Principal / Kyste

Adénome surrénalien chez les femmes

Une maladie telle que l'adénome surrénalien chez la femme est un processus tumoral qui prend naissance dans le cortex surrénalien. L'adénome est une tumeur bénigne, disent les médecins. Ils utilisent ce terme pour tous les néoplasmes des glandes surrénales qui n'ont pas de caractéristiques malignes.

Ennemi mystérieux

En fait, la tumeur surrénale peut être déterminée de manière aléatoire, car les examens standard de ces glandes pour rechercher des tumeurs chez les personnes en bonne santé ne sont pas effectués. Le plus souvent, cette maladie est détectée lors d'une échographie des reins. La tumeur elle-même peut ressembler à:

Ces types caractérisent les types de tumeurs et sont liés à sa structure, sa taille. Les types de tumeurs ci-dessus sont différents du cancer de la surrénale. Quand ils le révèlent, ils parlent de sarcome, de métastases. Si un patient a un soupçon ou un adénome de l'une des glandes surrénales est détecté, il est recommandé aux médecins de se faire examiner de manière spécialisée afin d'éliminer le pire et d'obtenir une nomination compétente des endocrinologues.

Il y a des adénomes chez les femmes et les hommes. L'âge moyen des endocrinologues ayant ce type de diagnostic est compris entre 40 et 65 ans. Les enfants souffrent de cette maladie. Les médecins disent que l'adénome est plus fréquent chez les femmes. Bien que le développement de la maladie et son évolution dépendent de la structure même de la tumeur et de l'intensité de sa croissance, il est préférable d'identifier la maladie le plus rapidement possible. Par conséquent, il est nécessaire de mener périodiquement des enquêtes sur l'appareil à ultrasons, tant chez les femmes que chez les hommes.

Lorsqu'un néoplasme est dans la phase de développement la plus active, les hormones suivantes peuvent entrer en permanence dans le sang:

  • Androgènes.
  • L'œstrogène
  • Glucocorticoïdes.
  • Minéralocorticoïdes.

La maladie peut être diagnostiquée et traitée par tout endocrinologue. Dans ce cas, l'adénome de la glande surrénale droite se manifeste de la même manière que celui de gauche. Dans les glandes peuvent atteindre 3-4 adénomes en même temps, ou l'adénome sera situé dans l'une des glandes surrénales. Chaque maladie se développe de différentes manières. Cela dépend de plusieurs facteurs. Parmi eux: mode de vie, habitudes, habitudes alimentaires, respect de la journée.

Dans près de 97% des cas, l'adénome ne libère pas d'hormones. Chez 1 à 2% des patients, les médecins déclarent un cancer. L'adénome surrénalien est caractéristique de tous les 20 habitants de la planète.

Parmi les variétés d'adénomes produisant des hormones, on trouve: les corticostomes (sécrétions de cortisol), les aldostéromes (aldostérone), les androstomes (androgènes).

Sources de maladie

Qu'est-ce qui cause l'adénome surrénalien? Parmi les causes de la maladie, les médecins incluent des facteurs tels que:

  • Pathologies congénitales du système endocrinien liées au travail des glandes surrénales.
  • Dysfonctionnement des glandes à la suite d'une synthèse incorrecte dans la couche corticale.
  • Augmentation ou diminution des niveaux de production d'hormones stéroïdes.

La glande surrénale droite souffre le plus souvent. Les médecins expliquent ce fait en disant que cela peut dépendre davantage de facteurs environnementaux. Cependant, la glande surrénale gauche n'est pas sujette aux mêmes effets négatifs provenant de différentes sources.

Les scientifiques ne nomment pas les raisons exactes de l'apparition de ces néoplasmes bénins, mais il existe des opinions sur ce processus. Les principales sources, en tant que facteurs provoquant la maladie, ont été déterminées par les médecins pendant une longue période et les suivantes sont nommées:

  • Prédisposition génétique.
  • Le tabagisme
  • Maladie du diabète.
  • La présence d'un excès de poids.
  • Âge après 40 ans.
  • Le diagnostic disponible des ovaires polykystiques.
  • La présence de maladies vasculaires et cardiaques.
  • Attaques cardiaques ou AVC reportés.
  • Blessures.
  • Violations du fond hormonal.

L'adénome est capable de se développer avec un changement radical du niveau d'hormones. Une autre raison de la maladie des médecins est donc la prise précoce de contraceptifs oraux.

Comment se manifeste l'ennemi perfide?

Les symptômes de l'adénome surrénalien chez une femme et un homme dépendent de la taille du néoplasme lui-même et de la capacité de produire certaines hormones. Le premier signe - détérioration de la santé, nervosité, susceptibilité au stress. Mais dans la plupart des cas, l'adénome ne se manifeste pas. Ceci s’applique aux tumeurs dont la taille n’est pas supérieure à 3 ou 4 cm. Elles ne pressent pas les organes environnants, ne gênent pas leur existence. Pour que cela se produise, l'adénome doit avoir une taille minimale de 10 cm. Les scientifiques n'ont jamais enregistré de telles tumeurs chez des patients.

Au stade initial, une personne ne ressent souvent aucun signe ni préalable à la présence d'un adénome. Chez la femme, au fur et à mesure que la tumeur se développe, des qualités masculines apparaissent et, à mesure que la maladie progresse, les caractéristiques de la femme progressent. En conséquence, les médecins signalent des occurrences telles que les syndromes de Cushing ou de Cohn. Si l'adénome n'est pas hormonalement actif, mais qu'il est identifié lors du diagnostic, il n'est souvent accompagné d'aucun symptôme.

Le signe d'adénome chez la femme est un changement d'apparence. La maladie est réduite aux caractéristiques suivantes:

  • Prise de poids nette.
  • Augmentation de la pression artérielle.
  • Le développement de l'ostéoporose.
  • Modifier la figure dans le sens du masculin.
  • Augmentation des niveaux d'androgènes, ce qui se traduit par une croissance excessive des poils de différentes parties du corps, l'apparition de l'acné.
  • Troubles métaboliques.
  • Violation du cycle menstruel.
  • Augmenter le clitoris.
  • Timbre rugueux de la voix.

Dans un très grand nombre de cas, les symptômes apparaissent après le traitement d'un adénome de la glande surrénale chez la femme. Tout cela est dû aux mêmes sources d'affliction que celles énumérées précédemment. L'hérédité, le style de vie, joue un rôle important dans ce processus.

Si l'adénome est hormonal, la femme présentera plus de symptômes qu'autrement. Le corticoïde entraîne la formation du syndrome d'Itsenko-Cushing chez les patients caractérisés par une production accrue de l'hormone ACTH. L'obésité est un autre signe. Dans ce cas, les muscles des fesses s’atrophient. L’aldostérome conduit à l’apparition du syndrome de Kona. Elle s'accompagne d'une perte importante de potassium, de crampes musculaires et d'une augmentation de la pression artérielle.

