Principal / Hypoplasie

Adénoïdes chez les adultes

Les adénoïdes sont les amygdales situées dans le nasopharynx et constituent la première barrière contre les infections et les bactéries. L'inflammation de l'amygdale pharyngée - adénoïdite - touche régulièrement les enfants de 3 à 7 ans et ceux qui ont souffert de maladies comme la rougeole et la scarlatine.

À l'âge de 10 à 12 ans, lorsque le système immunitaire est presque complètement formé, l'amygdale pharyngienne diminue et disparaît. Mais les médecins corrigent la présence d'adénoïdes chez certains adultes. Les symptômes et le traitement de ce problème seront abordés dans cet article.

Raisons

Les végétaux adultes peuvent apparaître pour diverses raisons, notamment en raison de caractéristiques génétiques. Ces adénoïdes peuvent rester de l'enfance. Mais le plus souvent, la cause de la croissance des végétations adénoïdes sont les maladies inflammatoires du rhinopharynx, fréquentes et de longue durée.

L'amygdale nasopharyngée étant composée de tissu lymphoïde (ce tissu retient l'infection), elle se développe pendant l'infection. Si l'infection a passé rapidement, l'amygdale diminue rapidement et si le processus est long, des végétations adénoïdes peuvent apparaître.

Symptômes d'adénoïdes chez les adultes

Les symptômes principaux d'adénoïdes adultes ne se distinguent pratiquement pas des signes d'adénoïdes chez les enfants:

  • le ronflement;
  • difficulté à respirer par le nez;
  • congestion nasale constante;
  • écoulement purulent des voies nasales avec un rhume;
  • nasal et / ou enrouement;
  • maux de tête - survient en raison du manque d'oxygène, qui affecte tous les systèmes et organes du corps et, par-dessus tout, le cerveau;
  • maladies fréquentes (infections respiratoires aiguës, rhinite, sinusite, otite moyenne, sinusite).

De la même manière que dans le cas d'un enfant, les végétations adénoïdes «adultes» ont des degrés différents. Au premier stade, il est difficile de respirer la nuit, au cours de la journée, des complications peuvent ne pas être observées. Si la forme de la maladie est aiguë, la température peut augmenter. Les deuxième et troisième étapes passent en douceur de l'un à l'autre. Par conséquent, leurs symptômes ne se séparent pratiquement pas et font référence à ce qui suit:

  • écoulement nasal purulent en grande quantité;
  • le nez respire à peine;
  • en rêve, en ronflant, au troisième stade, il est possible d'arrêter de respirer une personne endormie;
  • le matin, une toux sèche se manifeste, ce qui peut déranger l'après-midi;
  • souffle prononcé par la bouche.

L'oto-rhino-laryngologiste et les méthodes de recherche modernes permettront de distinguer l'adénoïdite du rhume.

Adénoïdes chez les adultes: photos

Comme les végétations adénoïdes regardent dans le nez chez un adulte, nous proposons des photos détaillées.

Diagnostics

Sans rhinoscopie, un diagnostic précis, voire l'identification des soupçons, est presque impossible. Le nasopharynx d'un adulte étant très différent de la structure du nasopharynx de l'enfant, l'examen initial avec l'examen du doigt n'est absolument pas informatif; par conséquent, la rhinoscopie est prescrite pour la similarité des symptômes adénoïdes chez l'adulte.

Traitement des végétations adénoïdes chez l'adulte

Lorsqu’on trouve des végétations adénoïdes chez l’adulte, le traitement avec des méthodes conservatrices ne peut être effectué que lorsque des végétations adénoïdes du premier degré. Si le nez est lourdement bourré, des médicaments vasoconstricteurs sont instillés en quelques jours ou se caressent la bouche avec de la teinture d'eucalyptus. Avec une exacerbation plus aiguë, le traitement des adénoïdes chez l’adulte est effectué avec des antibiotiques, après avoir identifié les agents infectieux qui leur sont sensibles.

Et comment traiter les végétations adénoïdes chez les adultes, quand ils sont gros - deuxième et troisième degré. Dans ce cas, la chirurgie est nécessaire. En général, l'indication sans équivoque pour l'élimination des végétations adénoïdes est l'impossibilité de respirer par le nez. Si le nez ne respire plus, vous risquez de vous endormir toutes les nuits et de ne jamais vous réveiller. Cela semble effrayant, mais arrêter de respirer dans un rêve est un phénomène bien connu de la médecine.

De plus, même pendant la veille, une respiration constante par la bouche provoque un dessèchement de la membrane muqueuse de la gorge - et ceci provoque une toux sèche. Pas mortel, mais tout cela rend difficile la détente, le travail, la vie en général... et avec le temps, une congestion nasale permanente peut causer une fatigue accrue et des maux de tête fréquents.

Enlèvement des végétations adénoïdes

Aujourd'hui, en chirurgie, il existe deux manières de retirer les végétations adénoïdes:

  1. Avec l'utilisation de l'endoscope. Un tube est inséré dans la cavité nasale, au bout de laquelle se trouve une caméra de télévision (endoscope). À l'aide d'instruments de microchirurgie, le médecin retire l'amygdale par l'orifice du nez ou de la bouche. L'intervention se déroule sous anesthésie générale et dure 30 à 60 minutes.
  2. Avec l'utilisation d'un instrument chirurgical spécial - l'adénotome. L'opération est réalisée dans un hôpital sous anesthésie locale. Dans la cavité nasale du patient, le médecin insère un mince couteau en forme d'anneau (adénotomie) qui capture et coupe les végétations adénoïdes. La procédure prend environ 20 minutes.

Il est préférable de ne pas utiliser les remèdes populaires pour le traitement de cette maladie. Des mesures incorrectement prises peuvent entraîner des complications graves qui affecteront l'état du patient à l'avenir.

Adénoïdite

L'adénoïdite est une inflammation aiguë ou chronique de l'amygdale pharyngée de l'anneau lymphopharyngé. Les principaux symptômes comprennent une sensation de gêne dans le nez, un ronflement nocturne, un manque de respiration nasale, des écoulements muqueux ou purulents, une toux nasale fermée, une toux sèche paroxystique, un syndrome d'intoxication, des troubles du sommeil. Le diagnostic repose sur des données d’enquête sur des patients, la mésopharyngoscopie, la rhinoscopie postérieure, des tests de laboratoire, des radiographies ou une tomodensitométrie de la région nasopharyngée. Dans le traitement de l'adénoïdite, des médicaments locaux et systémiques sont utilisés, de la physiothérapie, moins fréquemment de l'adénoïdectomie.

Adénoïdite

L'adénoïdite (rétrose, angor ou épipharyngite) est la maladie la plus courante en otolaryngologie pédiatrique. Le plus souvent, il est observé chez les enfants d'âge préscolaire et primaire - de 3 à 9 ans. Chez l'adulte, il est rare, associé à l'involution liée au vieillissement du tissu lymphoïde de l'amygdale nasopharyngienne. Selon les statistiques, cette pathologie concerne 5 à 28% de la population générale des enfants et 70% des enfants et des adolescents fréquemment malades. Le taux d’incidence primaire de l’adénoïdite chronique est compris entre 1,8 et 2,7 pour 1 000 enfants. La pathologie est également commune chez les hommes et les femmes, dans 35 à 45% des cas, accompagnée de maladies récurrentes ou chroniques du système broncho-pulmonaire.

