés, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin pour un diagnostic plus approfondi.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

L'insuline est une hormone qui remplit plusieurs fonctions à la fois: elle sépare le glucose dans le sang et le transmet aux cellules et aux tissus du corps, les saturant ainsi de l'énergie nécessaire à un fonctionnement normal.

Habituellement, l'analyse de l'hormone anti-Muller (ou de l'AMG) est prescrite pour clarifier les données provenant d'autres études hormonales permettant de déterminer les causes de l'infertilité ou de prédire avec plus de précision le succès de la fécondation in vitro.

La recette de l'épinéphrine en latin:

Avec choc anaphylactique:

Informations générales:

Ingrédient actif: Epinephrine (Epinephrinum) (INN)
Groupe pharmacologique: Adrénergique