Comment diagnostiquer

La principale méthode de détection d'un adénome est une analyse sanguine du taux d'hormones. Il est également important d’apporter un diagnostic par ultrasons. CT possible, IRM. Dans certains cas, les médecins prescrivent une ponction du cortex surrénalien. Il est important de contrôler la glycémie.

Le scanner et l'IRM sont nécessaires pour comprendre ce qu'est l'adénome, quelles sont ses principales caractéristiques. Si la taille de la tumeur n’atteint pas plus de 3 cm, ce n’est pas dangereux. Une intervention chirurgicale n'est pas nécessaire. Mais le traitement devrait être effectué. Pour savoir comment l’adénome est hormonalement actif, les médecins prescrivent des tests de laboratoire pour le cortisol. Des tests à la dexaméthasone sont également effectués. En outre, vous devez connaître le niveau: ACTH, aldostérone, chromogranine, hormone parathyroïdienne, calcitonine. Comment diagnostiquer un adénome surrénalien droit chez la femme? N'importe laquelle des méthodes ci-dessus. L'essentiel est de vérifier les glandes surrénales et d'établir les caractéristiques des personnes atteintes de néoplasmes.

Un traitement correct est important

Est-il possible de guérir l'adénome surrénalien? Le plus souvent, l'adénome est enlevé chirurgicalement et ensuite, le traitement est administré. Il est basé sur les hormones et est conçu pour restaurer toutes les fonctions nécessaires des glandes surrénales. Le retrait est possible par laparoscopie, une méthode anormale et abdominale en cas d'adénome compliqué. Après la chirurgie, vous devez ajuster le bon régime alimentaire. Pour cela, il faut comprendre à jamais que vous ne pouvez pas manger de légumes grillés, boire du thé ou du café fort, ni manger des noix. Il est préférable d'ajouter plus de légumes verts à la vaisselle. Pommes au four très utiles.

Peut-être le traitement de l'adénome surrénalien chez les femmes hormonales, si la taille de la tumeur est petite. Dans ce cas, vous devez surveiller en permanence l’état de la tumeur et comprendre si elle se développe. Si l'adénome n'est pas actif par voie hormonale, vous devez seulement l'observer. Pour cela, une fois par an, il est important de procéder à une échographie, à des examens par scanner, à des analyses de sang pour le cortisol et d'autres hormones.

Suivre les conseils de nos grand-mères

Traitement possible des remèdes populaires. En même temps, l'adénome, en tant que néoplasme, ne se résout pas, mais peut cesser de croître. Ce traitement aide dans les premiers stades de la maladie. Avec la thérapie principale, il est recommandé d'appliquer:

  • Teinture d'alcool d'un perce-neige. Vous pouvez le cuisiner vous-même. Il est nécessaire de moudre les fleurs de la plante (50 g), d'y verser 100 ml de vodka ou d'alcool pur et de les laisser reposer pendant 10 jours dans un endroit sombre. Après avoir filtré la composition et prendre 20-25 gouttes avant le dîner. Commencez avec 10 gouttes.
  • Infusion de géranium, à base d'eau, préparée sous forme de thé.
  • Teinture d'une medunitsa.
  • Champ de bouillon de prêle.

Le traitement populaire est une mesure concomitante, mais il ne devrait être utilisé que sur la recommandation du médecin traitant. En fonction de l'état de l'adénome, le médecin vous recommandera ces teintures ou d'autres. Cela minimise les symptômes.

Donc, l'adénome est une tumeur bénigne. Dans la plupart des cas, cette observation est suivie d’une simple observation à l’aide de mesures de diagnostic. Dans certaines situations, une intervention chirurgicale est nécessaire, mais de telles tumeurs sont également éliminées par des méthodes thérapeutiques.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée

Adénome surrénalien chez les femmes

L'un des mécanismes qui régulent l'activité humaine est le système endocrinien.

Elle est responsable de la production et de la libération des hormones. Il comprend: la thyroïde et le pancréas, les glandes surrénales, les cellules germinales responsables de la sécrétion (sécrétion) d'un certain type d'hormones.

Glandes surrénales - glandes endocrines impliquées dans la régulation de certains processus qui se produisent dans le corps.

Ces glandes sécrètent plusieurs types d'hormones nécessaires au fonctionnement normal du corps. Glandes surrénales - petits organes appariés enfermés dans des capsules situées sur la partie supérieure des reins.

Glande surrénale

Ces glandes ont un poids et une taille similaires, mais ont des formes différentes: pyramidal droit, croissant gauche. De petite taille, leur poids total est de 12 g. Ils commencent à apparaître dans l’embryon à la 3e semaine de grossesse et au début du 3e mois, certaines hormones sont déjà produites. Enfin formé par un enfant à 3 ans.

Chacune des glandes surrénales est constituée du cortex et de la médulla, chaque partie étant responsable de la synthèse de certaines hormones.

L'adrénaline (épinéphrine) dans le sang humain est libérée pendant le stress, à l'état calme en petites quantités. Affecte la transmission des impulsions nerveuses, du pouls et des indicateurs de pression artérielle.

  • minéralcorticoïde,
  • glucocorticodes,
  • hormones sexuelles.

La substance corticale est sous la capsule et prend 90% de la masse de la glande. Il est divisé en 3 zones: glomérulaire, poutre, maille.

La partie glomérulaire sécrète des hormones (aldostérone et corticostérone), qui sont responsables du métabolisme des minéraux, de l'élimination des excès de liquide du corps et aident à maintenir une pression normale.

Les hormones (glucocorticoïdes), régulatrices du métabolisme des protéines, des lipides et des glucides, interviennent dans la suppression des réactions inflammatoires et affectent d’autres processus de l’organisme.

La partie réticulaire de la substance corticale est responsable de la synthèse des hormones sexuelles et de la formation de caractères sexuels secondaires.

Le cortex cérébral et surrénalien est responsable des processus les plus importants du corps. Les glandes surrénales sont interconnectées avec d'autres composants du système endocrinien, dont la perturbation affecte normalement tout le corps humain.

  1. Congénitale.
  2. Pathogène.
  3. Hyperfonctionnement des glandes surrénales.
  4. Phéochromocytome.

Fonctions

  • participer aux processus métaboliques (réactions chimiques qui convertissent les aliments en énergie vitale). Le métabolisme est le processus du métabolisme et de l'énergie nécessaires à la construction de tissus et de cellules.
  • fournir une résistance au stress;
  • récupération du corps après le stress;
  • stimule la réponse aux stimuli;
  • produire les hormones nécessaires;
  • produire des substances biologiquement actives impliquées dans la transmission de l'influx nerveux (substances médiatrices). Médiateurs (du latin. Médiateur - médiateur).