Causes de l'adénoïdite

Amygdalite rétronasale - une maladie polyétiologique. L'inflammation des végétations adénoïdes est provoquée par des virus ou des bactéries pathogènes. Le groupe de virus comprend les adénovirus et les virus de l'herpès, y compris le virus de l'herpès de type 4 - Epstein-Barr. Dans les associations bactériennes, le déficit en flore pharyngée constante (indigène) et une augmentation du nombre de microflores transitoires des genres Moraxella (M.catarrhalis), Bacillus, Micrococcus, Pseudomonas, entérobactéries (K.pneumoniae, K.oxytoca, E.coli), staphylocoques (S.aureus), les streptocoques (Str.pneumoniae, Str.pyogenes). Les facteurs suivants peuvent également contribuer au développement de l'adénoïdite:

  • Rhumes fréquents. Une charge antigénique élevée constante due au contact avec un grand nombre de virus, associée à l'immaturité du système immunitaire des enfants, perturbe les processus immunologiques normaux de l'amygdale pharyngienne, la formation d'une adénoïdite.
  • Maladies concomitantes. Ils comprennent les maladies récurrentes ou chroniques des voies respiratoires supérieures, qui sont des foyers d’infection - rhinite, rhinopharyngite, tubootite, sinusite, amygdalite, stomatite. Séparément, le RGO est isolé, dans lequel l'acide chlorhydrique maintient l'inflammation chronique des végétations adénoïdes.
  • Conditions immunopathologiques. La liste comprend le diabète sucré, l’hypothyroïdie, l’infection à VIH, les déficits immunitaires déterminés génétiquement et les maladies allergiques. Chez les jeunes enfants, le manque d'allaitement, la carence en vitamine D et le rachitisme qui se développent dans ce contexte sont importants.
  • Caractéristiques congénitales. Ils comprennent la tendance héréditaire à la croissance de végétations adénoïdes et à leur inflammation, des anomalies de la constitution en fonction du type de diathèse exsudative-catarrhale. Les malformations qui violent la respiration nasale jouent un rôle important: la courbure du septum nasal, la déformation de la conque, etc.
  • Impact externe. La situation écologique est importante: excessivement sèche ou polluée par les émissions atmosphériques industrielles, augmentation du rayonnement de fond. Les facteurs contributifs incluent l'hypothermie, les brûlures nasopharyngées à la vapeur, l'inhalation de vapeurs chimiques et les poisons volatils.

Pathogenèse

La pathogenèse de l'adénoïdite repose sur des lésions de l'épithélium ciliaire situées à la surface de l'amygdale pharyngienne, provoquées par des facteurs physiques, thermiques, chimiques ou biologiques. Sur cette base, des zones dites de «calvitie» se forment, vulnérables à la pénétration de bactéries et de virus pathogènes, et une hyperplasie compensatoire du tissu lymphoïde se développe. Avec une charge antigénique excessive, les processus de régénération dans l'amygdale sont perturbés, l'altération de ses cellules est renforcée. Il en résulte des follicules atrophiés et réactifs qui, combinés à la suppression de la phagocytose, à la déficience de la microflore indigène et à l’immaturité du système immunitaire de l’enfant, entraînent le développement d’une inflammation.

Classification

En fonction de la durée du traitement, de la gravité des symptômes et des caractéristiques cliniques et morphologiques de l'adénoïdite, il existe plusieurs classifications de l'inflammation de l'amygdale nasopharyngienne. Cette division de la maladie en formes en raison de la nécessité d'utiliser différents schémas thérapeutiques dans différentes situations. Sur la base de la durée du flux, on distingue les variantes suivantes de l’adénoïdite:

  • Pointu Il comprend des épisodes d'inflammation des végétations adénoïdes d'une durée allant jusqu'à 2 semaines et ne se répétant pas plus de 3 fois par an. Durée moyenne - de 5 à 10 jours. Le plus souvent, la pathologie se développe de manière aiguë, dans le contexte d'infections respiratoires aiguës ou d'infection au goutte à goutte chez l'enfant.
  • Subaiguë. En règle générale, est le résultat d'un processus aigu non traité. Caractéristique chez les enfants atteints d'amygdale pharyngée hypertrophiée. La durée moyenne de la maladie ne dépasse pas 20-25 jours. Des phénomènes résiduels sous forme de condition sous-fébrile peuvent être observés jusqu'à 30 jours.
  • Chronique. Cela inclut l'adénoïdite, dont les symptômes cliniques persistent pendant plus d'un mois ou se reproduisent plus de quatre fois par an. Dans le rôle des agents pathogènes sert une combinaison d'infections bactériennes et virales. Il existe à la fois une épipharyngite chronique primaire et les conséquences d’un traitement inadéquat de la forme subaiguë.

L'adénoïdite chronique peut se manifester par diverses modifications morphologiques du parenchyme de l'amygdale. Ses principales formes comprennent:

  • Edemata Catarrhal. L'exacerbation de la maladie s'accompagne de l'activation de réactions inflammatoires dans l'amygdale, son gonflement prononcé. Le tableau clinique est dominé par les symptômes catarrhaux.
  • Exsudatif séreux. Caractérisé par l'accumulation d'un grand nombre de microorganismes pathogènes et de masses purulentes dans les cavités du parenchyme. En conséquence, l'amygdale devient œdémateuse et hypertrophiée.
  • Muco-purulent. Le processus inflammatoire s'accompagne de la libération continue d'un grand volume de mucus avec un mélange d'exsudat purulent. Parallèlement, la taille du tissu adénoïde augmente progressivement.

En fonction de l'état général du patient et de la gravité des symptômes cliniques existants, il est courant de distinguer 3 degrés de sévérité de l'adénoïdite:

  • Compensé. C'est souvent la réponse physiologique aux agents infectieux. La détérioration de l'état général n'est pas très prononcée ni complètement absente. Occasionnellement, il y a violation de la respiration nasale, ronflement nocturne.
  • Sous-compensé. Les manifestations cliniques augmentent progressivement, une intoxication systémique se produit, correspondant à une épipharyngite aiguë. En l'absence de traitement approprié, la maladie entre dans un état de décompensation.
  • Décompensé. Dans ce cas, l'amygdale pharyngée perd sa fonction et devient un centre d'infection chronique. L'immunité locale est complètement absente. Cliniquement, cela s’accompagne de symptômes prononcés.

Symptômes de l'adénoïdite

La maladie ne présente aucun symptôme ou symptôme pathognomonique. Les principales manifestations sont des sensations de chatouilles, des égratignures dans les parties profondes du nez, une respiration bruyante pendant le sommeil. Un autre signe précoce est le ronflement nocturne, ce qui a pour conséquence que le sommeil de l’enfant devient agité, superficiel. Après un certain temps, la détérioration de la respiration nasale dans la journée, l'écoulement muqueux du nez. Chez la plupart des patients, une toux sèche ou improductive de caractère paroxystique survient, aggravant la nuit et le matin.

En outre, le syndrome d'intoxication se développe - augmentation de la température corporelle entre 37,5 et 39 ° C, maux de tête diffus, faiblesse générale, somnolence, détérioration ou perte d'appétit. Les paresthésies qui se manifestent précédemment se transforment progressivement en douleurs douloureuses et pressantes sans localisation nette, qui sont aggravées par la déglutition. Le volume des sécrétions muqueuses du nez augmente, il existe un mélange purulent. La fonction de drainage des tubes auditifs est altérée, ce qui provoque des douleurs aux oreilles et une perte auditive conductive. La respiration nasale devient impossible et le patient est obligé de respirer par la bouche, de sorte que celle-ci est constamment entrouverte. En même temps, en raison de l'obturation du choan, un changement de la voix du type de nasalisme fermé se produit.

Des troubles neurologiques se développent au cours d'une négligence prolongée, liée à une hypoxie chronique: l'enfant devient lent, apathique, sa capacité à se concentrer sur quelque chose, sa mémoire et ses performances scolaires se détériorent. Il existe une distorsion du crâne facial de type «visage adénoïde»: le palais dur devient étroit et haut, la production de salive augmente, puis descend du coin de la bouche. La mâchoire supérieure est également déformée - les incisives supérieures font saillie vers l'avant, ce qui a pour effet de lisser les plis nasogéniens et de déformer la morsure.

Des complications

Les complications de l'adénoïdite sont associées à la propagation de la microflore pathogène à masses purulentes dans la cavité nasale, le long de l'arbre trachéobronchique. Cela provoque le développement de rhinosinusite chronique, pharyngite, laryngite, trieobronchita, pneumonie. À l'âge de 5 ans, il existe un risque de formation d'un abcès pharyngé. La rhinorrhée prolongée provoque l'eczéma du vestibule nasal et d'autres lésions dermatologiques dans cette région. Une inflammation concomitante des amygdales accompagnée d'un blocage des orifices pharyngés des tubes auditifs conduit à une maladie de type Eustachite, à une otite moyenne purulente et à une déficience auditive sévère à l'avenir. L’insuffisance prolongée du cerveau en oxygène se manifeste par un retard dans le développement mental de l’enfant, des troubles neurologiques persistants.

Diagnostics

Le diagnostic est établi sur la base de données anamnestiques, de plaintes de l'enfant et des parents, des résultats de méthodes de recherche physiques et instrumentales. Les tests de laboratoire jouent le rôle de méthodes auxiliaires, permettant de clarifier l'étiologie de la maladie et de déterminer les tactiques thérapeutiques. Un programme de diagnostic complet comprend:

  • Examen physique. Lors de l'examen général, l'oto-rhino-laryngologiste attire l'attention sur la voix et la parole du patient, sur la nature de la respiration nasale. En même temps, le type nasal fermé, la difficulté ou l’absence complète de respiration par le nez sont détectés. À la palpation des ganglions lymphatiques, on détermine les groupes cervical sous-maxillaire, occipital, antérieur et postérieur modérément élargis et indolores.
  • Mésopharyngoscopie. Lors de l'examen du pharynx, une grande quantité de décharge jaune pâle ou jaune-vert s'écoulant le long de la paroi arrière hyperémique du pharynx est visualisée. Il y a aussi un rougissement des arcs palatins, une augmentation des follicules lymphoïdes ou des rouleaux latéraux du pharynx.
  • Rhinoscopie du dos. Il permet d'identifier une amygdale nasopharyngienne œdémateuse, hypertrophiée, hypertrophiée, recouverte de plaque fibrineuse. Les lacunes visibles sont remplies de masses exsudatives purulentes ou muqueuses.
  • Analyses de laboratoire. En cas d'adénoïdite virale, le décalage de la formule leucocytaire vers la droite, une augmentation du nombre de lymphocytes et de la RSE sont affichés en OAK. L'avènement de la flore bactérienne s'accompagne de leucocytose, un changement de formule vers la bande et les jeunes neutrophiles. En outre, une étude microbiologique des sécrétions nasales.
  • Méthodes de diagnostic de rayonnement. La radiographie du nasopharynx est utilisée dans les projections frontales et latérales. Il vous permet d'identifier l'hypertrophie du tissu lymphoïde de l'amygdale pharyngée, qui recouvre les trous du choan. Aux stades ultérieurs, une image aux rayons X montre la déformation du palais dur, la mâchoire supérieure. Pour la différenciation avec les tumeurs, on utilise un scanner du squelette facial avec rehaussement de contraste.

Traitement de l'adénoïdite

Le but du traitement est l’élimination de la source de l’infection, la prévention de la chronisation du processus pathologique, sa propagation dans les structures anatomiques adjacentes. À cette fin, des agents pharmacologiques topiques et systémiques ainsi que des procédures physiothérapeutiques sont prescrits. Dans les cas graves, avec une croissance concomitante prononcée de végétations adénoïdes ou le développement de complications, un traitement chirurgical est indiqué. Ainsi, lorsque l’adénoïdite est réalisée:

  • Traitement médicamenteux. Il se présente sous forme de médicaments antibactériens ou antiviraux, d'agents hyposensibilisants, de mesures de détoxification, d'immunomodulateurs, de complexes vitaminiques. En thérapie locale, on prescrit des gouttes vasoconstrictives, des corticostéroïdes topiques, des désinfectants sous forme de sprays, des inhalations d’antiseptiques.
  • Adénoïdectomie. Le traitement chirurgical consiste en une excision de tissu lymphoïde hypertrophié, en bloquant la lumière des voies nasales et en perturbant la respiration nasale normale. L'opération peut être réalisée de manière classique avec un scalpel ou à l'aide de techniques endoscopiques.
  • Physiothérapie Largement utilisés: quartz tubulaire, irradiation de la cavité nasale et de la paroi postérieure du pharynx avec un laser hélium-néon, électrophorèse de médicaments pour les ganglions lymphatiques régionaux, gymnastique respiratoire. Traitement spa comprenant des traitements à la cryo-oxygène et à l'ozone-ultrasons, des traitements à la boue.

Pronostic et prévention

Avec un traitement complet et correctement sélectionné, le pronostic pour la vie et la santé est favorable. Le risque de développer des complications dangereuses dans de telles situations est extrêmement faible - pas plus de 0,3 à 1%. Les mesures préventives spécifiques à cette pathologie n’ont pas été développées. La prévention non spécifique des exacerbations aiguës ou aiguës de l’adénoïdite chronique comprend le diagnostic et le traitement précoces des excroissances de la végétation adénoïde, des maladies infectieuses et des anomalies de la cavité nasale, le renforcement des forces de protection générale du corps, la prévention de l’hypothermie, les brûlures nasopharyngées thermiques et chimiques, la nutrition complète et équilibrée, la nutrition active et le sport, Examens de suivi réguliers d'un oto-rhino-laryngologiste.

Symptomatologie, traitement des végétations adénoïdes chez l'adulte

La croissance pathologique des végétations adénoïdes chez l'adulte est rare. La maladie ne se manifeste que lorsque, pendant la puberté, l’amygdale n’a pas subi de modifications constitutionnelles et fonctionnelles. Les symptômes et le traitement des végétations adénoïdes chez l'adulte sont similaires à ceux chez l'enfant. Mais la maladie elle-même à l’âge adulte est plus facilement tolérée et n’a pas d’effet marqué sur l’état physique, psychologique et émotionnel du patient. L'hypertrophie des végétations adénoïdes après 14 ans est extrêmement rarement enregistrée.

Causes et facteurs prédisposants à l'apparition d'adénoïdes

L'hypertrophie de l'amygdale à l'âge adulte est principalement due aux maladies respiratoires chroniques:

  • rhinite virale et allergique;
  • la sinusite;
  • pharyngite bactérienne;
  • maux de gorge;
  • trachéobronchite, pneumonie.