La fonction principale est la protection contre le stress. Dans la lutte contre les situations stressantes, le corps est épuisé, ce qui se manifeste par une sensation de fatigue, d'anxiété et de peur.

Les substances sécrétées par les glandes surrénales aident une personne à faire face à ces symptômes et augmentent la résistance au stress. Si nécessaire, ils grossissent et commencent à produire plus d'hormones pour protéger le corps.

Adénome surrénalien

Il s'agit d'une tumeur surrénalienne pouvant entraîner une perturbation de l'ensemble du système hormonal. Une tumeur bénigne affecte l'une des glandes surrénales et est sujette à la dégénérescence maligne. Cela se produit: hormonalement actif et inactif. Parfois, lors de l'examen d'autres organes, l'adénome hormonalement inactif est trouvé au hasard et est appelé un "incidentalome".

Si la tumeur est inactive sur le plan hormonal et de petite taille (jusqu'à 5 cm), elle ne se manifeste par aucun symptôme.

Si sa taille est supérieure à 10 cm, il commence alors à se manifester, en comprimant la veine cave, ce qui provoque des maux de dos. L'adénome surrénalien hormonalement actif présente des symptômes dépendant du type d'hormones qu'il produit.

Signes de

  • gain de poids, en particulier dans l'abdomen, la poitrine, le cou;
  • le visage est arrondi, devient "en forme de lune";
  • la peau devient plus fine, des vergetures, des rayures rouges apparaissent dessus;
  • muscles des jambes, atrophie des épaules;
  • les muscles abdominaux s'affaiblissent, l'abdomen s'affaisse, des hernies apparaissent;
  • l'ostéoporose des os, entraînant des fractures soudaines;
  • léthargie manifeste, somnolence;
  • perturbé le cycle menstruel chez les femmes;
  • puissance réduite chez les hommes;
  • les cheveux poussent rapidement dans tout le corps;
  • baisse de la pression artérielle;
  • signes de diabète secondaire.

Souvent manifesté violation du cycle menstruel, jusqu'à la cessation complète. Des signes de masculinisation apparaissent: végétation du visage et du menton, croissance accrue des poils dans tout le corps, voix basse (masculine). Chez les enfants, cette maladie peut provoquer une puberté précoce.

En revanche, l'adénome surrénal chez l'homme se manifeste par l'apparition de symptômes féminins. Il existe une augmentation anormale des glandes mammaires, leur douleur, une diminution du désir sexuel (libido) et de la puissance.

L'émergence d'adénomes surrénaliens entraîne l'échec de leur travail, une perturbation des niveaux hormonaux, ce qui nuit à la santé en général. Les causes et les facteurs de cette pathologie ne sont pas établis avec précision. Les facteurs de risque suivants sont notés:

  • une augmentation des tissus du cortex surrénal (hyperplasie) dans l'obésité, l'alcoolisme, le stress;
  • l'âge (plus souvent après 50 ans);
  • prédisposition génétique;
  • tumeurs endocrines de l'hypophyse, de la thyroïde, du pancréas;
  • environnement et mode de vie.

L'apparition d'une tumeur peut déclencher plusieurs facteurs simultanément.

Lors de l'examen de la cavité abdominale avec une échographie, un scanner ou une IRM, l'adénome est parfois détecté par hasard. Cette pathologie surrénalienne chez les femmes (30 à 60 ans) est plus fréquente que l'adénome surrénalien chez l'homme.

L'adénome accidentellement découvert s'appelle insidentoma avant l'enquête. Si la bénignité de la formation est confirmée, il s'agit probablement d'un adénome.

Les adénomes inactifs, ne présentent pas de symptômes désagréables et leur traitement n'est pas nécessairement en l'absence de croissance accrue. Les avantages de retirer une tumeur à croissance lente sont douteux, la chirurgie elle-même peut faire plus de mal.

Le processus est généralement unilatéral, les adénomes des glandes surrénales droite et gauche sont rares. L'adénome de la glande surrénale gauche est plus courant. L'adénome bénin ressemble à une tumeur arrondie jaune-brun de structure homogène, enfermée dans une capsule dense.

Souvent, l'adénome des glandes surrénales se manifeste chez la femme. Ses symptômes, ainsi que le traitement, dépendent de sa taille et de son activité. Le taux de croissance d’une tumeur indique sa prédisposition à la dégénérescence en tumeur maligne. Le cancer prend du poids rapidement, atteignant parfois 10-12 cm.

L'adénome ordinaire peut augmenter de quelques millimètres par an. Dépasser la taille de 4 cm suggère que la tumeur peut devenir maligne et qu'un diagnostic morphologique est nécessaire.

Les tumeurs produisant des hormones se comportent de manière agressive et s'accompagnent de symptômes prononcés. Dans de tels cas, les patients doivent faire appel à des endocrinologues et parfois à des chirurgiens.

Le corticostéroïde est un type courant d'adénome du cortex surrénalien. Ce type de tumeur affecte les femmes jeunes, il sécrète un excès de cortisol dans le sang, ce qui donne les symptômes du syndrome de la coussingoïde:

  • dépôts visibles de graisse sur l'abdomen, le cou, le visage, qui arrondit et augmente ces parties du corps;
  • il y a un processus d'atrophie des muscles de l'abdomen et des jambes (affaissement de l'abdomen, hernie, difficulté à marcher);
  • changements cutanés amincissement, stries (vergetures), rayures violettes sur les cuisses, abdomen, épaules (syndrome d'Itsenko-Cushing);
  • violation du métabolisme des minéraux, à la suite - ostéoporose.

Peut provoquer léthargie, dépression, accompagnée de pression irrégulière, diabète. Le déséquilibre hormonal conduit à l'hirsutisme (croissance des poils caractéristique des hommes), aux troubles de la menstruation, à l'infertilité.

Aldostérome - moins fréquent, la tumeur sécrète de l’aldostérone, ce qui entraîne une rétention d’eau et de sodium dans le corps. Le volume sanguin augmente, la pression artérielle augmente, une arythmie se produit. La teneur en potassium dans le corps diminue - d'où une faiblesse musculaire, des convulsions.

Androsterome - est rare. Une tumeur synthétise des hormones sexuelles. Si ce sont des hormones du sexe opposé, les manifestations sont très perceptibles. Chez les femmes, un excès d'hormones sexuelles mâles entraîne l'apparition de caractères sexuels secondaires chez l'homme (grossièreté de la voix, croissance de la barbe, réduction des glandes mammaires, absence de règles). Chez les hommes, au contraire, respectivement.