En présence d'un foyer pathologique chronique dans le corps, les fonctions réactives du système immunitaire diminuent fortement. Affaiblit également les mécanismes de protection locaux des muqueuses. Avec une exposition constante à l'agent infectieux, les amygdales ne supportent pas la charge. En conséquence, le tissu lymphoïde se développe, les adénoïdes grossissent. Le groupe à risque comprend les personnes souffrant d'exacerbations fréquentes de sinusite, bronchite.

Les causes du développement d'adénoïdes à l'âge adulte sont les perturbations et les troubles hormonaux, le dysfonctionnement des glandes endocrines, l'obésité. L'hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée peut être héréditaire.

Le développement de la maladie est favorisé par l'hypothermie fréquente, le travail dans les locaux industriels poussiéreux. Les allergies avec une irritation constante des muqueuses du nez et de la gorge sont un autre facteur pouvant donner une impulsion au développement de la maladie.

Mécanisme de prolifération adénoïde

Les végétations chez l'adulte sont de localisation différente. Le tissu lymphoïde se développe le long de la paroi postérieure du nasopharynx, au sommet du dôme de la cavité buccale. Il existe des cas où des végétations adénoïdes se développent le long des parois latérales du pharynx, plus près du bas. Les tissus hypertrophiés peuvent obstruer les ouvertures des voies nasales et des tubes auditifs.

En règle générale, les végétations adénoïdes élargies ont une forme irrégulière - d'un côté une base large, de l'autre - se rétrécissant. En apparence ressemble à un peigne. La consistance des néoplasmes est douce, rose pâle, pâle. Visuellement, les végétations adénoïdes sont divisées par des sillons en plusieurs lobes.

Un organe hypertrophique est un tissu rempli de lymphocytes. Les lobes des végétations adénoïdes sont séparés par des septa fibreux formés par le tissu conjonctif. Extérieurement, vous pouvez voir les follicules constitués de lymphocytes - des grappes sous forme de boules.

Le degré d'hypertrophie des végétations adénoïdes:

  • 1er - le tissu lymphoïde ferme 1/3 du nasopharynx;
  • 2ème - les végétations adénoïdes ont augmenté de 2/3 du nasopharynx;
  • Troisième tissu hypertrophié ferme complètement la sortie des canaux nasaux dans le pharynx.

Le tableau clinique de la maladie

La gravité des symptômes dépend du degré d'hypertrophie tissulaire. Les signes d'adénoïdes chez l'adulte sont associés à une insuffisance respiratoire:

  • le nez respire partiellement ou la respiration nasale est complètement absente;
  • fort ronflement pendant le sommeil;
  • toux nocturne;
  • changements phonétiques - voix nasales;
  • l'apparition d'exsudat pathologique dans le nez et ses sinus en raison d'une insuffisance de ventilation physiologique;
  • la bouche est constamment entrouverte, l'air inhalé n'est pas humidifié et dessèche les muqueuses de la cavité buccale, du pharynx, du larynx et des voies respiratoires inférieures;
  • coulant dans le fond de la gorge de mucus purulent;
  • En raison du chevauchement des trompes d'Eustache chez les patients, les oreilles sont congestionnées et l'audition est fortement réduite.
  • dans les cas graves, arrêt respiratoire (apnée).

Comme les végétations adénoïdes ont altéré les échanges physiologiques de gaz dans les poumons, un manque d'oxygène et un excès de dioxyde de carbone sont enregistrés dans le sang. Une hypoxie et un apport insuffisant en oxygène au cerveau entraînent les symptômes suivants:

  • léthargie, faiblesse, fatigue chronique;
  • qualité réduite du sommeil la nuit, insomnie la nuit et somnolence durant le jour;
  • diminution de la capacité de travail;
  • troubles du système nerveux - réduction du tonus musculaire, maux de tête, apathie, indifférence, manque de volonté de communiquer;
  • anémie, insuffisance cérébrovasculaire.

La bouche du patient étant constamment ouverte, les muqueuses sèches provoquent l’ajout d’une infection secondaire. La violation de l'aération des sinus nasaux entraîne également des effets indésirables.

L'inflammation des végétations adénoïdes chez l'adulte peut être accompagnée de telles comorbidités:

  • Eustachite - inflammation du tube auditif;
  • maux de gorge - inflammation infectieuse de la membrane muqueuse de la gorge;
  • Sinus du Qatar - sinusite, sinusite frontale, ethmoïdite;
  • pharyngite atrophique - amincissement de la muqueuse pharyngée avec perte de fonctionnalité.

Diagnostic des végétations adénoïdes chez l'adulte

Un diagnostic précis de la maladie n’est pas difficile pour l’otolaryngologue. Après avoir recueilli l'anamnèse et évalué les plaintes subjectives du patient, un examen instrumental est effectué.

Rhinoscopie - examen de la cavité nasale avec un miroir spécial et un nasodilatateur. Le médecin évalue le degré de chevauchement des voies nasales et la localisation des végétations adénoïdes. Détermine la couleur des amygdales, la présence de mucus ou de pus pathologiques. Avant l'étude, le patient tombe dans le nez gouttes vasoconstricteur. Ils éliminent les poches en 5 minutes, ce qui permet d’examiner qualitativement les muqueuses.

Pour déterminer la consistance des végétations adénoïdes, un examen numérique de la gorge postérieure est effectué. C'est important pour la différenciation des tumeurs. Lors du diagnostic, il est nécessaire d'exclure de telles pathologies:

  • angiofibrome - une tumeur bénigne des vaisseaux des muqueuses et des tissus mous;
  • hernie cérébrale pouvant s'accrocher à l'arrière du pharynx;
  • polype à l'intérieur du joan (voies nasales).

Avant le traitement, en particulier la chirurgie, ainsi qu'en présence de complications ou de difficultés de diagnostic, la radiographie et la tomodensitométrie du nasopharynx, du nez et des sinus sont prescrites.

La médecine moderne offre une méthode endoscopique pour l'étude des patients avec des végétations adénoïdes. Cette technique vous permet de visualiser le processus pathologique en temps réel en affichant des images sur le moniteur. À l'aide de l'endoscope, examinez les voies nasales, les trompes d'Eustache, l'emplacement des adénoïdes dans le nez et le nasopharynx, le degré de leur croissance.

Méthodes de traitement des végétations adénoïdes chez l'adulte

Le traitement conservateur est indiqué uniquement pour le stade 1 de la maladie. En cas d'hypertrophie grave, les végétations adénoïdes sont retirées.

Le retrait chirurgical des végétations adénoïdes chez l'adulte s'appelle une adénotomie. Il existe plusieurs de ses techniques, qui sont réalisées sous anesthésie générale et locale.

Les végétaux adénoïdes ne sont soumis qu’au stade chronique de la maladie. Si un patient présente une aggravation ou une inflammation aiguë, toute intervention chirurgicale sur les amygdales est contre-indiquée.

Types de chirurgie:

  1. Enlèvement classique des végétations adénoïdes avec un couteau spécial Beckmann. Il se compose d'un manche et d'une tige à bout quadrilatère aux angles arrondis. La partie supérieure est la lame de coupe, qui excise le tissu élargi. L'intervention est réalisée sous anesthésie générale et dure 30 à 40 minutes. La période de rééducation dure en moyenne 10 jours.
  2. Méthode endoscopique peu invasive permettant de guérir les végétations adénoïdes. L'intervention est réalisée à travers la cavité buccale avec des dispositifs spéciaux. Le processus est projeté sur un moniteur, ce qui permet un retrait précis des tissus pathologiques.
  3. L'utilisation du laser. Les cliniques modernes proposent de traiter les végétations adénoïdes au laser. Les avantages de la technique sont l'absence de coupures, l'élimination des saignements, la période de rééducation rapide (jour).