Pour le diagnostic effectué:

  • analyse biochimique du sang (taux d'hormones, glycémie, etc.);
  • IRM, scanner, échographie;
  • Une ponction de biopsie est réalisée très rarement en raison de la localisation rétropéritonéale profonde des glandes surrénales.

Si un adénome est détecté, l'observation de l'endocrinologue devrait être régulière. L'hormonothérapie peut être utilisée pour normaliser les niveaux hormonaux.

Traitement

Le choix du traitement dépend du type d'adénome. Besoin inactif d'observer, une fois par an pour faire un scanner et une analyse de sang. Si la tumeur mesure plus de 4 cm de diamètre et sécrète activement des hormones, une intervention chirurgicale est nécessaire pour la retirer:

  • L’opération en bande avec un accès ouvert à travers l’incision est la plus traumatisante. Mais le seul possible, si un adénome est détecté et la glande surrénale gauche et droite.
  • L'élimination de la tumeur par laparoscopie est une méthode plus moderne. L'accès se fait par la paroi abdominale à travers trois petites incisions à l'aide d'une caméra miniature. Mais il comporte également un risque de lésion traumatique du péritoine.
  • Le plus rationnel et moderne - accès du côté de la taille, le patient est rapidement rétabli et la trace de l'opération est imperceptible.

Si la tumeur est maligne, une chimiothérapie peut être utilisée et, à un stade avancé, une radiothérapie.

Dans les premiers stades de la maladie, les remèdes populaires peuvent également être utilisés pour influencer la dynamique du développement de l'adénome. Cependant, ces fonds ne pourront pas arrêter sa croissance. Recommandations simples: Examinez attentivement votre santé, notez et n'ignorez pas les manifestations et symptômes inhabituels. Passez un examen médical régulier avec un médecin.

Adénome surrénalien chez les femmes

Les maladies des glandes surrénales se rencontrent à tout âge. Le plus grand nombre de cas se produisent dans la période de 30 à 60 ans. L'adénome surrénalien chez les femmes est d'environ 30% parmi la pathologie surrénalienne.

Souvent, ce cancer est enregistré chez les femmes. La maladie complexe de symptôme dépend de la structure morphologique et de l'activité hormonale de la tumeur.

Caractéristiques spéciales

L'oncogenèse des glandes surrénales d'origine bénigne, se développant à partir de sa partie corticale, est un adénome. Compte tenu des résultats de l'examen histologique, plusieurs types de tumeurs sont distingués:

  • type de cellule claire;
  • cellules sombres (sont rares, elles se caractérisent par une activité hormonale élevée);
  • mixte

L'oncogenèse est considérée comme petite lorsque la taille ne dépasse pas 10 millimètres. Quant aux grosses tumeurs, leur diamètre peut atteindre 30-40 millimètres ou plus. Dans ce cas, il est nécessaire de suspecter une origine maligne.

L'adénome surrénalien est situé dans la capsule, a une structure homogène et une forme arrondie. L'activité hormonale d'une tumeur dépend de sa capacité à sécréter des hormones, dont dépendent les symptômes cliniques de la maladie.

Les causes de la maladie

La question des causes de l'adénome surrénalien reste ouverte car il n'est pas possible d'isoler les principaux facteurs responsables de la prolifération pathologique des tissus organiques.

Nous pouvons seulement supposer que les facteurs augmentent le risque de développer un adénome:

  • fumer;
  • prédisposition génétique;
  • maladies endocriniennes (obésité, diabète, ovaire polykystique);
  • la grossesse
  • maladies inflammatoires des reins, des glandes surrénales, des organes du système reproducteur;
  • fréquentes situations stressantes.

Quel est le danger pour la vie?

Le danger réside dans les complications observées lors de la progression de la maladie. Ceux-ci comprennent:

  1. Augmentation persistante de la pression artérielle pouvant entraîner un accident vasculaire cérébral (hémorragie cérébrale) avec l'apparition de symptômes neurologiques, une crise cardiaque, une modification des vaisseaux oculaires, entraînant une détérioration de la vision et des troubles vasculaires des reins.
  2. Le risque de malignité est observé avec une augmentation de l'adénome jusqu'à 30 mm ou plus. En outre, les métastases aux poumons, aux structures osseuses et au foie surviennent avec l'apparition de leurs symptômes caractéristiques.

Séparément, il est nécessaire de décrire la crise, dans laquelle la pression monte à 220 et au dessus de mm.rt article. En même temps, de graves maux de tête, des nausées, des vomissements, des troubles de la vue et une faiblesse des membres sont également possibles.

Manifestation

Chez les femmes, l'apparence des poils du visage, les menstruations irrégulières, la stérilité, la calvitie, la prise de poids et l'augmentation de la pression artérielle, ne diminuent pas les médicaments.

Quant aux filles, elles se caractérisent par un développement sexuel prématuré, un grossissement de la voix, des poils atypiques, une petite taille, un sous-développement des glandes mammaires, une musculature prononcée et l'absence de menstruation.

Symptômes exacts

Il est difficile d’isoler les symptômes précis, mais lorsque la pression atteint 200 mm de mercure, ce qui n’est pas réduit par des médicaments, il faut suspecter une tumeur surrénalienne.

En outre, à mesure que la fille grandit, il est nécessaire de contrôler le développement des caractéristiques sexuelles secondaires, du timbre vocal et des poils.

Diagnostics

Le diagnostic de la maladie chez la femme en laboratoire consiste à étudier le taux de cortisol et d'aldostérone en prélevant du sang dans une veine périphérique ou dans la veine surrénalienne à l'aide de la phlébographie. Le niveau d'hormone indiquera l'activité de la tumeur.

En outre, une échographie abdominale doit être réalisée pour identifier la tumeur, évaluer sa taille et l'ampleur du processus. À cette fin, une imagerie par résonance magnétique et calculée peut également être réalisée.

Parfois, une biopsie avec examen histologique est nécessaire pour confirmer une structure bénigne. Dans 13% des cas, la malignité est observée même dans les petites tumeurs.

Traitement moderne des patients

La tactique thérapeutique pour l'adénome surrénalien est basée sur l'élimination de l'oncogenèse avec l'organe. La méthode de retrait laparoscopique est privilégiée, car elle est moins traumatisante et le processus de cicatrisation de la plaie se déroule plus rapidement.

L'adénomectomie est indiquée pour la formation de cancers de plus de 20 mm d'hormones actives.

Conséquences de la maladie

Si la maladie n'est pas guérie rapidement, c'est-à-dire si elle ne supprime pas l'adénome avant l'apparition des complications, certains changements dans le corps peuvent devenir irréversibles.

Ceci s'applique aux changements dans les vaisseaux des yeux, des reins et du cerveau, qui sont principalement affectés. En conséquence, la vision est réduite, les dysfonctionnements rénaux (œdèmes) et les troubles neurologiques se manifestent sous forme de troubles de la sensibilité, d'activité physique, de troubles de la mémoire et des fonctions mentales.

En outre, une microcirculation altérée contribue à la cicatrisation à long terme des plaies. Ces modifications peuvent persister même après le retrait de la tumeur, sous réserve d'une progression prolongée de la maladie.

Ne pas oublier le risque de transformation de la maladie en cancer de la glande surrénale et la propagation de cellules cancéreuses dans les vaisseaux lymphatiques et sanguins, formant ainsi des foyers de dépistage lointains.

Prédiction et survie

Les petits adénomes ont un pronostic favorable. Après leur retrait, il n’ya plus de signes cliniques de la maladie. En ce qui concerne la structure maligne de la tumeur, le pronostic dépend du stade du cancer, du moment où la pathologie a été diagnostiquée et du début du traitement.

Prévention

Pour prévenir le développement de l'adénome surrénalien, ne négligez pas l'examen. En effet, grâce à l'échographie de l'espace rétropéritonéal, il est possible de détecter une tumeur au stade initial. Cela permettra d'éviter l'apparition de complications.

En outre, l'adénome de la glande surrénale chez la femme aura moins de risques de se développer sous le contrôle de la pathologie endocrinienne, des taux hormonaux, du poids corporel, du régime alimentaire nutritif et des maladies inflammatoires et infectieuses chroniques.

Comment se manifeste l'adénome surrénalien chez la femme

Les tumeurs surrénales sont une maladie qui survient chez un patient sur 10. Il n'y a pas si longtemps, cette pathologie était considérée comme la plus rare et la plus difficile à diagnostiquer. À l’heure actuelle, les techniques de diagnostic modernes permettent d’identifier l’éducation dès le début et de mener à bien un traitement efficace.

La définition

L'adénome est un type de tumeur bénigne qui se forme sur les glandes surrénales. Extérieurement, la zone endommagée des glandes ressemble à une petite capsule dense, dont le contenu a une structure uniforme.

Selon le tableau clinique et l'évolution de la pathologie, il existe plusieurs types d'adénomes. Le critère principal de classification dans ce cas était le type d'hormones qui commençaient à produire des glandes surrénales en excès.

Aldostérome

Il se caractérise par une production excessive d'aldostérone. Manifesté sous la forme d'une petite formation bénigne, d'un diamètre allant jusqu'à 3 cm, ce type de pathologie conduit principalement à un hyperaldostéronisme primaire.

Une trop grande quantité d’aldostérone provoque une rétention de liquides et de sodium dans le corps, ce qui entraîne une augmentation du volume sanguin et de la pression dans les artères. Augmentation de la pression et est le principal et premier signe de l'aldostome.

Les analyses de laboratoire révèlent une carence en potassium fortement excrétée dans les urines. Par conséquent, avec le développement de la pathologie, des convulsions fréquentes et une faiblesse musculaire sévère peuvent être observées.

Androsterome

Avec ce type d'adénome, l'hormone mâle, l'androstérone, est produite de manière intensive. Cette formation a un nom supplémentaire - adénome virilisant. Elle se caractérise par l'apparition de signes féminins chez la femme: accentuation musculaire, croissance des poils sur la lèvre et dans le menton.

Le plus souvent, le premier signe est un changement de voix qui devient plus brutal. De plus, il y a une diminution de la taille des glandes mammaires et une violation du cycle menstruel. En raison des signes prononcés, la tumeur est principalement diagnostiquée au stade initial de son développement.

Corticoestroma

Contrairement aux espèces précédentes, les hormones sexuelles de type femelle sont activement libérées pendant le corticoestrome. La tumeur est localisée dans la région du cortex surrénalien et provient du faisceau et de la zone réticulaire.

Le plus souvent, le corticoestrome est une tumeur maligne. Les symptômes de la pathologie sont une augmentation de la pigmentation de l'aréole et l'apparition du liquide mamelon. En plus de ces symptômes, les femmes peuvent ne présenter aucune autre manifestation de la maladie.

Corticostome

Le corticoïde se manifeste par une production accrue de cortisol, ce qui provoque un dépôt excessif de graisse dans l'abdomen, la poitrine, le visage et le cou. Avec cette pathologie chez un patient, le visage acquiert une forme arrondie. Les mains dans le champ des brosses, au contraire, deviennent très fines. La peau sur eux est très fine.

Au fil du temps, il se produit un affaiblissement et une atrophie des muscles des épaules, de la paroi abdominale, des jambes et des fesses. Les vergetures et les hémorragies se forment sur la peau. Sans traitement, il se produit une perte de sels minéraux conduisant au développement de l'ostéoporose.

Chez les patients, une diminution de la hauteur de la colonne vertébrale et des fractures fréquentes du type compression sont notées.

Cette pathologie est principalement retrouvée chez les femmes de 20 à 40 ans.

Adénome qui ne libère pas d'hormones

Outre les types de pathologies conduisant à la libération incontrôlée de diverses hormones, il existe une espèce dans laquelle les hormones ne sont pas libérées. Ce type d'adénome est pratiquement asymptomatique.

Dans certains cas, il peut exister des signes communs de pathologie caractéristiques chez toutes les espèces. L'obésité, le diabète et l'hypertension les plus fréquemment observés.

La forme inactive d'adénome, dans la plupart des cas, fait référence à des tumeurs bénignes et comprend: des fibromes, des myomes, des lipomes.

Photo d'une tumeur hormonalement inactive enlevée

Par classification

Selon l’apparition de la formation, il existe trois formes principales:

  1. L'adrénocortical est la forme la plus courante, caractérisée par la formation d'un petit nodule à coquille dure. Le plus souvent, il se forme comme une tumeur bénigne, mais peut évoluer en une tumeur maligne.
  2. Pigmentée - dans la plupart des cas, se développe chez les patients ayant reçu un diagnostic de la maladie de Itsenko-Cushing L'éducation a une teinte grenat prononcée. Le diamètre de la tumeur ne dépasse pas 3 cm.
  3. Oncocyte - le type de maladie le plus rare, caractérisé par la formation de nombreuses mitochondries. De ce fait, la capsule a une structure interne hétérogène.

Les symptômes

Un examen approfondi révèle une capsule aux parois denses située dans la partie supérieure des glandes surrénales.