La rééducation après l’élimination des amygdales envahies par la végétation comprend l’utilisation d’aliments doux, la limitation de l’activité physique, la nomination d’un traitement symptomatique. Il est également nécessaire d'éviter l'hypothermie et les contacts avec les personnes en période de danger épidémiologique accru et de propagation des infections transmises par voie aérienne.

Dans les premiers stades de la maladie peuvent être traités par des méthodes conservatrices. Ils visent à éliminer la cause initiale, les symptômes et les pathologies associées et comprennent les éléments suivants:

  • des antihistaminiques;
  • antiseptiques et désinfectants;
  • antibiotiques selon indications;
  • antipyrétique lorsque la température augmente pendant les périodes d'exacerbation;
  • gouttes nasales vasoconstricteurs;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens pour la douleur dans les oreilles;
  • sirops ou comprimés expectorants;
  • remèdes homéopathiques;
  • vitamines.

L'hypertrophie des amygdales est rare. Après la chirurgie, les végétations adénoïdes chez l'adulte ne se reproduisent pas, mais il existe un risque d'infections respiratoires fréquentes. La question de savoir comment choisir une méthode de traitement, le médecin décide sur la base des données de diagnostic. La priorité est donnée aux méthodes douces permettant d'éliminer les végétations adénoïdes sans affecter les tissus sains. Le recours opportun à des spécialistes aidera à éviter des complications graves à l'avenir et à préserver le fonctionnement normal des amygdales du nasopharynx.

Symptômes d'adénoïdes chez les adultes

Les végétations adénoïdes sont un symptôme multiple caractérisé par un tableau clinique lumineux avec une multitude de manifestations. Les symptômes de la maladie varient d’un patient à l’autre et le stade de développement d’une pathologie otolaryngologique aussi complexe joue également un rôle important. Quels sont les symptômes des végétations adénoïdes chez l'adulte et quel est leur dangerosité?

Tous les signes de pathologie peuvent être divisés en, en fonction de la localisation, générale et locale (ou focale).

Symptômes locaux

Violation de la respiration nasale

Le premier et le signe le plus évident. Les adénoïdes dans la gorge se développent progressivement, ce qui provoque le développement du symptôme "croissant". Les amygdales pharyngiennes bloquent avec le temps la lumière du nasopharynx, rétrécissent les voies respiratoires anatomiques.

La manifestation est dangereuse: l'air ambiant n'est pas destiné à l'inhalation directe. Le nez agit comme une barrière. En passant dans les voies respiratoires, l'air ambiant est réchauffé, humidifié et désinfecté. À la suite de la respiration par la bouche, les voies se dessèchent, une toux se produit.

En outre, il existe des signes d'apnée du sommeil (respiration interrompue). L'apnée augmente le risque de mort subite, d'arrêt cardiaque, de crise cardiaque. En cas de violation de la respiration nasale, il est recommandé de consulter un médecin et de commencer le traitement.

Ronflement

Le ronflement avec des végétations adénoïdes est un phénomène secondaire lié au rhume. Il est dangereux d’augmenter le risque de développer une apnée avec toutes les conséquences qui en découlent.

Changement de voix (timbre, coloration)

La voix devient nasale, "décroissante". Cela est dû au chevauchement de l'amygdale pharyngienne élargie des voies nasales.

Les sinus maxillaires, conçus pour agir comme résonateurs, cessent d’exercer leurs fonctions car l’air ambiant n’y pénètre tout simplement pas. Le symptôme en soi n'est pas dangereux, mais il apporte beaucoup de gêne au patient: à la fois physique et psychologique.

La voix perd sa luminosité, son pouvoir. Si la pharyngite est «connectée», la capacité de parler est complètement perdue.

Toux

Les adénoïdes dans le nez chez les adultes sont également caractérisés par la toux. L'intensité et la nature du réflexe varient d'un cas à l'autre.

Dans les situations «classiques», une toux sèche et persistante est typique de la maladie. Cela dure constamment, augmente le soir et la nuit. Les crachats sont complètement absents ou la quantité d'exsudat est rare.

Si la pharyngite rejoint, le réflexe de la toux change. Le symptôme devient plus intrusif, une grande quantité de crachats visqueux de teinte verdâtre ou jaunâtre est séparée.

Un symptôme est conditionnellement dangereux: le fait de tousser augmente le risque de développer un bronchospasme, avec toutes les conséquences que cela entraîne (essoufflement, suffocation).

Cependant, il y a plus d'inconfort physique: la toux est un phénomène douloureux. Avec le temps, cela entraîne des maux de tête et des maux de gorge.

Photo: Adénoïdes à travers l'endoscope

Maux de gorge

Apparaissent avec une infection du tissu lymphoïde. Des adénoïdes hypertrophiés peuvent également entraîner la formation d'une amygdalite (sa forme particulière est l'angine de poitrine), qui s'accompagne d'une douleur intense à la gorge.

Nez qui coule

Il est considéré comme un signe de sinusite secondaire (inflammation des sinus maxillaires). Il est observé dans la plupart des cas. Elle se caractérise par la libération d’une grande quantité d’exsudat purulent visqueux par le nez et par une douleur dans les sinus.

La sinusite est une pathologie secondaire dangereuse associée à un risque accru de développer des complications infectieuses graves, telles que la méningite, etc.

Perte d'audition

Ce symptôme des végétations adénoïdes chez l’adulte est causé par une otite moyenne (inflammation du tympan).

La patiente supprime tous les symptômes pour un rhume, perdant ainsi un temps précieux. Le danger du processus réside dans la possibilité de perte totale de la capacité d’entendre.

Lorsque le traitement tardif des végétations adénoïdes peut affecter la formation des os du visage - le soi-disant. «Visage adénoïde»

La même manifestation peut être trouvée avec des tailles gigantesques de l'amygdale pharyngée, lorsque les végétations adénoïdes poussent littéralement dans la cavité du tube auditif.

Changements d'apparence

Le soi-disant "visage adénoïde". Changer d'expression faciale, la bouche tout le temps divisée. Chez les patients adultes, les déformations critiques ne sont pas observées car la morsure est déjà formée.

En soi, la manifestation d'une menace pour la santé et surtout la vie ne porte pas. Cependant, il provoque le développement d'un défaut esthétique et des problèmes psychologiques.

Symptômes communs

  • Augmentation de la température corporelle (hyperthermie). Selon la pathologie principale à l'origine de l'augmentation du thermomètre, il peut s'agir d'une infection subfébrile ou fébrile (de 37 à 39 degrés). Il est important de noter que les végétations adénoïdes ne sont pas capables de causer de la température. Le symptôme est dangereux en raison du développement possible de complications: des valeurs élevées du thermomètre entraînent souvent une dyskinésie des muscles du cou, une déshydratation rapide, etc.
  • Mal de tête Se produit en raison d'une intoxication du corps.
  • Vertiges.
  • Faiblesse générale, faiblesse.
  • Somnolence.

Symptômes dépendant du degré d'adénodite

À de nombreux égards, les signes spécifiques de la maladie dépendent du degré de développement des végétations adénoïdes.