En externe, la pathologie se manifeste par les symptômes suivants:

  • une augmentation rapide du poids corporel, due au dépôt de graisse;
  • violation du cycle menstruel;
  • changement de timbre de voix;
  • pilosité excessive;
  • l'apparition d'essoufflement pendant l'exercice;
  • fatigue
  • faiblesse du système musculaire;
  • transpiration excessive;
  • violation du rythme du coeur;
  • douleurs abdominales s'étendant à la poitrine.

Mécanisme de développement

Le sol principal pour le développement de l'adénome est le cortex de la glande surrénale. La tumeur commence sa formation dans la profondeur d'une seule cellule, en englobant progressivement un plus grand nombre.

Les cellules touchées sont remplacées par du tissu fibreux ayant une structure homogène dense. Les cellules enflammées sont caractérisées par une localisation commune, à la suite de laquelle elles forment une capsule homogène, recouverte d'une couche dense de tissu de remplacement.

Au fur et à mesure de sa progression, la tumeur se développe et provoque de graves perturbations dans le processus de production d'hormones. Si elle n'est pas traitée, une croissance bénigne peut dégénérer en une tumeur maligne.

Diagnostics

Pour le diagnostic, en plus de la méthode instrumentale et de l'examen externe, utilisez des méthodes d'examen supplémentaires:

  • Échographie. Vous permet de détecter une tumeur aux premiers stades de son développement. Le seul inconvénient d'une telle méthode est que le corps a un emplacement peu pratique et n'est pas toujours facilement visible. Par conséquent, pour le diagnostic, l'échographie doit être réalisée par un spécialiste hautement qualifié.
  • IRM et CT. Utilisé pour étudier avec précision la tumeur: la taille, la structure des tissus des glandes surrénales et des tissus adjacents, ainsi que des organes;
  • radiographie. Il est utilisé en cas de diagnostic de développement d'un processus malin, pour identifier des métastases;
  • tests de laboratoire. Vous permet d'identifier la présence et le type d'hormones dans l'urine et le sang.

Adénome de la surrénale droite à l'échographie

Traitement

Pour le traitement de l'adénome en utilisant plusieurs techniques efficaces. Avec des modifications mineures, une hormonothérapie est prescrite pour rétablir l'équilibre hormonal.

Pour les tumeurs bénignes de moins de 3 cm, la laparoscopie est la méthode la plus efficace. C'est un effet ponctuel sur la tumeur à l'aide d'un scalpel et d'une caméra spéciaux, au travers d'incisions miniatures.

Si la tumeur a un diamètre de plus de 4 cm, une intervention chirurgicale abdominale est indiquée. Elle consiste à disséquer une partie de la paroi abdominale afin d'exposer la glande surrénale. En cas de développement d'une tumeur maligne, une chirurgie abdominale est indiquée en association avec une chimiothérapie.

Laparoscopie

La laparoscopie fait référence à la méthode endoscopique d'élimination de l'adénome. Un appareil spécial avec trois micro-lames sur les manipulateurs est utilisé pour l'opération. Par le biais de petites incisions dans la paroi abdominale, chaque lame est amenée à la partie à problèmes de la glande surrénale.

Afin de créer un espace de travail libre dans la cavité abdominale, du dioxyde de carbone y est préalablement introduit. Après l'excision du tissu affecté, il est retiré avec les manipulateurs et les incisions sont suturées.

Chirurgie abdominale

La méthode la plus utilisée pour le traitement de l'adénome. Pour le retirer, une section de la cavité abdominale est rapprochée de la surface latérale. L'incision du tissu est d'au moins 20 cm de long. Pendant l'opération, le détachement des tissus environnants est effectué, afin de permettre l'exposition des glandes surrénales et de la zone adjacente, afin d'identifier les tissus impliqués dans le processus pathologique.

Blessure après chirurgie abdominale pour enlever la glande surrénale droite et les reins

Chimiothérapie

Si la tumeur est maligne, une chimiothérapie est ajoutée à l'enlèvement de l'adénome. Pour stopper la maladie dans les cas inopérables, on utilise du mitotane, du kétoconazole et du métyrapone, une substance adrénotoxique. Si possible, la doxorubicine, l’étoposide, le cisplatine et le méthotrexate sont prescrits.

Réhabilitation

Après la chirurgie, il s'ensuit une période de rééducation qui dure de 7 jours à 2,5 semaines. Après la laparoscopie, la période de récupération ne dépasse pas 10 jours. Pour une rééducation précoce, un traitement hormonal substitutif est prescrit au patient.

De plus, l'équilibre nutritionnel correct est entièrement rétabli, à l'exception du thé fort, du café, des haricots et des noix. Le menu comprend des fruits et des légumes cuits au four, ainsi qu'un grand nombre de légumes verts.

Suture après chirurgie pour enlever la glande surrénale droite

Prévisions

Avec le traitement opportun de l'adénome bénin, le pronostic est favorable dans 100% des cas. Mais, en règle générale, après traitement, 30% des patients présentent encore des troubles hormonaux partiels avec symptômes associés: pression élevée, prise de poids, etc.

La progression de la pathologie peut être vue dans les symptômes suivants:

  • changements d'aspect: poches sur le visage et décoloration de la peau;
  • la pression artérielle peut atteindre les limites les plus hautes et les plus basses. Un changement de pression peut se produire plusieurs fois en 2 à 3 heures.
  • il y a des signes de diabète;
  • l'hirsutisme commence;
  • augmente ou diminue excessivement le poids corporel.

Les avis

Selon les études de patients, le traitement précoce de l'adénome ne pose pas de problème particulier et garantit un résultat positif. Nous vous proposons de partager vos commentaires sur cette maladie dans les commentaires de cet article.

Dans cette vidéo, un expert parle des options modernes de diagnostic et de traitement:

Adénome surrénalien chez les femmes et les hommes: causes, symptômes, traitement

Jusqu'à récemment, les tumeurs surrénales étaient considérées comme un phénomène assez rare et ne représentaient pas plus de 1% des néoplasmes. La situation a changé avec l'introduction dans la pratique clinique de méthodes de recherche telles que l'échographie, la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique, permettant de visualiser la pathologie de cet organe. Il a été constaté que les tumeurs, en particulier l'adénome des glandes surrénales, sont courantes et que, selon certaines informations, elles sont présentes chez tous les dix habitants de notre planète.

Le cancer de la surrénale est rarement diagnostiqué et les tumeurs bénignes sont d'origine corticale ou médullaire. Les adénomes inactifs de la couche corticale de la glande surrénale représentent plus de 95% de toutes les tumeurs détectées de cette localisation.

L'adénome est une tumeur glandulaire bénigne pouvant sécréter des hormones, provoquant divers troubles, parfois graves, dans le corps. Certains adénomes ne diffèrent pas par leur capacité, ils sont donc asymptomatiques et peuvent être détectés par hasard. Parmi les patients atteints de cette pathologie, il y a plus de femmes dont l'âge varie entre 30 et 60 ans.

Les tumeurs bénignes diagnostiquées dans la glande surrénale ne peuvent pas être appelées adénomes avant un examen approfondi du patient. En cas de détection accidentelle de néoplasmes asymptomatiques, il est recommandé de les appeler des incidentalomes, indiquant le caractère inattendu d'un tel résultat. Une fois le patient examiné et la nature maligne de la tumeur exclue, il sera possible de juger de la présence d'un adénome avec un degré de probabilité élevé.

Les glandes surrénales sont de petites glandes endocrines appariées situées aux pôles supérieurs des reins et produisant des hormones qui régulent le métabolisme des minéraux et des électrolytes, la pression artérielle, la formation de caractéristiques sexuelles secondaires et la fonction fertile des hommes et des femmes. Le spectre d'action des hormones surrénaliennes est si large que ces petits organes sont considérés à juste titre comme essentiels.

Le cortex surrénalien est représenté par trois zones qui produisent différents types d'hormones. Les minéralocorticoïdes de la zone glomérulaire sont responsables du métabolisme normal du sel de l'eau, en maintenant les niveaux de sodium et de potassium dans le sang; Les glucocorticoïdes (cortisol) de la zone du faisceau fournissent le métabolisme correct des glucides et des graisses, sont libérés dans le sang dans des conditions stressantes, aident le corps à faire face aux problèmes soudains dans le temps et participent également aux réactions immunitaires et allergiques. La zone de maillage, qui synthétise les stéroïdes sexuels, assure la formation de caractéristiques sexuelles secondaires chez les adolescents et le maintien de niveaux normaux d'hormones sexuelles tout au long de la vie.

Les hormones de la médullosurrénale - l'adrénaline, la noradrénaline - participent à divers processus métaboliques, régulent le tonus vasculaire, le taux de sucre dans le sang et, dans une situation stressante, un grand nombre d'entre elles pénètrent dans le sang, permettant ainsi de compenser rapidement des conditions dangereuses. Les tumeurs de la médullosurrénale sont très rares et les adénomes ne se forment que dans la substance corticale.

Parmi les adénomes à activité hormonale, ils libèrent un aldostérome, un corticoïde, un glucostome et un androstérome. Les tumeurs asymptomatiques inactives apparaissent souvent comme un phénomène secondaire dans les maladies d'autres organes, en particulier le système cardiovasculaire (hypertension artérielle).

Afin de déterminer le potentiel malin de la tumeur détectée, il est important que le médecin détermine le taux de croissance de celle-ci. Ainsi, l'adénome augmente de plusieurs millimètres au cours de l'année alors que le cancer grossit rapidement, atteignant parfois 10 à 12 cm en un laps de temps relativement court. On pense que chaque quart de tumeur, dont le diamètre dépasse 4 cm, sera maligne lors du diagnostic morphologique.

Causes et types d'adénomes surrénaliens

Les causes exactes des tumeurs glandulaires bénignes des glandes surrénales sont inconnues. Le rôle stimulant de l'hypophyse, qui synthétise l'hormone adrénocorticotrope, est supposé augmenter la libération des hormones de la couche corticale dans certaines circonstances qui en nécessitent une quantité accrue: traumatisme, intervention chirurgicale, stress.

Les facteurs de risque peuvent être pris en compte:

  • Prédisposition héréditaire;
  • Sexe féminin;
  • L'obésité;
  • Plus de 30 ans;
  • La présence d'une pathologie d'autres organes - diabète, hypertension artérielle, modification du métabolisme des lipides, ovaires polykystiques.

En règle générale, l'adénome est unilatéral, bien que dans certains cas, il puisse être détecté simultanément dans les glandes surrénales gauche et droite. Extérieurement, la tumeur a l'aspect d'une formation arrondie dans une capsule dense et bien définie, la couleur du tissu adénome est jaune ou brune et sa structure est homogène, ce qui indique que le processus est bon. L'adénome de la glande surrénale gauche est un peu plus commun que le droit.

Le type d'adénome est déterminé par son activité hormonale et par l'hormone produite par celle-ci:

  • Adénomes hormonalement inactifs - ne sécrètent pas d'hormones et sont asymptomatiques.
  • Tumeurs hormonalement actives:
    1. aldostérome;
    2. le corticostome;
    3. l'androstérome;
    4. corticoestroma;
    5. tumeur mixte.

Le type histologique est déterminé par le type de cellules - cellule claire, cellule sombre et version mixte.

Les corticostéroïdes les plus couramment diagnostiqués, libérant des glucocorticoïdes et manifestant le syndrome d’Itsenko-Cushing. L'aldostérome est considéré comme plus rare et très rare - les adénomes produisant des hormones sexuelles.

Manifestations de l'adénome

La grande majorité des adénomes ne produisent pas d'hormones et, du fait que leur taille dépasse rarement 3 à 4 cm, il n'y a aucun signe local sous la forme d'une compression de gros vaisseaux ou de nerfs. Ces formations sont détectées par hasard lors de la tomodensitométrie ou de l'IRM de la pathologie des organes abdominaux.

Le nombre de cas de diagnostic de ces tumeurs a considérablement augmenté, mais l'idée de leur renvoi à chaque patient est plus que déraisonnable et irrationnel. De plus, les avantages de retirer une tumeur asymptomatique et à croissance très lente sont discutables, car la chirurgie elle-même est assez traumatisante et peut causer plus de problèmes que le portage de l'adénome.

Des tumeurs fonctionnellement inactives peuvent survenir à la suite de la pathologie d'autres organes - diabète, hypertension, obésité, nécessitant une fonction accrue de la glande surrénale.

Contrairement aux adénomes inactifs, les tumeurs surrénaliennes produisant des hormones ont toujours un tableau clinique brillant et plutôt caractéristique. Les patients ont donc besoin d'un traitement approprié pour les endocrinologues et même les chirurgiens.