À quoi ressemblent les végétations adénoïdes de différents degrés sur la photo (peut être augmenté)

  • La respiration nasale n'est pas perturbée, il y a un léger nez qui coule.
  • La nuit, le patient ronfle.
  • Parce que, dans la position horizontale du corps, le mucus s'écoule du nasopharynx dans les voies respiratoires, le matin présente une toux productive avec une grande quantité de crachats.
  • Visuellement, les végétations adénoïdes sont légèrement agrandies.
  • Après un exercice intense, la respiration ne s'effectue que par la bouche.
  • La nuit, les réveils fréquents, l'apnée et les forts ronflements sont caractéristiques.
  • Les symptômes de sinusite secondaire avec écoulement nasal abondant sont notés.
  • Tous les signes décrits ci-dessus sont exprimés au maximum.
  • La respiration nasale est complètement exclue. Il manque d'oxygène.

Avis sur le traitement des végétations adénoïdes chez l'adulte

Adénoïdes - pathologie difficile pour la thérapie. Cela est dû en grande partie au traitement tardif des patients adultes par l’otolaryngologue.

Des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires sont prescrits. Un tel traitement dans le complexe est le plus efficace. La seule difficulté constatée dans le traitement est l'indiscipline du patient lui-même. Pour obtenir un effet thérapeutique prononcé et guérir, il est nécessaire de suivre strictement les recommandations des spécialistes présents.

Les symptômes d'adénoïdes chez les adultes diffèrent peu des mêmes chez les enfants. La principale différence réside dans le fait que les patients plus âgés «arrivent» souvent au dernier, lorsque l’amygdale pharyngienne atteint des tailles gigantesques. Dans ce cas, le tableau clinique est le plus prononcé. Il existe une relation directe entre le degré d'adénoïde et l'intensité des symptômes.

Symptômes et méthodes de traitement des végétations adénoïdes chez l'adulte

Beaucoup d'adultes souffrent de rhumes fréquents, de pertes auditives, de maux de tête et de ronflements. Et presque personne ne réalise les vraies causes de ces maux, continuant à traiter diverses maladies, mais sans obtenir de résultats positifs. Lorsque les patients finissent par découvrir le vrai diagnostic, de nombreuses personnes commencent à se demander si les adultes ont des végétations adénoïdes et si la pathologie est vraie.

Définition de la maladie et de ses causes

Le fait d’un diagnostic aussi complexe s’explique par le fait qu’il était considéré auparavant pour traiter et éliminer les végétations adénoïdes chez les enfants uniquement. Toutefois, comme le montrent les données des médecins, chez les patients adultes, une inflammation des végétations adénoïdes se produit dans chaque cas sur cinq qui ont fait appel au spécialiste en ORL - le médecin. Les possibilités de la médecine ont parcouru un long chemin. Et si une adénoïdite antérieure était considérée comme une maladie infantile, il n’est maintenant pas difficile de l’identifier chez l’adulte. Les amygdales pharyngées chez les enfants sont beaucoup plus basses et plus rapprochées du nez; il n'est donc pas difficile de les diagnostiquer. Les adénoïdes présents dans le nez chez l'adulte sont situés plus haut et ils n'ont pas pu être détectés auparavant en raison du manque d'équipement.

Les adénoïdes sont un tissu lymphoïde envahissant de l'amygdale du rhinopharynx, qui a subi des modifications dues à des maladies infectieuses antérieures. Normalement, l’amygdale a la taille habituelle et sa fonction est de collecter et de neutraliser les microbes pathogènes qui pénètrent dans le corps par les voies nasales. Après un traitement réussi de l'infection, l'amygdale prend sa taille habituelle, mais dans certains cas, son hyperplasie chez l'adulte est due à l'une des raisons suivantes:

· Adénoïdes restants de l'enfance, mais non diagnostiqués à temps;

· Maladies chroniques et fréquentes du rhinopharynx de nature infectieuse;

· Perturbation du système endocrinien.

Une cause moins fréquente d'hypertrophie des amygdales est une prédisposition génétique.

Les symptômes

Les symptômes d'adénoïdes chez les adultes commencent à apparaître lorsque le tissu amygdalien envahi par la végétation commence à bloquer l'ouverture du nasopharynx, ainsi que les trompes d'Eustache, qui se trouvent à proximité.

La principale caractéristique qui indique la présence d'adénoïdes est l'incapacité de respirer librement par le nez. En raison d'une respiration inadéquate et de l'hypoxie des tissus cérébraux due au manque d'oxygène, une personne développe une faiblesse, des maux de tête fréquents et un sentiment de faiblesse. Le deuxième symptôme est l'écoulement abondant du contenu muqueux - purulent des voies nasales au cours de l'évolution des maladies infectieuses et virales.

En outre, de nombreux adultes signalent avoir des voix nasillardes dans la voix, des ronflements nocturnes et des troubles du sommeil. L'étendue des adénoïdes dans le nez chez l'adulte déterminera les symptômes de la maladie. L'adénoïdite se présente en trois étapes, dont les symptômes sont différents:

1. Une amygdale dilatée du premier degré se manifeste par une difficulté à respirer par le nez uniquement pendant la nuit. En effet, en position couchée, l'amygdale se nourrit activement de sang et sa taille augmente. Pendant la journée, les symptômes peuvent ne pas apparaître.

2. Les adénoïdes qui ont atteint le deuxième degré de développement se caractérisent par un trouble respiratoire prononcé et prononcé. La nuit, le patient s'inquiète non seulement du manque d'air, mais également d'un fort ronflement. Il y a périodiquement des écoulements nasaux.

3. La maladie, qui a atteint un troisième degré de gravité, combine les symptômes d'adénoïdes chez l'adulte des deux premiers stades, mais ils s'accompagnent de troubles de l'audition, d'une fonction de la parole et de maux de tête graves.

L'adénoïdite conduit au fait qu'un adulte a toujours froid, il développe une antrite, une otite, une maladie frontale et d'autres affections ORL.

L'amygdale, agrandie, est l'accumulateur de l'infection et à partir de cette source, les bactéries pathogènes peuvent se propager dans tout le corps, y compris les reins et les articulations du cœur.

Diagnostics

Le traitement efficace des végétations adénoïdes chez l’adulte n’est possible qu’après un diagnostic complet et complet. Pour le diagnostic correct de l'enquête auprès des patients et ses plaintes de ronflement nocturne, de sinusites récurrentes et de maux de tête, cela ne suffit pas. Les troubles pathologiques du nasopharynx sont détectés à l'aide de techniques de diagnostic, notamment:

· Examen aux rayons X - une amygdale élargie et enflammée est visible dans un instantané pris en vue de côté;

· Rhinoscopie du dos - on peut envisager l’arcade du larynx en insérant un miroir spécial dans la cavité buccale;

· Tomodensitométrie - cet examen est réalisé dans le but d'obtenir des images tridimensionnelles informant le médecin de la structure de l'amygdale et des structures situées à proximité.

Endoscopie - l’état de l’oropharynx est évalué par les résultats qui sont affichés sur un moniteur spécial. L'information entre dans la caméra vidéo de taille microscopique, située à l'extrémité de l'endoscope flexible.

Enfin, l'examen endoscopique est la plus efficace, parmi d'autres méthodes de diagnostic. C'est grâce à l'endoscopie qu'il est devenu possible d'explorer complètement le nasopharynx, en examinant chaque millimètre en détail, en évaluant la structure, l'état des tissus et le tableau clinique général. Maintenant, l'adénoïdite n'est plus considérée comme une maladie purement infantile.