Corticostome

Le corticoïde est l'adénome le plus courant de la couche corticale de la glande surrénale, qui libère une quantité excessive de cortisol dans le sang. La tumeur affecte souvent les jeunes femmes. Ses symptômes sont réduits au soi-disant syndrome coussingoïde:

Symptôme Syndrome d'Itsenko-Cushing

Obésité avec dépôt prédominant de graisse dans la partie supérieure du corps (cou, visage, abdomen), ce qui donne aux patients un aspect caractéristique;

  • Parallèlement à la prise de poids, une atrophie musculaire survient, en particulier des membres inférieurs et de l'abdomen, entraînant des hernies et des mouvements des jambes. Les mouvements debout, debout et marcher apportent des difficultés supplémentaires au patient;
  • Les modifications atrophiques de la peau et de son amincissement, qui conduisent à l'apparition de vergetures (vergetures) violet-rouge dans l'abdomen, les cuisses et même les épaules, sont considérées comme un symptôme très caractéristique du syndrome d'Itsenko-Cushing.
  • À mesure que la perturbation du métabolisme des minéraux progresse, le calcium est lessivé des os et une ostéoporose se développe, qui se caractérise par des fractures des membres et des vertèbres.
  • En plus des symptômes décrits, les patients peuvent remarquer une diminution de l’humeur et de l’apathie, jusqu’à une dépression sévère, une léthargie et une léthargie. Le diabète sucré accompagne cette pathologie dans 10 à 20% des cas, et presque tous les patients sont perturbés par des augmentations de pression artérielle. L'hypertension peut être maligne, les chiffres de pression au moment de la crise étant assez élevés, le risque d'accident vasculaire cérébral est particulièrement élevé à ce stade. Au fil du temps, le rein est également impliqué dans le processus pathologique.

    Chez l’homme, les manifestations externes désagréables sous forme d’obésité et de vergetures sont souvent complétées par l’hirsutisme, c’est-à-dire l’apparence du poil chez les hommes (oreilles, nez, lèvre supérieure et poitrine). Troubles menstruels fréquents et infertilité, traduisant un déséquilibre hormonal grave.

    Aldostérome

    L'aldostérome est considéré comme un type plus rare d'adénome du cortex surrénalien. Il sécrète de l'aldostérone, ce qui favorise la rétention de sodium et d'eau dans l'organisme. Cette condition entraîne une augmentation du volume sanguin circulant, une augmentation du débit cardiaque et une hypertension artérielle, qui peut à juste titre être considérée comme le principal symptôme d'une tumeur. La diminution de la concentration de potassium dans l'aldostome provoque des convulsions, une faiblesse musculaire et des arythmies.

    Vidéo: aldostome dans le programme "Vivre en bonne santé"

    Androsterome

    Les adénomes capables de synthétiser les hormones sexuelles sont rares, mais leurs symptômes sont assez caractéristiques et perceptibles si la tumeur sécrète des hormones du sexe opposé à celui de son propriétaire. Ainsi, l’androstérome, qui sécrète des hormones sexuelles mâles, est diagnostiqué chez l’homme assez tardivement en raison de l’absence de symptômes, tandis que chez la femme, l’apparition d’un excès d’hormones mâles provoque un grossissement de la voix, une croissance de la barbe et de la moustache, ainsi que la perte des cheveux sur la tête, une restructuration des muscles en fonction du type masculin menstruation, diminution des glandes mammaires. Ces symptômes attirent presque immédiatement l'attention et suggèrent une idée de la pathologie de la glande surrénale.

    Diagnostic des tumeurs bénignes de la surrénale

    Les adénomes des glandes surrénales produisant des hormones sont des symptômes si caractéristiques que souvent, le diagnostic peut être posé après l'examen et la conversation avec le patient.

    Sentir une grosse tumeur à travers la paroi abdominale n'est pas en faveur de sa nature bénigne. La formation de grandes tailles dans la région rétropéritonéale peut être un signe d'adénome du rein, mais celui-ci présente des symptômes légèrement différents et peut facilement être déterminée à l'aide d'une échographie ou d'un scanner.

    Pour confirmer les hypothèses des médecins utilisés:

    • Analyse biochimique pour déterminer le niveau d'hormones, le sucre dans le sang, et il est également conseillé de déterminer le spectre lipidique;
    • TDM, IRM, diagnostic par ultrasons;
    • Ponction de la tumeur, ce qui est très rare.

    En raison de la localisation profonde de la glande surrénale dans l'espace rétropéritonéal, les ultrasons ne fournissent pas toujours la quantité d'informations nécessaire. Par conséquent, les techniques d'imagerie par résonance magnétique et par ordinateur sont considérées comme les procédures de diagnostic principales pour les adénomes de petite taille. La tomodensitométrie est souvent complétée par un contraste et les meilleurs résultats peuvent être obtenus en examinant un tomographe multispiral (TMC), ce qui permet d'obtenir un grand nombre de coupes tumorales.

    La biopsie de l'adénome surrénalien est très difficile en raison de sa localisation, le caractère invasif de cette procédure est peu justifié et la valeur diagnostique est faible si une tumeur bénigne est suspectée. Fondamentalement, cette méthode est utilisée pour les dommages présumés à l'organe par les métastases cancéreuses d'un autre endroit.

    Approches de traitement

    Le choix de la tactique de traitement de l'adénome surrénalien est déterminé par son apparence. Ainsi, les tumeurs fonctionnellement inactives diagnostiquées par hasard nécessitent une observation, une TDM périodique (une fois par an) et des tests sanguins pour la recherche d'hormones. Avec un état stable, le traitement n'est pas nécessaire.

    Si la tumeur sécrète des hormones ou si son diamètre dépasse 4 cm, il existe des indications directes pour le retrait chirurgical de l'adénome. L'opération doit être effectuée uniquement dans des centres spécialisés disposant du matériel nécessaire.

    surrénalectomie laparoscopique - ablation chirurgicale des glandes surrénales

    Le plus traumatisant est l'opération en accès libre à travers une grande incision pouvant atteindre 30 cm de long. Une méthode plus moderne consiste à enlever la paroi abdominale par laparoscopie à travers les ponctions, mais les dommages causés au péritoine et la pénétration dans la cavité abdominale rendent également cette opération traumatique. Le moyen le plus rationnel et le plus moderne de retirer une tumeur est l'accès lombaire, sans affecter le péritoine. Dans ce cas, le patient peut être renvoyé chez lui après quelques jours et l'effet cosmétique est si bon que les traces de l'opération sont invisibles pour les autres.

    Il est important de noter qu'en cas de suspicion de tumeur de la glande surrénale, le patient doit être envoyé dans un centre médical spécialisé où les endocrinologues et les chirurgiens choisiront la méthode de traitement optimale pour un patient donné.

    D'Autres Articles Sur La Thyroïde

    Vous avez probablement fait attention aux femmes ayant des lignes d'hommes dans la forme. Cela peut être une voix basse, l’apparence de végétation sur le visage et le corps, la structure corporelle typique des hommes, etc.

    La progestérone appartient aux hormones responsables du succès de la reproduction chez la femme. Il régule le cycle menstruel, contribue au succès de la conception et de la préparation de l'utérus pour le port du fœtus, est responsable de la lactation.

    L'hormone anti-Muller (AMH) est responsable des problèmes de croissance et de différenciation des tissus. Chez la femme, il est produit dès la naissance par des cellules ovariennes spéciales.