Traitement

Au stade initial de la maladie, le médecin peut estimer qu'un traitement conservateur suffit pour soigner l'adénoïdite. Dans de tels cas, le traitement est effectué sans chirurgie, en utilisant les méthodes suivantes:

1. L’utilisation de gouttes vasoconstrictrices, par exemple Nazivin et Sanorin. Chaque patient doit se rappeler qu'il est impossible d'utiliser de telles gouttes pendant plus d'une semaine et qu'il est souhaitable de les enterrer uniquement lorsque la congestion nasale sévère affecte le bien-être général.

2. Le lavage de la gorge et de la cavité nasale aidera efficacement ceux qui ne savent pas comment traiter les végétations adénoïdes chez l'adulte. La procédure de lavage réduira le gonflement de la membrane muqueuse, améliorera la circulation sanguine et restaurera le fonctionnement normal du tissu lymphoïde. À cette fin, vous pouvez utiliser à la fois une pharmacie et une fabrication personnelle.

3. Gouttes de gouttes ayant des propriétés desséchantes - Protargol et Collargol. Ils sont utilisés immédiatement après le lavage du nez.

4. Traitement antibactérien - prescrit par un médecin pour le traitement des végétations adénoïdes chez l’adulte. Le médicament est sélectionné par le médecin, après une étude de la flore pour la sensibilité aux médicaments antibactériens.

5. Médicaments immunomodulateurs - utilisés pour augmenter la résistance du corps à diverses maladies infectieuses. En plus des immunomodulateurs, les complexes vitaminiques sont bien restaurés par les défenses de l'organisme.

6. Antihistaminiques - ils sont prescrits aux patients sujets aux réactions allergiques. L'utilisation de comprimés d'antihistaminique réduit le gonflement du tissu amygdalien.

Les symptômes et le traitement requis à ce stade sont déterminés uniquement par le médecin traitant. Il n'est pas possible de s'auto-traiter, car des méthodes thérapeutiques inappropriées peuvent entraîner une détérioration et des conséquences dangereuses pour le patient.

Élimination des amygdales

Lorsque la maladie a atteint 2 ou 3 degrés, avec des symptômes graves, le traitement conservateur ne donne généralement pas d'effet positif. Cette étape montre l'élimination des végétations adénoïdes chez l'adulte. Pour les symptômes d'adénoïdes chez un adulte qui parlent d'indication d'élimination, plusieurs méthodes sont utilisées:

1. Enlèvement au laser - le faisceau affecte la lymphe et les vaisseaux sanguins, situés dans les tissus de l'amygdale. Cette méthode facilite la respiration par le nez et améliore le bien-être général.

2. Adénotomie classique - est réalisée à l'aide d'un couteau spécial en forme de boucle fixé sur un mince tube. Ils sont facilement capturés par l'excès de tissu et instantanément coupés. L'intervention se déroule en clinique, ne prend pas beaucoup de temps (environ 2-3 minutes) et est pratiquement indolore du fait d'une anesthésie locale. L'anesthésie générale est utilisée dans de rares cas. Facilite le fonctionnement de la surveillance vidéo, qui est fournie dans de nombreuses cliniques. Après le retrait des amygdales, de la fièvre et des douleurs peuvent apparaître dans les 1-2 jours.

3. Adénotomie endoscopique - cette méthode est la plus préférée pour le retrait des amygdales enflammées. Il est sans sang, sans douleur, est réalisée sous contrôle vidéo. La période postopératoire se passe généralement sans complications et le risque de récurrence de la croissance du tissu amygdalien est minimisé.

Dans les 10 jours suivant le retrait des amygdales, vous devez suivre les règles de la période de rééducation:

· Ne prenez pas de nourriture trop chaude;

· Ne pas manger salé, fumé, épicé;

· Réduire le contact avec les personnes atteintes de ARVI et de grippe;

· N'utilisez pas le sauna, le hammam ou les bains chauds;

· Limitez la charge et les situations stressantes.

Si la température augmente au cours des premiers jours suivant l'opération, il peut être battu avec divers médicaments, à l'exception de l'aspirine. Il dilue le sang et peut déclencher un saignement.

Comme on peut le constater, l'adénoïdite chez l'adulte est aussi désagréable que chez l'enfant, accompagnée d'un inconfort multiple. Ignorer les symptômes de la maladie ne peut pas, car le retard peut entraîner des complications sous la forme de rhumes fréquents et de maladies infectieuses. La mesure principale dans la période postopératoire sera le renforcement du système immunitaire, pour la récupération rapide du corps et le renforcement de ses défenses. Vous devez passer plus de temps au grand air, bien manger et faire du sport.

Hypertrophie des végétations adénoïdes et de l'adénoïdite chez l'adulte: causes, symptômes et méthodes de traitement

Si les adénoïdes sont trouvés chez les adultes, les symptômes peuvent être légers. Le plus souvent, les végétations adénoïdes se trouvent chez les enfants. Ceci s’explique par le fait que les amygdales nasopharyngées s’atrophient avec l’âge. Chez les enfants de moins de 12 ans, ils sont les plus prononcés. Malgré cela, la présence d'adénoïdes chez l'adulte est souvent détectée. Quelle est l'étiologie, les symptômes, les effets et le traitement de cette pathologie chez l'adulte?

Adénoïdes chez les adultes

Les adénoïdes sont des formations qui se forment sur le fond de la prolifération des tissus conjonctifs et lymphoïdes dans l'oropharynx. En cas d'inflammation des végétations adénoïdes, une adénoïdite se développe. La croissance du nez chez l'adulte est beaucoup moins fréquente que chez l'enfant. Ceci est expliqué par les caractéristiques anatomiques. Il y a 3 degrés d'expression adénoïde. Au niveau 1, ces formations ne recouvrent pas plus d'un tiers des choan et vomer. La violation de la respiration n'est possible que la nuit. Au niveau 2, 50% de la lumière du choan et du vomer se chevauchent. La respiration humaine s'effectue principalement par la bouche. Souvent, ces personnes ronflent la nuit. Le plus grave est le grade 3.

Facteurs étiologiques

L'apparition d'adénoïdes dans le nez chez l'adulte peut être due à plusieurs raisons. Ils comprennent les prédispositions héréditaires, la présence de maladies infectieuses chroniques du nasopharynx, des troubles endocriniens, des modifications des taux hormonaux. Les facteurs de risque pour le développement de cette pathologie incluent l'obésité alimentaire (primaire), la malnutrition (trop manger), la mauvaise écologie, l'hypothermie, le contact avec divers allergènes, la présence de mauvaises habitudes (fumer, boire de l'alcool).

Les causes les plus courantes sont les maladies inflammatoires. Dans les infections aiguës, l'inflammation disparaît rapidement. Si non traité, le tissu lymphoïde peut se développer. Développe souvent un état tel que l'adénoïdite. On le trouve chez les hommes et les femmes. Parfois, une adénoïdite est diagnostiquée chez un bébé. Les médicaments et les changements hormonaux peuvent y contribuer.

Manifestations cliniques

Les symptômes d'adénoïdes pendant une longue période peuvent ne pas apparaître. Souvent, la maladie se présente sous une forme latente. La personne est dérangée par la difficulté à respirer par le nez. De nombreux patients n'y prêtent pas attention et ne consultent pas de médecin prenant des végétaux adénoïdes pour la rhinite ou la sinusite. Les adénoïdes dans le nez chez l'adulte se manifestent par les symptômes suivants:

  • écoulement nasal purulent;
  • difficulté à respirer par le nez;
  • mal de tête;
  • toux
  • le ronflement;
  • perte auditive;
  • dysphonie;
  • mauvaise haleine;
  • sensation de congestion nasale;
  • enrouement

Le symptôme le plus commun est une insuffisance respiratoire. En cas d'obstruction prononcée des voies nasales, l'apport en oxygène au cerveau est perturbé, ce qui se traduit par des maux de tête persistants. Dans le contexte de la respiration nasale, diverses maladies respiratoires surviennent souvent. Ces personnes ont souvent le SRAS, la grippe. Les adénoïdes sont un facteur prédisposant au développement de la sinusite (sinusite, sinusite frontale, ethmoïdite). Dans les cas graves, les bronches et les poumons peuvent être touchés.

En l'absence de traitement approprié, l'audition et la parole peuvent être altérées. Dans cette situation, une otite moyenne et interne peut se développer. La présence d'adénoïdes chez l'adulte est dangereuse dans la mesure où, lorsque le corps est affaibli, des microorganismes pathogènes peuvent pénétrer dans divers organes (reins, cœur), provoquant ainsi une inflammation (glomérulonéphrite, myocardite).

Symptômes de l'adénoïdite

Chez l'adulte, comme chez l'enfant, les végétations adénoïdes peuvent s'enflammer. Ils distinguent les adénoïdites aiguës, subaiguës et chroniques. L'inflammation aiguë des végétations adénoïdes est caractérisée par les symptômes suivants:

  • fièvre
  • congestion nasale;
  • nez qui coule;
  • douleur modérée au nez;
  • toux paroxystique la nuit.

La maladie débute de manière aiguë avec une augmentation de la température corporelle. Il y a souvent une augmentation des ganglions lymphatiques. En cas d'adénoïdite aiguë compliquée, il est possible de développer une otite purulente et une déficience auditive. L'adénoïdite subaiguë prend plus de temps (2-3 semaines). Une température sous-fébrile peut survenir. Ces personnes s'inquiètent du nez qui coule et de la toux. En l'absence de mesures thérapeutiques, la maladie devient chronique.

L'adénoïdite chronique est simple: catarrhale, mucopurulente, séreuse exsudative. Les signes les plus fréquents d'inflammation chronique des végétations adénoïdes sont les suivants:

  • nez qui coule constamment;
  • violation de la respiration nasale;
  • mal de tête

Mesures de diagnostic

Dans le contexte d'inflammation chronique des végétations adénoïdes, une sinusite et une otite se développent souvent. Dans la phase aiguë, les symptômes deviennent plus prononcés.

Pour détecter la végétation du nez chez l'adulte, un spécialiste est nécessaire. Le diagnostic des végétations adénoïdes comprend:

  • enquête détaillée;
  • examen externe;
  • rhinoscopie du dos;
  • Examen aux rayons X du nez et des sinus paranasaux;
  • examen endoscopique;
  • analyses d'urine et de sang;
  • test au doigt;
  • examen de l'écoulement nasal mucopurulent pour identifier l'agent pathogène.

La rhinoscopie est la méthode de diagnostic la plus accessible et la plus simple. Elle est réalisée par un oto-rhino-laryngologiste. Cette méthode vous permet d'identifier les végétations adénoïdes à l'aide de miroirs spéciaux. La procédure est effectuée par la bouche. Dans cette situation, une rougeur de la membrane muqueuse, une hypertrophie des amygdales dans la région de la gorge, la présence de mucus ou de pus peuvent être détectées. Pour exclure la sinusite, un examen aux rayons X est effectué. L'examen endoscopique implique l'introduction d'une sonde flexible dans les voies nasales. Cette méthode permet de déterminer la taille des végétations adénoïdes, leur forme.

Tout aussi important dans le diagnostic a une enquête et une inspection des patients. À l'examen, un malade peut révéler l'ouverture de la bouche, la pendaison de la mâchoire inférieure, un léger gonflement du visage. Au cours de l'enquête est déterminée par l'état de l'audition et la fonction de la parole. Si une personne se plaint d'une perte auditive, une otoscopie peut être réalisée (examen du conduit auditif externe et du tympan).

Tactique médicale

Traiter les végétations peuvent être conservatrices ou rapides.

Le traitement médicamenteux sans chirurgie est effectué en présence de végétations adénoïdes 1 degré.

Dans cette situation, la physiothérapie est utilisée et les médicaments sont utilisés. Le traitement implique l'utilisation d'agents anti-inflammatoires, vasoconstricteurs et antimicrobiens. Les médicaments vasoconstricteurs sont prescrits en cas de congestion nasale marquée. Les gouttes Naphthyzinum, Sanorin, Ephedrine peuvent être appliquées. Conduit et se laver le nez. Pour cela, différentes solutions antiseptiques sont utilisées. Parmi les médicaments systémiques utilisés antihistaminiques (Suprastin, Tavegil, Claritin). Pour renforcer le système immunitaire, il est nécessaire de prendre des vitamines.

En cas d'exacerbation de l'adénoïdite, le traitement implique l'utilisation d'antibiotiques. Après l'extinction des symptômes, une physiothérapie est prescrite. Cela peut inclure l’irradiation UHF, l’utilisation de l’électrophorèse au laser à néon. La climatothérapie a un bon effet. En cas de pathologie chronique de l'oropharynx, des solutions de rinçage sont utilisées. Si le traitement est retardé, les conséquences peuvent être graves.

L'élimination des végétations adénoïdes est effectuée aux 2 et 3 degrés de la maladie. L'opération n'est pas dangereuse pour le patient. Elle est absolument indolore. Dans ce cas, adénotomie (suppression de la formation du nez).

Les indications chirurgicales sont les suivantes: absence d'effet du traitement conservateur, développement fréquent d'otites, altération marquée de la respiration nasale, présence de complications (sinusite). Supprimer les végétations adénoïdes chez les adultes avec un outil spécial. Cela nécessite une anesthésie générale ou une anesthésie locale. La plus moderne est la méthode endoscopique pour le retrait des végétations adénoïdes. Cette technique conduit rarement à la récurrence de la maladie. À la fin du traitement, il est recommandé à un adulte de ne pas se rendre dans les bains, les saunas et de réduire l'activité physique pendant un mois. Pour prévenir une rechute, il est nécessaire de durcir, d'adopter un mode de vie sain, de traiter rapidement les maladies des voies respiratoires supérieures et de ne pas trop refroidir.

D'Autres Articles Sur La Thyroïde

Tout sur le cerveau!Sérotonine - Le meilleur antidépresseurBonjour tout le monde! La sérotonine est peut-être le neurotransmetteur le plus populaire et le plus célèbre du corps humain. C'est mieux connu comme l'hormone du bonheur.

La mélanine est un pigment important qui protège la peau des effets nocifs. Le corps lui-même produit ce pigment, mais certains aliments améliorent sa production.

L'échographie des glandes parathyroïdes est considérée comme la méthode d'examen la plus sûre et la plus courante, permettant une étude détaillée de l'emplacement de ces glandes, de leurs espèces et de leurs caractéristiques structurelles, ainsi que de leur taille.